Revenir en haut
Aller en bas

Partagez | 
 

 Moka Salvatores (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Clochettes : 36

Occupation : Je rends la ville plus propre ! (Eboueur)

Messages : 1

Date d'inscription : 24/01/2018

MessageSujet: Moka Salvatores (Terminée)   Mer 24 Jan - 22:01



Moka & Salvatores
feat : Kuon,Utawarerumono


Information
Nom :Salvatores, du nom de son défunt mari, elle est l'adorable maman d'une fratrie de douze enfants.
Prénom(s) : Moka, comme le café.
Âge :  45 ans.
Sexe : Féminin.
Sexualité : Hétérosexuelle, mais elle en a eu assez pour toute une vie ?
Race :  Hybride de Lérot, ou Eliomys quercinus, autrement dit, "Rat-bayard".
Rang : Roturière, elle est extrêmement pauvre et couverte de dettes.
Pays d'Origine :  Le pays des souris.  
Allégeance : Contre, elle est bien trop gentille pour ça.  
Groupe : Habitante.
Occupation : Eboueur, elle n'a malheureusement fait aucune études et ne trouve aucun autre travail que celui-ci, à sa grande tristesse. Néanmoins, elle est toujours joyeuse et fière de rendre la ville plus propre !

Mental
Il existe une fleur qui n’a pas d’odeur, son seul parfum apparait lorsqu’elle meurt. C’est une personne bien difficile à cerner. Elle aime rester dans son coin plutôt que de vous importunée de sa présence, c’est dans la tranquillité qu’elle se sent le mieux, bien qu'elle aime parfois venir vous taquiner un peu avec sa bonne humeur. On ne la remarque que très peu, du moins quand elle reste sage, d’une part parce qu’elle ne parle pas souvent, d’autre part parce qu’elle se fond facilement à son environnement, faisant même disparaitre son aura dans l’obscurité et sa respiration dans la brise. Si elle ne vous répond pas ce n’est pas parce que vous l’ennuyez et ni parce qu’elle ne vous entend pas, c’est tout simplement parce qu’elle n’en voit pas l’utilité par moment. Au risque de mal ce faire comprendre elle préfère se taire et ne rien dire. Pour le peu qu’elle a à dire, ses mots ont toujours une grande valeur même si ça ne se ressent pas. Froide et distante c’est ce que vous pourrez voir chez elle par moment, sinon, elle est très dynamique et pleine de vie, un sourire assez constant sur ses lèvres.

Dans son comportement lorsque vous avez réussi à l’approcher vous pouvez voir une allure qui lui est propre. Froide, un peu glaciale, c’est comme si elle ne vous avez pas vu ou bien qu’elle ne prête pas attention à vous alors que c’est tout à fait le contraire. Elle vous voit, elle vous ressent et elle vous entend. Elle analyse le timbre de votre voix, vos mouvements, elle fait attention à tout ce que vous faites. Malgré son petit air de petite niaise, elle est une petite calculatrice et manipulatrice. Vigilante et fourbe, laisser le doute s’immiscer dans votre esprit est un moyen pour elle de se défendre. Elle se confie difficilement aux êtres qui l’entoure, sa confiance elle ne peut se permettre de l’offrir à qui que se soit, du moins pas aussi facilement que d'autres. Autoritaire elle sait parfaitement se faire obéir, lorsqu’il y a quelque chose qui la gêne vraiment et qui la met un peu hors d'elle, vous pouvez être sûr qu’elle n’hésitera pas à vous le faire comprendre. Si pour vous manipuler elle doit vous faire souffrir, elle ne se privera pas de le faire tant qu'elle ou une personne qui lui est proche se retrouve à l’abri. De la détermination ? Elle en a surtout pour ses enfants avec qui elle est très maternelle. Elle aime beaucoup s'amuser, de tout et de rien, une véritable féline de la nature.

Calme et sincère, elle est vraiment très sereine même si elle reste parfois turbulente. Elle est d’une gentillesse inimaginable et d’une compréhension époustouflante. Si elle peut se mettre à votre place pour voir ce que vous ressentez, elle le fera. La musique l’apaise, en particulier la symphonie de la nature et le chant mélodieux de la lune. Très réfléchit, elle ne fonce pas tête baisé malgré ce qu'on peut croire, elle pensera avant tout à tous les actes possibles pour envisager le moins dangereux mais surtout le plus efficace à prendre. Elle est fière, lorsqu’elle se laisse emporter il vaut mieux ne pas être en face d'elle. Impulsive, cela lui arrive lorsqu’on veut s’en prendre à un être ou bien un objet qui lui tien énormément à cœur. Dans ces moments-là elle devient provocante, vraiment provocante et elle n’hésite pas une seule seconde à poser les questions qui fâchent pour obtenir de vous ce qu’elle souhaite. Elle est de nature égoïste et lorsqu’elle veut quelque chose, elle fera tout pour l’avoir et si elle la possède déjà alors elle fera en sorte de la garder le plus longtemps possible. S’il le faut elle l’enfermera quelque part pour qu’elle n’appartienne qu’à elle et uniquement à elle. Lorsque vous avez réussi à franchir le mur de son cœur vous pouvez être sur de voir une toute autre personne au travers du rideau noir. Dans ses paroles qui paraissent lointaines vous pourrez ressentir une tendresse profonde et pleine d’amour. Si elle ne vous ouvre pas ses bras c’est de peur de vous faire du mal avec les épines qu’elle garde en elle. Elle ne souhaite pas vous voir consumer par la flamme noire de son mal intérieur, elle veut au contraire vous voir briller.

Aimante, elle l’est bien plus qu’on ne le croit. C’est vrai qu’elle ne le montre pas beaucoup, qu’elle n’est pas démonstratif de ses sentiments...Enfin, ce n'est pas tout à fait vrai, ça ce n'est qu'intérieurement puisqu'elle sourit assez souvent et aime bien sauter sur les gens. Quand elle est heureuse, elle rit, quand elle est triste, elle pleure. Elle a le sens du sacrifice, enfin, dit ainsi ça peut paraitre dramatique. Même si elle souffre, elle vous viendra en aide, même si cela l’ennuie, elle ne fuira pas pour vous donner le sourire. Jamais elle ne vous abandonnera lorsque vous serez dans son cœur parce que c’est ça plus grande peur. Abandonner… C’est un mot qu’elle déteste plus que tout au monde, c’est un mot qui la fait pleurer…Douce et tendre, elle qui pourtant est droite et élégante, gracieuse et sans faiblesse, il lui arrive d’être maladroite lorsque vous êtes là parce que vous occupez ses pensées et son cœur. Parfois elle devient enfantine, avide de chaleur, elle voudra se blottir dans vos bras sans vous le demandez directement. Elle est capable de succomber à vos caprices pour voir votre sourire, non, non et non pour vous dire oui à la fin. Passer de petits moment avec vous l'attendrit, l’apaise. Elle est capable d’attendre des heures à ne rien faire pour ressentir votre présence. L’amour qu’elle peut porter pour vous est capable de lui faire verser des larmes par moments, ce ne sont pas des larmes de tristesses et ni de joies, là valeur de celle-ci est bien plus pur au point d’en faire des perles d’amour.

Physique
On remarque de loin Moka avec sa toute petite taille (un mètre quarante-deux) et sa belle et soyeuse chevelure. Descendant le long de sa nuque, la couvrant et la protégeant du vent et des regards indiscrets, elle ondule le long de sa colonne vertébrale, passant par dessus sa chute de reins pour dévaler la pente légèrement courbée que forme ses fesses afin de venir caresser du bout de ses pointes l'arrière de ses cuisses, si ce n'est parfois les articulations de ses genoux. Heureusement pour elle qu'ils ne sont pas de même longueur à l'avant sinon la pauvre se retrouverait dans l'obscurité la plus totale. Deux adorables mèches englobe son visage et trace le contour de sa poitrine, la taquinant de ses pointes par moment ainsi que ses hanches. Ils ne sont pas bien long au niveau de son visage, ne recouvrant même pas ses yeux si ce n'est que par la pointe de ses mèches, sont regard n'en est que plus attirant et son front encore plus désirable à apercevoir.

Descendant maintenant notre attention sur son visage, on ne peut que sourire quand on la regarde d'aussi prêt. Un visage à la fois angélique et démoniaque, un petit minois qui ne nous laisse pas indifférent. Une paire de sourcils fins et courbés sont parfaitement ordonnés au dessus de ses yeux, se fronçant par moment lorsqu'elle boude ou qu'elle n'est pas contente de quelque chose, selon la situation ils prennent une forme qui montrent bien les sentiments de la demoiselle. En dessous d'eux se trouve donc de magnifiques yeux mit en valeur par des cils fins et délicats, rendant son regard encore plus parfait. Ses pupilles sont un peu large mais pas suffisamment pour mettre en retrait la couleur de ses iris, en effet, ceux-ci sont d'avantage mit en avant par leur teinte noisette. Dans la lueur de ces yeux nous pouvons ressentir la passion et l'amour qui anime tout son être. L'harmonie dont nous parlons s'accorde également au reste de son visage, maintenant un équilibre cristallin avec son petit nez délicat et taquin. En dessous de ce dernier se trouve une délicieuse et fragile paire de lèvres légèrement rosée comme il faut, donnant d'avantage envie de croquer dedans comme s'il s'agissait d'un fruit interdit. Ses dents sont d'une blancheur incroyable, toujours bien entretenue, elles sont loin de lui faire défauts, tout comme son menton légèrement pointu et ses oreilles petites et discrète. Un magnifique ensemble qui nous donne envie de l'avoir en peinture.

Ayant passé assez de temps pour contempler son visage, vous mourrez maintenant d'envie de regarder un peu plus bas avec un peu de recule pour mieux la voir dans sa totalité. Laissant alors lentement nos yeux glisser le long de ses lèvres, un petit cou adorable fait son apparition, nous invitant presque à venir lui offre un bon nombre de baisés sans pour autant nous laisser la possibilité de le faire. Plus bas se trouve une partie de son corps qui fait certainement envie à plus d'une personne, en faisant fantasmer d'autres, que se soit les hommes ou les femmes, difficile de rester indifférent face à cette partie assez déterminante de sa féminité. Muni d'une poitrine tout ce qu'il y a plus d'adorable et désirable, mêlant le charme et la sensualité à merveille, elle est ferme et rebondie ainsi que d'une taille parfaitement satisfaisante. Sans être trop généreuse ni trop petite, elle est d'une forme suffisamment convenable pour attirer les regards et n'avoir rien à envier des autres. Bien qu'il soit ardu de se détourner de se merveilleux atours, plus bas se trouve un ventre plat accompagne d'une fine paire de hanches. Aucune trace de graisse n'est présente ni la forme d'une quelconque marque de musculature. Une silhouette svelte et délicate, pleine de douceur et de mystère, son bassin est large et la délicieuse courbe que forme ses fesses est assez adorable et agréable à regarder. Tout comme la partie haute de son corps, ses jambes sont fines et élégante, la graisse na pas sa place ici, c'est cuisses sont fermes et affinées. Délicats et fragiles, ses genoux sont peut-être petits, ils sont loin d'être inoffensifs, renfermant en leur seins une grande puissance. Ils sont toutefois mignons à regarder, tout comme ses chevilles qu'elle se permet par moment de dévoiler. Ses pieds sont petits et n'ont aucuns défauts. Mais retournons un peu vers le haut maintenant, nous avons oublié de parler de ses bras. Avant ceux-ci, il y a ses épaules qui sont petites mais adorables. Ses bras longs et fins ne montrent pas une marque de musculature, mais ils n'en reste pas moins dangereux, bien que la plus part du temps ils sont chaud et généreux. Être prit entre eux n'est pas une mauvaise chose, très vite on s'endort de bien être. Ses poignets sont agiles tout comme ses doigts qui sont capable de faire des prouesses dans divers domaines.

N'oublions pas toutefois une autre partie assez importante de sa physionomie, quelque chose qui la démarque bien des autres personnes qui habite cette terre. En bas de sa colonne vertébrale, à la naissance de ses courbes arrières, se trouve une queue. Mais pas n'importe laquelle, une queue de lérot. Longue et fine, elle n'est pas large du tout et est au contraire très souple. Élégante et adorable, sa couleur est d'un blanc crémeux comme les oreilles qui trônent, touffues dans ses cheveux. Assez particulier à voir c'est bien vrai, ça ne la rend encore que plus mignonne et intéressante. Il a une chose qu'il faut savoir concernant cet attribut bien étrange de son corps, cette zone bien particulière est extrêmement sensible, la toucher lui fait perdre ses forces et tout ses moyens, elle est fragile et très délicate, mieux vaut éviter de jouer avec elle parce que c'est comme si vous effleurer la partie qui représente le plus sa féminité.
Trou Noir
Moka possède dans sa main gauche, un mini-trou noir. Celui-ci est couvert par un tissu magique qui l'empêche de fonctionner à plein régime et de tout avaler. En général, elle l'utilise pour vider la ville de ses ordures. Personne ne sait vraiment où conduit ce trou noir dans sa paume, pas même Moka. Heureusement pour tout le monde, le trou noir est sélectif et ne peut avaler aucun être vivant seulement des objets. Cela est bien pratique, mais les accidents sont vite arrivés et Moka a déjà aspiré une voiture toute neuve sans le vouloir ! Heureusement, elle ne peut pas aspirer toute une maison, ou tout objet surdimensionné d'un coup, c'est bien trop grand ! De plus, plus l'objet est large ou haut, plus cela lui demande de l'énergie, or Moka ne peut utiliser son pouvoir qu'un grand maximum de 2 à 5 fois par jour ! Enfin, elle ne peut avaler qu'un objet à la fois, donc si on lui lançait pleins d'attaques d'un coup, ce serait la panique totale.
Histoire
La première fois qu'on s'est rencontré, c'était au mois d'Avril. Il faisait encore un peu froid et les bourgeons de fleurs commençaient à peine à éclore. Je me souviens du goût du premier thé vert de ces matins à la bise légère, de l'odeur des feuilles, du rire des jumelles et de mon arbre favori.  En cette saison Papa était toujours guilleret et Maman plus belle que jamais.  Je n'étais pas encore aussi pauvre et mes frères vivaient depuis peu en ville. On ne roulait pas sur l'or, mais on était pas malheureux. Le malheur n'avait pas frappé à notre porte et dans la famille les mariages de chacun  se passaient bien. Je n'ignorais pas d'ailleurs que viendrait bientôt mon tour, car Maman ne cachait plus son désir de me marier. Il faut dire que j'étais largement en âge de porter des enfants et s'ils ne voulaient pas me jeter dehors, je savais mes parents fatigués. Ils avaient passé leur vie à tout nous donner et souhaitaient désormais trouver du temps pour eux. Personnellement, je n'étais pas pressée, j'aimais ma vie à la campagne et j'aimais m'occuper des jumelles. J'apprécie toujours les enfants, les années n'ont pas changé ce trait de ma personnalité, et j'en ai même douze pour occuper mes journées ! Je me demande souvent, pourquoi on a fait autant d'enfants elle et moi. Si dans son cas, c'est parce qu'elle était trop pauvre pour obtenir un moyen de contraception ou si c'est parce qu'elle voulait sincèrement une progéniture abondante comme la mienne.

Il faudrait que je lui pose la question un jour, mais elle n'est plus la même depuis que je suis veuve. Je n'ose donc pas aller la voir, pas plus elle que les autres. Cela-te réjouit-il d'apprendre que je suis incapable d'aller les rencontrer ? Je suis sûre que ça te fait sourire de me voir ainsi seule et abandonnée. Sache toutefois que je ne regrette pas mon geste, je ne le regretterai jamais. Je n'étais pas prête à sacrifier nos enfants, pour toi et ne le serait jamais. Je ne t'ai jamais aimé, j'ai essayé....un peu. Peut-on seulement aimer sincèrement  à quatorze ans ? Je n'en suis pas si sûre. Tu étais différent. Tu étais tout ce que je n'étais pas. Jeune et citadin, tu as été le premier à me tromper et à m'affirmer que l'amour n'est qu'une illusion. Tu as été le premier à m'embrasser, puis souligner que les baisers ne veulent rien dire, qu'ils ne sont là que pour accompagner un faux plaisir. Tu ne pouvais donc pas t'attendre à ce que je te reste loyale n'est-ce pas ? Sache que je suis devenue une femme de caractère, le genre qui n'accepte plus les coups bas et les monstres comme toi. Je ne veux plus jamais te voir. Et je sais que tu le sais. Tu le sais depuis le jour où je t'ai tourné le dos. 


-Quel est votre pouvoir Mademoiselle Salvatores ?

Assise dans sa chaise en osier, Moka arrête de grignoter son pain avec surprise. Elle ne s'attendait pas à cette question, ni à ce qu'on la vouvoie. C'est la première fois qu'on la séduit ouvertement, après tout elle n'a même pas quinze ans. Elle essuie proprement ses mains sur la serviette, puis sa bouche pleine de miettes et fait mine de réfléchir. Aujourd'hui, il fait plutôt bon. C'est le début du printemps alors, elle a revêtu un joli yukata de lin rose. Il lui colle à la peau et met sa silhouette en valeur. Elle est jeune, mais adorable. Un trait de caractère qui plaira selon sa mère. Cette dernière coquine ne lui a pas dit ce matin en la levant du lit qu'elle lui préparait un rendez-vous pour le midi. Si elle l'avait fait Moka, ce serait dérobée. En face, William Charleston patiente, les mains croisées sur ses jambes avec un air très sérieux. Ses cheveux blonds comme le soleil et ses yeux d'un beau bleu l'impressionne. Il a un air calculateur qui ne lui plaît guère, mais il est plutôt beau garçon, alors elle se laisse prêter au jeu. Il est après tout de bon ascendance et médecin. Et puis, elle n'est pas du genre à juger autrui sur son apparence. Elle tente d'être ouverte et de ne pas se montrer trop « campagnarde ». On voit tout de même la différence, car elle est bien moins maniérée et propre sur elle qu'il ne semble l'être. Elle hésite encore un moment puis finit par affirmer timidement. 

-Je possède un petit trou noir dans la main.

La réponse semble lui plaire, car il boit son café et commente :

-Intéressant.

Quand j'y repense, je me demande si tes mots n'étaient pas plus moquerie que sentiment. Tu n'as jamais été homme d'émotions. Je l'ai vite compris une fois notre boulangerie ouverte. Tu me voulais plus pour sujet d'analyse que pour femme et je n'étais rien de plus pour toi qu'un cobaye. Les séances de torture que tu m'as fais subir, je me souviens de chacune d'elle avec un effroi incompréhensible. Je n'ai pas connu relation plus insatisfaisante que la notre, ni moments plus effrayant que ceux où tes doigts froids couraient le long de mon corps les rares nuits d'orages où tu ne voulais pas sortir. Tu ne me manques pas. Tu es le démon qui me hante lorsque je me cache sous la couette, celui qui me guette à chaque coin de rue et de couloir. Tu n'étais pas physiquement violent, mais ta cruauté était plus subtile, elle passait par les mots et la manipulation. Ce faux besoin que tu te créais de ma présence quand tu voulais simplement profiter de ma tête pour tester ton pouvoir de démon. 

Moka pose la feuille d'impôts sur la table avec tristesse. Ce soir encore c'est un tas de petits pains qui restent pourtant, elle y a goûté et ne les trouve pas mauvais. Les affaires vont mal ces derniers temps. Elle n'arrive plus à gérer, plus du tout. Elle ne sait plus comment s'en sortir, et William est toujours absent. Il n'écoute ses plaintes que d'une oreille et ne compte pas trouver de travail. Il est trop occupé par ses recherches affirme-t-il, mais à part faire la tournée des quartiers chauds et des cafés, elle n'a pas l'impression qu'il fait quoi que ce soit de concret. Ce rend-t-il seulement compte qu'à force ils ne pourront plus rien tenir ? Sa famille n'a plus de quoi les soutenir, et avec William qui est orphelin, il n'a pas de soutien de son côté non plus. Elle se demande parfois s'il l'est vraiment orphelin, il ne l'a jamais présenté à personne et même leur mariage c'est fait avec son côté de la famille seulement. Toutefois, elle est bonne pâte, pas du genre à poser trop de questions, alors elle reste discrète même si la curiosité la ronge. Beaucoup trop de mystères entoure son jeune mari. Elle se demande souvent ce qu'il fabrique enfermé dans son bureau, mais elle n'ose pas aller l'y voir. Les séances étranges qu'il force sur elle la trouble suffisamment. D'ailleurs, elle l'entend qui descend les escaliers et vient gentiment lui caresser le haut de la tête. Comme d'habitude, il a un sourire d'ange, on ne peut pas dire qu'il est le diable et c'est pour ça qu'elle reste avec lui, ça et la peur aussi, même si elle n'ose pas l'admettre. Parfois, Moka se demande pourquoi elle ne le quitte pas quand à l'évidence, elle n'éprouve aucun amour à son égard, elle ne comprend pas. 

-Je sors ce soir. 

Elle acquiesce les oreilles basses et l'aide à mettre son manteau. Intérieurement, elle est soulagée. Elle va pouvoir vaquer à ses occupations et réfléchir à comment mieux vendre son pain. La boutique est son seul plaisir quotidien, elle ne veut pas la perdre. Tandis qu'il sort, elle songe qu'emprunter de l'argent ne serait pas une mauvaise idée... 

J'étais bien idiote de croire que les emprunts m'aideraient, après ta disparition ils m'ont fait couler. Et puis, il faut dire que jusqu'au bout tu n'as pas été un cadeau. Tu m'as mise enceinte plus d'une fois, mais n'a jamais assisté à la naissance de nos enfants. Je ne sais même plus pourquoi je te laissais me toucher. Je crois que je ne savais juste pas dire non. J'étais trop jeune, trop timide, trop effrayée. Quand tu es finalement mort, il n'y a pas si longtemps, tu étais déjà un fantôme complètement absent. J'ai réussi à garder la boutique quelques temps et puis j'ai mis clef sous la porte. Un moment de tristesse intense car j'aimais cette boulangerie, le seul cadeau que tu m'as fais d'à peu près positif, en dehors de mes petits. Grâce à elle j'avais une oreille dans la ville et puis elle avait marqué le début de ma vie « d'adulte », mon premier travail, mon premier « chez moi » rien qu'à moi. J'y ai quand même passé des moments de pur bonheur, lorsque je préparais la pâte ou qu'un de nos enfants goûtait avec plaisir à mes plats. Cela n'efface pas tous les mauvais frissons qui me remontent à l'échine quand je me rappelle de toi, les cauchemars et l'étrange crainte de t'avoir là, quand tu ne m'as jamais spécialement brutalisé et a été plus absent qu'autre chose dans nos vies. La vérité, c'est que je ne comprends pas pourquoi je te déteste, pourquoi tu me terrifies et pourquoi je ne suis pas venue te trouver ce jour de pluie. Je sais juste que cela a un rapport avec tes séances. Je n'ai jamais vraiment su à quoi tu jouer lorsqu'on en faisait, mais je n'en garde aucun bon souvenir, juste la chair de poule et cette irrationnelle haine à ton égard. Cette haine qui m'a poussé à ne pas venir te voir. Cette haine qui m'a poussé à te renier. Cette haine avec laquelle je me regarde parfois dans le miroir. 

-Tu as compris ! Tu m'apportes ça demain à l'aube, sale petite sotte !!!

Les yeux fous, William tient Moka à bout de bras. Elle ne comprend pas ce qu'il lui prend. Depuis une semaine, il semble à moitié fou. Il court à droite, à gauche se parle tout seul. Il paraît angoissé, stressé et elle craint qu'il n'ait complètement perdu la tête. Elle n'arrive plus à le voir sous la moindre bonne lumière et plus que jamais maintenant alors qu'il la secoue dans tous les sens, elle le craint. Lui n'était jamais disponible quand elle avait besoin de son soutien et maintenant qu'il est dans le pétrin, il vient la trouver ? Eh bien, elle a envie de le mordre et de lui dire d'aller se faire foutre !  Elle ne veut pas l'accompagner et ne veut pas se mêler de ses affaires. Le cœur serré, elle hoche toutefois la tête, parce qu'elle sait qu'il ne lâchera pas l'affaire. Il serait capable de l'emmener par la force si elle n'obéit pas et elle devrait laisser ses petits derrière. Pour le moment, il ne paraît pas dans cette optique, l'idée ne doit pas l'arranger et il la croit docile, à son avantage. Elle s'agenouille et embrasse ses pieds alors qu'elle ment  : 

-Je... je le ferai.  

Je me rappelle du jour de ta disparition comme si c'était hier. J'ai fermé la boulangerie ce jour-là et je me suis préparée à partir comme promis, mais je ne suis jamais sortie. J'ai simplement regardé par la fenêtre et suivi la course du soleil jusqu'à sa mort. Tu n'es plus jamais revenu. J'ai continué ma vie sans toi. Je n'ai pas cherché à avoir d'explications. Je n'ai pas tenté d'en savoir plus. Je t'ai juste tué. Après avoir perdu la boutique, j'ai quitté le royaume des suricates où tu m'avais forcé à m'installer, tout était beaucoup trop cher. Heureusement, je suis arrivée à Monokuro, et Kakashi-sama m'a récupéré. C'est un homme bon Monsieur Imaï, il est doux et il sent bon le chien mouillé. Il aime mes petits pains et dit que je lui suis très utile. Il accepte de scolariser les enfants gratuitement aussi. Je travaille chez quelqu'un depuis peu. Je crois qu'il m'attire, mais ça fais deux mois seulement et je ne suis sûre de rien. Il est beaucoup trop jeune. William-es-tu en en vie ? Parce que je souhaite de tout cœur que tu sois mort.

Moka, termine d'écrire. Elle hésite, puis brûle la lettre à la flamme de sa bougie de chevet. Elle n'écrit que pour se vider l'esprit, dans l'espoir de supprimer ses angoisses. Et puis, maintenant qu'elle a une nouvelle vie et ses petits sur qui elle doit veiller, elle n'a plus le temps pour ses sornettes.
Prénom ou Pseudonyme : Secret.
Age: Secret.
Aimes-tu Monokuro ? : Oui, je l'aime.
Comment es-tu arrivé ici ? : J'y suis déjà.
Ta présence sur le forum ? : Toujours là !
As-tu lu et approuves-tu le règlement ? : Yup.



Dernière édition par Moka Salvatores le Ven 16 Fév - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Moka Salvatores (Terminée)   Mer 24 Jan - 22:08

Coucou et bienvenue parmi nous ! Très bon choix de visuel, j'adore Utawarerumono !

Si tu as des questions, n'hésite pas à solliciter le staff :)
Revenir en haut Aller en bas

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Haku Orochi
Royauté

Clochettes : 78

Messages : 15

Date d'inscription : 18/01/2018

MessageSujet: Re: Moka Salvatores (Terminée)   Mer 24 Jan - 22:30

45 ans ? Really ? OWO Vous ne les faites pas, madame °^°

En tout cas bienvenue ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noblesse

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 20

Clochettes : 598

Date de naissance : 24/05/1997

Occupation : Piano time ♥

Messages : 167

Date d'inscription : 23/10/2017

Localisation : Salle de musique ~

MessageSujet: Re: Moka Salvatores (Terminée)   Mer 24 Jan - 23:49

Bienvenue à cette nouvelle petite totalement beaucoup trop craquante, je suis déjà amoureuse ! Et ce pouvoir on dirait trop Inuyasha j'adore ! ♥️

_________________

Vavas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Malick Drake
Royauté

Age : 16

Clochettes : 1450

Date de naissance : 28/11/2001

Messages : 689

Date d'inscription : 16/11/2017

MessageSujet: Re: Moka Salvatores (Terminée)   Jeu 25 Jan - 7:25

Bienvenue Moka

Enfin ! Le trou noir est là, on a enfin une poubelle à Monokuro XD
Très beau vava ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 10

Occupation : Professeur de chant/musique // Danseuse de cabaret

Messages : 101

Date d'inscription : 15/11/2017

Localisation : Dans la salle de musique

MessageSujet: Re: Moka Salvatores (Terminée)   Jeu 25 Jan - 10:00

Re-re-re-re-welcoooooome ♪
Mama ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 532

Occupation : Classe 1 - Troisième Année

Messages : 93

Date d'inscription : 13/12/2017

MessageSujet: Re: Moka Salvatores (Terminée)   Jeu 25 Jan - 11:17

Hiiiiiiiiiii quelqu'un de mon pays ! Hiiiiiiiiiiiiiiii Et une maman, et quelle est belle

Bref, hem.

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 19

Clochettes : 75

Date de naissance : 02/05/1998

Occupation : Année 8

Messages : 37

Date d'inscription : 14/01/2018

Localisation : En train de dormir quelque part

MessageSujet: Re: Moka Salvatores (Terminée)   Sam 27 Jan - 22:49

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain
avatar

Clochettes : 42

Messages : 14

Date d'inscription : 01/02/2018

MessageSujet: Re: Moka Salvatores (Terminée)   Sam 3 Fév - 20:26

Ton avatar est juste A.D.O.R.A.B.L.E
Bienvenus pami nous ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Moka Salvatores (Terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moka Salvatores (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le service administratif :: Les passeports :: Présentations validées-