Revenir en haut
Aller en bas

Partagez | 
 

 Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Mar 7 Nov - 18:10



Alma Qah Kueyen

Informations


feat : Sombra, Overwatch
Nom : Kueyen
Prénom(s) : Alma Qah
Âge : 25 ans
Sexe : Femme
Sexualité : Hétérosexuelle
Race : Humaine déguisée en phoenix
Rang : Humaine
Pays d'Origine : États-Unis
Allégeance : Complètement neutre
Groupe : Personnel
Occupation : Psychologue scolaire

Pouvoir : Larme de Phoenix
Un nom bien noble pour un pouvoir qui ne le décrit en rien. Les différentes possibilités et les limites de ce pouvoir sont parfaitement inconnues à Alma, pour la simple et bonne raison qu'elle ne s'en sert jamais.
Dans les faits, il semblerait que les larmes qu'elle produit soient dotées de plusieurs capacités en fonction de ce que son utilisateur souhaite en faire. Elle peut guérir les blessures, accorder de la chance et même apaiser un cœur en peine. Tuer même, si l'utilisateur souhaite une mort paisible.
Elle ne peut produire qu'une seule Larme par mois, durant la nuit de nouvelle lune. La Larme n'est efficace que si elle est versée pendant qu'Alma ressent quelque chose de fort émotionnellement. La douleur ne suffit donc pas à créer une Larme.
Plus une personne consomme une grande quantité de Larme, plus l'effet désiré pourra être fort. Aussi, un souhait ne peut être annulé, même par un autre souhait.

/ ! \ Ne peut défaire la mort, les maladies incurables ou régénérer un membre perdu, et ne peut affecter uniquement que la personne faisant le vœu.


Appearance

« J’ai une putain ! De queue ! En plume ! »

On va pas s’éterniser là dessus, Alma, c’était clairement pas le genre de personnage à délirer autour d’un monde fantastique et de jouer à l’hybride. Y a probablement plein d’humains qui ont dû adorer le concept, mais elle n’en faisait pas partie. Elle est encore consciente de la chance qu'elle a eu d’être tombé sur un truc un peu classe comme le phoenix, de ne pas devoir se balader avec des oreilles de lapin ou une connerie du genre. Elle se satisfait amplement avec les plumes bleues et pourpres qui ornent sa queue.

Elle a aussi eu de la chance de pas s'être paumée là toute seule, loin de son père, sinon, sûrement qu'elle aurait foutu le feu à l’école. Certains diront qu’elle fait un peu dans l’excès, le tout avec classe et dignité -ironie spotted- et elle les emmerde fièrement. Tous. Elle n’est pas violente, elle se défend, qu’elle dit. C’est pas pareil. C’est différent. C’est mieux.

Après, elle n’est pas violente qu'avec ses poings, qu’elle s’en sort pas mal avec les mots aussi. Disons qu’elle possède un langage quelque peu châtié, si j’ose m’exprimer ainsi. Enfin, à la base, c’était juste pour faire chier sa mère, mais au final c’est resté. C’est tout con hein. Elle s’est rangée depuis le temps, et fait attention à ne pas parler mal dans l’enceinte de l’école. C’est son lieu de travail, et y a des gamins à chaque coin de couloir, faut rester clean quand même.

En vrai, c’est quelqu’un de bien, Alma. Certes elle est agressive, despotique et a la douce tendance à décrocher des mâchoires si elle s’énerve un peu trop, mais ça c’est qu'avec ceux qui le méritent. Elle se la joue pas chevalier blanc en armure, mais concrètement, ces élèves, on y touche pas. Le monde pourrait pourrir sous la dictature et l’esclavagisme, tant que ces gosses et son père sont tranquilles, le reste lui importe peu.

Bien sûr, ce n’est pas le genre de chose qu’elle pourrait avouer comme ça, mais ça doit être son instinct maternelle qui refait surface de temps en temps. Elle n’est pas spécialement mature dans sa tête, c’est peut être pour ça qu’elle s’entend bien avec les enfants, et comme eux elle a besoin d’attention et de reconnaissance. Ce qu’elle peut aimer qu’on la remarque, qu'on loue ses exploits, sa valeur.

Et comme elle aime ça, elle en rajoute. Toujours plus. Toujours trop. Toujours dans l'excès. Alma, ce n’est pas tout à fait ce qu'on pourrait appeler une bimbo, car elle n’en a pas le caractère, mais disons qu'elle aime être séduisante et provocante de temps à autre -pas tout le temps, faut pas rigoler, c'est juste une occupation. Avoir des hommes obéissants à ses pieds, ça fait du bien à l’ego. Et de l'ego, elle en a revendre.

C’est un peu une grande gamine qui fait tout ce qui lui passe par la tête, tant que ça lui procure de l’amusement. Grande fan de combat et de sensation forte, elle n’est pas du genre à réfléchir mais à agir à l’instinct. C’est pas forcément une penseuse, une intellectuelle, juste, elle se donne les moyens d’arriver à ses fins, quelles qu'elles soient.

Elle aime profiter des petits plaisirs de la vie, d’un bon alcool, de l’odeur de l’herbe coupée, du son de l’orage. Faire ce qu’elle aime quand elle en a envie, tester tout un tas de choses, passer une passion à une autre, se laisser voguer au grès du vent.

En fait, le mot qui va peut être le mieux d’écrire Alma, c’est « naturelle ». Elle fait ce qu'elle veut, quand elle le veut, sans arrière pensée, sans se cacher, sans craindre les répercussions, sans craindre le regard des autres. Juste. Elle va de l’avant. À coup de poings.

Storyline

La vie, c’est une bestiole plutôt facile à découper en chapitre. On prend les événements importants, on remarque le début et la fin du problème, de l’élément perturbateur. On fait ça et on répète jusqu’à la dernière page. Vous voyez, rien de bien compliqué.

Ma vie à moi, je n’ai pas encore compté à combien de chapitre j’en suis. Mais tous ceux que j’ai repéré ont déjà leur petit nom affectif. “Putain de divorce”, “Saloperie de collège”, “Enfoiré de mec”, “Connerie de compétition”. Vous allez rire, mais les titres sont même très souvent legit. D’autres se rajouteront peut être entre deux, d’autres se rajouteront forcément à la suite. La mémoire, ça fonctionne que quand ça le veut bien.

Dans tout ça, je ne vous promets pas un récit construit et bien ordonné, déjà parce que c’est prise de tête, et aussi parce que je m’en fous un peu. Mais au moins vous aurez les grandes lignes.

C’est l’essentiel, pas vrai ?

__________________________


« Et pourquoi pas un phoenix ? »
« Et pourquoi pas une licorne aussi ? Ou un dragon ? Oh je sais, un wendigo. Ça, ça fait rêver les gosses. T’en à d’autres des conneries comme ça sinon ? »
« Je faisais que proposer… »
« La seule chose bien que t’es proposé dans ta vie, Lev, c’est le divorce. »
« ... »
« Eh merde. Déjà 14h. Tu me fais perdre mon temps. Je récupère la petite à la fin du mois. Démerde toi avec ce gâteau. »

Et claquement de porte.
Dans le cas où certains d’entre vous -les moins fut fut- n’aurait pas encore fait le lien, je vous présente les deux personnages principaux de ce chapitre de ma vie.

Lev Vassilis, 43 ans, fleuriste indépendant pas très débrouillard, mon très cher otets. Et Rowtag Kueyen, 39 ans, cadre dans une société quelconque, ma génitrice.

Et pour le reste qui ne suit toujours pas, c’est de mon père que je tiens mon accent russe, et de ma mère mon teint bronzé permanent. Le mélange de culture, une chose ma foi merveilleuse (tant que ça marche). A l'école, ça faisait assez badass de sortir que j'étais amérindienno-russe.

Bon, ce passage là remonte un peu, donc pas grand chose à raconter dessus. Si je me souviens bien, c’était à l’approche de mes 8 ans. Ils étaient entrain de s’engueuler -pour changer- sur le motif qu’ils voulaient mettre sur mon gâteau d’anniversaire. Yep, tout ça pour ça. J’ai d’ailleurs découvert l’existence des wendigo ce jour là.

4 semaines de cauchemars et une thérapie chez le psy.

Ils n’ont peut être jamais eu conscience que depuis ma chambre, je pouvais parfaitement entendre leurs échanges vu qu’ils osent encore se demander d’où je tiens mon langage de camionneur à même pas 10 piges. Ma mère a toujours eu l’insulte facile. Ah la la. Je me souviens de la première fois où elle m’a traitée de connasse.

Je suis pas bien sûre de me souvenir comment elle s'était terminée cette histoire… Ah si ! J’avais pété les dents du petit Jimmy à la recrée quand il a dit que mon t-shirt était trop moche. C’était mon père qui l’avait choisit, il avait qu’à pas me chercher. J’ai été punie (par ma mère) et l’anniversaire annulé (par ma mère).

C’est assez marrant d’ailleurs comment ma mère a direct laissé la garde à mon père et toutes les responsabilités financières, mais que dès qu’il fallait punir, là soudainement, elle refaisait surface.

Une femme adorable, ma mère.

__________________________


« Gros thon. »
« Enculé. »
« Abrutie. »
« Bouffeur de queue. »
« ... G …Grosse vache. »
« Avaleur de foutre. »
« ... »

C’est à ce moment là qu’il est passé aux poings. Ah mais je le comprends, face à une répartie comme la mienne, moi aussi j'aurais fini par péter un câble. Après, il m’avait un peu cherché avec ce chewing-gum collé sur ma table. J’avais fait comme papa m'avait dit pourtant, j’ai essayé de faire mal avec les mots plutôt qu’avec les mains.

Bah désolée mon petit papa, mais cette fois, c’est lui qui a commencé le corps à corps. Moi je fais qu’y répondre pour me défendre. Comment elle s’appelait déjà, cette tête de gland ? John ? Justin ? Jason ?  J… Anthony ! C’est ça. Anthony McGregor. Encore un gars bien sympa.

C’était au collège, j’étais déjà pas mal connue pour mes coups de sang et les notes pas très très qualitatives. Et lui il était connu pour la même chose, mais parmi les grands du collège.

C’était moi, avec 3 ans de plus, un pénis et 50 points de Q.I. en moins. Quel gros tas de viande ce type, je me demande ce qu’il est devenu d’ailleurs.

Enfin, tout ça pour dire qu’on s’est violemment tapé dessus et qu’on s’est tous les deux manger un renvoi. Définitif pour lui. Faut pas rigoler, taper une fille vachement plus jeune, c’est sale. Il m’avait pété le poignet aussi, ce petit con.

3 semaines d'atèle, et je vous parle pas de la galère pour prendre les cours.

En fait, le côté marrant de cette histoire, il arrive dans le chapitre d’après. Je vous tease un peu, mais c’est parce que c'est un passage un peu niais et dégueulasse qui arrive. J’avais que 12 ans, okay. Me jugez pas.

__________________________


« Tu sais, moi y a une fille dans la classe que j’aime bien, mais je suis pas assez courageux pour aller lui parler. »
« Et au pire, tu perds quoi à essayer ? »
« ... »
« Nan mais vraiment. Vois ça comme un pansement que t’arraches d’un coup. Après t’es tranquille. »
« On a pas tous ton courage… »
« J’ai du courage moi ? »

Je vous donne le tableau : fin collège, les professeurs et parents les plus impliqués sont un peu complètement sur ton dos, et psychologiquement, quand tu es gamin, ça pèse un peu.

Du coup, ce bon vieux McGregor était revenu à la charge. Indirectement hein, il a été viré et j’ai plus jamais revu sa trogne après. Bref, les grands du collège trouvaient ça cool de passer leur stress sur les plus jeunes, et ils s’étaient trouvé un bouc émissaire sympa.

Nan, pas moi, personne aurait osé.

Victor qu’il s’appelait. Le biséclard de ma classe. Le pauvre Victor en avait vu un peu de toutes les couleurs : racket, lynchage, humiliation publique, que j’aime la mentalité des collégiens de cette époque. Bref, de la joie.

Et en tant que victime parfaite, il n’allait rien dire à personne, bien entendu. Et en tant que personnage principal parfait, je suis bien sûre arrivée en grand héros pour le défendre.

Ouais on sait tous que c’est faux. En vrai, j’ai fini victime collatérale de l’une de leur ultime connerie envers Victor. Je n’ai pas beaucoup apprécié. Des dents ont volés.

Dans la castagne, mon poignet -bonjour McGregor- a trouvé ça intelligent de nous claquer un petit 420° no scope freestyle. En clair, j’en ai chier putain. Poignet brisé.

Plâtre pendant beaucoup trop longtemps, rééducation, fun, joie, allégresse.

Bref, avant d’empirer, je me tire de là en laissant les cadavres des bullies derrière moi, Victor a mes trousses. On discute, je pleure de douleur, dans la dignité toujours, il me sort sa déclaration niaise (cf. plus haut).

Et c’est la que, diantre pourquoi, il m’embrasse sur la joue. Joue trempée de larmes accessoirement. De larmes dignes. Bon, j’ai 12 ans, je le rappelle, donc sur le coup ça m’avait un peu émoustillé. J’ai plus en mode "papa, ta fille garçon manquée violente et agressive a séduit”.

Quel heureux bonheur que de voir, une semaine plus tard, ce cher Victor au bras de mademoiselle Agathe de Paris, baguette, verre de vin et omelette (une française à l’accent insupportable, pour ceux qu’avait pas compris).

C’est grâce à toi, qu’il a dit. Connard de briseur de cœur.

__________________________


« Plus haut la jambe ! »
« ... Humpf ! »
« J’ai dit plus haut ! »
« Mais j’essaye putain ! »
« ... »
« Nan enfin… “putain” c’était pas… »
« Omae wa mou… »
« Nan… Nan prof’ attends… »
« Shindeiru ! »

Compotée d’adolescente insolente aux petits oignons. Le professeur fût sans cœur face à elle. La prise rapide, sans bavure. Le corps de l'adolescente peinait à reprendre vie, gisant lamentablement sur les tatamis.

Sinon, pour la petite histoire, mon père a eu comme idée saugrenue de m’inscrire dans un sport de combat pour calmer un peu mes pulsions violentes, comme il disait. C’était pas tant des pulsions violentes que de la légitime défense, mais puisque c’était mon papounet qui me le demandait, je pouvais pas lui refuser ça.

Chose que ma mère a d’ailleurs souligné d’un, je cite “Pour une fois que tu proposes quelque chose d’utile”. Et bah, et le divorce grognasse ? C’était ton idée peut être ?

Bref, avec un poignet un peu fragilisé -en forme, mais fragilisé, faut pas rigoler- le paternel a rien trouvé de mieux que du taekwondo pour moi, avec leur réputation de danseuse. Rien contre vous les mecs, je suis une danseuse aussi je vous signale.

Et du coup, me voilà avec ma cinquième année de taekwondo, 18 ans sur les épaules, en pleine préparation pour la finale nationale inter-lycée. Ouais. Finale nationale. Vous avez le droit d’avouer votre admiration pour moi.

J'étais plutôt douée, d’après le prof’, mais beaucoup trop impertinente. Je me prenais des claques à chaque manque de respect, et des menaces de renvoi du cours. Je me suis calmé avec le temps, mais on chasse pas le naturel comme ça non plus.

Ce chapitre là ne durera pas beaucoup plus longtemps.

Ah ! Vous voudriez savoir comment s’est passée la finale ? J’aurais bien aimé le savoir aussi… Histoire amusante, on a prit le bus avec mon père pour se rendre au dojo, le jour-j.

Et on n’est jamais arrivé à destination.

__________________________


« J’y arriverai pas… »
« Mais bien sûr que si. »
« Pas possible… »
« Mais si. »
« Nan ! »
« Il suffit de le vouloir. »

J’avais dit que ça ne serait pas forcément dans l’ordre hein, mais je fais de mon mieux. J’étais à ce moment là dans une crise assez existentielle -ou pas- l’examen d’entrée à la fac.

Ah… Quel merveilleux souvenir. Entre les révisions pour tenter de continuer mes études (je tiens à rappeler l'exceptionnalité de la chose, vous parlez à l’éternelle cancre du collège) et les entraînements toujours plus dur pour la préparation de la compétition nationale de taekwondo, c’était quelque peu pesant.

Forcément, à 18 ans, on a pas toujours les épaules, donc c’est facile de craquer. Je nous avais fait une classique crise de larme, panique, cloîtrée dans la chambre sans vouloir manger. Et mon pauvre papa inquiet qui essaye de me rassurer à la porte.

Les révisions me cassaient la tête au possible, ce qui se ressentait dans mon entraînement, ce qui fait que le prof' me foutait plus de claque, ce qui fait que j’étais d’autant plus stressée et énervée. Que du bonheur, ce chapitre.

Je suis restée enfermée dans ma chambre pendant 3 jours, et je me suis littéralement noyée dans mes sanglots. Un petit coup de mou qui bizarrement m’a rapidement remise sur pied.

1 semaine plus tard, je passais la première épreuve.

Et croyez-le ou non, mais je l’ai réussi ce putain d’examen d’entrée ! Merci crise de pleurs violente. Et pas longtemps après, j'atterrissais en final nationale. Un été placé sous la bannière de la réussite, ma foi.

Réussite que j’aurais aimé pouvoir vivre… Si ce bus de mes couilles nous avait pas choppé, mon père et moi, dans cet univers peuplé de fucking furries.

Attention spoil, le prochain chapitre parle de ça.

__________________________


« Et pourquoi pas un phoenix ? »
« Et pourquoi pas une licorne aussi ? »
« Pardon ? »
« Nan cherche pas, un réflexe, c’est sorti tout seul. »
*tousse*
« Moi, tant qu’on me fiche la paix, je m’en fous un peu, mais hors de question que je me balade avec des oreilles sur la tête. »

Nous revoilà à l’antenne. Fameuse discussion avec le Directeur de l'école pour savoir en quoi, moi, le petit tas de chair humaine, allait me déguiser pour le restant de mes jours pour m'éviter un aller simple dans les cuisines du réfectoire -en tant que plat principal.

En fait, ce que j’avais globalement compris de l’histoire, c’était que qu’un bus magique nous avait amené ici, mon père et moi, parce que soit disant on aurait de quoi développer un pouvoir… Et du coup on a dû boire un truc… Et maintenant y a une école pour hybride avec des pouvoirs…

Je suis à peu près persuadée que j’ai pas bu pourtant. J’ai pas l’âge de toute façon -officiellement... mentez pas, tout le monde boit avant d’être majeur.

En vrai, leur délire me passe un peu au dessus de la tête. Moi, tant que j'ai mon père sous yeux, ça me suffit. Ah nan, c’est pas moi qui ait besoin de lui, j’ai 18 ans maintenant, je sais me démerder toute seule.

C’est lui qui a besoin de moi. Hell ! Si je suis pas la pour lui rappeler de manger et de dormir, il se laisserait mourir comme un con. Il est pas très la survie, mon petit papa. Je me demande encore comment il a réussi à m’élever tout seul.

Mais bref. J’ai signé pour le phoenix du coup, le paternel aussi, bien évidemment. Apparemment, ces bestioles existent vraiment dans ce monde, bien qu’assez rare -les wendigo aussi… à priori…- donc on devrait pas croiser de camarade phoenix.

Ils sont bien mignons hein, mais je tiens à rappeler qu’on est pas du coin nous, et que leur histoire de pays, d’esclavagisme, de royauté et tout, bah on y comprend pas grand chose. Je dirais même qu'on y pige quedal.

__________________________


« Goutte. »
« Larme. »
« Sérum. »
« Larme, je suis pas un médoc putain. »
« Perle ! »
« Mais nan ! »
« Ptain mais larme c’est trop représentatif ! »
« C’est le but connard ! »

Voici Heka, un petit gars du pays des loutres. Un bon pote à moi à qui on avait refilé le rôle de responsable quand je suis arrivée dans l'école. En gros, il me faisait découvrir les bâtiments et les cours. Un travail qui ne le passionnait pas plus que ça.

Avec le temps, on s’est rendu compte que nos caractères matchaient carrément, et depuis traîne ensemble. Là on ressemble un peu à deux gros abrutis à se gueuler dessus, mais il tenait absolument à donner un nom mièvre à mon pouvoir.

Ça faisait déjà plusieurs mois que j'avais compris comment il fonctionnait… À peu près. En gros, à cette époque, on était à "quand je pleure pendant une lune noire, je peux faire pousser des plantes.

15 mois d’essai pour en arriver là, et on était encore loin du compte.

Heka trouvait ça bizarre que je découvre seulement maintenant mon pouvoir, mais en même temps, tu te retrouves souvent entrain de pleurer sur un ficus une nuit sans lune toi ? Abruti.

Nan alors… C’est pas ce que vous croyez. On pourrait croire que je suis une pleurnicheuse là comme ça, mais ce que je vous ai raconté, c’est les 3 seules fois où j’ai pleuré hein. J’y tiens.

J’ai fait plusieurs test avec les plantes de mon père -il est resté fleuriste, même chez les hybrides- mais c’est un peu plus tard que je suis arrivée à la conclusion que ce n'était pas juste un don de faire pousser les plantes.

Merci mon Dieu de ne pas m’avoir donner un pouvoir en mousse…

Lasse d’attendre chaque nouvelle lune pour faire des expériences, j’ai dû sortir une fois une connerie du genre. "J'aimerais bien comprendre comment il fonctionne ce don, quand même”.

Et pouf. Révélation. 15 mois de test qui aurait être évité. C’est bien pratique quand ton pouvoir peut t’expliquer tout seul comment il marche.

Enchanté, pouvoir qui exauce des vœux au prix d'une larme de sentiment versée une nuit par mois.

__________________________


« Tu sais que t’es canon toi ? »
« Oui, je sais. »
« Jolies plumes. »
« Merci. »
« T’es toute seule ? »
« Et ravie ainsi. »
« Je peux te tenir compagnie si tu… »
« Écoute mon grand, si tu veux pas que je t’arrache les globes oculaires avec les ongles pour te les rentrer dans l’urètre, tu fais demi tour tout de suite et tu me laisses tranquille, d’accord chéri ? »

Petit sourire adorable, pichenette sur le bout du nez, et monsieur le séducteur repart rougissant, la queue entre les jambes. Saloperie de souhait à la con… Heka, je te le ferais payer un jour.

Je n’ai jamais beaucoup apprécié qu’on m’approche et qu’on me prenne pour un petit bout de viande avec un utérus. Et je n’ai jamais beaucoup apprécié l’ironie non plus. Pas mon type d’humour.

La loutre est retourné dans son pays depuis le temps, mais à l’instar de McGregor, il a réussi à me fait garder un souvenir de lui qui me poursuivra toute ma vie sûrement. Je vous la fait courte. "Hey ! T’as qu’à souhaiter un truc à la con pour voir. Genre… Devenir méga sexy et attirante !

Oh. Quelle joie de découvrir que mon pouvoir peut fonctionner comme ça aussi. Et quelle joie de savoir que rien ne peut plus contrer ça maintenant. Enfoiré…

Okay, je râle, mais en vrai c'est assez cool de pouvoir faire tourner la tête de n’importe quel mâle comme ça. Ça flatte l’ego, et c’est aussi bien pratique des fois. Et de cette erreur -avec laquelle j’apprends à vivre maintenant- j’en tire des leçons.

Ne pas utiliser mon don à tort et à travers.

Yep, de la maturité, vous ne rêvez pas. Ce don est dangereux, et à la merci seule de celui qui souhaite la chose. Les gens pourraient faire des bêtises qu’ils regretteront plus tard.

C’est bien dommage, car je suis sûre que ça se serait vachement bien vendu, des larmes de phoenix capable d'exaucer les vœux. J’ai donc décidé de n’en garder que 3 sur moi -au cas où, j’ai déjà sauvé une vie comme ça heh- et de ne pas en retirer de l’argent.

Bon c’est mon père qui m’a demandé ça en fait… Mais je lui obéis, donc ça passe.

__________________________


« Tu commences demain, ça va aller ? »
« Mais oui, p’pa. »
« Tu grandis trop vite, ma petite fille. »
« 24 piges… J’ai 24 piges. D’où je suis encore ta petite fille ? »
« Mais tu seras toujours ma petite fille voyons. »
« ... Please… »
« Ne sois pas trop dure avec les enfants. »

Hey, le paternel ! Ils m’ont embauché en connaissance de cause, je te signale ! Bon, vous l’avez compris, on arrive à la fin du tome. Diplôme de psy' sous le coude -c'était les sciences humaines que je visais aussi, de l'autre côté- j’ai été récupérée par Monokuro.

J’avais sûrement pas fait très bonne impression lors de mon arrivée, mais ça va, j’ai grandi depuis, quand même. En vrai, sans être forcément grande empathique, c’est le seul domaine où mon don pourrait être utile.

On peut guérir facilement le corps, beaucoup moins l’esprit. Je ne tente bien sûr pas de régler les problèmes des gens à coup de larme, n’importe comment. Mais pour les cas les plus désespérés, la solution s’envisagera. Avec accords des supérieurs, faut pas rigoler.

Déjà un an que je suis de l’autre côté du divan. Comme le temps passe vite. Les élèves sont mignons en vrai, pour la plupart. J’ai même croisé d’ancien humain, comme moi, dans mon petit bureau.

J’ai finalement prit mon appart en solo, pas trop loin du paternel. Il s’est trouvé une donzelle pour prendre soin de lui, mais je veille au grain, de loin. Faut pas rigoler.

__________________________


« Et pourquoi un phoenix ? »
« Et pourquoi pas, après tout ? »

Behind the screen

Prénom ou Pseudonyme : 'sup, Akha pour vous servir
Age: 21 balais
Aimes-tu Monokuro ? : Nope, et c'est bien pour ça que j'ai décidé de m'inscrire d'ailleurs .w. (on a dû vous la faire souvent celle-là nan ?)
Comment es-tu arrivé ici ? : J'ai... Volé de partenariat en partenariat ~
Ta présence sur le forum ? : Je ferais de mon mieux .w.
As-tu lu et approuves-tu le règlement ? : Non °^° (celle là aussi on doit vous la faire souvent .w.)

Arrogant-Mischief sur Epicode


Dernière édition par Alma Qah Kueyen le Ven 1 Déc - 9:47, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Serwyn Gôto
Royauté

Clochettes : 57

Occupation : élève.

Messages : 51

Date d'inscription : 11/10/2017

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Mar 7 Nov - 19:52

Coucou toi, je te souhaite la bienvenue ! Et courage pour la suite ! Amuse toi bien parmis nous ! :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noblesse

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 20

Clochettes : 598

Date de naissance : 24/05/1997

Occupation : Piano time ♥

Messages : 167

Date d'inscription : 23/10/2017

Localisation : Salle de musique ~

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Mar 7 Nov - 20:08

OMG OMG OMG OMG OMG
JE T'AIME DEJA TOI
SOMBRAAAAAAA ♥️ *team overwatch*
Bienvenue parmi nous

_________________

Vavas:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Aiko Kagura
Roturier

Age : 24

Clochettes : 23

Date de naissance : 18/02/1994

Occupation : Cinquième année, j'ai redoublé ;w;

Messages : 64

Date d'inscription : 22/10/2017

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Mar 7 Nov - 20:09

Hayo ! Je te suite un immense bienvenue parmi nous !!
J'adore ton avatar, il est magnifique !!
Et tes réponses m'ont bien fait rire !!! 8')

Par contre, juste avant que tu commences ta fiche, deux indications importantes !

1- Malheureusement, je n'ai pas encore eu le temps de mettre les prédéfinis en ligne, mais il n'existe que deux clans Royaux au Royaume des Phoenix, le "Clan du Feu", et le "Clan du Soleil Sombre". C'est un pays qui a une importance pour des évents futurs, donc c'est le seul qui a quelques règles précises ! Actuellement, ta personnage pourrait tout à fait faire partie de l'un des deux Clans, mais il faudrait qu'on en discute ensemble, pour que je t'explique les points importants. Il y a aussi le fait que que les jeunes princes et princesses héritiers de ses clans, n'ont que 17 ans environ ! Du coup, à ce moment-là, vu ton âge, tu serais plus la soeur, du Roi ou de La Reine, par exemple !

2- Par contre, ton personnage est trop jeune pour être la directrice adjointe. Je te renverrai à ceux qui sont entrain de préparer le personnage du Doyen et du Directeur de l'établissement, mais ils ont respectivement 275 et 39 ans. Du coup, avec 27 ans, c'est un peu trop jeune pour qu'ils acceptent de s'associer. Par contre, si tu viellis ton personnage, c'est tout à fait possible, sinon on parlera plutôt de CPE que de directrice adjointe !

Voilà, voilà, j'espère que cela pourra t'aider et j'ai déjà hâte de lire ta fiche !!

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 2114

Messages : 176

Date d'inscription : 25/10/2017

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Mar 7 Nov - 22:29

Bienvenue parmi nous !

J'adore ton Avatar !

En attendant de vois la suite de ta fiche et quel pouvoir tu vas nous dégoter

_________________
Papote en #996600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Mar 7 Nov - 22:32

J'me suis doutée que ça serait pas aussi simple, c'pour ça j'ai posté la fiche à peine en cours 8D J'vais MP pour savoir quoi et qu'est ce moi du coup .w.

(autant, l'âge pour être Directeur Adjoint m'avait pas tant choqué perso, mais j'vais modifier ça aussi ~~)

Merci pour le chaleureux welcoming sinon les enfants ♥️
Revenir en haut Aller en bas

Humain

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 18

Clochettes : 1288

Date de naissance : 08/04/1999

Occupation : 7e année

Messages : 123

Date d'inscription : 12/10/2017

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Mar 7 Nov - 22:45

Bienvenue !
Bon courage pour la suite de ta fiche ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Roturier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Clochettes : 68

Occupation : Doyen

Messages : 25

Date d'inscription : 05/11/2017

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Mar 7 Nov - 22:48

Hey ! Bienvenue !

Du coup vu que je serais le doyen, si tu as des questions n'hésite pas !

A voir avec notre actuel Directeur aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noblesse

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 39

Clochettes : 1955

Date de naissance : 01/06/1978

Occupation : Médecin Scolaire

Messages : 225

Date d'inscription : 09/10/2017

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Mar 7 Nov - 23:20

Bienvenue Alma !!

C'est l'un de mes personnages qui va occuper le poste de Directeur.
Je sais que 27 ans ne semble pas choquant, mais dans un univers où nos personnages peuvent vivre deux fois plus longtemps (200 ans), c'est très jeune. (Kakashi Imai, l'actuel Directeur a 39 ans, mais il n'occupe le poste que depuis 4 ans et ceux, via un lien direct qu'il a avec le Doyen. /PISTON/ )

N'hésites pas à venir nous voir si tu as la moindre question !! Je suis curieux de lire le reste de ta présentation :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pensionnatanimal.forumactif.com

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Mer 8 Nov - 0:38

SOOOOOOMBRAAAA ! pardon je suis tellement fan de Sombra, bonne chance pour ta fiche en espérant que tu passes de merveilleux moment sur ce forum.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Lun 27 Nov - 16:30

Bon bah j'ai fini ma fiche sur téléphone finalement 8D plusieurs envie de meurtre ont traversés mon occipital pendant cette époque aventure, but at least, la fiche est la 8D

J'ai pas forcément corriger toutes les fautes et les délires de l'autocorrect, mais je fais le tour /o/
Revenir en haut Aller en bas

Roturier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 17

Clochettes : 534

Date de naissance : 12/12/2000

Occupation : 6ème année

Messages : 58

Date d'inscription : 17/11/2017

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Lun 27 Nov - 16:40

Bienvenue :) je suis sûrement un peu en retard mais vaut mieux tard que jamais XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://maokos.deviantart.com/

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Malick Drake
Royauté

Age : 16

Clochettes : 1450

Date de naissance : 28/11/2001

Messages : 688

Date d'inscription : 16/11/2017

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Lun 27 Nov - 19:01

Bienvenue Alma o/
J'adore ton personnage et surtout son histoire, elle m'a bien fait rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noblesse

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Eimi Fujimi
Noblesse

Age : 18

Clochettes : 217

Date de naissance : 24/10/1999

Occupation : Septième année !

Messages : 249

Date d'inscription : 22/11/2017

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Lun 27 Nov - 20:51

Bienvenue Alma ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 20

Clochettes : 59

Date de naissance : 24/05/1997

Occupation : Dans mon pieu ~

Messages : 129

Date d'inscription : 28/10/2017

Localisation : Pas loin du tout ~

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   Lun 4 Déc - 16:43

Et ploup toi !

Ma petite sombra d'amur. ** full in love oui oui
J'ai ADORE ta fiche. Elle est ultra bien écrite, un style particulier mais tu m'as bien fait rire ! (demande à Serwyn, j'étais en vocal avec lui en lisant ta fiche et je rigolais haha!) puis j'ai bien aimé les chapitres avec les dialogues au début, ton perso a du répondant et ça J'ADORE ! ♥️
Concernant ton pouvoir, pour moi tout est ok ! Il est puissant mais le fait qu'il se réduise à 1 fois par mois l'équilibre très bien !
Ton perso est intéressant en plus d'avoir un caractère de feu, j'aime j'aime j'aime ! Et son histoire est ultra passionnante, puis le fait que son papa soit venu avec elle je trouve ça trop cute.

Du coup, pour moi tout est OK ! Je peux donc te valider ma Sombra d'amour. ♥️ Amuse toi bien parmi nous et encore bienvenue ! ~  









_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rising under the Night ∞ Alma [Job's done]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le terrain de jeux :: Archives du forum :: Archive fiches-