Revenir en haut
Aller en bas
Partagez | 
 

 Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Roturier
avatar

Clochettes : 57

Occupation : Barman. Héhé

Messages : 10

Date d'inscription : 16/10/2017

Localisation : A l'Etoile du soir.

MessageSujet: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mar 17 Oct - 19:19

L’ageha, il faut dire que cette boîte de nuit avait sa réputation. Les gens y faisaient la fête ! Il devait être près de 23h. Raknir lui… Avait finit son service à 22h. En fait avant d’aller en boîte, il était partit se changer, comme toujours des vêtements à manches longues. Car demain journée de repos ! Et ça c’était à fêter. A vrai dire il ne connaissait que le vieux, ce dernier avait eut la générosité de l’aider. Mais bon pour ne pas trop gêner son patron, il fallait qu’il sorte de temps à autre pour chercher des connaissances et voir un appartement qui sait ? Qu’importe, le temps de prendre une douche, pour se vêtir par la suite. Un t-shirt blanc avec une veste noir par dessus. Et pour le bas… Un jean noir, il se sentait à l’aise dedans. Niveau chaussure, de simple chaussure noir, comme toujours. Grâce au vieux il avait pu avoir des fringues, mais pouvait aussi sentir la rose ! Car il fallait admettre qu’avant… Voilà.

Une fois préparé, notre cher dragon se regarda dans la glace, son regard bleu était emplit de confiance, et son sourire léger était des plus sûr. En fait on avait l’impression qu’il venait de gagner le gros lot. Mais loin de là, il n’allait qu’en boîte se soir. Pour lui c’était rare mais cela arrivait. Au par avant il devait entrer en fraude… Mais c’était rare qu’il reste longtemps, alors là pour une fois qu’il n’avait pas besoin d’y aller en fraude, il fallait bien qu’il se prépare !

Ce fut une fois tout bien vêtu qu’il sortit de son antre, le vieux le salua, heureusement que Raknir avait le double des clés pour pas se retrouver enfermer dehors ! Sur le coup notre dragon vérifia si jamais il n’avait rien oublié. Parfait il avait tout. Son téléphone avec le numéro de son patron. En effet Raknir n’a pas d’amis. Les clés. Il les avait, au moins ça c’est le plus important. Et quoi d’autres ? Rien… A savoir que notre dragon n’étant pas un fumeur, il n’avait ni briquet ni même cigarette. Ses pas s’enclenchèrent l’un après l’autre, le menant vers l’objectif, mais au détour d’une ruelle, croisant le regard d’un mec, Raknir était partit pour poursuivre sa route quand un sifflement se fit, deux mecs se postèrent devant lui pour qu’il ne quitte pas la dite ruelle. Vu l’allure des gars, la situation allait paraître amusante aux yeux de notre dragon. L’un d’eux, celui qui avait sifflet déclara.


« File nous tous ce que t’as et on te laisse. »

Le dragon émit un léger sourire, fin et amusé. Est ce que les gaillards connaissaient son passé ? Non. Et ça c’était drôle ! Du coup… Tout, mais vraiment tout pouvait aller vite ! Raknir était donc dans une situation qui en aurait embarrassé plus d’un ! Alors que les gars se montrèrent insistant. Raknir ne se laissa pas faire en fait, il émit un léger sifflement, chose qui avait fait reculer par réflexe les gaillards. Ses derniers se regardèrent comme si il se moquait d’eux, ce qui dans le fond fut réellement le cas. Et après quoi notre dragon commença à déclarer ricannant.

« Les mecs. Des comme vous j’en vois tout les jours. Dans les poussettes de leurs mères. Soit vous vous cassez, soit je vous démolis, au choix. »

Le rire léger notre dragon savait ce qu’il faisait, parmi eux il y avait un hybride loup, les deux autres étaient des frères jummaux hybride sanglier apparemment. Il fallut à peine quelques secondes que celui dans son dos sortit un couteau papillon, dans l’optique sûrement de menacer notre cher dragon. La droite de notre dragon partit sur l’un des deux sangliers, alors que de son autre main il chopa le second qu’il vint à jeter vers le loup. Pas un bruit de sa part alors que le loup évita son ami, l’on pouvait y voir la surprise sur le visage de se dernier. Notre cher Raknir regarda celui armé d’un regard calme et amusé.

« Il n’y a plus que toi. Tu veux encore jouer ? »

Dans le regard du jeune loup on pouvait y lire très clairement la peur, il pointa sa lame vers le dragon qui ne fit que sourire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 116

Messages : 75

Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mar 17 Oct - 19:38

Par ci par là ça arrive des fois
Raknir x Loveless

Être une princesse, c'était déjà une sacrée ironie en soit. Alors être une princesse obligée de se plier au couvre feu... Ca, c'était vraiment mal connaitre Loveless.  Ca faisait un peu plus d'un an qu'elle était au pensionnat, et elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait fait entorse au réglement intérieur... Avec brio. Bon d'accord, elle s'était déjà fait prendre la main dans le sac, mais... A part quelques heures de colles ou de nettoy age des toilettes (ce qui ne la dérangeait pas plus que ça en soit, avec des écouteurs dans les oreilles et sans être dérangée par qui que ce soit, elle pouvait presque y prendre du plaisir) elle s'en était toujours bien sortie... Encore une fois, du traitement de faveur, pour une princesse? Y a pas a dire, elle n'aimait vraiment pas ce nouveau statut. Princesse héritière... Quelle connerie. Quelle idée de mourir aussi, Lust.

Ce soir, la louve avait étrangement l'envie de sortir. Pas sortir en forêt, comme d'habitude, car cette envie là l'habitait constemment. Non. Visiter la ville, marcher sans savoir où aller, tomber sur tout et n'importe quoi, ou tout et n'importe qui. Si elle n'appréciait pas forcement voir et parler aux gens, en croiser et en observer, découvrir la vie, la diversité, hors du pays du loup, ça lui plaisait. Elle essayait, réellement, dernièrement, de s'ouvrir plus aux autres, mais c'était clairement pas facile, avec sa mauvaise humeur souvent présente, et son manque de savoir vivre. Alors ce soir, la louve est devant son armoire, fraichement sortie de la douche, à se demander ce qu'elle allait porter. Après quelques minutes d'intenses réflexion, le choix est fait, et se porte sur un chemisier bouffant sur sa poitrine rebondie et un pantalon taille haute, pour souligner sa taille de guèpe et ses hanches généreuses. Tout ça, noir, évidemment, ai je vraiment besoin de le préciser? Sur ses épaules, elle enfila une veste en cuir pour ne pas attraper bêtement froid, et attrape ses escarpins assez haut pour se rajouter quelques centimètres, mais pas assez pour avoir du mal à marcher... Mais elle ne les met pas toute de suite. Non, d'abord, il fallait qu'elle sorte.

Discrètement, une des fenêtres du pensionnat s'ouvre, au deuxième étage. Elle se glisse sur le bord de celle ci, et tombe agilement jusqu'en bas. Maintenant, elle peut enfiler ses talons, un sourire satisfait aux lèvres. Au moins, elle étais l'une des princesses les plus badass du coin. Et ça, y avait de quoi être fier. Son sac à main sur l'épaule, où se trouvaient son téléphone, du maquillage, un bouquin et son porte feuille, la brunette s'éloigne du bâtiment, direction la ville. Elle n'avait rien contre un peu de marche. Elle en faisait pas mal, là bas, au pays. Les longues balades entre frères et soeurs, entre amis, dans la forêt. Ca lui manquait, oui. Il était loin le temps où elle était libre et où elle n'avait pas besoin de se soucier de son futur. Maintenant, son futur, c'était ce qui la hantait, nuits et jours. Adieu insouciance, et bonjour l'anxiété et les responsabilités... Loveless, un jour reine... Quelle ironie... Manquait plus que sa mère décide d'un mariage forcée, et là, elle considérerait sérieusement la question de meurtre sur ses parents.


Les ruelles sont sombres, et le peu de personnes qu'y s'y baladent sont soient des jeunes trop alcoolisés pour prendre le volant, des couples qui rentrent du restaurant, ou du cinéma, quelques travailleurs du soir... Et des voyous de bas étage. Ils ne t'effrayent pas vraiment, souvent ils n'osent même pas vraiment l'approcher avec son air de louve mal léchée. Alors qu'elle laissait ses pas la porter où bon leur sembleraient, elle passe devant une ruelle, un peu plus étroite et sombres que les autres, et d'un coup d'oeil, avec une rapide analyse, elle flair l'embrouille. Elle s'arrête au coin de la rue, et obsèrve en premier temps. Trois contre un? Bien joué les gars, vous avez une belle paire de couilles visiblement. Malgré tout, elle avait pu constater que l'hybride, dont elle ne distinguait pas la race, avait rapidement maitrisé les deux premiers et fixait le dernier, armé... Ce dernier... Elle hume un moment l'air... Un loup? Il osait salir leur race de cette manière? Sentant les poils de sa queue animale s'hérisser, la princesse s'avance alors dans la ruelle d'un pas calme, laissant ses talons claquer sur le sol et trahir sa présence. Et quand le regard du voyou de sa race pose les yeux sur elle, il est partagé entre la crainte et la colère. C'est con de se faire chopper par la princesse de son pays, surtout quand on est pas au courant qu'elle n'est plus dans son confortable petit manoir. Oui, ils n'avaient pas annoncer a haute voix que la princesse partait du pays pour aller étudier à Monokuro... Sinon bonjour les journalistes, les petits curieux, et les gens mal-intentionnée. Elle ignore si c'est la fatigue, l'heure tardive, où le fait qu'elle ne s'était pas entrainée depuis pas mal de temps, mais elle se fait avoir, comme une débutante. Le loup s'est précipité sur elle, la saisit agilement par la taille en se glissant derrière elle, et la maintient, couteau contre sa gorge frèle et fragile. D'une voix chevrottante, il réplique, autant pour Loveless, que pour Raknir

«Désolée Princesse mais... T-tant que ce fils de pute m'as pas filé tout ce qu'il a, vous risquez d-de finir vos jours dans cette ruelle!»

Elle ne bouge pas. Elle n'est pas assez stupide pour. Il a les mains moites, et elle peut le sentir trembler autant par son corps derrière elle, que par la lame qui frotte contre sa gorge. Il pourrait l'égorger si elle osait un simple geste pour l'apaiser ou pour faire asseoir son autorité. Maintenant, elle dépendait de ce parfait inconnu, à l'allure élégante, mais mystérieuse, devant elle. N'ayant pas trop le choix, elle prend le temps de l'observer... Et elle n'arrive toujours pas à définir sa race.. En retenant un soupire entre ses lèvres, Loveless se laisse faire, retenant son envie de se retourner pour planter ses crocs dans sa gorge, de peur qu'il soit plus rapide vu sa position de force, et elle souffle, de la voix la plus calme possible

«Calme toi. Et ne fait rien que tu pourrais regretter. J'te conseille de me relacher.. Et de me laisser tranquille. Et ce type aussi...»


Alors que le loup grinçait les dents, nerveusement, et observait ses deux confrères sangliers qui se remettaient de ses émotions lentement mais surement et se relevait,préférant rester en retrait en fixant le dragon, après avoir lorgner sur la princesse de leur pote, il pressa un peu plus la lame sur la peau pâle de la belle, assez pour entamer sa peau et laisser une goutte rouge glisser sur l'acier de l'arme puis sa gorge, arrachant un faible grognement de la part de Loveless

«F... Fermez la!... Je partirais pas tant que ce connard n'aura pas vider ses poches...!»
©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier
avatar

Clochettes : 57

Occupation : Barman. Héhé

Messages : 10

Date d'inscription : 16/10/2017

Localisation : A l'Etoile du soir.

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mar 17 Oct - 19:43

Le face à face était là, le dragon face au loup armé, ce fut assez vite qu’une personne se pressa d’intervenir, vu le son, c’était une personne portant des talons. Le silence c’était de nouveau installé entre ce loup et le dragon, pas un mot rien, le dragon observa ne sachant pas si cette demoiselle était alliée ou ennemie. Qu’importe, il en aurait la réponse rapidement, comme souvent. D’ailleurs apparemment c’était une personne que le loup devait connaître vu la réaction de ce dernier, il sembla être en rogne. Chose qui dû sûrement l’encourager pour se servir de cette belle demoiselle comme otage, déjà première chose à ne pas faire… PRENDRE UN OTAGE ! Raknir était toujours calme mais le sort de ce loup était scellé à ses yeux. Dans la tête de Raknir un plan essaya de se mettre en place. Il ne devait pas le montrer, c’était pour cela qu’il ne bougea pas le moindre petit doigt sur l’instant présent. Le pire fut la chose suivante, cette fille… Devinez… C’EST UNE PRINCESSE ! Oui bon que ce soit une personne lambda ou non… Cela ne changea rien aux yeux de notre dragon, prendre une vie en otage… C’était si bas, de plus qu’ils avaient au début la supériorité numérique. Raknir était bien dans une situation embarrassante. Observant la louve essayer de dissuader son prochain était une preuve de courage, Raknir devait bien passer pour un abruti là… De plus il ne voulait pas se déposséder de ce qu’il avait acquit honnêtement. Que faire ? La chose qu’il devait faire fut de vider ses poches, ça tout le monde le savait. Mais non, il ne voulait pas, réfléchissant encore, les deux sangliers se relevèrent, ils ramassèrent chacun un objet, le dragon l’entendait mais ne les fixa pas. Son regard était porter sur la louve désormais, il la fixait, droit dans les yeux. Ne dévoilant rien pas même un sourire. En fait il aurait put sortir une phrase des plus arrogantes, mais non.

La pensée du dragon fut par rapport à la situation, si il faisait un pas, il allait la mettre en danger, alors comment forcer le loup à l’approcher ? De plus si la princesse était témoin de cette bassesse de la part de son sujet, ses chances d’en sortir vivante était moindre. Ceci Raknir l’avait apprit en regardant la télé. Alors que les deux sangliers ricanaient, Raknir avait désormais son plan si jamais il pouvait s’approcher assez du loup. Et pour s’approcher, il allait devoir se laisser faire pendant quelques instants. Toujours dans le silence, toujours sans le moindre mot. Raknir ne montrait pas l’irritation que lui donna la situation. Mais bien des gens auraient cédés à sa place. Derrière lui, chose qu’il savait que trop bien, ce fut les deux sangliers qui abattirent leurs coup de tuyau en même temps, ils le frappèrent dans son dos. MAINTENANT ! C’était-il dit, en faisant mine de s’écrouler vers la princesse et son sujet. De sa main droite il chopa la lame, faisant attention à ce que la louve ne soit pas éraffler encore plus, la lame il l’avait prise à main presque nue. Ayant créé une couche de glace pour ne pas se couper. Tenant fermement l’arme il repoussa le loup, son regard était devenu des plus glaciales. D’une voix il déclara à l’adresse des deux sangliers.


« Vous avez deux choix. Fuir pour vivre, ou combattre et mourir. »

Sûrement que le loup à qui il avait à faire devait trembler, déjà il ne le lâcha pas, son regard ayant le dessus sur celui du loup, d’ailleurs il se déplaça de manière à se mettre entre la princesse et les deux sangliers. Poussant le loup vers ses deux derniers. Bien que son élégance était visible, ce qui l’était encore plus était son envie de finir de jouer avec eux. Enfin de base ce n’était pas un jeu, cela l’était devenu au moment où le couteau avait été sortit. Puis stoppé à l’arrivée de la princesse. D’ailleurs pour en revenir, cela le fit légèrement rire. Il ne put s’en empêcher se rappelant son passé et la seule mission qu’il avait reçut de sa famille. De là il leur dit alors.

« Sortir un couteau était une connerie, mais vous enfoncer en prenant une jolie demoiselle en otage… C’était stupide. De plus, une princesse. Est ce que vous voulez vraiment mourir ? Moi personnellement j’y suis préparé. »

Chose que la louve ne pouvait voir, c’était le regard déterminé sur l’instant de notre dragon, ce dernier était prêt oui. Même si il ne voulait pas offrir un spectacle de violence par rapport à la princesse. Ainsi qu’aux gens qui pourraient aisément arriver ! Les trois là ne savaient réellement pas à qui ils avaient eut à faire apparemment. Mais Raknir n’allait pas leur faire se plaisir. Il regardait intensément et droit dans les yeux les trois agresseurs en ajoutant.

« Vous avez fait votre choix ? »

Bien que les deux coups reçut dans son dos lui avait fait mal, cela ne l’empêcha pas de tenir debout et de rester le dragon de glace qu’il est. Ensuite, il ajouta pour la demoiselle.

« Votre cou, ça va ? »

Il fallait aussi savoir que sa réponse pouvait sceller le sort du loup qui avait fait cela, le petit détail que la demoiselle aurait pu remarquer aussi, ce fut l’entaille dans la main droite du dragon, la glace en fait… Il n’avait pas eut le temps d’en faire une très épaisse, d’ailleurs celle ci saigna légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 116

Messages : 75

Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mar 17 Oct - 19:54

Par ci par là ça arrive des fois
Raknir x Loveless



Le temps semble ralentir, pendant que ce temps là, son coeur lui, accélérait sous sa poitrine. Ca lui apprendra a sortir de l'école en pleine nuit... Et ca lui fera une meilleure leçon que de devoir récurer les salles de classes. Toujours dans cette situation inconfortable, la louve n'a d'autres choix que de rester sagement ici sans bouger, et plus qu'à voir ce qu'allait faire l'hybride en face d'elle. Elle voit les deux sangliers prêts à exploser le dos de leur victime, et elle aimerait le prévenir. Mais une étincelle dans ses yeux bleutés lui dit qu'il le sait très bien, et qu'il savait parfaitement ce qu'il faisait. Le bruit sourd du coup résonne, ca qui arrache une grimace à Loveless qui pourrait presque le ressentir comme si ce fut elle qui en fut victime... Et en moins de temps qu'il n'en fallut pour le dire, il avait désarmé son adversaire et s'était interposé entre elle, et les trois autres voyoux, dont le loup qui jurait rageusement de s'être fait avoir à son tour.

Le garçon leur impose un dilmne... Un dilemne qui semblait plutôt rapide à régler, s'ils n'étaient pas stupides... Mais là ce n'était pas question de stupidité, mais de fierté. A trois contre un, ils s'étaint fait battre à plait de couture.. Et même avec une otage sous la main, encore une fois, l'inconnu aux cheveux de neige les avaient eu à leur propre jeu. Et c'était lui qui était en position de force maintenant, armé de sa propre arme. Alors que la tension éléctrique est palpable, la louve porte une main a sa gorge, où le bandit de bas étage avait laissé un entaille peu profonde, mais vu l'emplacement, le sang en coulait quand même par petites goutes, et la plaie la brule. Elle porte rapidement sa main a son cou, pour voir ses doigts légèrement rougis par le sang, et c'est à ce moment là qu'elle comprend qu'il l'avait légèrement amoché. Mais rien de grave. Si le dragon ne l'avait pas désarmé, ça aurait pu être bien pire que ça.


La voix du blanc résonne à ses oreilles et elle sort de ses pensées. Elle essuye le sang de ses doigts sur son pantalon, ne laissant quasiment aucune traces vu la couleur sombre du tissu, et elle hoche la tête, inutilement, encore légèrement étourdie par la situation. Sa voix lance de nouveau, alors qu'elle restait derrière lui

«Oui... Je... Merci.»


Elle ne préfère pas lui proposer son aide. Elle n'est pas en forme, pas préparée mentalement, et elle aurait trop peur de se mettre dans une situation emmerdante qui pourrait de nouveau forcer l'inconnu à se mettre en danger, ou à devoir son cul. Et ça, c'est le genre de sentiment qu'elle déteste : dépendre de quelqu'un. Ou encore être redevable... Hors de question. De toute façon, vu la gueule des trois idiots, qui fixent avec rage leur cible, elle n'en aura pas besoin. Alors qu'ils reculent tout les trois d'un pas, le loup, qui semblait être le leader de ce petit groupe d'abrutits, lança un furieux

«J'te jure si on te recroise, t'es mort!»

Et, pour finir de se ridiculer, les voilà qui prennent leur jambes à leur cou, pour se barrer de la ruelle où ne restaient que Raknir et Loveless. D'ailleurs, son odorat détecte l'odeur du sang... Mais cette fois, pas le sien. Sans rien dire, elle attrape son sac à main et fouille alors dedans. Rapidement, tel une mac gyver des temps modernes, elle saisit le petit ciseaux à ongle et arrache agilement en filant quelques coups de ciseaux, ses deux manches, privant son chemisier de manche, ce qui n'enlevait rien au charme de sa tenue. Elle enfonce un des deux bout de tissu dans son sac, et de l'autre, elle en coupe une bande, large, puis une autre, plus étroite. Sans lui demander son avis, ou répliquer quoi que ce soit, la louve attrape le poignet de l'inconnu, sans être brusque et risquer de le surprendre, mais avec fermeté, alors qu'elle ouvrait sa paume et venait bander sa main sans lui demander son avis. Une fois le tissu bien serré sur sa plaie, elle recula d'un pas, relevant son regard violet pour croiser le sien, et s'occupa de faire de même avec sa gorge, pour dissimuler la blessure, sous un ruban autours de sa gorge, l'air de rien.

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier
avatar

Clochettes : 57

Occupation : Barman. Héhé

Messages : 10

Date d'inscription : 16/10/2017

Localisation : A l'Etoile du soir.

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mar 17 Oct - 21:33

Repensant à la légère coupure sur le cou de la princesse, notre dragon se disait que pour le loup si cela venait à se savoir il serait mort dans peu de temps. Oser s’en prendre à la royauté… Raknir ne savait que trop bien ce que c’était. Enfin, bien qu’il se fiche du niveau social des gens, notre dragon garda son regard sur les trois vils personnages qui étaient face à lui. Le dragon protégeant la princesse. Si un mec en cheval se ramène et qu’il se prénomme prince… Bah il aura du soucis à se faire honnêtement. Mais… Cela n’allait pas arriver de si tôt. Sur l’instant, son regard était réellement ancré sur celui du loup face à lui. Ce dernier devait se douter que Raknir ne ferait de lui qu’un cadavre bon à autopsier. D’ailleurs si ça se trouvait se loup pouvait être un donneur compatible avec une personne malade ? Cela lui faisait encore une bonne raison de le tuer. Mais il ne voulait pas, tuer n’était pas sa base. Bien qu’il soit intimidant, fort… Jamais il n’avait eut à tuer. Combattre oui, son corps si il était à nu pourrait en témoigner, mais là il était habillé. Ce serait un peu débile de se promener nu dans la rue, bien qu’il en soit capable. Très vite, il aurait put venir attraper le loup et l’assommer, mais ce dernier eut de la chance que la princesse réponde. Elle allait bien et c’était réellement ce qui importait pour Raknir. Les trois vauriens le fixèrent, sûrement plus appeurré qu’autre chose mais tout de même. Alors que tout sembla se calmer en un sens, la menace sur notre dragon tomba, si il les recroisaient il était mort. Doux mots qu’ils eurent utilisés, la mort le dragon l’avait déjà vu et y avait déjà été confronté. Mais bon les menaces ne l’affectèrent pas. Fixant encore les vauriens qui fuyaient, une fois qu’il les perdit de vu, il n’eut guère le temps de réagir que la demoiselle vint lui prendre la main pour lui faire un bandage. Cela devait être un signe de reconnaissance pour l’avoir sauvé ! A moins qu’il ne doive lui repayer le chemiser qu’elle eut utiliser pour faire les bandages. Le dragon posa des lors son bleu regard sur celui de la jeune demoiselle qu’il avait désormais face à lui.

« Moi c’est Raknir. »

Un sourire rassurant, il ne voulait pas la perturber, bien que… De base il était déjà perturbant ! N’importe qui serait en train de reculer face à lui, mais bon. Une demoiselle de la royauté devait savoir reconnaître une personne au bond fond ? C’est ce qu’il se disait dans sa tête. Après tout jamais Raknir n’avait eut un mauvais fond. Le dragon ne vint pas à s’incliner pour autant, il observa la demoiselle un court instant. De base il voulait aller en boîte, mais peut être qu’aujourd’hui il serait recalé à l’entrée. Et pour la demoiselle ce serait peut être risqué de se retrouver seule sur le coup. C’était avec le sourire qu’il reprit.

«J’espère qu’ils ne reviendront pas personnellement. J’aime pas devoir me montrer sérieux. »

Minute.. Raknir tu sais que ce que tu dis est louche ? En fait il essaie de détendre l’atmosphère à sa façon. Le jeune homme étant quelqu’un qui n’aime pas voir la tristesse. Bien que ça, les gens ne pouvaient le deviner. Par contre il fit un geste de manière douce, mais qui devait sûrement être déplacé, il vint à aposer sa main gauche sur la joue de cette dernière, la droite ayant une belle entaille quand même… Très vite il la retira, très vite il se rendit compte de cette bêtise. Et aussi vite il reprit.

« Désolé. Je ne suis pas souvent à discuter avec des gens en dehors de mon boulot héhé... »

Et comme toujours il faisait comme si de rien était… Ayant reçut des coups, il se permettait. Enfin c’était tout à fait lui ça, rester rassurant et confiant. Le dragon vint à prendre son téléphone pour voir si son patron lui avait envoyé un message ou non, effectivement rien. De plus son téléphone était… Pas dernier cri. C’était à en rire. En plus à son téléphone une petite figurine y était attachée, celle d’une étoile. Cela devait pas faire viril mais ça il s’en foutait complètement. D’un coup rangeant son téléphone, il redressa son regard pour le garder sur celui de la jeune fille.

« Je vais paraître lourd, mais… T’as des amis dans le coin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 116

Messages : 75

Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mar 17 Oct - 22:11

Par ci par là ça arrive des fois
Raknir x Loveless



Raknir? Drôle de nom. Nom qu'elle ne croit pas jamais avoir entendu de sa courte vie, du haut de ses 18ans. Et ca ne l'aidait pas vraiment à deviner sa race... Et cette corne, sur son crâne... Finalement, en l'observant de plus près et en rajoutant les éléments les un avec les autres... C'est finalement son regard, très réptilien, qui lui fait comprendre sa race... Un dragon, surement? Elle devrait lui demander plus tard... Pas là, comme ça. Même si elle était désavantagée : Il savait sans même la connaitre qu'elle était une louve, qui plus est leur princesse... Et elle, ne savait rien de lui... Enfin, sauf son prénom. Chose que lui, ne sait pas! Les choses s'équilibrent... Pas pour longtemps. Alors qu'il réplique qu'il espère ne pas les revoir, la brune se contente d'esquisser un sourire... Il ne vallait mieux pas qu'elle les recroise, car elle se ferait justice d'elle même sans hésiter.

«Moi, c'est Loveless.»

Oui, ironique de parler de prénom pas commun quand on s'appelle ainsi... Bon, certes, son prénom originel était Lovy, mais il fallait bien se créer sa propre identité... Et puis, c'était un peu comme ceci qu'elle s'appelait à présent, Lovy ne restant que son surnom pour ses proches. Finalement, c'est un contact chaud, et légèrement rugueux (étrange sensation pas spécialement désagréable) qui la sortit de ses pensées, et c'est en le voyant abaisser sa main qu'elle réalisait qu'il venait... De lui caresser la joue? Comme ça? Un geste si rare et étrange pour elle, elle qui n'avait déjà que peu de relations affectives... Et ces dernières n'étaient jamais vraiment très tactiles avec Loveless... Peut être parce qu'elle donnait l'impression de ne pas en vouloir? Peut être... Ou simplement était elle encore trop étrangère à ce genre de pratique...

Ne vous faites pas d'idée, Loveless est loin d'être l'archéotype de la nana coincée, froide, et vierge. En réalité, sa virginité, elle l'avait perdue du haut de ses 16ans, avec l'un des gardes de son manoir... Oui, glamour. Ca lui correspondait bien... Elle était prête à faire n'importe quoi pour se sentir moins spéciale, pour se sentir libre et banale... Et de ses 16ans jusqu'à son entrée en pensionnat, soit la princesse était dans son coin à lire, soit dehors à... Comment dire, expérimenter. Et là, je parle autant d'alcool, que de drogues, ou de sexe. Elle n'était pas qualifiable de dépravée, elle était simplement curieuse et assoiffée de nouvelle expérience... Et les charmants garçons du pays sur qui Lovy jettait son dévolu refusaient rare à passer du temps avec la princesse la plus étrange du pays... De tout les pays? Enfin. En tout cas, la louve n'avait jamais été amoureuse pour autant... Si vous vous posez la question.

Il s'était excusé, maladroitement, et lui avait posé cette question bien ironique à ses oreilles. Ses oreilles, d'ailleurs, qui se redressent au dessus de son crâne et pointant le bout de leur fourrure sombre. La louve remonte la lanière de son sac a main sur son épaule, à présente nue vu qu'elle avait débarasser son chemisier de ses manches pour panser leur plaie à eux deux

«Des amis, dans le coin? Répète la brune en riant faiblement, détournant son regard violet. Et bien... Je suis au pensionnat Animal School... Alors je suppose qu'on peut dire que j'ai des amis. Plutôt des camarades de classe. Je... Pourquoi?»

Ouais, c'était assez vague et amusant comme première question... Pour engager la conversation. Mais elle appréciait le geste, bien qu'elle... N'était toujours pas très à l'aise avec. Mais elle lui devait la vie, et sa façon d'agir lui avait... Enfin... Elle avait apprécier. Elle restait louve, et chez eux, l'honneur gardait son importance, et vu qu'il avait défier sans trop d'hésitation ces trois idiots alors qu'elle s'était emmelée bêtement.. Partant d'une bonne intention, il avait marqué beaucoup de points dès le début. Elle avait d'ailleurs eu de la chance. Elle savait que par ici, les hybrides rejettant la monarchie n'étaient pas rare.. Et en apprenant qu'elle fut princesse, il aurait pu préfèrer la voir morte... On dira que tu fut chanceuse dans ton malheur ce soir là, Loveless

«Je ne suis arrivée ici que l'année dernière. Euhm... Et toi, tu... Tu habites ici? Je t'ai jamais vu en pensionnat... Enfin, tu as l'air plus agé... Mais tu n'y travaille pas non plus... Qu'est ce que... Tu fais?»

Sa langue s'emmèle, elle ne sait pas par où commencer, quelle question elle pouvait ou pas poser, qu'est ce qui pouvait sonner stupide dans sa bouche... La brune s'insulte intérieurement et pouffe un faible soupire, alors qu'elle observa a leur gauche, puis à leur droite... La rue n'était que peu accueuillante et étroite... Elle ne s'y sentait pas à l'aise. Hésitante, elle finit par oser lancer un

«Euhm, ca te dérange pas de... Continuer cette discution en... Marchant?»

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier
avatar

Clochettes : 57

Occupation : Barman. Héhé

Messages : 10

Date d'inscription : 16/10/2017

Localisation : A l'Etoile du soir.

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mar 17 Oct - 22:46

Notre cher dragon n’eut pas à attendre fort longtemps pour avoir la réponse de la demoiselle, comme ça elle se prénommait Loveless. C’était inhabituel comme le sien. Enfin, le dragon n’allait pas en demander trop, déjà qu’il pouvait paraître suspect à cause d’une question, mais qu’importe. Là, toujours son regard doux sur le sien, cette dernière devait sûrement chercher à savoir qu’elle race il était. Mais pour lui c’était si évident qu’il n’en voyait pas l’intérêt de répondre. Peut être que pour lui c’était évident, mais pour les autres ? Il n’y pensa pas. A dire vrai si l’on apprenait son passé on le regarderait différemment, le dragon n’avait pas honte de son passé, ni même de regret, après tout il n’avait fait que survivre ! Et ce depuis des années ! Mais jamais il n’avait tué encore. Bref, pour en revenir, il ne faisait que contempler les yeux de la demoiselle, son sourire doux et rassurant pouvait paraître suspect, hors… Il était naturel pour lui et sincère.

D’ailleurs le jeune homme fut rassurée qu’elle ne soit pas partie en courant quand il lui avait caressé la joue. Dans le fond se geste et en toute honnêteté… Bah il ne c’était pas contrôler, cela devait être la première fois qu’il faisait ça sans se contrôler. M’enfin Passons. Ses copines de l’époque, il n’avait jamais eux de gestes incontrôlé. Cela l’intrigua, cette fille l’intriguait en vérité. Mais il ne pouvait pas lui dire, ce serait gênant pour elle de un, et deuxièmement elle prendrait la fuite le trouvant louche. Certes il pouvait l’être. Mais jamais il ne ferait de mal à quelqu’un comme elle. Pas parce qu’elle est de la royauté ou autre. Juste parce qu’elle lui sembla différente. Et encore il sembla qu’il avait raison. Passons, le pire fut qu’elle répondit à la question si elle avait des amis. Apparemment elle ne sembla pas savoir, camarade de classe et amis sont des choses différentes dans le fond. N’est ce pas ? Bah… Raknir n’avait connu ni l’un ni l’autre, n’ayant pas de diplôme, mais sachant lire écrire, faire des math basique. Bref. Il n’avait pas eux de vraie scolarisation. Sur le coup et répondant avec une sincérité et une spontanéité effrayante notre dragon allait peut être passer pour un imbécile.


« J’ai pas d’amis et encore moins de camarade de classe. »

PAF ! Souriant toujours, toujours avec une sincérité sans pareil ! Comment faisait-il ? Tout le monde pouvait se le demander, il ne souffrait pas du manque d’amis ou de camarades de classe, après tout il était barman, on lui parle ou pas c’est pas grave… Bien que les clients l’apprécient, il fallait aussi admettre qu’il connaissait les secrets de certains… L’alcool fait trop parler par moment. Heureusement que lui tient fortement l’alcool. C’est pas une qualité. Loin de là. En parlant de trop parler, la louve en disait un peu plus sur elle. Loveless sembla être rassurée qu’il ne soit pas un violeur en série sûrement ? Oui cela devait être ça. Raknir étant quelqu’un qui sait faire attention et qui sait retenir les choses, écouta attentivement. Elle posait des questions auxquelles il allait répondre, toujours avec une voix rassurante et douce.

« J’ai vingt et un an, je suis barman. »

Un sourire aimable, il vint alors à observer les mouvement de Loveless, apparemment le lieu ne sembla pas rassurant, il en eut la certitude suite à sa demande, ce fut alors avant tout en retirant sa veste pour la mettre sur les épaules de la demoiselle et pour après lui prendre la main qu’il prit la direction de là où il venait de base… Le bar ! Son patron ne dirait sans doute rien. Ou peut être que si, à voir, mais à cette heure ci il devait ne plus être là normalement. Notre cher Raknir vint à reprendre.

« Je connais un coin calme, après… Si tu as une idée de lieu je te suis. Enfin si ça te gêne que je te tutoie tu peux me le dire. »

Un léger rire, le genre de rire qui rassure vous voyez ? Oui c’était ainsi qu’était Raknir. Alors qu’ils allaient faire le premier pas, notre cher ami se rappela d’une chose. Il n’avait pas de maison encore… Ce serait peut être un peu la honte d’aller au bar, mais sur le coup, c’était l’idée de base, autour d’un jus de fruit… Ou une bière qui sait ? Mais l’alcool n’était pas une bonne idée. Enfin après tout si elle avait une idée de lieu, il suivrait la jeune demoiselle après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 116

Messages : 75

Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mar 17 Oct - 23:32

Par ci par là ça arrive des fois
Raknir x Loveless



21ans, barman, pas d'amis... Quel drôle de profil. Barman... En voilà un métier intéressant. Un de ces métiers auxquels tu t'était déjà interessé, et qui maintenant, t'était totalement hors d'atteinte. Non, au lieu de pouvoir faire la rockstar, jouer de la guitare, devenir écrivaine fantaisie, loréat en psychologie, danseuse de cabaret, ou tout ces métiers dans lesquels tu pouvais t'imaginer t'éclater plus jeune.. Maintenant, tout ce que tu vois, c'est toi même, les yeux vides d'intêret, à devoir sourire et saluer au peuple, t'occuper des conflits, des rations, de la politique, de la satisfaction... Quel ennui... Et, contrairement à ce que tu as l'habitude de faire à ton père... Il ne serait plus question de faire un doigt d'honneur à tes conseillers et a ton peuple, et d'aller bouder dans ta chambre. Non, il y avait des miliers de personnes qui allaient dépendre de toi, et de toi seulement. 21ans, barman, pas d'amis... C'était pas si mal au final comme situation.

Il est question de l'endroit, et du tutoiement. En réalité, le fait qu'il te tutoie ne te dérange absolument pas, au contraire, ca lui faisait un bien fou. Être vouvoyez par tout ce beau monde qui connait ton rang, par certains de tes camarades, par tes profs, par toute la terre entière... Quel ennuie. Et on s'étonne qu'elle ne fait pas d'effort pour s'ouvrir aux autres... Forcement, c'est eux qui posent directement une barrière juste son sous nez, et une distance, avec ce vous qui lui donnait l'impression d'avoir au moins 30ans de plus. Mais... Il y a un détail... Elle baisse lentement son regard, et observe ce nouveau contact. Autant, en l'ayant sentit mettre sur les épaules, elle eut l'impression de se retrouver dans un film à l'eau de rose, à se faire raccompagner par le futur homme de sa vie... Mais cette main dans la sienne, après avoir caresser sa joue, ça faisait beaucoup de contact et d'émotions pour la louve qui n'avait qu'à peine l'habitude de toucher quelqu'un tout les 5 jours... Du moins, depuis qu'elle était à l'école, où elle se montrait moins... Ouverte et excentrique que ses deux dernières années au royaume... Oui oui, ces années dont je vous ai parler plus haut, où elle s'envoyait joyeusement en l'air, et se piquait.... Mmh. BREF. Ca, personne ne le sait... Et ceux qui ont partager ces moments avec elle ont juré de garder le silence, et, vu que c'était des loups de son peuple, elle savait qu'elle n'avait pas de soucis à se faire. Ils risquaient presque plus gros qu'elle.

Ils étaient là, main dans la main, prêt à partir, sans que le dragon supposé fasse le premier pas. Alors que la situation lui faisait monter progressivement le rouge aux joues, et comprenant qu'il attendait une réponse, elle cligna des yeux quelques instants et répliqua hésitant

«Et bien... Je suppose que... Tant que c'est pas au coeur de la foret pour me dépouiller et me laisser pour morte... Ca me va?»

Tentative d'humour, un peu glauque évidemment... Logique quand on connaissait le personnage. Mais elle arrive à se faire rire toute seule, un rire cristallin qui s'échappe de ses lèvres pour se taire en une fumée blanche... Il commençait à faire frais, et cette veste supplémentaire sur ces épaules n'étaient pas malvenue... Elle ne l'avait même pas remercier... Tant pis. Elle se contenta d'ouvrir la marche, sans savoir ou il comptait aller, mais lui donnant simplement l'autorisation en un sens, de l'emmener à son fameux... Coin calme. Elle n'était que rarement allée en ville alors... Elle n'aurait pas une meilleure idée que lui.

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier
avatar

Clochettes : 57

Occupation : Barman. Héhé

Messages : 10

Date d'inscription : 16/10/2017

Localisation : A l'Etoile du soir.

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mer 18 Oct - 0:05

Durant cette marche, la demoiselle c’était un peu exprimée, en vraie elle sembla avoir de l’humour, même si celui ci sur le coup avait pu paraître bien glauque, cela fit rire légèrement notre dragon. On rappel que ce dernier étant plus jeune avait été jeté du haut d’une falaise et aurait put mourir, que l’on a aussi cherché à l’immoler ! Enfin ça personne ne le savait. A part les gens présents à se moment. D’ailleurs personne n’avait cru à sa survie ? Enfin bref, secouant légèrement la tête tout en écoutant la demoiselle, il ne fit que de répondre au tac au tac.

« C’est pas mon genre, puis… Pourquoi je ferais ça ? »

Oui pourquoi ? Il n’en avait aucune raison après tout. Raknir était un type gentil. Bien que ce soit un sacré bagarreur aussi mais qu’importe. Ils vinrent à avancer encore jusqu’à arriver au bar. Attention… Le bar n’appartenait pas à Raknir, mais se dernier y vivait dans l’arrière salle. Ils étaient devant la porte, celle ci était fermée et lourde. Cela se voyait. Le nom de ce bar était « Etoile du soir ! » La façade n’était pas vraiment décorée et très simple, d’ailleurs Raknir lui même avant d’entrer pour la première fois n’avais pas été convaincu. Mais c’est là qu’était le piège, notre cher dragon posant son regard sur celui de la demoiselle prit parole.

« L’avant donne l’air simple, mais à l’intérieur du verra comment c’est. »

Le jeune homme prit les clés, tourna pour ouvrir la porte, regardant la demoiselle en souriant, tout en poussant cette porte, il sentit de l’eau lui tomber dessus, ainsi qu’un sceau. Le sceau resta grâce à sa majestueuse corne. Cela devait lui donner belle allure non ? Voyez un dragon avec un sceau sur la tête ! Bah Raknir était comme ça à se moment là. Faisant entrer la demoiselle, il veilla à ce que son invitée ne glisse pas. Une fois que lui aussi fut entièrement rentré, il ferma la porte derrière lui. Et à clé au cas où, par contre il laissa les clé sur la porte au moins si la demoiselle n’était pas rassurée, elle pourrait fuir. Ce fut avec une élégance hors du commun, riant légèrement tout en retirant le sceau de sa tête qu’il déclara.

« Installe toi là où tu veux. »

Bien sûr qu’il avait allumé la lumière. D’ailleurs l’intérieur était magnifique. Le plafond représentait un ciel de nuit étoilé, les murs aussi, tandis qu’au sol, c’était un carrelage noir. Les chaises étaient noir, les fauteuils en forment d’étoiles et dorés ou argenté ! Cela dépendait, il y avait une télé aussi, après tout des fois les gens venaient pour faire des petits paris. Enfin voilà… Raknir quant à lui nettoya l’eau sur le sol très rapidement, pour que cela ne soit pas glissant. Bien trempé il ajouta tout en déboutonnant sa chemise… Oui car je rappel qu’il n’a pas vraiment eux d’éducation…

« Mon patron aime bien me faire ce genre de tour. Enfin… Par moment c’est pour me dire de pas me relâcher de trop. Héhé. »

La demoiselle pouvait sûrement entrevoir certaines de ses cicatrices, pour tout dire il ne retira pas vraiment la chemise, c’était sa dernière… Mais ce qu’il fit fut de mettre un peu de chaleur grâce à… UN FEU DE CHEMINEE ! Oh yeah. Raknir alla derrière le bar et observa si les bouteilles n’étaient pas vide, il y avait de tout, après tout… C’est un bar. Les boissons non alcoolisées ? Y en a aussi. Du coup, relevant le regard vers la demoiselle, tout cela avec les cheveux trempés. Il demanda.

« Que désires tu boires ? C’est la maison qui offre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 116

Messages : 75

Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mer 18 Oct - 0:43

Par ci par là ça arrive des fois
Raknir x Loveless



La soirée est agréable. C'était une de ces soirées qui était parfaite si elle avait décidé d'aller se promener en forêt. L'air qui glisse contre son visage est frais, sans avoir a lui mordre la peau et la faire greloter. Il ne pleut pas, et l'absence de nuages dans le ciel laisse voir les nombreuses étoiles au dessus de leur tête, et la lune, cet astre rond et lumineux, qui tenait tant au coeur de sa race, et qui, aussi, était l'emblème de sa famille, de son peuple... Mais elle n'avait pas décidé d'aller en forêt ce soir, et voilà la drôle de situation dans laquelle elle s'était retrouvé... C'est à dire, sa main frèle dans celle rugueuse d'un dragon parfaitement inconnu, après avoir faillit se faire égorger et sauver par ce même dragon inconnu, qui l'emmenait maintenant dans un endroit... Totalement inconnu aussi. Ca fait beaucoup d'inconnu. Mais, ça avait un coté excitant, non?

Quelques minutes s'écoulèrent, alors que le calme de la rue et de la nuit les enveloppait, et les voilà devant un bar. Etoile du soir. Sobre, mais propre et entretenu de ce qu'elle pouvait voir. Il la prévient justement de ne pas se fier à l'apparence, et un faible sourire étire un coin de ses lèvres. S'il y avait bien quelqu'un qui savait qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, c'était Loveless. D'ailleurs... Est ce que le dragon avait ressentit la même chose à son égard? Comment la voyait il? Après, on ne peut pas dire que leur rencontre fut habituelle... La plupart des gens la croise pour la première fois, les écouteurs dans les oreilles, ou le nez dans son bouquin... Pour Raknir, ce fut un couteau sous la gorge... Oui, peut être que celà avait donner une autre impression de la jeune femme... Mais alors, laquelle?

Ils entrent, alors que le cornu ouvre la marche. Alors qu'elle observait justemement la seule et unique corne sur son crâne, se demandant où était la deuxième (car oui, les animaux qui avaient des cornes, elles étaient souvent par deux... A part... Le rhinocéros?...) elle observe le pauvre garçon prendre une douche... Littéralement. Elle sursaute légèrement, surprise, et recevant alors les dommages collatéraux et quelques éclaboussures. Un premier temps, elle parut interdite, genée, puis, en voyant qu'il ne paraissait pas plus perturbé que ça, elle entra en faisant attention, et observa l'intérieur... Il ne lui avait pas mentit, c'était beau. Et en levant le nez, elle peut même retrouvé le même ciel étoilé qu'à l'extérieur... Cet endroit lui plaisait déjà.

Dans un premier temps, elle ne le voit pas ouvrir sa chemise, et aller allumer le feu (pas de référence à la chanson française s'il vous plait), elle est trop absorbée par la contemplation du lieu, et choisis une table dans un coin, et au calme, bien que l'endroit était vide... Habitude de louve solitaire... Cette table était parfaite, à l'abris des fenêtres, pas trop loin du bar et près de la cheminée... Qu'elle entendait déjà crépiter, ce qui lui offre un frisson non négligeable. C'est à ce moment là qu'elle tourne son regard améthyste vers le dragon, et observe la scène. Il est là, derrière le bar, trempé, la chemise ouverte, la lumière chaleureuse des flammes reflétant sur son corps athlétique et parsemé de cicatrices.. Alors qu'il lui a posé cette question simple et plutôt facile à comprendre, elle reste silencieuse un instant, puis le regarde en battant des cils, reprenant ses esprits. Merde Loveless, a quoi tu joues?

«Je... Euhm.. J'aime beaucoup le blue lagoon... C'est mon cocktail favori...»

Vodka, Curaçao bleu et  jus de citron. Note le Raknir, si tu comptes lui offrir des verres de temps en temps, tu pourrais marquer pas mal de points, et monter les échelons. Les femmes adorent que les hommes fassent attention à ce genre de petits détails stupides... Enfin. La louve essaye de se concentrer quelques instant sur les flammes flamboyantes qui crépitent au cœur de la cheminée, se laissant envouter par le vacillement du feu, puis elle pousse un faible soupire... Elle commençait à se réchauffer. Retirant son sac de son épaule pour le poser aux pieds de sa chaise, la belle retire ensuite la veste du garçon, pour la poser sur le dossier de sa chaise, en profitant pour répliquer un

«Merci pour la veste... Et pour m'inviter ici... C'est vachement mieux que la ruelle glauque là bas...»

En même temps, elle aurait dit le contraire, il aurait eu le droit de se vexer. Quelle drôle de soirée. Ce genre de soirée où tu ne sais pas du tout où ça va te mener... En tout cas tu espères que les pions ne vont pas faire le tour des chambres... Parce qu'à minuit, et le lit vide de Loveless, ca risquait de créer du rafut... Après tout, ils ne pouvaient pas se permettre de ne pas savoir où était la princesse d'un des royaumes... Elle croise ses jambes, et pose son coude sur la table, pour esuite poser son menton dans le creux de sa main. Il prépare les boissons, et elle ne veux pas le déranger. D'habitude, elle n'est pas bavarde pour un sous, mais étrangement, ce soir, plein de questions se bousculent dans son crâne

«T'es bien... Un dragon? Je veux dire, j'en avais jamais vu un avant, nos pays sont pas mal éloignés l'un de l'autre... Et puis le fait que tu ai qu'une corne me perturbe... P-pas d'offense hein! C'est... C'est pas péjoratif !»

Elle se rend compte que peut être, elle peut toucher une corde sensible, évoqué un sujet douloureux... Maladroite mais curieuse... Et ça partait d'une bonne intention... D'ailleurs, en parlant de corde sensible et de sujet douloureux...

«Dit... C'est quoi toutes ces cicatrices? T'étais genre... Un soldat, qui a déserter son pays pour suivre la femme de ses rêves autrepart, et pour la voir finalement partir avec un autre? Ok c'est peut être un peu trop cliché pour être vrai... J'aurais essayé... Aller, raconte moi. J'adore les histoires.»


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier
avatar

Clochettes : 57

Occupation : Barman. Héhé

Messages : 10

Date d'inscription : 16/10/2017

Localisation : A l'Etoile du soir.

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Mer 18 Oct - 10:57

Le dragon qui laissa la demoiselle s’installait tout en préparant le feu, fut rassuré. Celle ci ne sembla pas effrayée, c’était une bonne chose, la conversation pourrait se faire plus facilement, alors qu’elle c’était installée dans un coin non loin de la cheminée, le dragon posté à son bar écouta, Loveless lui demanda un Blue Lagoon. Alors c’était partit pour faire le cocktail. Certains barman se la jouerait en faisant voler les bouteilles ou jonglant avec, mais pas notre jeune homme qui lui faisait d’une manière classique. Après tout, il n’était pas du genre dragueur, restant des lors sur le cocktail, il avait sortit deux verres, lui aussi allait en boire un. C’était pas souvent qu’il pouvait boire avec quelqu’un après tout. Pendant qu’il prépara le cocktail la demoiselle à le remercier par rapport à la veste mais aussi peut être à l’invitation ? Notre cher Raknir gardait son sourire, il aimait tendre la main, il le faisait comme il pouvait après tout. Et vu que cela ne fait que quelques mois qu’il est dans les parages, à part son lieu de travail et les lieux importants, il n’avait aucune connaissance de la ville. Le jeune homme bien que concentré sur ce qu’il faisait répondit à son invitée.

« C’est naturel. Etant habitué au froid, que je sois nu dehors ou habillé ça change pas grand-chose pour moi. »

Petite pointe d’humour, mais bon cela avait son petit effet, le jeune homme vint des lors à bientôt avoir finit les deux cocktails. Il ne s’arrêta pas alors que la demoiselle lui parla de sa corne, sujet qui au fond n’était pas sensible, en vérité, il n’avait jamais vu son autre corne, déformation génétique ? Ou lui avait on retirer à son enfance ? Là il ne saurait pas dire, réfléchissant un court instant, notre cher dragon ne savait vraiment pas. Personne ne lui avait dit. Et de toute manière ce n’était pas important vu qu’il en avait encore une. Le regard se tournant vers la demoiselle, toujours le doux sourire présent il répondit.

« Je ne sais pas, soit c’est une déformation de naissance, soit on me la retirer étant encore nourrisson. Je ne m’étais plus posé la question depuis longtemps. »

Et là c’était bien vrai, il n’avait pas eut de réponse à l’époque, et là il était encore plus loin de les avoir. Il se mit à réfléchir encore un court instant pour reprendre la parole et ainsi donner une réponse sur la race qu’il était !

« Oui, je suis un dragon, il est vrai que nos pays sont éloignés, mais j’ai beaucoup voyagé. »

Le voyage avait été contre son gré au début, mais était devenu pendant de longues années son train de vie. Le jeune homme vint à finir de préparer les deux cocktails, prenant les verres, il vint se mettre face à elle, cela après avoir posé le verre devant elle. Loveless… Elle sembla bien curieuse, chose qui pouvait se comprendre, après tout il l’avait sauvé, mais n’en avait pas dit tant que ça sur lui au début, bien que son comportement pouvait sembler suspect, le jeune homme qui fixait toujours les yeux de la princesse, l’écoutait attentivement. C’est aussi là qu’il comprit que ses cicatrices avaient été visible. Un peu gêné, il ne savait pas quoi répondre. Oui Raknir était gêné, sourire un peu différent, mais qui ne sembla pas montrer le moindre malaise. Puis peu à peu le sourire de se dernier disparut, se frottant l’arrière de la tête il ne savait pas quoi dire. Le dragon hésita, sa vie était particulière, il n’avait rien d’un héro dans sa vie. Il aurait put lui demander si elle était prêt à entendre des choses déplaisantes sur lui. Mais dans le regard de Loveless, il vit une détermination certaine. Mais ce n’était pas avec le sourire qu’il commença à dire.

« Je pense pouvoir compter sur ton silence… Bien, je vais te raconter mon histoire… Mais avant ça. »

Raknir retira complètement sa veste, son corps parsemé de cicatrices, ainsi que son épaule gauche où l’on pouvait voir qu’il avait subit des brûlures… Il en avait aussi dans le dos des cicatrices, ainsi que le reste de sa brûlure. De là Raknir commença.

« Je suis né dans une famille d’assassin. Mon père détestait la royauté et la noblesse. Un jour il fut exécuté… Son exécution fut le résultat d’une mission que l’on nous avait convier pour abattre une personne de la noblesse. »

Raknir fixa le contenu de son verre, redressant le regard ensuite vers celui de la belle demoiselle.

« Suite à ça on m’a poussé du haut d’une falaise, ma mère a voulut me tuer oui. Toute ma vie n’a été qu’un long combat pour la survie, voler… Et me bastonner, c’étaient les deux seules options que j’avais à l’époque. Puis pour les brûlures… Mon ex si on peut dire ex…. Vu qu’elle ne pensait qu’à l’argent que j’avais amasser le long de ma vie. Tentative d’assassiner par les flammes envers ma personne. En vérité je pensais toucher le fond y a deux trois mois de ça. Mon patron m’a tendu la main, grâce à lui je peux vivre… Mais j’ai souvent besoin de la sensation d’adrénaline. Il est vrai que je me bats encore, m’enfin… Je pense n’avoir rien à cacher en vérité. »

Tout cela il aurait put le cacher. Mais l’audace de tout dire à une princesse… Raknir pouvait être qualifié de fou, mais bon. Son honnêteté et loyauté était clairement visible. Il ajouta même.

« L’arrière salle c’est là où je vie d’ailleurs. »

Le sourire du dragon venait de réapparaître, toujours si doux. Il resta doux même après une gorgée du cocktail. Ok… Il avait vite apprit à faire des cocktails, en même temps quand on survit à sa manière, certaines choses sont facile à apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 116

Messages : 75

Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Jeu 19 Oct - 1:10

Par ci par là ça arrive des fois
Raknir x Loveless



Et c'est a son tour maintenant d'en apprendre plus sur lui. C'est pour ça que, pendant qu'il prend la parole, Loveless reste silencieuse, et attentive, comme le démontre ses oreilles de louve dressées au dessus de sa chevelure sombre. Et peu a peu, elle note alors dans un coin de son esprit, toute les informations qu'il lui offre. D'abord, sa corne. Bien que ce n'était qu'une question bonus, c'était le reste qui était un peu plus sérieux. Il faisait bien de compter sur le silence de la demoiselle : elle n'était pas de celles qui étaient très bavardes de base, alors en plus si c'était des secrets et des sujets intimes, il n'y avait aucune chance que la princesse en parle a qui que ce soit... De toute façon, a qui elle pourrait en parler franchement?

En apprenant toute les mésaventures et les souffrances du dragon, la jeune femme reste interdite. Elle est tellement absorbée par son récit qu'elle néglige son verre, auquel elle ne touche même pas. C'est fou comme la vie pouvait être différente pour une jeune princesse, et pour un jeune roturier. Il avait tant de fois frôlé la mort ou vécu dans la misère, comparée à elle qui avait toujours eu ce qu'elle voulait (bien qu'elle n'était pas vraiment capricieuse, et ce qu'elle voulait vraiment, elle allait l'obtenir toute seule)... Et à ce moment là, alors qu'elle n'y était pour rien, elle se sentait presque honteuse de sa situation confortable. Comment pouvait elle se plaindre de son futur, qui était assuré et prestigieux, quand des gens bienveillants doivent se battre pour survivre et trouver leur place dans la société. Un soupire s'échappe de ses lèvres, alors qu'elle apprend qu'il vit dans ce même bar où il travaillait, et elle observe son sourire réapparaitre sur ses lèvres

En reprenant légèrement ses esprits, et conscience de ce qui l'entourait,  elle tend rapidement sa main vers le verre qu'il lui avait préparé précédemment, et marmonnait un "merci" et vient le porter a ses lèvres pour les tremper dans l'alcool aux reflets bleutés, semblable aux yeux du dragon, bien que légèrement plus foncés que ceux ci. La vodka lui réchauffe la gorge alors qu'elle sent un frisson lui parcourir l'échine et puis... Ne pouvant pas blamer l'alcool qui faisait effet, elle se dit qu'elle devait bien a son tour lui en apprendre un minimum sur elle... Si ça l'intéressait, tant mieux, sinon, tant pis. Elle laissa le bout de ses doigts fins jouer sur le bord transparent du verre, puis elle commença

«Je suis la deuxième d'une famille de quatre enfants. J'ai toujours été la plus calme des quatre, la moins excentrique. J'ai pas a me plaindre, j'ai eu une enfance et une adolescence calme, et épanouie. J'était bien comme j'était. Et puis ma sœur est décédée. Une maladie l'a emporté, on a jamais su quoi, on ne saura jamais... Alors je me retrouve de passer de Princesse secondaire, à princesse Héritière. Je suis venue étudier ici, pour perfectionner mes connaissances et mon... Pouvoir, avant de monter sur le trône.»

C'était un résumé plutôt clair, court, et précis sur sa vie. Il n'y avait pas vraiment grand chose d'autre à dire. C'était à elle d'écrire le reste maintenant. Elle retourne se saisir du verre pour en reprendre une gorgée, une longue. Sa pâleur habituelle commencent à prendre de légèrement rougeurs, autant par l'effet de l'alcool, que par le feu qui réchauffe sa carcasse.

«Je suis désolée d'apprendre que tu ai vécu toutes ces choses.»

Finalement, elle a l'impression d'avoir le crâne vide. Tellement d'émotions, entre son agression, cette drôle de rencontre, et ces confidences faites presque auprès du feu... Elle porte un instant sa main au ruban, ou plutôt au bout de chemisier joliment découpé qui orne sa gorge et cache sa blessure qui la brûle encore un peu, et soupire. Tu avais bien fait de sortir ce soir mine de rien. Elle finit par ce lever de cette table, ou elle se sentait à l'étroit, emmenant son verre avec elle, et s'approche du feu de cheminée, pour observer de plus près les flammes danser. Libre à lui de la suivre..

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier
avatar

Clochettes : 57

Occupation : Barman. Héhé

Messages : 10

Date d'inscription : 16/10/2017

Localisation : A l'Etoile du soir.

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Jeu 19 Oct - 9:17

Mot à mot il avait été écouté, pour lui c’était touchant, personne n’écoutait son histoire jusqu’au bout, en fait personne ne lui avait vraiment demandé de la raconter. Le fait d’en parler à quelqu’un était reposant entre autre. Peut être qu’il avait eut un moment de solitude ? Enfin cela allait changer un peu sa vie qu’une personne l’ai écouté. Tout le long il l’avait regardé droit dans les yeux, jamais il ne quittait du regard les gens avec qui il conversait. Etait ce impoli ? Devait-il se soumettre en baissant les yeux ? Non. Le dragon n’était pas du genre à se soumettre et ni même à être impoli envers une personne qui l’écoute et le respecte. Une fois son histoire terminé, la demoiselle vint à prendre son verre pour en boire une longue gorgée, elle l’avait écoutée et sembla surprise un peu de son histoire, enfin n’était ce qu’un peu ?

Après cette gorgée, Loveless vint à parler d’elle, expliquant qui elle était. Point par point il resta attentif, comme ça elle était la seconde d’une famille de quatre enfants, elle disait en être la plus calme et moins excentrique. Intéressant à savoir se point là. Contrairement à lui la louve avait eut une enfant calme tout comme l’adolescence. Sur se point, le dragon ne pouvait que l’envier car lui, pas d’enfance réelle ni même d’adolescence. Elle vint par la suite de parler de sa sœur défunte qui avait été emportée par la maladie. C’était triste à entendre, Raknir à se moment là voulut poser sa main sur la joue de la demoiselle mais retint se geste, restant immobile à écouter. Dû à la mort de sa sœur elle était devenue la princesse héritière, cela devait être une situation compliquée. Le fait qu’elle soit à Monokuro était pour étudier et apprendre à maîtriser son pouvoir. Dans la tête du dragon, Monokuro était un excellent endroit, que ce soit le pensionnat ou la ville. Les races se confondaient et coexistèrent. Par contre un l’avait affecté. Une des choses qu’il n’aimait pas dans la royauté, l’héritage du trône. Il se demandait si cela l’intéressait ou pas. Du coup, gardant un peu le silence, Raknir l’entendit s’excuser par rapport au vécu que lui avait eut. A cela il ne rétorqua qu’un léger.


« Tu n’y es pour rien. »

Son délicat sourire présent sur ses lèvres. Enfin voilà. Le dragon n’allait pas verser une larme par rapport à lui même, sa vie était ainsi, elle c’était déroulée comme ça. Et nul n’y pouvait quoi que ce soit réellement. Le regard du dragon suivit la demoiselle qui se leva pour aller se mettre devant la cheminée, sûrement qu’elle voulait se réchauffer. C’était la pensée de notre dragon, ce dernier déclara aussi cette phrase.

« Mes condoléances pour ta sœur. »

Encore une fois sa sincérité était présente. Cela avait dû être dur pour elle, lui qui avait connut beaucoup de moment difficile pouvait deviner un peu. Mais alors qu’elle se réchauffa notre dragon se leva aussi, sans pour autant remettre sa chemise, ce qu’il fit fut très simple, dans l’arrière salle il alla chercher sa couverture, qu’il vint mettre sur les épaules de la demoiselle. Cette couverture qu’il usait pour dormir devait sans le moindre doute porter son odeur. Le dragon n’y avait pas fait attention. Mais qu’importe, prenant soin de son invitée, le dragon vint à finir son cocktail d’une traite lui. Pour par la suite venir s’installer à coté de la louve. Mais il ne vint pas à prendre la moindre part de la couverture, il fixait les flammes, des gens auraient put avoir peur du feu après ce qu’il lui était arrivé, mais lui… La seule chose qui lui faisait vraiment peur c’était de perdre ce qu’il avait acquit. Cela était important pour lui. Enfin, fixant la cheminée encore… Notre dragon eut un léger soupire, mais pas le soupire que tout le monde peut avoir, celui d’un soulagement.

« Dire que de base je voulais aller en boîte. Je pense que le fait que l’on se soit rencontré est plus intéressant. »

Un léger sourire comme à son habitude, toujours aussi véritable et doux, effectivement il était heureux. Cette rencontre pour lui était inestimable. En boite de nuit il aurait pu rencontrer n’importe qui. Mais là il l’avait rencontré elle. Et si jamais il l’avait amené en boite il l’aurait sûrement perdue. Le dragon aimait bien rencontrer des gens, discuter… Lier des liens. Car dans sa vie il n’en avait pas eux de réelles occasions. Ses rencontres avaient été faite avec ses poings dans son passé. Il n’avait jamais eux de véritable amis, plus des alliés qu’autre chose… Mais les gens ne comptaient que sur sa force et son argent. A ses yeux la demoiselle était différente de tout ce qu’il a connu, trouvant cela attirant. Une attirance qu’il ne voulait dévoiler. Après tout c’était peut être effrayant pour elle ? Il était torse nu, couvert de cicatrices… Il avait prit la lame d’un couteau à main nue. Tout ça pour la sauver ! En fait notre dragon avait tout d’un criminel qu’un gentilhomme. Mais qu’importe ce que pouvait penser les gens sur l’instant, lui ce qui l’intéressa était les pensées de la demoiselle. Et il fallait admettre une chose, la louve ne le laissait pas vraiment indifférent, lui même ne saurait dire pourquoi. Enfin il aimait comprendre les choses, mais là il préféra attendre et ne pas poser la moindre question qui pourrait l’inquiéter. Il s’interrogeait lui même dans le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 116

Messages : 75

Date d'inscription : 15/10/2017

MessageSujet: Re: Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]   Jeu 26 Oct - 15:18

Par ci par là ça arrive des fois
Raknir x Loveless



Ses condoléances... Combien de fois avait elle entendu ces quelques mots qui, au fil du temps, avaient perdus leur sens à ses yeux. Voir la crainte dans les yeux des gardes, des servants, les jours qui suivent la mort de sa soeur... Elle était la plus imprévisible, la plus sauvage, et ils ne savaient pas comment allait réagir Loveless. Et pourtant, ce fut simple : Rien. Comme toujours, elle garda ses sentiments pour elle, et encaissa ce coups du destin sans broncher, si ce n'est se renfermer encore un peu plus sur elle même. Elle et sa soeur étaient parfaitement opposées, mais c'est aussi ce qui faisait leur force. Elle était le soleil, elle était la lune, et elle se completait. Même si de l'extérieur, on pouvait penser qu'elles n'étaient pas vraiment proches, elles avaient leur habitude. Loveless lui filait des bouquins sous la porte de sa chambre pour les lui conseiller, Lust lui prenait son téléphone pour y mettre certaine de ses musiques... Musiques qui étaient encore restés dans un fichier protégé de son téléphone. Et le fait de savoir qu'elle n'allait plus entendre les éclats de rire de sa soeur avait brisé quelques chose en Loveless, dont elle ignorait la présence même.

Le contact sur ses épaules frèles la fit frémit et elle observa le tissu parfumé posé sur elle pour la réchauffer, en plus du feu de cheminé. Dans un faible sourire, elle suivit de ses grands yeux le dragon, pour lancer un calme et sincère «Merci...». Avait-elle l'air si frileuse, ou pitoyable? Est ce qu'elle avait fait l'erreur de montrer, par son visage, son langage corporel, que pendant quelques instants, elle fut affaibli? Aucune idée, mais en tout cas, l'attention du garçon fut acceuillit avec plaisir. Leur rencontre en effet était intéressante. Ils étaient si différents, et si proches à la fois. Et elle se trouva un peu stupide de se plaindre de sa situation comparé à ce que des hybrides comme Raknir avaient put vivre. Elle n'avait jamais été rejetée, au contraire, tout le monde avait toujours été très, très agréable avec elle, qui n'avait rien demandé. Elle regrettait presque de n'avoir eu personne pour la faire redescendre sur terre il fut un temps. Mais c'était trop tard maintenant, elle était ce qu'elle était et celui qui la ferait changer n'était surement pas né.

Un drôle de silence s'installe. Mais pas génant où pesant. Un simple silence calme et apaisant, comme pour faire taire les maux de la louve et du dragon. Le crépitement du feu est le seul bruit parasite qui se fait entendre. Loveless profite de ce moment, quelques secondes, qui semblent durer des minutes, et finit par vider le reste de son verre d'un traite. Elle grimace légèrement, l'alcool griffant sa gorge frèle au passage, et elle posa le verre vidé sur le bar.

«Merci en tout cas, pour le verre. Il était déjà tard pour aller en boite... Je pense que c'est foutu maintenant. Si tu veux y aller une prochaine fois, hésite pas à m'inviter, c'est plus cool à deux»

Sans trop savoir pourquoi, elle retourna alors jusqu'à la table où elle avait posé son sac, et récupéra ce dernier. Elle en sortit un paquet de post it, où elle en retire un, et attrape son stylo noir pour gribouiller quelque chose. Quand elle retourne vers le dragon, et qu'elle lui tend ce fameux bout de papier jaune, il peut constater qu'elle y a inscrit son numéro de téléphone. Il n'avait pas spécialement d'amis? Il pouvait compter sur la princesse pour être d'une écoute attentive et d'une compagnie agréable (dans ses bons jours) s'il en avait besoin, ou s'il subissait une baisse de moral. Ses oreilles canines se dressent au dessus de son crâne, et elle réplique un simple

«Je dors très peu, et je me passe volontier des cours. Alors hésite pas à me contacter, pour quoi que ce soit ok?»

©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Par ci par là ça arrive des fois ! [Pv Loveless.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anthony arrive
» Un train, et il(s!?) arrive(nt...)
» Elle arrive !!!
» Arrive en furie [PV Céline]
» J'arrive pour tous vous embêter ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La ville de Monokuro :: L'Ageha-