[fini]Quand rencontre rime avec nourriture

Age : 19
Clochettes : 500
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 201
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 26 Mar - 19:41
Le début de la fin
Miliana Evans
ft Alex


Dans un coin du restaurant , dissimulé par l'ombre, se trouvait une table. De cette table provenait des bruits étrange: des grognements, des mâchonnements, des soupirs de plaisir. Comme si une bête sauvage déchiquetait de la chaire.
Oh ce n'était pas loin de la vérité avec un amont de nourriture conséquent, beaucoup de viande et un tout petite verre de chocolat chaud se trouvait en effet une "bête". Miliana. Quand elle mangeait elle prenait son temps, mais n'était pas des plus tendre avec sa nourriture.

L'ambiance agréable du lieu ainsi que la musique lente encourageait à manger doucement, la chaleur en cet hiver pénible et ce petit air douillet qui se dégageait du restaurant revêtant un look chalet , la faisait se sentir comme dans sa tanière.

Ses oreilles et sa queue de louve battait en rythme, elle était contente et le montrait bien. Le repas était sans doute le meilleur temps de la journée pour elle. En particulier quand il faisait froid comme cet après-midi, son corps nécessitait de la nourriture. Elle n'avait alors plus qu'une envie: se rouler en boule.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Clochettes : 397
Occupation : 5e Année
Messages : 152
Date d'inscription : 03/03/2018
Localisation : Dans un monde virtuel

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Humain

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 27 Mar - 19:16
ft. Miliana Evans
La nourriture rassembles les grands esprits
Quand rencontre rime avec nourriture

Manger.
Manger était l'un de mes passe-temps favoris - si ça pouvait être compté comme une activité. Mais manger était vraiment quelque chose que j'aimais faire - et ça pouvait parfois me permettre de ne pas rester à larver toute la journée. C'est sûr que quand on a faim, on cherche à aller chercher de la nourriture - de la bonne nourriture, surtout. Et vu que mon estomac avait pratiquement toujours faim, normal que je cherche à vouloir me sustenter - bien que ça puisse m'apporter parfois des problèmes.

En cette douce journée, j'avais donc décidé de me rendre au restaurant - enfin, à l'un des restaurants de Monokuro. Il n'y avait pas cours, et j'avais envie de changer un peu du self, et de me prendre quelque chose de plus...consistant. On ne pouvait pas vraiment prendre des énormes portions au self - il fallait en laisser un peu aux autres. Et puis, j'avais faim - très faim, et j'étais désireuse de manger énormément. Plus que ce que la cantine pouvait fournir, en tous cas - et de bonne qualité.

Je m'étais donc retrouvée dans un restaurant au hasard, avec l'idée de commander plusieurs plats - entrée, plats principal, desserts - bref, de quoi me sustenter. Et puis, c'était un peu comme manger dans un restaurant typique en vacances, ça allait me permettre de goûter certaines spécialités de Monokuro - même si j'étais un peu sceptique. Je pourrais totalement tomber sur du gigot d'humain, ou autre du genre... Mais j'imagine que ça serait marqué sur le menu, et je n'ai rien vu de tel.

Bien évidemment, une journée ne peut se considérer comme faisant partie de ma vie s'il n'y a pas au moins une catastrophe. Je ne sais pas ce que mes pieds se prennent - mais ils se prennent quelque chose, et je trébuches en avant, m'écroulant sur une table (c'est toujours mieux que le sol), faisant voler un bol de sauce qui vient déverser son contenu sur moi. Génial.
Je grimace - avant de regarder la personne face à moi que je viens de déranger pendant son repas. Je déglutis - imaginant comment j'aurais pu réagir, mais en additionnant les variables d'Hybrides et d'instinct animal. Je feins un sourire gêné et commence à reculer.

« Désolée, je - je vais pas te déranger, continues ton repas. »

Bon, peut-être serait-il mieux de changer de restaurant, au final.  
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 500
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 201
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 27 Mar - 20:48
Miss Catastrophe bonjour
Miliana Evans
ft Alex


Alors qu’elle avalait sa troisième part de viande Miliana sursauta en entendant un bruit de métal proche de sa table, ses oreilles se dressèrent sous la surprise. Elle détacha son regard de son repas et pencha la tête sur le côté pour observer un hybride par terre, tartiné de sauce. Avec son air penaud la petite louve essaya de retenir le rire qui lui venait et y parvient avec grand mal.

Il… ou elle dégageait une odeur…qui cachait sa véritable nature, Miliana aurait été bien en peine de savoir ce qu’il était. Les pupilles en fente de la jeune fille redevinrent normales, elle soupira doucement.  Voilà pourquoi elle n’appréciait pas toujours la compagnie, cette personne ressemblait aux louveteaux dans sa meute : maladroits, incapables de mettre un pied devant l’autre sans se faire mal et effrayés de leurs aînés.

Elle eût un petit sourire moqueur en le voyant reculer avec ce ton si peu assuré. Mais…au fond elle avait pitié. C’était souvent elle qui prenait soin des louveteaux quand ils étaient encore peu sûrs d’eux. C’était sans doute à cause de ce lien qu’elle lui lança sa serviette après avoir haussé les épaules sans un mot. Elle tourna son regard à nouveau en direction de la nature qu’elle mangeait. Elle poussa ensuite une assiette au bord de la table en direction d’Alex comme pour essayer de lui faire passer outre la honte que l’humaine venait de subir.

Elle ne voulait pas que le louveteau pense qu'elle était quelqu'un d'abordable et de sympathique parce que ça impliquerait de parler voir pire d'avoir une discussion de plus que quelques mots et ça... ce n'était pas qu'elle n'aimait pas...mais elle ne connaissait pas la personne en face d'elle pour se faire à l'idée. Ceci dit en la voyant dégouliner ainsi Miliana dit d'une voix totalement neutre, continuant à manger:

-Tu devrais enlever tes vêtements et en demander à ceux du restaurant de te prêter une tenue le temps que tu sois sec...ou sèche?

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Clochettes : 397
Occupation : 5e Année
Messages : 152
Date d'inscription : 03/03/2018
Localisation : Dans un monde virtuel

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Humain

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mer 28 Mar - 5:19
ft. Miliana Evans
La nourriture rassembles les grands esprits
Quand rencontre rime avec nourriture

Pourquoi faut-il toujours que je me retrouve dans des situations étranges, gênantes et improbables ? Pourquoi mes pieds doivent sans arrêt buter sur quelque chose, s'entremêler, et ne pas marcher droit jusqu'à me faire tomber ? A croire que la gravité était différente avec mon corps - et que le sol m'attirait plus facilement.

L'hybride face à moi me regarde avec un sourire narquois, et je déglutis une nouvelle fois. Elle a une aura qui pourrait me dévorer, une aura imposante et intimidante. Je me mords les lèvres - les hybrides me font toujours peur. En particulier parce que je ne sais pas s'ils sont hybrides ou humains, mais aussi parce que si c'est le premier cas, ils me mangeraient sûrement s'ils étaient au courant. Et même s'ils ne le sont pas, les hybrides prédateurs représentent toujours un danger - ils peuvent toujours être attirés par les hybrides proies, qui pourraient leur apporter un délicieux repas.
Un frisson me parcourt - il vaut mieux arrêter de penser à tout ça, car ça va seulement me rendre plus nerveuse.

L'hybride m'envoie une serviette, puis pousse une assiette en ma direction - et je la regarde, pas vraiment sûre de ce qu'elle veut dire par là. Peut-être qu'elle la poussait juste parce qu'elle ne voulait plus de l'assiette, ou parce qu'elle n'avait plus faim - bien qu'au final, elle mange toujours. Mais je ne vois pas pourquoi cette assiette me serait adressée - alors je préfère ne pas y faire attention. De toutes façons, pourquoi s'occuperait-elle de moi ? Je l'ai dérangée pendant son repas, si elle ne veut pas le terminer elle voudra certainement me dévorer.
Un nouveau frisson me parcourt - il faut vraiment que j'arrête de penser, parfois. C'est à cause de ça que je panique - à cause de mes propres pensées qui vont beaucoup trop loin. Je me sers néanmoins de la serviette pour m'essuyer le visage et la tête - grimaçant à l'idée de devoir enlever les restes de sauce lorsque je passerais à la douche - avant de nettoyer le reste comme je peux.

« Merci... », je murmure - incertaine et gênée.

Continuant à manger, la louve déclare que je devrais enlever mes vêtements et demander aux propriétaires du restaurant de me prêter une tenue le temps que je sois sec ou sèche. Je feins un sourire - parfois, j'oublie qu'il est difficile pour les autres de déterminer mon genre. Mais je repense à ses mots et secoue la tête légèrement- aller demander aux responsables ? Trop dangereux. Ou plutôt, trop effrayant - devoir aller vers les autres, et leur demander s'ils pouvaient me rendre une faveur pour une erreur que j'avais commise ? Et s'ils refusaient ? S'ils me viraient du restaurant ? S'ils —
Je secoue la tête - il vaut mieux arrêter de penser à ça, sinon je vais recommencer à paniquer. Je me redresse toutefois, et feins un sourire.

« Ça va aller, merci... Je vais me débrouiller... »

J'hésite un instant, avant de retirer mon pull - heureusement que je mets toujours un t-shirt en-dessous. Un léger frisson me parcourt, alors que je l'attache autour de ma taille. Je regarde alors mes poignets - poignets qui sont donc à la vue de tous. Rien que cette idée me fait frissonner, et j'ai envie de me recroqueviller - de m'enterrer. Mais à la place, je me mords les lèvres - et entreprends de glisser mes mains dans des poches, pour les cacher un minimum. Car mes poignets sont une partie trop intime de moi-même.

Je prends une profonde inspiration pour me calmer et feins un sourire.

« Désolée de t'avoir dérangée. Bon appétit. »

Je m'éloigne de la table et me dirige vers le comptoir, tête baissée, épaules voûtées. Ça serait bête de repartir alors que même les serveurs m'ont vue - alors autant commander quelque chose, espérant que je puisse le prendre à emporter.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 500
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 201
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mer 28 Mar - 11:14
Miss Catastrophe bonjour
Miliana Evans
ft Alex


L'inconnue refusa de se déshabiller, Miliana haussa les épaules l'air de dire "toi qui voit" après tout si elle n'avait pas envie de paraître moins pitoyable c'était un choix. Miliana n'allait pas la déshabiller sur place pour quoique...vue l'air effrayée de la personne cela aurait pu être drôle.
Avec cet air si appeurée, presque roulée en boule sur elle-même quand elle se remet debout, elle ne put s'empêcher de soupirer , son:
« Désolée de t'avoir dérangée. Bon appétit. »
La jeune louve leva les yeux au ciel et déclara:

-Même les louveteaux sont moins effrayés que toi alors que les adultes dans la meute font quatre fois leur taille.

Ce genre de comportement froussard avait le don de l'agacer, elle continua de manger, posant l'assiette vide sur les trois autres tranquillement. En fait non...même les lapins étaient moins effrayés face à elle que ne l'était cette chose face au reste du monde. Peut-être que cela faisait partie de son côté hyrbide, la question méritait d'être posée. Alors qu'elle s'éloignait la jeune femme lui posa la question:

-De quelle espèce est-tu?

Ce n'était pas pour faire de la causette juste répondre à une hypothèse. Elle reprit l'assiette qu'elle avait tendue à la jeune inconnue pour la manger. Elle préférait tout de même ne pas laisser un plat refroidir, si l'inconnue ne voulait pas c'était son problème. C'était mal de gaspiller du moins c'est ce qu'on lui avait inculquer.

Ce n'était pas parce qu'elle venait d'une famille noble qu'elle était irresponsable d'un point de vue financier. Au contraire. Et même si elle ne souhaitait pas respecter la plupart des choses que lui avaient appris ses parents celle-ci n'était pas des plus mauvaises alors elle l'avait gardé.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Clochettes : 397
Occupation : 5e Année
Messages : 152
Date d'inscription : 03/03/2018
Localisation : Dans un monde virtuel

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Humain

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mer 28 Mar - 18:31
ft. Miliana Evans
La nourriture rassembles les grands esprits
Quand rencontre rime avec nourriture

Je m'arrêtes un instant quand l'hybride reprend la parole - me comparant à des louveteaux. Un sourire ironique se dessine alors sur mes lèvres - les louveteaux sont face à leur propre espèce, eux. Même si les adultes font quatre fois leur taille, c'est comme s'ils avaient des membres de leur famille devant eux.  C'est des membres de leur meutes, alors même s'ils sont imposants, intimidants - même s'ils sont alpha et terrifiants, ils ont quelque chose en commun. Après, je ne connais pas particulièrement la façon dont fonctionne les meutes de loups, mais je pense que c'est toujours moins effrayant d'avoir quelqu'un de la même espèce, famille - quelqu'un dans le genre, même s'il est effrayant.
Enfin, je dis ça - mais même les humains normaux me font peur, de base. Peut-être que je suis bel et bien pire qu'un louveteau, après tout. Et même pire qu'un petit rongeur.

La jeune louve continua de manger, reprenant l'assiette que j'avais laissé de côté. Peut-être l'avait-elle véritablement posée pour moi, mais je ne préférais pas m'avancer. Elle l'avait peut-être posée sur le côté en attendant de manger le reste - se la réservant ainsi pour plus tard. Ou peut-être l'avait-elle laissé refroidir. En fait, je ne vois pas pourquoi elle l'aurait déposée pour moi - ça me semblait tout simplement impensable. Elle ne me connaissait pas, et n'avais aucune raison de m'offrir à manger - donc c'était sûrement tout sauf ça.
Alors que je m'éloigne - la louve me pose une question. Je m'arrête - et manque de lui répondre « Humaine », mais je m'arrête juste à temps. J'oublie parfois qu'ici, je ne suis pas une humaine - qu'ici, je suis un rongeur, une hybride. Et que si quelqu'un apprend pour ma véritable nature, je courrais probablement à ma perte.

« Je suis une Gerbille », je finis par déclarer calmement.

Puis, je reprends ma route et va commander au comptoir de quoi manger pour me sustenter - portions qui pourraient très bien convenir à une famille ou à un régiment. Puis, je vais m'asseoir à une table libre - qui bien évidemment se trouve juste à côté de celle de la louve. Je soupire - j'espérais qu'elle ne pensait pas que je tentais de la stalker ou de sympathiser avec elle. Même si sympathiser n'est pas une mauvaise chose, ce n'est jamais moi qui tenteras de faire le premier pas. Ce n'est pas moi qui commencera une discussion - ou qui tentera une approche.
Parce que je suis beaucoup trop effrayée par les gens en général.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 500
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 201
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Jeu 29 Mar - 13:58
Une première mise en contact
Miliana Evans
ft Alex


Une gerbille. Miliana sourit en coin: elle se voyait déjà jouer avec une petite souris entre ses pattes? Sur ce point là les loups étaient comme les chats: ils aimaient bien jouer un peu avec leur proie. Ils ne la tuait pas tout de suite, ceci dit ce n'était que quelques seconde ensuite ils les tuaient net. Pas de douleur, pas longtemps. Une gerbille ne remplissant pas l'estomac n'était donc pas une proie de prédilection chez les loups.
En voyant ce que mangeait la gerbille Miliana haussa les sourcils:

-Aaah ouai....

L'inconnue avait visiblement un estomac incroyable, en plus elle était si fine! Impossible de croire qu'elle mangeait autant!!
La louve devait reconnaître qu'elle était impressionnée. Ayant terminée ces cinq assiettes elle soupira d'aise.
Elle ressemblait alors au loup dans le conte "les sept chevraux" , vous savez le ventre un peu rend après avoir tant manger, le loup qui soupire d'aise et qui se lèche les lèvres pour effacer toute trace de reste de nourriture. C'était Miliana. Tout en faisant cela, la jeune fille révéla ses crocs aiguisés comme des lames de rasoirs. Puis elle bailla, sommeillant.

Non loin de là, un hybride chat ayant entendu la réponse d'Alex alla la voir. Miliana en sentant la présence de cet inconnu ouvrit un oeil, surveillant et écoutant discrètement. L'hybride n'avait pas l'air très abordable, un style punk peu soigné, un immense sourire qui semblait faux, et une démarche de prédateur. Il avait ses pupilles en fente comme en chasse.

- Salut petite gerbille, tu es seule? Je peux me joindre à toi?

Le ton informait clairement sur les attentions du jeune homme. Miliana fronça légèrement les sourcils: visiblement l'hybride chat avait faim, et la gerbille semblait le tenter.
Miliana voyait mal la jeune femme dire "non" trop timide mais attendit néanmoins de voir ce qui allait se passer. N'aimant pas les manières du chat elle se tenait prête à intervenir. Sa queue touffue commençait à battre dans tous les sens d'agacement, martelant le canapé moelleux de manière plutôt audible.
Ce geste attira le regard de plusieurs personnes mais plutôt que de venir en aide à la gerbille, il foudroyait les deux hybrides du regard. Ils pensaient sans doute que c'était un couple de prédateur-proie, et comme c'était mal vus....
Fermant les yeux , la louve faisait semblant d'être endormie.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Clochettes : 397
Occupation : 5e Année
Messages : 152
Date d'inscription : 03/03/2018
Localisation : Dans un monde virtuel

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Humain

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Ven 30 Mar - 21:19
ft. Miliana Evans
La nourriture rassembles les grands esprits
Quand rencontre rime avec nourriture

C'était un peu gênant de se retrouver près de la table de l'hybride, mais il suffisait d'oublier ce détail, et de profiter du repas. C'est alors ce que je fis : Oublier le monde qui m'entourait - donc la louve et l'échange plutôt gênant que j'avais eu avec elle plus tôt - et me concentrer sur vider mes assiettes remplies.

Mais à peine avais-je eu le temps de commencer mon repas qu'un hybride s'invita à ma table - un sourire carnassier sur le visage, ainsi que des yeux de chasse. Je me pétrifiais lorsqu'il me demanda s'il pouvait se joindre à moi - et lorsqu'il n'attendit pas ma réponse pour prendre une chaise et s'asseoir. J'essayais de l'ignorer, mais son regard insistant pesait sur moi - et je ne pouvais donc pas faire semblant de ne pas le voir. Je ne pouvais pas non plus fermer les yeux et me reclure dans mon monde, car il était trop proche - et avait déjà fait un pas dans mon espace personnel.

Je voulu reculer et secouer la tête de négation - mais l'hybride m'attrapa le poignet, me figeant une fois de plus. Je mordis mes lèvres, voulant fuir, voulant le repousser - alors qu'un frisson de dégoût et d'horreur me parcourut. Personne n'avait le droit de toucher mes poignets sans mon accord, personne. Et l'inconnu se croyait tout permis ? J'avais envie de le repousser, mais la peur était bien trop présente - et je pouvais sentir ses doigts caresser les marques de ma peau, appuyer dessus comme pour raviver les souvenirs de la douleur. Ses caresses me rendaient nauséeuse, frissonnante - j'avais envie de disparaître, de courir, de prendre la fuite.
Au final, je finis par ramener rapidement mon poignet vers moi, me défaisant de son emprise - terrifiée. L'hybride, lui, eut un rire moqueur - et se rapprocha encore plus de moi.

« Soit pas timide... Je veux juste qu'on parle un peu, et pourquoi pas qu'on passe un peu de temps ensembles ? ~ »

Je déglutis et secouais la tête négativement - mais l'hybride ne semblait pas prendre un refus comme une réponse. Il s'approcha encore plus de moi, empiétant sur mon espace personnel - alors que je me collais de plus en plus contre le mur, comme pour l'intégrer et fuir.
L'hybride eut un sourire moqueur et rit de nouveau.

« Allons allons, ne fais pas cette tête... Suis moi, plutôt, on trouvera un endroit sympathique pour discuter. Je connais un endroit où on sera tranquille pour s'amuser, toi et moi...~ »

Je me relevais d'un coup - tapant légèrement contre la table - et me collait contre le mur pour tenter de lui échapper. Mais l'hybride ne comptait pas me laisser fuir - et il avait d'ailleurs choisit sa position pour que je sois bloquée entre le mur et la table. Le chat appréciait le spectacle, et se permettait de s'approcher encore plus de moi - me faisant retenir mon souffle au moment où il pénétrait ma bulle de sécurité.

Il m'attrapa à nouveau le poignet - déclenchant chez moi un nouveau frisson alors que je me collais au mur - pour le tenir plus fermement, me faisant presque grimacer. Il garda son sourire, et commença à me tirer vers lui alors que j'essayais de rester collée au mur.

« Allez, viens, on va bien s'amuser. »
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 500
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 201
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Ven 30 Mar - 23:35
Une première mise en contact
Miliana Evans
ft Alex


Miliana siffla en entendant l’hybride : ce cirque l’ennuyait. Il était digne de son espèce.  « Passer un peu de temps ensemble ? » ouai un tout petit peu avant qu’il ne mange la gerbille sûrement.
En tout cas ce qu’elle pensait s’était avéré justifié, l’hybride souris n’avait pas eût le moins du monde osé s’imposer.  Son instinct de louve commençait à la déchirer de l’intérieur : s’en prendre au plus faible, sans défense ? Pitoyable, où était l’honneur dans tout ça ?  Cet homme ne méritait même pas d’être considéré comme un hybride.

Elle attendit à nouveau, peut-être que cette fois la souris allait le repousser, elle avait dit non ce n’était déjà pas mal, mais le chat ne prenait même la peine de l’écouter. Et en même temps que faire ? Elle n’avait visiblement pas de pouvoirs défensifs sinon elle l’aurait utilisé. Ennuyant pour elle.
La troisième fois la jeune louve en eût assez, elle repoussa doucement la table, ses crocs et son aura de dominance sortie, planant dans la salle comme une chape presque étouffante.  Elle avait ses pupilles fendues. Sans la moindre  gêne elle se dirigea d’une démarche gracieuse jusqu’au chat, un large sourire sadique et prometteur de douleur ornait son visage. Elle saisit un couteau sur la table, et sans bruit, elle alla le plaquer contre la gorge du chat.
Ce dernier surprit, tourna son regard vers l’hybride loup en fêlant :

-Mêles-toi de ce qui te regarde, tu me déranges.

Miliana poussa un ricanement presque inquiétant, son sourire s’agrandit et son aura se fit plus imposante tandis qu’elle fixait l’hybride dans les yeux :

-C’est toi qui me déranges, alors on va la jouer intelligemment même si je doute fort que ce soit possible chez les gens de ton genre. Sois tu lâche cette fille soit je te forcerai à le faire par la force.

Le chat obtempéra mais pas par obéissance, mais pour repousser la jeune louve et essayer de lui mettre un coup de pied dans les côtes. Cela réussit, Miliana se recula de quelques pas, en se tenant les côtes grognant. Le félin essaya à nouveau de saisir Alex par le poignet mais Miliana, les sourcils froncés, saisit l’homme par le cou avec une force qui contrastait avec son aspect, l’envoyant valdinguer contre les assiettes sur une des tables qui attendaient d’être débarrassées. Un bruit de fracas retentit.
D’un ton tranchant la jeune femme déclara :

-Les types comme toi devrait se rappeler où se trouve leur vraie place. Tu n’es qu’un déchet de la société

L’hybride chat allait bondir sur Miliana mais le patron du restaurant qui avait entendu le bruit de casse l’en empêcha, avec des serres aiguisées entourant le cou de l’animal.

-Ce genre de choses n’a rien à faire dans un endroit convenable comme ce restaurant, si vous voulez régler vos comptes ce sera dehors.

Miliana haussa les épaules en regardant la petite gerbille :

-Ce rebus n’a aucun intérêt à mes yeux, néanmoins s’il tente à nouveau de manger une de vos clientes je ne vous garantis pas qu’il en ressortira entier.

Le dirigeant se tourna les yeux plissés vers Alex :

-Est-ce vrai mademoiselle?


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Clochettes : 397
Occupation : 5e Année
Messages : 152
Date d'inscription : 03/03/2018
Localisation : Dans un monde virtuel

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Humain

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 1 Avr - 23:12
ft. Miliana Evans
La nourriture rassembles les grands esprits
Quand rencontre rime avec nourriture

Je voulais fuir, disparaître. Je voulais ne plus rien avoir avec ce monde, je voulais devenir invisible - me fondre dans le décor, dans le mur. Je voulais me dématérialiser - me transformer en fumée, et ne plus jamais revenir, m'évaporer.
Je voulais ne plus exister - ne plus être vue.

Le chat était toujours autant insistant - et je ne demandais qu'à fuir, mais j'étais coincée. J'aurais dû mieux choisir ma place en m'asseyant, mais je n'avais pas imaginé qu'un hybride viendrait m'attaquer et essayer de m'emmener avec lui. Enfin bon, maintenant, je ne me mettrais plus jamais à une place qui peut me bloquer - toujours avoir une issue de secours. Toujours avoir une échappatoire. Et encore, je pourrais passer sous la table - mais l'hybride sera forcément plus rapide.

Alors que je panique, mon attaquant se fait attaquer - un couteau contre la gorge plaqué par la louve croisée plus tôt. Le chat se défend - repoussant l'autre hybride. Je regarde alors la scène qui se déroule sous mes yeux, ne pouvant bouger. Les deux hybrides commencent alors à se battre, et le chat tente de m'emmener à nouveau - me serrant le poignet - mais la louve l'envoie à l'autre bout de la salle. Puis, alors que le chat est prêt à bondir sur ma sauveuse, le patron le stoppe - déclarant que ce genre d'actions n'a rien à faire ici. La louve explique alors qu'il a tenté de m'attaquer - et l'homme se tourne alors vers moi.
Je déglutis - toujours à moitié immobile et figée, ne pouvant me décoller du mur comme si ma fusion avec ce dernier avait commencé. J'acquiesce rapidement à sa question, avant de balbutier maladroitement :

« Euhm, euh.. Oui... »

Je frotte mon poignet endolori, sentant mes marques sous mes doigts. Je frissonne au souvenir du contact de la peau de l'autre - au souvenir de son touché sur cette intime partie de mon corps - et j'ai envie de me recroqueviller, de disparaître. C'est comme si, par la simple action de frôler mes cicatrices, il avait appuyé sur un bouton qui ravivait la douleur du passé.
Je me colle un peu plus au mur, la respiration saccadée - mes mains serrées contre mon torse. Je les frotte - comme pour enlever le touché de l'hybride - et j'ai envie de les laver. De les savonner, encore et encore - pour retirer chaque petite partie d'empreinte sur mes marques.
J'essaie cependant d'oublier ce qui s'est passé, et me tourne vers la louve.

« Je...Merci... Et désolée... »

Puis, je retourne à mon activité de frotter mes poignets - de frotter ma peau, encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 500
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 201
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 2 Avr - 16:42
Miss Catastrophe bonjour
Miliana Evans
ft Alex


Il n'en fallut alors pas plus au patron pour mettre l'hybride chat dehors avec violence. Miliana en était soulagée, elle n'avait pas envie de supporter cet énergumène plus longtemps.
Son regard se posa ensuite sur la petite gerbille, visiblement elle gérait mal le choc de sa rencontre.

Elle remercia tout de même la louve ce qui montrait un minimum d'éducation. Néanmoins son comportement laissait Miliana sceptique, à se frotter le poignet ainsi la louve se demandait si la demoiselle avait des tocs ou si l'hybride lui avait fait mal. Après il n'avait pas sorti les griffes donc cela l'étonnerai. Peut-être avait-elle la maladie des os de verre après tout, qui était-elle pour juger?

- Tu n'a pas à t'excuser pour la stupidité des autres. Néanmoins de rien, tu devrais terminer ton repas maintenant il va être froid. Ce serait du gâchis d'avoir payer pour quelque chose de froid

Miliana alla s'asseoir à nouveau à sa table, elle posa le couteau sur la table de la jeune femme avec une allure tranquille. Elle espérait simplement que ses parents n'entendraient pas parler de ce moment...d'égarement. Sinon elle risquait d'en entendre, ennuyant pour sa place tranquille au pensionnat après.
Elle continua de regarder la jeune femme qui se frottait le poignet, elle appela alors le directeur et demanda discrètement des serviettes nettoyantes pour la gerbille.

Ce dernier acquiesça, considérant que c'était un dédommagement moindre et déposa sans rien dire des serviettes sur la table d'Alex

Ce n'était pas parce qu'elle venait d'une famille noble qu'elle était irresponsable d'un point de vue financier. Au contraire. Et même si elle ne souhaitait pas respecter la plupart des choses que lui avaient appris ses parents celle-ci n'était pas des plus mauvaises alors elle l'avait gardé.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Clochettes : 397
Occupation : 5e Année
Messages : 152
Date d'inscription : 03/03/2018
Localisation : Dans un monde virtuel

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Humain

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 2 Avr - 19:17
ft. Miliana Evans
La nourriture rassembles les grands esprits
Quand rencontre rime avec nourriture

JJ'étais toujours un peu sous le choc de ce qu'il venait de se passer. Le choc de m'être fait à moitié attaquée - et de sûrement y rester si la louve n'était pas intervenue. Je la remerciais mille fois silencieusement - l'ayant déjà remerciée de vive voix.
Le patron avait d'ailleurs mis dehors l'hybride chat qui me voulait comme son goûter - et je pouvais enfin me détendre un peu, soupirant de soulagement. Au moins, je ne risquais pas de me faire dévorer tout de suite - mais peut-être que le chat guetterait sa proie jusqu'à qu'elle sorte de sa tanière.
Je secoues la tête - mieux vaut ne pas penser à ça. Si ça se trouve, il était déjà parti à la recherche d'une autre proie - ce qui me faisait me sentir mal, qu'une autre personne ait à subir ce comportement par ma faute.

La louve déclare que je n'ai pas à m'excuser pour la stupidité de l'hybride. Je m'excusais plutôt de mon incompétence à me défendre seule, et de l'avoir dérangée. Mais bon, ce n'est pas grave.
Elle ajouta ensuite que je devrais terminer mon repas avant qu'il ne soit froid - et j'acquiesce, retournant m'asseoir. Je frotte toujours mes poignets - sentant encore le contact de l'hybride sur mes cicatrices. Un nouveau frisson me parcourt - j'aimerais que ce contact soit effacé de ma mémoire corporelle.
Je secoues la tête, et essaie de me concentrer sur mon repas - alors que le patron m'apporte des serviettes nettoyantes. Je le regarde, et le remercies - avant de me jeter sur les serviettes pour les passer sur mes poignets. Je pousse un long soupir de soulagement lorsque je sens les lingettes nettoyer ma peau - et effacer ce contact. Je me sens mieux, je me sens moi - je me sens purifiée. Mes souvenirs corporels ne sont plus souillés - c'est comme s'ils étaient à nouveau oubliés, et je peux respirer en paix.

Je retrouve le sourire, et me met à manger à nouveau - dévorant avec ardeur et passion les plats que j'ai commandé. Je jette quelques regards à la louve - voulant la remercier encore pour m'avoir sauvée, mais  ne sachant point comment faire. Je vais sûrement la recroiser, de toutes façons - du moins, j'espère. Et à ce moment, je pourrais faire quelque chose pour la remercier - en espérant que ce n'est pas de terminer dans son assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  Terrain Vague :: les vieux dossiers :: archives des sujets-
Sauter vers: