Pour que tu réussisses [Pv.San] [Terminé]

rédigé par Asriël Yphbioptrasi le Ven 25 Mai - 22:19
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Royauté
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
ft. San Shiroki
Comptes sur moi pour te délivrer
Pour que tu réussisses

[Il]

Déception - ce mot résumait ton être, ta vie, il résumait ce que tu avais représenté aux personnes avec qui tu vivais. Tu connaissais donc parfaitement ce mot, tu avais exploré tous ces sens. Tout comme la peur, et la culpabilité - culpabilité d'être un raté, d'être constamment dans l'échec.
L'échec. Lui aussi, résumait ton être - il résumait ce que tu avais toujours été. Il résumait la vie que tu avais toujours vécue - et peut-être même celle que tu menais encore, cela dépendrait de ce qu'il s'y passerait.
Avec donc la connaissance de tant de mots, tant de situations qui pouvaient résumer tous les jours que tu avais vécu jusqu'ici - tu ne pouvais qu'être trop compréhensible face à certaines situations - mais trop, justement. Tu avais tendance à trop essayer de les comprendre, à te sentir mal à leur place - alors qu'ils ne se sentaient par forcément comme ça. Mais que veux-tu - c'est dans une ambiance comme celle-ci que tu as grandis, et quelque part tu te dis que peut-être que quelqu'un vit le même cauchemar que toi - même si tu espères grandement que ce n'est pas le cas.

Mais c'est donc pour ça que quand un élève avait des problèmes dans tes cours, et qu'ils réussissaient mal un contrôle, tu avais tendance à leur tendre ta main gantée pour les aider à se relever - et leur apporter l'aide dont ils avaient besoin - même si, au fond, peut-être qu'ils n'en avaient pas besoin. C'est juste toi, qui le pensais.

Mais lorsqu'en plus de ça, c'était un élève de classe 1 - la meilleure classe du pensionnat - qui se plantait, tu te doutais qu'il y avait un problème quelque part. Un problème de compréhension du cours, ou un problème tout court. Ça t'étais arrivé de ne pas réussir à suivre des cours dans lesquels tu aurais pu être doué, tout simplement à cause de tes problèmes personnels. Et aujourd'hui, en tant que professeur, tu te devais d'aider les élèves en difficulté.
Tu avais donc parlé avec cet élève, à la fin d'un cours - et tu lui avais demandé de te rejoindre pour un cours spécialisé, un peu comme un rattrapage, pour savoir ce qu'il n'avait pas compris - ou s'il avait un quelconque problème - et ainsi l'aider.
Tu étais là pour qu'ils réussissent, après tout.

L'heure du cours particulier approchait - tu étais déjà prêt, dans la salle de cours. Tu avais préparé les livres, les fiches, tout ce dont tu aurais besoin. Tes cheveux étaient attachés en une queue de cheval qui te laissait libre de tes mouvements, et tes éternels gants protégeaient tes mains de toute saleté ou contact avec le monde qui t'entourait. Derrière toi, il y avait ce tableau, vide - à la seule exception de ton genre du jour, marqué à sa place habituelle.

Tu attends alors, repassant les fiches et toutes les informations qui traitaient du contrôle en question - et tu te prépares mentalement aux phrases que tu pourrais dire, aux questions que tu pourrais poser, pour savoir si problème personnel il y avait - et si tu avais un autre rôle à jouer, dans cette histoire.
rédigé par San Shiroki le Jeu 7 Juin - 19:25
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Ma tête était vide. Vide de pensées, vide d'émotion. Entre mes doigts, je faisais inconsciemment tourner mon stylo, les yeux dans le vide. Les bruit des stylos autour de moi ne m'atteignaient même pas, j'étais plongé dans ma bulle. Récemment, beaucoup trop de choses étaient arrivées en trop peu de temps. D'abord Miliana, qui brisait toutes les règles mentales que je m'étais toujours établies, ensuite, l'incendie dans mon dortoir (on se demande à cause de qui...) et la facture qui avait suivie. Puis enfin, la rencontre avec les colocataires de ma nouvelle chambre. Mais ce qui me dérangeait le plus était cette facture. Etant donné que je n'étais pas pour rien dans l'incendie de ma résidence, le directeur avait remis une somme exorbitante à payer à ma famille. Heureusement, elle faisait partie de la noblesse et n'aurait donc pas trop de problèmes mais ils n'allaient en aucun cas apprécier le fait que je leur emmène des problèmes. Et si ils décidaient qu'au final, ils préféraient que je reste au manoir des Shiroki, afin d'être sûr que je ne ternisse pas leur image ? Cela voudrait dire que je reverrais Zakary et ma mère... Rien qu'à cette idée, je frémis d'effroi.

C'est alors que je me rappelas enfin où j'étais. Bon sang c'est vrai ! J'étais dans la salle de science, en train de passer un important examen de SVT ! Et... il ne me restait que dix minutes ! Hors, je n'avais même pas encore écrit mon nom ! Je tentais au plus vite de rattraper mon retard. Je bâclais les questions, ne cherchant même pas à justifier un minimum mes réponses. Mais comment voulez vous faire un contrôle d'une heure en dix minutes ? Impossible. J'avais à peine rempli un quart du contrôle que le temps était écoulé. Mme Yphbioptrasi (aujourd'hui elle avait décidé d'être une femme) avait reprit ma copie, sans voir le désespoir qui se peignait dans mes yeux. En plus d'envoyer des problèmes à ma famille que je m'étais promis d'approcher le moins possible, j'allais récolter une note horrible, l'humiliation ultime pour un classe 1 !

Quelques jours plus tard, les copies nous furent enfin rendues. 2,5/20. Une véritable catastrophe. A la fin du cours, Monsieur Yphbioptrasi (aujourd'hui c'était un homme) était venu me voir. Il m'avait alors proposé de faire un cours particulier avec lui, afin de m'expliquer les points que je n'avais peut être pas compris. Comment lui expliquer que cela n'avait rien à voir...? Je ne sais pas, et de toute manière, je ne voulais pas me chercher d'excuses. J'acceptais le créneau horaire qu'il me proposa et sortis de la salle, les oreilles légèrement baissées.

Je toquas doucement à la porte, de cinq petits coups rythmés successifs, formant une légère mélodie (j'avais toujours toqué comme ça, c'était devenu une habitude) avant de doucement actionner la poignée. Je jetas un rapide coup d'oeil au tableau, aujourd'hui encore, notre professeur était un homme. Je lui lança une petite salutation polie avant d'aller nerveusement m'asseoir à ma place habituelle, c'est à dire au deuxième rang. Je me ravisa finalement et me déplaça au plus près du tableau, après tout nous étions seuls dans la classe ! Je lança alors un petit regard curieux à la plante, me demandant ce qu'il m'avait préparé.
rédigé par Asriël Yphbioptrasi le Dim 10 Juin - 19:32
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Royauté
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
ft. San Shiroki
Comptes sur moi pour te délivrer
Pour que tu réussisses

[Il]

Plongé dans tes fiches pour vérifier que tu n'as rien oublier - tu sursautes légèrement quand on toque à la porte. Tu te ravises - soupirant de soulagement à la réalisation qu'il n'y a aucun danger. Puis, tu te redresses - saluant ton élève avec un doux sourire, tout en posant tes feuilles sur le bureau. Tu le regardes aller s'asseoir à sa place habituelle - avant de changer d'avis, et de venir au premier rang. Il à l'air nerveux, et tu lui offres donc ton sourire le plus rassurant - il n'a pas à être gêné ou terrifié. Après tout, tu es là pour l'aider.

Une fois qu'il est installé, tu  m'approches de lui, avec quelques feuilles de cours et d'exercice que tu pose sur son bureau.

« On va retravailler quelques points du cours qu'il y avait au contrôle... Ça te va ? »

Tu lui souris, tentant de le mettre en confiance. Après tout, il s'agit de ton élève - tu es là pour l'aider, pour résoudre ses problèmes, quels qu'ils soient.
Tu poses tes autres fiches sur le bureau, tout en t'avançant vers le tableau. Puis, tu te retournais ensuite vers ton élève.

« S'il y a quelque chose que tu n'as pas compris, n'hésite pas à me poser des questions où à m'en parler, que ça soit ici ou après un cours... D'accord ? »

Tu luis souris une nouvelle fois - pour lui montrer que tu es là pour lui. Que tu n'es pas qu'un simple prof qui va lui apprendre des cours et lui donner des contrôles - que tu es aussi là pour lui apporter de l'aide et du soutien s'il a besoin, que tu es un tuteur pour l'accompagner pendant ses années d'études.
Que tu es comme un second père, et ce, pour chacun de tes élèves.

Tu allais donc commencer le cours particulier sans plus attendre - mais tu préférais attendre le feu vert du jeune garçon, et t'assurer que tout allait bien pour lui. Alors, tu poses tes affaires sur ton bureau, et tu le regardes avec sérieux - tout en gardant ta sérénité et ton calme, pour ne pas qu'il se sente nerveux à nouveau, car tu veux qu'il se sente à l'aise - tu veux presque qu'il se sente comme chez lui, qu'il s'amuse, que réviser soit une partie de plaisir.
Tu souris alors, tout en lui demandant :

« Aussi, si tu as le moindre problème quelconque, n'hésite pas à en parler à moi ou un autre de tes professeurs... Nous serons toujours là pour t'aider ! »

Tu gardes un sourire gentil et doux, un sourire chaleureux - et tu attends de voir s'il a la moindre question, remarque, ou s'il va te dire quel point en particulier il n'a pas compris.
rédigé par San Shiroki le Sam 16 Juin - 17:40
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Une fois que j'eus fini de m'installer, Monsieur Yphbioptrasi s'approcha de moi et posa plusieurs feuilles sur mon bureau. Je devinais sans mal que c'étaient des leçons et des exercices de nature diverses.

-On va retravailler quelques points du cours qu'il y avait au contrôle... Ça te va ?

Il me lança un sourire rassurant, auquel je répondis timidement par un sourire moi aussi. Il posa alors le reste de ses fiches sur mon bureau avant de se diriger vers le tableau. Une fois qu'il l'eut atteint, la plante se retourna vers moi puis déclara.

-S'il y a quelque chose que tu n'as pas compris, n'hésite pas à me poser des questions où à m'en parler, que ça soit ici ou après un cours... D'accord ?

Le problème n'était pas le cours, je connaissais très bien le cours, après tout j'écoutais en classe et le soir je révisais. C'était seulement mon manque de concentration qui, cette fois ci, m'avais valu une mauvaise note. Cependant, je lançais en réponse.

-C'est d'accord Monsieur.


Encore une fois, il me souria, ce qui me perturba légèrement. Pourquoi passait il son temps à sourire ? C'était étrange et je ne comprenais pas. Était-ce pour tenter de m'amadouer ? Pendant que je réfléchissais, le professeur violet de SVT avait posé ses affaires sur son bureau. Je ne l'avais pas remarqué mais il me fixait avec sérieux. En réponse, je lui lanças un petit regard interrogateur. Malgré le fait que la plante me fixait, cela ne me mettait pas spécialement mal à l'aise, ce qui était assez rare si l'on prenait en compte ma timidité extrême. Encore une fois, la Biophytum Sensitivum me lança un sourire.

-Aussi, si tu as le moindre problème quelconque, n'hésite pas à en parler à moi ou un autre de tes professeurs... Nous serons toujours là pour t'aider !

L'homme (du moins pour aujourd'hui) gardait plaqué sur sa faxe mauve un sourire, qui se voulait engageant et rassurant probablement. D'une voix forte, presque assurée je lui répondis.

-Merci beaucoup monsieur, je garderais ceci en mémoire.

En réalité, même si je disais ça, je savais que ce conseil ne me servirait pas. J'étais le genre de personne qui détestait exposer les autres à ses problèmes et préférait tout garder pour lui. Même à un ami très proche, je n'irais pas lui raconter mes idées noires du moment. Les gens n'en avaient que faire, ils demandaient juste pour la forme, et les quelques rares qui s'en souciaient réellement, je ne voulais pas les impliquer. C'est pour ça que lors de mes moments de faiblesse, j'affichais le plus gros sourire que je pouvais, tentant de faire croire que tout allait bien. Je me secoua légèrement la tête, arrêtant de ruminer d'aussi sombres pensées. Je dirigeas mon regard sanguin vers le professeur, curieux de la suite des évènements. Surtout avec la question de : allons nous commencer avec une leçon ou un exercice ? A première solution me paraissait plus probable, mais il pouvait aussi d'abord tenter l'exercice en premier pour évaluer correctement mon niveau.
rédigé par Asriël Yphbioptrasi le Ven 6 Juil - 14:35
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Royauté
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
ft. San Shiroki
Comptes sur moi pour te délivrer
Pour que tu réussisses

[Il]

Une fois les bases expliqué à ton élève, tu t'étais attendu à ce qu'il te parle, qu'il se confie à toi. Tu t'étais attendu qu'après un peu d'hésitations, il te confies ses problèmes, et tu aurais alors pu réfléchir à comment l'aider. Mais ton élève ne fit que te remercier pour ta considération, et acquiescer aux méthodes que tu emploierais. Tu le regardas alors un instant, tentant de voir à travers lui - mais tu repris ton sourire aussitôt. Tu te ravisas, te disant que ça viendrais plus tard - et qu'au mieux, il n'avait peut-être aucun problème. Tu avais juste tendances à psychoter un peu.

« Bien...On va commencer avec quelques points de cours, alors. »

Tu pris alors tes feuilles, et tu lui fis revoir le cours sur les points abordés lors du contrôle - essayant de lui expliquer au mieux possible. Tu repassais sur les points les plus compliqués, tout en regardant si ton élève semblait suivre. Puis, au bout d'un moment de cours, tu t'arrêtas - le sourire aux lèvres.

« Bon, c'est déjà pas mal... Tu as des questions sur ce qu'on vient de revoir ? »

Tu attendis sa réponse, le sourire aux lèvres - avant de reprendre:

« On va pouvoir enchaîner avec les exercices, donc... Tu veux peut-être faire une petite pause ? Sinon, les feuilles sont devant toi, et je suis à ta disposition si tu as besoin... »

Tu lui souris et retourne t'asseoir à ton bureau - espérant qu'il te solliciterait s'il en avait besoin, et qu'il n'hésiterait pas à te parler de ses problèmes s'il y avait.


HRP:
 
rédigé par San Shiroki le Ven 13 Juil - 0:08
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Hrp:
 

Pendant quelques secondes, le professeur me fixa d'un air impénétrable, me mettant légèrement mal à l'aise. Je gigotas quelque peu sur ma chaise, détournant le regard. Au moment où il parla, mon regard se posa sur son visage qui souriait désormais. Cet homme était... perturbant, et je pense que cette pensée se transmit dans mon regard.

-Bien...On va commencer avec quelques points de cours, alors.

Monsieur Yphbioptrasi prit les feuilles posées sur son bureau, et je découvris très vite, enfin je m'en doutais, que le sujet était le même que celui du contrôle. La plante prit un long moment, tachant de m'expliquer de son mieux chaque petit détail, même ceux qui semblaient insignifiants au premier abord. Au moins maintenant je connaissais absolument tout de ce cours, car de base je le connaissais déjà, c'était plus une révision intensive pour moi. Mais je dû feindre plusieurs fois l'incompréhension, chaque fois me sentant coupable avec ce professeur qui perdait tant de temps avec moi, pour, au final, rien !

-Bon, c'est déjà pas mal... Tu as des questions sur ce qu'on vient de revoir ?

Tout en posant sa question, le même sourire que d'habitude était resté collé à son visage. Sur le coup, je me demanda : il n'avait pas mal à la mâchoire à force de sourire tout le temps ? Mais cette pensée s'effaça très vite de ma tête. Je tentas de lui lancer un sourire, après tout j'avais mon image à maintenir un minimum.

-Non, vous m'avez déjà bien aidé avec ce que je n'avais pas compris !

Il reprit presque aussitôt.

-On va pouvoir enchaîner avec les exercices, donc... Tu veux peut-être faire une petite pause ? Sinon, les feuilles sont devant toi, et je suis à ta disposition si tu as besoin...

Ceci dit, il retourna s'asseoir à son bureau. Je baissa les yeux sur la feuille, ne faisant plus spécialement attention à la forme de vie qui se trouvait près de moi, préférant me concentrer sur le devoir. En soi, c'était assez facile. Ça ressemblait un peu au contrôle, mais en un peu plus simple. Je pris ma plume et commença à écrire. C'était facile et je répondit assez rapidement à toutes les questions, sous le grattement incessant de la plume. Après un certain moment, je leva la main.

-Monsieur, j'ai fini.

Sans vouloir me vanter, je pense que j'avais été plutôt bon sur les exercices, ne devant avoir que quelques fautes minimes.
rédigé par Asriël Yphbioptrasi le Mar 17 Juil - 0:12
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Royauté
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
ft. San Shiroki
Comptes sur moi pour te délivrer
Pour que tu réussisses

[Il]

Ton élève n'a pas de questions particulières - il a même l'air plutôt confiant, et il donne l'impression d'avoir bien compris ce que tu lui as réexpliqué. Tu souris, heureux d'apporter du soutien. Ton élève avait l'air de comprendre très rapidement, ou peut-être connaissait-il déjà les bases du cours - tu ne savais pas. Ce qui comptait, c'est que tu pouvais lui apporter ton aide - au moins un petit peu.

N'ayant donc aucunes questions et ayant l'air d'avoir compris, tu pouvais donc passer aux exercices pour ton élève. Tu lui proposas une pause, assis derrière ton bureau, mais il enchaîna directement sur les exercices. Cela te fit sourire, de le voir aussi sérieux - et tu retournas donc à te propres affaires pendant ce temps, lui jetant parfois des regards pour t'assurer que tout allait bien, et être sûr qu'il n'avait pas besoin d'aide sans oser en demander. C'est un gros problèmes, de nos jours : les jeunes n'osent plus demander de l'aide quand ils en ont besoin, de peur de paraître idiot ou pour se montrer fort - ou autre raisons encore. Alors qu'à leur âges, tu aurais tout donné pour qu'on vienne te tendre la main - ce pourquoi tu continuais à leur tendre une perche, encore et encore, dans l'espoir qu'ils la prennent si le besoin se montrait. Bien que tu espérais qu'ils n'aient pas les même problèmes que toi lorsque tu étais un enfant, que c'était des problèmes moindres, de petits soucis, où tu pourrais les épauler. Mais tu ne souhaitais à personne ce que tu avais vécu toi - tu ferais tout, même, pour que ça n'arrive à aucun de tes petits protégés, à aucun de tes enfants. Tu pourrais même braver tes phobies, tes peurs bleues, si ça te permettais de sauver tes élèves adorés.

Tu sors soudainement de tes pensées quand ton élève lève la main en déclarant qu'il a fini. Tu reprends alors ton sourire rassurant et tu te rapproches du jeune garçon pour prendre délicatement sa feuille d'exercices. Tu la lis attentivement, attrapant un stylo pour pouvoir corriger. Cependant, tu écarquilles les yeux quand tu vois qu'il n'y a aucune erreur - aucune erreur énorme, en tout cas. Ce sont plus des fautes minimes ou des oublis, rien de grave. Tu regardes alors ton élève, ébahi.

« Eh bien... C-c'est... C'est vraiment très bien... Je n'ai rien à redire...»

Tu souris à nouveau, légèrement gêné par la situation. Ton élève à l'air de connaître sa leçon sur le bout des doigts, tu ne peux pas vraiment en faire plus.

« On dirait que je n'ai plus rien à t'apprendre sur ce cours... »

Tu émets un rire gêné - c'est presque l'élève qui surpasse le maître, à ce stade. Pas complètement non plus, mais tu vois bien que ce n'est pas juste un rattrapage, sinon l'écart serait beaucoup plus grand. Non, il a vraiment l'air de vraiment connaître son cours. Tu te sens un peu mal de lui avoir donné des rattrapages, du coup - c'est un peu comme s'il perdait son temps libre.

« Tu as bien dû t'ennuyer si tu connaissais tant le cours... Je suis vraiment désolé de t'avoir fait perdre ton temps ! J'étais persuadé que tu avais eu quelques problèmes à le comprendre. »

Tu reprends ton sourire confiant, regardant alors ton élève.

« C'est du très bon boulot, je suis très fier de toi. Tu es libre, va donc t'amuser un peu ! »

La possibilité qu'il ait des problèmes te reviens à l'esprit - ça expliquerait pourquoi il a tant raté son contrôle tout en connaissant aussi bien son cours. Cependant, il ne semblait pas disposé à se confier - et ça t'embêtais un peu, mais tu ne pouvais rien y faire.
rédigé par San Shiroki le Sam 28 Juil - 0:23
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Le professeur s'approcha du bureau et s'empara de la feuille. Il ramassa un stylo et commença à corriger l'exercice. Ses yeux s'écarquillèrent alors en grand, probablement surpris par le peu de fautes alors même que c'était censé être un cours de rattrapage. Une légère inquiétude me gagna alors : aurais je du faire volontairement quelques fautes histoire de ne pas attirer l'attention ? Je veux dire... J'étais censé être à un cours de rattrapage mais j'avais eu une note excellente, c'était forcément louche ! Enfin bref, de toute manière ce qui était fait était fait. La plante sensitive planta son regard ébahi dans le mien et bafouilla.

-Eh bien... C-c'est... C'est vraiment très bien... Je n'ai rien à redire... Il émit un petit rire gêné avant de continuer. On dirait que je n'ai plus rien à t'apprendre sur ce cours...

Il eut un autre petit rire embarrassé et sembla se perdre dans ses pensées pendant quelques secondes, que je passas pour ma part à en profiter pour le fixer droit dans les yeux, attendant ses prochains ordres.

-Tu as bien dû t'ennuyer si tu connaissais tant le cours... Je suis vraiment désolé de t'avoir fait perdre ton temps ! J'étais persuadé que tu avais eu quelques problèmes à le comprendre.

A ce moment là je paniquais légèrement. Ce n'était pas vrai du tout ! Mr. Yphbioptrasi était un très bon professeur et j'appréciais beaucoup ses cours. Je commenças donc à répliquer, parlant à toute vitesse, au point que certains mots s'écrasaient les uns sur les autres, donnant peu de sens à la phrase. Ce faisant, j'agitais inconsciemment mes bras dans tout les sens.

-C-c-c'est pas vrai du tout ! C'était un peu comme une grosse révision, mais en bien plus approfondi et efficace !

Le professeur reprit alors son sourire habituel, me fixa un instant puis termina.

-C'est du très bon boulot, je suis très fier de toi. Tu es libre, va donc t'amuser un peu !

Je le remercias donc pour cette séance de révision et commença à ranger mes affaires. Je me levas alors, me dirigeant vers la porte. Ou plutôt... tentais. Je me pris misérablement le pied dans la chaise et m'écrasa lourdement au sol, sans moyen de me raccrocher. Je poussas un petit couinement de douleur en me relevant. Sentant la colère et une pointe d'humiliation monter en moi, je m'écrias alors, ayant légèrement oublié où je me trouvais.

-Mais bor*el à quel point il m'en veut ce foutu karma ?! Gaaaah, m’énerve, pourquoi c'est pas possible de passer une seule FICHUE journée sans embrouilles ou problèmes ?! Mer*e à la fin !

C'est alors que je me souvins me trouver en présence d'un professeur, dans une salle de classe. Je me relevas immédiatement, n'ayant pas trop mal, ressentant seulement un léger picotement, m'étant probablement écorché les genoux. Je me tournas en direction de la personne violente et m'inclina profondément, psalmodiant en boucle des excuses, légèrement paniqué.
rédigé par Asriël Yphbioptrasi le Dim 5 Aoû - 14:55
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Royauté
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
ft. San Shiroki
Comptes sur moi pour te délivrer
Pour que tu réussisses

[Il]
Ton élève sembla commencer à paniquer lorsque tu t'excusas pour lui avoir fait perdre son temps - il te répliqua que ce n'était pas du tout le cas, que ça lui avait fait comme une grosse révision en plus approfondi et plus efficace. Cela te fit sourire, de voir à quel point ton élève ne voulait pas te vexer. Même si, dans tous les cas, tu ne l'aurais pas été - tu aurais plutôt été gêné d'obliger cet élève de participer à un cours de rattrapage alors qu'il connaissait déjà le sujet sur le bout des doigts. Et tu étais fier de voir avec quelle assiduité il suivait le cours - après tout, il aurait totalement pu refuser de venir au rattrapage s'il savait qu'il connaissait le cours. Peut-être se sentait-il coupable - tu ne savais pas.

Tu le libéras alors, et il te remercia - rangeant ses affaires. Puis, il se dirigea vers la porte - mais son pied buta contra la chaise et il s'écrasa au sol dans une chute monumentale. Il émit un son de douleur lorsqu'il se releva, avant de soudainement pester contre cette journée et ce qui lui arrivait. Tu restais bouche bée, ne sachant quoi faire - trop surpris pour réagir. Tout s'était enchaîné beaucoup trop rapidement pour toi, et tu étais un peu perdu avec la situation.
Ton élève réalisa rapidement ce qui venait d'arriver et se releva rapidement, avant de s'incliner devant toi pour psalmodier des excuses. Tu le regardas, toujours aussi surpris, avant de t'avancer vers lui.
Doucement, tu lui tapotas l'épaule du bout de tes doigts ganté, plissant légèrement les genoux pour être plus ou moins à sa taille. Tu le regardas attentivement, avant de prononcer:

« Est-ce que ça va ? Tu n'as rien ? Tu as mal quelque part ?Tu veux que je t'emmène à l'infirmerie ? »

Ton éternel côté mère-poule (ou père-poule, pour l'occasion) ressortait immédiatement. Mais tu ne pouvais pas tâter ton élève pour vérifier qu'il n'avait rien de cassé - ça serait inconvenant, et tu étais bien trop terrifié par le contact pour ça. Cependant, tu l'invitas tout de même à s'asseoir s'il le désirait, te dépêchant ensuite de lui servir un verre d'eau. Puis, tu le regardas ensuite, penchant la tête sur le côté légèrement.

« Dis-moi... Tu as des problèmes dans ta vie de tous les jours ? Tu as parlé de karma et d'embrouilles... Est-ce que tu veux en parler ? »

Tu le regardes intensément - avant de soudainement être gêné et de t'excuser, un léger sourire aux lèvres.

« Ahhh, pardon ! Loin de moi l'idée de te forcer la main, ne t'imagines pas ça ! Tu n'as aucune obligation, bien évidemment...»

Tu joints tes mains dans ton dos et reprend ton expression chaleureuse et réconfortante, tentant de le mettre à l'aise.

« Mais si jamais tu veux en parler, mon bureau est bien évidemment ouvert. »

Tu gardes ton expression, regardant doucement l'élève - espérant que tu ne vas pas lui faire fuir. Tu n'espère pas forcément qu'il va tout te raconter ou qu'il va se confier à toi - tu espères juste qu'il ne s'est pas fait mal, et que tout va bien.
rédigé par San Shiroki le Dim 19 Aoû - 17:53
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Le professeur s'approcha doucement de moi et me tapota l'épaule. Je leva les yeux et lui lança un regard mi-inquiet mi-interrogateur. Il se baissa afin de se mettre à ma taille.

-Est-ce que ça va ? Tu n'as rien ? Tu as mal quelque part ?Tu veux que je t'emmène à l'infirmerie ?

Monsieur Yphbioptrasi me fit m'asseoir et me fourra littéralement un verre d'eau dans les mains. Je dévisageais le liquide transparent quelques secondes avant d'en siroter un peu, ne sachant pas trop comment réagir. J'en avais même oublié de répondre à la question. La plante me fixa alors un petit moment, me faisant légèrement gigoter sur ma chaise, gêné. Je venais juste de laisser échapper quelques insultes et plaintes assez violentes, comme ça, devant mon professeur. Cela m’embarrassait extrêmement, moi qui préférais tout garder dans ma tête.

- Dis-moi... Tu as des problèmes dans ta vie de tous les jours ? Tu as parlé de karma et d'embrouilles... Est-ce que tu veux en parler ?

Il me fixa à nouveau durant un long moment mais cette fois, sembla remarquer que cela me mettait mal à l'aise, et s'excusa, un petit sourire sur les lèvres.

- Ahhh, pardon ! Loin de moi l'idée de te forcer la main, ne t'imagines pas ça ! Tu n'as aucune obligation, bien évidemment...

L'homme pour aujourd'hui fit rejoindre ses mains dans son dos et reprit son expression habituelle, mais je ne pus rien faire d'autre que baiser misérablement la tête. J'étais tellement pitoyable que j'avais même réussi à inquiéter mon professeur de SVT...

-Mais si jamais tu veux en parler, mon bureau est bien évidemment ouvert.


Je leva une paire timide d'yeux écarlates sur le professeur. J'inspira un grand coup. Je devais désamorcer les inquiétudes du professeur et vite. Je forças un sourire chaleureux sur mon visage et lança d'une voix que je voulais assurée, tentant d'incorporer quelques mensonges à mon histoire, afin de ne pas révéler certaines choses qui ne devaient pas l'être.

-Eh bien, pour être honnête, le seul véritable problème que j'ai est que je viens tout juste de changer de résidence ! J'ai accidentellement comme qui dirait fait... eh bien, exploser ma précédente résidence, et donc on a du me reloger, moi ainsi que les trois autres. Je ne sais pas ce qu'il est advenu d'eux mais pour ma part j'ai été relogé avec trois filles. M'enfin là n'est pas le problème... Le problème est surtout que le pensionnat a envoyé la note de réparation à ma famille. Et une somme assez grosse en plus. Je sais qu'ils n'auront aucun mal à la payer mais cela m'embête quelque peu de devoir les déranger et les inquiéter comme ça... Je veux dire, ils m'ont adopté et élevé comme un de leurs propres enfants, hors tout ce que je fais c'est leur causer des problèmes.

Mensonges. Tout cela n'était que mensonges. Ma famille me détestait car j'étais un enfant illégitime, de la mauvaise couleur en plus. Je sais très bien que tôt ou tard, ils me feraient payer tout ce que je leur avais coûté et le nombre de problèmes que je leur avais apporté, principalement dû à ma malchance. Je baissa un peu la tête, les oreilles basses. En plus, j'étais obligé de mentir à un professeur aussi gentil que Monsieur Yphbioptrasi.
rédigé par Asriël Yphbioptrasi le Jeu 23 Aoû - 15:13
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Royauté
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
ft. San Shiroki
Comptes sur moi pour te délivrer
Pour que tu réussisses

[Il]

Tu avais été inquiet lorsque ton élève s'était fait mal - c'était plutôt ça que ses injures qui t'avait affecté. Tu t'étais alors empressé d'être sûr que tout allait bien pour lui - puis tu t'étais rendu compte que tu étais peut-être un peu étouffant, alors tu avais essayé de lui laisser un peu d'air et de ne pas le pousser - de le laisser réfléchir de lui-même. Tu lui avais donc souris - disant qu'il pouvait se confier s'il le désirait, mais que ce n'était en aucun cas obligatoire.

Ton élève t'avais alors regardé - avant de prendre une grande inspiration. Tu penses qu'il était peut-être en train de peser le pour et le contre - ou de choisir les informations dont il te fera part, et celles qu'il gardera pour lui.  Il t'afficha alors un sourire chaleureux - auquel tu répondis en gardant ton habituel visage bienveillant. Puis, il commença son discours - expliquant que son problème est son changement de résidence. Il aurait accidentellement fait explosé la précédente - et aurait été relogé, ainsi que ses trois colocataires, mais avec trois filles. Il ajoute que là n'est pas le problème - le problème étant que la note de réparation a été envoyée à sa famille. Il sait que ses parents n'auront aucun problème à régler l'énorme somme, mais ça le dérange de devoir embêter ses parents ainsi - ayant été adopté et élevé comme un des leurs. Il se sentait mal de toujours leur causer des problèmes.
Tu lui souris alors - un sourire réconfortant, t'approchant doucement de lui. Tu avais un peu de peine pour lui - il avait l'air de tout prendre sur ses frêles épaules.

« Si tes parents t'ont adoptés, c'est qu'ils doivent beaucoup t'aimer, tu sais... Je ne pense pas que tu puisses les décevoir ainsi. Je peux comprendre que ça puisse être difficile pour toi - surtout si tu vis avec leurs propres enfants. Tu dois te sentir de trop, ou tu dois avoir l'impression de ne pas être à la hauteur... Mais tu t'inquiètes trop, je pense. Tu devrais leur parler de tes inquiétudes et de tes angoisses à ce propos, je suis sûr qu'ils te rassureraient...»

Tu gardes ton souvenir, faisant une courte pause dans ton discours - avant de reprendre.

« Je comprends que ça puisse être embêtant pour la résidence... Je me demande comment on peut en faire exploser une, d'ailleurs, mais là n'est pas la question... Encore une fois, tu devrais en parler à tes parents ? Leur expliquer l'histoire complète, peut-être qu'ils seront compréhensifs. Peut-être les aider dans une tâche quand tu leur rends visite, je ne sais pas... Ou trouver un petit boulot à mi-temps et les rembourser petit à petit. Mais garde un peu d'argent pour toi aussi, et n'en fait pas trop non plus ! »

Voilà ta nature trop parentale qui revient - décidément, tu aurais fais un magnifique père ou une magnifique mère. Mais ne pouvant avoir une quelconque descendance, tu reportes cet instinct sur tes élèves.
Tu retrouves un sourire doux, observant ton élève.

« Et puis, vois le bon côté des choses... Tu rencontre encore plus de nouvelles personnes ! Peut-être que l'une de ces filles deviendra une amie chère pour toi ? Et ça te fait une histoire à raconter à tes amis plus tard...»

Tu le regardes, avant d'ajouter:

« Mais n'ait pas d'inquiétudes à propos de tes parents... Ils ont l'air de tenir à toi par le peu que tu m'as décris d'eux, tu as de la chance. »

Pas comme toi - être détesté depuis le moment même où tu étais né. Détesté de tous - à cause de ta physionomie étrange t'empêchant de pouvoir donner une descendance au Royaume, à cause de ton esprit étrange qu'ils ne comprenaient pas - et à causes de ce que certains monstres t'avaient fait. Mais tu t'étais relevé - et tu aiderais les élèves à ne pas passer par la même chose que toi.
rédigé par San Shiroki le Sam 25 Aoû - 22:23
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Le professeur m'offrit un sourire réconfortant et s'approcha de moi. Il avait gobé mon mensonge comme une poule un grain. Il m'avait fait confiance et maintenant sa tête était remplie de mensonges. Je détournais la tête, honteux. Je n'aimais pas avoir à mentir, malheureusement ma vie elle même n'était basée que sur des mensonges. J'émis un léger soupir, presque inaudible, et le professeur répondit.

-Si tes parents t'ont adoptés, c'est qu'ils doivent beaucoup t'aimer, tu sais... Je ne pense pas que tu puisses les décevoir ainsi. Je peux comprendre que ça puisse être difficile pour toi - surtout si tu vis avec leurs propres enfants. Tu dois te sentir de trop, ou tu dois avoir l'impression de ne pas être à la hauteur... Mais tu t'inquiètes trop, je pense. Tu devrais leur parler de tes inquiétudes et de tes angoisses à ce propos, je suis sûr qu'ils te rassureraient... Il marqua une légère pause avant de reprendre. Je comprends que ça puisse être embêtant pour la résidence... Je me demande comment on peut en faire exploser une, d'ailleurs, mais là n'est pas la question... Encore une fois, tu devrais en parler à tes parents ? Leur expliquer l'histoire complète, peut-être qu'ils seront compréhensifs. Peut-être les aider dans une tâche quand tu leur rends visite, je ne sais pas... Ou trouver un petit boulot à mi-temps et les rembourser petit à petit. Mais garde un peu d'argent pour toi aussi, et n'en fait pas trop non plus !

Que dire, que penser... Je n'étais même pas un enfant adopté, juste un gamin illégitime qui aurait mieux fait de mourir à la naissance. Ma mère me haïssait et je ne me souvenais que très difficilement des rares fois où mon père adoptif m'avait adressé la parole (surtout pour me rabaisser ou me parler d'un ton condescendant). Actuellement je ne les avais pas vu depuis plusieurs années, et je ne gardais qu'un infime contact avec eux, en effet ces derniers m'envoyant une ridicule petite portion d'argent chaque mois. Je me dandinas nerveusement lorsqu'il parla de l'explosion de la résidence en toussant légèrement. La prochaine fois je n'oublierais pas ma fourchette dans le micro-onde et ne paniquerait pas stupidement au point d'en faire tomber la lampe à huile sur le tapis. Du moins je l’espère. Je l'espère de tout coeur. Et en effet, trouver un travail ne serait pas si bête que ça... Il pourrait enfin trouver un moyen de gagner de l'argent par lui même, coupant ainsi définitivement tout lien avec sa famille. Le professeur reprit un sourire rassurant, le même qu'il avait environ 95% du temps.

-Et puis, vois le bon côté des choses... Tu rencontre encore plus de nouvelles personnes ! Peut-être que l'une de ces filles deviendra une amie chère pour toi ? Et ça te fait une histoire à raconter à tes amis plus tard...

Des filles, mes amis ? Je n'avais aucune ami fille et je ne comptais pas en avoir. Ces créatures dégoutantes, tout le monde se porterait mieux si elles étaient toutes enfermées. Miliana ? Mais Miliana n'était pas une fille, elle est à part ! Enfin bref là n'est pas le sujet... Pour le raconter à des amis il faudrait déjà que j'en ai. La plante violette ajouta alors.

-Mais n'ait pas d'inquiétudes à propos de tes parents... Ils ont l'air de tenir à toi par le peu que tu m'as décris d'eux, tu as de la chance.

Je forçais un sourire reconnaissant sur mes lèvres. Je m'entendis alors dire, mon corps se remplissant de dégoût sous ces paroles.

-Oui, c'est vrai, je suis très proche des mes parents et je les aime beaucoup. Vous avez raison, je vais faire de mon mieux et trouver un travail afin de leur repayer tout ce que je leur dois. Et je tenterais de me familiariser un peu mieux avec mes colocataires. Même si certaines sont un peu bizarre, je suis sûr que je peux le faire !

Je vomis intérieurement. Sympathiser avec des filles ? Moi ? Certainement pas ! En plus, rien que pour en dire une au hasard, Haruna était quand même vachement bizarre ! J'avais pas vraiment envie de m'en approcher. Je me dandinais, mal à l'aise, sur ma chaise. Je ne savais pas trop que faire ou quoi dire de plus. Devais-je partir ? Rester encore un peu ? Je n'en avais aucune idée et je resta donc juste là, attendant les indications de l'homme/femme violet.


Pour que tu réussisses. Feat Asriël
rédigé par Asriël Yphbioptrasi le Lun 27 Aoû - 0:33
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Royauté
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 02/04/2018
Messages : 33
Clochettes : 254
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
ft. San Shiroki
Comptes sur moi pour te délivrer
Pour que tu réussisses

[Il]


Ton élève semble étrange - tu penses déceler chez lui quelque chose. Une cachotterie, un mensonge - tu ne sais pas vraiment. Tu as l'impression qu'il ne te dit pas toute la vérité, mais tu ne peux pas le pousser non plus. Tu aimes qu'on se confie à toi, mais tu ne veux pas non plus forcer les autres - ça doit venir d'eux, quelque part. Tu ne vas pas les menacer jusqu'à ce qu'ils te disent ce qu'ils ont sur le cœur.
Heureusement, tu es patient - tu peux attendre longtemps, voire même l'infini, pour qu'on se confie à toi. Ça ne te déranges pas, d'attendre - c'est ton rôle, selon toi. C'est le prix à payer pour qu'on vienne te livrer son cœur.

Ton élève te sourit donc, mais tu as presque l'impression que c'est faux. Tu commences à avoir des doutes sur ce qu'il t'a dit plus tôt - aurait-il des problèmes bien plus graves que ce qu'il prétend ? Tu ne sais pas, mais tu t'inquiètes. Tu ne veux cependant pas retenir ton élève et le forcer - tu as déjà l'impression de l'avoir fait. Ça te dérange un peu d'ailleurs - il faudrait que tu calmes cette manie de toujours vouloir aider les gens. Ce n'est pas en les poussant que tu le feras, malheureusement.

Lorsqu'il te répond, tu as vraiment l'impression que quelque chose cloche. Ça te met mal à l'aise, tellement c'est évident. Mais tu as l'impression qu'il cherche à te fuir - et que c'est pour cela qu'il te berne de jolies phrases, de ce que tu veux entendre. Tu te sens mal, de l'obliger à mentir ainsi. Tu esquisses un sourire - un sourire un peu gêné, même si tu t'efforces à le rendre rassurant. Tu regardais alors ton élève, et tentait de réparer tes erreurs passées.

« C'est bien, si tu es proche d'eux, ce n'est pas le cas de tout le monde... Ne te force pas non plus à la tâche, tu pourras toujours leur repayer plus tard, tu devrais d'abord te concentrer sur tes études... Je pense que c'est le mieux. Ça serait bien que tu te familiarises avec eux, oui, mais il arrive parfois de tomber sur de mauvaises personnes, et c'est compréhensible... Tu peux toujours essayer de voir avec quelqu'un de l'administration si c'est le cas, et leur expliquer que tu n'es vraiment pas à l'aise dans ta résidence...» 

Tu fais une pause, lui souriant - tes mots servent à la fois à corriger ceux d'avant, et à la fois à lui donner une dernière chance de se confier à toi. Mais tu ne le forceras plus - tu laisses ça entre ses mains, maintenant.

« Mais si jamais tu as un problème quelconque, peu importe le sujet, même s'il s'agit juste d'un mauvais plat au self qui t'as contrarié... N'hésite pas à venir me voir, mon bureau est toujours ouvert, et je suis toujours à l'écoute de mes élèves. »

Tu le regardes, retournant lentement à ton bureau, le sourire aux lèvres. Avant de t'asseoir, tu te retournes vers lui :

« Allez, va donc te reposer et t'amuser un peu... Tes futurs amis t'attendent ! »
rédigé par San Shiroki le Dim 7 Oct - 18:51
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 79
Clochettes : 349
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Ton pouvoir : Permet de savoir si les intentions d'une personne sont neutres, bonnes ou mauvaises à l'aide d'une surface réfléchissante.

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Je ressentis une légère tension dans l'air et je commenças à paniquer. Est-ce que le professeur avait vu à travers mon visage ? Je n'en savais rien mais son sourire ne me rassura pas le moins du monde et je me balanças d'un pied sur l'autre. Ma queue, témoin de ma nervosité, s'agitait en petits soubresauts autour de moi. Je ne me sentais pas bien du tout, il fallait l'avouer, et je n'avais qu'une envie : partir en courant d'ici, de ce prof trop bon pour son propre bien et m'enfermer dans ma chambre. A ce stade là, même de la nourriture n'arriverait pas à me faire sortir. Je lanças juste un sourire un peu désolé à la plante, comme si je m'excusais de devoir lui mentir.

-C'est bien, si tu es proche d'eux, ce n'est pas le cas de tout le monde... Ne te force pas non plus à la tâche, tu pourras toujours leur repayer plus tard, tu devrais d'abord te concentrer sur tes études... Je pense que c'est le mieux. Ça serait bien que tu te familiarises avec eux, oui, mais il arrive parfois de tomber sur de mauvaises personnes, et c'est compréhensible... Tu peux toujours essayer de voir avec quelqu'un de l'administration si c'est le cas, et leur expliquer que tu n'es vraiment pas à l'aise dans ta résidence...

Le professeur s'arrête, me sourit. Je ne pus m'empêcher de détourner honteusement le regard, devant cette personne, qui voulait réellement m'aider, mais à qui je continuais de mentir. Il ne pouvait pas comprendre, car il ne savait pas. Je suis vraiment un déchet pathétique. Peut être que Zakari avait en fait eu raison de faire ce qu'il faisait, peut être que c'était tout ce que je méritais... J'avais l'impression que mon coeur était en train de se faire broyer, c'est douloureux et je veux que ça s'arrête.

-Mais si jamais tu as un problème quelconque, peu importe le sujet, même s'il s'agit juste d'un mauvais plat au self qui t'as contrarié... N'hésite pas à venir me voir, mon bureau est toujours ouvert, et je suis toujours à l'écoute de mes élèves.


En temps normal, j'aurais souris. Peu importe que le plat soit bon ou mauvais, je l'aurais mangé. Sauf si c'était aux oranges ou aux carottes. Il y a des limites. Mais là je n'avais pas l'esprit à sourire. Je continuas de regarder mes pieds, espérant que mes cheveux cachaient mon visage. Je répondis un timide petit "oui, merci beaucoup" et me renferma à nouveau dans le silence. Je ne voyais que ses pieds mais compris qu'il retournait à son bureau, sûrement un sourire aux lèvres. Juste avant de s'asseoir, il complète sa phrase par un :

-Allez, va donc te reposer et t'amuser un peu... Tes futurs amis t'attendent !


Le coup de grâce. Je commence à me diriger presque en courant vers la porte et, en sortant, je lâche un rapide "au revoir" à la plante. Je bouscule quelqu'un mais je ne prends pas la peine de m'arrêter pour regarder qui c'est, je comprends seulement à son ton qu'il n'est pas très heureux de s'être fait rentrer dedans ainsi. Je cours durant presque tout le trajet pour me rendre à ma résidence et c'est essoufflé que je m'y arrête enfin. Sans m'occuper de savoir s'il y a quelqu'un ou pas, je m'y engouffre et me rue dans ma chambre, m'enfermant dedans et me roulant en boule. Peut être qu'en attendant un peu, quelques heures, j'irais mieux et pourrais enfin bouger de nouveau.
Pour que tu réussisses ~ Feat Asriël
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: pensionnat :: deuxième étage - touchy-
Sauter vers: