Revenir en haut
Aller en bas
Partagez | 
 

 Mon Caprice (Pv Aamon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Noblesse
avatar

Age : 17

Clochettes : 21

Date de naissance : 14/02/2000

Occupation : Classe 1 & Secrétaire du Comité

Messages : 5

Date d'inscription : 22/10/2017

MessageSujet: Mon Caprice (Pv Aamon)   Dim 22 Oct - 23:27




"Mon Caprice"
ft. Aamon Nuraryhion


L'Ageha, un lieu de débauche et de débauchés, où l'argent et l'alcool coulent à flots et où les hommes grouillent, la trique aux pantalons, affamés comme des hyènes, bavant à l'idée de se mettre sous la dent un peu de chair fraîche et la peau blanche d'une brebis. L'odeur de leur sueur et de leur désir emplit les murs et le nez de Sachiko comme un parfum nauséabond.

Pour la énième fois de la soirée, l'étudiante sent le regard léchant d'un homme se perdre au creux de sa chute de reins que dévoile une robe bleue pailletée très échancrée et elle frissonne, tant d’écœurement que d'horreur. La tension sexuelle qui règne entre ses murs est si forte que ça la rend malade, tristement pâle même, alors qu'elle porte sa coupe de champagne à ses lèvres roses.  Et il n'y a personne pour la sortir de là, pour l'aider à s'enfuir de cet endroit et de ses mains caressantes qui griffent sa peau d'albâtre.

Sachiko secoue la tête pour chasser la vague de bile qui lui monte à la gorge, alors que devant ses yeux s'efface le souvenir d'une voix grasse contre sa bouche, un murmure sadique suivi d'une brûlante douleur, qui, déjà, lui fait serrer les cuisses d'appréhension. Sachiko déteste les soirées mondaines et elle déteste y accompagner son père, mais quel choix a-t-elle ?

Quand il signe un nouveau contrat, il se sent obligé de l'emmener et le manager de Sachiko approuve ce genre de soirées qui sont un moteur pour sa carrière de mannequin et de cantatrice. Aujourd'hui cependant, la lycéenne ne se produit par sur la petite scène du casino.

Elle n'est là qu'en invitée de marque, quand même divine, le chignon serré et les oreilles brillantes des boucles d'oreille en diamant que lui a prêté son père pour faire d'elle une diva, immanquable et jolie, un trophée. Les ongles de Sachiko grincent sur la coupe de champagne. Compte-t-il la vendre lui aussi ?

Dans le dos de Sachiko un courant d'air passe et elle reconnaît le pas silencieux d'Aamon. Ou plutôt, elle le devine, parce que le fourbe marche comme les loups, de façon si légère qu'on ne peut rien entendre, si ce n'est le fluide bruissement de son pantalon en toile. Sachiko a un sourire en coin et lève une main en arrière.

Pour un homme d'une taille si imposante que même Sachiko du haut de son mètre soixante quinze n'atteint que son menton, Aamon est étrangement souple et discret. Avec son regard perçant et sa musculature de titan, il est comme un jaguar ou un tigre, tout aussi charismatique et imposant, dangereux de férocité mal contenue. Avec lui à ses côtés, personne n'osera aborder Sachiko ce soir, le bougre a tendance à faire fuir même les prétendants les plus persistants.

-Tu es en retard. -lui lâche-t-elle, sur le ton du reproche.-

Pas un bonjour, ni un bonsoir, juste cette remarque coupante et ses doigts qui tâtent. Elle trouve très vite la nuque de Aamon cependant et pose sa paume froide dans son cou chaud, celui-ci désormais penché à son oreille, son souffle rauque tapant contre son lobe. Évidemment, il s'est baissé pour qu'elle l'atteigne et désormais plaqué contre son dos, il protège sa peau nue des regards les plus doucereux.

-Pourquoi tu es en retard, alors que tu sais que je hais cette soirée ?

Du coin de l'oeil, Sachiko remarque une femme débraillée qui sort des toilettes dans le fond de la salle, tellement décoiffée et la jupe si courte. Pourquoi attire-t-elle son regard ? Ah, elle se souvient, un peu plus tôt dans la soirée, elle l'a vu discuté avec Aamon. Les sourcils de Sachiko se froncent et ses ongles raclent méchamment dans le cou de son garde du corps. Pourtant, Aamon ne sent pas le parfum. Contrariée, Sachiko serre son verre de champagne entre ses phalanges, si fort qu'il craque et se fissure, prêt à exploser sous la pression.

-...Tu m'as laissé seule pour cette femme ? -elle murmure, plus comme une affirmation incrédule que comme une question.-

© Daemon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mon Caprice (Pv Aamon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'union et le silice, l'espoir renait du caprice, te revoici enfin... [PV Meryle ; Luyak. Privé]
» A la rivière elle est venue, tremper un peu son pieds menu ♥ Caprice (Terminé)
» Sushi hou ha ha [Nolan ♪]
» Caprices du désert
» Caprice des Sirènes [Pré-crée].

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La ville de Monokuro :: L'Ageha-