[ FINI ]Comme des envies culinaires ( feat Sasori )

Age : 21
Clochettes : 317
Date de naissance : 12/08/1996
Occupation : Professeur de Potion
Messages : 84
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Dans son labo

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 28 Jan - 23:04


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



Comme des envies culinaires


*Gargouillis*. Impossible de se concentrer avec tout ses gargouillis incessants. Oui en effet, l'heure de déjeuner est déjà passée depuis quelques temps, voire beaucoup de temps après les heures de repas prises en commun. Il est assez difficile pour moi de compter les heures qui défilent quand j'ai le nez dans un bouquin. Surtout quand celui ci parle des plantes les plus efficaces contre les insomnies. Beaucoup de personnes ne trouvent pas le sommeil, et pourtant il est très important de dormir. Les élèves doivent être dans de bonnes conditions pour réussir leurs examens. Et en tant que professeur, je me dois de les aider à valider leurs examen.  

*Gargouillis*. Mais là il y a plus urgent. Mon ventre cri famine. Je suis capable de ne pas manger pendant des jours, jusque à cause de ma boulimie littéraire. Il est certes 14h et des poussières, mais il me faut absolument quelque chose à manger. Samy a déjà manger, je le nourris bien, contrairement à moi. Mais depuis mon retour du monde des humains, je ne me rassasie plus de la nourriture d'ici. Je suis devenue très exigeante au choix de mes aliments et à leur assaisonnements. Mais si je me mets à cuisiner maintenant, je n'aurai jamais fini ma lecture d'ici ce soir. C'est tout bonnement impossible de ne pas finir mon livre avant cette nuit.

Sortant de ma bulle, je me dirige vers les cuisines du Pensionnat, errant dans les couloirs, en espérant y trouver encore quelqu'un. Au vu de l'heure le service est terminé et les cuisiniers sont peux être soit encore en train de nettoyer, soit ils viennent tous juste de finir leur service. La chance sera t-elle de mon coté ?

Mes pas résonnant dans la cafétéria, l'endroit est vide. Normal puisque tout les élèves et les professeurs sont au pied levé pour être en salle de cours. Serrant mon livre entre ma petite poitrine, je cherche désespérément un cuisinier. Je ne vois malheureusement personne. Il y a t-il toujours quelqu'un ? A l'arrière des cuisines ? Je toque à la porte de service réservé aux personnels.

- " Bonjour. Il y a t-il quelqu'un ? "

Pas de réponse immédiate. Je décide de me poser sur l'une des table de la cafétéria, une bien visible. Mon livre posée sur la table, je feuillette quelques pages. Je vais patienter quelques instants. Si personne ne se montre, je rentrerai bredouille. Je ne suis pas à la minutes près.
codage par LaxBilly

Revenir en haut Aller en bas
Age : 36
Clochettes : 460
Date de naissance : 02/09/1981
Occupation : Second de cuisine
Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Dans les cuisines

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 29 Jan - 22:29



« Comme des envies culinaires »


Le bruit de goutte qui tombait derrière toi était d'une impeccable régularité. En fait, cet écoulement ralenti sonnait presque comme un rythme harmonieux. Un rythme avec lequel tu composast. Léger, au-dessus de sa casserole. Oh, rien de bien sorcier en train de cuire non. De l'eau, et du produit vaisselle. Dans l'évier, pas sur les plaques. Il fallait bien le faire de temps en temps...

Ce n'était en rien ton travail en général, mais, comme d'habitude, tu avais vite fait partir les commis et les serveurs pour te retrouver seul dans ton espace personnel. Enfin, qui ne le devenait qu'à la fin de service. C'était pour ça que tu le précipitais. Tu aimais rester seul avec tes idées, tes ingrédients et tes plats. Même si ça te laissait la fin de la vaisselle. Ca ne te dérangeais pas, vraiment.

L'égouttement se tu. Une seconde après tu relevais la queue en attrapant sans y faire trop attention la fiole qui contenait le précieux liquide. Tu le fais jouer devant la lumière en souriant, puis tu le ranges. Dans ton placard. Cette fiole a coté des autres. Et tu refermes bien soigneusement le placard. Quand un bruit que tu ne connaissais que trop bien te vrilla les tympans. Enfin, c'était presque inaudible, mais Dieu que ça sonnait désagréable pour toi.

Le troisième en quelques minutes. Soupir. Tu aurais préféré de la tranquillité, c'est pour ça que tu avais ignoré la question, l'appel qui était venu de la salle. Mais là tu ne tenais plus. Si encore un gargouillement passais à tes oreilles, tu... Enfin, tu ne ferais rien du tout, mais c'était énervant.

Tu est passé à la réserve, puis au frigo, récupéré dans les grilles un peu de viande. Tu coupes rapidement des morceaux et des copeaux que tu poses d'un geste léger dans l'assiette. Re-soupir. Tu te tournes vers la salle et tu t'y diriges. Une inconnue ? Bah tient. Au moins c'était pas une élève. C'était déjà ça. Elle semblait plonger dans son bouquin ? Tu la ramène sur terre en posant l'assiette devant elle.

- Fromage frais et triplettes de viande fumée. Je suis désolé, mais pour l'instant j'ai pas mieux à offrir.

Puis, sans plus de cérémonie, tu commences à te retourner vers là d'où tu venais. Soupirant de nouveau. C'était supposé être ton propre en-cas à la base... Erf, il faudrait que tu mettes un panneau précisant que ce n'était pas la soupe populaire ici. Au pas de la porte, tu les lèves les yeux aux ciels et jette un regards à l'autre inconnue par-dessus ton épaule.

- Et faites gaffes aux morceaux les plus sombres, ils sont très épicés. Bon appétit.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Age : 21
Clochettes : 317
Date de naissance : 12/08/1996
Occupation : Professeur de Potion
Messages : 84
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Dans son labo

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 29 Jan - 23:36


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



Comme des envies culinaires


Oh je vois !!!! Alors c'est pour cela que mon père s'est rendu dans le pays des Lotiers, pour calmer les angoisses et le stress. J'imagine qu'il voulait apaiser ma mère pour son accou.... Hein ? Mais je n'ai rien .... Une assiette, déjà sur table. Je lève le regard vers mon mon serveur. Un homme scorpion, grand, dont le violet vous saute aux yeux. Sa queue secrète t-elle du poison ? Mais avant même que je puisse prononcer le moindre remerciements, celui ci s'en retourne en cuisine.

Cette assiette m'a l'air appétissante, comme dans les bars où je me suis rendu chez les humains. Une bonne bière et une assiette garnie de fromages et de charcuterie. Sauf que là c'est beaucoup plus raffiné. Ça sent bon, même très bon. Cela m'a l'air succulent. Examinant scrupuleusement cette assiette, je redresse le visage vers mon inconnu serveur. C'est lui le chef cuisinier ? Épicé. J'ai hâte de manger.

- " Merci jeune homme ''

Amenant une première bouchée à mes lèvres de ces fameux morceaux épicé, je suis aux anges. Les joues rougies par la chaleur intense des épices, mon corps est tout feu tout flamme. Cette sensation de braise parcourant mes formes. C'est si bon. Je ne me rappelle pas avoir déguster un met aussi exquis. C'est digne des grands chefs cuisiniers français.

- " HUM !!! "

Ce son. Si érotiquement sorti de ma gorge. Oui. J'avoue. Je suis en extase. C'est très gênant venant de ma part. Mais c'est si bon. Cette odeur qui pique mes narines, ce jus qui coule dans ma gorge, cette sensualité dans ce morceau tendre. Je suis au paradis. Mon palet revit à nouveau, tel un phœnix revenant de ses cendres. J'ai chaud, si chaud. Ça fait tellement du bien. Est ce qu'on appelle plus communément un orgasme culinaire ? Je crois bien que oui.

J'évente mes joues avec mes mains, tel les geisha avec leurs éventails. C'est surprenant comme effet. Laissant le reste de mon assiette, que je compte bien terminé, je me lève pour remercier celui qui a préparé cette merveille. Me dirigeant vers le coin visible de la cuisine, je tiens à grandement à parler avec ce génie culinaire.

- " Excusez moi. Bonjour. C'est vous qui avez préparez cette assiette ? C'est juste .... Wahou. J'en reste sans voix tellement mon émotion est grande "

Rester sans voix, plutôt l'inverse oui. Replaçant une mèche de cheveux derrière mon oreille, je me dresse face à lui. C'est impressionnant un scorpion en y regardant de plus près. Son dard est il dangereux et nocif ? Tant d"intérêt pour cet organe. Cela attise ma curiosité de botaniste et surtout de maître des potions.

codage par LaxBilly

Revenir en haut Aller en bas
Age : 36
Clochettes : 460
Date de naissance : 02/09/1981
Occupation : Second de cuisine
Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Dans les cuisines

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 30 Jan - 0:18



« Comme des envies culinaires »


De ta cuisine, tu entends a mélodie de celle qui mange de l'autre côté de la salle. Oh oui, tu l'entends comme si elle n'était qu'à quelques pas de toi. Au moins elle avait l'air d'apprécier. Ou de hurler silencieusement parce qu'elle n'avait pas prit ton avertissement au sérieux. Au choix.

En tout cas, tu avais fait plus que ton taff, ça te convenait. Si elle aimait tant mieux, sinon tant pis. Et puis, vu le deuxième son, ele avait l'air d'apprécier. Ca ou elle avait commence quelque chose de bizarre dans le réfectoire. Éludant cette dernière possibilité, tu te prépares à remettre des mains dans l'eau encore pleine de mousse. Avant de te stopper. C'est dingue comment, dans ce calme, tout les bruits résonnait. Comme ceux des pas se dirigeant vers toi.

- Excusez moi. Bonjour. C'est vous qui avez préparez cette assiette ? C'est juste .... Wahou. J'en reste sans voix tellement mon émotion est grande.

Tu tournes la tête vers la brune. Laissant échappé un sourire en coin alors que tu relèves un sourcil. Elle t'avait appelé "jeune homme" non ? Si elle était assez vieille pour le qualifier de cette sortes, elle ne faisait pas son âge. Et du coup elle devait faire parti du personnel. Une nouvelle collègue en soi. Parce que son visage ne te rappelais rien. Et tu avais très bonne mémoire.

- Oh mais tout le monde en cuisine se plie en quatre pour servir quelque chose qui sied à votre palais...

"Tout le monde en cuisine", autrement dit toi seul. Bon après, c'est vrai qu'elle ne pouvait pas savoir que c'était tes réserve que tu faisait fumer dans l'arrière-cuisine. Tu laisses échappé un autre soupir, amusé cette fois-ci en débouchant l'évier derrière toi. Tu finirais plus tard apparemment, autant ne pas laisser l'eau sale répandre son odeur.

- En attendant, je suis satisfait que ma cuisine soit à votre goût, même si, encore une fois, ce n'était pas grand chose que cet apéritif. Du boeuf, du fromage, du piment et de la patience, en soi c'est tout.

Un sourire provocateur passa rapidement sur ton visage. Espérant avoir été capté dans un fraction de seconde. Si tu pouvais la mettre dans cet état avec des petits bout de fromage et de viande, jusqu'à où tu pouvais la pousser avec un des plats de ta composition ? Eh, le jeu en valait la chandelle...


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Age : 21
Clochettes : 317
Date de naissance : 12/08/1996
Occupation : Professeur de Potion
Messages : 84
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Dans son labo

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 30 Jan - 0:50


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



Comme des envies culinaires


Tout le monde se plie en quatre dans cette cuisine. Mais je ne vois personne d'autre. Non vraiment personne. Il n'y a que lui ici. Donc les compliments au chef doivent lui être attribué alors, si je ne me trompe pas. Je comprends mieux ce petit sourire en coin de lèvre. Tout les mérite lui sont accordés. Il peut en être fier. J'imagine que c'est très plaisant de recevoir des compliments sur quelque chose que l'on fabrique soit même. Oui c'est ça. C'est de l'autosatisfaction.

Si sa cuisine est à mon goût. Evidemment. C'est clair comme de l'eau de roche. Sa cuisine est surprenante. Et pourtant, ce n'est que du menu fretin selon ces dires. Il serait capable de mieux faire. Intéressant. Je demande à voir, même si je suis déjà conquise par ce que j'ai déjà dans mon assiette. De la patience. Je pense que l'amour qu'il met dans ses plats doit jouer aussi.

- " Patience, oui. Tel est mon nom. Si votre précédent plat n'est pas grand chose, comme vous dite. Je suis curieuse de voir ce que vous valez réellement mon cher "

Sourire provocateur, sur son visage, c'est le moment de le mettre au défi. Je suis sûr que cela doit l'amuser. Un chef cuisinier est prêt à tout pour satisfaire ces clients. Je suis une cliente exigeante, il a tout intérêt à faire un plat grandiose. Sinon je ne serais pas aussi tendre qu'avec l'apéritif. Je joue avec lui. C'est que je n'en ai pas l'air à première vue, mais j'aime rendre les choses plus enflammées.

Me retournant à ma place avec une démarche élégante, je me stoppe un moment, regarde le scorpion. C'est comme un enfant qui a envie de se surpasser. Cela me fait sourire. Des personnes aussi douées dans son domaine, il n'en cours pas les rues. Je lui lance les propos suivant :

- " Oh !!! Et. Pas de poison dans le plat de résistance, vous serez aimable "

Je me dirige à ma table, fière de lancer une pointe d'humour salée au jeune cuisinier. Mon livre et le restant de mon assiette m'attendent. Je me pose sur la chaise, fini de manger mon apéritif en savourant bouchée par bouchée ce qui rentre dans ma gorge. Je n'ai jamais mâché aussi doucement que maintenant. Savourer. Je savoure avec plaisir tout mon plat, tout en m'intéressant simultanément aux vertus de certaines plantes facilitant le sommeil.

codage par LaxBilly

Revenir en haut Aller en bas
Age : 36
Clochettes : 460
Date de naissance : 02/09/1981
Occupation : Second de cuisine
Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Dans les cuisines

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 30 Jan - 1:42



« Comme des envies culinaires »


Patience ? Et bien, au moins tu avais de quoi t'adresser à elle. Et puis, puisqu'elle était du genre a répondre à ta provocation en te mettant au défi... L'après-midi s'annonçait plus festif que prévu. Et cela n'allait pas pour te déplaire. Après tout, qu'est ce qui pouvait être plus satisfaisant que de passer du temps à cuisiner des vrais plats ?

Tu en perdais le rythme, à faire de la quantité industrielle pour nourrir toute les bouches tout les repas de la semaine pour tout le monde dans cet institut... Alors faire de la vrai gastronomie, non, généralement tu n'avais aucune raison de refuser. Eh... Ce que tu valais. Voyons si elle pouvait, elle, saisir la valeur d'un plat.

- Oh !!! Et. Pas de poison dans le plat de résistance, vous serez aimable.

- Je ne vois pas pourquoi vous évoquez cette possibilité...

Ca te fais ricaner. Elle avait même du culot et du répondant. Intéressant. Même si l'idée d'effectivement mettre le contenu d'une de tes fioles dans un verre te tentait un petit peu. Si peu. Si peu... Tu balaye tes cheveux, les attaches en queue de cheval rapidement et te concentre. Bon. Pas de poison. Mais de quoi l'étouffer quand même. Drôle.

Tu savais quoi faire. Il n'y avait rien de prêt, mais le plat que tu allais dessiner était bien ancrée dans ton imagination. En soi... 25 minutes suffirait. Tu avais tout à disposition, et largement de quoi faire plaisir aux papilles. Les tiennes comme celle de ta... cliente ? Eh, tu en étais à faire des prestations gratuites tiens. C'est mieux que de s'ennuyer sur la vaisselle. Au moins. C'est parti.

25 minutes ? Ton perfectionnisme laissera finalement une dizaine de minutes supplémentaires d'attentes. Tu avais rajouté des étapes de préparations, et prit le temps de diverger de la recette initial. Mais le client serait servi. Enfin, si au moment de donner le plat tu ne 'avais pas retiré aussitôt de sous le nez de cette... Patience. Dont le nom aura été sa vertu d'ailleurs.

- Si vous êtes aussi pressée de goûter à ma cuisine...
sachez que ça a généralement un prix... Enfin, je ferais une petite entorse à la règle si vous promettez d'arriver à l'heure du déjeuner la prochaine fois. Où si vous voulez vraiment un dîner aux chandelles, ne soyons pas timide, demandez-moi à l'avance...


Tu ricanes et poses finalement le plat sur la table sur la table. Tu ne connais même pas son nom, elle doit être franchement arrivée mais contrairement à tellement de gens ici, elle allait connaître ta cuisine. La veinarde. Et oui, c'était vaniteux. Et oui, jouer à retirer le plat de la fourchette était une forme de torture.

- 'Le Triple C', Curry de Canard au Citron, avec sumac et arachides. Et pour la petite touche empoisonnée - vous n'avez rien contre l'alcool j'espère madame.

Et tu déposes simplement un verre de vin rouge derrière l'assiette de ta seconde main. La petite touche finale, puisque tu sortais toujours des bien belles bouteilles de ta collection, pour ne pas gâcher. Du vin humain, qui plus est. La viande humaine était bonne mais les laisser cultivé leurs vignes valait le coup franchement. Le vin de chez toi paraissait si fade à côté...

Aussi fallait-il toujours cherché le meilleur. Et vu la difficulté de se procurer ces bouteilles, c'était un luxe. Par exemple : vin de Cahors dans ce qu'ils appellent le Pays de France. Sublime le canard et l'acidité du citron. un mariage élégant et percutant, plus qu'à constater le visage de Patience lorsqu'elle le comprendrait.

Et pour ça, cette fois-ci, tu seras aux premières loges, assis juste en face de ta cliente, toujours le sourire en coin.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Age : 21
Clochettes : 317
Date de naissance : 12/08/1996
Occupation : Professeur de Potion
Messages : 84
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Dans son labo

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 30 Jan - 8:58


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



Comme des envies culinaires


D'accord. Mais je savais déjà que la verveine et le tilleul en infusion avant d'aller se coucher le soir aident les personnes, particulièrement les personnes d'un certain âge à s'endormir le soir. Piquant, dans mon assiette, je me rends subitement compte que j'ai déjà dévoré tout ce qui y était disposé. Au moins ça eu le mérite de satisfaire mes papilles. J'ai hâte de savoir ce que ce cuisinier va me présenter par la suite. D'ailleurs c'est étonnant qu'il se retrouve ici, à la cafétéria du pensionnat. Sa place est dans un restaurant plutôt.

Tiens justement en parlant du loup, ou du scorpion à l’occurrence, celui ci m'apporte la suite du repas. Je sens que je vais me ... Me retirer l'assiette de sous mon nez, en voilà donc des manières. Ce n'est pas très correct de faire attendre une madame. D'ailleurs, je n'y pas spécialement prêté attention mais il me semble qu'il a mis un certain temps pour cette préparation. Il est vrai que cette '' punition '' est justifiée. Cela m'apprendra à ne pas respecter l'heure des repas collectifs. Il n'a pas tort. Un dîner aux chandelles. *Rictus* Il a du culot d'aller si droit au but. Je sais que c'est de l'humour mais tout de même.

- " Il est vrai que je n'ai pas respecté les règles des heures de repas, je m'en excuse. Mais ... vous êtes bien prétentieux de demander à une demoiselle un dîner aux chandelle, sans réellement avoir pris la peine de la connaître au préalable, et sans même se présenter à elle "

Puis ça sent si bon. Le plat déposer enfin sur table, il m'énonce le plat que je vais déguster : Triple C', Curry de Canard au Citron, avec sumac et arachides. Ce nom est à tomber. Ces odeurs aussi. Cela ne peux qu'être exquis en bouche. Mais ce qui me surprend le plus, c'est ce verre de vin, qui accompagne ce plat. Je n'en reviens pas. Du vin rouge. Il ressemble étrangement à ceux que j'ai pu boire chez les Humains. Je me saisis, du verre entre mes doigts, tourne le verre, et sens son arôme.

- " Jolie robe, jolie couleur. Aussi profond que le violet de votre poison je présume. Tenteriez vous de m'empoisonner selon mon avertissement de tout à l'heure "

Je le regarde avec un air taquin. Il a l'air d'aimer qu'on le titille et qu'on le cherche. C'est amusant. Je me saisis de mon couvert, une cuillère en bouche. Hum !!! C'est l'explosion. C'est si bon. Et avec un peu de vin .... C'est encore meilleur. Quelle subtilité dans l'association des saveurs. L'acidité du citron, le piquant du curry, la douceur du canard, et la touche sucrée du vin. C'est exquis.

- " C'est fabuleux !!!! Vous communiquerez mes compliments au chef "

Accompagné d'un clin d’œil cette phrase lui est tout bonnement adressée. Je me demande où il a pu se procurer un tel vin. A t-il été dans le monde des humains pour y apprendre la bonne cuisine ? Il en faut peu pour rendre une femme conquise. Ou alors c'est moi qui ne suis tout simplement pas compliqué et chiante, comme la plupart des autres femmes.

codage par LaxBilly

Revenir en haut Aller en bas
Age : 36
Clochettes : 460
Date de naissance : 02/09/1981
Occupation : Second de cuisine
Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Dans les cuisines

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 30 Jan - 22:31



« Comme des envies culinaires »


Que la magie culinaire fasse son oeuvre ! C'était un cadeau que tu lui faisait là quand même... Et un très bon test pour toi. Non pas que tu doutes une seule seconde de tes capacités, mais plus pour la nouvelle recette que tu proposais. Le canard à l'orange, c'était de la cuisine humaine connue. Mais le mettre en curry en changeant le fruit par l'acidité du citron et du sumac...

Oui, on pouvais dire que tu utilisais Patience comme cobaye. Mais elle l'avait chercher après tout. Et au final, il n'en risquait rien. Si elle appréciait, tout irait pour le mieux, sinon elle ne pourrais pas vraiment te le reprocher. Et pour un plat simple et relativement rapide que tu rajoutais mentalement sur ta carte, oui le jeu en valait la chandelle. Chandelle parfaite pour un dîner.

- C'est fabuleux !!!! Vous communiquerez mes compliments au chef

Hm, bingo. Enfin, c'était plus l'expression faciale de la dame que ses mots qui trahissait son appréciation. Et le vin avait fait son office, tel que tu l'avais prévu. Eh, tes idées marquait les esprits après tout. Alors évidemment tu étais tout sourire, ignorant rapidement la petite pique que t'envoyais ton cob... ta cliente.

Evidemment, le problème du plat était les ingrédients que tu avais utilisés. Enfin, deux des ingrédients. Le sumac et le vin. Epice et boisson venaient de chez les humains, et tu n'en avais qu'en quantité limitée. Tu devrais chercher des substituts si tu voulais le refaire. Ce qui ne te réjouissais pas du tout. Mais bon, tu te laissais cette tâche pour plus tard.

- Voilà bien ce que je pensais... A quoi servirais de me présenter alors que vous ne cherchez à connaître que ma cuisine.

Tu pousses un faux soupir en secouant la tête négativement, comme déçu. Tu en jouais, évidemment, tu avais déjà eu ce que tu cherchais après tout. Et potentiellement tu venais de mettre la main sur bonne cliente. Peut-être une bonne poire aussi. Faudrait voir. Avec un peu de chance, elle en deviendrait peut-être vraiment une, de cliente. Avec des vrais commandes. Ce serait bien, oui...

- Sasori Darcreos. C'est le nom du chef dont vous vantez tant les mérites. Eh, vous m'avez convaincu, il faudra que je le rencontre un jour ou l'autre...

Haussement d'épaule, tu ne caches pas non plus ton bâillement. Sarcastique, comme tes propos. Tu regardais Patience manger, en te délectant du spectacle. Tu aurais pu vivre dans l'or et le luxe en suivant ton père, mais rien ne t'aurais jamais fais plus plaisir de voir quelqu'un apprécier ce que tu lui servais. Non, c'était clair que là était ta place.

- Oh, et si vous avez tant de mal que ça à dormir, je ne suis pas spécialiste de la camomille, mais je peux aider... d'une certaine manière.

Tu étais relaxé sur ta chaise alors que ta queue faisais un rond avant se stabilisée, le dard juste au-dessus du verre à pied. Elle semblait s'y intéresser de prêt, alors pourquoi ne pas lui donner satisfaction ?


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Age : 21
Clochettes : 317
Date de naissance : 12/08/1996
Occupation : Professeur de Potion
Messages : 84
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Dans son labo

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Jeu 1 Fév - 9:07


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



Comme des envies culinaires


Oh le Pauvre, il est vexé que je ne m’intéresse qu'à sa cuisine. *Rire intérieur*. C'est en découvrant un plat qu'on apprend à connaitre son créateur. Est ce que ce jeune homme a un tempérament piquant, acidulé et doux ? Allez savoir. En tout cas, il a de la répartie et le sens de l'humour. C'est très appréciable. Sans doute que d'autre personne ne prenne que la peine d'avoir un intérêt pour ses plats, et moins pour le personnage qui a confectionné ces mets culinaires.

Sasori Darcreos. Drôle de prénom, mais qui lui va bien. Je me demande d'où provient l'origine de son prénom ? Certes Darcreos sonne très scorpion, dard etc. Mais Sasori, a t-il une signification particulière, comme moi avec le mien ? Peux être veux il signifier violet, tout comme la couleur qui prédomine chez lui. En tous cas il me fait rire. Quel beau jeu d'acteur.

- " Quand vous l'aurez rencontré faite moi signe, que je puisse faire sa connaissance également. Un plat aussi varié au niveau des saveurs, ne dois qu'être qu'une personne très intéressante, avec qui il serait agréable de parler. On apprend à connaitre un Chef, en goûtant d'abord sa cuisine "

Je déguste ce plat avec passion. Ce plat c'est comme un amour passionné entre un homme caliente et une femme aussi douce qu'attendrissante. Des opposés qui s'attirent. Un bel amour en quelque sorte. C'est vraiment délicieux. Il ne faudrait pas que je m'habitue à manger de plats aussi succulents. Ce serait compliqué de réaliser la même chose chez soi, et je n'ai pas vraiment le temps en ce moment de me mettre derrière les fourneaux.

- " Aider à dormir. Non. Ce n'est pas pour moi. C'est pour mon prochain cour. Une potion qui permettrait d'avoir un sommeil tranquille. Les élèves sont en période de stress. Il serait bien qu'il puisse réussir leurs examens dans de bonnes conditions, et cela en commençant à dormir paisiblement le soir, dans les bras de Morphée "

Voilà que je recommence à parler longuement quand il s'agit de potion, d'élèves et tout ce qui concerne mon domaine de prédilection. Il doit s'en moquer de cette attitude bienveillante, de cette réponse sérieuse alors que lui utilisait encore le ton de l'humour. D'ailleurs. Comment aider à m'endormir d'une certaine manière ? Je suis curieuse de savoir de quoi il veut parler.

- " Et comment pouvez vous m'aidez à m'endormir mon cher ?"

Dit de façon interrogatrice et joueuse, je ne suis pas dupe non plus. Un homme qui propose à une femme de s'endormir. Ça veut vouloir tout dire. Surtout quand son immense dard vient se dresser devant mon visage. Il est si imposant,et fascinant à la fois. J'ai presque envie de le toucher. Cette chose est capable de produire du poison naturellement, tandis que moi je suis obligé de mélanger divers ingrédients et divers éléments pour le fabriquer. En y réfléchissant bien, moi aussi en quelque sorte je fait de la cuisine.
codage par LaxBilly

Revenir en haut Aller en bas
Age : 36
Clochettes : 460
Date de naissance : 02/09/1981
Occupation : Second de cuisine
Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Dans les cuisines

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Jeu 1 Fév - 23:14



« Comme des envies culinaires »


Toujours dans l'ironie, le sarcasme, elle se forçait. Non pas à essayer de pas rentrer dans ton petit jeu, mais à y participer pleinement. Ainsi il était agréable de parler avec toi ? Tu en doutais fortement, tu te faisais plus facilement des ennemis que des amis. Et nombres de personne que tu croisais n'avait pas le sens du second degré, ou la volonté d'y répondre. Non, ce n'était pas toi qui est de bonne compagnie, c'est plutôt sa personnalité qui te rendais la discussion facile. Plaisant.

Patience. Tu ignorais encore son nom mais tu avais compris qu'elle était donc la nouvelle professeur de potion. C'est vrai. Il en fallait bien un. Enfin, si c'était pour "soulager" des élèves... Tu avais vécu des années d'étudiants ici, et encore maintenant tu ne comprenais pas le stress que certains ressentait avant un examen. Enfin bon...

- Et comment pouvez vous m'aidez à m'endormir mon cher ?

Et évidemment, en tant que professeur de potion, elle avait un intérêt potentiel pour ton venin. Volonté d'expérimenté ? Tss... Sans doute pouvait-elle être aussi passionner dans son domaine que toi dans le tien. Mais tu mettais en doute que tu pouvais apprécier ses mixtures comme si elle appréciait tes plats.

- Quel enthousiasme ! C'est peut-être la première fois qu'on me réclame ce service. Ce que je comprends, l'expérience ne doit pas être des plus plaisantes.

Tu fais tourner ta queue en l'air, la refaisant revenir vers toi avant de récupérer le dard dans ta main. Comme si tu le caressais, tu passais ta main sur la surface lisse pour finir par mettre le doigt sur la pointe. En le laissant un instant, une goutte de liquide finit par perler dessus. Et tu la fis passer directement sur tes lèvres, comme pour goûter. Puis tu secoues négativement la tête.

- Trop amer, vous n'aimeriez pas. Et je pense pas que ça soit très déstressant pour les élèves. En fait j'en suis sûr.

Tu évites de lâcher un "croyez mon expérience". Il n'était jamais du plus bel effet de lâcher ce genre d'information, surtout sur une première rencontre. Et si elle insistait, il lui passerait un de ses flacons, après tout il en avais tant...

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Age : 21
Clochettes : 317
Date de naissance : 12/08/1996
Occupation : Professeur de Potion
Messages : 84
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Dans son labo

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Sam 3 Fév - 15:09


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



Comme des envies culinaires


Je me doute pleinement que l'expérience de se faire piquer par un dard empoisonné d'un hybride scorpion, ne dois pas être la meilleure expérience au monde pour quelqu'un qui doit la subir. A part peux être pour les Masochistes ou les suicidaires. Mais justement, c'est intriguant d'en savoir plus. Tout, je veux savoir tout de ce poison. Non loin de moi l'idée de me faire piquer. Je ne prendrai pas ce risque, je ne suis pas folle. Mais une petite goutte juste pour l'analyser dans mon laboratoire, ce serait génial.

Perdue et fascinée par ce que cette queue peut faire jaillir, Sasori la fait bouger de nouveau, me l'enlevant de devant mon visage. Dommage, j'aurais voulu l'observer encore de plus près. Puis il me donne envie. Je le vois caresser la surface lisse de son dard, puis mettre son doigt sous la pointe. Est il conscient qu'il vient de mettre son doigt vers sa bouche pour y lécher ce liquide violet. Cet acte est très sensuel. Je rougis un peu. Prétendons juste que c'est le curry qui me fasse cet effet là.

- " Non en effet. L'amertume c'est pas très appétissante en bouche. Je préfère la manière douce. Donc je pense que mes potions sont plus adaptées pour mes élèves. Par contre, pour se débarrasser de personnes nuisibles, cela doit être un avantage "

Cela me donne même la chair de poule. En un instant il serait capable de m'injecter ce fluide en moi. Heureusement pour moi, il n'a pas l'air de me mettre dans sa liste noire. Bon je peux tout de même me créer un antidote, mais aurais je le temps de survivre jusqu'à sa confection ? D'ailleurs, le poison n'a aucun effet sur lui. C'est très pratique en tant que cuisinier. C'est un être fascinant, autant par son coté hybride mais de part sa personnalité. Ses plats reflètent une image différente de ce que peut renvoyer son corps.

- " Les effets de votre poison sont-ils instantané ou différé ? Oh pardon ... Veuillez excuser ma curiosité, mais cela m'intrigue particulièrement. De plus cela ne me concerne pas. C'est déranger votre intimité. Encore désolée "

C'est peux être quelque chose qu'il veut garder secret. Imaginez donc, transmettre une telle information pourrait lui être fatal. Je ne sais pas trop. Mon domaine me fascine tellement que je me permet d'être impolie et de poser des questions dans l'ordre de l'intimité, son intimité. Puis le personnage est intéressant, je ne voudrais pas qu'il pense que je n’intéresse qu'à sa partie animale. Ayant fini, mon assiette, je pose mes couverts dans l'assiette, pour lui faire comprendre que j'en ai terminé avec son plat.

- " En tous cas, sachez que vos plats sont à tombés. J'aime ce qu'ils dégagent. J'en apprend plus sur vous ainsi. Et je peux vous dire que la subtilité de vos créations reflètent une partie de votre personnalité que j'apprécie, plus que cette image que vous cherchez à renvoyer aux autres "

Comment va t-il prendre ses propos. C'est de la pure franchise de ma part. Et des fois la vérité peux blesser, même si ici, on est loin d'une remarque négative, au contraire, elle est plus que positive.

codage par LaxBilly

Revenir en haut Aller en bas
Age : 36
Clochettes : 460
Date de naissance : 02/09/1981
Occupation : Second de cuisine
Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Dans les cuisines

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Sam 3 Fév - 23:45



« Comme des envies culinaires »


Enfin un peu de gêne ? Tu laisse un sourire en coin s'étirer. Tu en aurais mit du temps à passer outre son masque, hein ? Eh, c'était peut-être puéril de ta part, mais tu te sentais victorieux. A qui parviendrais à garder son sarcasme jusqu'au bout, ... tes sous-entendus avaient eut, enfin, l'effet escompté.

Dans tout les cas, dame Patience semblait être très intéressée par ton venin. Plus que prévu d'ailleurs. L'évocation des "personnes nuisibles" te fait un peu ricaner. Ce serait mentir que de dire que tu n'avais jamais eu ce genre d'aspiration... Mademoiselle la nouvelle prof de potion. Aurait-elle des gens qu'elle préfère torturer que soigner ? Non... avec ce qu'elle avait dans son labo, probablement elle n'avait pas besoin de toi. Donc simple curiosité professionnelle.

- En tous cas, sachez que vos plats sont à tombés. J'aime ce qu'ils dégagent. J'en apprend plus sur vous ainsi. Et je peux vous dire que la subtilité de vos créations reflètent une partie de votre personnalité que j'apprécie, plus que cette image que vous cherchez à renvoyer aux autres.

Oh ? Oh. Et bah dis donc... Ca tu ne t'y attendais pas. Et ça devait sans doute se lire sur ton visage. Tu écarquilles les yeux, clignes quelques fois des yeux. Tu admettais le fait qu'on puisse comprendre des choses sur quelqu'un par sa cuisine, mais de là à sous-entendre qu'on voit en-dessous de ton supposé masque...

Intéressant. Intrigant. Alors comme ça tu avais "une image que tu cherchais à renvoyer aux autres". Patience... essayait-elle de lire en toi ? Plus qu'intéressant, ça pourrait être drôle de voir quelles conclusions elle en tirait. Tu te lèves de ta chaise tranquillement, reprenant en main l'assiette vide de Patience. Et en tu reviens de la cuisine avec... un de tes petits flacons. Que tu poses sur la table en reprenant place.

- Ce que vous me dites est intrigant. Mais je n'ai pas vraiment l'impression de me cacher. Et je vous pensais la nouvelle prof de potions, je n'ai pas été mit au courant du départ de notre psychologue.

Tu fais mine de réfléchir, en faisant rouler la fiole dans le creux de ta main. Patience semblait être une femme intéressante, et pour le coup tu avais bien envie de voir jusqu'à où poussait sa psychanalyse. Pas que tu avais envie de changer où que l'avis des autres t'intéressait... Mais ça ne te coûtais rien de demander.

- Mais continuez, je vous en prie. Voyez, j'ai même de quoi vous payer cette psychothérapie. Ça vous intéresse ?


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Age : 21
Clochettes : 317
Date de naissance : 12/08/1996
Occupation : Professeur de Potion
Messages : 84
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Dans son labo

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 4 Fév - 17:22


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



Comme des envies culinaires


Je pense avoir réussi à '' choquer '' mon interlocuteur. Les yeux qui clignotent, un air étonné, il me fixe. Au moins j'ai tendance à créer la surprise avec les gens à qui je tape la causette. Son sourire en coin à donc fini par se retirer laissant place à un air surpris. Il ne faut pas se fier au apparence, j'en suis la pauvre vivante. Paraissant froide, je suis loin de l'être, au contraire. J'aime être assez '' familière '' et joueuse avec autrui.

Sasori se relève, débarrassant mon assiette entièrement vide, et repars en cuisine. Pendant ce léger laps de temps, je rejoins mes pensées. Hum... Ce pensionnat regorge de personnalité très intéressante. Outre ma mission de devoir protéger les humains, je prends énormément de plaisir à enseigner mon art, et découvrir un personnel qui tout comme moi éprouve une passion dans son domaine. Certaines personnes exercent un métier par dépit. J'aime ceux qui sont passionnés, comme Sasori.  

Il revient avec un autre plat ? Non, pas du tout. D'ailleurs je suis surprise. Une fiole de poison? Et pas n'importe lequel, le sien. Il en garde dans des fioles. A quoi cela peut il bien lui servir ? En fin de compte, je ne souhaite pas tellement le savoir, j'en ai des frissons.
Moi psychologue. Non pas du tout, je n'ai fait que partager mes observations.

- " Oh non !!! Je ne suis pas psychologue pour un sous. Le psychologue du pensionnat fait très bien son travail. Je ne me permettrais pas de lui piquer sa place. Mais si vous insistez mon cher, je me ferais une joie de le remplacer, le temps d"une séance "

Une pseudo psychothérapie contre une fiole de son poison. Pourquoi pas. C'est un bon compromis. Mais je ne voudrais en tout point le berner ou l'arnaquer, juste pour une fiole de poison. Un poison si fluide et si profond. Allez, jouons le '' jeu '' jusqu'au bout. C'est pour la science.

- " Je ne pensais pas que la psychothérapie est un fantasme pour vous. J'aurais plus penser que l'infirmerie serait votre truc. Et le prix que vous proposez est très généreux. Mais si je joue les psychologues, j'aurais l'impression de vous duper. Ce qui n'est pas du tout mon genre. Il y a t-il quelque chose que je peux faire pour vous en échange ? " *Rire*

On parle bien ici d'un échange contre un autre échange. Acceptera t-il mon offre. En tous cas la sienne m'interesse fortement. Je ne sais pas en quoi je pourrais lui être utile, mais au moins le marché est équitable.
codage par LaxBilly

Revenir en haut Aller en bas
Age : 36
Clochettes : 460
Date de naissance : 02/09/1981
Occupation : Second de cuisine
Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Dans les cuisines

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mer 7 Fév - 20:44



« Comme des envies culinaires »


Pas psychologue ? Eh, elle te disait ça après avoir balancé l'idée comme quoi tu cachait ta "véritable personnalité", personnalité qui se reflétait dans ton plat. Certes, tu étais conscient que la cuisine dévoilait un peu du chef à l'origine d'un plat, mais de là à surpasser l'impression du face-à-face, c'était aller loin.

- Je ne pensais pas que la psychothérapie est un fantasme pour vous. J'aurais plus penser que l'infirmerie serait votre truc. Et le prix que vous proposez est très généreux. Mais si je joue les psychologues, j'aurais l'impression de vous duper. Ce qui n'est pas du tout mon genre. Il y a t-il quelque chose que je peux faire pour vous en échange ?

Hm, tu continues de faire tourner la fiole dans ta main, jouant sans vraiment la regarder. Elle surestimait clairement la valeur de ton venin... ou alors tu le mésestimais complètement toi-même. cette bouteille minuscule n'était qu'un échantillon, rien de précieux. Et pourtant... elle en avait envie n'est-ce-pas ?

Décidément, elle était intéressante. Patience... Voilà le type de personne que tu pouvais apprécier en la rencontrant juste une fois. Elle était curieuse, directe mais en étant polie et non sans un sens de la répartie. Malheureusement c'était rare. Et ce n'était pas les centaines d'élèves casses-pieds que tu avais déjà croisé qui te ferais dire le contraire.

- Une journée. C'est le temps qu'il me faut pour produire assez de venin pour remplir un flacon de ce genre. Ne vous inquiétez pas, ça n'a donc pas de valeur pour moi. Enfin, si vous voulez rendre service... Disons que je serais intéressé de voir quelle analyse vous me ferez là-dessus...

Tu poses la fiole et la fait rouler vers elle tranquillement en disant ces mots. Oui, elle était ce genre de personne à qui tu pouvais faire cadeau de ton venin sans les envoyés à l'infirmerie ou à l'hôpital. Quelle chance pour elle... Tu finis de t'étirer avant de te rapprocher, les coudes appuyés sur la table, une main soutenant la tête. Visage assez proche de ta collègue, avec un sourire volontairement provocateur.

- Maintenant dite-moi, je suis curieux. Vous voyez vraiment un masque sur ma personnalité ?

Allez, après tant de teasing et en remerciement pour le plat, elle pourrait bien te faire ce plaisir, non ? Et au diable les échanges équivalents selon X ou Y. Pour le moment c'était son avis qui comptait, pas ses services.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Age : 21
Clochettes : 317
Date de naissance : 12/08/1996
Occupation : Professeur de Potion
Messages : 84
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Dans son labo

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mer 7 Fév - 21:31


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



Comme des envies culinaires


Mes yeux sont fixés sur cette fiole qui tourne, tourne, tourne autour de ses doigts. Ce poison, si je peux juste le voir d'un peu plus près. Juste une fois. Cette couleur si intense. Un violet profond. Une belle couleur qui peut vous tuer en un '' dard '', heu un quart de tour. Quels sont ses effets ? Son temps d'action ? Son goût ? Sa texture ? C'est si captivant.

Une journée ? Autant !!! Goutte par goutte, il doit laisser couler son fluide dans une si petite fiole en une journée. Autant d'attente et de patience. J'en suis surprise. Son venin doit être si précieux. Une vraie mine de savoir, de connaissance, et de richesse pour une maître des potions tel que moi. Que fait il d'autre quand il '' fourre'' sa queue dans une fiole ? Une pause lecture ? J'essaye de visualiser, mais non. Je ne veux pas vraiment le savoir ce qu'il fait en simultané lorsque son poison coule dans la fiole.

La fiole roule en ma direction. Je la saisie. Je scrute chaque détail, la tenant avec fermeté dans le creux de mes mains. Je la manipule avec attention, en essayant de ne pas briser le verre avec mes griffes. J'approche la fiole de mon visage et de mes yeux. Dit moi tout petit poison. Hum ... Une piqûre de scorpion basique n'est pas susceptible de tuer un humain bien portant, mais là c'est un autre registre. Il est capable de vous tuer en moins de deux, du moins toute cette substance. Quelques gouttes pourrait bien immobiliser. Une espèce de scorpion toxique et dangereuse. Je relève le visage pour lui poser un diagnostique.

- " Ce poison est très ..... "

*Blocage* Je n'avais pas fais attention que son visage et son regard sont aussi près du mien. Je me stoppe dans ma phrase. C'est même un peu trop près pour moi. Mais cela ne m'effraie pas pour autant. Ni même me déstabilise. Enfin si un peu, mais je ne montre aucun signe de faiblesse.

Alors comme ça, il veut avoir mon avis. Je crois que j'ai attisé sa curiosité. On ne lui a jamais fait la remarque avant. C'est juste que à l'extérieur, il fait penser à un bad boy macho, distant, provocateur et cherchant des noises. Sa cuisine est douce et relevé, subtile et piquante. Une personnalité très intéressante en soit. Un être charmant en quelque sorte, rebelle en apparence mais docile à l'intérieur.

- " Je ne sais pourquoi mon avis vous importe, mais je vais vous le dire, si c'est si gentiment demandé. Alors votre attitude rebelle ne dupe personne. Votre cuisine en dit long sur votre docilité intérieure. Comme un loup enragé en cage, qu'il faut dompté, pour voir en lui un gentil chien bien dressé "

Mes yeux fixent les siens. Je soutiens son regard. Pas à un seul instant je ne dévie ses pupilles. Sa fiole de poison roule entre mes doigt. Combien de temps sommes nous là à nous contempler. Je ne saurais le dire. Mais au non jamais, je ne baisserai les yeux.
codage par LaxBilly

Revenir en haut Aller en bas
Age : 36
Clochettes : 460
Date de naissance : 02/09/1981
Occupation : Second de cuisine
Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Dans les cuisines

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Ven 9 Fév - 2:03



« Comme des envies culinaires »


Eh. C'est qu'elle soutenait ton regard sans trop ciller. Enfin, cela ne te surprenait qu'en surface, tu avais déjà compris que ce n'était pas si peu de gène qui la ferait battre en retraite. Là où d'autres se seraient reculés précipitamment, où l'auraient au contraire repoussé. Là où peut-être certaines l'auraient frappé peut-être. Patience, elle, choisissait de prolonger le défi muet. Jouant et détestant perdre.

Alors elle joua son tour. Utilisant ses mots, dans l'espoir de te déstabilisé ? Pourtant pourquoi aurait-il broncher. Il n'était, supposément, que le gentil chien dressé qui attendait d'être apprivoisé ? Eh, toi aussi tu était joueur et détestait perdre dans un sens. Même si tout te poussait à réagir. Tu gardais ton regard plongé dans le sien. Ne bougeant pas d'un millimètre.

Et elle non plus. Le petit jeu pouvait durer assez longtemps, tu avais de quoi lui donner un mauvais tour. Parce que tu avais finis ta journée techniquement. Tu aurais tout aussi bien pu, sans même offrir ta charité à la demoiselle, rentrer simplement chez toi présentement. Finir ta vaisselle et ignorer les gargouillements de son estomac. Tu ne faisais pas de service ce soir, et à part tester quelques assaisonnement, tu n'avais rien prévu de l'après-midi.

Alors oui, tu avais le temps. Plus que tout tu avais le temps. Parce que si la cuisine pouvait bien apprendre quelque chose, c'est la patience. Et comment savoir quel est le moment opportun pour agir. Et là, ce serait simplement quand Patience se laisserait à comprendre qu'elle perdait son temps avec lui. Ou bien pousserait-elle le vice du jeu jusqu'à en négliger son travail ? Oh les pauvres élèves privés d'un professeur si doué, quel dommage.

Mais le ricanement ne passa pas la frontière de tes lèvres. Tu restait stoïque, immobile ne laissant que tes yeux clignés comme preuve du fait que tu n'étais point une statue. Oh oui, tu pouvais joué le borné. Surtout quand on venait de t'insulter aussi subtilement. Ni chien à caresser, ni loup à dresser, tu étais le scorpion dans sa tanière qui se portait tout aussi bien dans sa solitude.

Combien de temps passa donc ainsi, sans plus de mot prononcer que de mouvement de la part de vous deux ? Surement des minutes, déjà. Mais tu ne céderais pas comme ça. Non, non, non. Trop simple de la laisser s'en tirer à si bon compte. Dame Patience, tu voulais voir si son nom était bien une vertu qu'elle possédait.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Age : 21
Clochettes : 317
Date de naissance : 12/08/1996
Occupation : Professeur de Potion
Messages : 84
Date d'inscription : 14/01/2018
Localisation : Dans son labo

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 12 Fév - 21:07


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



Comme des envies culinaires


Tic Tac, Tic Tac. Voilà un petit moment que l'horloge de la cafétéria retentit, sans que l'un de nous deux n'abaisse le regard, sans prononcer un seul mot. Ce n'est pas que je trouve le temps long, mais cela commence a devenir pesant. Je le fixe toujours. Va t-il enfin dévier mon regard ? Oui ? Non ? Cela n'a pas l'air. Il est fort à ce petit jeu là lui aussi. J'ai trouvé un adversaire à ma taille on dirait.

La fiole roulant toujours dans mes mains, je suppose que maintenant qu'elle est en ma possession elle me revient. Enfin je l'espère au plus profond de moi. Puis si je lui prends, ce n'est pas une perte pour lui? Du poison en fiole, il doit en avoir en réserve. Que se soit en lui, ou en conserve. Ce violet profond est très captivant. Et je ne parle pas que de la couleur de la fiole, je parle aussi de la couleur de ses yeux. Pour moi toute les couleurs sont belles : le rouge me ressemble, le vert me fait penser à mon maître, le bleu à Aqua et le violet au poison. Mais maintenant je pourrais dire que le violet me fait penser à ce cher Sasori.

- " Mon cher Sasori, vous êtes bien muet. Comment faire pour que vous puissiez de nouveau faire entendre votre voix ? "

Je brise le silence, mais le soutiens toujours du regard. C'est un affrontement. Bon par contre, il ne faudrait pas qu'il s'éternise de trop non plus car c'est pas le tout, mais j'ai un livre sur les plantes bénéfiques pour le sommeil à étudier. Je suis tiraillée entre mon devoir de professeur et mon envie de gagner cette manche. Oui manche, car si je perds je demande une revanche. Peux être autour d'une dîner au chandelle comme il l'avait ironiquement mentionné plus tôt. Ça me fera une nouvelle occasion de déguster un bon repas. * Rire léger *

Etre une bonne professeur ou une mauvaise perdante. J'abdique. Le bonheur de mes élèves passe avant tout le reste. Puis ma mission ici en tant que maître des potions est de protéger les humains et les hybrides les plus fragiles, pas de faire mumuse avec le cuisinier du pensionnat. Je pense que la direction ne serait pas très enchanté de savoir que je passe mes envies refoulées avant ma fonction d'enseignant. Je détourne le regard vers l'horloge. En effet, cela fait un petit moment que je suis ici.

- " Je renonce. Vous avez gagné mon cher. Mais je vous laisse la victoire. Je vous l'offre sur un plateau d'argent. Mon devoir m'appelle. Mais sachez que pour la prochaine manche, ce ne sera pas aussi facile pour vous de gagner "

Je me lève de ma chaise, récupère mon livre que je place sous mon bras. Je lui laisse la fiole de poison sur la table. Je ne la prend pas. Je l'obtiendrai quand j'aurai réussi à gagner dans les règles de l'art notre combat de regard. Je commence à avancer vers la porte menant dans les couloirs de la résidence. En poussant le battant de la porte, je me retourne une dernière fois, en regardant le cuisiner droit dans ses pupilles violettes.

- '' Le poison. Je compte bien le récupérer en guise de trophée. La victoire sera à moi la prochaine fois. Je vous laisse décidez du jour et du lieu pour la revanche. Faudra t-il que je porte des vêtements en particulier, ou une tenue soft suffira ? Sur cela je vous laisse mon cher "

Sur ces dernières paroles, j'erre dans les couloirs du pensionnat, passant une dernière fois à la bibliothèque pour empruntez des livres sur le poison.

codage par LaxBilly

Revenir en haut Aller en bas
Age : 36
Clochettes : 460
Date de naissance : 02/09/1981
Occupation : Second de cuisine
Messages : 60
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Dans les cuisines

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 19 Fév - 15:14



« Comme des envies culinaires »


Tic. Tac. Tic. Tac. La régularité de la petite aiguille sur l'horloge principale du réfectoire. En fait, cet écoulement ralenti sonnait presque comme un rythme harmonieux. Un rythme avec lequel tu... Eh. L'impression de déjà-vu. Oui c'était ça. Le temps s'écoulait tranquillement. Tu le perdais sans trop y faire attention. Pour une fois que tu t'y laissais prendre.

Patience percevait-elle ce petit jeu puéril comme toi ? Sans doute. Entendait-elle le tic tac de l'horloge, le bruit court de leurs respirations respectives, les bruits passagers et lointains venant de la porte du réfectoire ? Secondes où minutes, tu n'avais pas compté. Mais tu comptais bien la faire céder, mauvais jeu de mot volontaire. Et ce n'était que quelques instants après qu'un sourire de satisfaction se glissa sur ton visage alors que ton opposante détournait son regard. Gagné.

Elle avait parlé en première, il n'avait pas répondu, puis elle avait abdiquée. Ni loup à dresser, ni chien à caresser, juste le scorpion qui attends son heure pour attaquer. Et sa proie s'offrait à la défaite sur son plateau d'argent. En demandant expressément une revanche. Tu ricanas devant cet entêtement. Mauvaise perdante ?

- Le poison. Je compte bien le récupérer en guise de trophée. La victoire sera à moi la prochaine fois. Je vous laisse décidez du jour et du lieu pour la revanche. Faudra t-il que je porte des vêtements en particulier, ou une tenue soft suffira ? Sur cela je vous laisse mon cher.

Apparemment oui. Tu haussas les épaules en faisant glisser la fiole dans ta poche. Il n'avait aucune importance ce poison. Aucune valeur pour toi, et tu pouvais en produire en quantité suffisante pour que, si elle le voulait, Patience n'ait pas à penser à sa rareté. Mais maintenant il était un symbole de trophée entre les deux. Donc maintenant, tu ne pouvais plus le céder comme un broutille. Ce serait pas drôle. Et tu étais également un mauvais perdant.

Tu la regardes partir, lui laissant une dernière image de toi avec un sourire en coin triomphant. Puis quand tu la sais partie, tu te mets à rire. Pas très longtemps, mais franchement. Cela faisait un bail que tu n'avais pas rencontrer quelqu'un avec une personnalité aussi prononcée avec qui passer du temps était vraiment amusant. Et ça faisait du bien.

Tu t'étiras, toujours sourire aux lèvres. Puis tu allas accrocher ton tablier en cuisine et enfila ta veste. La prochaine fois serait une revanche...

Et évidemment il fallait que tu ailles acheter un chandelier maintenant...


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  Terrain Vague :: les vieux dossiers :: archives des sujets-
Sauter vers: