Revenir en haut
Aller en bas

Partagez | 
 

 Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 16

Clochettes : 175

Date de naissance : 04/07/2001

Occupation : Élève, classe 2

Messages : 404

Date d'inscription : 09/01/2018

Localisation : Au Gym, comme tout bon sportif de la classe 2

MessageSujet: Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)   Mer 31 Jan - 13:03

Vive les journées tranquilles. Ces court moment de répit où pour une quelconque raison on pouvait sombrer dans la paresse la plus total et faire ce qu'on voulait. Aujourd'hui était une de ses journées pour la petite princesse. Enfin, elle s'était bien occupé en début de journée avec ses nombreux travaux en retard. Tant qu'à ses activités physique. C'était sa journée repos, celle ou elle laissait son corps endolori se reposer de toute ses activités éreintantes qui endurcissaient le moindre de ses muscles. Après tout, l'esprit n'était pas la seul chose qui avait besoin de repos. Quoique côté mental, elle en avait travailler un bon bout aujourd’hui. Donc suite a ces activités matinaux, la jeune fille c'était rendu a la serre. Pourquoi? C'était un lieu en général tranquille. A ses yeux, plus tranquille qu'a la bibliothèque ou elle lisait habituellement lorsqu'elle n'étais pas chez elle. Cependant, la lecture qu'elle dévorait aujourd'hui n'était pas le genre de lecture qu'elle voulait que les gens reconnaissent comme ses habitudes. De toute façon, c'était la première fois qu'elle lisait un truc du genre. Néanmoins, comment expliquer aux gens, sans paraître hypocrite, qu'elle lisait ce genre de chose pour en partie s'informer. Même sa sœur, à qui elle avait emprunter le livre en question, n'avait cessé de s'amusé à ses dépends pour ses goûts si... peu catholique. Il ne s'agissait pas ici d'un simple roman a l'eau de rose. Non... c'était littéralement un oeuvre érotique qu'elle était en train de dévorer.

Son attention sur le sujet lui était venu après ce qui s'était passé en classe quelque jours plus tôt. La ou elle avait littéralement failli succombé à embrassé en classe son collègue de classe. Si elle avait mis en partie la cause à son don qui en était en partie responsable, elle devait avouer que quelque chose en elle avait changé ce jour la. Enfin, peut-être avait elle commencé à s'intéresser sur ce sujet plus tôt que ça. Mais depuis ce jour-là, sa curiosité sur le sujet avait monté en terme de priorité. Après tout elle avait l'âge (autant mental que physique) pour s'intéresser a ce genre de chose. D'ailleurs, cela faisait depuis le début de l'année qu'elle avait commencé ses cours en orientation sexuelle. Et étonnamment, c'était un sujet très intéressant. Néanmoins, la seul chose qui se passait en cours était des choses théorique. Si l'intérêt y était par la curiosité de savoir, la jeune femme n'avais jamais ressentie vraiment le besoin de mettre en pratique ses connaissances. De toute façon, elle entendait souvent quelques langues tordues dans sa classe que ces enseignements ne valait pas grand chose. L'expérience restait la meilleur chose pour apprendre. Alors bon, curieuse mais pas encore déterminer a apprendre, jusqu'à comme mentionner un peu plus tôt, ce moment fatidique ou elle avait failli succomber à ses pulsions. Ce qu'elle avait ressentie ce jour-là, c'était quelque chose de puissant. Un sentiment qu'elle n'avait jamais ressentie jusqu'ici. Et si elle allait plus loin? Que ressentirait-elle?

Le livre en question était selon elle une bonne façon d'apprendre. Par la vision des choses de l'auteur, elle serait à même de ce faire une idée, bien que brève sur les réactions dites normales a ce sujet. Oui bon enfin... il s'agissait tout de même d'un livre. Mais chaque écrit qui ne relevait pas du fantastique ou de la science-fiction avait une part de vérité ou suivait une certaine logique non? Alors donc la jeune fille était en train de lire ce passage au descriptions torride. Totalement concentrer a la lecture qu'elle en oubliait même de regarder les alentours. En fait, elle était littéralement dans sa petite bulle, en train d'imaginé la scène comme si c'était elle qui le vivait. Et bien... encore heureusement que ses mains, trop prise par la manipulation du livre, ne s'aventurais pas plus hasardeusement sur son propre corps. Son imagination piqué au vif lui faisait ressentir des bouffées de chaleurs qu'elle considérait dû à l'environnement fermer du bâtiment. Ses jambes étaient serrer les unes contres les autres, comme si elle voulait s'empêcher de laisser son corps allez aux émotions qui violait littéralement la pureté de son esprit. Sa bouche entre-ouverte, accompagné d'une respiration légèrement plus vive qu'à son état calme, trahissait son état d'esprit présent. Ses yeux dévoraient mots à mots l'écriture appliqué et sans censure qui décrivait les scènes détaillés de façon pratiquement poétique. Son cœur battait autant que si elle avait couru jusqu'ici et son esprit... ne parlons même pas du chaos qui y régnait. En bref, une présence soudaine pourrait voir là une jeune fille totalement sans défense obnubilé par son état rêveuse pendant qu'elle lisait ce qui semblait être un roman suffisamment intéressant pour l'empêcher de se rendre compte qu'elle dégageait ce même sentiment qui était piégé dans les pages du livres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 92

Occupation : Idole professionelle

Messages : 137

Date d'inscription : 22/10/2017

Localisation : Dans les couloirs

MessageSujet: Re: Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)   Ven 2 Fév - 10:31


 
Parlons bien, parlons s*xe!
Amélia & Angélika




Depuis quand Angélika n'avait pas goûter à une réelle journée tranquille. Elle ne savait même plus ce qu'était la tranquilité. Ces quasi 5 dernières années s'étaient résumées en concert, tournée, photoshoot, dédicasse, fan à gogo... Elle ne pouvait pas réellement s'en plaindre, car c'était le rêve de pas mal de gens, la célébrité... Mais au final, peu de gens aurait la carrure pour le supporter. Toute une vie chamboulée, plus d'intimité... Même si ça encore, il y avait de quoi s'amuser. Ce matin, outre le fait de devoir échapper à une troupe de fidèles qui tenait absolument a manger avec elle tout les jeudis (ne me demander pas pourquoi) Ange avait rendu la dissertation sur laquelle elle planchait depuis deux semaines. C'était, encore, un poid de moins sur les épaules. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à profiter de la journée, au mieux.

C'était alors une bonne idée que de se rendre à la serre... Non pas par pur hasard et sur un coup de tête. En réalité, elle y avait planté une orchidée il y a de là quelques semaines maintenant, et elle se plaisait à aller l'arroser et la voir pousser peu à peu. Elle était presque éclose maintenant. Il lui tardait de voir si elle avait évolué depuis ces derniers jours. C'est après avoir enfilé une robe moulante et courte, une veste à capuche et des cuissardes à talons, que l'idole se dirige vers les jardins après avoir rabatue sa capuche sur sa petite tête noisette... Histoire d'avoir un peu de répit et passer innapercue. Mais la serre semble être déjà le refuge d'une damoiselle. Une damoiselle qu'Ange avait déjà appercue, ayant gravé dans son esprit le joli minois de cette dernière... Mais la dernière fois qu'elle l'avait vu... La pauvre n'était pas dans un tel état.

S'il y a bien un sujet ou Angélika reigne, c'est le sexe. Disons le crument ! Elle avait offert son corps... Ou plutôt pris celui de son ancien meilleur ami, à l'age de 15ans. Ca parait jeune, sauf quand on est déjà un sex symbol quelques années déjà auparavant. Depuis, elle ne s'était jamais privée de rien, et n'avait jamais eu de réelles limites, curieuse sur absolument toutes les pratiques et dérives de ces moments exquis. Alors, elle pouvait dire sans peine, que la petite papillon, ou du moins son corps, quémendait du vice jusqu'à ne plus en pouvoir. Et cela arracha un sourire à la féline, qui entrait sans un bruit dans la serre. Elle était tellement absorbée dans sa lecture qu'elle ne la voyait même pas... Mignone petite créature... Visiblement nouvelle, elle, dans ce sujet.

La voilà privée de son livre, comme envolé devant ses yeux. C'était presque le cas. C'était plutôt la féline, ayant repoussé sa capuche sur ses épaules, qui avait saisit de ses doigts délicats, le haut du livre, pour le lui retirer des mains, et, un sourire amusée aux lèvres, elle observait la jolie toute émoustillée de haut en bas, sans la moindre once de gène. Sans rien dire, laissant la pauvre brune peut être dans un état de gène avancé, elle observa le titre du livre et lu en travers le passage qui semblait lui faire tant d'effet. C'était adorable... Mais rien comparée à ce qu'était l'acte vécu à l'instant T ... Après avoir doucement ricaner, sans être moqueuse (ce n'était pas son genre), elle souffla alors en posant ses deux grands yeux vairons et profonds sur la papillon

«Et bien, je ne pensais pas que ce serait ton type de lecture... Amélia.»

Plus facile de se rappeler du nom de quelqu'un, surtout que vous remarquez, quand elle est dans votre classe ... ♫
Une chatte qui a du goût

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 16

Clochettes : 175

Date de naissance : 04/07/2001

Occupation : Élève, classe 2

Messages : 404

Date d'inscription : 09/01/2018

Localisation : Au Gym, comme tout bon sportif de la classe 2

MessageSujet: Re: Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)   Dim 4 Fév - 2:46

Ces mots qui s’étalait devant elle, Ô combien elle les aimaient? Était-ce son imagination fertile qui lui permettait de rêver de ce doux rêve éveillé? Ou était-ce la façon dont l'auteur avait de décrire ces scènes avec une tel vivacité que l'on pouvait facilement se l'imaginer. Un mélange des deux peut-êtres. Peut importait pour la petite papillon émoustillé, le simple fait de s'imaginé lui semblait agréable. Mais au fur et a mesure qu'elle s’abreuvait de cette fantaisie, des questions lui venait à l'esprit. Quel sentiment traversait l'esprit des deux complices aux moments de l'acte? Quel folie les animaient au point de se laissez aller à ces impulsions qui lui semblait presque instinctives. Que pouvait-on ressentir de ces caresses, de ces baisers et du côté intime qui semblait être d'une parfaite homogénéisation de l'âme des deux protagoniste de ces histoires enivrante? La seule chose dont elle pouvait être certaine selon le livre, était que la sensation n'était que pure euphorie. Le nirvana, le septième ciel, rien de ce qui sortait de l'état d'âme humaine ne semblait pouvoir rivalisé avec cette sensation que décrivait l'auteur. Était-ce à ce point enivrant? Là, maintenant, sa curiosité était pleinement concentré à vouloir en savoir plus. L'idée de posé le livre pour ne serait-ce que voir ce qui se passait autours, si les heures avaient passés, si son corps avait faim, ne lui passait même pas par l'esprit. D'un côté, on pouvait dire qu'elle était affamé... affamé de cette lecture et de son esprit intrigué qui....

-Heh?!

La surprise de voir son oeuvre littéraire disparaître comme par magie fut comme une douche froide sur les épaules de la jeune fille. Elle n'avait absolument pas vu le coup venir, ni même compris durant les courtes premières secondes ce qui était en train de se passer avant de se rendre compte qu'elle était en présente de quelqu'un. Et il fallait dire que dans l'état ou elle était, la première réaction qu'elle eu fut plutôt mignonne. Une gêne sans pareil s'empara de la jeune fille qui avait l'impression d'être aussi nu qu'un vers. Ses jambes genoux, toujours collés l'une a l'autre se tortillèrent a l'opposé de la présence. Ses mains couvrirent rapidement sa poitrine, comme si elle avait eu une soudaine crainte que la personne devant elle pouvait voir au travers de ses vêtements. Ses lèvres se pincèrent d'avantage, comme si elle avait crainte de provoquer une quelconque réaction néfaste chez cette personne qui était devant elle, ou encore de dire une sornette, la mettant dans un embarras à vouloir ce pendre. Et son visage... reflétait les globules rouges sang qui courrait tel des fous pour tenter de ce mettre à l'abris devant tant de honte, sans jamais trouver un lieu propice pour bien camoufler cet émotion. Son esprit tant qu'à lui était si embarrasser que son cerveau s'en trouva paralyser. Seul ses yeux furent suffisamment éveiller pour réagir, posant ceux-ci sur la féline qui lui avait volé son moment d'intimité.

Angélika, l’idole la plus connue du campus... probablement plus que tout les personnes de sang royaux réunies. Une très jolie féline à vrai dire. Oops... peut-être qu'Amélia était encore un peu trop affecté par ses pensées, n'ayant pas retournée totalement à son état d'esprit dit ''normal.'' Détournant la tête embarrassé, puisqu'il était trop tard pour reprendre le livre si rapidement prise de ses mains, la petite princesse n'eu d'autre choix que d'attendre le jugement de l'idole a son égard. Un simple rire, sans tonalité négative. Douce aux oreilles, loin d'être agressante ni moqueuse. Compatissante, sympathisante? Quelque chose qui sonnait plutôt amusé. La tension tomba un peu en même temps que la féline lui faisait sa remarque. La papillon tenta de lui jeté un regard, mais elle en était incapable. Regardant à gauche, à droite, dans les airs. L'embarras de s'être fait prendre avec de tels histoire en tant que princesse lui taraudait l'esprit. Et si la féline commençait à lancer des rumeurs a son sujet... Fallait mieux qu'elle trouve une bonne raison pour ne pas lui ouvrir la porte.


-Ce... c'est... *Ce n'est pas ce que tu crois.*

Commença-t'elle à bégayer avant de finir la phrase dans son esprit. Car elle ne pouvait pas dire cela. N'importe qui de moindrement intelligent comprendrait quelque chose... et si elle disait ça, en viendrait rapidement a des conclusions hâtives. Surtout causer par sa réaction qui ,devait-elle avouer avec un certain recule, était un peu trop réactif à la situation. Elle se sentait comme un enfant qui s'était fait prendre la main dans le sac à faire quelque chose de honteux. Ah! Ce qu'elle ne donnerait pas pour avoir le pouvoir de se rendre invisible en ce moment.

-C'est ma soeur qui me la conseillé... Elle m'a dit que c'était pour m'ouvrir l'esprit.

Si ça soeur serait la, elle serait immédiatement morte, étouffé par un délire de ricanement a faire réveiller les morts. Cela devait plus que paraître dans son visage que le mensonge planait dans ses paroles. Oh vraiment pauvre Amélia, elle se renfonçait d'avantage dans la honte. Bon... il fallait qu'elle change vite de sujet. Desserrant son étreinte sur son pauvre corps qui bouillonnait, la jeune demoiselle, raide comme un I sur son banc, tenta de se tenir d'une façon un peu moins expressive. Les genoux revenu vers l'avant, seulement croisée au niveau des chevilles et ses deux mains se succédents sur ses cuisses. Un faible sourire s'afficha sur son visage avant qu'elle ne pose une question, tentant bien évidement d'éloigner le sujet du livre de la discussion.

''Tu...hum... à fini tes cours pour la journée toi aussi? Et hum... tu est venu seule? ''

Cette dernière question était presque rhétorique. Puisque bien évidement il n'y avait personne avec elle. Cependant, connaissant bien entendu la réputation de la jeune femme, une bande de groupie discret pouvait se tapir dans les coins et les recoins cachés derrière les plantes. Et si ceux-ci avaient vu la scène... la petite papillon voudrait vraiment mourir de honte. D'ailleurs, il était évident que malgré les questions posés, elle cherchait a gauche et a droite pour voir si les deux femmes étaient vraiment seules. Fallait mieux s'assuré le plus rapidement possible qu'une seule personne l'ait vu dans cet état... vu qu'une était déjà de trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 92

Occupation : Idole professionelle

Messages : 137

Date d'inscription : 22/10/2017

Localisation : Dans les couloirs

MessageSujet: Re: Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)   Mar 13 Fév - 10:10


 
Parlons bien, parlons s*xe!
Amélia & Angélika




S'ouvrir l'esprit? Ca c'est sur que ce genre de bouquins t'invitait à ouvrir ton esprit et bien d'autres choses. Amélia avait bien de la chance de s'être fait prendre la main dans le sac (dans la culotte?) pour ce genre de choses, car c'était bien la dernière pour se moquer d'elle ou le crier sur tout les toits. Ses grands yeux bicolores ne la quittent pas et ne lui accordent pas un instant de répit où elle ne la fixe pas, toujours cet adorable sourire au coin de ses lèvres pulpeuses. Regardez là... A regarder à d'autre à gauche... Le palpitant qui battait à cent à l'heure comme si elle fut championne de marathon... Se tortiller sur place. Et une question qui échappe ses lèvres de papillon pour trahir une nouvelle crainte. Craindre qu'Ange ne fut pas la seule à avoir été témoin de son petit moment de détente et qu'à tout moment, une dizaine de tête pouvaient sortir d'entre les fleurs et les plantes pour se moquer peut être allégrement d'elle. Mais rien de tout ça ne risquait de lui arriver. Même sans attendre la réponse, elle guettait déjà pour trouver la réponse toute seule.

Après avoir laisser échapper un soupire amusée, la jolie féline se laisse doucement tomber à coté de la princesse sur le banc pour se faire une place, qu'elle se décale d'elle même où qu'elle doive s'imposer, croisant alors ses longues jambes fines en laissant sa robe dévoiler le début de ses cuisses fermes. En tendant sa main vers l'une des fleurs d'orchidées qui se dirigeait lentement vers sa perte, elle détache un des pétales déjà presque tombé mais toujours coloré de son violet vif, pour en faire un marque page et le glisser alors entre les pages où s'en était arrêter Amélia (où elle l'avait interrompu plutôt) ne voulant pas lui gâcher sa lecture, refermant le bouquin dessus pour lui rendre. Totalement angélique cette demoiselle, non?

«Il n'y a personne avec moi, ton secret est bien gardé. Tu me connais non?»

Répliquait simplement la jolie idole, totalement ironique. Ici elle faisait plus référence à sa réputation de croqueuse d'homme plutôt que de célébrité. Mais ma jolie petit papillon... Aucune chance que tu dévies la discussion. Si tu aurais pu tomber sur quelqu'un qui te balance, où fasse mine d'avoir rien vu, là, Angélika allait garder ton secret bien au chaud, mais gratter toute la surface pour atteindre la partie importante. Elle se penche alors vers la brune pour réduire la distance entre elles et lui offrir possiblement une jolie vue sur son décolté généreux, alors qu'elle soufflait

«Pourquoi une princesse aurait besoin de ce genre de lecture quand elle peut avoir tout les garçons à ses pieds?»

Non, la féline ne se doutait absolument pas qu'Amélia pouvait être totalement pure et vierge, mais si elle aurait du s'en douter. Le sexe faisait tellement partie de sa vie et de son quotidien qu'elle oubliait que c'était un sujet encore sensible chez certains... Elle sourit alors, puis réfléchit d'elle même... Rajoutant un

«Tu sais bien que c'est mieux en vrai que de la simple lecture... Ou alors... Tu es...?»

Bravo Angélika. Surtout qu'elle est plus jeune que toi.. Bon ok à son âge tu étais déjà active mais... Le monde entier ne peut pas forcément être aussi dépravée que toi ... ♫
Une chatte qui a du goût

 

 
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 16

Clochettes : 175

Date de naissance : 04/07/2001

Occupation : Élève, classe 2

Messages : 404

Date d'inscription : 09/01/2018

Localisation : Au Gym, comme tout bon sportif de la classe 2

MessageSujet: Re: Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)   Jeu 15 Fév - 22:54

Personne, ni a droite, ni a gauche, ni... Bon, elle n'était pas allez jusqu'à regarder derrière quand même. Cela aurait été un tentinet trop impoli. Et bien sûr devant elle ne se trouvait que la seule témoins de cette situation. L'idole se rapprocha alors d'elle pour prendre place à ses côtés. La papillon ne se vexa pas du fait qu'elle s'impose ainsi, ce qui aurait été probablement mal vu par bien des membres de la famille royal, ou ceux issue d'hybridation un peu plus territoriaux. Bien que la princesse réalisa que c'était en quelque sorte un manque de respect. De tout façon, elle n'allait pas en faire un drame pour si peu, puisque son intention ne semblait pas être de la contrarier. Elle s'était donc simplement tasser, pour lui faire une place, vu qu'elle était déja au centre du banc. Angélika, après avoir capturer une pétale de ses doux doigts félin, lui remis le bouquin qu'elle lui avait subtilisé plus tôt, usant de la pétale pour s'assurer qu'elle ne perde pas la page.

-Merci.

Laissa échappé la jeune femme timidement. De ce geste, elle voyait bien que la féline n'était pas ici pour se moquer d'elle. De plus la charmante féline lui confirma qu'elle était venu seule. Cette révélation réussi a calmer un peu la jeune fille qui laissa échappé un soupir de soulagement. Non sans garder une certaine pointe de nervosité. Si celle-ci lui avait bien laisser entendre qu'elle allait garder son secret. Amélia ne pouvait confirmer pour combien de temps. Est-ce que la princesse papillons lui faisait confiance? Bien elle ne pouvais pas dire qu'elle ne la croyait pas a cent pour cent. Pas plus qu'elle était certaine que cette dernière allait tout dévoilé de ce qui c'était passé un peu. La dernière question qu'elle lui posa a la fin de cette remarque était celle qui trottait justement dans son esprit. La connaissait-elle si bien qu'elle le pensait?

-Bien... pas vraiment.

Les deux femmes ne s'étaient, selon ses souvenirs, jamais parlé jusqu'ici, si ce n'était peut-être qu'un bonjour d'usage et de respect. Peut-être... même la elle n'était pas sûr. De son côté, Amélia était bien connu de par sa réputation royal et peut-être autre chose, mais si c'était le cas, elle n'en était pas au courant. Tant qu'à Angélika, que savait bien Amélia sur celle-ci? Elle était une idole depuis plusieurs années, pour avoir déja écouté certains de ses morceaux. À l'école elle était très populaire, probablement plus que bien des personnages royaux, elle incluse. Pour une personne qui n'était pas issue de la noblesse où de la royauté, c'était un exploit admirable. Ses groupies étaient autant constitué d'homme que de femme. Elle était de la famille des félins. À part ça rien... niet... nada. Alors non, elle ne pouvait pas dire qu'elle la connaissait.

La chatte était un tentinet intimidente en ce moment, un peu trop sûr d'elle-même et ce permettait un agissement plutôt familier avec elle. Ce n'était vraiment pas le genre de réaction qu'Amélia était habitué de vivre face à une nouvelle personne. Et avec son esprit qui venait de vagabonder dans un état de certaine luxure, elle s'étonnait elle même de réagir physiquement à sa provocation. Que celle-ci soit volontaire ou non. Alors que l'idole se penchait vers elle en lui posant une question qui semblait être réthorique, Amélia ne pu s'empêcher de laisser le haut de son corps basculer légèrement par derrière et baisser le regard un cours moment. Se rendant vite compte que ce qu'elle regardait n'était pas ses mains comme elle avait eu l'intention de faire mais quelque chose d'un peu plus embarassant a regardé dans son état, elle détourna vivement la tête embarassé. Par la question? Par ses agissements? Elle même n'en était pas sur.

-B...bien...

Elle aurait pu aisément répondre à cette question en temps normal. C'était simple après tout. Être princesse ne signifiait pas qu'on pouvait avoir tout le monde à ses pieds et Amélia, de son inexpérience, n'avait jamais eu dans l'idée que les hommes étaient intéressé par son physique. À ses yeux, ils la regardaient parce qu'elle était princesse, et que les princesses, ça se respectait. Non? Avait-elle tout faux? Maintenant qu'elle avait l'esprit dans ce genre de pensée, il fallait dire qu'elle même se permettait de regardé les gens autrements. Homme... mais aussi étrangement femme. Petit détail qui la gènait un peu d'ailleur. Après tout, les gens du même sexe était physiquement incompatible non? Mais bon, son embaras très visible, ne lui avait pas permis de répondre à cette question. Angélika continua donc, semblant avoir trouvé une corde sensible qui fit frémir Amélia lorsque l'idole posa la question. Était-elle aussi transparante que cela. Cette fois, ce n'était pas seulement l'embarras de la situation qui la submergea mais la honte aussi. Pas parce qu'elle avait honte de ne pas l'avoir fait. De toute façon il n'y avait personne qui commençait avec ce genre d'expérience. Non, elle avait simplement honte qu'une parfaite inconnue ait réussit a lire en elle aussi facilement. Ah cette foutu faiblesse d'esprit qu'elle ne savait pas comment gêré en ce moment. Incapable d'affronté la confiante féline, Amélia évitait son regard, tappant nerveusement de ses doigts un moment avant de confirmer ce qu'elle savait déja par sa réaction.

''Je... je n'ai jamais rien fait avec personne. Ce genre de relation m'est totalement inconnu. Et... tu crois vraiment que tout les garçons ce jetteraient à mes pieds?''

Seulement à cette dernière remarque la jeune fille releva les yeux. Son regard rempli d'une curiosité sans borne. Elle voulait savoir si vraiment se serait si facile d'avoir quelqu'un pour... Enfin... le côté scientifique, curiosité. Peu importe quoi, elle voulait certainement faire l'expérience un jour... probablement rapproché. Même si elle ne se sentait pas tout a fait prête. Même si elle était confuse sur la démarche à suivre, sur les premiers pas a faire. Elle voulait s'informer et essayer. Vivre ce moment qui semblait être... Quelque chose qu'elle ne pouvait pas encore décrire en mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 92

Occupation : Idole professionelle

Messages : 137

Date d'inscription : 22/10/2017

Localisation : Dans les couloirs

MessageSujet: Re: Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)   Mer 21 Mar - 16:53


 
Parlons bien, parlons s*xe!
Amélia & Angélika




Prout:
 
Une chatte qui a du goût

 

 


Dernière édition par Angélika Mamoru le Mar 17 Avr - 16:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 16

Clochettes : 175

Date de naissance : 04/07/2001

Occupation : Élève, classe 2

Messages : 404

Date d'inscription : 09/01/2018

Localisation : Au Gym, comme tout bon sportif de la classe 2

MessageSujet: Re: Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)   Mer 21 Mar - 23:02

Et bien, à croire sa réaction, soit la minette était certaine des charmes du petit papillon innocent, soit elle ce moquait simplement d'elle. Son rire n'avait rien de très réconfortant, pourtant, on ne pouvait pas dire que c'était forcé. Angélika riait définitivement de bon coeur. Amélia ne pu s'empêcher d'avoir une moue très légèrement contrarié à cette réaction. Après tout, elle ne s'était que depuis peu pencher sur le sujet de la séduction. Si elle faisait éffet, elle n'en avait absolument aucune idée. Ce n'était pas comme si elle portait attention à tout ceux qui la regardait. Lorsque l'on était une princesse, il fallait savoir éffacé la présence des gens. Parce que la popularité les incitaient à vous regarder, à vous juger. Et honnêtement, elle s'était lasser depuis le jeune âge de ce faire regarder parce qu'elle était une princesse. Alors c'était tout naturel pour elle de simplement passer son chemin sans voir qu'on la dévisageait avec envie. Peut-être que maintenant, elle ferait un peu plus attention. Puisque de toute façon, elle même commençait à regarder les gens d'un autre manière.

La star se tourna enfin vers la princesse ailée, puis porta sa main jusqu'à son menton. Amélia était surprise, un peu trop pour réagir même. Ou plutôt, la curiosité l'empêchait d'agir. Elle voulait savoir pourquoi la chatte agissait ainsi, ce qu'elle avait en tête. Ce ne fut que lorsque cette dernière s'appuya légèrement qu'Amélia se raidit. Toujours prise entre ses sentiments variant de la gêne à la luxure, son coeur se mis à battre un peu plus fort au doux contacte de l'aîné. Si bien qu'elle voulu reculer, légèrement intimidé par tant d'assurance, la prise ferme que possédait l'idôle sur son menton l'en empêcha. Alors que celle-ci se rapprochait dangereusement trop près de son visage la petite papillon ne pouvait s'empêcher de ce demander ce qu'elle faisait. Elle ne s'apprêtait pas à l'embrasser tout de même, non? Non non... il ne fallait pas, elle n'était pas prête. Son premier baisée voler ainsi, comment se sentirait-elle? Mais d'un autre côté, cela ne la dégoûtait pas vraiment non plus. Angélika était certe d'une grande beauté, même pour une roturière, elle pouvait faire envier de nombreux membre de la royauté qui se masquait derrière une panoplie de produit de beauté. Alors dans le fond... c'était bien? Mal? Amélia ne le savait pas, mais elle retenait son souffle d'anticipation. Autant essayé de se détendre et d'apprécier l'expérience.

Seulement, la femme d'expérience ne semblait pas avoir les mêmes idées que la princesse. Celle-ci c'était simplement arrêté à quelques milimètres du visage royal. Amélia n'avait qu'à légèrement se penché et ses lèvres pourraient entrer en contacte avec ceux de sa voisine... Et ce qu'elle semblait être délicieuse sur le moment. Mais non... Angélika lui souffla quelque chose tout simplement. Elle confirma que la princesse avait de quoi à faire tourner les têtes. Donc, Amélia avait vraiment été aveugle depuis tout ce temps. Puis une question... ce qui la retenait. Ouf... c'était plutôt embêtant à penser, encore plus à discutés. Tant qu'au prince charmant, la chatte avait tout faux à ce sujet. Cette dernière relâcha donc sa douce étreinte, au plus grand bonheur d'Amélia, comme à son plus grand regret. La papillon commençait à étouffé sous cette chaleur, le sang devait commencer à lui enfler le cerveau tellement elle sentait son sang lui monté à la tête. Ou... à quel idiote, elle avait presque oublié qu'elle retenait encore son souffle. La pression tomba alors que la princesse ailées laissa échappé d'une lente expiration l'air de ses poumons en détournant le regard. Gênée, pensive... que pouvait-elle dire à ce sujet. Elle savait Angélika... ou plutôt sentait qu'Angélika... était beaucoup plus expérimenté qu'elle dans ce domaine. Cela ce voyait à l'assurance qu'elle dégageait. La pauvre Tiamat qui ne savait rien la dessus, allait vraiment discuté avec une inconnue sur le sujet? C'était peut-être pour le mieux, après tout elle avait l'expérience. Amélia n'avait rien a perdre à lui demander.


''Je... ne cherche pas vraiment le prince charmant. En fait, j'aimerais bien avoir un peu d'expérience lorsque je serai finalement forcer de me marier. C'est juste que... Je ne sais pas comment m'y prendre, je ne connais rien à ce sujet.''

Commença la jeune femme d'un ton timide. Puis elle ramena son regard curieux vers sa voisine en ce forçant un sourire. Elle remarqua bien qu'Angélika avait le regard sur son livre. Que pensait l'idôle de cette façon de s'informé? La certitude se dégageait de cette dernière lorsqu'elle confirmait que c'était bien mieu en vrai qu'en livre. Du moins dépendament du partenaire.

''Et... peut-être que j'ai peur de mal faire au début, de ne pas me plaire. Ou... de plaire a mon partenaire par mon manque d'expérience. Sinon, même si je n'attend peut-être pas le prince charmant, je n'irai pas non plus sauter le premier venu. Je ne veut juste pas regretter ma première fois. C'est... peut-être quelque chose de spécial. Non? Toi, comment as-tu commencé tes expériences? Avait-tu aussi des craintes? Comment t'est tu lancé la dedans?''

Amélia voulais savoir... C'était une chose de lire un livre. Mais ce n'était quand même qu'une histoire. La réalité était souvent différente. Même si les livres pouvaient être tiré d'un part de vérité. Bon, peut-être quelque cherchait simplement un peu de courage pour pouvoir ce lancer elle aussi. Au dire de l'idole, c'était vraiment quelque chose de plaisant.

''C'est un peu étrange à dire, mais j'ai toujours été le genre de fille à mettre la théorie en pratique. Et pourtant, j'ai pas tant l'impression que nos cours sur le sujet soit suffisament explicatif. Enfin je veut dire qu'on connais l'approche physique, mais l'approche psychologique... Bref, je ne sais pas trop quoi penser sur le sujet. C'est peut-être pour ça que je suis si incertaine mes envies. ''

Ah, ça faisait du bien de dire ce qu'on avait derrière la tête, de faire part de nos craintes à quelqu'un. Même si Amélia ne savait pas quoi pensée au sujet d'Angélika. Mais celle-ci était ici et semblait bien vouloir lui parler. Restait maintenant à savoir si elle avait un tempérament de grande soeur, ou si elle allait finir par ce moquer de la pauvre adolescent perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 92

Occupation : Idole professionelle

Messages : 137

Date d'inscription : 22/10/2017

Localisation : Dans les couloirs

MessageSujet: Re: Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)   Mar 17 Avr - 16:20


Parlons bien, parlons s*xe!
Amélia & Angélika




Un peu d'expérience... Et un mariage forcé... Evidemment, mademoiselle était une princesse. Etaient elles toute dans l'obligation d'accepter ce statut et de devoir passer le restant de leur vie dans les bras d'un homme qu'elle n'avait pas choisis? Cette idée attristrait la féline qui, elle, avait toujours vécue dans la liberté la plus totale, sans avoir l'obligation de se marier avec le premier type qui plairait à ses parents... Ou sans avoir l'obligation de se marier tout court d'ailleurs. Elle pouvait avoir le plaisir de rester un éléctron libre pour le restant de sa vie, tout en emmerdant ceux qui pensaient que les femmes sans bague au doigt avait raté leur vie... Car du haut de ses 18ans, Angélika considérait qu'elle avait déjà plutôt bien réussit dans sa petite vie, et ça, sur tout les sujets d'ailleurs.

La pauvre papillon semblait avoir tant de doutes et de questions sur le sujet. Et la jeune femme écoutait sans négligé le moindre détail et sans la couper alors qu'elle couchait ses incertitude à une quasi inconnue... Bon, ellen 'avait pas tout à faire tord sachant qu'elle était surement l'une des mieux placée pour lui répondre... Mais c'était surtout surprenant qu'une jeune femme de son rang, princesse, si pure et devant garder une certaine... Image se confie à l'exemple parfait de la jeune femme menant une vie de dépravation totale, qui pourrait réduire son image à néant... Et heureusement, oui, bien heureusement pour Amélia, Angélika n'avait clairement pas que ça à foutre, disons le clairement.

Toute cette discution allait tourné au brouillon si la féline ne mettait pas de l'ordre dans toute ces questions et interrogation. Elle prit la décision de s'y prendre pas à pas, et Amélia alla déterrer des souvenirs qui étaient enfouis dans le crâne de l'Idol depuis un certain temps. Sa première fois...Cela remontait à 3ans, techniquement ce n'était pas il y a si longtemps que ça, mais les expériences avaient tant défilés que c'était parfois dur de remettre les choses dans son contexte. En retenant un soupire, la belle se laisse doucement reposer sur le canapé et croise les bras sous sa poitrine après avoir abandonné le livre sur le coté

«Ma première fois... J'avais 15ans. J'était plus ou moins documentée sur le sujet, enfin, a mon niveau quoi, l'érotisme et la pornographie avait rapidement été des sujets mis devant mes yeux vu que j'ai été mis à la lumière du monde a mes 14ans... Je n'était pas spécialement pressée ou anxieuse, j'me disais "Ca arrivera quand ca arrivera". Et c'est arrivé après l'un de mes concerts. Un de mes fans, euh... Jean, c'était son nom je crois, avait réussit à se glisser jusqu'à ma loge, à l'époque je n'avais pas autant de sécurité de maintenant. Il avait 17ans, il était beau et m'attendais avec un bouquet à la main. Penses tu. Encore affectée par l'excitation du concert, je lui ai vite tombé dans les bras et on a fait l'amour sur le canapé de ma loge. Elle marque une pause et rit doucement, ça semble être un souvenir tout à fait agréable pour elle. Et elle n'as pas du tout l'air d'être genée d'en parler. J'me souviens pas de grand chose, sauf que c'était vraiment génial et qu'il avait les mains... Tellement douces et chaudes..

Elle accompagne ses mots en glissant une main sur la longueur de la cuisse de la papillon, avec légereté, alors que sa poitrine se soulève et se rabaisse, quand elle se mord la lèvre et soupire, laissant de nouveau sa main quitter le contact de la peau de la princesse.

«Attention, je dis pas que ta première fois sera merveilleuse ou désastreuse. Mais au final, on s'en fout non? Parce que ça porte bien son nom, c'est que ta première fois!»

La féline se lève avec élégance et se tourne vers Amélia. Elle vient chercher sa main et la fait se lever en reculant d'un pas, s'amusant à la faire doucement tourner jusqu'à elle et la saisissant à la taille de l'autre main, comme pour entamer une valse. Elle rapproche son visage du sien et lui confie

«Ce n'est qu'une entrée en matière. Tu as toute ta vie pour t'améliorer. Trouver le bon partenaire. Tenter des choses. T'éclater quoi!»

De nouveau le rire cristallin de l'artiste raisonne sous la serre et elle délie son emprise de la belle brune pour la faire tourner et lui faire regagner le banc. Le sourire qui décore ses lèvres laisse voir ses crocs félins, et son regard est bien plus qu'amusé. Elle observe la papillon, et se demande alors ce qu'elle allait bien pouvoir réservé a ses futurs partenaires entre les draps. Elle perdra surement rapidement sa chasteté et se laissera aller a la luxure et au plaisir de celui ci. Si le livre lui plaisait, Angélika se doutait qu'elle ne pouvait qu'alors adorer l'expérimenté dans le monde réel.
Une chatte qui a du goût


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Parlons s... *Rougis* (Pv Angelika)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parlons peu (!) mais parlons bien.
» Parlons du bon vieux temps (PV)
» DECLAN&JENNIFER- "Parlons autour d'un verre"
» Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue... (Juin 1664)
» parlons cuisine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le pensionnat magique :: Jardins-