Des amants aimantés ressassant leur première rencontre ( feat lilick )

rédigé par Johey Joto le Jeu 17 Mai - 20:22
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 232
Occupation : Dresseur animalier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 232
Occupation : Dresseur animalier
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 232
Occupation : Dresseur animalier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 232
Occupation : Dresseur animalier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Des amants aimantés ressassant leur première rencontre

Un week-end tranquille. Voilà ce qu'il me fallait. Juste moi, le calme, la sérénité et ah oui ... J'oublie un détail. Il a fallu que ma douce sérénité soit perturbée par ce fichu prince corbeau. Certes on est amants, mais il est toujours fourré chez moi celui là. Puis ma mère l’accueille à bras ouvert à chacune de ses visites improvisées. Même pas il me tiendrait au courant celui là. Il se pointe comme une fleur, et on fini par passé des heures et des jours collés l'un à l'autre.

Et aujourd'hui ça va encore finir comme il l'a souhaité. Je me plis à chacune de ses exigences. Quand il veut une boisson fraîche, c'est moi qui me lève pour aller en chercher une dans le frigo. Quand il a faim, c'est moi qui cuisine pour qu'il soit satisfait. Et quand il veut faire l'amour, il gagne à chaque fois. Je me laisse faire. Il m'a dans la peau, et je ne peux rien faire pour m'y opposer. C'est la puissance du mâle dominant. Et pourtant, c'est lui le plus jeune de nous deux.

Comme Monsieur l'a décidé, c'est soirée film avec pop corn et soda à volonté. Et c'est toujours le même qui se ramène sans rien, et c'est toujours moi qui régale. On ne change pas les ''bonnes'' habitudes. Puis maman nous a laissé la maison pour nous seul. Elle est de sortie avec des amies de son club de yoga. De toute manière elle est libre de faire ce qu'elle veut, tant qu'elle ramène pas des mecs bizarres à la maison.

Posé sur le canapé du salon, je mets tout en place pour sa majesté. Ça m'énerve de rien pouvoir lui refuser. Mais il a ce pouvoir sur moi. Je suis faible face à lui. Je suis le fou du roi, et je suis tout de même fou de lui. Je lui montre jamais bien évidemment, étant ronchon et tête de cochon quand on se voit. Dans le noir, la télé allumée, je me pose assis à coté de lui, mais pas pour longtemps. Je me plis à ses exigences.

- " Arrête de jouer avec mes cheveux, j'aime pas quand tu les ébouriffe. T'es même pas sympa t'a pas ramené Kiro. Quand je pense qu'on continue à se voir grâce à ton chat "

Il est vrai que nous nous sommes rencontré la première fois à cette fête. Je ne m'y suis rendu simplement pour y étudier de plus prés le familier fantastique de l'hôte, dont je ne me rappelle pas le nom, tellement je m'en contre fiche. Puis mon ami vétérinaire m'y a un peu forcé aussi je dois l'avouer. J'aime tellement les animaux que lorsque je peux en croiser un, je fonce illico presto, sans trop me poser de question pour les voir.

- " Je me demande toujours pourquoi t'es venu me faire la causette alors que j'étais tranquille avec ce mignon petit dragon doré. C'est si craintif, qu'il a eu peur à ton arrivée, et qu'il s'est réfugié dans les bras de son maître "

Cela me fait bouder. C'est si passionnant comme spécimen. Puis au vu de mon caractère de chien, je peux dire merde pour revoir ce dragon de nouveau.


codage par Laxy Dunbar.
rédigé par Malick Drake le Dim 20 Mai - 3:04
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 16/11/2017
Messages : 732
Clochettes : 4012
Avatar : He Tian - 19 Days
Occupation : Sixième année
. :
Inscription : 16/11/2017
Messages : 732
Clochettes : 4012
Avatar : He Tian - 19 Days
Occupation : Sixième année
Royauté
. :
Inscription : 16/11/2017
Messages : 732
Clochettes : 4012
Avatar : He Tian - 19 Days
Occupation : Sixième année
. :
Inscription : 16/11/2017
Messages : 732
Clochettes : 4012
Avatar : He Tian - 19 Days
Occupation : Sixième année

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Feat mon Jojo ~

Première rencontre



Avachis sur le canap', Malick attend que le roux finisse de tout préparer patiemment, jouant avec ses doigts pour s'occuper. Une fois de plus, il squatter. Basique. En même temps, il ne faisait rien pour le repousser, il ne lui refuser rien. Il ne fallait pas s'étonner que le corbeau fasse son nid après. Il pouvait rentrer ici comme dans un moulin en plus : sa mère est vraiment adorable.. Limite, ce pourrait être inquiétant ça manie de faire rentrer en toute confiance des gens dans sa baraque. À médité.

Le corbeau esquive un début de sourire. Il lui passait tous.
Elle, ça ferait un bout de temps qu'elle l'aurait remballé, à grand coup de délicat retroussement de nez et de "Tu ne crois tout de même pas que je céderais à ce caprice ?".. M'enfin bref, le kangou revient. Et à peine son magnifique derrière touche le sofa que Malick vient passer ses longs doigts dans ses cheveux. Par pure envie. Jamais il ne demande avec lui : il prend. Ne lui en déplaise. Généralement, il râle ce con.. Seulement pour la forme vu qu'il ne fait jamais le moindre mouvement pour s'éloigner.
La fin de sa phrase l'irrita. Il n'en montra rien, seul un froncement de sourcil pouvait le trahir : heureusement, son regard était tourné sur le téléviseur.

Comment ça, "grâce à son chat" ? Ca l'énerver. Et il s'agacer de s'irriter pour ça. Après tout, Johey n'est qu'un amant. Il ne va pas lui accorder plus d'importance. Il doit être énervé parce qu'il devient possessif avec le temps. Oui voilà, ce n'est que ça. Pas du tout parce qu'il l'apprécie beaucoup, non non. Il s'interdit de penser cela. Aimer, c'est souffrir. La dernière en date le prouve bien. Il ne va pas refaire la même erreur. Il se contente juste de gronder, tirant en arrière ses doux cheveux orange. La carotide du kangourou qu'il sent pulser sous son pouce est un supplice à la tentation. Il louche dessus.. Un coup de dent ? Humm.. Nan, pas ce soir.

Pourquoi il l'avait approché ? C'est une bonne question.. Il ose distraitement une épaule.

_Comme ça.

Du coin de l'œil, il voit son amant bouder. En tournant la tête, Malick à un beau aperçu de sa mine encore plus renfrogner que d'habitude - si si, c'est vraiment possible. Apparemment, ça ne vas pas être possible d'avoir la loquacité d'un mur ce soir. Le géant réclame une réponse sur le pourquoi il est venu lui parler alors qu'il papouillé un dragon doré.. Alors déjà, il s'en fout comme de la fonte des icebergs de son truc en or ! Et en plus.. Bah heu.. Il n'a pas trop envie de lui dire. Donc, solution 1 : sarcasme.

_T'a pensé à consulter pour ton amour excessif des bestioles ?

Vas-y Malick, noie le poisson. Il est con, il ne va pas s'en rendre compte..
Si ? Ha..
- Adrenalean 2016 pour Epicode.
rédigé par Johey Joto le Mer 23 Mai - 22:36
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 232
Occupation : Dresseur animalier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 232
Occupation : Dresseur animalier
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 232
Occupation : Dresseur animalier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 232
Occupation : Dresseur animalier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Des amants aimantés ressassant leur première rencontre

Comme ça. Il n'a pas mieux à me répondre. Moi quand je ne parle pas aux gens juste comme ça. Il faut une bonne raison pour adresser la parole à quelqu'un. Et pour rien au monde je ne serais venu papoter avec lui. Malick c'est mon point faible. Les mecs comme lui, je ne peux pas y résister, donc je ne m'en approche pas, je reste loin d'eux, les observant du coin de l'oeil. Il suffit qu'on vienne à moi, en s'en est fini de ma personne. Le contrôle n'est plus, je me laisse envoûter, hypnotiser.

Il me cherche. Mon amour excessif pour les bestioles. Est ce que je lui dit moi '' pense à te soigner de ta squattitude ? " Non. Je le laisse être comme il est, même si certaines de ses attitudes me hérisse mes cheveux en pics. Je n'y peux rien si la seule chose à laquelle je m'abandonne sont les études sur les animaux. Encore plus quand ils sont extraordinaire, comme ce magnifique dragon, que je ne reverrais plus jamais. J'arque alors un sourcil. Ce qu'il vient de dire m'énerve, mais je ne renchéris pas.

- "Pfff"

Malgré le fait qu'on s'entend comme chat et chien, je reste avec lui. Pourquoi ? Car depuis le début, malgré la fait que je l'envois balader et que je ne suis pas très sympa avec lui, quelque chose de magnétique nous tiens lier l'un à l'autre. J'ai beau essayer de le repousser, il revient toujours à la charge, et je finis par rester piéger dans ses bras.

- " Au moins les bestioles comme tu dit, elles m'aiment. Et je les aime aussi. Un peu comme toi qui vient dans des soirées et qui se ramène vers un inconnu, pour lui parler juste comme ça "

Ce ne sont pas vraiment des disputes entre nous. C'est notre façon à nous de nous dire qu'on '' s'aime '' en quelque sorte. Je ressens qu'il ne veut pas s'accrocher, et moi non plus d'ailleurs. Mais quand on vient squatter ma maison quasiment tout les jours, on est obligé d’accueillir cette personne et de la recevoir comme il se doit. Il ne manquerait plus qu'il m'invite à sa chambre pour y plier ses chaussettes. Il en serait capable, c'est ça le pire. Et me connaissant, je ne refuserais pas.

Sa main dans mes cheveux, je le laisse les torturer volontairement. Sinon il va vouloir aller plus loin. Autant l'occuper d'une manière ou d'une autre, comme un chat avec sa pelote de laine. Je ronchonne un peu. C'est sensible les cheveux. Le pire, c'est quand il vient s'amuser à mettre sa main dans ma poche, me servant de nombril. J'en ai des frissons partout.



codage par Laxy Dunbar.
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: inclassables :: originaux - possibilities-
Sauter vers: