Rejoindre le Comité de Discipline (Pv Libre )

rédigé par Invité le Dim 22 Oct - 23:38
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
« What  I am looking for,  what I do, What I want, What I like, What I hide, Who I am, Can you guess it behind the smile ? »
Tous les Anges sont des Menteurs
La rentrée.
Un autre moment que déteste Sachiko sur la longue liste des tâches ingrates qu'elle se force à accomplir.
La rentrée, en particulier, met les nerfs de Sachiko à rudes épreuves.
Comment pourrait-il en être autrement quand on est forcé de fréquenter tant de personnes qu'on n'apprécie pas ?

L'adolescente sait néanmoins tirer profit de tout cela.
Elle fait du pensionnat son terrain de jeux et des autres un moyen de tromper, de s'exercer, d'apprendre à mentir, de se faire la main et le sourire.

D'ailleurs, en parlant de sourire, Sachiko se regarde dans son miroir de poche, les lèvres pincées en une grimace effilochée, un peu comme un clown à qui on aurait peint la bouche à l'envers.

Elle essaie de fixer son expression, de la rendre statique, figée dans un masque avenant et aimable qui sera sa porte de secours toute la journée.

Mais Sachiko a mal aux joues à force d'étirer la bouche.
Elle sourit si peu dans l'intimité qu'elle en éprouve toujours des douleurs dans les pommettes.
Une souffrance qui passera avec les heures, certes oui, cependant Sachiko trouve quand même qu'être gentille demande bien trop d'efforts.

Dans la petite salle réservée au comité de discipline, l'horloge sonne les premiers coups de midi et Sachiko fronce les sourcils.
Le président, Tsukasa, est très en retard.

Voilà un fait qui contrarie beaucoup Sachiko, car s'il y a bien une seule qualité que l'étudiante accorde à son sévère cousin, c'est sa ponctualité et son sérieux.

En plus, aujourd'hui, ils doivent passer les premiers entretiens pour les nouveaux membres.
Une affaire d'état pour Sachiko !
Après tout, c'est comme accueillir les membres de son sénat.
Et elle veut que tout soit strictement, impossiblement parfait.

Le teint pâle, les yeux distants, Sachiko range son miroir et réajuste sa cravate, bleu. Bleu sans nuage, bleu pâle, bleu terne, bleu javel. A des kilomètres du vert d'eau qui anime ses grands iris où ne brillent jamais la lueur du soleil, toujours ternes, toujours transparents, jamais brillants, juste tétanisants.

Sachiko baille, vérifie que ses ongles sont bien coupés carrés et propres, sa jupe, longue sur ses genoux, sa chemise, impeccable et son chignon, serré.

Pas de maquillage, pas de fanfreluches, chez Sachiko  -exempté sa détestable maigreur- tout est naturellement très beau à regarder : la peau comme la neige, ses oreilles, ses doigts, les tâches de rousseur sur son nez et le pointue de son menton qui dément quelques rondeurs encore enfantines.

Après un dernier message cinglant envoyé à Tsukasa pour le presser de venir poser ses fesses ici, Sachiko range les papiers et ses crayons du plus grand au plus petit, par ordre de taille et de couleur.

Quand elle est fin prêtre, elle se lève, la démarche gracile et va ouvrir la porte en grand, tournant la petite ardoise de bois de cerisier peinte à la main, qui pend à la poignet.

Candidature Ouverte

Il ne reste plus qu'à attendre les candidats à la sélection.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: pensionnat :: deuxième étage - touchy-
Sauter vers: