On ne peut pas souffler contre le vent ni nager contre l'eau. [PV Tsuta - Alekseï]

rédigé par Invité le Dim 28 Jan - 18:14
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
"L'eau est vivante. Une fois que vous plongez , vous serez immédiatement nu dans ses crocs et elle vous attaque"

Plic ploc c'était le bruit que faisait le fameux pommeau de douche de la piscine. Ce même pommeau qui venait de cogner le mur alors que son utilisateur se dirigeait vers l'immense étendue d'eau que contenait ce bâtiment.

Splash, vous savez ce bruit lorsqu'un quelconque être plonge dans l'eau. Cette même personne qui avait fait sa douche tantôt. Et bien cette personne c'était Mizuto Kawa, jeune homme de 18 ans qui passait ses matinées ici lorsqu'il s'ennuyait et qu'il n'avait pas cours.

Posant délicatement son pied contre le mur du bassin, il s'appuyait sur les parois pour donner une petite accélération. Ah ce qu'il pouvait aimer cette sensation de rapidité dans l'eau, il se sentait réellement vivre lorsqu'il nageait. Et pourtant, Mizuto a toujours refusé les proposition d'intégrer le Club de Sport et de pouvoir pratiquer la natation lorsqu'il le souhaitait. Pourquoi rejoindre un club, devoir supporter des règles et supporter des gens lorsqu'on peut être seul, faire ce que l'on veut et nager librement ? Tsss, le son qui échappait de sa bouche alors qu'il était à la surface ne traduisait que son incompréhension du comportement hypocrite des personnes de cette école.

L'une des nombreuses fenêtres, composant la baie vitrée qui donnait vue sur un espace vert de l'école, était entre ouverte. Whouuu, le vent fort claquait contre la peau du jeune homme qui était sorti pour observer et profiter du paysage de Monokuro avant que les nombreux parasites viennent ruiner l'équilibre des choses dès la première heure. Ce qu'il pouvait aimer les moments où il était seul.

Et puis Achoo alors qu'il se retournait pour prendre sa serviette et quitter ce lieu, le jeune homme avait éternué sur un parasite. Et pas n'importe lequel des parasites, Tsuta aka Mr. Salade. Levant les yeux au ciel, il lui fit face avant de passer devant en lui tapotant l'épaule.

- Tu m'as été utile, je n'avais pas de mouchoirs sur moi.

Codage par Libella sur Graphiorum
rédigé par Tsuta Nakanishi le Dim 28 Jan - 21:05
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Originel
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Qu'est ce que j'fou à la piscine !?

... Avec Mizu et Alek en plus !




Les yeux collés par une nuit bien trop courte, Tsuta avait eu un réel mal à comprendre pourquoi ce putain de téléphone s'était mis à sonner si tôt. Tant bien que mal, essayant de l’agripper à trois reprise, il fini par l’accueillir dans sa main encore endolorie de sa nuit. Il plisse les yeux qui reçoivent le nom flou de l'alarme : Piscine.

- Piscine !?

Pourquoi la piscine... Il se frotta les yeux intensément fort, presque à s'en faire mal pour se réveiller. C'était nécessaire puisque visiblement c'était l'heure de la piscine. Après quelques étirements, il se rappelait enfin ! Hier, en classe, il avaient entendu un petit groupe de fangrils "Kyaa ! Je l'ai vu à la piscine, son torse !! Hanw !" Il se rappelait à quel point ça lui avait mis les nerfs en boule, foutu Mizuto.

Dans un élan de colère il avait enfilé son maillot, lui aussi il avait un beau torse, il ne voyait absolument pas POURQUOI il serait le seul à récolter la gloire et les paillettes, pff. Et puis au moins s'ils deviennent amis peut-être qu'il ferait plaisir à Tsukasa. Enfin, ami c'est un mot bien trop affectueux pour un gars aussi merdique que ce vieux renard.

Une fois arrivé dans l'enceinte de l'établissement et déshabillé, il cherchait la masse informe que proposait le corps de Mizuto. Pourtant il savait qu'il n'était pas moche, mais son envie de l'étriper était irrépressible. Il souffla un bon coup. Il venait en paix. Allez, avance Tsuta !

Enfin il allait aborder calmement le garçon qui prenait juste un peu d'air frais. Ça fait plaisir de le voir comme ça, Tsuta eu un élan de motivation qui finalement fût d'une durée ridiculement courte. Achoo. Le mucus vint coller une des clavicule de la plante qui haussa un sourcil.

- Tu m'as été utile, je n'avais pas de mouchoirs sur moi.

- Tu sais quoi Mizuto, c'est pile poil l'heure ou TU VAS MOURIR !!!!

Le brun passe à côté de Tsuta en le tapotant, ayant un préalable levé les yeux au ciel. Mais quel affront ! La plante agrippe de ses deux bras le brun en passant sous les siens et le serrant le plus fort qu'il le pouvait. Il voulait le jeter dans la piscine pour se venger, puis en se collant ainsi a lui, il lui rendrait le fruit de ses sinus. Sauf qu'il n'avait pas fait entrer dans ses calculs le fait que le sol glissant était mouillé.
rédigé par Invité le Mar 6 Fév - 22:59
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar

Feat Tsu et Mizu

L’eau prend toujours la forme du vase



Clac. La porte d'un casier métallique qui se ferme, résonnant dans le vestiaire vide. La sensation de l'eau épousant la forme de mon corps me manque. Oui, mon dernier passage piscine remonte à hier aprem' ; si je pouvais passer mon temps dans un bassin, avec seulement le haut de ma tronche dépassant de la surface, tel le crocodile que je suis, j'le ferais. Surtout qu'ici, la piscine est vraiment chaude : je peux y rester longtemps, sans trop faire attention à la température, c'est nickel.

Je sors du vestiaire, une serviette en main, mon fidèle maillot mi-long bleu enfiler. Putain, juste l'idée d'être sur un plongeoir me fait accélérer le pas. Frissonnant, fichus vent là, j'passe l'angle du bâtiment. Enf-

Je me stoppe immédiatement. Oh oh. Je plisse les yeux sur ce spectacle. Mizuto, un renard qui est à mes yeux pourrait s'associait à une sorte de rival - ce mec est une putain de plaie, j'le croise partout - enlacer sur le carrelage avec la Laitue, un futur Roi assez arrogant que je ne connaît que vaguement. Hmm, si... intéressant ? J'abhorre un rictus amusé en apercevant un liquide visqueux sur une des clavicules du smarties vert.  

_Faites comme si je n'étais pas là ~ dis-je en moulinant mon poignée vers eux.

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
rédigé par Invité le Mer 28 Fév - 17:13
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
"L'eau est vivante. Une fois que vous plongez , vous serez immédiatement nu dans ses crocs et elle vous attaque"


Mizuto n'eut pas le temps de comprendre ce qu'il se passait qu'il se retrouvait déjà au sol. Jamais quelqu'un n'avait osé humilier le Prince de cette façon. Étaler sur le carrelage de la piscine avec Tsuta derrière son dos ...

Il ne pensait plus à rien... sauf égorger Tsuta ce pauvre idiot qui n'en ratait pas une pour se ridiculiser. Habituellement, cela faisait rire Mizuto de voir le prince légume se mettre dans des situations  plus que douteuses. Mais là le jeune homme n'avait aucune envie de rire, désormais la colère faisait partie intégrante de lui.

Cerise sur le gâteau, pile au moment où les deux garçons étaient au sol. Alekseï, un autre prince héritier, venait de débarquer. Comme par hasard, le seul gars que Mizuto considérait comme son rival venait de pointer le bout de son nez à ce moment là ...
D'autant plus que la position des deux jeunes homems pouvaient laisser faire croire à quelque chose d'autre ... quelque chose de plus intime.

Bouillonnant de rage, le jeune hybride venait de se lever après quelques efforts en portant Tsuta. Il balanca la vieille salade dans l'eau comme si il se jetait un sac poubelle dans une benne à ordures. Fronçant les sourcils et toujours énervé, il se dirigea lentement vers Alekseï. Puis une fois qu'il fut assez près de lui, il le fusilla du regard avant de lui balancer sèchement.

- Ne t'avises plus jamais de prendre cet air condescendant avec moi.


Codage par Libella sur Graphiorum
rédigé par Tsuta Nakanishi le Ven 30 Mar - 21:07
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Originel
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 19/01/2018
Messages : 123
Clochettes : 425
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Qu'est ce que j'fou à la piscine !?

... Avec Mizu et Alek en plus !



Bonté divine, qu'est ce que ça ne s'était pas du tout passé comme prévu ! Comme à chaque fois qu'il veut faire quelque chose de bien ça tombe à l'eau. Un peu comme lui actuellement.. Lorsque le Creepy Croco s'était présenté à eux, au lieu de s'incliner, il avait osé sous-entendre que les deux membres du F4 entreprenaient des relations charnelles.

Quelle idée ! Heureusement, Tsuta n'avait pas compris le non-dit car il ne le comprenait jamais, et encore moins quand il s'agissait de sexualité ! Jamais son regard n'avait croisé l'épée ou le bouclier, bien qu'il s'éreintait à prétendre l'inverse.

Mizuto avait négligemment propulsé le lierre princier dans l'eau de la piscine, avec un peu d’effort, certes. En tout cas, Tsuta n'avait pas eu le temps de répliquer puis il avait même un peu rit lors de sa traversée aérienne. Un gros plouf plus tard, il sorti la tête de l'eau juste au moment ou le renard avait pris la parole.

- Ne t'avises plus jamais de prendre cet air condescendant avec moi.

C'est pas bon, si Mizuto se fâche. Bien qu'ils aient parfois de légers différents, jamais il ne prenait cet air renfrogné. Tsuta aurait presque hésité à lui hurler qu'on ne jette pas un ROI à l'eau, mais ça n'aurait pas été tout à fait bienvenu dans la situation telle qu'elle l'était. Son petit groupe se devait d'être soudé, au moins de la paraître et qu'importe ce qu'il se passait réellement dans sa tête.

- TE LAISSE PAS FAIRE, MIZU !

Cria-t-il en flottant au bord de la piscine, tentant de remonter.
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: hors-jeu :: archives - trash and rubbish :: archive des sujets-
Sauter vers: