La boulette de la belette ( Feat MAY )

rédigé par Queen Mercury le Mer 11 Avr - 13:55
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Roturier
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
La boulette de la belette

Encore une bonne matinée bien intensive vient de se terminer. Le cours de sport de ce matin m'a défoulé comme jamais. Il est vrai que dans la classe 2, les élèves ne sont pas tous de très grands sportifs, même si certains sont comme moi, spécialisés dans les efforts physiques poussés. Il paraît que dans la classe 4 se trouve aussi de très bons sportifs. Je me demande quels sont leur niveau ? J'aimerais bien connaître une personne de cette classe pour comparer nos niveaux. Dommage que se soient en grande parties des élèves qui aiment rêvasser et ne pas étudier.

Etre transpirante de sueur n'est pas très sexy et glamour, mais cela signifie que je me suis investie à fond dans le cours de ce matin. Je me sens tellement mieux. En forme pour entamé une bonne après-midi. Me changeant dans les vestiaires, je m'essuie le visage avec une serviette, n'oublie pas de mettre du déo, et enfile mes fidèles shorts, débardeur, baskets, et casquette. Mon style vestimentaire ne change pas vraiment de celui que je porte en cours de sport. J'aime me sentir à l'aise dans mes vêtements. Ce n'est certes pas très féminin, mais j'essaye de m'améliorer je vous assure.

C'est l'heure du déjeuner. Les filles de ma classe m'ont invité à venir manger avec elle. J'accepte volontiers. C'est toujours plus plaisant d'être avec d'autres personnes pour déguster un bon repas. Il faut dire que la cuisine de la cantine est très bonne, contrairement à ce qu'on pourrait penser des cantines. Je ne me suis jamais autant régalé qu'ici. La pâtisserie c'est pas encore ça, mais ce n'est pas ce qu'on leur demande après tout.  

Me munissant d'un plateau et de couvert, les madames de la cantine me servent en nourriture. Ça sent déjà très bon. Je suis les filles de ma classe, et nous nous installons sur une grande table. Comme je suis la dernière à m’asseoir, je me retrouve avec la place en bout de table qui donne sur l'allée, où les élèves défilent pour trouver une place dans le réfectoire. Je ne sais pas pourquoi ces filles m'apprécient autant ? Elles sont si douées et jolies dans leur domaine de prédilection. Mais elles semblent m'aimer, même si j'ai l'allure d'un garçon manqué.

J'enlève ma casquette de ma tête. Toutes les têtes se retournent. Mes camarades me sourient et ont les joues rougies. Elles me trouvent très mignonne, et me répète sans cesse que c'est dommage d'être aussi mignonne et masculine. Je rigole. Elles ont raison. Mais les gens m'aiment comme je suis. Donc je reste naturelle avec elle, et toutes les personnes que je croise. En écoutant et participant à une discussion sur '' quel est le plus beau garçon de la classe 2'', les avis diffèrent, avec chacune exposant leur opinion en argumentant leur choix. Quand c'est à mon tour de m'exprimer, je commence à réfléchir. Il est vrai que je ne me suis jamais vraiment posée la question. Je suis attirée par les mecs plus matures, donc ceux de ma classe ne m'intéresse pas.

- " Et bien je dirais que .... "

Je suis soudain interrompue par une boisson et les plats servis qui volent sur moi, et tâchant mon débardeur et mon short. Je ne dis plus rien. Je regarde en face de moi, les yeux à terre plus précisément. Une fille de mon âge est étalée au sol. Je me lève de ma chaise, m'accroupie en face d'elle, en lui tendant la main.

- " Est ce que ça va ? Tu n'as rien de cassé ? Laisse moi t'aider à te relever "

Cette maladresse me rend nostalgique. Elle me rappelle ma maman que j'aime énormément. Comment ne pas être attendrie par elle.

lumos maxima
rédigé par Invité le Mar 17 Avr - 16:50
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Ayy, shit was legendary
Threw a TV out the window of the Montage
L'odeur de la nourriture parcourt un immense chemin jusqu'à mes narines. Oh mon Dieu, que sa sent bon. Une magnifique odeur de grillé. Je ne pouvais sentir que cela, mais ça me suffisait amplement pour partir trois minutes plutôt de mon cours. La remarque menaçante du professeur ne me faisait pas réellement peur, la nourriture passe avant tout, c'est sûr. Je ne devrais pourtant pas partir en avance, mais c'est pourtant ce que je fais. Tant pis, j'espère que le repas voudra la peine de se faire une nouvelle fois punir. Oui, parce que ce n'est pas la première fois que je me tire de cours. La plupart du temps c'est à l'heure du repas et les autres fois, c'était pour retrouver mes amis qui me font signe lorsque la porte était grande ouverte. Ouais, il ferait mieux de la fermer celle-là, ça m'empêcherait de m'évader.

Je retrouve finalement mes copines dans le couloir alors que la sonnerie n'avait pas encore retenti. Elles avaient eu une heure en moins à rien faire, mais il fallait tout de même attendre les autres. Oui, il faut savoir que je me mélange avec toutes les classes. Je ne fais pas de différence entre les autres. Coller une étiquette à quelqu'un parce qu'il est dans une classe différente de la mienne, non merci. De toute évidence, j'aime tout le monde moi!

Une fois la petite bande réunit, nous nous rendons rapidement au réfectoire afin de pouvoir déguster le merveilleux repas qui nous attendait. Je retrouve également deux amies de ma classe qui n'avaient pas eu le courage de sortir en même temps que moi. Ouais, mais grâce à moi elles sont passées avant tout le monde. Merci May.

Un plateau en main et le service pouvait commencer. Je prends absolument tout ce qui me donne envie, même si on n'a pas réellement le droit de prendre autant de quantité. Miam, de la bonne viande. J'en bave déjà, je veux tellement y manger maintenant,sans même m'asseoir à une table. Oui, j'ai un énorme appétit et pourtant,je ne grossis même pas d'un kilo.

Il faut à présent trouver une place,une table de huit serait parfaite. Je remarque rapidement un emplacement se trouvant tout au fond du réfectoire. Je prends alors mon plateau bien garnit pour traverser toute l'allée. Maladresse? Il ne m'en fallait pas plus pour tomber à la renverse et faire tomber mon merveilleux plateau sur moi. Oh non, tant de travail pour que la nourriture se retrouve par terre, c'est terrible. Qui a osé? Mon regard se fige alors, lorsque j’aperçois une chose totalement répugnante, que je connais parfaitement bien. Une peau de banane. Non, le scoop.

Un soupire s'échappe d'entre mes lèvres alors que mes amis pouffent de rire. Il en faut peu pour faire rire les gens, c'est une bonne chose d'un côté. Une petite main vient alors me couper de ce monde. Je lève les yeux vers mon interlocutrice, qui me tend gentiment sa main, me proposant de l'aide. Elle me regarde avec des yeux doux, aussi doux qu'un petit nuage. Un sourire se dessine sur mon visage alors que j'accepte son aide, me relevant finalement avec elle.

La remercier, c'était la meilleure des choses, mais avant ça, il fallait s'excuser. Je remarque rapidement que ses vêtements sont tachés. Non, quand même, elle ne c'est pas fait ça toute seule en dégustant son repas tout de même? Impossible. Même moi qui suis maladroite, je ne me tâcherais pas autant. C'était bien moi la coupable et j'allais vite y remédier.

▬ Oh non, c'est moi qui est fait ça?! Je suis réellement désolée! Je vais te nettoyer!

Sans gêne, je sors de la poche de mon sac un mouchoir que je mouille avec de l'eau qui se trouvait dans une carafe. Ouais, avant même que je n'approche la demoiselle pour la nettoyer, la merveilleuse carafe d'eau se renverse avec l'aide de mon coude. Je me redresse rapidement tout en me caressant la nuque, un peu gênée de tout ce qu'il vient de se passer. Ce n'est pas mon jour.

▬ Je ferais mieux de ne plus rien toucher.

Je lui lance un tendre sourire gênée, alors que les autres élèves autours de nous ricanent.
rédigé par Queen Mercury le Mer 18 Avr - 20:02
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Roturier
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
La boulette de la belette

La main tendue j'attends que la jeune fille se relève. La belette a dû tomber car elle a glisser sur quelque chose. Ce n'est pas sa faute enfin j'imagine. Elle est confuse et désolée. Voire de trop. Je n'ai rien, ce sont juste des tâches, ça partira au lavage. Ce n'est pas la mort du petit cheval. Me nettoyer, mais non ce n'est pas la peine. Elle ne doit pas se sentir obligée. Sur le point de la prévenir, elle se précipite vers la carafe d'eau la plus proche, pour mouiller son mouchoir, tout droit sorti de son sac de cours.  

Mais encore une fois, c'est la catastrophe. Elle fait tout renverser sur la table, et par terre. Heureusement que ce n'est que de l'eau. Elle a l'air encore plus gênée qu'avant. Elle a deux mains gauche. Cela me fait sourire tendrement. Je trouve cela touchant. Les autres à cotés de nous font entendre leurs rires. Qu'est ce qu'il y a de drôle ? Certes son coté maladroit peut en faire rire certain, je peux le concevoir, mais je me suis plutôt inquiétée quand je l'ai vu affaler à terre.

- " Ne t'en fais pas. Ce n'est rien. Il me suffira juste de mettre mes affaires à laver. Mais toi est ce que ça va ? Tu n'as rien de cassé ? Pas de bleus ? "

C'est dangereux. Quel est donc l'objet du crime ? Je regarde au sol. Je remarque une peau de banane étalée au sol. Quel est donc l'abruti qui a laisser ça là ? Je la ramasse du bout des doigts pour la mettre dans une serviette en papier. J'en prend d'autre pour essuyer le surplus d'eau qui dégouline. La peau de banane ira à la poubelle. Comme cela, plus personne ne se risquera à chuter comme cette pauvre et maladroite belette. Je retourne vers ma sauvée, pour l'aider à nettoyer ses bêtises.

- " Voilà. Le mal est réparé. Se serait dommage de retomber une deuxième fois. Au fait je m'appelle Aéris. Ça se voit que tu n'es pas un chat, sinon tu serais retombé sur tes pattes. Et je sais de quoi je cause, mon papa est un grand félin et il est très agile. Oh pardon, je divague encore "

Je lui souris à grande dent. Elle est si mignonne et attendrissante que je ne peux m'empêcher d'être naturellement à l'aise avec elle. Quant aux autres qui rigolent à cotés, je m'en moque. Ils n'existent plus. Ils feraient moins les malins si la même chose leur auraient été arrivé. Peux être qu'un jour ils comprendront. S'il prennent exemple sur une élève populaire, comme je peux l'être, l'entre aide serait plus présente au sein de cette école.

lumos maxima
rédigé par Invité le Ven 4 Mai - 11:39
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Ayy, shit was legendary
Threw a TV out the window of the Montage
D'ordinaire je n'aurai pas été aussi gênée d'être tombée. Franchement, je suis quelqu'un de très maladroit, alors j'ai l'habitude de me fracasser la tête par terre, tomber sur les fesses, me prendre les vitres, envoyé le ballon dans le camp adverse, ouais tout ça je connais. Mes amis me connaissent et savent comment je peux être. Alors, ils ne prennent plus la peine de me ramasser à la petite cuillère. Au début, ils avaient peur que je me fasse mal, mais finalement, ils ont finit par en rire puisque je me relève toujours un grand sourire aux lèvres. Oui, même lorsque je me fais un peu mal, je garde le sourire et je ris de bon cœur avec eux.

C'était bien l'une des rares occasions où j'entraînais quelqu'un dans ma maladresse. Il m'est déjà arriver de rentrer dans les gens à toute allure avec un ramassis de papiers dans les bras. Cette fois-ci, j'avais carrément renversée mon plateau sur une personne dans la cafétéria. Ouais, je peux le mettre dans ma liste, c'était une première. Mais en plus de cela, j'ai fait tomber une carafe d'eau en essayant de nettoyer. On peut m'applaudir s'il vous plait?

Sa voix résonne dans ma tête alors qu'elle se contente de s'inquiéter pour moi. Un simple sourire se dessine sur mon visage, alors que je lui tire la langue.

▬ Ne t'en fait pas, je suis costaud.

Je lui montre alors mon petit biceps que je remonte légèrement avec mon doigt. Ouais, comme ça, il parait plus gros. Je trouve ça vraiment mignon qu'elle s'inquiète autant pour moi, mais il ne fallait pas. Elle ne me connaissait pas encore, j'étais un vrai danger public. Même mes propres amis ne prenaient plus la peine de m'aider. J'en avais des dizaines de bleus sur le corps. Au début, on me demandait même si je ne me faisais pas frapper, mais lorsque l'on me connait, on comprend vite d'où viennent ces marques.

Je l'aide finalement à éponger l'eau que j'avais fait renverser. Ce n'était pas à elle de le faire, mais à moi. Il est vrai que j'aurai fait la même chose si c'était elle qui m'aurait fait renverser son plateau. C'est agréable de rencontrer ce genre de personne qui ne vous rentre pas dans le lard directement.

▬ Oh non, ne t'inquiète pas. C'est agréable de parler avec toi, c'est tellement facile d'être à l'aise en ta présence.

Je lui lance un magnifique sourire alors que l'on reste planter là, toutes les deux, debout devant tout le monde. Mais finalement, je n'y prête pas réellement attention. J'ai l'impression d'être dans une grosse bulle qui nous enveloppe toutes les deux. Je m'approche un peu plus d'elle, lui prend la main et l'attire contre moi pour lui faire un câlin affectueux avec plein de tendresse.

▬ Heureuse de t'avoir rencontré Aéris. Moi, c'est Mayhera, mais je t'autorise à m'appeler May!

Un immense sourire aux lèvres, je continue de la câliner. Mes amis me regardent du coin d’œil, comme pour me dire " oh non, tu recommences". Oui, je suis une fille très câline et j'aime montrer aux personnes que je les apprécie. Même si cela ne fait que quelques minutes que l'on se côtoie. Je relâche finalement ma petite proie, tout en gardant sa main dans la mienne. On pourrait même croire que nous sommes les meilleures amies du monde, de l'extérieur.

▬ Si tu le veux bien, je te propose un petit dîner en tête-à-tête. Je vais aller me chercher un nouveau plateau et on se rejoint à une table ensemble? Tu pourras me parler de toi et puis de ton papa très agile!

Ouais, c'était direct. Je lui souris tout simplement en attendant sa réponse. Je ne suis pas sûre qu'elle accepte cette proposition. Après tout, elle est avec ces amies.
rédigé par Queen Mercury le Ven 4 Mai - 20:28
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Roturier
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
La boulette de la belette

Elle me fait rire. Elle costaud. Il est vrai que son bras est tout mou, même s'il me montre qu'elle est capable de soulever des montagnes comme un demi dieu. C'est une comique. Ou alors elle est naturellement comme cela. Elle est tombée, mais ne se plains pas. Au contraire, elle rigole. Quand je tombe je sers les dents pour ne pas montrer ma douleur. Est ce sa façon à elle d'évacuer la pression?

Quand elle me montre son radieux sourire, je lui rend le même. C'est une petite boule de kawaitude. Elle n'a pas l'air si assommée par sa chute, c'est comme si elle avait l'habitude et que cela fait parti entièrement de son quotidien de tomber. Il est facile de parler avec elle, et avec moi aussi apparemment. Personne ne m'a dit le contraire. Je suis flattée par son compliment. Mais je ne m'attendais pas à une main qui vient se joindre à la mienne, et une accolade de sa part. C'est même pas une accolade, c'est un gros câlin à se stade là.

Elle m'a attiré tout contre elle. Je sens sa poitrine battre la chamade. Ma tête est calée sur elle. C'est bien la première fois que je rencontre une personne et qu'elle me fasse un câlin juste après. Je ne vais pas m'en plaindre j'aime les câlins. Mais il est vrai qu'à un certain âge, on ne fait plus trop de câlineries avec ses proches, et encore moins avec ses parents.  

- " Je suis heureuse aussi May de faire ta connaissance. On peut dire que quand tu es contente, tu le montre bien "

Enfin elle relâche son étreinte. Nos mains sont toujours collées les unes aux autres. J'analyse la scène. Que pensent les gens qui nous regardent ? On dirait deux jeunes filles qui s'aiment vu de cet angle? Je me met à rougir. On me dit souvent que quand je rougis je ressemble à mes deux parents. Deux vrais tomates bien mûres. Puis au vu de ce qu'elle vient de me dire, oui, on pourrait croire qu'elle me fait du rentre dedans. Est elle attiré par les filles ? Il y a erreur sur la personne. Je n'aime que les hommes matures. Mais elle si cute que je ne peux qu'accepter son invitation.

Je regarde en direction de mes camarades de classe. Je suis tout de même indécise. Je suis venue avec elles. Mais à ce que je constate, elles n'ont pas l'air de m'en vouloir si je les laisse pour rester avec cette nouvelle '' amie ''. Je leur souris, comme pour les remercier par avance de les quitter. Je me retourne de nouveau vers May en lui souriant.

- " Avec plaisir. J'en suis honorée May. Je te laisse aller chercher ce qu'il te faut. Je vais aller nous réserver une table en attendant. On pourra parler de plein de choses. Mais va y vite avant que le reste de l'école ne finisse le rab du repas d'à midi "

Le temps que May revienne, je prends mon plateau en saluant mes camarades de classe. Je trouve une table de deux libérée pas très loin de là où la boulette s'est produit. Elle ne s'embêtera pas à me chercher partout ainsi. Je m'assoies et la regarde au loin. Si elle souhaite que je lui parle de moi et de mon père, je ne suis pas prête de m'arrêter. Ma logorrhée est impressionnante quand je parle de lui.

lumos maxima
rédigé par Invité le Jeu 7 Juin - 19:38
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Ayy, shit was legendary
Threw a TV out the window of the Montage
Je ne pensais pas rencontrer une personne aussi gentille que cette demoiselle et je ne suis pas du tout déçu d'avoir renverser mon plateau sur elle. Enfin.. Un peu quand même. Je la lâche finalement, alors que je détourne mon regard vers mes amis. Je leurs indiques rapidement que je vais sûrement manger avec la brunette. Bien sûr, ils ont l'habitude que je parte à gauche à droite. Malgré ma maladresse, je suis quand même quelqu'un d'apprécier. Des ennemis? Je n'en ai pas beaucoup, voir pas du tout. Ou alors, je ne le sais pas.

Mon regard se pose de nouveau sur Aéris. Je remarque ces magnifiques rougeurs sur ces joues, c'est tellement adorable. Mais.. Attendez. Elle rougit pourquoi là? Je me remémore entièrement tout ce qui vient de se passer et je comprends rapidement. Un sourire se dessine sur mon visage. C'est amusant de penser que nous sommes un couple, alors que nous nous connaissons que depuis quelques minutes.

▬ Excuses moi si je t'ai embarrassée. La situation est vraiment spéciale, j'aurai dû y aller plus en douceur.

Ouais, bah c'est pas avec ce que je viens de dire que je vais arranger les choses. On dirait plus que je lui demande que l'on ralentisse les choses, comme deux tourtereaux qui sont aller un peu trop vite en besogne dans leur couple. Ahhh, je ne sais vraiment pas m'y prendre.

Je lui souris alors qu'elle accepte mon invitation. Et bien, je ne pensais pas lui plaire autant dis donc. Je pose mon regard sur un garçon qui nous fixait. Il a vu la scène du début et il écoutait carrément toute notre conversation. Je lui souris et lui lance un petit regard taquin comme pour lui dire "bah alors, t'es jaloux?". Ouais, j'en suis sur, il est jaloux. Il se retourne aussitôt et j'en rigole intérieurement. Je retourne mon attention vers Aéris.

▬ Génial! Merci d'avoir accepter. Oui, ne t'inquiète pas,je vais faire vite! Attends moi bien!

Je pars alors en trottinant alors que je continue de lui parler. Mal polie va. Je me faufile rapidement entre les élèves, avec mon petit corps frêle. J'arrive même à prendre trois pommes en plus sans que la cuisinière me remarque. J'ai enfin mon plateau bien remplit. Bon.. À présent, il faut rejoindre Aéris à la table sans rien faire tomber. La mission peut commencer.

Je m'accroupis alors, tout en marchant comme un canard avec mon plateau dans les mains. Les élèves me regardent en riant, mais je m'en fiche pas mal. Je ne ferai rien tomber cette fois-ci. J'arrive rapidement à bon port, je me redresse et m’assois à côté de la brunette.

▬ Voilà! Bon appétit!

De nouveau, un sourire se dessine sur mon visage alors que je croque dans ma pomme. Ouais, sa se mange en dernier, mais je préfère la manger avant ma salade.

▬ Au fait, désolée pour tout à l'heure. Je ne pensais pas que tu serais gênée.
rédigé par Queen Mercury le Jeu 7 Juin - 20:38
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
Roturier
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte
. :
Inscription : 26/03/2018
Messages : 72
Clochettes : 318
Occupation : Classe/Job
Ton pouvoir : Texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte texte

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
La boulette de la belette

Situation spéciale, plus en douceur. Ces mots résonnent dans ma tête alors que la belette est partie en direction de la nourriture. Il n'en ai rien, puis je ne suis vraiment pas attiré par les belles filles, ou les filles mignonnes. Si une fille me plaît il faut qu'elle soit garçon manqué, voire androgyne. Sinon cela ne m’intéresse point. Mais c'est vrai que d'autres ont pu penser à un coup de foudre. Et cette fois, je n'y suis pour rien.

Puis elle en rajoute une couche, quand elle taquine un garçon sur son passage. Jaloux ? Peux être. Mais laquelle de nous deux à sa préférence, allez savoir. Cela me fait rire. C'est un phénomène à elle toute seule. C'est une personne dynamiquement épique et drôle. Des comme elle, il n'y en a pas deux. Elle est unique en son genre. Rien qu'à sa façon de se faufiler parmi la foule, ou de .... déambuler comme un canard pour venir jusqu'ici. C'est à mourir de rire, et cela s'entend d'ailleurs.

- " May tu es trop drôle. Tu as mangé du poisson clown tout à l'heure ? Ou c'est toi qui es naturellement comme ça H24 ? Bon appétit

C'est en regardant son plateau que je constate qu'elle a plusieurs pommes pour elle toute seule. Elle doit avoir vraiment faim alors. Et commencer par sa pomme c'est une excellente idée. C'est vivement conseillé d'ailleurs par les diététichiennes. Gênée ... Je ne sais pas trop comment expliquer mon ressentit sur ce qui s'est passé avant, mais c'était chaleureux attendrissant, et peu commun. Je n'ai plus l'habitude de recevoir autant d'affection. Et pourtant je suis en manque de tout ses gestes affectueux.

- " Hum ... T'inquiète donc pas va. C’était juste étrange sur le moment. Mais c'était pas désagréable. Je n'ai pas fait de câlin à quelqu'un depuis longtemps. A 19 ans on ne fait plus de câlins d'ailleurs. Et je dois t'avouer que ça me manque. Je suis trop fière pour me jeter dans les bras d'une personne comme tu l'as fait, surtout si c'est un ou une inconnu(e). Et voilà que je recommence à trop parler "

A force de parler autant, mon assiette va finir par refroidir. Et je n'aime pas spécialement manger froid. Mais les pommes de May me donne envie. Je ne sais pas si elle est au courant que prendre plusieurs même aliments est interdit à la cafétéria.

lumos maxima
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: pensionnat :: hall - secretariat :: cantine-
Sauter vers: