Le Teostr... Lizbeth est parmi vous ! [Fini]

rédigé par Invité le Lun 26 Fév - 3:00
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar


Lizbeth Sozokujin
feat : Firekeeper de Dark Souls III


Information
Nom : Sozokujin
Prénom : Lizbeth
âge : 19 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétéro
Race : Hybride dragon d'acier
Rang : Noblesse
Pays d'Origine : Pays des Dragons
Allégeance : Contre l'esclavagisme
Groupe : Classe 0
Occupation : Septième année


Mental
Lizbeth est une personne en générale plutôt joviale et affable. En effet, elle est très expressive et accueillante en dépit de son apparence aux premiers abords assez froide ! Dévouée et loyale, c'est une personne sur qui tout le monde, même de parfaits inconnus, peut compter sans aucun soucis. Faisant preuve d'une honnêteté sans faille, ça lui a valu autant d'ennemis que d'amis.

Cependant, voilà le problème : Lizbeth est accro à la violence. C'est une véritable addiction et elle en est bien consciente, mais c'est comme ça et elle n'y peut rien. Elle fait tout son possible pour contenir ses pulsions, mais il arrive souvent qu'une personne un peu trop agaçante ou trop moralement incorrecte finisse noircie de la tête au pieds.

Ce qui ne l'empêche tout de même pas d'être une personne réfléchie et rationnelle la plupart du temps. Malgré ce côté beaucoup plus explosif, Lizbeth reste une personne très ouverte pour la discussion sur n'importe quel sujet, même les plus sensibles.

En somme, Lizbeth a une personnalité forte, du genre qui ne passe pas inaperçue. Ca va de pair avec son don inné pour s'attirer des ennuis qui ne la regardent pas.


Physique
Lizbeth a un style vestimentaire assez sobre : vêtue presque entièrement de noir avec parfois quelques motifs dorés, elle porte toujours une longue robe, des mitaines noirs et ce masque argenté, presque de la même couleur que ses cheveux,  qui lui cache la moitié du visage. Seule une très fines ouvertures du côté droit permet d'entrevoir un oeil rouge vif.

Détaillé et unique en son genre, ce masque a pour but de dissimuler l'énorme balafre sur le visage de Lizbeth : comme un grand coup d'épée qui aurait tranché l'oeil gauche et le milieu du nez pour finir sa course un peu avant l'oeil droit. Ses mitaines cachent de solides écailles en acier qui perdent peu à peu de leur épaisseur jusqu'aux coudes, comme pour ses jambes où les écailles s'arrêtent au niveau de ses genoux. Elle possède également une queue de dragon relativement courte qu'elle dissimule souvent sous sa robe. Pour finir, elle possède d'imposantes ailes très souples semblables à des ailes d'anges et couvertes d'écailles en acier qu'elle replie et colle à son dos de manière à ce que cela ne se voye pas trop à travers ses vêtements.

Pouvoir
Le pouvoir de Lizbeth est littéralement "explosif" : il lui permet de libérer de ses mains et ses jambes une poudre émettant une lueur rouge comme la braise, très volatile et se fixant facilement à n'importe quelle surface. Jusque là, aucun intérêt, puisqu'elle ne gène ni la respiration ni la vue. Sauf que cette poudre est hautement explosive et se déclenche lorsque Lizbeth fait claquer ses dents (d'où le titre). Un simple claquement de dent, et hop, tout explose ! Enfin, non, pas tout. Ca n'a bien évidemment pas la puissance d'une grenade, mais les explosions ainsi faites restent bien assez puissantes pour éjecter quelqu'un avec leur onde de choc. En fait, tout dépend de la quantité de poudre qui a explosé : ça peut aller d'un simple pétard pour une très faible quantité à un mur qu'on perce pour une très grande quantité.

Tout d'abord, Lizbeth ne peut produire qu'une quantité de poudre limitée par le temps. Sans oublier qu'elle adhère facilement à toute surface, y compris Lizbeth. C'est donc à double tranchant ! De plus, lorsqu'elle décide que ça explose, tout explose. Impossible de faire exploser une partie et pas le tout. Mais la portée n'est pas non plus illimitée ! En effet, pas moyen de faire exploser de la poudre laissée à dix kilomètres de là. Vingt mètre maximum, où ça ne se déclenche pas. Pour finir, n'importe quel claquement de dent fait réagir la poudre. Donc les accidents arrivent assez souvent.

Histoire
Tout a commencé dans une petite bourgade de mon pays, perdue dans les montagnes. Bien que nobles, nous habitions dans ce petit coin coupé du reste du monde. J'étais loin de me douter de la véritable raison de notre présence là-bas...

-Liz' ! Viens ici tout de suite !

Huh... ? Quoi... ? Oh, il est déjà 8h ?!? Et moi qui comptais dormir encore un peu, c'est raté... Je me lève tant bien que mal de mon lit, les jambes encore toutes engourdies. Franchement, je ne vois pas l'intérêt de se lever aussi tôt alors que nous n'avons jamais rien à faire dans ce foutu village. Enfin bon, de toute façon c'est comme ça. J'enfile en vitesse mes vêtements avant de descendre d'un pas lourd les escaliers menant au salon, pour y trouver une mère furax. Tiens, on dirait qu'elle s'est encore levée du mauvais pied...

-Je peux savoir ce que ça veut dire ? m'hurla-t-elle dessus en me montrant un garçon tout boursouflé.

Bonjour maman, moi aussi je t'aime, quel plaisir de te voir... J'avais presque oublié ce type. En même temps, ce n'était ni le premier ni le dernier que je mettrais dans cet état.

-Désolé, mais en même temps il l'a cherché.

Les yeux de ma mère ne s'éffarèrent  même pas. Comme quoi, elle aussi elle avait fini par en prendre l'habitude.

-Bon, j'imagine que ça ne sert à rien de te demander de lui présenter des excuses. Elle lui donne une bonne vingtaine de clochettes avant de lui indiquer la sortie. Quand comprendras-tu qu'en tant que ce n’est pas en tabassant ces gens qu’ils arrêteront de t’ennuyer?

-C’est faux. S'ils ont suffisamment peur, ou suffisamment mal, ils finiront bien par arrêter un jour. Et puis je ne leur avais jamais rien fait de mal, jusqu’à ce qu’ils commencent à m’insulter.

En fait, j'ai très peu d'amis ici. Par très peu, je veux dire que je n'en ai pas du tout. En tant que famille noble et riche, récemment installée ici, nous sommes considérés par les 3/4 du village comme la peste. Ils jalousent tous notre argent, et pour cette raison ils me haïssent. L'autre quart nous flatte à souhait à la moindre occasion, espérant probablement un peu d'argent en retour. Sauf que je ne supporte pas ça. Je n’ai même pas frimé parce que j’étais plus riche qu’eux, et ma famille n’étale pas sa fortune : nous avons la même maison qu’eux ! C'est vrai que c'est injuste qu'on aille plus d'argent qu'eux juste grâce à un héritage, mais ce n'est même pas comme si on l'avait choisi. Bien sûr, on ne va pas s'en plaindre, mais ça ne fait non plus de nous de mauvaises personnes. Et ça, ils sont parfaitement incapables de le comprendre. Vu que j'ai toujours eu un penchant pour la violence assez prononcé, je ne peux pas m'empêcher de les amocher à chaque remarque. Si on additionne mon tempérament à mon pouvoir, il est facile de comprendre pourquoi je terrorise les autres enfants de mon village. Ma mère soupira avant de reprendre.

-Et je suis sensée prendre ça comme une excuse ? Pourquoi tu ne te contentes pas juste de les ignorer ? Je sais que ce n'est pas toujours facile pour toi, mais un jour tu comprendras que la violence ne fait qu’empirer les choses..

-Enfin bref on ne va pas encore parler de ça pendant des heures, nous savons toutes deux comment ça va finir.

J'aime ma mère. Je n'ai pas envie de lui causer des problèmes, et je n'ai pas non plus envie de la faire désespérer. Surtout qu'avec mon père absent la plupart du temps, elle risque de craquer au bout d'un moment.

-Et si on changeait de sujet ? Tu as des nouvelles de papa ?

-Non, toujours pas. Voilà une semaine qu'il est parti à la capitale, il ne devrait pas tarder à revenir.

Elle était inquiète. Elle ne voulait pas le montrer, mais quelque chose la tracassait énormément. Bah, ce n'est sûrement rien. A chaque fois que mon père s'en va accomplir son rôle de noble à la capitale, elle a peur qu'il ne revienne pas. Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi, mais à force je m'y suis fait.

Oui... Quand j'y repense aujourd'hui, ce n'était pas si terrible. J'avais 14 ans, et même si je détestais ma vie, je ne savais pas que ce petit village si tranquille allait accueillir une telle tragédie. Ce fameux matin restera à jamais gravé dans mon esprit...

-Liz' ! Lève toi et viens accueillir ton père ! Il sera là d'une seconde à l'autre.

Mmmh... Déjà 8h ? Papa rentre enfin ? Et bien, il lui en aura fallu du temps cette fois-ci. Deux mois pour un aller-retour à la capitale, je me demande si il n'essaie pas à chaque fois de battre son record. Il a même raté l’anniversaire de mes 19 ans... Je laisse mes sarcasmes à plus tard et m'habille en vitesse avant de descendre les escaliers. J'ai comme un étrange préssentiment...

A peine ai-je le temps d'arriver en bas que mon père entre dans la maison, seul. C'est bizarre, d'habitude il a toujours un ou deux gardes du corps pour assurer sa sécurité... Il leur a peut-être donné des vacances ? Ce serait bien la première fois, mais sait-on jamais. Mon père a toujours eu ce côté un peu parano, comme si chaque personne qu'il croisait risquait de le poignarder dans le dos. Cependant, il avait l'air encore plus stressé et sur le qui-vive que d'habitude.

-Bonjour mes chéries, comment allez-vous ? Personne ne vous a importunée récemment ?

-Bonjour papa. Non, et puis tu sais que les autres villageois se sont calmés par rapport à moi. Pourquoi cette question ?

Ma mère ne prit même pas la peine de lui répondre, et je compris vite pourquoi : il n'avait même pas écouté ce que je lui ai dis. Au lieu de ça, il alla s'asseoir sur une chaise à côté de la fenêtre. Il tremblait de la tête aux pieds, mais surtout il était pâle comme un mort. On dirait quelqu'un en état de choc... En le regardant de plus près, je discerne un couteau de chasse à sa ceinture... Mais pourquoi est-ce qu'il a ça sur lui ? La réponse vint d'elle même : alors que notre voisin ouvrit la porte d'entrée, probablement pour nous demander une fois de plus de lui prêter notre aspirateur, mon père se jette sur lui, le plaque au mur et dégaine son couteau pour lui planter en plein dans la gorge. J'ai à peine le temps d'attraper son bras pour arrêter la lame juste à temps.

-Papa ?!? Non mais ça va pas ? Qu'est-ce qui te prend ? On le connaît ! Ca fait plus de dix ans qu'on le connaît !

Quelques secondes encore, il reste immobile à fixer notre voisin d'un regard apeuré. C'était le regard d'une proie, et non celui d'un prédateur. Le regard de quelqu'un qui essaie de tuer pour survivre. Enfin, il lâche son couteau puis s'effondre en larmes. Notre voisin ne demanda pas son reste et partit aussitôt. Je ne suis même pas sûr que mon père aie entendu ce que je lui ai dis. Ma mère, sous le choc, met quelques secondes à reprendre ses esprits avant d'accourir près de lui, en prenant bien soin d'éloigner le fameux couteau. En le voyant de plus près, je me rends compte que ce n'est pas un couteau de chasse. Non, ce couteau là était fait pour trancher dans du vivant, pour tuer. C'était une lame d'assassin, dentelée à souhait.

-Lizbeth, quand ton père sera remis, je pense qu'il sera temps que tu en apprennes un peu plus sur ta famille.

Après m'avoir dit cela, la voilà qui monte dans sa chambre avec mon père. En apprendre plus sur ma famille ? C'est vrai que je n'ai jamais connu personne d'autre que mes parents niveau famille, mais je vois difficilement ce que ça peut expliquer dans ce qui vient de se passer. Mon père, d'habitude si doux et attentionné, qui d'un coup essaie de tuer quelqu'un ? Peu importe comment je tourne la question, je ne vois pas comment c'est possible. C'est celui qui m'enguirlandais toujours le plus quand je me battais avec les autres enfants. Une demi-heure plus tard, ma mère revint dans le salon, l'air grave.

-Ton père va aller mal encore un moment. Tu es grande aujourd'hui, tu peux connaître la vérité. Si le voyage de ton père a autant duré, et surtout si il n'est jamais resté longtemps ici, c'est parce que certaines personnes veulent sa mort.

En vouloir à la vie de mon père ? Mais... Pourquoi ? Il ne ferait pas de mal à une mouche ! Puis il n'est même pas particulièrement proche de la famille royale, pas plus que n'importe quel autre noble ! Ma mère semble avoir beaucoup de mal à trouver ses mots, comme si ce qu'elle allait me dire la dérangeait fortement.

-Premièrement, il faut savoir que les idées de ton père quand aux Hommes ont toujours été... Comment dire... Peu modernes. Selon lui, la place des Hommes est soit dans notre assiette, soit sous notre joug. Ca a toujours été une pomme de discorde dans la famille, et aussi entre nous. Mais bon, l'amour faisant, j'ai décidé de passer outre cet opinion à la seule condition que jamais il ne t'influencerait sur ce point. En contrepartie, je devais faire de même afin de te laisser te forger ton propre avis. Sauf que nos familles avaient des opinions parfaitement opposés sur la question et n'ont jamais accepté notre union. Nous avons donc coupé tous liens avec nos familles respectives, c'est pour ça que tu ne connais que nous.

Mon père... Pour le massacre et l'asservissement des Hommes ?!? Cette fois-ci, c'est moi qui suis en état de choc. Jamais un seul instant je n'aurais pu l'imaginer pour ces pratiques. Encore, qu'il arrive que nous en mangions et bien c'est la nature c'est comme ça. Mais l'esclavagisme et les meurtres de masses ne sont pas des choses acceptables. Ma mère semblait encore moins encline à poursuivre ses révélations.

-Deuxièmement, ton père n'est vraiment pas d'accord avec le régime actuel. Au point qu'il... Qu'il fomentait un coup d'état avec d'autres nobles du même avis que lui. Lorsque j'ai appris ça, j'ai d'abord voulu le quitter mais... Je n'en ai pas eu la force. Pour notre sécurité à toutes deux, il a dit qu'il ne reviendrait pas tant qu'il n'a pas soit réussi soit abandonné. Récemment, il m’a envoyé un message stipulant que son groupe avait été découvert et qu'un groupe d'assassin avait été envoyé à ses trousses. Pour éviter toute réaction, l’affaire n’a pas été rendue publique. Cela fait un mois que ton père court à travers tout le pays pour essayer de leur échapper, mais rien n'y fait ils le retrouvent toujours. Par désespoir, il m'a prévenue hier qu'il viendrait ici pour nous voir au moins une dernière fois.

-A... Attends quoi ? Un coup d'état ? Mais... Mais maman, tout ça est impossible ! C'est...

En fait si, c'est parfaitement possible. Ca expliquerait pourquoi je l'ai si peu vu, pourquoi je ne connais personne de ma famille et pourquoi il est dans cet état maintenant. Ca explique aussi pourquoi nous vivons dans ce village éloigné du reste du monde où personne ne vient jamais. La réalisation brusque de cette réalité me laissa sans voix.

-Papa déteste les humains au point de vouloir faire un coup d'état ?

Ma mère acquiesça, l'air grave, avant de poursuivre.

-Je ne pense pas qu'il sortira de son traumatisme avant un bon paquet de temps. Quoi qu'il en soit, tu ne peux plus rester ici, c'est devenu beaucoup trop dangereux. Les poursuivants de ton père peuvent débarquer à n'importe quel moment.

-Mais vous devez partir aussi ! Quand ils vous retrouveront, ils vous tueront sans une once d'hésitation !

-Certes, mais si nous restons tu as une chance de t'en sortir, toi. Tu ne seras jamais vraiment en sécurité, mais tu as une chance qu'ils perdent ta trace. Je t'ai inscrite à l'académie la plus connue de ce monde, Monokuro, où tu devrais être en sécurité. Tu pars demain, un bus viendra te chercher, alors prépare tes affaires.

Je n'arrive pas à y croire. En l'espace de moins d'une heure, ma vie et ma réalité viennent de radicalement changer à jamais. Certes j'ai souvent rêver de voyages, mais pas de voyages qui laissent mes parents se faire trucider derrière ! Cependant, je dois avouer que ma mère a raison. Qu'ils fuient ou qu'ils restent, ils se feront toujours retrouver. Ce qui n'est pas mon cas. Les détracteurs de mon père ne connaissent pas encore mon existence, en partant demain j'ai une chance de survivre.

-Maman... Promets moi qu'après que je sois partie, vous fuirez. Je ne peux pas m'en aller sur votre sacrifice.

Ma mère me sourit tendrement avant d'acquiescer. Je ne sais pas si elle compte vraiment le faire mais... Au moins comme ça j'ai l'esprit un peu plus tranquille. Je monte d'un pas lourd préparer mon sac... Je n'ai pas grand chose à prendre, seulement quelques vêtements. J'entendais les sanglots de terreur de mon père à côté. Je n'ose pas imaginer les horreurs qu'il a dû vivre ces derniers mois... Ma mère entre dans ma chambre, un masque argenté en main.

-Tiens, ce n'est pas grand chose mais... Prends ça comme un souvenir de ta maison et de tes parents.

Je pris le masque sans un mot et le mis dans mon sac, soigneusement emballé dans des vêtements. C'était le masque de soirée que portait ma mère lors de son mariage, elle m'interdisait d'y toucher quand j'étais petite... Non, je ne dois pas penser à tout ça. C'est probablement encore plus dur pour elle. Alors qu'elle s'apprête à partir, je l'interpelle.

-Maman... Merci.

Les mots n'étaient pas venus, mais les intentions sont passées. Ce merci vallait pour tout, pour m'avoir élevée et protégée pendant tant d'année. Mais aussi pour penser à moi jusqu'à la fin. Elle m'adresse un dernier sourire, remplit de l'infinie tendresse qu'elle me porte, puis retourna s'occuper de mon père. Je passe le reste de ma journée dans mon lit, à me préparer du mieux que je peux à mon départ et à essayer de me remettre du choc d'aujourd'hui.

Si seulement j'avais su... Si seulement j'avais su qu'ils viendraient ce soir là. Ou si au moins j'avais su que c'était la dernière fois que je voyais mes parents... Ce soir là, jamais dormir ne fut aussi difficile. J'avais comme une horrible sensation qui me poignait les entrailles. Et sans mon instinct, j'aurais probablement finie comme mes parents.

Je me réveille en plein milieu de la nuit, le coeur qui bat la chamade et l'adrénaline à son maximum. Tous mes sens sont en éveils, car je le sens : je suis en danger. Je me lève sans faire de bruit, toujours en pyjama, quand j'entends deux coups secs simultanés dans la chambre d'à côté. Je ne prends pas le temps de réfléchir, j'agis. Je saisis mon sac, ouvre la porte d'un coup sec pour commencer une course désespérée et sortir de la maison. Du moins c'est ce que je comptais faire. Sortie de nul part, une lame fonce droit sur ma gorge. Je m'abaisse juste à temps pour éviter de me faire trancher la gorge, mais c'était sans compter sur une deuxième lame qui nouveau fonçait sur ma gorge, cette fois-ci verticalement. Avec l'énergie du désespoir, je m'abaisse un peu plus et réussis à me projeter en avant, mais mon oeil gauche n'y survécut pas. J'ai tellement peur que je ne ressens même pas la douleur, et au lieu de me laisser gagner par la panique, je tends mes deux mains vers la position supposée de mon ou mes adversaires puis projette un maximum de poudre. Ils ne sont pas supposés savoir ce que ça fait, j'ai une chance si je le prends par surprise... J'ai vu juste : ne sachant pas si il s'agit de poison ou autre, ils ont reculés, j'en profite alors pour reprendre ma course vers les escaliers. Je me suis couverte de poudre en les aspergeants comme ça... Bon, plus qu'à prier pour que je n'aie pas à la déclencher.

Arrivée dans le salon, j'ouvre la porte et je suis sur le point de sortir lorsqu'un violent coup sur le dos me fait chuter. Je me retourne tant bien que mal pour voir deux autres hommes, encapuchonnés de la tête au pieds, accompagnés de notre voisin. Ce salaud nous a vendu, c'est pour ça qu'ils connaissaient mon existence... Je n'ai plus beaucoup de poudre à relâcher, je dois trouver une solution. Les deux hommes s'approchent de moi, et alors que l'un d'eux tend sa main vers moi, je me retourne d'un coup pour lui mettre une gifle. Bingo, ma main a laissé une marque de poudre sur lui. Avant de leur laisser le temps de réagir, je m'accroche à l'autre en tournant mon dos vers la sortie et fait claquer mes dents. Toute la poudre qui recouvrait mon corps explose alors, nous éjectant tous les deux et j'ai le temps d'apercevoir l'autre homme chuter à cause du choc que sa tête a subit. A l'étage, j'entends une explosions beaucoup plus violente qui a mis le feu à la charpente.

Cette fois-ci, je sentais bien la douleur. A la fois mon dos qui me lançait, mon oeil mais surtout toute la partie avant de mon corps qui a subit le choc de l'explosion. Je recommence tant bien que mal à courir, mon sac sur les épaules jusqu'à arriver à la forêt. Je m'enfonce dans les bois le plus vite possible jusqu'à être sûr que plus personne ne me suive, puis je m'effondre, épuisée par l'effort que j'avais fourni. Après quelques minutes passée par terre et alors que je me relève, je vois une lumière aveuglante s'approcher lentement de moi. Un... Un bus ?!? Oh, et puis je ne vais pas me poser de questions. Je monte tant bien que mal dans celui-ci, puis vais m'asseoir au fond.

Il doit s'agir du fameux bus dont m'a parlé ma mère. Je ne savais pas qu'il était magique... J'en profite alors pour me changer et panser mes blessures tant bien que mal. Il est deux heure du matin, alors je ne pense pas que d'autres étudiants vont monter avant un bout de temps. Maintenant en sécurité, je repense à mes parents. A leur sacrifice, à ses années qui ont dues être si dures pour eux. Mais surtout à leur mort, que j'ai entendue en me réveillant. Pas de cris, pas de douleurs, pas de supplications. Juste le bruit sec d'un couteau. Je m'effondre alors en larmes, subissant enfin les émotions de cette satanée nuit, puis commence à repenser à ma vie...

Tiens, on dirait que le bus est enfin arrivé. Avec les autres futurs étudiants, je descends calmement du bus, mon masque déjà bien fixé sur ma tête. C'est donc ici que je vais passer les prochaines années de ma vie, dans cette académie... J'avance difficilement vers la porte d'entrée, ressassant encore les événements de cette nuit... Puis je prends une décision. Je vais être forte, et je ne vais pas commencer ma vie ici en pleurant toutes les dix minutes. Je vais écraser ma tristesse,
et obtenir l'avenir que je voudrais.


Prénom ou Pseudonyme : Okyuro
ge: 17 ans
Aimes-tu Monokuro ? : A première vue, oui, sinon vous ne liriez pas cette présentation ! è-é
Comment es-tu arrivé ici ? : Demandez à Himinine !
Ta présence sur le forum ? : Ca risque d'être assez irrégulier, je m'en excuse d'avance.
As-tu lu et approuves-tu le règlement ? : Lu et approuvé !

rédigé par Invité le Lun 26 Fév - 4:50
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Oooyyy... bienvenu et courage pour ta fiche. Dangereuse dragonne :o *prend note de ne pas la froissé*
rédigé par Invité le Lun 26 Fév - 8:05
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Bienvenue Lizbeth
rédigé par Setsuna Karui le Lun 26 Fév - 8:13
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/01/2018
Messages : 185
Clochettes : 474
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 04/01/2018
Messages : 185
Clochettes : 474
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Royauté
. :
Inscription : 04/01/2018
Messages : 185
Clochettes : 474
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 04/01/2018
Messages : 185
Clochettes : 474
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Un nouveau dragonnnnn <3 bienvenue :3
rédigé par Tsuta Nakanishi le Lun 26 Fév - 11:12
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Originel
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Coucou tu m'effrayes pas c pas grave lol

courage pour le reste !!
rédigé par Invité le Lun 26 Fév - 11:49
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Fus Ro Dah !!!

Bienvenue parmis nous
rédigé par Invité le Lun 26 Fév - 11:52
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Amélia --> Mais non ne t'en fais pas Lizbeth est super gentille ! Enfin... la plupart du temps quoi !

Malick --> Merci ! ;D

Setsuna --> Ce sera un plaisir d'être votre nouvelle comparse dragonne ! è-é

Tsuta --> Mais tant mieux je ne veux effrayer personne moi ! Sinon merci ;)

Vivianne --> PATATIN PATATIN- Hum, désolé... Merci !
rédigé par Invité le Lun 26 Fév - 11:53
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Dragoooooon !!
Bienvenue et bon courage pour ta fiche !
rédigé par Nicephore Siegward le Lun 26 Fév - 18:12
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 02/11/2017
Messages : 304
Clochettes : 1418
Avatar : Nico Di Angelo - Percy Jackson
Occupation : Classe 1
. :
Inscription : 02/11/2017
Messages : 304
Clochettes : 1418
Avatar : Nico Di Angelo - Percy Jackson
Occupation : Classe 1
Royauté
. :
Inscription : 02/11/2017
Messages : 304
Clochettes : 1418
Avatar : Nico Di Angelo - Percy Jackson
Occupation : Classe 1
. :
Inscription : 02/11/2017
Messages : 304
Clochettes : 1418
Avatar : Nico Di Angelo - Percy Jackson
Occupation : Classe 1

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Bienvenue !
Ton vava a la classe **
rédigé par Invité le Mar 27 Fév - 16:06
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Merci pour les bienvenues ! Nicephore, ça c'est le pouvoir de Dark Souls III ;p.

J'en profite pour signaler que ma fiche est finie !
rédigé par Invité le Jeu 1 Mar - 21:59
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Hello et bienvenie Lizbeth ! Je viens ici pour faire ta correction, alors commençons tout de suite :

feat : ok
Informations : ok
Pouvoir : Je dirais que le pouvoir est trop fort parce qu'on a que des informations vagues, notamment sur le temps qu'il faut pour mettre une grosse puissance, ni les répercussions que ça pourrait avoir de créer trop de poudre (c’est à dire qu'il faudrait un seuil de puissance à ne pas franchir sous peine de répercussions plus ou moins violentes). Mais à part ça, les limites sont assez bien définies. Juste, la poudre ce serait mieux qu’elle ait un effet « brûlant » plus qu’un effet « explosif » et que ça ne s’accroche pas à la peau mais plutôt aux vêtements.
Mental : Tout est ok, juste le fait que Liz soit « accro à la violence », il faut juste que ce soit pas complètement gratuit et qu’elle ne tue pas à vue toute personne qui l’embête un peu. Je tique juste sur le fait que Liz est « une personne très ouverte pour la discussion sur n'importe quel sujet, même les plus sensibles. », mais qu’elle peut s’énerver contre « une personne un peu trop agaçante ou trop moralement incorrecte », donc ça fait un peu bizarre je trouve. Et au passage, ce serait intéressant de définir ce que Liz trouve moralement incorrect.
Physique : Ici aussi, c’est presque parfait, le seul soucis ce sont les yeux rouges, ça passe pas, en terme de dragons, ce sera plutôt des yeux jaunes. Puis pour ses ailes, Liz peut boire une potion pour en réduire la taille et donc avoir moins de soucis vis-à-vis d’elles.
Histoire : Là c’est un plus gros morceau, le soucis étant que Nora est dans la royauté du pays des dragons, elle a donné une description du pays qui est assez différente de celle que toi tu fais, donc il faudrait reprendre ça avec Nora du coup, et également pour le coup d’état, il faut voir avec elle, sinon si tu veux le garder, il faut soit que tu trouves un pays autre qui accepte de subir un coup d’état soit que tu crées un nouveau pays avec une royauté qui n’est pas encore installée et donc qui peut subir un coup d’état. Et ce même si le-dit coup d’état n’est pas mené à bien. La fin de l’histoire fait également quand même trop fort, ta perso évite quand même deux lames d’affilée (pas exactement parce qu’elle perd un œil, mais quand même!), alors que le dragon c’est clairement pas l’animal qui est le plus agile, les écailles ça aide pas forcément à se mouvoir très bien, idem pour la fin, mais en principe maintenant le pouvoir brûlera et ne fera pas exploser. Et pour finir, le bus, il peut venir chercher la chercher que à la rentrée ou à la fin des vacances donc il faudrait que ce soit précisé.

Bonne chance pour corriger tout ça, ça devrait être rapidement fait, t’en fais pas pour le gros pavé ! Bisou à toi ♥️
rédigé par Invité le Jeu 1 Mar - 22:47
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Tout d'abord, merci !

Je vais essayer de préciser tout ce qui est physique/meental/pouvoir demain. Par contre pour l'histoire, ça va me prendre un tout petit plus de temps mais ça ne devrait pas trop tarder non plus !

J'avoue que j'ai pas mal flippé en voyant la taille du message xD
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: hors-jeu :: archives - trash and rubbish :: archive des sujets-
Sauter vers: