Aux gros oiseaux les gros nids - [ PV : Athéna ]

rédigé par Invité le Jeu 21 Déc - 21:50
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Le froid était de plus en plus mordant, bien entend vu que l'ont viens d'être en hiver et en plein mois de Décembre, je devais bien me couvrir pour ne pas tomber malade. Enfin... je n'appréciais pas trop cela, vu que ça entravait un peu mes mouvements. D'ailleurs, il neigeait un peu ce matin, les flocons étaient relativement gros et ce spectacle naturel était si beau à voir. Tout ceci me rappelait quelques souvenirs lorsque j'étais plus jeune, mais je ne devais pas ressasser le passé qui me faisait gambergé. C'est alors que j'étais au portail de mon école, que je me suis tapé assez fort les joues pour me réveiller et ainsi ressentir le froid qui m'entourait.

Il y avait quelques élèves qui se dirigeait vers l'académie pour y attaquer les premiers cours, mais personnellement je prenais tout mon temps étant donné que je ne commençais pas de suite. Je ne savais pas quoi faire, c'est pour cela que j'ai décidé de m'asseoir sur l'un des bancs qui était présent dans cette cours extérieure. Je ne pouvais m'empêcher d'observer toute ces personnes qui se dirigeaient comme des robots programmés pour une tâche. Oui, je suis quelqu'un de très tête en l'air.

Plongé dans mes pensées, je fut rapidement réveillé par cet oiseau immense et aux couleurs vive qui se dirigeait vers moi. Ne sentant aucune onde négative émaner de lui, celui-ci s'est alors posé sur mon épaule droite et j'ai senti qu'il n'était pas aussi léger, mais vraiment lourd. Ce qui m'a fait basculer sur le côté droit du banc, pour ainsi me retrouver sur le sol enneigé. Vu que j'étais de bonne humeur, je n'ai pas pu m'empêcher de rire et d'adresser quelques mots à l'oiseau.

« Et ben fait-toi plaisir l'ami, je ne te dirait rien ! » - Me suis-je exprimé tout en accentuant mon rire.

Cet oiseau devait avoir un maître, vu qu'il semblait assez unique en son genre... mais qui est-ce ?
rédigé par Invité le Jeu 4 Jan - 14:25
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Aux gros oiseaux...
Se dégourdir les ailes dans le froid de l'hiver, c'était surement le loisir préféré de Ganymède. Et Athéna ne pouvait jamais lui refuser ça. Après tout, elle adorait l'hiver aussi. Si les gens ne jurent que par la plage, les glaces, le soleil, et la bronzette, Athéna elle était bien plus chocolat chaud, plaid polaire, feu de cheminée, et bonhomme de neige. Et puis, l'ambiance est bien différent. Tout le monde est plus ouvert, plus aimable. Noel, ca égaye les coeurs les plus noirs. En route sur le chemin du retour, la jeune professeur était habillée d'une robe longue, surmontée d'un grosse veste et d'une écharpe chaude. Et même sur du verglas, la jolie dame marchait en talons sans aucune difficulté... On pourrait presque croire qu'elle fut née avec. Au dessus d'elle, Ganymède avançait a grand battement d'aile, avec ses quasi deux mètres d'envergure... C'était une belle créature, il fallait l'avouer.

Puis, son oiseau disparait de sa vue. Un regard à droite, à gauche mais rien... De toute façon, il ne pouvait pas être très loin, il était indissociable d'Athéna. Et en effet, il n'était pas loin, il venait tout juste de trouver chez un jeune élève, le perchoir parfait. De ses grandes serres, il vient se poser sur lui, avec douceur pour ne pas le blesser, certes... Mais c'est qu'il pèse un âne lourd, alors évidemment, il tombe. Ganymède se désolidarise et se renvole, observant le garçon dans la neige, un air presque malicieux au visage.

En voyant la scène de loin, Athéna fronce les sourcils et ronchonne dans sa barbe, avant de trottiner pour se rapprocher des deux, laissant ses talons faire craquer la neige sous ses pas. Elle tend son bras, et laisse l'oiseau se poser dessus, alors qu'elle ne fléchit pas. Il n'est pas plus lourd qu'une plume pour elle... Mais elle seulement, alors la scène pouvait être impressionant. Une jeune femme à l'apparence si douce et frèle, accompagné d'un véritable... volatile type poid lourd. D'un air désolée, la professeur tend sa main alors, pour donner son aide au garçon qui avait tâter de la neige, par sa faute

«Oh, je suis vraiment désolée.. Ganymède n'en fait parfois qu'à sa tête, et quand il voit quelqu'un qui lui a l'air sympathique, il a du mal a se retenir de leur dire bonjour... En oubliant qu'il pèse une tonne...!»

Un son sort du bec de l'oiseau. Des notes de violons qui grincent, et lui font faire presque un rire, comme s'il répondait aux paroles de sa maitresse en se fendant la poire. La verte lui lance d'ailleurs un regard meurtrier, et il baisse docilement sa gueule, en se taisant.
   
©️ By Sablou sur Libre Graph

   
rédigé par Invité le Ven 5 Jan - 18:11
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Cette neige est vraiment froide, mais ce n'était pas spécialement dérangeant et ce vent qui me fouettait le visage ne l'était pas pour autant. L'hiver, j'apprécie cette saison et je ne pouvais qu'être émerveillé par cet oiseau au plumage chaleureux et qui était un peu le grain de sable au milieu de cette neige. Je ne pouvais rester positif dans cette situation assez cocasse et mon regard se fixait uniquement sur cet étrange oiseau, qui était tout aussi beau que massif.

« Tu es un oiseau assez unique, mais tu dois appartenir à quelqu'un. » - Me suis-je exprimé.

Et sans grande surprise j'ai entendu la neige craquer, ainsi mon regard s'est dirigé vers la personne qui était maintenant proche de moi. C'est avec le bras tendu qu'elle donnait l'ordre à l'oiseau de venir la rejoindre et celui-ci s'y est posé avec délicatesse. Tout aussi surprenant que cela puisse être, la jeune femme était relativement frêle et semblait d'être d'une douceur presque comparable à celle de ma mère adoptive. Elle m'avait adressé l'une de ses mains pour m'aider à me relever que j'avais poliment accepté tout en l'écoutant s'excuser auprès de moi. Alors que je m’apprêtais à lui répondre, l'oiseau avait fait un cri assez étrange, comparable à un violon qui grinçait et en plus il avait un nom, Ganymède ! Cela semblait être de la moquerie, étant donné que sa maîtresse aux cheveux verts lui avait lancé un regard perçant. Je n'avais pas pu m'empêcher de rire face à cette situation tout aussi cocasse que la mienne, alors ce Ganymède ne faisait pas spécialement son malin face à quelqu'un de plus petit que lui. Je me suis permis d'adresser quelques paroles à sa maîtresse.

« Je vous remercie pour votre aide, pour me relever. Quel étrange oiseau, que vous avez là ! Il semble assez joueur en plus d'être vraiment magnifique, les animaux sont vraiment intéressants ! »
- Lui ai-je dit tout en ayant les yeux qui pétillait d'étoiles en voyant cet oiseau si... élégant.

Enfin... l'oiseau reflétait l'élégance de sa maîtresse qui l'était tout autant, qui pouvait-elle bien être ? Je ne connaissais pas encore grand monde, ici bas. Alors que j'étais plongé dans mes pensées, je me suis mis à avoir un sursaut en repensant que j'étais terriblement malpoli !

« Veuillez m'excuser de mon impolitesse... Je suis Hatsuharu Kubo, élève de la classe 4 et en huitième année, enchanté madame.... ??? »
- Me suis-je présenté avec confusion.

Il est vrai que je ne savais pas qui était en face de moi... Elle était relativement mystérieuse, mais elle dégageait une aura très chaleureuse... Ce sentiment, me rappelait quelqu'un qui m'était terriblement cher...
PS:
 
rédigé par Invité le Mer 10 Jan - 16:12
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Aux gros oiseaux...
Tant de compliments... Un peu plus et Ganymède était prêt à se pavaner comme un paon. Alors que pendant que le jeune garçon flattait son âme soeur, elle, observait ce dernier en souriant, et venant lui offrir un faible caresse sur son poitrail plumeux, de sa main libre et donc où il n'était pas perché. C'est vrai qu'il était beau et impressionnant. Elle passait rarement inaperçue, vu qu'ils ne peuvent pas se séparer, je vous laisse imaginer la tronche des gens quand Athéna mange au restaurant et que Gany occupe la place en face d'elle. Etait-ce pour ça qu'elle fut une éternelle solitaire dans sa vie de femme? Peut être.

En tout cas, il se présentait, et elle ne le connaissait pas. Elle n'avait pas encore eu l'occasion de donner des cours à toute ses classes encore.. A sa présentation, Athéna lui offrit un large sourire et une légère courbette, dont l'oiseau ne fut pas ennuyé, suivant le mouvement sans peine en imitant même sa maitresse, qui accompagne ce geste de ces paroles

«Enchantée Hatsuharu. Je suis Athéna Delacourt, je suis la professeur de musique et du chant du pensionnat. Et lui, c'est Ganymède.»

Alors qu'elle le désignait d'un coup d'oeil, la bête, toujours perché sur son épaule, poussait un léger chant qui imitait le doux son d'un violon, cette fois exécuté à la perfection, avant d’éternuer doucement alors qu'un flocon venait lui chatouiller le nez. Ces flocons d'ailleurs avaient envahis la chevelure pomme de la chanteuse et la laissait alors tachetée de ci de là de blanc.

Il n'y a quasiment personne dehors. Outre le froid, c'est surtout les cours qui les gardent au chaud, à l'intérieur. Et elle, ne donnait que son premier cours à 10h. Alors, de ses grands yeux maquillés, l'hippocampe finit par demander, sans aucun reproche dans sa voix, bien au contraire, plutôt curieuse de savoir sa présence ici, dans le froid

«Alors... Les cours vont bientôt commencé et il fait un froid à congeler un pingouin... Que fais-tu dehors?»

pour éviter justement de finir en glaçon, ganymède prend son envol, dans un puissant coup d'aile, qui fait un trou dans la neige en dessous de lui sur le sol. Athéna reprend alors son mouvement elle aussi, invitant l'élève à faire de même s'il voulait continuer cette discution, tandis qu'elle reprenait le chemin vers le bâtiment d'un pas lent mais élégant.
 
©️ By Sablou sur Libre Graph

 
rédigé par Invité le Dim 14 Jan - 19:13
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Les flocons de neige ne cessait guère de tomber en ce début de matinée et ils se camouflaient parfaitement sur les cheveux de Hatsuharu, qui étaient semblable au blanc de la neige. Le jeune tigre blanc se doutait que cette jeune femme semblait être professeure, mais il trouvait qu'elle faisait jeune et il appris l'identité des deux nouvelles rencontres colorées qu'il avait fait au sein de cet amas de blanc. Tout comme il l'avait appris, le jeune garçon s'inclina par respect et avait dit quelques mots.

« Enchanté Madame Delacourt, heureux de faire votre connaissance et également enchanté de te connaître, mon petit Ganymède. » - S'était-il exprimé avec un léger rire.

Par la suite la charmante professeure s'était exprimée sur le froid de canard qui nous fouettait tous les deux, notre visage et lui avait également demandé ce que faisait le jeune tigre ici, alors que c'était le début des cours. Alors qu'il allait lui répondre, l'oiseau coloré s'était élancé et avait repoussé la neige sous sa zone de décollage, puis la femme avait emboîté un pas lent mais élégant vers l'un des bâtiments où elle semblait vouloir se diriger tout en lui faisant signe de venir. Il s'exécuta sans réfléchir pour suivre le mystérieux duo qui se situait un peu plus loin devant et avait adressé quelques paroles à la professeures pendant qu'ils marchaient jusqu'au bâtiment pour se mettre à l'abri.

« Oh ne vous inquiétez pas madame, je ne vais pas sécher les cours. J'ai une heure de libre en ce début de matinée d'hiver et je pensais observer le paysage enneigée qui nous est offert par mon ami l'hiver... Oui je n'ai pas spécialement froid en cette période, au contraire je me sens comme un poisson dans l'eau ! » - Riait-il.

Son regard zigzaguait entre la femme et l'oiseau, tous les deux intéressait fortement le jeune tigre, mais surtout l'oiseau qui était rempli de mystère pour lui. La curiosité du jeune élève était apprécie de certains, comme pas du tout pour d'autres. Néanmoins, il savait qu'il pouvait être lui-même en compagnie d'une professeure de l'académie.

« Je suis vraiment curieux sur ce qu'est votre oiseau, madame. Est-il d'une race précise ? Je n'ai jamais vu d'oiseau comme Ganymède en ce sympathique monde qu'est le notre. » - L'avait-il questionné.

En y repensant, Hatsu n'avait pas encore fait de cours de musique au sein de l'académie. Nos pas nous avaient mené au dessous du porche qui surplombait l'entrée du bâtiment et qui nous protégeait des flocons froids qui nous tombait régulièrement sur nous.

« Nous voilà à l'abri du vent mordant et des flocons glacials, je n'ai pas encore fait de cours de musique et de chant avec vous, il me semble, non ? »


Il était plutôt confus dans ses pensées et n'arrivait plus à ce souvenir, si c'était le cas ou non.
PS:
 
rédigé par Invité le Mer 24 Jan - 16:39
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Aux gros oiseaux...
Visiblement, Ganymède n'était pas seul à apprécier se raffraichir les plumes dans ce temps froid d'hiver. Elle écoute l'élève se justifier, surement de crainte qu'elle puisse penser qu'il manquait volontairement les cours... Mais Athéna avait bien trop d'estime pour ses petits de Monokuro, même les classe 0. Quand on cherche, on trouve toujours plus de bons cotés, que de mauvais, et ça chez n'importe qui. Alors qu'il partage le chemin du retour vers le pensionnat à ses cotés, il la questionne sur la provenance, et la possible race de Ganymède. En voilà une question complexe. Elle y réfléchit alors qu'ils atteignent peu a peu le rebord du batiment à l'abris.

Elle se souvient parfaitement du premier jour où ses yeux se sont posés sur Ganymède... Et sa vie avant lui lui parait bien flou, comme ci elle n'avait réellement commencer à vivre qu'un fois qu'il fut partie de sa vie. Pour être alors tout à fait honnête avec lui, ne voyant pas l'utilité de mentir sur ce sujet, elle sourit et réplique tandis que l'oiseau flamboyant venait se poser sur le rebord d'une fenêtre non loin

«J'ignore si Ganymède appartient à une race... En réalité je me suis réveillée un jour, à l'age de 7ans, et il était là, minuscule, à ma fenêtre. Il a grandis avec moi et ne m'as jamais quitté. J'ignore s'il mourra un jour, ou s'il immortel, ou qu'il quittera ce monde en même temps que moi... Ma famille affirme qu'il est une partie de mon âme, mon 'amour de la musique' matérialisé en notre monde, mon guide spirituel et artistique.. Qui sait ♫»

Finit la jolie plante avec une pointe de mystère, alors que de toute façon elle même ignorait le fin mot de l'histoire. Il lui demande d'ailleurs si elle l'avait déjà eu en cours... Mon pauvre garçon, tu t'en serais souvenu si cela avait été le cas! En posant son regard bien veillant et clair dans le sien, elle répond

«Non, pour le moment je n'ai donné cours qu'à la classe 1 et 2 ... Mais ca ne devrait pas tarder, Hatsuharu. Ne prend pas froid, tu ne devrais pas tarder..»
 
©️ By Sablou sur Libre Graph

 
rédigé par Invité le Ven 26 Jan - 10:35
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
La curiosité du jeune félin était perçu comme certains pour une qualité comme un défaut pour d'autres, mais Hatsuharu ne se limitait pas et voulait toujours apprendre de nouvelles choses sans pour autant rester dans un cadre trop « exigeant ». La professeure de musique et de chant, l'avait informé sur son compagnon qui était constamment à ses côtés et celui-ci était tout autant un mystère pour elle comme pour l'élève.

« Je pense que votre famille a raison, cet être semble mystiquement lié à vous... Mon instinct me le dicte et j'en suis sur ! »
- S'était-il exprimé avec un sourire édenté.

Tout ce qui était spirituel parlait étrangement au félin et il ne pouvait que croire en ces choses qui étaient totalement passionnante. Il était très attentif aux mots que lui disant son enseignant, notamment en entendant la réponse de sa professeure vis-à-vis de sa classe et qu'au final, il n'avait pas eu encore de cours en sa compagnie. Celle-ci semblait se préoccuper de son nouvel élève par rapport au froid, mais également du fait qu'il devait aller en cours.

« Oh vous savez madame, j'ai tout mon temps et je n'ai aps spécialement froid... ce climat est des plus merveilleux pour les yeux comme pour les oreilles. J'aime l'hiver et je ne peux m'en passer, tout comme les autres saisons. Et vous que pensez-vous de l'hiver ? »

Souvent Hatsuharu lançait quelques sages paroles par ci et par là, sans bien même fait attention. Pour lui faire qu'un avec la nature faisait partie de son quotidien. Il s'était mis à penser à la matière qu'enseignait cette magnifique femme et il n'a pas pu s'empêcher de parler, encoure et toujours ~

« Même si je ne suis pas un passionné par la musique et le chant, je ne cache pas que c'est quelque chose de magique qui a une place magnifique dans notre monde. Même les chants des oiseaux peuvent à eux seul composer des musiques naturelles, ce monde est d'une beauté sans nom... Malheureusement nous n'avons qu'une seule vie et nous ne pouvons tout découvrir. D'ailleurs pourquoi avoir choisi d'enseigner cela, madame Delacourt ? » - Avait-il dit d'un air innocent avec un léger sourire tout en observant tout ce qui l'entourait.

D'ailleurs ce nom semblait sonner français, le jeune tigre l'avait légèrement remarqué. Serait-elle une humaine, elle aussi ? Non, son instinct lui dicte que non...
rédigé par Invité le Mar 6 Fév - 9:12
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Aux gros oiseaux...
«L'hiver... Et bien c'est une saison plutôt agréable. Une bonne excuse pour se mettre sous une couette avec un chocolat chaud et observer la neige tomber par la fenêtre.. Bien au chaud!»

En laissant échapper un léger rire entre ses lèvres, alors que la jeune femme frileuse donnait son avis sur cette saison dans laquelle elle trouvait des bons et des mauvais cotés, elle laisse Ganymède s'éloigner pour pourchasser un chat élancé, surement un des animaux de compagnie des élèves... Au moins, ca allait l'occuper un petit instant.

Il n'avait pas idées comme elle pouvait partager les sentiments du jeune garçon à l'égard de la musique. Même s'il ne se disait pas passionné, il semblait avoir capter l'essence même de ce qu'était cette chose mystique et envoutante qu'elle était. Même si elle arrivait rarement a poser des mots sur ce qu'elle pouvait ressentir à ce niveau là. Et puis cette fameuse question sur son  choix de carrière. Que pouvait elle rêver de mieux, comme avenir que d'enseigner, pour ensuite, pourquoi pas, voir quelques uns de ses élèves voler à leur tour de leur propre ailes et propager leur musique dans les différents royaumes... C'était, encore là, une sensation indescriptible. Alors, pour répondre à cette question, un sourire se dessine sur les lèvres de porcelaine de la danseuse

«Et bien ce fut comme une évidence. Je joue de la musique depuis toute petite. Ca a toujours été mon berceau. Alors, à defaut de devenir une grande chanteuse, ou danseuse, j'ai décidé de partager ma passion aux jeunes qui auraient besoin de trouver leur voies... Et leur voix... Et si ca ne créer pas des vocations... Ca peut toujours créer des passions.»

Elle pose ses yeux sur les nuages blancs et duveteux qui cachent le ciel bleu et continuent de laisser tomber leur poussières de neige... Et puis, à son tour, elle regarde le jeune garçon et demande

«Et toi... Que veux tu faire plus tard de ta vie, Hatsuharu?»

Elle avait déjà fait la connaissance d'une petite partie de ses élèves, et ils étaient tous aussi surprenants les uns que les autres. Outre les futurs rois et reines des royaumes de leur monde, elle avait déjà rencontrer de futurs pompiers, de futurs docteurs, de futures chanteuses pleines de talents, athlètes... Un diversité qui réchauffait le coeur et lui faisait garder l'espoir d'une nation pleine de jeunes gens prêt à se donner pour leur royaume, et à travailler dur.
 
©️ By Sablou sur Libre Graph

 
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: hors-jeu :: archives - trash and rubbish-
Sauter vers: