Saya Gôto [Fiche Terminée]

Clochettes : 114
Occupation : Infirmière
Messages : 1
Date d'inscription : 04/03/2018

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Dim 4 Mar - 22:39
Utaha Kasumigoaka, Saenai no Heroïne
Saya Gôto

Âge : 22 ans.
Sexe : Féminin.
Sexualité : Hétérosexuelle.
Race : Chauve-Souris Vampire.
Rang : Royauté, par sa mère.
Pays d'Origine : Pays des Chauves-Souris.
Allégeance :... y en a qui répondent Pour à cette question ?
Groupe : Personnel, en dépit de son jeune âge, elle est apprentie infirmière.
Occupation : Apprentie Infirmière.
Particularité (Falcutaltif) : Membre d'une Milice ? Police ? Clan ? Tribu ?


Food Wars

Saya, lorsqu'elle cuisine fait ce qu'on appelle de la nourriture "orgasmique". Qu'est-ce que la nourriture "orgasmique" ? C'est une nourriture qui provoque un bien-être intense proche de l'orgasme, en plus de plonger l'autre dans une sorte d'illusion ou plutôt, de rêve fantasmagorique étrange. En fait, c'est tellement délicieux et agréable que beaucoup s'évanouissent après une simple bouchée en proie à un délire érotique pervers et inconscient. Pendant longtemps, Saya a cru que ce pouvoir était un atout pour séduire, mais elle s'est vite rendue compte qu'au contraire, ça ne faisait fuir les garçons que plus vite. Depuis, elle n'ose plus cuisiner. Chaque plat qu'elle cuisine n'a des effets que pendant un maximum de 10 à 15 minutes, et elle ne peut cuisiner un plat "orgasmique" que 3 fois par jour
rajouté, toute seule comme d'habitude.



Physionomie




Sayu

Ton âge : 24 ans
Ta Présence : 7/7
Notre découverte : Fondatrice
Ton Œuvre favorite :
Un petit mot d'amour ?


Aspect Général

Saya ...est vulgaire. Vraiment très vulgaire. Elle est le modèle typique de l'homme qui jure comme un charretier et qui ne pense qu'avec sa queue, sauf qu'elle a un vagin et un minois de chatte. Ce que sa bouche rose est capable de sortir en grossièretés à la minute est un véritable exploit. Ses plus proches amis s'y sont fait rapidement, mais Saya a déjà choqué plus d'un pète sec. Et le pire dans tout ça, c'est qu'elle le fait avec un naturel déconcertant. On ne peut pas dire qu'elle a un caractère qui marche très bien avec les hommes humains, ce qui la déconcerte au plus haut point, surtout que la ravissante vampire n'a jamais envisagé que sa façon d'être ou de parler puisse être une source d'angoisse pour ses partenaires. Malheureusement Saya est bien trop têtue et de mauvaise foi pour chercher le fond du problème. Ou plutôt c'est qu'elle ne veut pas voir le fond du problème. Joyeuse et toujours pleine de vie Saya a pourtant ses bons côtés, elle est volontaire, exubérante -un peu trop-, à l'esprit curieux et même si son humour laisse clairement à désirer, elle est physiquement ravissante. La nature l'a en effet complimenté de la meilleure des manières. Elle a une poitrine ronde et imposante, des jambes galbes dont une taille à croquer à coups de dents, une carnation pâle et des cils longs. Son corps est un appel au sexe, tout comme son subtile parfum et chacun de ses souffles chauds. Ses cheveux sont doux et soyeux, d'une teinte profonde, mais pas trop noir, plutôt chocolat. Elle n'est pas trop petite, ni trop grande, le genre de femme que n'importe qui peut porter à son bras. Dans son dos s'agitent deux ailes noires et sombres qui contrastent agréablement avec la pâleur de son teint. Avec son regard de feuilles mortes, de chocolat et d'or, Saya est belle, on pourrait croire qu'elle a été faite et conçue spécialement pour satisfaire les fantasmes de tous et combler chacun. On ne peut pas non plus dire que Saya manque d'imagination, bien au contraire son ardeur à la tâche et son appétit vorace font fuir même les plus vigoureux partenaires. Elle est brute de décoffrage, forte, féministe et a définitivement tendance à écraser ses conquêtes de par son imposante prestance et ses propos aussi sarcastiques que violents parfois. Elle est mordante, poignante, entière et il faut la prendre telle qu'elle est avec toutes ses qualités et tous ses défauts, ce qui est peut-être la partie la plus difficile de l'histoire. Il reste à noter que lorsqu'elle est nerveuse, Saya a des gargouillis ou le hoquet, ce qui l'empêche parfois d'ouvrir la bouche ou de faire une phrase cohérente. Cela peut-être une bénédiction, comme une malédiction, car si vous osez vous moquer sachez que la jeune femme est plutôt susceptible. Cela se produit toujours lorsque Saya est sérieusement attirée par quelqu'un, au grand damn de sa soeur Freya, qui n'en peut plus de la voir échouer à chaque rendez-vous.


Storyboard





Tsukasa


Tsukasa regardait sa petite dernière avec désespoir. Saya était physiquement parfaite. Aussi jolie qu'un cœur, le portrait craché de sa mère. Malheureusement, si elle ressemblait comme deux gouttes d'eau à la magnifique vampire dont il était tombé amoureux, son caractère était....explosif. Tsukasa soupira alors que Saya enfonçait sans ménagement sa part de gâteau au chocolat dans le visage de son cousin. Rien d'anormal quand on a trois ans, un peu plus dérangeant déjà quand on en a dix et que le garçon ne faisait que draguer gentiment. Il se gratta la tempe d'un air navré. Saya n'était définitivement pas une enfant typique, encore moins lorsqu'il la comparait à ses propres sœurs ou sa deuxième fille. Elle était turbulente -dans le mauvais sens du terme- ne pensait qu'à manger sans compter, mâchait la bouche ouverte, jurait comme un charretier, ne tenait jamais en place, s'amuser -toujours- à tirer les oreilles du lapin familial et mordre le premier ou la première qui avait la malchance de la réveiller un dimanche matin. Elle était grotesque dans sa voix et ses gestes, loin du charme magnétique qu'on trouvait directement au sein de l'espèce en général. Cela ne l'aurait toutefois pas dérangé si le total dédain de sa fille pour les autres et sa propre personne ne l'avait pas conduite à devenir un vrai danger public pour son entourage. Déjà lorsqu'ils avaient fui dans le but de se protéger, elle avait été un calvaire. Enfin, Saya était bruyante et impossible à vivre, mais il l'aimait plus que tout quand même. Ce n'était pas un drame pour une fille que de courir partout, d'adorer se salir et faire du sport. Elle était sauvageonne, mais ça s'améliorerait sans doute positivement... 

-Aaaaargh !!! Mais t'es folle putain !!!

...ou pas. Le cri strident et suraigu le tira violemment de ses pensées. Sa précieuse enfant, dans un élan de colère venait de planter sa fourchette dans la pauvre main de son cousin, qui pliait en deux était à la limite de fondre en larmes. Il grimaça et se précipita, non sans supplier intérieurement que par Dieu, et toutes les déités célèbres de l'histoire, elle trouve des amis pour l'accepter malgré son caractère de cochon. 

Jonathan


-Est-ce que tu aimes les gros pénis ? Non parce que tu vois, Jonathan a certains critères quand même. Donc si tu veux pouvoir baiser et le satisfaire, il faut que tu aimes les gros pénis un mini.. Hum !

D'un geste sec, le fameux Jonathan venait d'enfoncer son ménagement son hamburger dans la bouche à Saya. Cette dernière croqua, mais grogna. Elle se mit à mastiquer contrariée par cette interruption brusque. Pourtant, elle ne faisait que demander le strict minimum ! Si Jonathan ne pouvait pas être satisfait sexuellement, alors son couple tomberait à l'eau, littéralement. Elle tentait juste de participer activement à la réussite de cette demande !

-Quoi ?! -lâcha-t-elle donc- J'ai raison non ? Tu ne veux pas me dire le contraire ! N'est-ce pas étrange de ne pas te demander combien elle mesure ? Elle devrait vérifier. Demander la taille qu'on aime, c'est essentiel pour prendre son pied et...

Jonathan se passa les deux mains sur le visage tandis qu'en face, son pauvre rendez-vous, Marianna, rougissait au possible et se tassait de plus en plus sur sa chaise. Quelle idée saugrenue lui avait traversé la tête pour qu'il décide d'emmener sa cousine, Saya, ici ? Cette même cousine qui lui avait planté une fourchette quand il avait tenté de l'aborder à son anniversaire il y a déjà dix ans, et cette même cousine qui avait fait fuir à peu près tous les mecs de la région à cause de son appétit vorace et ses désirs sexuelles tout simplement insatiable. Il devait être fou. Ou alors c'était la pitié qui l'avait fait parlé. Il jeta un coup d'oeil à Saya qui continuait de déblatérer. Définitivement la pitié. Pourquoi était-il si aimable déjà ? Ah oui, il avait promis de veiller sur elle depuis la mort de son père. 

On aurait pu croire que Freya ou Shannon, ou Sayuri, ou Yulin, aurait servi d'exemple à Saya et que celle-ci ce serait un peu améliorée en plus de huit ans, mais non. Elle restait cette vilaine tête brûlée, cette gamine égoïste qui enchaînait bêtise sur bêtise. Pourtant Saya n'était pas méchante et très sensible. Il avait été le premier à la voir pleurer toutes les larmes de son corps sur la tombe de Tsukasa, le premier également à la voir se réjouir des succès de ses frères et soeurs. Il savait pertinemment qu'elle avait harcelé sa mère jusqu'à obtenir le droit de devenir apprentie infirmière. Et elle s'en sortait très bien d'ailleurs, à l'étonnement général. Non, ce n'était pas une mauvaise fille. Elle était juste totalement nulle en relations humaines...et ni connaissait strictement rien à l'art raffiné de la drague. Etre avec Saya, c'était comme avoir un copain canon et constamment en manque, mais désespérément...grossier. Tout le charme qu'elle pouvait posséder, tombait juste mort comme un pigeon touché en plein vol chaque fois qu'elle ouvrait la bouche.

-Saya, s'il te plait, juste ! Tais-toi.

Il adressa un pauvre sourire à la jeune fille d'en face et chassa la brunette d'un bon coup de pied dans sa chaise.

-Je vais prendre le relai à partir de là. 

Patrice

-Quoi ? Tu n'aimes pas ?

Saya cligna des yeux. Pourtant l'activité lui avait parut des plus adéquates pour plaire à un homme qui se disait, "original". Elle jeta un coup d'oeil dans le miroir, admirant sa tenue en latex, sans vraiment comprendre la raison pour laquelle son rendez-vous du jour lui adressait un regard complètement tétanisé. Etait-ce parce que le cuir collait trop aux petits bourrelets de son ventre ? C'est vrai qu'elle n'était pas une crevette, mais c'était bien non ? Il y avait plus à palper et caresser comme ça. Et puis, ce n'était pas comme s'il était merveilleusement bien fait de sa personne non plus.

Saya réajusta ses portes jarretelles et fit cliqueter les fausses menottes à ses poignets. Ils se trouvaient dans un des meilleurs magasins SM&Cosplay de tout le quartier, mais Patrice ne semblait pas dés plus motivés, ni même satisfait. Elle soupira sans se cacher, énervée par son attitude. Saya, elle, n'était pas superficielle, elle acceptait n'importe qui, peu importe le physique. Ou plutôt c'est que sa soeur ne lui laissait jamais le choix depuis quelques mois.

-Quoi ? -aboya-t-elle à nouveau dans le vain espoir de le faire réagir.- 

Patrice en face, se contenta néanmoins de déglutir.

-Ri...rien. -bégaya-t-il-.

Saya leva les yeux au ciel, puis s'approcha, un sourire mesquin aux lèvres tandis qu'elle venait s'emparer de sa cravate.

-Tu sais mon chéri, si tu veux que notre relation réussisse, il faut que tu apprennes à être plus...caractérielle. Fais rugir, le lion qui est en toi. Agrrr ! Je peux t'aider si tu veux.

Patrice recula légèrement et commenta.

-J'ai besoin d'aller faire euh...pipi...-Elle ouvrit la bouche- TOUT SEUL. -rajouta-t-il précipitamment.-

Et sur ses mots, il sortit, abandonnant une Saya incrédule. Il n'avait quand même pas fui ?...Si ?

Saya

Saya était triste. Triste et grise comme la pluie. Le malheur ternissait son visage et son bonheur comme l'orage recouvre le ciel de nuages. D'ailleurs, elle était dégoulinante, les habits collants et les cheveux en pagaille, trempée comme une soupe ou plus exactement jusqu'aux os, sa belle robe devenue un chiffon spongieux de pluie et son maquillage une pagaille noire de mascara. 

Saya renifla et s'essuya les paupières, contrariée, la poitrine enflée par une inexplicable douleur. C'était comme avoir un airbag coincé entre deux côtes, littéralement, et c'est à grande peine qu'elle parvenait à oublier la dérangeante présence de ce coussin d'air coincé sur son cœur. Elle en avait les poumons comprimés, la boule dans le ventre et la tempe battante d'un petit élancement désagréable. Merde. Franchement Merde. Qu'avait-elle fait bordel, pour que rien ne marche jamais ? N'avait-elle pas écouter tous les conseils débiles de sa soeur et sa maman cette fois ? 

Saya enleva son talon, d'un geste sec, non sans au passage se casser sa gueule de miséreuse sur le trottoir. Cela ne l'aiderait pas à sourire. Encore moins quand elle retrouva sa luxueuse chaussure Chanel -équivalent à une bonne semaine de salaire- complètement foutue et aussi pétée en deux que n'était surement tordue sa cheville. 

-FAIS CHIER.

Echevelée, Saya jeta furieusement par terre le reste de l'escarpin désormais bancale.  Sa mère était peut-être une pro du déhanchée sur talons aiguilles, mais personnellement elle se contenterait désormais des savates plates et des tongs. 

-De toute façon, je ne comprends pas pourquoi tout les mecs sont fan de ses abominations qui nous donnent des airs de girafes. Aucun goût, nada, ce sont tous des petits cons, des abrutis, des...

Saya inspira un bon coup.

-Strictement, aucun, aucun goût. -lâcha-t-elle encore et toujours à l'adresse du poteau d'en face.- 

La vampire se remit dans le peu de dignité qui lui restait une mèche de cheveux en place. Pour la dixième ou onzième fois en un an, Saya avait raté son rendez-vous amoureux. Un énième échec, une énième fois déçue. Pourtant cette fois, elle était sûre d'avoir misé gros, elle avait sorti les seins, on pouvait pas dire le contraire ! Elle en avait presque froid aux fesses tant son tailleur lui serrait le popotin et remontait. C'était tout bonnement indécent ! 

Cependant niet, pas un regard, ni même un compliment. 
Elle poussa un nouveau juron senti. Puisque-c'était ça, elle ne se marierait tout simplement JAMAIS. Parce que pour elle s'était vraisemblablement rappée et ce depuis le tout début. Elle haïsssait l'amour.
Depuis qu'elle était arrivée à Monokuro, en amour, pour Saya, rien n'avait jamais fonctionné. Elle s'était fait certes une réputation sulfureuse, mais elle devait plus son succès au fait d'avoir travaillé au bar du coin qu'autre chose. Elle plaisait pour la nuit, une fois bien bourrée, mais jamais plus. 
Elle se rappelait de ses débuts ici, quand elle était encore barmaid à l'Ageha, à étudier comment faire pour draguer. Elle avait toujours voulu enfiler les succès et les flirts, mais elle n'était pas aussi douée que Freya pour ça. Oh, elle n'était pas mauvaise dans son genre, mais Saya n'avait ni ses connaissances, ni sa facilicité extrême de séduction. La jeune fille avait pendant longtemps préféré lambiner toute la journée, faire de la moto ou mater les beaux mecs à la télé. Elle n'était jamais vraiment sorti de la phase adolescente, elle en avait conscience et ce depuis la mort de Tsukasa. Puis un jour, Saya s'était réveillée. Il était peut-être temps qu'elle prenne sa vie en mains. Alors, elle avait trimé comme jamais et supplié sa mère de la prendre comme apprentie.  Cela avait payé, puisque finalement Sayuri avait cédé, plaçant -à son honneur le plus grand- sa confiance entre ses doigts. Depuis, c'était bien la seule réusite de son existence actuellement. Qu'importe, ça lui allait très bien comme ça. 

Qui a besoin d'un copain de toute façon ? 



Revenir en haut Aller en bas
Age : 18
Clochettes : 299
Date de naissance : 28/11/1999
Occupation : Septième année
Messages : 261
Date d'inscription : 13/01/2018

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Dim 4 Mar - 22:47
Rebienvenue à ce nouveau personnage !

Et.. oh mon Gad.. TAPIS VOLAAAAANT ! Ce Saint jour est arrivé *larme de bonheur*

J'adore Emma *^*


_________________
A mwa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 7523
Date de naissance : 01/06/2001
Occupation : Elève de classe 1
Messages : 237
Date d'inscription : 09/10/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Originel

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Dim 4 Mar - 22:51
Encore une très belle fiche et un magnifique feat, je la love déja et je vais prendre plaisir à la taquiner prochainement.

Je t'annonce qu'elle est officiellement validée !








Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 2089
Date de naissance : 24/09/1998
Occupation : Elève de classe 0 - Année 7
Messages : 550
Date d'inscription : 09/12/2017
Localisation : Dehors

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Dim 4 Mar - 23:38
Tu as un joli tapis

_________________
L'erreur est humaine, la bêtise est Esté
#6666FF

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le service administratif :: l'ambassade des visas :: visas des validés-
Sauter vers: