Revenir en haut
Aller en bas
Partagez | 
 

 "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 20

Clochettes : 65

Date de naissance : 24/05/1997

Occupation : Dans mon pieu ~

Messages : 42

Date d'inscription : 28/10/2017

Localisation : Pas loin du tout ~

MessageSujet: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Mer 1 Nov - 15:29


   

   
Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire...

   
   


 Cela faisait pas si longtemps que la jeune princesse avait rejoint le pensionnat Monokoro Animal School qu'elle enchaînait déjà les déraillements. Entre sécher les cours ou s'échapper le soir furtivement, elle n'était clairement pas du genre à se laisser dicter ce qu'elle devait faire. C'est même assez le contraire, elle avait déjà pas l'habitude d'écouter ce qu'on lui disait, alors respecter un couvre feu … Encore moins.

Alors que le couvre-feu avait sonné depuis déjà 2 bonnes heures et tandis que la fraîcheur du soir s'installait paisiblement pour recouvrir la plénitude du ciel lugubre et sombre, Elÿana elle n'arrivait pas à trouver le sommeil. Totalement enveloppée dans ses draps et blottit contre son puma Kero, elle eu la curieuse visite de nombreuses questions qui débrayaient son esprit telles des affreuses complaintes néfastes. Ce soir, la jeune féline n'avait pas vraiment un moral de feu et surtout une envie curieuse de s'amuser tiraillait son esprit et son estomac. Elle hésitait.. Après tout, à quoi bon sortir s'amuser seule ? Peut être devrait elle sagement pour une fois écouter le bon côté de sa conscience et rester paisiblement niché dans ses draps chauds. Mais où était le plaisir de s'amuser si il n'y avait pas de charmante compagnie à ses côtés pour partager ses verres ? Inconsciemment, elle tentait de se convaincre elle même que avec quelques verres ça passerait, qu'elle retrouverait une joie de vivre débordante et surtout qu'elle pourrait s'amuser et oublier toutes ses pensées aussi nuisibles les unes que les autres. C'est étrange, parce qu'elle avait beau tourner la chose le plus en sa faveur, ses pensées se tournaient beaucoup sur sa vie si puérile et sur Yoon. Par moment, elle se demandait bien ce qu'elle pouvait bien avoir à penser aussi souvent à lui, alors qu'elle passait ses journées à le faire chanter et qu'il ne semblait pas éprouver une once de sentiments pour elle. Égoïstement, elle se l'était appropriée afin de se rassurer elle même de son importance sans véritablement faire attention à ce que lui voulait. Elle savait qu'elle jouait à un jeu dangereux et que à force de tirer sur la corde cette dernière pouvait se rompre à tout moment et là elle se retrouverait seule avec sa culpabilité. Mais c'était plus fort qu'elle, elle était rongée par sa rancœur de l'avoir abandonné comme il l'avait fait, son envie de le garder pourtant à ses côtés et ses sentiments qu'elle taisait inconsciemment au fin fond de son esprit.

« Bon sang ma vieille reprends toi !! Lève toi et va t'amuser ça te changera un peu les idées parce que là franchement tu rouilles ! » Pensa t-elle tout en secouant nerveusement la tête et en claquant doucement ses petites joues déjà bien rougies par ses pensées si déstabilisantes. Discrètement, elle se redressa et quitta malicieusement ses draps tout en prenant soin de ne pas réveiller Kero. Pour une fois, elle souhaitait ne pas trop l'inquiéter et le laisser se reposer. Après tout, les animaux n'ont pas les mêmes besoins que les -humains- et ils nécessitent un repos plus important que le notre. Enfilant rapidement quelques simples mais nobles vêtements elle attrapa sa veste ainsi que son sac à main et se faufila par la fenêtre discrètement afin de s'éloigner fièrement du pensionnat, un léger sourire amusé sur ses lèvres.

Aaah. L'Agheda, ce bar si luxueux d’où la réputation s’élevait jusqu'au sommet. Ici, la fête était au programme et les mauvaises langues traînaient dans tout les recoins. On y retrouvait tout types de personnages passant du plus noble au plus ignoble. Ignorant tout ce monde, la jeune femme s'installa au bar et commença à commander un, deux, trois, quatre verres jusqu'à ne plus pouvoir les compter. Elle avait vraiment cette curieuse envie de simplement se laisser aller et de laisser toutes ses inquiétudes et toute sa peine de côté pour ne penser qu'à une seule chose : s'amuser. Et pour le coup, elle avait vraiment touché le fond. Tandis qu'il devait être autour de minuit voir un peu plus, Elÿana était dans un état des plus pitoyable. Pour avoir forcer sur l'alcool elle avait forcé et commençait presque à regretter d'être tombée aussi bas. Mais pas le temps de penser à tout ça, tout son esprit était remplie que de joie et de rires. Ses bras étaient abattus sur le comptoir du bar et sa tête elle se longeait chaudement entre eux pour peine de ne pas bien pouvoir tenir sur ses épaules. Mais contre tout attente, elle pensait à lui. Encore. Ce sentiment qui lui rongeait tout son corps et son cœur jusqu'à tirailler son estomac déjà bien amoché. Totalement à fleur de peau, surement l'alcool d'ailleurs.. Elle pouvait ressentir des petites larmes couler le long de ses joues si rougies de chaleur et d'émotions. « Mais t'es sérieuse là ?!! Tu vas quand même pas pleurer là maintenant, putain mais allez là sors tes tripes un peu !! » Rien à faire, ses expressions passaient du rire au pleures et du pleures au rire. Elle était véritablement bien trop... Comment on dit déjà ? Alcoolisée.  

Refermant ses poings fermement, elle décida dans un moment de faiblesse d'attraper son téléphone et de commencer à pianoter le numéro de Yoon. Grimaçante, Elÿana ne peut contrôler cette envie de lui parler et surtout de lui dire à qu'elle point elle lui en voulait. Au diable ce masque de peste et de personne insensible, au diable ses repaires et ses manières, au diable ses principes.. La jeune féline rapprocha cet écran si frais de son oreille et laissa les virements résonner dans son esprit éveillant tout ses petits sens. Et c'est lorsqu'il finit par décrocher, qu'elle commença à murmurer des petites phrases difficilement, enrobée de larmes et de rire.

« Yoon..Mmh.. T'es nul. » Ricanant avec un air idiot de plus belle, elle ajouta encore et encore des mots et toujours des mots de reproches mais aussi d'appel, pressant sa poitrine contre ses bras.
« Tu peux pas savoir comment je t'en veux... Tu.. Tu m'as laissé ! .. Abandonner comme une vieux déchet. T'es trop nul Yoon tu le sais ç..ça ? Haha, ça me fatigue... Vous me fatiguez tous. Et j'arrive encore à autant t'estimer et te porter dans... dans... mon.. c..coe.. Mmh... » Grimaçante à ses propres paroles, elle n'eut même pas le temps de terminer sa phrase qu'un groupe d'individus aussi minables les uns que les autres commencèrent à déranger la belle ce qui ne manqua pas d'échapper aux oreilles de Yoon.

« Et dit moi ma belle, tu veux pas venir avec nous ? Je suis sur qu'on pourra bien te consoler, accompagne nous tu verras tu seras surprise ! » S'exclama l'un d'entre eux avec ce ton si puéril qui lui donnait la gerbe. Trop faible pourtant pour comprendre la situation, Elÿana laissa son portable lui quitter maladroitement ses doigts pour finir par tomber non loin du bar alors qu'elle n'avait pas eu le temps d'entendre ce qu'il avait bien pu lui répondre. Là, elle se tourna difficilement vers les hommes et marmottant quelques mots avec un difficulté incomparable.
« Si vous os-osez vous approchez de moi... Vous le regretterez amèrement..» Très mais alors très convaincant surtout quand on voit le portrait qui se tire derrière ses phrases : une jeune femme totalement perdue, complètement alcoolisée, et complètement en état de faiblesse. Elle tentait maintes et maintes fois de se redresser, mais impossible. Plus les minutes passaient, plus elle se sentait de plus en plus faible et plus elle ressentait leur présence s'approcher d'elle malicieusement. Brusquement, elle se releva. Mais une bien triste idée lorsque tout ce qui a pu s'en suivre c'est une fâcheuse perte d'équilibre pour finir par tomber entre les bras d'un des hommes qui la dérangeait pourtant autant. Ses joues étaient d'une couleur rouge pivoine si intense, ses yeux avaient de la peine à rester ouverts, et ses jambes tremblaient de faiblesse. Pitoyable petite princesse qui tombe dans son propre jeu.

   

codage de whatsername.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain
avatar

Age : 19

Clochettes : 48

Date de naissance : 31/05/1998

Occupation : Etudiant

Messages : 11

Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: Re: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Mer 1 Nov - 15:31

Encore une journée de finie. Assis devant le petit bureau de sa chambre, Yoon révisait. Il avait pris l’habitude de très peu dormir. Après tout quand vous êtes esclave, vous devez être le premier debout pour tout préparer avant le réveil de vos propriétaires, et être le dernier à dormir puisqu’il fallait finir les corvées que les autres domestiques ne voulaient pas faire. Il s’était ainsi habitué à n’avoir droit qu’à de courtes nuits. Et les vieilles habitudes ont souvent la vie dure. De toute façon, il en profitait. Il étudiait souvent dans sa chambre après le repas. Ainsi il était tranquille, personne ne venait le déranger. Et comme son niveau était encore loin d’être toujours excellent, étudier de façon continue et régulière l’aidait à garder des notes correctes. Le matin, quand il se réveillait aux petites lueurs du jour, il en profitait en revanche pour faire son jogging. Avec couru une dizaine de kilomètres avant le petit déjeuner lui ouvrait l’appétit et le réveillait. C’était devenu une routine matinale. Sans compter le fait qu’il devait veiller à conserver une endurance correcte.

Toujours est-il que ce soir ne faisait pas exception. Après ses cours, il était allé un peu se détendre dans la salle de cuisine. L’avantage de cette salle, c’est qu’elle était souvent déserte. Quand il y allait après que les cours soient terminés, il était bien rare qu’un des élèves passe y cuisiner quelque chose. Les hybrides des familles royales étaient trop habitués à ce qu’on les chouchoute honteusement. L’idée qu’ils doivent apprendre à cuire leurs repas eux-mêmes ne leur était probablement jamais passé à l’esprit. Déjà le simple fait de devoir s’occuper de la ferme du pensionnat apportait chaque année son lot de récriminations. Il avait cuisiné quelques friandises, était allé manger et s’était directement dirigé vers sa chambre.

Elyäna n’était pas venu l’embêter aujourd’hui. Elle ne venait pas tous les jours lui faire ses caprices, mais il avait normalement tendance à l’apercevoir, au moins à l’heure des repas. Même s’il n’aimait pas la façon qu’elle avait de venir le faire chanter et de jouer avec lui comme un chat jouerait avec une grosse souris appétissante, il devait reconnaître qu’elle était probablement la seule avec qui il pouvait faire tomber le masque et se montrer lui-même. Et elle n’était pas méchante au fond, il le savait bien. A sa manière, il tenait à cette petite demoiselle capricieuse qui pimentait ses journées de ses demandes abusives. Il n’en s’en fit pas cependant. C’était une grande fille après tout…

Il aurait probablement dû s’en inquiéter. Mieux valait un problème en vue qu’un problème qu’il ne voyait pas venir. Quand on l’appela, il sut d’avance que c’était elle. Elle était l’une des seules à avoir son numéro. C’était quoi ? Une mauvaise blague nocturne ou un caprice de minuit ? Il décrocha, agacé et comptait bien lui rappeler qu’on ne téléphonait normalement pas au milieu de la nuit mais avant qu’il ait pu dire quoi que ce soit, il entendit sa voix embrumée par l’alcool. Elle ricanait avec un air idiot et lui faisait des reproches dont il n’avait aucune idée du fondement. En un mot, il était clair qu’elle était totalement ivre, complètement bourrée. Il l’écouta lui faire tous ses reproches imaginaires en serrant les dents et s’apprêtait à raccrocher sans plus d’égards pour la demoiselle quand il entendit d’autres voix. Celles d’hommes qui n’avaient clairement pas de bonnes intentions pour sa jolie camarade.

Yoon se leva précipitamment. Où est-ce qu’elle pouvait être ? Elle était sortie boire. Et vu le bruit de fond, l’endroit était animé. Un bar ? Non plus probablement l’Ageha, c’était un endroit de sortie prisé. Il allait commencer par chercher par-là. Car évidemment il allait la chercher et la ramener par la peau du cou. Elle avait beau lui casser les pieds, on ne s’en prenait pas à l’une des rares personnes qu’il appréciait. Même s’il refuserait catégoriquement d’avouer éprouver le moindre sentiment positif à l’égard de la demoiselle.

Le jeune homme enfila rapidement ses chaussures, attrapa son manteau et ouvrit en grand la fenêtre. Autant éviter de sortir par la porte d’entrée et de réveiller ses colocataires. Il s’était surtout muni pour son aventure d’un petit sac qui faisait un brui métallique dès qu’il bougeait. Il contenait des petites pièces, de la petite monnaie sans valeur. Son moyen de locomotion rapide.

Le pouvoir de Yoon n’était pas facile à utiliser, mais il lui donnait clairement une grande mobilité. Une fois sorti, il lança une piécette sous ses pieds et d’une poussée se propulsa dans les airs. D’une deuxième, il s’envoya voler en se propulsant depuis les éléments métalliques de sa résidence. Dès qu’il faisait mine de redescendre, il se tractait vers un autre bâtiment proche, ou lançait une piécette derrière lui et prenait appui dessus. La pièce filait vers le sol avant de s’y écraser et de lui servir d’appui. Il donnait ainsi l’impression de bondir en l’air, profitant de cette voie aérienne pour éviter les obstacles. Dès qu’il rejoignit la ville voisine, il n’eut aucune difficulté à se mouvoir, il y avait suffisamment d’éléments métalliques pour qu’il ne jette même plus une piécette. Il était assez rapide en prime. A ce train-là, il ne se serait écoulé que quelques minutes entre l’appel de Ely et son arrivée. Pourvu qu’elle soit bien à l’Ageha toutefois.

Il attira quelques regards lors de son atterrissage -amorti d’une pièce sur laquelle il effectua une poussée légère pour se ralentir, les premières fois il avait tendance à s’écraser sans élégance sur le sol-, avant de se ruer à l’intérieur, cherchant sa jolie camarade des yeux. Où est-ce qu’elle s’était encore fourrée ? Dans le pétrin évidemment. Mais si elle avait pu lui dire où elle se trouvait précisément…

Pestant, il fit le tour de la salle sans la trouver. Il ressortit, et espéra qu’avoir une vue d’ensemble du coin l’aiderait peut-être. Il se propulsa jusqu’au toit, crocheta la gouttière et se hissa jusqu’au faite du bâtiment. Rien devant. Les ruelles sur le côté peut-être…

« -La voilà ! »

Yoon s’exclama tout bas lorsqu’il vit la tête reconnaissable entre mille de l’hybride. Elle était entourée d’un petit groupe d’hommes. Surement ceux qu’il avait entendu quand elle l’appelait. Serrant les dents, il se précipita droit vers eux, atterrissant souplement devant le petit groupe qui trainait sa jolie compagne. Se tournant vers le petit groupe, il pointa la jeune femme du doigt, lançant d’un ton sec :

« -Excusez-moi messieurs, mais cette demoiselle est avec moi. Si vous voulez bien nous laisser, je vais la raccompagner chez elle. »

Il espérait quand même que son arrivée magistrale suffirait à les intimider et les ferait partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 20

Clochettes : 65

Date de naissance : 24/05/1997

Occupation : Dans mon pieu ~

Messages : 42

Date d'inscription : 28/10/2017

Localisation : Pas loin du tout ~

MessageSujet: Re: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Jeu 2 Nov - 15:41


   

   
Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire...

   
   


Qu'est ce qui avait bien pu lui passer par la tête pour avoir une idée aussi stupide et irresponsable que d'aller s’embrumer d'alcool dans un lieu comme l'Ageha seule ? Faut être complètement inconsciente pour s'aventurer autant dans des situations aussi déplorables que celle là. Mais c'était plus fort qu'elle, plus fort que tout même .. Son esprit était bien trop perturbée. Et bien qu'elle avait l'habitude de venir dans ces lieux et de consommer ainsi de l'alcool, jamais elle n'avait autant dépassé les limites. C'était allez au delà des choses, au delà de sécher les cours, au delà de se faire passer pour une femme mauvaise, au delà de ne pas respecter le couvre feu. Après tout, tout ses éléments réunissent des situations hors de danger et partiellement banales. Mais là, la sécurité n'était pas au rendez vous et la banalité non plus par la même occasion. Elÿana ne pourrait même pas dire si au fond elle regrettait ou pas ce dérapage ou si, dans un certain sens, ça l'avait permit au moins de voir quelque chose qu'elle n'aurait pas eu l'occasion de voir si elle n'avait pas fait ce dérapage là. « Alors c'était ça ? Tout ce que tu voulais, c'était l'inquiété et le pousser à venir t'aider et prétendre que tu étais sienne ? » Qu'elle idée stupide et niaise au plus au point. Non vraiment, y avait pas d'autres moyens ? Grimaçante en pensant à tout cela, la jeune féline n'avait pas encore pris conscience de ce qui se déroulait autour d'elle.

Pourtant au départ, tout ne se déroulait pas aussi mal que ça. Ce n'était qu'une pauvre petite princesse alcoolisé entrain de pleurniché au téléphone comme une enfant, en soit rien de bien important si on retirait la suite. Très vite, alors que la jeune féline était tombée dans les bras d'un inconnu inconsciemment elle eu de mal à comprendre qu'elle se faisait emportée hors des lieux de l'Agheda. Alors qu'elle se faisait traînée dans les ruelles proches, Elÿana ne réagissait pas. Tout d'un coup, elle ressentit un relâchement. Son esprit ainsi que son corps la quittèrent pendant un bref moment. Elle relâcha la pression et ne broncha pas un cil tandis que l'odeur nauséabonde de l'individu qui la tenait fortement venait déranger la belle. Tous, dégageaient une odeur puérile, une odeur de mauvaises augures, une odeur .. Bien pire que déplaisante. Pour le moment, elle ne savait pas ce qui allait lui arriver et elle n'y donnait pas plus d'importance. Tout ce qui touchait son esprit actuellement, c'était de se dire qu'elle avait pu dire autant de choses à Yoon, se placer dans une position aussi faible face à lui et craquer ainsi sans prendre en compte tout ce qu'elle avait pu bâtir pour son propre bien être. « Comment t'as pu être aussi faible, surtout face à lui. » Se répétait – elle inconsciemment alors que de fines larmes coulèrent le long de ses joues déjà si rougies par l'alcool. Elle avait l'impression que son corps lui déchirait la poitrine, que ses membres tremblaient et perdaient toute sa force et son énergie et qu'une chaleur incomparable éveillait tout ses sens et ses membres. Elle aurait pu, en soi, utiliser son pouvoir. Faire appel à Keroro, pour que son appel soit transmis par son esprit et qu'il vienne ainsi lui porter son aide. Elle savait qu'il était tout fait pour elle, et aurait accouru sans poser de questions.. Mais pour une fois, elle ne voulait pas impliquer son fidèle compagnon ou tout autres animaux présent dans les alentours. Elle c'était mise elle même dans cette situation, alors c'était à elle de savoir s'en sortir.. Ou du moins, c'est ce qu'elle pensait qu'elle allait devoir faire. Jusqu'à ce qu'il arrive.

« -Excusez-moi messieurs, mais cette demoiselle est avec moi. Si vous voulez bien nous laisser, je vais la raccompagner chez elle. »

Arrivant de nul part, Yoon avait finalement décidé de venir chercher la belle. Elle n'avait pas eu le temps de voir la manière spectaculaire avec laquelle il avait pu atterrir face à eux, mais c'est lorsqu'elle entendit le son de sa voix qu'elle releva alors son regard rougie vers lui et afficha un air surpris. Elle resta un moment là, sans rien dire, ses pupilles grandes ouvertes et son air surprise accroché à ses lèvres. Elle s'attendait au sermon qu'elle allait recevoir par la suite, mais pour le moment elle ne pensait qu'au fait qu'il était venu pour elle. Peut être que derrière ses airs de nonchalance et de -monsieurjem'enfoudetoutetdetoiparlamêmeoccasion- y avait une part d'importance tournée pour elle, de sentiments ou autre qui l'avait poussé à venir ici ce soir là. Là, elle se sentait rongée entre sa rancœur à son égard et le fait qu'elle se sentait heureuse qu'il soit venu jusqu'ici pour ses beaux yeux. Après quelques minutes, elle finit par grimacer légèrement tout en baissant sa tête et détournant son regard de lui.
« C'est maintenant... Que tu arrives..» Relâcha t-elle avec comme à son habitude ce petit air fière et sur d'elle. C'était pas encore le moment de baisser sa garde et de lui montrer qu'elle était au fond heureuse qu'il soit là. Si elle pouvait le pousser encore plus à bout et lui faire cracher ce qu'elle voulait entendre il allait falloir qu'elle la joue intelligemment et maligne à la fois. Même si au fond elle s'en voudrait à jamais, c'était plus fort qu'elle. Juste pour cette fois, elle voulait l'entendre dire. Ne bougeant pas un seul de ses membres, elle ajouta alors difficilement :
«Je peux.. Mmh.. m'en sortir seu-seule, tu n'as pas besoin d'intervenir. » Ouh qu'elle savait qu'elle s'en mordrait les doigts de sortir des mots aussi durs. Mais c'était pour la -bonne cause- si elle pouvait se le permettre.

Les individus eux, d'abord impressionné par l'arrivé du jeune homme finirent par rire malicieusement de la situation avant d'ajouter d'un air narquois et fière :
« T'as entendu gamin, elle est bien avec nous alors t'en mêle pas ! ». Celui qui tenait la belle la releva alors brusquement en passant ses bras sous sa poitrine pour la maintenir de la sorte sous la pression et la forcer ainsi à se redresser un minimum. Elÿana grimaça légèrement à ça et ne put empêcher un léger gémissement s'échapper de ses fines lèvres si frêles.
« Par contre... Doucement quand même où ça va.. Vrai-Vraiment mal finir pour vous. » Elle pouvait ressentir ses bras si robustes et si hideux faire pression sur sa poitrine et cela la répugnait encore plus qu'on puisse s'autoriser à la toucher de la sorte. Elle retrouva un peu ses mots et prit une énorme concentration -oui oui quand on est alcoolisé c'est compliqué quand même de parler correctement- pour rajouter alors d'un air agressif et haineux :
« Et je vous conseille de retirer vos bras de là, je n'ai jamais autorisé qui que ce soit à toucher une princesse héritière de la sorte. ». Là, l'un des hommes commença à prendre le bras de la belle par l'arrière et baissa sa tête vers l'avant en lui ordonnant de mieux parler à leur -chef-. À mon avis... Non très franchement, ça allait bien vite partir loin cette histoire.

   

codage de whatsername.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain
avatar

Age : 19

Clochettes : 48

Date de naissance : 31/05/1998

Occupation : Etudiant

Messages : 11

Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: Re: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Jeu 2 Nov - 17:03

Elle était totalement irresponsable. Il ne pouvait pas la laisser seule une soirée sans qu’elle se fourre dans le pétrin. Comment avait-elle seulement fait pour survivre avant leurs retrouvailles ? Certains jours il se posait sérieusement la question. Comme en ce moment par exemple. En tout cas, elle n’était pas jolie à voir. Oh, il ne fallait pas s’y tromper. Elyäna était belle, même lorsqu’elle était complètement imbibée d’alcool. Après tout c’était une jeune femme des plus séduisantes. Mais son état était visible -et s’il s’approchait, il pensait même d’ailleurs fort qu’elle sentirait l’alcool à plein nez-. Ses yeux étaient rougis, sa voix hésitante, tâtonnant tant sur les mots que la façon de les prononcer. Et ne parlons même pas de sa démarche. Elle ne titubait même pas, elle était affalée contre un de ses soi-disant admirateurs qui devait plus la trainer que la soutenir ou la porter. Pitoyable ! Yoon ne se gêna pas pour lui envoyer un regard qui la dévisageait avec pitié et un brin de morgue.

Ses « compagnons » étaient aussi une belle brochette. Déjà, ils n’avaient pas l’air de flèches, ils lui donnaient même tout à fait l’air de parfaits débiles. Le genre idiot congénital dont le QI à un chiffre peine seulement à appréhender la situation. En prime, elle était assez jolie pour au moins tenter d’attirer un gars correct et propre sur lui. Tomber sur une aussi belle gueule que Yoon n’était pas facile, mais elle aurait pu faire un effort pour ne pas ramener un groupe d’affreux. Bref Elyäna avait dégoté trois gars qui, non content de sembler stupides, étaient grands, gros et moches. Ajoutez à cela qu’être entourés de leurs compagnons leur donnait une suffisance que seuls, ils n’oseraient pas aborder et le portrait était prêt à être cadré. Depuis son arrivée, ils lui lançaient leurs regards vitreux, façon vache lobotomisée.

La façon dont il avait atterri devant le petit groupe avait eu le mérite de perturber leur confiance. Avec un peu de chance, il allait pouvoir la tirer de là sans incident et repartir avec sa belle. Il lui passerait un copieux savon, la ramènerait chez elle et ils pourraient tirer un trait sur cet incident. Facile, simple, efficace. Mais évidemment il ne fallait pas s’attendre à ce que les choses tournent comme prévu avec Elyäna. Jamais. Elle réussit à balbutier quelques mots, espérant pouvoir lui faire croire quoi ? Qu’elle était une grande fille responsable ? dommage que la situation lui donne plutôt l’impression inverse. Qu’elle pouvait s’en sortir seule ? Mais bien sûr. Elle semblait vraiment bien partie, à moitié effondrée dans les bras d’un de ses malabars.

Yoon lui envoya un regard froid et des plus circonspects. Il hésitait franchement à tourner les talons et à la laisser se débrouiller. Avec un peu de chance, cela lui mettrait un peu de plomb dans la tête de savoir qu’il ne viendrait pas toujours la sauver. Evidemment, il resterait discrètement à proximité pour intervenir en cas de besoin. Cette idée lui plaisait vraiment, mais il n’allait pas tenter le diable. Il suffisait de peu de choses pour qu’une intervention devienne compliquée et que sauver la princesse devienne véritablement difficile. Les leçons chocs attendraient une autre fois.

Evidemment, sa tirade avait renforcé le courage des trois imbéciles. Celui qui tenait Elyäna profitant même de la situation, au déplaisir de la demoiselle. A la mention de son statut de princesse héritière, l’un des membres du groupe sembla un peu indécis, mais le comportement de ses compagnons, brusques et sans manières suffit à le rassénérer. Et puis il était difficile de croire que la demoiselle soit vraiment une princesse vu son état…

Soupirant doucement, Yoon sentit que les choses allaient s’envenimer. Il ne partirait pas d’ici sans Ely, mais les trois malabars ne semblaient pas décidés à la laisser tranquille. Il allait donc devoir les décourager. Il pouvait aussi attendre que la princesse s’énerve réellement. Après tout si elle faisait appel à toutes les bestioles du coin, ils se retrouveraient vite noyés par la vermine. Le coin devait grouiller de rats, chats sauvages et probablement de quelques chiens faméliques, clairement pas le genre de horde que vous avez envie de voir grouiller à vos pieds. Mais si les choses en arrivaient là, ils risquaient forts de se faire remarquer et il préférait éviter les ennuis.

Puisqu’il n’avait que peu de chances d’encore récupérer la demoiselle rétive, Yoon se dit qu’il valait mieux préparer le terrain. Sortant quelques pièces de la petite bourse qu’il avait apportée, il jeta vivement quelques sous dans la ruelle. Cela lui permettrait de se mouvoir plus aisément. Prenant une pleine poignée ensuite dans une main, il regarda les trois malabars.

« -Je crains de devoir insister. Et je n’aimerais pas devoir vous forcer à me la remettre. Dernière chance. » lança t’il d’un ton froid.

Son air assuré et glacial avait de quoi y faire réfléchir à deux fois. En réalité, il espérait encore que les choses ne dégénèrent pas. Il commença en prime à attirer Elyäna vers elle, tractant à lui tous les éléments métalliques de son corps de façon légère pour la pousser à venir vers lui, en même temps, il procédait à l’inverse, repoussant de façon insidieuse, bien que légère les trois idiots. Avec un peu de chance, cela les inciterait inconsciemment à filer, et Elyäna à venir se réfugier près de lui. Tant qu’elle était fermement tenue par le groupe, il ne pouvait pas faire grand-chose. Du moins pas sans risquer de la ramener avec quelques bleus. Il décida tout de même de jouer une dernière carte… Se tournant vers la demoiselle, il lui lança d’un ton plus doux, presque implorant.

« -Allez Ely, on rentre. Je suis venu te chercher. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 20

Clochettes : 65

Date de naissance : 24/05/1997

Occupation : Dans mon pieu ~

Messages : 42

Date d'inscription : 28/10/2017

Localisation : Pas loin du tout ~

MessageSujet: Re: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Ven 3 Nov - 12:28


   

   
Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire...

   
   


Il était furieux. Mais vraiment très furieux. Bon après tout, il y avait vraiment de quoi. Non seulement Elÿana avait joué à un jeu des plus dangereux mais elle faisait preuve d'une irresponsabilité hors du commun pour une princesse héritière. Si c'était avec ce genre d'attitude enfantine qu'elle comptait gérer tout un pays cela relevait d'un exploits pour réussir. Surtout que ce n'était pas comme si elle avait l'habitude d'avoir une conduite des plus glorieuse, habituellement elle était même plus du genre à toujours franchir les limites dessinées pourtant pour la guider. Elle prenait toujours un malin plaisir à choisir elle même sa propre destinée et à aller à l'encontre de ce qu'on pouvait lui ordonner ou conseiller. Pourtant c'est ce genre de soirée qui devrait la pousser à se questionner sur son choix de vie et à, pourquoi pas, essayer de balancer un peu vers le -droit chemin-. Ça aurait au moins le mérite de redonner un peu d'ordre dans sa vie, bien que cette soirée là aurait bien du mal à s'effacer de son esprit aussi rebelle soit il. Elle aurait du mal à l'accepter et prendrait sûrement un certain temps avant de l'admettre, mais après cette soirée là, il allait falloir qu'elle revoit un peu ses priorités et surtout qu'elle pense un peu plus aux conséquences de ses choix.

Ce regard. Ce regard froid et remplie de pitié qu'il avait à son égard et à celui des individus lui glaçait le sang. Elÿana ignorait si c'était l'alcool qui la rendait aussi sensible et à fleur de peau où si le regard de Yoon l'avait vraiment énormément touché au plus profond de son être. La pitié qui se dégageait de ses yeux rendait la demoiselle encore plus nerveuse et surtout colérique. « Si tu es venu pour me regarder avec pitié t'aurai du rester gentiment dans ton lit... » Pensait-elle alors que son regard se tourna vers le sol. Jonglant entre honte et colère, la jeune féline ne savait plus trop quoi dire ou faire. Face à ce regard, son esprit l'accablait de reproches et alors qu'habituellement elle aurait d'ores et déjà réagit en lui aboyant dessus avec un ton des plus colérique, là bizarrement elle se faisait toute petite. Toute discrète. Déjà que pour une princesse héritière se retrouver dans une position de faiblesse et à limite de soumise à des hommes aussi laids et hideux autant intérieurement que extérieurement ça avait le don d'être une des pires hontes inimaginables pour elle et son royaume. Mais le pire, c'est que tandis qu'elle avait la tête tenu fermement vers l'avant et baissé comme un toutou en position de soumission, son regard lui ne rattrapait pas les choses. Au contraire, accablé de culpabilité, de gêne, de peine et de honte elle détourna son regard des yeux de Yoon et le posa sur le sol tout en fermant les yeux et en restant silencieuse. Pour une fois, elle ne laissa aucun mots s'échapper d'entre ses lèvres, tout aussi agressifs qu'ils auraient pu l'être. Elle devait dans un sens -payer- de sa faute et le prix serait d'en assumer les conséquences et de se laisser ainsi, humiliée de la sorte.

Alors qu'elle pensait qu'il allait la laisser ainsi à son triste sort, Yoon ne quitta guère sa place et garda son regard froid et perçant à la fois. Lançant quelques pièces au sol, il lança alors d'un ton sec et glacial :

« -Je crains de devoir insister. Et je n’aimerais pas devoir vous forcer à me la remettre. Dernière chance. »

Dans un sens, qu'est ce qu'il pouvait être séduisant ainsi voir même sexy à la fois. Avec son air ténébreux et de preux chevalier venant sauver la pauvre petite princesse. Ca avait tout d'une niaiserie mais ça avait aussi le don de réchauffer le petit cœur solitaire de la belle. Elle ne relava pourtant pas son regard, pour le moment. Toujours rongée par ses émotions et incapable d'énoncer des mots, Elÿana serra les doigts en reprenant à l'humiliation dont elle était victime. Soudainement, elle ressentit une certaine pression sur son corps, comme si quelque chose ou quelqu'un l'attirait vers l'avant afin de la séparer des bras si robuste de l'homme. Dans un autre côté, elle sentait ses derniers se voir repousser et éloignée de son jolie minois. Rapidement, elle comprit qu'il usait de son pouvoir afin de lui donner l'opportunité de venir vers lui. Clignant légèrement des yeux de surprise, son cœur s’emballa alors lorsqu'elle pu discerner une douceur des plus rares à son égard.

« -Allez Ely, on rentre. Je suis venu te chercher. »

C'était doux. Loin de ce qu'elle pouvait s'imaginer jusque là.. Elle qui pensait qu'il n'allait jamais quitter son ton enveloppant pitié et froideur à la fois, elle fut d'autant plus surprise par ses mots et son attitude et ne manqua pas de le montrer. Lentement, elle releva sa tête et posa son regard sur lui. Ses petites pupilles totalement ouvertes et posées sur lui alors que ses joues virèrent au rouge plus pivoine que jamais. Un moment, elle hésita. Après c'était pas dans ses habitudes d'être -douce- ou encore de sauter dans ses bras comme une enfant blessée et émotive. Mais c'était plus fort qu'elle. Elle savait que ses émotions étaient encore plus à l’afflux avec tout l'alcool qu'elle avait dans le sang, mais cette simple phrase.. Et ce ton si doux.. Impossible de combattre ça. C'était plus fort qu'elle. Contre tout attente, la belle commença à chouiner comme un bébé. Oui non très clairement comme un bébé putain la honte encore, mon dieu comment est ce qu'elle allait bien pouvoir faire passer ça dans les prochains jours.

« Pourquoi il faut que tu sois aussi.. Convaincant... Tu me saoules tu sais ça ? » Reprenant quelques forces, elle projeta l'homme qui la maintenait derrière elle à l'aide ses bras, tombant maladroitement vers l'avant, puis elle s'empressa d'utiliser les dernières forces qui lui restait pour arriver dans les bras du jeune homme en -criant- son nom. Là, comme une enfant encore elle commença à chouiner contre lui sans ajouter quoi que ce soit comme paroles ou autre. Elle resta juste là, contre son torse si chaud, à étendre ses petites larmes d'enfant alors que son corps tremblait légèrement.

Face à la scène, les trois hommes n'ayant plus aucun moyen de pression face à Yoon reculèrent péniblement en relâchant un soupire de haine en s'envoyant d'un air sec et agressif :
« Tss, on dégage venez les gars, on se reverra.». Avant de disparaître dans le brouillard de la nuit, laissant ainsi les deux tourtereaux seules et en -sécurité-.


   

codage de whatsername.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain
avatar

Age : 19

Clochettes : 48

Date de naissance : 31/05/1998

Occupation : Etudiant

Messages : 11

Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: Re: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Ven 3 Nov - 17:30

Yoon n’était pas de très bonne humeur, c’était visible. D’un autre côté il avait de bonnes raisons de ne pas être ravi. La demoiselle l’avait appelé au milieu de la nuit et s’était retrouvée dans les ennuis jusqu’au cou. Et idiot qu’il était, il n’avait rien trouvé de mieux à faire que de voler à son secours. Après il ne pouvait non plus la laisser seule, elle était capable d’encore empirer les choses s’il n’était pas venu. Il comptait tout de même la sermonner, et pas qu’un peu. Si elle pouvait au moins avoir assez d’intelligence pour éviter les ennuis, cela irait. Mais parfois il avait sérieusement l’impression qu’elle faisait exprès de provoquer le sort. Ou alors elle aimait juste le voir accourir.

Yoon avait beau être agacé de son attitude et des ennuis dans lesquels elle l’entraînait, il ne pouvait pas totalement lui en vouloir non plus. Pour être tout à fait honnête avec lui-même, il aimait bien la jeune femme. Elle était l’une de ses seules amies, et de loin la plus ancienne et la plus proche. Elle pimentait sa vie, bien qu’il aurait préféré parfois qu’elle le laisse tranquille. Et surtout, elle avait gardé son secret depuis son arrivée au pensionnat. Il savait qu’il pouvait avoir confiance en elle. Enfin la plupart du temps. Du coup il allait juste lui passer un savon avant de passer l’éponge. Difficile de rester en colère contre elle très longtemps alors qu’elle était aussi mignonne et adorable.

Elyäna refusa pendant un moment de croiser son regard. Vu la façon dont il la toisait, il espérait bien qu’elle ait compris que son état était déplorable et qu’elle pouvait avoir honte de se retrouver dans une telle situation. Qu’aurait-elle fait si il n’était pas venu ? Qu’elle y réfléchisse un peu lui ferait le plus grand bien. Mais bon, vu qu’il tenait à elle, il fallait bien qu’il joue son rôle. Il avait beau ne pas avoir de belle armure dorée ou de cheval blanc, il comptait bien jouer les preux chevaliers et la tirer de ce mauvais pas. Il n’était pas un grand amateur des contes de fées. Il savait bien que les histoires ne se terminaient pas toujours bien. Mais il comptait tout de même que cette fois-ci, le dénouement soit heureux et simple : lui qui retrouvait la petite princesse et la ramenait à la maison.

C’est probablement son changement de ton qui la convainquit de cesser de jouer les gamines et balaya ses dernières résistances. Yoon avait pris l’habitude de prendre des airs froids et distants. Il n’osait pas abaisser ses murailles ou s’ouvrir à quiconque. Même avec elle. Il savait pourtant pertinemment qu’elle connaissait sa véritable identité, mais il n’osait pas retirer le masque un instant de peur qu’il ne se brise définitivement et ne puisse plus le rendosser par après. D’une certaine façon, il redoublait même d’efforts dès qu’elle venait l’ennuyer pour établir une claire marge entre eux. S’il réussissait à l’éloigner de lui, il avait l’impression que cela garantirait ses chances de rester éloignés de tous les autres élèves. Alors évidemment, elle devait souvent avoir l’impression qu’il ne lui accordait aucun intérêt. Qu’il ne l’aimait pas et n’en avait rien à faire de sa petite personne. La vérité était tout autre, mais il se refusait à la lui montrer. S’il avait seulement fait preuve d’amabilité à son égard, elle se serait surement sentie encourager, ce qu’il voulait éviter. Alors oui, il jouait les solitaires et cachait tous les sentiments qu’il pouvait nourrir à son égard. C’était un masque qui était destiné à elle seule. Et cela marchait, jusqu’ici… Mais en la voyant ainsi tenue par les trois idiots, dans une situation délicate, il ne pouvait pas s’empêcher de s’en faire pour la belle. Toutes ces émotions qu’il tentait jusqu’ici de dissimuler à son égard bouillonnaient sous la surface et ne demandaient qu’à sortir. Et pendant un court instant, il leur avait cédé. Il lui avait demandé d’un ton implorant de le rejoindre. C’était une prière à son intention. Un message destiné à elle seule. Et là où ses airs froids et culpabilisateur n’avaient pas réussi à la convaincre, ce court instant de sincérité et de douceur suffit pour la faire céder.

Ils étaient fort similaires tous les deux au fond. Deux âmes douces forcées de devenir solitaires. Qui avaient souffert dans leur enfance et préféraient du coup aborder les autres avec prudence. Rester à l’écart leur semblait élémentaire. Mais en même temps ils désiraient en secret de la douceur et de la chaleur. Qu’on les dorlote et les réconforte. La réaction d’Elyäna le surprit tout de même. A cause de l’excès d’alcool, ses émotions à fleur de peau devaient ressortir. Mais il avait du mal à savoir comment la traiter maintenant qu’elle se mettait à pleurer et chouiner comme un bébé.

Elle finit par repousser le malabar qui la tenait et, entraînée par sa traction, fila vers lui. Instinctivement, il ouvrit les bras pour la recueillir et les referma sur elle, la berçant doucement, comme un enfant. Il releva le regard et envoya un regard noir aux trois idiots qui finirent par accepter de battre en retraite. Au moins la soirée se finirait sans qu’il doive les forcer à lui remettre la demoiselle. Il resta ainsi quelques minutes, laissant Elyäna pleurer tout son saoul, lui tapotant maladroitement le dos et la tête d’une main.

« -Allez, ça va aller ma belle. Mais tu veux bien arrêter de te moucher dans mon manteau ? » lui lança-t’il, tentant une pointe d’humour.

Il était encore en colère contre elle, mais le sermon attendrait un peu. Pour l’instant il fallait qu’il rassure sa petite hybride, et la câliner ainsi doucement lui semblait encore le meilleur moyen d’y parvenir. Il l’engueulerait après.

Trouvant tout de même que la ruelle n’était pas le meilleur endroit pour continuer cette discussion, sans compter que l’odeur de vieille bière mêlée à d’autres remugles dont il préférait ne pas connaître l’origine n’était pas des plus ragoutantes. Elle avait plutôt tendance à lui soulever le cœur. Il attrapa donc fermement l’hybride, passant une de ses mains vivement sous ses genoux avant de la soulever, la portant comme la petite princesse qu’il était. Profitant ensuite des pièces qu’il avait jetée précédemment, il émit une forte poussée, les envoyant droit dans les airs, plus haut que les toits voisins. Il se tracta vers celui qui était le plus proche, amortissant leur retombée d’une deuxième poussée légère. L’air était déjà plus respirable là-haut, et au moins ils ne seraient plus dérangés.

"Tu m'expliques maintenant ? Qu'est-ce qui t'a prise de venir te perdre ici ? Et de te mettre dans un tel état alors que tu es seule ? Ce n'est plus de la bêtise, c'est de la pure inconscience. Tu aurais fait quoi si je n'étais pas arrivé ? Appelé tous les rats du coin pour qu'ils t'aident ? C'aurait été propre."

Son ton n'était pas agressif ni accusateur. Plutôt inquisiteur. Il avait été trop inquiet pour elle pour pouvoir se remettre aussi vite en colère contre elle alors qu'il l'avait récupérée en un seul morceau. Et puis il savait que s'il l'engueulait ouvertement, elle allait juste se refermer comme une huître et bouder et il n'en obtiendrait rien. Autant profiter de son sauvetage récent pour tenter de le "convaincre" qu'elle avait été idiote plutôt que de le lui dire de face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 20

Clochettes : 65

Date de naissance : 24/05/1997

Occupation : Dans mon pieu ~

Messages : 42

Date d'inscription : 28/10/2017

Localisation : Pas loin du tout ~

MessageSujet: Re: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Dim 5 Nov - 17:19


   

   
Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire...

   
   

C'était vraiment étrange comme sentiment. Perçant mais doux à la fois, tiraillant mais prenant en même temps. Yoon n'était pas du genre à devenir doux et attentif comme il l'était actuellement. Elÿana pensait même au fait que c'était sûrement la première fois qu'il mettait sa froideur et sa distance de côté pour lui offrir de la douceur et de l'attention. Au fond, c'est vrai qu'ils étaient pareils tout les deux. Yoon qui avait terriblement souffert de son passé c'était renfermé sur lui même en créant ce masque de solitaire afin, sûrement de se protéger lui même. Après tout, quand on a été un esclave durant toute son enfance et qu'on vivait éloigné de tout amour hormis celui que pouvait lui apporter la belle c'est compréhensif. Dans un autre, il y avait Elÿana qui avait développé cette attitude de peste hautaine dans le simple but de se protéger aussi elle même. Durant son enfance, elle avait tout donné à Yoon et prenait son départ comme une trahison qui lui avait retiré toute envie d'être à nouveau douce et aimante envers qui que ce soit surtout que la situation qui a suivi avec ses parents n'arrangea absolument pas la chose. Ce masque, qu'eux deux portait continuellement n'était qu'une barrière, une sorte de bouclier afin de les protéger eux même et de cacher leur véritable nature si douce et si bienveillante. Deux petits êtres si doux et tendres mais si blessés, c'est autant triste que mignon à la fois quand même.

Pourtant, cette fois ci Yoon avait décidé de retirer son masque. Un simple instant, pour une simple nuit et pas plus. Il décida de baisser sa garde face à la demoiselle et tenta le tout pour le tout afin de la récupérer auprès de lui et de retirer toute forme de résistance de son côté. Et il avait gagné. Car même au delà de son caractère de -madamejesuisplusfortequetoutj'aibesoindepersonne- un simple changement de ton et une pointe de douceur et elle tombe dans vos filets comme une enfant en manque d'amour. Enfin, plus dans ses filets que dans vos filets. Faut pas non plus comprendre que la jeune féline est une fille facile et que c'est en lui présentant un petit bout d'amour que vous allez l'amadouer. Non c'est beaucoup plus complexe que ça, mais quand étrangement ça concernait le jeune homme c'était absolument pas pareil. Elle même se demandait ce que ça pouvait bien signifiait, même si au fond d'elle elle le savait pertinemment mais refuser de l'admettre. Pour elle, y a rien de plus faible que l'amour. L'amour c'est juste.. Quelque chose qui fera comme si il vous tire vers le haut alors que ce sera le contraire, c'est souffrance, douleurs et trahison. Ou du moins, c'est l'expérience qu'elle avait cru comprendre avec lui lors de leur enfance respective. Mais ce soir tout changea, tout deux décidèrent de retirer leurs masques un moment et de laisser porter par leurs émotions aussi dangereuses soient-elles.

Lorsque finalement, elle se retrouva dans les bras du jeune homme Elÿana ne put s'empêcher de fondre en larmes contre lui. Il dégageait une chaleur douce, une chaleur bienveillante et réconfortante. Une odeur agréable et elle ne pouvait que se sentir en sécurité contre lui. Ses bras enveloppaient la belle alors que la tête de la jeune femme restait baissé afin d'éviter, pour le moment de croiser son regard. Même si elle avait atteint le sommet de tout ce qu'elle pouvait atteindre ce soir, sa pointe de gêne et de fierté l'empêcha de lui montrer son visage dans ses conditions là. Il n'y avait que lui pour tenter d'ajouter une pointe humour à tout ça en ajoutant à ses douces paroles de ne pas trop salir son manteau. Une pointe d'humour qui arracha un léger sourire discret à la belle sans que pourtant elle n'ajouta de mots aux siens. Pour le moment, elle savait pertinemment qu'il allait demander des explications à ses actes, mais c'est en y réfléchissant qu'elle demanda elle même le pourquoi du comment. Au fond c'était un peu inconsciemment qu'elle en était arrivé là, ce n'était pas son but au début, mais submergé par ses sentiments elle se laissa emporter dans ses élans. La seule envie qu'elle c'était de s'amuser et d'oublier. Oublier ses sentiments qui lui tiraillaient la poitrine mais qu'elle n'osait admettre, oublier la peine qu'elle cachait au plus profond de son cœur, oublier sa rancœur, oublier tout ce qui pouvait la gêner quotidiennement. Elle avait juste une envie naïve de s'amuser et de tout laisser de côté. Par n'importe quel moyen.
Elle se laissa docilement faire lorsqu'il décida de les ramener dans un lieu un peu plus tranquille et propre que celui dans lequel ils se trouvaient. Enroulant ses bras faiblement autour de son cou, elle garda son visage niché contre son torse chaud en gardant un silence trahissant son bien être et sa peine.

« Tu m'expliques maintenant ? Qu'est-ce qui t'a prise de venir te perdre ici ? Et de te mettre dans un tel état alors que tu es seule ? Ce n'est plus de la bêtise, c'est de la pure inconscience. Tu aurais fait quoi si je n'étais pas arrivé ? Appelé tous les rats du coin pour qu'ils t'aident ? Ca aurait été propre. »

Il n'était pas agressif, loin de là en fait. Il savait pertinemment qu'il n'arriverait à rien si il adoptait son ton agressif et froid à la fois et préférait probablement garder son masque abaissé. Elÿana percevait bien autour de toutes ses questions ce petit ton inquisiteur et teinté de reproches.. Mais aussi l'inquiétude qui trônait au fond de tout ça. Elle avait conscience qu'elle avait dépassé les limites et que si il n'était pas venu à sa rescousse la situation de le belle serait devenu beaucoup plus importante qu'elle ne l'était. Rien que de penser à ce qu'il aurait pu se passer si il n'était pas intervenu la jeune féline en avait des frissons. Elle sentait son corps se détendre de soulagement. Mais il allait bien falloir qu'elle lui réponde. Même si au fond elle aurait voulu disparaître et ne pas avoir à assumer ses actes, elle savait pourtant  qu'elle ne pourrait y échapper. Reprenant doucement son souffle elle finit par se laisser aller et redressa son visage vers le sien pour poser son regard azur sur lui et balbutier quelques mots faiblement mais avec une douceur comparable à la sienne.

« Mmh... Je suis... Désolée Yoon. »

C'était bien la première fois que elle, Elÿana, s'excusait. Mais quand il le fallait, il le fallait malheureusement. Et même si c'était aller à l'encontre de tout ses principes ce soir là et à cette seconde là elle décida que c'était la seule chose à faire. Si il avait eu le cran et le courage de se déplacer pour elle et d'abaisser son masque pour elle, elle se devait de lui rendre l'appareil et de lui montrer que elle aussi, elle pouvait et voulait lui offrir ce qu'il voulait. Son regard s'adoucit lentement pour laisser place à un visage rempli de douceur et de culpabilité à son égard. «Si tu savais.. Ce qu'il y a au fond de mon cœur. » Elle ne s'attendait pas à échapper au sermon et à sa colère ou encore à ce qu'il lui pardonne aussi facilement. Mais si elle pouvait, ne serait ce que cette fois là lui montrer ce qui logeait au plus profond de son cœur, c'était le moment pour. Bien qu'ils étaient hors de danger et qu'elle pouvait s'éloigner de lui elle décida de ne pas quitter ses bras afin de rester contre lui. «Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire, j'aimerai te dire les choses mais c'est pas si facile... Putain je suis minable.» Pensa t-elle alors qu'elle tenta d'ajouter quelques mots mais sans sucés.

« Je .. Je ... Mmh. »


   

codage de whatsername.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain
avatar

Age : 19

Clochettes : 48

Date de naissance : 31/05/1998

Occupation : Etudiant

Messages : 11

Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: Re: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Lun 6 Nov - 19:58

Il avait tiré Ely des griffes des trois malabars. Et ce sans que cela finisse en bagarre ou rixe inutile. Il préférait de loin ce dénouement. Seul contre trois, il n’était pas certain qu’il aurait pu s’en sortir sans difficultés. Son pouvoir l’aurait amplement aidé, mais malgré tout il préférait ne pas se reposer dessus. Les choses avaient bien tourné, et il avait récupéré la princesse. Il pouvait se relaxer un peu maintenant. Un tout petit peu. Elle était encore capable de lui réserver des surprises après tout.

La demoiselle était une vraie bombe ambulante après tout. Il avait l’impression qu’elle était attirée par les ennuis et sautait à pieds joints dedans. Ou alors elle avait un don pour se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Bref, ce n’était pas la première fois qu’il devait intervenir pour la tirer d’un mauvais pas. Son caractère n’aidait pas. Obstinée et opiniâtre, elle refusait de reconnaître sa défaite même quand elle était battue à plate couture et n’avait aucune chance de succès. Téméraire, elle était même prête à refuser tous les défis, même les plus idiots. Et après il s’étonnait encore de devoir intervenir…

Il avait encore eu de la chance cette fois-ci. En abaissant un instant le masque, il l’avait désarçonnée. Et par cet élan de sincérité inattendu et un peu de douceur, il avait obtenu plus de résultats de la jeune femme en quelques mots que s’il avait passé une heure à tenter de la convaincre de rentrer avec lui. Elle avait tendance à se buter et s’obstiner dès qu’on tentait de lui imposer ne serait-ce qu’un soupçon de règle ou lui imposait un comportement. Mais prenez-la par les sentiments, exposez lui les choses sous un autre angle, et elle pouvait devenir toute crème. Elle était vraiment difficile à suivre parfois.

Yoon était quand même satisfait de la tournure des événements. Et au moins il avait pu arriver avant que les choses ne s’enveniment. Maintenant qu’il avait récupéré la petite demoiselle, il pouvait lui passer un savon et la raccompagner. Elle était un peu grande pour la fessée alors il se contenterait d’un sermon. Il était tout de même adouci par son comportement. Le fait qu’elle ait bu plus que de raison aurait tendance à le rendre d’autant plus sévère en temps normal. Mais avec ses émotions à fleur de peau et le fait qu’elle venait de pleurer blottie contre son torse, il avait du mal à encore lui en vouloir. Et puis sa colère était surtout due à l’inquiétude qu’il s’était faite pour elle lorsqu’elle l’avait appelé. Maintenant qu’elle était hors de danger, il s’apaisait peu à peu. Cela ne l’empêcha pas de la tancer doucement. Comme elle était toujours nichée contre lui, ses petits bras enroulés autour de son cou, impossible pour lui d’être agressif ou accusateur. Mais il pouvait au moins lui faire des reproches et espérer que pour une fois elle se sentirait un peu coupable de la situation dans laquelle elle s’était fourrée.

Le résultat dépassa pour ainsi dire ses attentes. D’une petite voix douce, Ely s’excusa. C’était bien la première fois qu’elle s’excusait auprès de lui. Les autres reproches qu’il lui destinait fondirent comme neige au soleil. Elle avait eu assez peur et il lui avait fait un petit sermon. Cela suffirait pour la soirée. En s’excusant ainsi, elle l’avait pris par surprise -et même en traire pourrait-on dire, comment voulez-vous qu’il reste fâché alors qu’elle le regardait avec des petits yeux de chaton battu et s’excusait d’une voix douce-. Il se sentait fondre. Mais hors de question de le lui avouer. Il devait garder un visage austère et sévère. Elle balbutia quelques mots ensuite. Reposant son regard sur elle, il lui demanda en penchant légèrement la tête :

« -Qu’est-ce qu’il y a ? »

Elle semblait avoir quelque chose à lui dire. D’autres excuses ? De sa part, cela l’étonnerait un peu. Elle avait déjà dû faire un bel effort pour lui offrir ces quelques mots. Une question ? Plus probable. Ou alors elle s’apprêtait à nouveau à lui faire un petit caprice. S’approchant en même temps du bord du toit, il serra plus près de lui la petite princesse. S’assurant qu’elle était bien installée dans ses bras, il la prévint rapidement.

« -Je te ramène à ta résidence, d’accord ? »

Sans plus de manières, il sauta dans le vide, espérant au fond pouvoir lui arracher un petit cri de surprise ou de peur. Une petite pointe d’adrénaline aurait au moins le mérite de rapidement la dessoûler. Mais évidemment elle ne risquait rien entre ses bras. A l’aide de tractions et de poussées, il les fit bondir de toit en toit, prenant son temps. Il s’était dépêché en venant, mais il devait urgemment arriver jusqu’à la demoiselle. Comme en plus il avait ses deux mains libres, il pouvait les utiliser pour lancer des pièces qui contribuaient à sa mobilité, ou pour plus facilement passer certains obstacles. Avec Elyäna dans ses bras, la tâche était sensiblement compliquée. Il choisissait donc les toits les moins encombrés ou les plus propices à des atterrissages en douceur, ne prenant pas la route la plus directe, mais la plus sûre. On était loin de la licorne ou du cheval blanc du prince charmant, mais au moins il pouvait quand même porter la demoiselle et la ramener en sûreté chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 20

Clochettes : 65

Date de naissance : 24/05/1997

Occupation : Dans mon pieu ~

Messages : 42

Date d'inscription : 28/10/2017

Localisation : Pas loin du tout ~

MessageSujet: Re: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Sam 11 Nov - 18:36


   

   
Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire...

   
   


Depuis son enfance, Elÿana avait battis tout un empire à son cœur. Des murs hauts et solides enveloppés de toutes sortes de barrières et de principes infatigables et infranchissables. À sa manière, elle se protégeait de toutes souffrances possible et éleva un personnage dés plus désagréable et légèrement méprisable. C'était sa manière à elle de cacher une toute autre personne qui semblait bien plus ciblée par les blessures, la souffrance, la douleur ou encore malheureusement par le fait d'être trop habituée à être déçue. C'était inévitable, il n'y avait que deux choix qui c'était proposé à elle. Soit, elle acceptait la douleur et toutes les souffrances possibles et naturelles de la vie en avançant pour s'élever. Soit, elle changea du tout au tout pour devenir quelqu'un d'assez méprisable ou en tout cas désagréable pour ne pas à avoir à s'attacher aux autres et en devenir blessé une nouvelle fois. Mais ce qu'elle n'avait pas prévu dans tout son petit plan bien établit, c'était qu'il serait présent au pensionnat pour lui rappeler qui elle était vraiment. Y avait bien que avec lui, qu'elle abaissait autant sa garde. C'était incontrôlable en même temps et inévitable à la fois. Elle qui avait accepté le fait de ne vivre que par elle même et assez -seule- elle se retrouvait aujourd'hui à devoir assumer ce qu'il avait au fond d'elle qu'elle croyait ensevelit depuis un moment.

Ce soir là, elle avait hésité à tout lui dire. Mais au prix de quoi ? D'être à nouveau déçue ? Blessée ? Que ce ne soit pas réciproque et qu'elle se retrouve planté là comme une idiote ? Ou de tourner le dos à tout ce qu'elle avait pu bâtir jusque là  ? Puis, pourquoi au juste ? Quelque chose dont elle ignorait l'essence même ? Ou qu'elle ne voulait peut être juste pas admettre. Pourtant elle s'était excusée, ça aurait du lui mettre la puce à l'oreille quand même. Elle qui jusque là ne c'était jamais excusée de quoi que ce soit laissa ses petits mots s'échapper d'entre ses lèvres pour valser avec l'air doux qui les entourait. Autour d'eux planait une plénitude et une douceur qui jusque là ne les avait jamais rencontré ainsi. Elÿana voyait son esprit embrouillé de toutes sorte de questions sur la véracité de ses propres sentiments. Jusque là ignoré, elle commençait à se demander l'origine des choses et surtout leur signification. Elle finit par perdre le fil et voir son esprit totalement pris au piège par ses émotions et sentiments qui ne faisaient que se taire jusque là. C'était inévitable. Elle ne pouvait pas se mentir à elle même plus longtemps. Avait-elle des sentiments pour lui ? De l'amour ? Du désir ? Probablement que oui. Et ce soir là elle commença lentement à s'en rendre compte sans pouvoir les faire reculer. Mais il était totalement hors de questions de lui avouer quoi que ce soit, pas maintenant, pas ce soir, pas seule … Après tout. Il l'avait déjà déçu et blessé une fois, trahie même ou du moins c'était comme ça qu'elle prenait les choses. Alors pourquoi se jeter dans la gueule du loup encore une fois et faire -le premier pas-. Même si son cœur lui déchirait la poitrine, que tout ses membres se contractaient et que ses fines jambes tremblaient très légèrement à l’afflux des choses. C'était trop lui demander que d'avouer tout ce qu'elle avait au plus profond d'elle.

Pourtant quand il lui demanda ce qu'il y avait ça laissa la demoiselle perplexe. Voir plutôt surprise. Elle afficha un air surprise de ce qu'elle était sur le point d'annoncer. Ses petites pupilles azur clignèrent doucement alors qu'intérieurement elle secoua nerveusement la tête afin d'ajouter tremblante :

« Heu.....Mmh. Rien... »

Il ne fallait pas. Oh non il ne fallait pas. La petite féline pouvaient sentir ses pommettes virer malencontreusement à un rouge légèrement pivoine alors qu'elle détourna rapidement le regard en tentant de se convaincre de lâcher rapidement l'affaire. « Mais t'es folle tu allais dire quoi là ? Oh reprends toi ma vieille ! » se dit-elle fermement tout en resserrant ses poings.

Brusquement, il lui arracha un léger sursaut lorsqu'il finit par lui annoncer qu'il la ramenait à sa résidence en se jetant dans le vide soudainement. Elle avait confiance en lui et bien entendu qu'elle savait que jamais il ne la mettrait en danger mais il faut dire que avec autant d'alcool dans le sang et les pensées totalement perdues ailleurs c'était quand même compliqué de suivre le déroulement des choses et de garder son sang froid. Elle n'ajouta pas un mot et se contenta de se blottir un peu plus contre lui, calant son visage une nouvelle fois contre son torse en fuyant le plus possible le regard du jeune homme. Elle n'était pas prête à l'affronter maintenant qu'elle se posait beaucoup plus de questions sur la nature de ses sentiments et qu'elle se rendait peu à peu compte des choses. Et tout le long du trajet elle garda ce rythme et un silence impénétrable. Elle profita simplement du contact protecteur du jeune homme et de toute la chaleur corporelle et douce qu'il dégageait et qui avait le don d'apaiser la belle.

Finalement, après un certain temps ils finirent par arriver devant la résidence de la jeune féline. Lorsque le jeune homme -posa pieds à terre- elle ressentit un léger frisson électrisé tout son corps. C'était trop tôt. Elle n'avait pas encore envie de se séparer de lui, bon et de toute manière l'alcool était encore bien trop présent pour la laisser rejoindre Morphée aussi facilement faut le dire... Elle pouvait comprendre qu'il attendait qu'elle quitte ses bras pour tenter de tenir par elle même sur ses jambes. Mais elle ne fit rien et ne brisa pas son silence pour le moment. Renforçant son étreinte en se rapprochant automatiquement de lui elle baissa un peu plus son visage et resta là en lui faisant bien comprendre qu'elle n'avait aucune envie de quitter ses bras pour le moment. Même si elle le voulait, aucun mot n'arrivait à sortir. Pas même un seul, son cœur lui déchirait la poitrine et renforçait son étreinte sans l'étouffer bien sur. Sa chevelure avait perdu en fermeté, déjà qu'elle n'avait pas mis son anneau prouvant sa royauté ils se retrouvaient bien plus libéré de tomber derrière et d'encadrer son visage de douceur en rendant son regard beaucoup plus mignon et innocent à la fois. Toute pointe d'agressivité avait disparu. En tout cas, pour ce soir. Elle aurait bien du mal à rester ainsi éternellement et surtout à assumer ce qui avait bien pu se passer cette nuit là. Elÿana savait que l'heure tournait et qu'il voulait sûrement retourner à ses appartements pour se reposer, mais dans son silence elle ne quitta pas son étreinte et contrôlait ses pulsions telles qu'elles soient tant bien que mal.  

   

codage de whatsername.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Humain
avatar

Age : 19

Clochettes : 48

Date de naissance : 31/05/1998

Occupation : Etudiant

Messages : 11

Date d'inscription : 29/10/2017

MessageSujet: Re: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Mar 14 Nov - 21:57

Yoon traversait la ville, Elyäna dans ses bras. La petite princesse était tendrement blottie contre son torse. Ses mains chaudes passées dans son cou pour bien se retenir à lui. Elle était tellement proche qu’il pouvait sentir son léger parfum. Une odeur de feuilles d’automne et d’indépendance. Et une touche d’alcool puisqu’elle avait bu. Elle s’accrochait à lui comme un koala à sa branche, adorable demoiselle qu’il aurait au fond bien aimé pouvoir garder ainsi dans ses bras toute la nuit.

Bondissant de toit en toit, Yoon se rapprochait cependant peu à peu de Monokuro et de la résidence de la princesse. Il caressa un instant l’idée de faire un détour. Mais comment le lui expliquer ? Ses justifications seraient creuses. Et il était bien trop prudent et réservé pour oser. Chaque bond qu’il faisait les rapprochait donc, et il sentait son cœur se serrer à chaque mètre qu’il parcourait. Cette soirée, les choses étaient différentes entre eux. C’est comme s’ils avaient mis tacitement de côté leurs masques. Leurs petites réserves. Leurs vilaines manies. Mais ils savaient aussi qu’au moindre mot échangé, la réalité les rattraperait. Et que cet instant privilégié serait fini. Alors ils se taisaient. Se blottissaient plus près de l’autre comme si se rapprocher un peu plus pourrait augmenter le temps durant lequel ils ne seraient pas séparés. Sachant qu’une fois arrivés, ils reprendraient leurs rôles. Elle, princesse autoritaire, peste capricieuse à ses heures. Lui, roturier isolé.

Ils étaient deux beaux idiots. Elle trop fière pour oser ne serait-ce que s’avouer qu’elle pouvait nourrir des sentiments à son égard, lui trop prudent pour tendre la main vers la demoiselle alors même qu’il savait pertinemment tenir à elle. Ce serait tellement simple pourtant. Juste quelques mots. Un regard. Mais non, il se tâte, hésite. N’agit pas. Et puis que pourrait-il offrir à la jeune femme ? Elle est une princesse. Son avenir, qu’elle le veuille ou non est tout tracé. Il n’est qu’un humain, qui ment sur son identité à tout son entourage. Il rêve de pouvoir repartir dans le monde humain, et de ne plus risquer d’être mangé à tout moment si l’on découvre qui il est. Et puis il sait bien qu’il a déjà blessé la belle. Il l’a abandonnée, la laissant seule avec des parents tyranniques. Qu’il ait fait cela pour échapper à la servitude ne l’innocentait pas pour autant.

Depuis leur séparation, ils avaient grandi, et ils avaient changés. De petit esclave réservé, il était devenu un adulte prudent et froid rêvant qu’on lui accorde un peu d’amour. Elyäna pour sa part avait dressé des murs de glace autour de son cœur pour ne plus être blessée. Et il devait être le seul à en avoir la clé.

Elyäna n’avait pas frémi lorsqu’il avait sauté dans le vide. Il s’attendait à ce qu’elle serre ses petites mains contre lui à s’en blanchir les phalanges, ou qu’un cri sorte de ses lèvres tandis qu’ils chutaient vers le sol. Mais elle avait confiance en lui. Malgré tout ce qu’il avait pu lui faire subir, elle avait encore confiance en lui. Blottie dans ses bras, se sentait-elle en sécurité ? Il l’espérait. Il la voyait ainsi comme un petit enfant, se croyant totalement protégé tant qu’il était dans les bras de ses parents. Il découvrait aussi qu’elle avait l’estomac plus accroché qu’il ne le pensait. Ses bonds avaient de quoi vous soulever l’estomac si vous n’y étiez pas habitué. Et l’alcool qu’elle avait ingéré n’aurait pas dû aider. Mais elle lui fit le plaisir de ne pas lui vomir dessus durant tout le trajet.

Ils arrivèrent finalement à la résidence. Vite. Bien trop vite à son goût. Se posant aussi légèrement que possible, il s’arrêta. Il attendait que la jeune féline le relâche. Qu’elle brise leur étreinte et fasse quelques pas titubants jusqu’à la porte de sa demeure et disparaisse à sa vue. Mais non, il aurait dû s’y attendre. Les choses n’étaient jamais aussi faciles avec Ely. Baissant son visage, elle le cala contre son torse, lui faisant clairement comprendre qu’elle était bien installée et ne comptait pas quitter l’abri de ses bras. Adorable. Mais il ne pouvait pas la laisser là. Il la secoua doucement, tâchant de la réveiller un peu comme si elle somnolait. De la convaincre de le relâcher. Mais le cœur n’y était pas.

« -Ely, on est arrivés. Il faut te lever. Tu n’as que quelques pas à faire pour aller te coucher. »

Elle était capricieuse. Mais il n’allait pas entrer chez elle pour la déposer dans son lit, la border et partir après lui avoir conté une histoire. Son ton était doux mais ferme. Il lui murmura ces quelques mots, espérant un peu la voir réagir. Mais en même temps, il la calait fermement contre son torse et laissa une de ses mains venir frôler sa joue en une caresse éthérée. Il n’avait tellement pas envie de la lâcher.

« Allez ma belle. Je ne vais pas te laisser dormir dans mes bras. Et je ne peux décemment pas te ramener chez moi. » lui murmura-t’il doucement. « Ne me force pas à aller jusqu’à te border. » termina-t’il avec un petit sourire mutin, tâchant de la faire réagir avec une pointe d’humour.

Ses mots étaient sérieux. Il disait ce qu’il fallait. Prudent et inflexible, il agissait comme la logique voudrait qu’il le fasse. Mais son cœur, lui, était dans le camp opposé. Il avait juste envie de la prier de se blottir délicatement et de ne pas le quitter. Lui promettre qu’elle pouvait rester ainsi installée aussi longtemps qu’elle le voudrait. Qu’est-ce qu’il adorerait cela… Qu’est ce qu’il adorait la demoiselle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Royauté

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

Age : 20

Clochettes : 65

Date de naissance : 24/05/1997

Occupation : Dans mon pieu ~

Messages : 42

Date d'inscription : 28/10/2017

Localisation : Pas loin du tout ~

MessageSujet: Re: "Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥   Dim 19 Nov - 5:13


   

   
Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire...

   
   

Elle n'avait qu'une envie : passer encore plus de temps avec lui. Le fait d'être autant imbibée d'alcool lui permettait au moins d'être honnête avec elle et surtout de voir tout ses sentiments qu'elle laissait enfouis au plus profond d'elle resurgir au grand jour sans qu'elle n'ait aucun moyen de pression sur eux. Naturellement, ce n'était pas qu'elle ne voulait pas les laisser apparaître aux yeux de tous et surtout aux yeux de Yoon. C'était plutôt qu'elle en était terriblement terrifiée. La simple idée d'être repoussée la rendait hors d'elle et rien que le fait d'y penser lui donnait un goût amer logé au fond de sa gorge. Depuis sa plus jeune enfance elle s'était toujours juré de ne rien laisser paraître, de devenir impassible et forte. D'être dur ainsi que d'incarnée l’inaccessibilité en sa totalité. Elle pouvait toujours ressentir cette sensation désagréable à chaque fois qu'il effectuait un bond qui les rapprochaient encore et encore de Monokuro et surtout de sa résidence. Son estomac se nuait, sa gorge s'asséchait et son envie dévorante de lui appartenir lui tiraillait l'esprit sans aucune once de pitié pour elle.

Pourtant, ils étaient pareils tout les deux et semblaient ressentir la même chose l'un envers l'autre. Mais c'était bien trop dur de faire le premier pas, bien trop dur de se mettre totalement à nue l'un devant l'autre et de prendre le risque d'être mis sur le banc de touche. Mais même si elle se sentait incapable de lui avouer quoi que ce soit ou même d'admettre ses sentiments, son corps et son cœur montraient totalement le contraire. Ses sentiments et émotions étaient à l’afflux, ils bouillaient en elle  comme un volcan prêt à entrer en éruption à n'importe quel instant risquant de mettre en péril tout ce qu'elle avait pu bâtir pour son propre bien et pour que plus jamais elle en ressente toute cette douleur qu'elle avait pu éprouvée autrefois. Mais ce soir là, tout changea pour elle. Elle se rendait bien compte que quelque chose clochait, qu'il y avait comme un léger petit soucis avec tout ce qu'elle pensait savoir et tout ce qu'elle éprouvait quotidiennement. La jeune féline était si persuadée qu'elle ne ressentirait jamais plus autant d'affection pour quelqu'un, que jamais elle ne tomberait amoureuse et surtout que jamais elle ne risquerait de retourner dans des situations qui pourraient lui briser le cœur. Pourtant c'était sous son nez depuis le début et il a fallut de nombreux verres d'alcool et un sauvetage émotionnel pour se rendre compte que si elle était autant différente avec le jeune humain qu'avec n'importe qui c'était qu'il y avait bien quelque chose d'enfui au plus profond d'elle. Quelque chose de chaud, de chaleureux et bienveillant qui la rendait aussi ouverte avec lui et qui l'empêchait d'être trop hautaine ou trop éloignée de lui.

Son corps lui lança une décharge électrique, comme une violente réaction à cette évidence qui trônait sous ses yeux. Elle frémissait et se contractait maladroite. Ses petites pommettes habituellement si pâles virèrent violemment à un rouge plus pivoine qu'autre chose alors qu'elle mordit sa lèvre inférieur pour tenter tant bien que mal de se calmer. Yoon lui, avec une voix inhabituellement trop douce lui implorait de rentrer et d'aller rejoindre ses draps. De le quitter et de retourner à sa triste réalité et de se séparer de ses bras. Dans sa voix, elle arrivait à discerner se manque de logique. C'était comme si il lui demandait quelque chose mais en pensant totalement le contraire et la jeune féline avait bien du mal à comprendre exactement ce qu'il souhaitait. Ça la rendait étrangement gênée. Là, ses doigts si chaleureux effleuraient sa joue en une caresse douce qui ne pouvait que faire frémir la belle. Elÿana était loin d'être habituée à ce genre de contact avec lui, bien entendu ça lui était déjà arrivée de partager des nuits avec des inconnus... Mais au fond c'était avec des personnes pour qui elle n'éprouvait absolument rien, en tout cas assez pour les quitter le lendemain sans un seul au revoir. Là c'était tellement différent. Elle était inexpérimentée et ne savait pas comment réagir alors que son corps prenait le dessus sur la situation. Elle qui voulait rester discrète... C'était irréversible que son corps se mette subitement à frémir et que ses pommettes prennent une couleur bien plus intense que précédemment. Détournant rapidement le regard sur le côté elle tentait de lui cacher le plus possible son visage en laissant sa chevelure brunâtre lui tomber devant son joli minois. C'était vraiment pas facile, surtout quand Yoon insista pour qu'elle quitte ses bras et retourne à ses appartements. Non c'était bien trop dur. C'était même plus une question d'être têtue, c'était surtout une question de ne plus contrôler quoi que ce soit. L'alcool était énormément responsable de ce qu'il se passait, mais pas que... On le dit très souvent de toute manière : l'alcool ne fait que remonter des émotions et des sentiments réels que l'on n'oserait pas montrer en tant normal. Et dieu seul sait à quel point elle se sentait idiote de l'avoir appelé, non pas qu'elle ne voulait pas de lui mais surtout que maintenant elle se retrouvait coincée face à un mur sans pouvoir faire quoi que ce soit.

« Tu... Tu veux vraiment me laisser comme ça ? » Elle marqua un temps. Qu'est ce qu'elle était entrain d'essayer de faire... Elle avait bien remarqué qu'il ne disait pas tout, elle était certes énormément alcoolisée mais pas idiote. Son ton était doux et teintée d'une gêne incomparable qu'elle n'avait jamais eu jusque là. Son masque lui était totalement retiré, il n'existait plus et cela juste le temps de cette soirée. Juste pour cette soirée. Se mordant une nouvelle fois la lèvre, la belle décida d'ajouter encore quelques mots à peine réfléchis. Ce n'était plus sa tête qui parlait, mais belle et bien son cœur.

« Tu..Tu as vraiment envie que je rentre ? Oublie le couvre feu, oublie les cours, oublie l'alcool et la fatigue. Au delà de ça... Mmh. Tu veux vraiment... Que je parte ? » Demanda t-elle nerveusement. Ses jambes commençaient à trembler. Elle n'avait pas encore eu le cran de recroiser son regard, son visage était tourné vers le côté alors que ses bras eux n'avaient toujours pas quitter la nuque du beau brun. Juste ce soir là, elle voulait se laisser aller et oublier tout le reste, oublier les cours, oublier la royauté, oublier tout ce qui l'attendait lorsqu'elle allait devoir retourner à sa vie habituel avec son masque fixement accroché à elle. Elÿana que après cette soirée, les choses seraient différente. Elle avait enfin réaliser ce qu'il y avait au plus profond d'elle pour le jeune humain. Et son attitude s'en trouverait sûrement infecté. Elle tentera bien entendu d'agir comme à son habitude, et de laisser cette soirée sûrement dans un autre monde parallèle. Un monde qu'elle avait crée le soir même à son image, un monde qu'elle se rappellerait jour et nuit et qu'elle souhaitera toujours voir devenir réel et quotidien. Mon dieu qu'elle était éprise …

   

codage de whatsername.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Juste pour cette fois, j'aimerai te l'entendre dire..." - Yoon. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Juste pour la postérité [abandonné]
» Juste pour rire
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !
» Juste une dernière fois... Laisse-moi voir ton sourire. - Flash Back {Emmy ~
» Juste pour rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La ville de Monokuro :: L'Ageha-