À peine arrivé, déjà paumé ! [Sasha K.]

rédigé par Invité le Dim 1 Avr - 16:56
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar

6:15


Pas le temps d'entendre la moindre sonnerie, Lago ouvre ses yeux, se redresse, saute hors du lit, position ninja : rien. Un regard à gauche, un regard à droite, un soupir.

-Je m'y ferai jamais...


Ce matin là, contrairement à 18 années de matins bruyants, Lago était seul. Pour la première fois, pas de gosses partout lui hurlant dessus, lui tirant la couette, lui demandant de jouer, ou même ce qui était prévu au petit déj'. Il se posa sur le bord du lit, puis se frotta le visage avec intensité. Dur à croire, il obtenait enfin ce qu'il désirait tant : L'indépendance. Il se levait tôt, très tôt, car aujourd'hui il quittait son pays natal. Le palais dormait encore paisiblement quand il sorti de sa chambre à petit pas après avoir enfilé quelques vêtements. Il croisait quelques servant.es, et refusait poliment leur service. Il fini par s'installer dans la cuisine, une tasse de café en main, et le regard dans le vide.

Tout était étrangement calme. La veille, sa famille avait organisé un repas particulièrement festif, en l'honneur de son départ. Comme chaque soir depuis plusieurs mois, cela avait fini en querelle entre Lago et son père. Cela aurait pu miner notre prince, mais pour le coup, son départ n'en était que plus motivant. Il était temps de prendre de la distance. Une dernière gorgée de café, et enfin, Lago partait se rafraîchir. Il fallut moins de dix minutes à ce dernier pour être lavé, vêtu, et sur le départ. Il faut dire, il avait déjà tout préparé la veille sur un coup de nerf. Au plus vite il s'en irait, au mieux il se porterait.

Sur le pas de la porte à 7:00, il entendit la petite voix de sa mère, du haut des escaliers. Elle descendit et vint le serrer dans ses bras.

-Viens nous voir les week-end, mon chéri.

Il ne dit rien. Elle sourit. Depuis toujours, sa mère lui avait octroyé une confiance sans faille, là ou son père semblait constamment douter de lui. Il fit mine de lui sourire, puis, le sac sur l'épaule, monta dans la voiture qui l'attendait.



8:30


La voiture familiale laissa Lago devant l'entrée d'un parc. Vraisemblablement, à partir d'ici, il valait mieux marcher jusqu'à l'entrée principale. Sans se faire prier, Lago marcha quelques minutes avant de s'arrêter pour observer les lieux. Un frisson le parcouru. Un peu plus loin, une jeune femme hybride se promenait, c'était assurément une femme-chat. De l'autre côté, un jeune homme semblait attendre un rendez-vous : Il n'en avait encore jamais vu, mais c'était un homme renard. Le malaise était bien présent, ici plus que jamais. Fini la protection, la certitude, la tranquillité. Sa nouvelle vie promettait beaucoup de choses positives, mais pas que. Il devrait se faire à ce monde où il n'y a pas que sa famille. Incertain mais têtu, il continua sa route.

Après une longue marche, il parvint enfin à ce qui semblait être l'entrée de Monokuro. Il avait beau s'être couvert pour tenir à la fraîcheur du matin, il regrettait désormais de porter son coupe-vent noir à la doublure bien trop efficace. Fort heureusement, son habitude d'être toujours cloîtré ces derniers jours l'avait poussé à ne pas se prendre la tête : Un jeans noir abimé, une paire de bottines militaires, et sous son coupe vent, un simple gilet gris. Pas d'écharpe, pas de gants, mais bien un bonnet gris qui avait permis à ses oreilles de ne pas congeler à l'entrée du palais. Il pouvait se permettre de les abaisser pour porter le bonnet par dessus, et c'était un confort non négligeable !

Cela dit, et parce qu'il venait de fournir un peu d'effort, il était temps de se poser. D'un geste rapide, il ôta son couvre chef et jeta un œil aux alentours. Il repositionna son sac sur son épaule :

//Bon, j'imagine que je suis d'abord sensé trouver ma chambre, j'vais pas aller en cours avec mes slips...//

C'était bien beau, mais c'était où, sa résidence? Un regard à gauche, un regard à droite : Y'avait bien des gens, mais... À qui demander? Méfiant, il n'osait pas aborder n'importe qui. Quand, enfin, il aperçu de quoi rassurer n'importe quel petit lapin perdu, au détour d'un terrier : Une fille avec deux oreilles de lapins! Ce n'était pas facile à repérer, car elle était bélier, mais un bélier blanc, ça, Lago l'aurait reconnu au milieu d'une foule, pour sûr! Une demoiselle à l'apparence fébrile, de loin sécurisante, et à l'apparence qui rappelait à Lago... tout simplement sa mère. Rassuré, il marcha d'un pas lent vers elle puis s'avança avec un air interrogateur ;

-Euhm, bonjour, excuse-moi... Par hasard, tu... connaîtrais bien le pensionnat?

Théoriquement, et parce qu'il était le prince des leporidae, il ne se présenta pas. Pas avant de savoir comment elle le prendrait. En effet, il n'avait aucune envie que son nom n'évoque à une éventuelle citoyenne l'envie de lui parler comme à un monarque. Autant prendre le temps de faire connaissance, et prier très fort pour qu'elle ne soit pas habituée à la famille royale...

-Désolé, j'suis nouveau et... Ben je crois bien que je ne sais pas où je suis sensé aller.
rédigé par Sasha Kanken le Dim 1 Avr - 18:06
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 25/11/2017
Messages : 258
Clochettes : 1208
Avatar : Astolfo ( fate apocrypha )
Occupation : Classe 4
Ton pouvoir : Je ne suis pas une demoiselle en détresse : Se combat avec une épée spirituelle comme un chevalier de conte de fée. Elle acquiert par la même occasion la compétence '' chevauchée ".
. :
Inscription : 25/11/2017
Messages : 258
Clochettes : 1208
Avatar : Astolfo ( fate apocrypha )
Occupation : Classe 4
Ton pouvoir : Je ne suis pas une demoiselle en détresse : Se combat avec une épée spirituelle comme un chevalier de conte de fée. Elle acquiert par la même occasion la compétence '' chevauchée ".
Humain
. :
Inscription : 25/11/2017
Messages : 258
Clochettes : 1208
Avatar : Astolfo ( fate apocrypha )
Occupation : Classe 4
Ton pouvoir : Je ne suis pas une demoiselle en détresse : Se combat avec une épée spirituelle comme un chevalier de conte de fée. Elle acquiert par la même occasion la compétence '' chevauchée ".
. :
Inscription : 25/11/2017
Messages : 258
Clochettes : 1208
Avatar : Astolfo ( fate apocrypha )
Occupation : Classe 4
Ton pouvoir : Je ne suis pas une demoiselle en détresse : Se combat avec une épée spirituelle comme un chevalier de conte de fée. Elle acquiert par la même occasion la compétence '' chevauchée ".

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
A peine arrivé, A peine paumé

Ouiiiiiiiii !!!!! Marcel est content !!!!! Il est là aujourd'hui !!!!! Il va faire beau aujourd'hui !!!!! C'est dommage j'ai cours toute la journée. Donc quand j'aurais fini les cours, Marcel ne sera plus là. C'est triste. Paulo et si je séchais le cours de SVT de ce matin ? J'aime pas la prof. Elle est vieille et méchante. En plus elle a des morceaux de persil coincés dans son dentier. Pourquoi tout les professeurs ne sont pas comme Dame Athéna ou Dama Patience. C'est un plaisir de s'y rendre à chaque fois. Mais la SVT ... Je dis non et encore non. Donc c'est décidé !!!! Je vais aller profiter de Marcel le soleil. Après j'irai au autre cours. Je trouverais une excuse. Comme ... Comme ... Oh un magnifique papillon !!!! J'en ai jamais vu des comme lui. Il est magnifyque !!!!

Enfilant en vitesse grand V mon habit d'écolière rose, je récupère au vol mon sac en bandoulière bleu. Je chausse mes ballerines blanches aux pieds. C'est facile et ça va vite à mettre. Je prend au passage un élastique que je passe autour de mon poignet. J'attrape une poignée de ruban, que je pince dans mes cheveux en vitesse. Fermant la porte avec fracas, je cours dans les couloirs et les escaliers en espérant rattraper ce papillon. J'aime trop les papillons. Je suis en train de penser que j'ai pas pris mon petit déjeuner. Pas grave, je trouverais bien quelque chose avant d'aller en cours.

Nattant mes cheveux rosés tout en continuant à courir, je regarde tout autour de moi, cherchant le fameux papillon. Il est où ? Oh !!!! Le voilà !!! HIHI !!!! Je suis de très près le papillon, volant avec ses belles ailes violettes. Mais attend moi petit papillon. Je vais pas te manger. Je suis un lapin pas une araignée. C'est ragoutant les araignées. Mais le pire ça reste les guêpes. J'aime pas les guêpes, ça pique. Tu ne pourra pas me semer petit papillon, je suis un LGV, Lapin grande Vitesse hihi !!!!! TCHOUTCHOU !!!! Je me stoppe. Le papillon s'est posé sur mon nez. HIHI !!!! A y regarder de très près, les papillons c'est pas très beaux. Il y a juste les ailes qui sont jolies.

Soudain le papillon s'en va me laissant seule. Pourquoi il part ? Je me retourne et voit un lapin !!! LAPIN !!!! Un joli lapin !!!!! Il est trop choupi !!!!!! Il vient d'arriver. On dirait moi au début. C'est la première fois depuis mon arrivée qu'un lapin vient me parler. Je n'ai pas pu m'en empêcher, mais je me suis jeté sur lui pour lui faire un énorme câlin !!! Entre Lapin on se fait des câlins.

- '' OUI !!!!!! Je connais très bien le pensionnat HIHI !!!!

Je me recule un peu pour le laisser respirer. Je ne voudrais pas qu'il meurt à cause de mes câlins. Je suis une spécialiste des câlins. Pas une tueuse. Surtout pas une sérial-killer qui assomme ses victimes de câlins. Les câlins c'est la vie, pas la mort. Il est perdu. Il ne sait pas où aller. Moi je sais !!!! Moi je sais !!!! Enfin techniquement je ne sais pas, mais je devine. Mon ventre gargouille. Je confirme. Je devine où il veux aller : A la cafétéria !!! Ah non ça c'est moi hihi !!!

- " OH !!!! Oh !!! Moi je sais où on peut commencer à aller. Tu sais dans quelle résidence tu vas vivre ? Je peux t'y conduire. Je connais cette école comme ma poche. Et pourtant je ne suis pas un Kangourou. T'as compris : Poche / Kangourou. C'est drôle non ? Moi je trouve ça trop drôle. Au fait moi c'est Sasha !!!! Et toi c'est comment Monsieur Lapin ? "

Les mains sur ses épaules, je suis là à lui parler, en attendant qu'il me réponde.

Codage par Libella sur Graphiorum
rédigé par Invité le Dim 1 Avr - 19:27
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar

À peine Lago venait-il de poser sa question qu'il se fit adorablement agresser. Sa première réaction aurait peut-être dû être le rejet, mais la petite lapine lui faisait terriblement penser à une de ses cadettes, il se laissa donc faire, presque blasé, avant de comprendre qu'il n'était pas chez lui. De plus, elle serrait, serrait, serrait...

// A-arh- j'étouffe- pu-//

Enfin, la pression se relâche. Ok, il a bien failli crever là. Pendant que la fille sautillait partout en disant au moins la bonne nouvelle de la journée, Lago regardait sa main avec stupeur.

// Merde, elle me tou-//

Il senti une goutte de sueur perler sur son front. On est pas dans la merde du tout hein. Spoiler : Si.

// Restons zen, de toute façon si je fais bien attention, au pire, je vais juste glisser sur un de mes propres slip qui se sera échappé de mon sac...//

Oui, on apprends vite à relativiser quand on s'habitue à ce genre de "don". C'est d'ailleurs presque cette faculté à positiver qui devient un talent, quand on y pense. Il pris une grande respiration, lui sourit, et s'écarta lentement d'elle, et de sa main un peu trop insistante sur son épaule.

-OH !!!! Oh !!! Moi je sais où on peut commencer à aller. Tu sais dans quelle résidence tu vas vivre ? Je peux t'y conduire. Je connais cette école comme ma poche. Et pourtant je ne suis pas un Kangourou. T'as compris : Poche / Kangourou. C'est drôle non ? Moi je trouve ça trop drôle. Au fait moi c'est Sasha !!!! Et toi c'est comment Monsieur Lapin ?

-En fait, je ne sais pas du tout où je dois dormir, j'irais là ou il reste de la place.

Il entendit un gargouillement d'estomac. C'est vrai qu'il avait faim désormais. Il pris un peu sur lui, méfiant de sa propre malchance, puis entendit le reste de sa phrase. Cette fille devait sûrement être profondément traumatisée par sa vie loin du peuple Leporidae, pour avoir fini comme ça. Il sourit. Rigolons, c'est peut-être une personne dangereuse. Tant qu'on y est, continuons d'éviter le nom de famille.

-Ah, ah -ah. Herm. Moi c'est Lago, enchanté Sash-

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'il se mit lui aussi à gargouiller du ventre. La malchance allait lui faire faire une chose stupide, c'était évident : par exemple rester avec cette dingue plus de trois minutes.

-Héhé, je crois qu'on est deux à avoir faim, du coup y'a un endroit ou prendre à manger avant que j'aie m'installer?

Une faim immense l'atteignait soudainement. Une faim naturelle sans doute. Spoiler : non. Qu'attendait donc notre pauvre Lago? Quelle genre de malchance allait-il encore lui tomber dessus? Dans le prochain épisode...

En fait, non. À la seconde ou il finit sa phrase, un autre gargouillement se fit entendre, énorme, bruyant, et malgré qu'il se pliait en deux, Lago ne parvenait pas à calmer ce bruit assourdissant.

//Mais j'ai quoi dans le corps là?!//

-Ahahahaha, haha. Désolé. C'est. Un peu le mal de voiture. HAHA. Herm.

Help?
rédigé par Sasha Kanken le Lun 2 Avr - 17:41
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 25/11/2017
Messages : 258
Clochettes : 1208
Avatar : Astolfo ( fate apocrypha )
Occupation : Classe 4
Ton pouvoir : Je ne suis pas une demoiselle en détresse : Se combat avec une épée spirituelle comme un chevalier de conte de fée. Elle acquiert par la même occasion la compétence '' chevauchée ".
. :
Inscription : 25/11/2017
Messages : 258
Clochettes : 1208
Avatar : Astolfo ( fate apocrypha )
Occupation : Classe 4
Ton pouvoir : Je ne suis pas une demoiselle en détresse : Se combat avec une épée spirituelle comme un chevalier de conte de fée. Elle acquiert par la même occasion la compétence '' chevauchée ".
Humain
. :
Inscription : 25/11/2017
Messages : 258
Clochettes : 1208
Avatar : Astolfo ( fate apocrypha )
Occupation : Classe 4
Ton pouvoir : Je ne suis pas une demoiselle en détresse : Se combat avec une épée spirituelle comme un chevalier de conte de fée. Elle acquiert par la même occasion la compétence '' chevauchée ".
. :
Inscription : 25/11/2017
Messages : 258
Clochettes : 1208
Avatar : Astolfo ( fate apocrypha )
Occupation : Classe 4
Ton pouvoir : Je ne suis pas une demoiselle en détresse : Se combat avec une épée spirituelle comme un chevalier de conte de fée. Elle acquiert par la même occasion la compétence '' chevauchée ".

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
A peine arrivé, A peine paumé

Le lapin, du nom de Lago s'écarte de moi. Mes mains retombent dans le vide. Il n'aime pas les câlins ? Pourtant les câlins c'est la vie. J'y suis peux être allé trop fort ? NON !!!! C'est imossible. Tout le monde aime mes câlins. C'est les câlins de l'amour. Je m'écarte un peu plus pour respecter son espace vital. Je tend les bras en avant pour mesurer la distance idéale pour laisser une tierce personne respirer. Tout en faisant cette démarche, je recule de quelques pas, voire d'un peu u. Je suis trop loin maintenant. J'avance, je recule, j'avance, je recule, comment veux tu que je t'enlève ton pull.

Mais je respecte plus les limites de l'espace vital quand j'entend un autre gargouillements de ventre. Ce ne sont pas les miens. Je les distingue parmi mille autres gargouillis étrangers. C'est Lago ? Lui aussi il a faim ? Il a pas petits déjeuners ? Il avait peux être la trouille ? C'est possible. Ou alors il a voulu profiter de Marcel lui aussi. Mais Marcel il est bien gentil, mais mon estomac et celui du lapin crie famine. On est deux à avoir faim. Ça tombe bien, la cafétéria est ouverte. On va pouvoir grignoter.

- '' OUI !!!!! Il y a la cafétaria pour prendre un bon petit déjeuner !!!! A c'est à cause de la voiture que t'as pas pu manger ? Moi c'est à cause d'un papillon !!!! Mais maintenant j'ai FAIM !!!!!!!! Scregneugneu !!!!! J'ai tellement faim que je pourrais manger un éléphant !!! Viens je t'y conduis "

Le prenant par le poignet, je l’entraîne dans une course folle pour arriver jusqu'à la destination qui permettra à nos ventres de ne plus chanter. Puis c'est pas harmonieux comme mélodie des gargouillis. C'est bizarre, mais, malgré ma faim, j'ai une pêche d'enfer. Je me sens bien. Je sais !!!! C'est le bisou du papillon qui m'a donné plein d'énergie pour aujourd'hui. Merci papillon.

Arrivé devant la cafétéria, je lâche mon congénère et reprends mon souffle. PFIOU !!!! Les mains sur les genoux, laissant entrevoir au passage un bout de lingerie blanche en dessous ma jupe, je respire pour me faire descendre mes palpitations. Alors avant j'avais faim, mais là j'ai aussi soif. ll était vraiment temps de venir ici. Je regarde Lago Lapin. Il va bien. Il a l'air bizarre, dans un drôle d'état.

- " Est ce que ça va Lago Lapin ? Meurs pas, on est arrivé !!!! Chevalier Sasha est là pour te sortir de la muise !!!! Si tu tombe dans les pommes je serais obligé de te faire du bouche à bouche hihi "

J'ai jamais fait de bouche à bouche encore. Mais je ne souhaite pas qu'il tombe dans le coma. On est venu pour manger, pas pour mourir. C'est une bonne journée pour vivre, pas pour être assassiné par la faim.
Codage par Libella sur Graphiorum
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: hors-jeu :: archives - trash and rubbish-
Sauter vers: