[fini]Deux psychopathes au même endroit

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 26 Mar - 20:10
Une petite randonnée nocturne
Miliana Evans
ft Nice

Le soir était tombé et Miliana était de sortie. En effet la jeune fille avait besoin de profiter du calme de l'environnement, elle avait envie de hurler à la lune. Elle avait tellement besoin de se dépenser et de se vider.
En plus elle trouvait ça drôle, ça mettait de l'ambiance près du cimetière. La colline aux étoiles , comme elle se faisait appeler auprès des jeunes monokiens était ainsi devenu son lieu de prédilection quand il n'y avait pas trop de monde.
Aujourd'hui malgré une mer de brouillard au sol; la lune était visible. Pas d'étoiles, juste la lune, ce qui était bon signe car cela voulait dire que les amoureux ne seraient pas de sortie.
Ce n'était pas contre eux, mais les voir roucouler et se regarder comme s'ils étaient réciproquement des choux à la crème, la laissait assez perplexe sur la manière dont ils voyaient leur partenaire.

De bonne humeur en s'imaginant échapper à ce spectacle la jeune louve chantonna d'un ton moqueur:

-Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 26 Mar - 22:38

Deux psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

Cela fait quelques heures que tu marches dehors, sans destination précise. Tu voulais te vider la tête après cette journée chargée de cours, à voir les têtes de gens que tu ne supportes pas. Tu voulais seulement marcher, et tu as fini par fouiller, découvrir, et te remplir les poches. D’autres penseraient à de l’argent, ou de la bouffe. Toi, tu as ramassé un oiseau crevé que tu as rangé dans les larges poches de ton manteau trop grand. Il n’est pas encore attaqué par les vers, ni trop ouvert, faisant de lui un bon sujet d’expérience. Mais même s’il avait été abîmé, tu l’aurais remis en état sans problème.

Des idées un peu glauques te traversent déjà l’esprit alors que tu fouilles dans tes poches pour vérifier le matériel à disposition. En vrac, tu sens le contact de ton scalpel, du fil emmêlé, d’une petite bouteille de liquide indéterminé, d’une aiguille, quelques pinces… C’est pire qu’un sac à main de fille, tout en étant largement plus crade. Tu nettoies souvent, bien sûr, mais à tripoter des cadavres d’animaux, et à les fourrer dans tes poches, tu peux trimballer une ribambelle de maladies sans même y réfléchir. Désinfecter à fond n’est pas toujours suffisant. Heureusement, tu ne chopes que très rarement des maladies inconnues.

Tu marches vers le cimetière par automatisme, habitué de ce lieu depuis ton arrivée à Monokuro. La nuit est tombée, la lune est de sortie, et elle éclaire suffisamment tes pas. Tu finiras par sortir ton portable pour activer la lumière de toute façon, tu ne peux pas opérer dans le noir. Et tu ne peux pas non plus le faire au pensionnat, trop risqué. Dehors, tu es tranquille. Le brouillard se lève et commence à dissimuler le sol, et tu ne croises personne. C’est parfait. Vraiment parfait. Ça t’aurait fait chier de rencontrer quelqu’un, même brièvement. La simple pensée d’une interaction sociale te fatigue d’avance.

En chemin, tu fais un détour en entendant un bruit particulier. Un bruit d’agonie lente, venant d’un animal en route pour la mort. Faut croire que c’est vraiment ta soirée, tu as tout ce qu’il faut pour mener tes expériences ! Un troisième sujet aurait été le bienvenu, mais tu te contenteras de ça. Tu n’achèves pas la bestiole tout de suite, ignorant rapidement ses couinements de souffrance. Ce sera bien mieux pour la conservation si elle reste vivante. Tu l’analyses sous toutes ses coutures pour déterminer la cause de sa douleur, sans regarder devant toi. Pas la peine, y’a personne sur la colline aux étoiles avec un temps pareil.

Erreur. Tu percutes quelqu’un de plein fouet, manquant de faire tomber le mourant. Ta prise se resserre sur le corps, qui lâche un piaillement strident et tache davantage tes mains de son sang. Tu vacilles, avant de lever la tête vers l’élément indésiré. Sans retenue, tu laisses échapper un soupir d’agacement.
▬ C’est pas vrai… ! T’es qui ? T’as du sang sur toi, me remercie pas.

C’est un peu comme si t’avais appuyé sur une bouteille de sauce tomate, mais en de moindres proportions. Histoire qu’elle ne t’emmerde pas à cause de ça,  tu lui donnes un mouchoir avec autant de négligence que si tu le mettais à la poubelle. Il peut tomber à terre, t’en as rien à faire. Elle se l’est pris dans la figure ? Pas ton problème. Tu ne t’excuses même pas, tu veux juste t’éloigner pour débuter ta science.
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 27 Mar - 10:39
Une petite randonnée nocturne
Miliana Evans
ft Nice

Elle qui pensait que c’était son jour, voilà qu’elle devait croiser quelqu’un, et forcément du pensionnat sinon ça n’aurais pas été drôle. Elle grimaça légèrement. Oh ce n’était pas l’allure du jeune homme qui la dérangeait ni même le sang qu’elle avait dessus. Non c’était l’idée de débattre avec qui l’ennuyait déjà.
De mauvaise humeur visiblement, le jeune homme lui dit :

▬ C’est pas vrai… ! T’es qui ? T’as du sang sur toi, me remercie pas.


Le chox n’avait pas été trop dur, en même temps le responsable était un peu maigrichon, pas une montagne de muscle. Oh ! Au moins, elle ne s’était pas retrouvée par terre les quatre fers en l’air, elle aurait totalement perdu sa crédibilité, là ça allait encore.  Le sang sur sa chemise renforçait le côté sanguinaire propre à son apparence lupine, elle allait s’amuser à voir l’effet que cela produirait quand elle porterait son uniforme en pleine journée. En classe 0 ça risquait d’appuyer la réputation qu’elle avait déjà, c’était plutôt cool en fait….

Alors qu’elle imaginait ce qu’allait penser ses camarades de classe, l’étrange inconnu lui lança un mouchoir dessus. Elle le rattrapa avant qu’il ne tombe au sol doucement néanmoins elle ne s’essuya pas. Avec un sourire en coin, que le sang faisait paraître un peu fou, elle répondit :

▬Bonsoir aussi, moi ? Je suis ton pire cauchemar, et merci pour le mouchoir, et pour le sang aussi.

Vue la tête qu’il avait tiré en remarquant sa présence, la jeune louve n’avait pas l’air très loin du compte ceci dit. D’habitude la jeune fille ce serait énervée par son manque de politesse mais le couinement plaintif qui était sorti de la main du jeune homme l’intriguait, ses oreilles pivotaient sur sa tête curieuse.

Sans rien dire elle lécha le sang sur son uniforme, visiblement il venait d’un animal en train de connaître une mort lente et douloureuse. Ce fait intrigua la jeune femme, si c’était un animal que le garçon venait de chasser pour se nourrir alors pourquoi le garder en vie ?

Comme le jeune homme n’avait pas l’air de vouloir de compagnie, elle le laissa partir durant…quelques secondes ? Mais rapidement elle suivit la direction dans laquelle il était parti. L’avantage de chasser dans la forêt était qu’elle avait appris à se déplacer en silence, rendant sa présence presque indétectable.

La nuit l’arrangeait pour cela.  Seul le vent soufflait, agitant les feuilles des arbres, les ombres dansaient comme des monstres qui essayaient de s’approcher de leurs futures victimes. Des bruissements dans les buissons alentours montraient l’activité des créatures nocturnes encore vivantes. Les pas de Miliana même à ses oreilles ne produisaient que quelques vibrations à peine perceptibles. Cela l’amusait beaucoup, elle avait l’impression d’être retournée en enfance.

Quand elle arriva au cimetière elle ne s’aventura pas hors de la forêt ne souhaitant pas être aperçue. La jeune louve voulait d’abord voir ce qu’allait faire le jeune garçon avec la petite créature mourante, ensuite, peut-être,  essayerait-elle de lui faire peur ou d’en apprendre plus. Une fois sa curiosité poussée de toute façon…

Malgré tout, si Nicephore regardait autour de lui avant de faire son expérience il aurait pu remarquer le scintillement de ses yeux lupins. Ses pupilles en fente et ses iris bleues rayonnaient à la lumière de la lune.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 2 Avr - 18:13

Deux Psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

Putain… Te voilà face à une fille tordue, qui se croit maline à te sourire comme si l’enfer allait s’ouvrir devant vous. Impatient d’entraîner ton pouvoir, tu ne prends pas le temps de respirer pour essayer de te calmer, et ainsi t’adresser à elle calmement. Non, ça t’énerve, tu voulais être seul. Ça t’énerve aussi qu’elle te rectifie. Oui, bonsoir, t’en as rien à faire, tu veux juste arriver au cimetière le plus vite possible. En plus, tu traînes dehors depuis longtemps, tes jambes demandent à se reposer. Tu as suffisamment perdu de temps, et cette fille n’a pas l’air nette du tout.

C’est la pensée la plus hypocrite que tu puisses avoir. Elle est aussi tordue que toi, il ne te faut pas deux secondes pour comprendre que vous êtes un peu du même genre. Par contre… Ton pire cauchemar ? Elle est sérieuse ? Tu pouffes de rire, moqueur. Au fond, rien ne va. Elle a remarqué la bestiole, puis… What the fuck elle lèche le sang sur sa chemise. Tu lui lances un regard plein de jugement avant de poursuivre ta route, sans prendre le temps de lui répondre quoique ce soit. Ça ne t’intéresse pas d’engager la conversation quand tu as mieux à faire.

Une fois au cimetière, tu t’installes dans un coin discret où tu peux sortir tes affaires tranquillement et t’adonner à ton activité à l’abri du vent et, si possible, des regards indiscrets. Pour toi, la tarée de tout à l’heure est toujours à la colline aux étoiles. Tu disposes ton portable en équilibre sur une stèle, tandis que tu alignes les outils sur la pierre tombale. C’est une table d’opération minable, mais habituelle. Tu poses l’oiseau sur la pierre, et la bestiole vivante à côté. Sa respiration est laborieuse, elle va bientôt y passer. Tu lui brises donc la nuque d’un mouvement sec pour abréger ses souffrances.

Le silence prend à nouveau la place qui lui est due, accompagné du bruissement des arbres et de la vie environnante. Avec ta discrétion, tu appartiens à ce silence. Tu relèves rapidement la tête pour observer les alentours avant d’entamer l’opération, il te semble voir un éclat dans les bois. Probablement un animal curieux. Tu ne provoques que de rares tintements métalliques  en piochant pinces et scalpel pour ouvrir l’oiseau, et extirper le cœur minuscule. Ton opération a débuté.
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 2 Avr - 20:00
@Miliana Evans a écrit:
Une petite randonnée nocturne
Miliana Evans
ft Nice

Miliana s’était avancée doucement, le jeune garçon avait désormais disposé des instruments sur une stèle, elle haussa les sourcils sceptique.

La chose est toujours en vie, la louve entend le cœur de la créature ralentir de plus en plus. Sa respiration qui devient de plus en plus cadencée…elle ne va pas le rester longtemps hélas. En avait-elle conscience, Miliana se senti prise d’une empathie soudaine pour la chose face à elle, mais que faire ? Le craquement, léger mais audible dans cet endroit si calme, dit qu’il est trop tard. L’hybride l’a achevée mais pas pour la manger. Tout cela pousse la louve à observer de plus belle. Maintenant le jeune homme semble visiblement être concentré sur sa tâche, il est possible de s’approcher.

Sans faire de bruit, du moins le minimum possible les pieds de la louve frôle le sol, elle s’approche de plus en plus du jeune homme, dissimulant sa présence et son aura d’alpha. Elle se fiche bien de l’accueil qu’elle risque de recevoir la curiosité la rongeait de l’intérieur. Elle se méfie cependant des bruits métalliques, n’ayant trop confiance en ce bruit.

Il était étonnant de voir que les instruments faisaient plus de bruit que celui qui les utilisaient. Il avait une respiration silencieuse et des gestes précis, comme si ce n’était pas la première fois qu’il faisait cela. La vision nocturne qu’elle avait héritée des loups lui permettait de visualiser clairement la scène, le pauvre n’avait aucune conscience de ce qui approchait de plus en près de lui, totalement absorbé par autre chose.

La tension se retrouve palpable pour toutes les créatures qui observent la scène, qu’est-ce que la louve allait faire ? Elle était comme en chasse, c’était comme face à un film d’horreur, imaginez, vous savez que quelque chose d’affreux va arriver dans quelques secondes, vous le savez, mais pour autant vous êtes incapable de détourner votre regard du spectacle macabre qui va se jouer dans les yeux dans quelques secondes.

A quelques pas de Nicephore le pas de la louve s’accélèrent légèrement, un sourire moqueur, sadique, orne ses lèvres, ses yeux brillent de malice. Elle s’approche encore, juste encore un peu puis elle approche sa tête du cou du jeune homme, ses crocs sont révélés par le sourire qui se trouve sur son visage.

Elle pose alors sa tête sur une épaule de Nice pour mieux observer le spectacle qui se déroulait sous ses yeux, ses cheveux diffusant une odeur de caramel comme pour bien montrer au jeune nécromancien que non il ne rêvait pas, il y avait bien une louve sur son épaule en train d’observer ce qu’il faisait et qui lui demandait :

▬-MMh c’est très intéressant…tu as des gestes très précis… mais en fait, qu’est-ce que tu fais ?




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 2 Avr - 20:46

Deux Psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

Après avoir ouvert l’oiseau et retirer son cœur, tu essuies ton scalpel et le désinfecte rapidement pour inciser l’autre bestiole. Avec un geste professionnel, la pointe perce la peau de la trachée au bas du ventre, dévoilant l’intérieur encore chaud du pauvre animal. Là, tu réfléchis. Vaut-il mieux mettre le cœur chaud dans le corps froid ou le cœur froid dans le corps chaud ? Un cœur frais fera plus d’effet, et tu pourras boire le sang du cadavre tout chaud à la fin de ta manipulation. Les animaux ont à peu près les mêmes gabarits, c’est parfait.

Tu ne te soucies plus de ton environnement, et c’est une grave erreur. A force de ne croiser personne ici, tu penses d’office que personne ne te regarde, personne ne s’intéresse à toi. Puis même s’il y a des gens, ceux-là sont bruyants et ont vite fait de déguerpir. Rien de surprenant. Sans compter que ce lieu t’est tellement familier que tu baisses ta garde plus facilement. Encore une erreur. C’est trop d’erreurs pour quelqu’un qui se méfie autant quotidiennement… Mais tu ne t’en soucies pas. Tu es bien, les mains tâchées de sang dans ce lieu de mort, à tripoter des cadavres ramassés sur la route.

Alors, quand tu sens une présence dans ton cou, tu fais un bond et pousses un cri. Un mort-vivant. C’est un mort-vivant. Un mort-vivant qui parle. Qu’est-ce que, pourquoi, comment ça se fait ?? Dans ta panique, ton scalpel s’enfonce dans le corps de l’oiseau, perforant l’intestin. Ton cœur bat à cent à l’heure, et tu essaies de te calmer le plus vite possible. Bon sang de merde, c’est la fille de tout à l’heure ! Tu ne flippes généralement pas autant, mais là, elle t’a eu par surprise, alors que tu étais en total confiance avec ton environnement.

Ton premier réflexe est de la pousser sur le champ pour l’éloigner. Elle est trop près, tu n’as pas aimé sa surprise, tu veux qu’elle parte. Tu le lui dis, d’ailleurs, avec rage.
▬ Dégage de là, ça te regarde pas !
Tu aimerais continuer, mais pas avec elle ici… Tu la fixes un instant, profondément énervé d’avoir une intruse, et tu reprends la parole.
▬ Je créée un zombie, ça ta va ? Maintenant laisse-moi tranquille.
Pt-être que l’idée de zombie va lui paraître stupide alors elle va partir. Tu as beau décider que tu ne ferais rien en sa présence, tu ne peux t'empêcher d'ajouter des pinces sur le corps de la bestiole pour éviter que le tissu gêne le prélèvement du cœur.
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 2 Avr - 22:46
First round
Miliana Evans
ft Nice


Visiblement l’étrange garçon n’avait pas aimé sa surprise. Miliana fut un peu surprise de le voir si énervé, à lui crier :

▬ Dégage de là, ça te regarde pas !

Elle hausse les sourcils, ce n’était pas comme si elle avait fait quoique ce soit..bon à part le suivre en douce et le surprendre, mais c'était pas grand chose, pas de quoi en faire tout un plat… au moins il répond, une réponse bizarre mais bon le monde entier était étrange

▬ Je créée un zombie, ça te va ? Maintenant laisse-moi tranquille.

L’idée de créer un zombie est étrange, ou c’est ce que pense la louve, et intriguant aussi. Alors elle penche la tête sur le côté, elle pose son regard sur les animaux qu’il a sous la main, puis sur ce que fait le jeune homme.
Sans rien dire la louve s’assit sur le sol, avec des yeux remplis de curiosité :

▬ ça a l’air marrant ! Je peux regarder ? Promis je ferais pas de bruits.

Il y avait une chance sur deux qu’il dise non, elle regarderait au loin sinon peu importe. En soit elle ne veut pas déranger mais d’une autre manière ça avait l’air fascinant. Les mouvements précis du garçon avait capté son regard, et l’air si concentré qu’il arborait ainsi que cette dissection secrète était….bref elle ne pouvait pas partir comme ça. Elle voulait rester jusqu’à la fin.

Quand on la regardait comme ça impossible de voir une terrible et redoutable prédatrice, non en fait, Miliana ressemblait à une enfant. Ses yeux bleus fixaient Nice avec une étrange innocence mêlée de curiosité. C’était rare qu’elle montrait un tel visage, généralement c’était plutôt un air associable et dangereux, du coup personne ne l’approchait mais là…

Dieu merci personne ne la voyait ainsi sinon elle risquait de perdre toute crédibilité dans la classe zéro. Fallait-il le reconnaître elle l'avait déjà perdu, étant donné qu'elle avait l'air d'être une de ses aînées.



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 3 Avr - 0:12

Deux psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

Elle ne part pas. C’est tout le contraire, elle s’installe. Tu marmonnes plusieurs insultes inintelligibles, gêné qu’elle décide de rester à côté de toi. Personne ne l’a invitée, tu voulais profiter d’un moment seul, avec ton pouvoir, mais elle ne le voit pas. Alors que tu l’as violemment repoussée, que tu viens de l’insulter, que tu ne te montres absolument pas engageant… Elle a décidé de rester. Quelle horreur… Que faire ? L’ignorer ? Elle a l’air plus vieille mais ce n’est qu’un détail, ça ne la rend pas moins gênante. Au contraire, l’âge rend les gens pénibles.

L’étrangère a l’air réellement intéressée par ton opération et ça te désempare quelque peu. Elle te fixe avec curiosité, et comme de l’innocence dans les yeux. C’est perturbant. Et ça change beaucoup de votre première altercation. Tout ça te stresse, tu es tenté de la virer sur le champ ou d’aller terminer ailleurs. Cependant, ce serait admettre que tout cela te dérange et que tu ne sais pas gérer la situation. Tu ne sais déjà pas gérer tes émotions, il faut bien que tu puisses contrôler quelque chose. Tu soupires, agacé, avant de te tourner vers elle.
▬ T’as pas intérêt de me déranger, ou ça finira mal.
Pour une fois, ton mélange d’ennui et d’agressivité dissimule correctement ton malaise. Tu as juste l’air profondément ennuyé par sa présence, et c’est le cas. Tu continues donc sans te soucier d’elle. Tu sectionnes les minuscules artères, retires le cœur, et le travail sérieux commence. Tu le fais entrer dans la cage thoracique de l’oiseau, le liant avec minutie au corps devenu rigide. C’est plus compliqué quand on a un regard braqué sur soi… ça t’irrite, ça te dérange vraiment. Pourtant, tu finis par te concentrer de sorte à l’oublier totalement.

Le cœur est lié au corps et il te faut toute ton attention pour lui donner vie. Tes mains toujours en place sur le cadavre de l’oiseau, tu lui insuffles l’énergie requise pour l’animer. Au bout de quelques secondes, tu lances un ordre simple, le premier que tu donnes généralement. « Debout ». L’oiseau s’anime alors, se redressant sur ses pattes pourrissante. Puis « vole » est ta seconde directive, et le petit mort-vivant se met à battre des ailes. Tu souris, jusqu’à tourner la tête vers l’intruse en suivant les mouvements de l’oiseau. Elle te fait sursauter, encore, car pour toi elle n’existait plus.

Tu te rembrunis aussitôt, et l’espace d’un instant tu songes à donner l’ordre d’attaquer. C’est un petit oiseau, mais ça peut faire des dégâts. Il te faut mobiliser toute ta volonté pour ne pas le faire.
▬ Alors ? C’est bon, c’est assez « marrant » ?
Le dédain dans ta voix n’est pas feint. Il n’y a rien de marrant à jouer avec la vie et la mort, même si c’est agréable de manipuler les outils et les corps. Ça demande de l’énergie, du sang-froid, de la dextérité… Beaucoup de chose, au final. Tu n’accordes pas de valeur aux cadavres que tu manipules, mais tu ne trouves pas ça « marrant ». Juste relaxant, intéressant, addictif.
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 3 Avr - 10:47
First round
Miliana Evans
ft Nice


Miliana penchait la tête sur le côté face à la réponse du jeune homme :

▬ T’as pas intérêt de me déranger, ou ça finira mal.

Elle hausse les sourcils, ce n’était pas comme si elle avait fait quoique ce soit..bon à part le suivre en douce et le surprendre, mais c'était pas grand chose, pas de quoi en faire tout un plat… au moins il répond, une réponse bizarre mais bon le monde entier était étrange

Sa réponse fit apparaître un léger sourire sur le visage de la louve. Alors Miliana acquiesce,  avec vigueur toujours au sol. Elle tient sa promesse, ne parlant pas, ses yeux fixant le dos du jeune homme et ses muscles s’actionner.

Les  épaules semblaient un peu en avant comme tendue. Il était tendu ? Mais visiblement cela disparu bien vite, il semblait perdre la notion de ce qui l’entourait. La louve ne comprend pas ce qu’il se passe, elle est curieuse mais elle ne pose pas de questions, attendant.  Le temps passait longuement, les minutes s’étiraient, c’était comme si elle regardait une vraie opération chirurgicale. Enfin le résultat. Que ne fut pas sa surprise de voir l’oiseau mort se dresser sur ses pattes. Parce que ça se voyait, il était mort ! Son odeur avait préalablement remplie les narines de la louve et le lui avait confirmé !

Fixant l’oiseau les yeux écarquillés, Miliana semblait ébahie par ce qu’elle voyait, elle ne lâchait pas l’oiseau qui volait du regard, c’était si…whoua ! La noiraude semble en oublier presque qu’elle est avec quelqu’un d’autre, quand elle entendit la voix de Nicephore cela la fit sursauter.

▬ Alors ? C’est bon, c’est assez « marrant » ?

Elle dut reconnaître que le ton dont était emprunt la voix du jeune homme la surprit. Elle réfléchit à la question. Elle n’avait pas ri donc il n’y avait rien de drôle néanmoins il y avait bien quelque chose qu’elle ressentait. De l’admiration pas seulement, elle réfléchit à voix haute :

▬ c’était…effrayant…surprenant…intéressant…captivant….mmh…presque, c’était…incroyable !

Puis elle acquiesça et dit à voix plus haute :

▬ C’était incroyable ! L’oiseau mais tes gestes aussi ! Tu dois être super doué en sciences non ?

Puis elle regarde le nécromancien et pencha la tête sur le côté :

▬ Est-ce que tu peux faire ça avec tous les cœurs  ou est-ce qu’il y en a qui sont plus compatibles que d’autres en fonction des espèces ?

C’était une des nombreuses questions qui lui étaient passées dans la tête.




Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mer 4 Avr - 19:53

Deux psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

L’intruse semble surprise par tu ne sais quoi, avant de se mettre à réfléchir à ta question. Tu n’attendais pas de réponse, seulement la tranquillité. Mais elle cherche ses mots, donne une liste d’adjectifs plus ou moins agréables. Tu pourrais peut-être les apprécier si sa présence ne te dérangeait pas autant. Pourtant, tu fais avec. Tu ne l’écoutes pas vraiment, donnant des ordres et des directions à ta réussite. L’oiseau effectue un looping avant de piquer vers le sol, et tu ne cesses de l’observer. L’inconnue décide que c’était incroyable plus qu’effrayant, surprenant, intéressant et captivant.

Ça te fait plaisir, mais tu ne sais pas comment réagir. Ça ressemble à un compliment… Tu hausses les épaules sans la regarder, dirigeant toute attention sur le cadavre vivant. Par contre, ses questions… Tu grimaces à la première, t’es pas tellement doué en science. Tu ne te considères pas comme doué. Toujours sans lui adresser un regard, et après avoir fait sauter l’oiseau dans ta main, tu réponds à sa deuxième question. La première, tu l’ignores totalement.
▬ C’est la taille qui compte. Celle du corps et du cœur. Si ça fonctionne maintenant, c’est parce que les animaux avaient à peu près le même gabarit. Je pourrais pas faire revenir un chat avec d’aussi petits cœurs. Après, faut que ce soit bien conserver. Je vais pas faire revenir un squelette. Sauf si je l’ai modifié avant.
Tu t’interromps brusquement pour ne pas t’emballer dans tes explications, te plongeant ainsi dans un mutisme désagréable. T’aimes bien parler de ça, et l’intérêt qu’elle porte à la question te plaît. Juste légèrement, car tu n’admets jamais quand tu apprécies une interaction sociale de toute façon.
▬ Et toi ? Ton pouvoir est… comment t’as dit… Incroyable, effrayant, surprenant, intéressant,  captivant et tout ça ?
Le ton de ta question devrait être plus intéressé que l’ennui froid et mal à l’aise que tu transmets à la place. C’est chiant, tellement chiant, de parler aux autres par moment.
▬ Ou alors il n’a rien d’intéressant.

© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mer 4 Avr - 20:40
First round
Miliana Evans
ft Nice


Elle ne s'attendait pas réellement à ce que le jeune homme lui réponde , elle eût donc une légère satisfaction de voir qu'il savait se montrait..pas trop grognon.
Sauf face à sa première question, d'ailleurs il l'avait ignoré royalement ce qui voulait sans doute dire que non visiblement ce n'était pas génial en sciences. Assise tranquillement sur le sol elle écoutait le jeune homme lui parlait des contraintes de son pouvoir. C'était très intéressant. En plus ça faisait plus d'une phrase tout ça!  Elle ne dit rien, par peur d'interrompre le jeune homme. De toute façon il le fit tout seul, c'était dommage.

Nouvelle surprise dans le regard bleuté de la jeune louve quand il décida de lui-même de lui poser une question.

▬ Et toi ? Ton pouvoir est… comment t’as dit… Incroyable, effrayant, surprenant, intéressant,  captivant et tout ça ?


A nouveau elle réfléchit:

▬Je dirais que ça dépend, il est très utile pour rentrer dans les endroits même les plus sécurisés mais par exemple ici il n'est pas vraiment utile. Il ne peux pas servir d'attaque, de défense encore moins, sauf si je me trouves dans une maison.

Elle lui fit un sourire d'excuse, ce n'était en effet pas très intéressant, elle trouvait un autre sujet bien plus intéressant que son pouvoir:

▬Du coup toi ton pouvoir ne peut pas être utilisé sur tous types de corps mais tu as dis que tu pouvais modifier un squelette? Comment? Je veux dire, tu lui rajoute tous les organes dont t'as besoin pour insérer le coeur ensuite ou...?

Elle imaginait un squelette marchant en tendant les bras comme un zombie, effrayant tout le monde, le corps recousus d'autres cadavres... oui ça pourrait être divertissant, en plus, une armée de zombie squelettes!

▬Tu voudrais visiter un endroit où tu pourrais trouver plein de cadavres? Bon il y a beaucoup de squelettes mais il doit rester des corps encore en état avec de la chaire et tout... enfin si ça t'intéresse? Je te montrerai mon pouvoir comme ça sauf si tu préfères que je te laisse tranquille, c'est toi qui vois
Elle haussa les épaules


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 8 Avr - 19:09

Deux psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

La fille t’explique son pouvoir avec beaucoup de détails, sans te dire de quoi il s’agit. Tu ne peux que l’imaginer en réfléchissant là-dessus. Tu as plusieurs pistes, mais au fond tu ignores totalement de quoi il s’agit. Le sourire qu’elle t’adresse n’obtient aucune réponse, tu te contentes de la fixer comme si elle était abrutie. Pourquoi cet air désolé pour un pouvoir qui n’a pas l’air si mal ? Tu hausses un sourcil avant de regarder ailleurs. Et, alors que tu vas pour lui demander quel est son pouvoir, elle reprend la parole.

D’autres questions sur ton pouvoir, qui te semble évidentes mais qui ne le sont pas pour quelqu’un qui ne le manipule pas. Tu réfléchis à une réponse claire, mais ça ne vient pas tout à fait. Tu peux implanter un cœur dans n’importe quoi qui puisse se déplacer, ça peut être une poupée alors… Non, tu ne sais pas comment l’expliquer. L’inconnue interrompt ta réfléxion, ce à quoi tu fronces les sourcils de mécontentement. A quoi ça sert de poser autant de question si c’est pour passer à tout autre chose après ? Tu vas pour l’ignorer totalement car c’est déjà bien assez compliqué de rester zen devant elle, mais tu n’en as pas l’occasion.

Ce qu’elle dit allume une étincelle d’intérêt dans tes yeux, et tu ne peux définitivement pas l’ignorer. Tu la regardes -puisque tu l’évitais jusque là-, enthousiasmé par sa proposition.
▬ Où ça ? Les endroits auxquels je pense sont fermés à clés… Mais ton pouvoir permet de les ouvrir, c’est ça ?
Tu ordonnes à l’oiseau de descendre sur la pierre tombale, puis tu lui dis de dormir. Et tu retires toute l’énergie que tu lui as insufflé, sans la récupérer. Ça te laisse un petit vide, une fatigue légère, mais rien de pénible. Il t’aurait embêté à rester en vie plus longtemps, drainant inutilement ta force dans l’exploration du lieu mentionné par la fille. Ensuite, tu ramasses rapidement tes ustensiles pour les ranger dans ta poche, et tu te lèves avec un peu d’impatience.
▬ Alors, c’est vers où ? Et pour te répondre, je rajoute pas des organes à un squelette. Je peux, mais le plus important c’est de lui donner une enveloppe. Erh… En quelque sorte. En faire une poupée ou un truc comme ça. Je peux animer des poupées avec un coeur, ou un truc qui peut se déplacer. Je sais pas si tu vois. Si non, tant pis, laisse tomber.

Tu as fait de ton mieux pour lui expliquer, ça ne sera pas de ta faute si elle ne comprends pas. Par contre, elle éveille ta curiosité, à parler d’endroit rempli de cadavres. Comme si elle avait l'habitude de venir.
▬ Tu traînes souvent ici ?
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 8 Avr - 20:11
Secound round
Miliana Evans
ft Nice


   ▬ Où ça ? Les endroits auxquels je pense sont fermés à clés… Mais ton pouvoir permet de les ouvrir, c’est ça ?

Elle acquiesça simplement pour confirmer la réponse: il était surprenant qu'il est compris malgré sa façon de parler de son pouvoir.

La jeune louve sourit ne manquant pas de remarquer que le jeune homme semblait curieux face à sa proposition, comme si on venait de lui faire une injection d'énergie pure. Elle ne remarqua pas que l'oiseau ne volait plus, elle avait déjà commencé à marcher lorsqu'il posa sa question quant à la localisation du lieu:

   ▬ Suis moi je vais te montrer ce sera plus simple comme endroit


Pendant qu'elle marchait vers le nord elle l'écoutait parler d'une oreille, l'autre bougeant dans une direction toute autre pour surveiller qu'il n'y avait personne de sortie ce soir. Ce qu'elle allait faire n'était pas très autorisée. En même temps la manière quant à comment elle avait trouvé cet endroit ne l'était pas non plus... Une farce d'Halloween qui avait mal tourné il y avait quelques années de cela.

Elle revient sur le jeune homme qui parlait à nouveau quant à son pouvoir, il faisait de son mieux pour lui expliquer les spécificités qu'il impliquait mais cela était un peu flou pour quelqu'un comme Miliana qui n'avait pas ce pouvoir...

   ▬ Je crois que oui, j'ai compris l'essentiel t'inquiète pas

Enfin "je crois" aurait plutôt été "je doutes"...mais comme le but n'était pas d'énerver l'étrange garçon , on allait se contenter de ça. Durant dix minutes ils marchèrent et elle s'arrêta au niveau d'un buisson.
  ▬ Tu traînes souvent ici ?

   ▬ Mmh oui, c'est un endroit calme, puis c'est marrant pour Halloween, je fais peur aux gens avec l'ambiance brouillard.

Mettant une main dans le buisson la louve réussit à attraper ce qu'elle cherchait, elle souleva par un anneau une trappe sur lequel était fixé le buisson. Cette trape dévoilait un tunnel sombre, où les premières marches d'escaliers reflétaient la lumière de la lune.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Jeu 12 Avr - 19:11

Deux psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

L’inconnue te répond que oui, elle vient souvent. Elle trouve que c’est un endroit calme, et marrant pour Halloween car elle peut faire peur aux gens. Toi aussi, tu trouves que c’est un endroit calme. Un endroit parfait, qui doit être respecté. Alors, quand elle explique l’ambiance brouillard permet d’effrayer les autres, tu grimaces légèrement. Elle fait partie des perturbateurs. Cependant, tu ne peux pas te permettre de critiquer, tu as également fait de ton mieux pour terrifier quelques âmes égarées. On va pas le nier, bien que le but premier soit de les dissuader de revenir, t’y prends du plaisir.

Tu la regardes chercher dans un buisson, perplexe, en commençant à douter de son idée. Peut-être te faisait-elle marcher… Finalement, elle soulève une trappe qui débouche sur un tunnel sombre, parfaitement bien dissimulé. Ton cerveau ne met pas trois heures à deviner ce qui se trouve en bas, et ta perplexité disparaît pour laisser place à un intérêt dévorant.
▬ …C’est génial. Comment t’as trouvé ça ? Tu as tout exploré ?
N’attendant pas sa réponse à cause de ton impatience, tu descends les premières marches avant de te retourner brusquement. Attends. Tu ne connais pas cette fille. Quand bien même tu meurs d’envie de voir des dizaines de cadavres, ta méfiance est assez élevée pour t’empêcher de te jeter dans le tunnel sans réfléchir. Et ce même si tu as déjà commencé à descendre comme un idiot.
▬ Euhm… Passe en première, je te suivrai puisque tu connais le chemin. Tu le connais, non ?

Ta voix transmet ta méfiance sans retenue, alors que tu voudrais paraître décontracté. Au final, c’est comme si tu lui disais clairement qu’elle le regretterait si elle essayait de t’enfermer là-dedans. Avec embarras, et en rongeant l’ongle de ton petit doigt, tu te décales sur le côté pour la laisser passer.
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Jeu 12 Avr - 20:40
@Miliana Evans a écrit:
Secound round
Miliana Evans
ft Nice


   ▬ …C’est génial. Comment t’as trouvé ça ? Tu as tout exploré ?

Elle secoua la tête pour dire que non, elle n’aimait pas trop se promener seule dans ce genre d’endroits, ce n’était pas rassurant du tout. Et il en fallait beaucoup pour faire douter la louve en elle.  Entourée de cadavre et de corps en putréfaction…. Il  y avait mieux comme endroit. Mais à deux c’était mieux. Elle ne redoutait pas de rentrer dans les catacombes cette fois. Le garçon non plus n’en avait pas peur, il fonçait la tête la première, c’était amusant.

La louve lui emboîta le pas souriant légèrement, ses yeux bleus brillaient dans le noir, elle avait une vision nocturne très utile dans ce genre de cas. Il semble hésiter durant quelques instants, peut-être qu’il a peur finalement ?

       ▬ Euhm… Passe en première, je te suivrai puisque tu connais le chemin. Tu le connais, non ?

Oui et non, elle haussa les épaules comme pour laisser planer le doute et tandis qu’il se mis sur le côté elle s’engouffra dans les profondeurs obscures. Cela sembla durer une éternité mais non, cela durait des dizaines de minutes.

Quand ils arrivèrent l’obscurité, l’humidité et la chape de plomb laissait entrevoir l’ambiance morbide qui y régnait. Une odeur de
pourriture remontait au nez des deux jeunes  gens.

Quand ils arrivèrent , et si Nice avait une vision nocturne il pouvait entrapercevoir des étagères où des corps étaient attachés, encore pourrissant. Sur d’autre des crânes avaient connus leur dernier souffles. Sur d’autres encore des squelettes avaient la tête baissée.
L’architecture était ancienne, très ancienne, mais visiblement on faisait comme souvent : un mélange entre le vieux et l’ancien.

Spoiler:
 

C’était quelque chose de particulier pour ceux qui n’aimaient pas. Mais Miliana avait grandi dans du gibier qui était encore frais alors cela ne la traumatisait pas trop.

-T'arrives à voir ?



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 15 Avr - 15:55

Deux psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

L’inconnue passe devant toi afin de faire le guide, bien qu’elle n’ait pas l’air de connaître le chemin plus que ça. L’obscurité vous enveloppe rapidement, et vous vous enfoncez dans les profondeurs des catacombes. C’est géant… Tellement, tellement génial ! Le trajet est assez long, très incertain pour toi qui ne connais pas la route, mais tu ne t’en plains pas. C’est la première fois que tu t’aventures ici, et tu sais très bien que le résultat en vaut la peine. T’espères juste que cette fille n’est pas une psychopathe avec de sombres desseins en tête.

Ce n’est pas difficile de deviner lorsque vous êtes arrivés à destination. L’odeur en dit long, et les formes qui se dessine dans l’espace clos sont parlantes. L’odeur est incommodante mais tu ne dis rien, car elle cache des choses très intéressantes. Tu vois suffisamment pour savoir ce que vous avez devant vous, mais un éclairage supplémentaire ne serait pas de refus. Alors, tu sors ton portable et actionnes la lampe torche. Ça répond à la question de l’inconnue. Tu ne voulais pas le faire avant pour ne pas user la batterie. Là, les détails ressortent immédiatement et tu n’attends pas pour aller tout observer.

Tu t’approches d’un corps et saisit son poignet pourrissant pour le faire bouger, avant de le laisser tomber pour attraper un crâne posé sur une étagère. Tu pourrais y passer des heures. Le crâne toujours sur les bras, tu parcours les autres meubles pour inspecter les outils et te servir sans gêne. Tu rejoins ensuite la fille, les bras chargés de bouts de squelette (t’as même trouvé une main encore enveloppée de chair) et d’outils peu avenants.
▬ C’est vraiment énorme !
Tu abandonnes tes trouvailles à ses pieds pour continuer ta fouille. Elle a peut-être cru que tu lui parlais, mais ce n’était pas vraiment le cas. C’était plutôt à toi-même que tu t’adressais, trop absorbé par le lieu. Tu trifouilles maintenant des bocaux franchement glauques, avant d’aller voir à nouveau les corps pourrissants. Sans te tourner vers elle car tu lis l’étiquette du mort, tu lui demandes :
▬ Au fait, tu t’appelles comment ? Je parle pas au cadavre mais à toi. Ce lieu te plaît ?
Tu sais pas trop si elle s’est aventurée ici seulement par curiosité ou parce qu’elle est vraiment intéressée par le contenu.
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 15 Avr - 18:10
Secound round
Miliana Evans
ft Nice


Miliana s’amusait à voir le jeune homme ramasser. On dirait un enfant qui venait de trouver un trésor, et qui venait vers sa mère pour les déposer avant de partir en rechercher. Au moins il semblait content, dans le noir elle sourit un peu.

Elle inspecta ce qu’il venait de trouver : des ossements, des crânes, des objets étranges mais qui visiblement avait l’air de lui parler, sans rien dire elle l’observait faire.

▬ Au fait, tu t’appelles comment ? Je ne parle pas au cadavre mais à toi. Ce lieu te plaît ?

Elle lâcha un rire amusé. Ceci dit cela ne surprendrait pas vraiment la jeune femme qu’il demande le nom des squelettes. Elle répondit alors:

- Je m’appelle Miliana Evans.

Elle réfléchit un peu sur la question :

-Je ne dirais pas qu’il me plait. Simplement, il m’a intrigué alors j’ai voulu essayé de découvrir tous les secrets qu’il recelait. Je n’ai pas encore réussit hélas. Il est vraiment immense et se divise en des multitudes de tunnels. Même plusieurs mois n’y suffiraient pas je pense, du coup je l’explore quand je viens dans le coin, de temps à autre...

Puis elle s’autorisa un petit sourire :

-Mais toi je vois qu’il te plaît et c’est le plus important, je suis quasiment sûr que tu risques adorer l’explorer la prochaine fois si tu viens et que l’on se recroise.

Parce qu’en soit, elle y réfléchissait, et …sans son pouvoir le jeune garçon ne pouvait plus rentrer logiquement. Elle sourit en y pensant, c’était sans doute le seul garçon enthousiaste à l’idée de visiter un lieu comme ça, sans doute ne montrerait-elle ce lieu à personne d’autre.

-Et toi alors , je ne sais pas grand-chose de toi , comment tu t’appelles ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 15 Avr - 19:02

Deux psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

Son rire te fait lever la tête et porter vers elle un regard interrogateur. Qu’est-ce qu’il y a de si drôle ? Tu n’en tiens pas rigueur, occupé que tu es à inspecter le cadavre. Il n’a pas l’air destiné à un enterrement futur, c’est un peu étrange. Tu te demandes quelle utilisation ils peuvent bien en faire, mais ça ne t’empêche pas le toucher sans retenue. Pas de manière bizarre, soyons clair. Cela dit, c’est déjà bizarre pour les autres de tripoter un cadavre, de base. Avec tes bêtises, tu as failli ne pas entendre le nom de l’inconnue, qui dit s’appeler Miliana Evans. T’es pas sûr de retenir mais c’est bon à savoir pour l’instant présent.

Elle avoue ensuite que le lieu ne lui plaît pas, que la curiosité est son moteur pour explorer l’endroit lugubre. Dommage, tu supposes que tu ne pourras pas t’étaler longtemps sur tes découvertes, avec elle. De toute façon, tu n’en aurais pas eu envie tout de suite. Elle apporte des précisions importantes sur la taille du sous terrain et sa complexité. Puis, elle dit un truc qui t’agace. Pourquoi t’aurais besoin de sa présence la prochaine fois ? Tu n’as même pas besoin d’elle là maintenant alors… Il est temps d’utiliser ton cerveau, Nicephore. Mais c’est trop tard, tu as déjà commencé à lui répondre avant même d’avoir réfléchi plus longtemps.
▬ J’adorerai, c’est sûr ! Par contre, te crois pas indispensable, j’ai pas forcément envie de te croiser à nouv-Oh… Ton pouvoir. La trappe. Merde. Oublie ce que j’ai dit.
Ce serait bête de perdre la clé de ton accès au paradis. Un paradis extrêmement glauque mais qui vaut autant que le cimetière. Au pire, si elle le prend mal, tu trouveras comment y entrer par toi-même. Tu lèves les yeux au ciel quand elle dit ne pas savoir grand-chose de toi.
▬ On ne connaît pas grand-chose l’un sur l’autre de toute façon. Je m’appelle Nicephore Siegward.
Tu la regardes un instant sans rien dire avant de porter ton regard sur le cadavre. C’est tellement, tellement tentant de l’ouvrir, avec les marques qui parcourent son corps.
▬ Eh, tu penses que des gens viennent souvent ici ? J’ai… Hm. Laisse tomber.
Tu t’éloignes du corps et t’approches des étagères. Là, tu attrapes la première chose qui vient. Un crâne. Un crâne qui fait tomber un truc gluant dans ta main libre. Ça te fait sursauter, et l’os t’échappe pour atterrir sur Miliana. Eurk, la pauvre. Quant à toi, tu essuies prestement ta main sur ton jean.
▬ Ugh, c’était dégueulasse, aucune idée de ce que c’était.
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 16 Avr - 13:57
Découvertes
Miliana Evans
ft Nice


▬ J’adorerai, c’est sûr ! Par contre, te crois pas indispensable, j’ai pas forcément envie de te croiser à nouv-Oh… Ton pouvoir. La trappe. Merde. Oublie ce que j’ai dit.

Miliana haussa les épaules : ce n’est pas comme si ils s’entendaient très bien. Elle lui avait fait la remarque justement pour ça. Nicephore donc, mmh…ça sonnait particulier.

▬ Eh, tu penses que des gens viennent souvent ici ? J’ai… Hm. Laisse tomber.

Elle le regardait s’éloigner.  Miliana sourit en coin :

-Tu as un problème avec les gens ? J’avais cru remarquer. Mais t'inquiète pas je doutes que beaucoup à part les vieux hybrides connaissent encore l'existence de ces catacombes

Miliana avait un air amusé. Elle se permettait de le taquiner un peu, mais ce n’était pas de sa faute, avec cet air grognon, c’était très tentant quand même ! Son sourire disparu quelques peu lorsqu’elle se retrouva avec un crâne sur la tête. Elle prit les os composant le crâne et le regarda. Ça avait l’air d’être un nonos agréable, elle le mâchouilla pour voir, le goût était pas plaisant, il avait attendue très longtemps.

Elle prit un os qui traînait dans le coin qu'elle utilisa pour lancer le crâne en direction de Nice comme si le crâne était une batte  de baseball. Elle ne regarda même pas si ce dernier l’avait attrapé.
Sa curiosité se concentra sur ce que le jeune garçon avait fait tomber.

-Moi je veux bien savoir, imagines, si ça se trouve ce crâne renfermait une clef secrète pour ouvrir une porte dissimulée ou je ne sais quoi. Et on a mis ce truc gluant pour que le crâne s’y attache. Normalement il ne devrait pas y avoir de liquide. Tu peux allumer ?

Elle se pencha en direction du truc visqueux. Bon oui, elle lisait sans doute trop de livres fantastiques mais bon…en même temps un truc visqueux qui tombe d’un crâne qui n’est plus qu’os…dans des catacombes…ça faisait un peu penser au film d’horreur. Et du coup ça avait l’air super cool pour la jeune femme.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 16 Avr - 19:09

Deux psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

Elle te répond, et tu fronces instantanément les sourcils. Ce n’est pas du tout ce que tu voulais dire, tu voulais plutôt lui faire part de ton envie de découper la peau du cadavre. On est loin des pensées clairement asociales qu’elle t’attribue. Pourtant, elle a pas tort, et c’est peut-être ça qui t’énerve. Tu aurais préféré qu’elle ne fasse pas de plaisanterie sur le sujet. Qu’elle ferme sa gueule, tout simplement. Tu te contentes de marmonner un « n’importe quoi » agacé pour toute réponse, en l’observant mâchouiller le crâne qu’elle a reçu. Ça t’arrache une grimace mais tu ne fais aucune remarque sur les risques encourus par son geste.

Elle s’en sert ensuite comme d’une balle, qu’elle t’envoie grâce à un os pioché sur le sol. Ça aurait été une balle normale, tu l’aurais esquivé sur le champ. Sauf que là, c’est un bout de squelette qui peut se révéler intéressant, passionnant et… Tu le loupes. Tu avais tendu la main pour l’attraper, sans succès. Le crâne va donc s’écraser avec fracas sur le mur derrière toi pour finir fissuré. Tu écoutes ensuite Miliana et ses hypothèses sur le contenu du crâne, curieux de savoir si elle peut avoir raison. Alors, tu ne traînes pas pour t’approcher avec ton portable et éclairer la chose gluante.

Avec ton scalpel, tu te mets à trifouiller le truc non-identifié pour voir s’il contient quelque chose. Contrairement à Miliana, tu pensais d’abord qu’il s’agissait d’un animal crevé, mais ça n’en a pas trop l’air.
▬ Je trouve ça bizarre qu’il y ait des choses aussi récentes, si c’est censé être oublié. Les corps sont pas là depuis longtemps. Les employés du cimetière doivent souvent y descendre.
Ton scalpel heurte un objet métallique que tu dégages de la substance en deux trois mouvements de lame pour le saisir entre tes doigts. C’est une pièce triangulaire avec différentes inscriptions, que tu étudies à la lumière de ton portable avant de la passer à Miliana. Ensuite, tu vas chercher le crâne pour inspecter la paroi intérieure. Il y a la trace de la pièce, accompagnée d’inscriptions un peu trop petites pour être traduites. Tu le donnes donc, avec ton portable, à Miliana pour qu’elle l’observe à son tour.  
▬ Euhm… Est-ce que t’as une bonne vue ? T’arrives à discerner quelque chose ? C’est pt-être une tentative de magie noire, Haha.
Tu ris légèrement avant d’aller vérifier une nouvelle fois les étagères. C’est un peu plus compliqué sans la lampe, mais ta vision correcte dans la pénombre t’aide un peu. Puis, lentement, tu prends conscience d’un détail. T’as laissé ton portable à une inconnue. Et tu ne lui fais pas confiance. C’est ton portable avec ton bazar de fichiers, et tu n’aimes pas qu’on touche à tes affaires. Tu fais donc demi-tour pour le récupérer brusquement, en l’arrachant presque de ses mains.
▬ Je vais t’éclairer, en fait. T’as pu voir quelque chose ?

© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 16 Avr - 21:14
Découvertes
Miliana Evans
ft Nice


Bon essai loupé mais ils avaient au moins eût le mérite de trouver quelque chose ! Et quel quelque chose, c’était une pièce étrange…
Le garçon l’examina d’abord. La louve eût le droit de l’avoir après. Elle l’examina, elle voyait en effet des inscriptions mais elle reconnaissait un peu le style, elle l’avait étudié dans le livre d’histoires dès lors.
Même malgré la lumière du téléphone que Nicephore lui avait donné c’était compliqué de traduire ce qui y était écrit. Trop petit. Mais ce n’était pas de la magie noire, s’en était même l’opposé.
Elle se contenta de jouer avec. Mais très vite alors qu’elle se concentrait sur la pièce, Miliana eût le droit de se faire arracher le portable des mains. Pas très cool.

▬ Je vais t’éclairer, en fait. T’as pu voir quelque chose ?

▬ Oui j’ai déjà étudié ce genre de choses. C’est pas très pratique mais…c’est un nom et des indications pour trouver une salle mortuaire avec plein de trésors. Je crois que ça doit dater de l’époque égyptienne. Bon à l’époque c’était sous forme d’idéogrammes donc c’est pas très compréhensible.
C’est une sorte de pièce que l’on mettait dans les corps pour que les âmes des morts n’oublient pas où se trouve l’endroit où ils reposaient pour veiller sur leur corps tu vois le truc.

Elle regarde Nice l’air de dire : « tu veux qu’on aille voir ? » , ça aurait pu être intéressant…même si ça pouvait faire un truc digne du Retour de la Momie. Ça aurait pu être drôle de voir le jeune homme animer une momie, ceci dit, elle était pas sûre que les autres apprécient.

-Tu me diras il risque d’y avoir des pièges mortels et autres, ça pourrait être risqué donc faut que tu sois sûre de ta réponse.

Ceci dit la jeune fille était presque sûre qu’elle pourrait les détecter. Presque…Et puis elle pourrait déverrouiller des serrures si c’était pas trop compliqué.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 16 Avr - 22:30

Deux psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

Miliana connaît les inscriptions car elle les a déjà étudié. Elle t’explique que les indications permettent de trouver une salle mortuaire avec une multitude de trésors, et que ça date de l’Égypte ancienne. Ça te laisse un peu perplexe. L’Égypte, c’est dans quelle région d’Animaland, ça ? Tu la fixes sans rien dire en écoutant la suite, occupé à deviner dans quelle zone ça se situe. Puis, tu penses à tes navigations sur le web humains, à toutes les informations que t’as pu trouver sur leur monde. L’Égypte, c’est sur un continent humain. T’as sûrement plus de connaissances sur Beyoncé que sur l’Égypte ancienne, mais ça te dit vaguement un truc.

Tu réponds à son regard par un léger hochement tête, signifiant que tu veux explorer les sous-terrains pour trouver la salle dont elle parle. D’un côté, tu te dis qu’elle n’existe pas, que ce n’est qu’une trouvaille intéressante dans un crâne, sans plus. D’un autre, tu es beaucoup trop curieux pour abandonner l’idée maintenant. Miliana prévient qu’il risque d’y avoir des pièges mortels, mais tu n’en crois rien. Et puis quoi encore ? Pourquoi voudrait-on compliquer les balades souterraines ? Tu souris rapidement et hausse les épaules.
▬ Ça rend le tout plus excitant. Par contre, tu parlais de l’époque égyptienne… C’est chez les humains, n’est-ce pas ? Ce serait un souvenir de là-bas ?
Il n’est pas exclu qu’un hybride ait copié le rituel humain dans votre monde, même si ça n’a pas trop de sens. De l’Égypte, tu penses surtout à cette chanson que tu as écouté un jour, chantée par un bonhomme entouré de femmes. Rien à voir avec Beyoncé mais la culture humaine est aussi variée que la vôtre, faut croire. Après avoir essuyé ton scalpel sur un vieux chiffon, tu fais quelques pas vers les profondeurs des catacombes.
▬ Les indications disent quoi ? Tu peux guider ? Et t’as pas intérêt à nous perdre.
Tu ne plaisantes plus, à présent. Ça ne te fait pas peur, mais tu ne songes pas du tout à rester coincé dans un lieu aussi sombre sans en trouver la sortie. Tu te ferais une raison rapidement, c’est sûr, en pensant à ta mort. Tu serais même soulagé, peut-être. Cependant, tu ne veux pas connaître ces sentiments. Et tu ne le connaîtras pas puisqu’il s’agit simplement d’une exploration dans un lieu inexploré et qui ne doit pas être si grand. Mal à l’aise, tu t’éclaircis la gorge et te tournes vers elle avec impatience.
▬ Alors, tu viens ?

© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 17 Avr - 11:51
Découvertes
Miliana Evans
ft Nice


▬ Ça rend le tout plus excitant. Par contre, tu parlais de l’époque égyptienne… C’est chez les humains, n’est-ce pas ? Ce serait un souvenir de là-bas ?

-C’est possible, à cette époque-là les hybrides étaient déjà chez les humains, en plus petite quantité. Et comme les humains n’avaient jamais vus de personne comme nous, ils les ont pris pour des dieux qui auraient pris une forme particulière pour les aider.
Alors les humains leur faisaient des offrandes, leur donnaient leur richesses, en pensant que cela feraient en sorte que les « dieux » leur accordent de la chance. Peut-être que des humains l’ont enterré en pensant que c’était un dieu avec toutes les richesses et les offrandes qui leur ont offerts. Et quand des hybrides auraient découvert le tombeau ils auraient tout rapatriés ici, et mis cette pièce pour respecter les techniques de l’époque.


▬ Les indications disent quoi ? Tu peux guider ? Et t’as pas intérêt à nous perdre.

Miliana haussa les sourcils :

-Je peux essayer mais je ne maîtrise pas les langues anciennes moi.

Et elle était sérieuse, dans les livres de l’époque il n’y avait que quelques signes traduits. Néanmoins elle connaissait le sens de lecture, et les hybrides de l’époque semblaient s’être contentés de faire des flèches pour guider l’âme. Alors elle prit de nouveau la tête quand Nice l’appella, se contentant de suivre les flèches, c’était compliqué, en particulier sans lumières

-Je me demande s’il y a des lampes torches dans le coin… ?


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 584
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 29 Avr - 17:54

Deux psychopathes au même endroit
Ft Miliana Evans

Ses explications sont intéressantes, tu l’écoutes donc attentivement jusqu’à la fin. Si les humains ont déjà vénéré les hybrides, ça ne devrait pas être difficile de rétablir les croyances et de les réduire en esclavage. Après tout, on ne peut pas s’opposer à la volonté d’un dieu, et si on vous prend pour des dieux… Génial comme antécédents, ça peut ouvrir plein de possibilités ! Certes peu engageantes pour ces pauvres humains, mais pour vous c’est profitable. M’enfin, le seul accès à leur monde se trouve ici, et les motivations du pensionnat sont pacifiques. Toi, tu devrais essayer de l’être autant.

Tu la suis lorsqu’elle te passe devant, pas franchement rassuré qu’elle ne puisse pas lire les langues anciennes. C’était si bien parti… Quand elle évoque les lampes torches, tu la regardes comme si elle était absolument débile. Ou peut-être fait-elle exprès ? Avec un soupir, tu baisses les yeux sur ton portable qui éclaire le chemin un minimum et tu le mets en évidence d’un geste de la main.
▬ Erm. On a toujours cette lumière, ça éclaire un peu quand même.
Néanmoins, tu balaies l’espace d’un faisceau lumineux pour voir s’il n’y a pas des lampes supplémentaires. Autour de vous, la poussière et les toiles d’araignées s’accumule par endroit, et des flèches guident votre parcourt. C’est sombre, humide, et le courant d’air présent à l’entrée des catacombes a disparu. En marchant aux côtés de Miliana, sans un effort de conversation, tu observes les murs et tu passes parfois ta main dessus pour toucher les irrégularités des parois. Au bout d’un moment, ton bras s’enfonce et tu bascules sur le côté, trébuchant comme un con en faisant tomber ton portable. Immédiatement, tu pestes avec un juron et te relèves dans la précipitation.
▬ Merde ! Y’a… Y’a un creux ici.
Tu envoies la lumière dans la zone inconnue, découvrant une pièce circulaire où ossements et livres se mélangent. Rien de bien différent par rapport à tout à l’heure, si ce n’est les murs décorés, les livres, et sûrement d’autres détails que vous découvrirez en fouillant.
▬ Cette pièce ressemble pas à ce que tu as décrit tout à l’heure. Ou alors ça ne ressemble plus à ce dont tu parlais.

Tu hausses les épaules et t’éloignes pour observer la pièce. Dans tes recherches, tu tombes sur une vieille lampe poche toute poussiéreuse que tu lances à Miliana avec un mot d’avertissement. Un « Attrape ! » tout simple, puis tu ne vérifies pas qu’elle la récupère.
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 494
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 199
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 29 Avr - 23:14
Découvertes
Miliana Evans
ft Nice


▬ Erm. On a toujours cette lumière, ça éclaire un peu quand même.

Ouai pas vraiment, mais bon on ferait avec. Elle préférait voir quelque chose qui aurait éclairé leur chemin mieux que ça, qui sait sur quoi ils allaient tomber. Mais bon, fallait-il bien se satisfaire de ce qu’ils avaient sur la main. De temps à autre la petite louve suivait du regard ce que faisait son camarade d’exploration.

▬ Merde ! Y’a… Y’a un creux ici.


Uh…un creux ? Pas vraiment. Un passage secret surtout. Pendant un instant la petite louve s’interroge. Etait-ce vraiment prudent d’y aller sans savoir ce qui les attendaient à l’intérieur ? Non. Pour autant, ils y allèrent la tête la première, poussés par la curiosité. Vilain défaut quand on y pense.

La pièce était étrange. Ça n’était sans doute pas ce qu’ils cherchaient mais après tout qui pouvait savoir ce qu’il s’était réellement passé avec cet homme ? Et s’ils n’avaient rien pu ramener car tout avait endommagé par le temps ? Aucune idée pour le savoir une seule solution fouiller.

▬ Cette pièce ressemble pas à ce que tu as décrit tout à l’heure. Ou alors ça ne ressemble plus à ce dont tu parlais.

-Mh je sais… j’ai vue aussi.

Poussée par la curiosité la petite louve commença à inspecter déjà la pièce et les livres quand elle entendit un brutal « attrape ! » puis quelque chose la cogner fortement à la tête :

-Aie !

Maugréant légèrement la jeune femme se frotta la tête mais ne dit rien. Ce n’était pas vraiment la faute de Nicephore après tout. Sans rien dire elle souffla doucement :

-Nicephore si j’étais toi je reculerai très doucement, en faisant attention à là où je mets mes pieds.

Elle comptait bien faire pareil, pour la simple et bonne raison qu’elle doutait fortement que la lampe qui était au sol n’était pas récente. Et le problème ? Hé bien c’était que les ossements devaient être aussi récents que la lampe. Et cela ne voulait dire qu’une chose. S’ils étaient morts soit la porte s’était refermée derrière eux comme elle pouvait le faire maintenant, et ils étaient morts d’hydratation. Soit il y avait un piège pour éliminer les intrus et les empêcher d’accéder à la pièce qui devait être protégée derrière un mécanisme. Et dans ce cas là…eux qui n’avaient aucune idée d’où ils mettaient les pieds contrairement au propriétaire des os…avaient plus de chance que jamais de mourir de la même manière à la moindre erreur.

-Je crois qu’on est tombé dans un piège vieux de plusieurs milliards d’année.

En fait…c’était assez cool à y réfléchir, un grand sourire de folle apparût sur le visage de la louve :

-C’est vraiment trop classe !

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  Terrain Vague :: les vieux dossiers :: archives des sujets-
Sauter vers: