Tout les félins ne font pas bon ménage [Ft. Miliana]

rédigé par Julian Ashton le Mar 6 Nov - 14:51
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
avatar
Tout les félins ne font pas bon ménage
ft. Miliana


pensées en 009900
dialogue en 009900

Ma première colocation. Qui l'eut cru que ça serait à Monokuro que je la ferais. Bon apparemment, on était quatre, mais j'avoue que je n'ai jamais fait attention aux personnes qui étaient avec moi. On vivait chacun de notre côté, des fois, on se croisait pour manger à la même table mais rien de plus. Un peu triste comme colocation, mais pour renforcer les liens entre nous, ça serait bien de se connaître un peu plus, on sait jamais, de bonnes surprises peuvent apparaître... ou pas.

Enfin bon, aujourd'hui, c'était le weekend et je me levais tranquillement. On venait de passer 10h, par conséquent, la majorité des élèves devaient être levés, même pour un weekend. Malgré cette heure, la résidence était étrangement calme, à croire qu'elle était vide. J'étais levé depuis déjà une heure mais ce n'est pas en étant enfermé dans ma chambre que j'allais faire me faire des amis. Pourquoi ne pas nettoyer un peu l'endroit? Ça pourrait être un bon moyen pour briser la glace entre nous. Bon allez, je me lance. Après un rapide petit-déjeuner, je nettoyais donc le logement de fond en comble. Bien évidemment, ce n'était pas une chose à laquelle j'étais habituée, d'habitude, j'avais des domestiques qui faisaient ce travail à Edimbourg, mais les temps changent et me voilà obligé de me prendre en main. Ce n'était pas déplaisant, on se sentait utile au sein de la communauté.

Premier constat : Passer le balais, c'est pas comme dans les séries, c'est plus éprouvant. Parce qu'en plus, il faut le bon geste pour faire le ménage, sinon, tout par dans tout les sens et on se fatigue pour un rien. J'avais vite pris le coup de main, m'en sortant plutôt bien au final, en profitant même pour débarrasser le plafond de toiles d'araignées. Voilà un beau salon tout propre! Reprenant un verre d'eau, je retournais à ma tâche, espérant que mes colocataires remarquent mon effort. J'avais déjà rangé ma chambre la veille, par conséquent, il n'y avait rien à faire. En revanche, je ne savais pas pour la chambre des autres. Bon, je sais que je pouvais rentrer tranquille dans les autres chambres, il n'y avait personne, du moins, il n'y avait aucun bruit, malgré mes agitations. Dans un élan de bonté, je décidais donc de nettoyer la chambre de mes colocataires, mais juste du ménage, pas de déplacement de meubles où de quoique ce soit. Toquant à la première porte, j'attendis quelques instants avant d'entrer. Quelque chose me dit que j'aurais mieux fait de m'abstenir, mais il était trop tard, j'avais pénétré dans cette pièce qui n'était pas la mienne...

rédigé par Miliana Evans le Jeu 8 Nov - 16:42
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar

Tous les félins ne font pas bon  ménage!Julian & MiliaNouvelle coloc. Ouai beaucoup de gens sont partis, entre ceux qui ont terminés leurs études, ceux qui se sont fait ramenés dans leurs royaumes par les parents pour des obligations l’air de rien ça en avait fait partir du monde.

Et qui dit plus de monde dit qu’il fallait changer les chambres. ENFIN bref c’était la raison pour laquelle je me retrouvais avec des gens que je ne connaissais loin de mes anciens colloc que j’avais à peine découvert il y a quelques semaines de ça.

Chose étant, ce n’était pas plus mal, ce n’était pas des colocs bruyants ou intrusifs, du coup c’était un « bonjour » à la va vite suivie d’un rapide « bonne nuit » et pouf rebelote le lendemain. N’allez pas croire que je me plains, au contraire. Ça met un peu de bruits quand il faut et je peux faire ce que je veux tranquillement de mon côté.

C’était le week-end alors après être allée prendre mon petit dej’, un chocolat chaud dans les mains, je me promenais dehors en réfléchissant à que faire. La première idée que j’eus fut d’aller à la bibliothèque pour emprunter un livre dans lequel je pourrai me plonger sous ma couette bien chaude et moelleuse.
Je baillais et marchais doucement avec mes chaussures dans la chambre durant quelques secondes avant de remarquer que…hé bien tout était propre. C’était bizarre cette histoire, je devais avoir un de mes coloc maniaques ? Ou alors c’était un fouineur. Pas de chance pour lui si c’était le cas, je n’aimais pas les fouineurs. Trop dangereux et trop collants dès qu’ils pensaient avoir trouvé quelque chose d’un peu « sensationnel ». Un souci avec les reporters et la presse à scandale ? moi ? Juste un peu…

Il avait intérêt à ne pas avoir mis un pied dans ma chambre autrement ça allait mal se passer. Cela dit l’intrus tirerait sans doute une drôle de tête en voyant toutes les robes « princières » qui se trouvaient dans les tiroirs. Si vous savez à côté de la veste en cuir, des tee-shirts « rules are made to be broken » et ce genre de choses. Par contre le pauvre risquait de courir à sa perte s’il fouinait dans le tiroir sous-vêtements… Ah bien tiens…il allait sans doute mourir jeune. La porte de ma chambre était ouverte.

C’est en songeant à cet inconnu en train de fouiller mes biens que je décidai de jouer un petit tour innocent. Comment dire cela gentiment. Oui mmh, je venais d’animer les sous-vêtements de mes tiroirs, et on pouvait leur reconnaitre une chose : ils étaient aussi agressifs que leur proprio. Les bonnets s’ouvraient et se refermaient comme des mâchoires. Une sorte de pac-man dédoublé, qui avait pour idée de poursuivre et de mordre les intrus. Alors, les petites culottes on en parlait pas hein…non valait mieux pas dire qu’elles se prenaient pour des chiens de garde, à sauter au visage de tous ceux qui ne seraient pas leurs propriétaires.

Une penderie agressive ? Juste un peu…

©️️  YOU_COMPLETE_MESS
rédigé par Julian Ashton le Dim 11 Nov - 0:00
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
avatar
Tout les félins ne font pas bon ménage
ft. Miliana


pensées en 009900
dialogue en 009900

Je pénétrais donc dans la chambre d'un de mes colocataires, en pensant qu'il n'y avait personne et effectivement, ce fut le cas. La chambre était visiblement celle d'une fille mais il était hors de question que je fouille quoi que ce soit, tout ce que je veux, c'est faire le ménage et donner une bonne surprise aux gens. Je suis pas la personne la plus douée pour ça, mais on dit que c'est l'intention qui compte, non? Je passais donc le balais, sans trop faire attention aux affaires qui étaient dans la chambre, je ne voulais pas violer l'intimité de cette personne. Après, je ne vois pas ce que je faisais de mal, les domestiques qui étaient avec moi dans mon ancienne maison le faisait quand je n'étais pas là, donc c'est que ça doit être normal. Et puis, ils ne m'ont jamais rien volé, c'est qu'il doit y avoir une relation de confiance.

J'avais fait un petit tas de poussières que j'avais regroupé dans un coin, j'étais plutôt fier de moi, il ne me restait plus que deux chambres et j'avais fini. Il ne me restait plus qu'à évacuer le tas, mais c'est à ce moment précis que j'entendis un tiroir s'ouvrir. Me retournant, j'observais avec stupéfaction des sous-vêtements féminins me voler dessus. C'est en voyant les soutiens-gorges agir comme des mâchoires. Quelque chose me dit que je n'étais pas le bienvenu ici, sans doute le fait que les culottes commencèrent aussi à m'attaquer, formant une armée, déterminée à chasser le bienveillant envahisseur. Ne voulant pas prendre de risque, je décidais de vite sortir de la chambre, utilisant mon balais pour me protéger. Ils étaient féroces, ces soutiens-gorges, ils ont mordu le balais comme si c'était une baguette! Courant pour ma vie, je sortis au plus vite de cette pièce, avant de trébucher juste en face d'une colocataire. Oh zut, j'ai été vu, et si ça se trouve, c'est elle qui avait orchestré l'attaque. Me redressant, à quatre pattes, je m'excusais.

-Désolé, je voulais juste nettoyer les chambres, avant de me faire attaquer par de drôles de sous-vêtements...

Me relevant, je me secouais, frottant ma main contre l'oreille de mon déguisement qui me servait de couverture au pensionnat. Je poussais un faible miaulement, avant de me retourner et de voir les sous-vêtements au loin, réalisant que c'était les siens. L'espace d'un instant, je me rendis compte que c'était ses habits, sa chambre. J'espère qu'elle ne prendra pas mal le fait que j'ai dit que ses sous-vêtements étaient drôles. Et puis, pourquoi ils m'ont attaqué aussi, elle a qu'a les maîtriser, mince quoi! Me reprenant, je m'adressais à ma colocataire.

-Drôle de manière de faire connaissance, non? En tout cas, moi, c'est Julian, le rescapé de la lingerie.

On aurait pu croire à une plaisanterie, à première vue, mais le petit rire nerveux qui suivit prouvait que j'avais eu chaud et que je me sentais un peu mal à l'aise vis-à-vis de la situation.



rédigé par Miliana Evans le Dim 11 Nov - 21:21
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar

Tous les félins ne font pas bon  ménage!Julian & MiliaJe m’attendais pour moitié à voir la réaction surprise de mon colocataire, toujours est-il que je manquai de rire en le voyant attaquer ainsi par des sous-vêtements, sauf que si je riais je me ferai repérer et l’effet de surprise serait bien moindre. Mais au moins c’était drôle.

Bon il n’avait pas l’air si méchant que ça, mais c’était juste histoire de lui donner une petite leçon. Les gens n’appréciaient pas forcément qu’on rentre dans leur chambre sans permissions d’autant qu’ils peuvent cacher des choses, qu’il serait embarrassant de trouver, et je ne parlais pas que de magazines spécifiques pour homme.

Le voilà qui courait très rapidement. Ah bah ça, ils étaient tenaces ses sous-vêtements, il était tellement pressé qu’il trébucha. Tu eus un peu mal pour lui mais il ne semblait pas pour autant plus troublé que ça. Non non , il dit simplement :

-Désolé, je voulais juste nettoyer les chambres, avant de me faire attaquer par de drôles de sous-vêtements...


Et il se frotta doucement sa patte contre son oreille, poussant un miaulement. Elle devina que c’était un hybride chat, et c’était un peu mignon la manière dont il miaulait mais ça la laissait quand même sceptique sur le jeune homme face à elle. Et puis ces sous-vêtements n’étaient pas drôle, ils n’aimaient juste pas qu’on vienne fouiller dans LEUR endroit. Il eut le droit à simple haussement d’épaules, n’affichant aucun regret sur son visage.

-Drôle de manière de faire connaissance, non? En tout cas, moi, c'est Julian, le rescapé de la lingerie.

Il avait un rire nerveux prouvant qu’il ne plaisantait qu’à moitié.

-Moi c’est Miliana et en effet, puis-je savoir pourquoi tu étais dans ma chambre ?

Elle porta son regard sur ce qu’il y avait par terre :

-Avec un balai… ? Tu faisais le ménage ?


Quel drôle de garçon, pourquoi faisait-il le ménage dans sa chambre ainsi, elle haussa un sourcil en regardant Julian. Elle annula son sort sur ses sous-vêtements qui allèrent se ranger d’eux-même dans le tiroir pour ne plus revenir.


©️️  YOU_COMPLETE_MESS
rédigé par Julian Ashton le Sam 17 Nov - 12:40
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
avatar
Tout les félins ne font pas bon ménage
ft. Miliana


pensées en 009900
dialogue en 009900

Après avoir échappé à l'attaque des sous-vêtements, et m'être présenté à la jeune femme, elle fit de même. En vrai, la situation actuelle ressemblait à un mauvais film de série B. Sérieusement, si on me dit que j'ai atterri dans le tournage de "l'attaque des bonnets hantés", j'y croirai, vraiment. Je voulais juste rendre service, pas me faire réprimander. Bon, je suppose que je retiendrais la leçon, en plus de traiter avec davantage de soin mes caleçons.

-Moi c’est Miliana et en effet, puis-je savoir pourquoi tu étais dans ma chambre ?

Je lui avais déjà dit ce que je faisais dans sa chambre pourtant. Après, je pense qu'on ne fait pas trop attention aux dires des personnes venant de s’infiltrer dans leur chambre, ce qui est compréhensible, bien que je voulais juste l'aider et bien me faire voir. On s'ignore toujours ici, j'ai l'impression, car on rentrait, on mangeait, et c'est tout. Prochaine fois, je me retiendrais, ça sera mieux. Avant que je puisse me justifier, elle regarda au loin les objets jonchant le sol.

-Avec un balai… ? Tu faisais le ménage ?

Ah, elle l'avait vu, elle avait donc compris que je n'avais rien fait de mal! Bon, ça semblait être une fausse excuse, mais je faisais vraiment le ménage! Je ne suis pas du genre à fouiller dans les chambres pour assouvir un quelconque fantasme. Elle avait annulé son sort, tant mieux pour moi, parce que je n'aurais pas voulu être croqué par un quelconque sous-vêtement féminin. Voyant que j'étais sain et sauf, je la remerciai.

-Merci et oui... je faisais le ménage, pour de vrai. J'ai rien à voler dans la chambre des autres, et j'ai rien espionné dans la tienne, promis. De toute façon, qu'est ce qu'il y a à voler dans la chambre d'une femme? On a pas trop les mêmes vêtements...

Ça pouvait ressembler à de la moquerie mais j'étais sérieux, pourquoi je volerais des vêtements féminins? Ce n'est pas mon style, et puis, ça serait trop petit pour moi... Certains hommes auraient peut-être des pensées plus perverses mais moi non, j'ai toujours été éloigné de ce genre de choses, merci à mon éducation stricte. Faisant une révérence à Miliana, je présentais mes excuses les plus sincères.

-Navré de t'avoir offensé en tout cas, mademoiselle Miliana. Ça n'arrivera plus à l'avenir, c'est juste qu'à l'époque, mes domestiques pénétraient souvent dans ma chambre pour la nettoyer, je me disais donc que faire de même serait une preuve de gentillesse.

J'étais un peu coincé concernant mes principes, mais je ne voulais pas être rustre, même si, il est vrai, ma démarche manquait cruellement de bon sens. Un inconnu refuserait catégoriquement qu'une autre personne pénètre dans sa chambre sans autorisation.


rédigé par Miliana Evans le Sam 24 Nov - 17:52
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar

Tous les félins ne font pas bon  ménage!Julian & Milia

-Merci et oui... je faisais le ménage, pour de vrai. J'ai rien à voler dans la chambre des autres, et j'ai rien espionné dans la tienne, promis. De toute façon, qu'est ce qu'il y a à voler dans la chambre d'une femme? On a pas trop les mêmes vêtements...

Miliana haussa les sourcils, elle regarda doucement le jeune homme de haut en bas. C’est bon hein elle était pure mais pas naÏve, elle savait que certains garçons pouvaient avoir des….idées particulières en rapport aux sous-vêtements féminins. Peut-être que c’était son cas à lui aussi, elle n’en savait rien et elle ne le connaissait pas assez pour ça.

-Mmmh oui…

Bon, ce n’était pas un malotru, c’était au moins ça. Le jeune homme fit une révérence à la princesse louve. Aimable, et sans doute noble…pas prince, la famille royale chez les félins ne ressemblaient pas à ça :

-Navré de t'avoir offensé en tout cas, mademoiselle Miliana. Ça n'arrivera plus à l'avenir, c'est juste qu'à l'époque, mes domestiques pénétraient souvent dans ma chambre pour la nettoyer, je me disais donc que faire de même serait une preuve de gentillesse.

C’était bizarre, le « mademoiselle » Miliana, ne lui manquait pas, cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas entendu, ses serviteurs l’appelaient comme ça des fois.

-Des domestiques hein… ?  Je vois. Mais ici on est plus dans ton château, au manoir ou je ne sais où tu habites. Certes, la gentillesse du geste est honorable mais vois-tu les gens ici sont très territorial, tu as plus l’air d’un petit fouineur que de quelqu’un de gentil.  Et sans doute d’autres t’auraient étranglés avant même que tu n’ai pu te justifier.

Inconscient. Franchement, quelle inconscience de rentrer chez un hybride territorial comme les loups, si ça avait été fait au palais de la jeune femme on aurait pas chercher plus loin, il aurait été mis à mort. Poussant un soupire un peu blasée la jeune femme se lécha doucement la main avant de se frotter son oreille, un peu pour se relaxer que pour faire passer sa mauvaise humeur soudaine.
Il faut dire avec sa posture assurée et son regard de glace, Miliana était loin de paraître accessible au premier regard

-Et alors où est ta chambre ?

La jeune femme lui disait surtout ça pour exiger réparation, pas pour lui sauter dessus, s’il avait vu sa chambre alors elle aurait le droit de voir la sienne aussi non ?

©️️  YOU_COMPLETE_MESS
rédigé par Julian Ashton le Ven 30 Nov - 17:23
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
avatar
Tout les félins ne font pas bon ménage
ft. Miliana


pensées en 009900
dialogue en 009900

Bizarrement, la jeune femme ne semblait pas convaincue par mes dires, malgré que je disais la vérité, son haussement de sourcil le prouvait. Malgré ce regrettable incident, je tenais quand même à montrer que j'étais de bonne foi, en saluant dignement Miliana avec une révérence que l'on m'avait appris plus jeune pour saluer mes semblables, ou par respect. Je lui avais expliqué la situation qui était plus que crédible pour moi, peut-être qu'elle ne venait pas du même milieu que moi, par conséquent, elle doutait de mes propos. Si elle ne me croit pas, alors je ne pourrais pas me défendre davantage. Elle commença alors à me répondre, attendant son verdict suite à ma défense.

-Des domestiques hein… ? Je vois. Mais ici on est plus dans ton château, au manoir ou je ne sais où tu habites. Certes, la gentillesse du geste est honorable mais vois-tu les gens ici sont très territorial, tu as plus l’air d’un petit fouineur que de quelqu’un de gentil. Et sans doute d’autres t’auraient étranglés avant même que tu n’ai pu te justifier.

Je déglutis à l'entente de ses mots. Étrangler? Pour si peu? Les gens ici sont vraiment différents par rapport à ceux que j'ai eu l'habitude de côtoyer avant. Pourtant, j'avais un balai qui prouvait ma bonne foi, une personne lambda n'irait pas dans les chambres avec un balai après tout. En tout cas, je ne suis pas prêt de refaire ça de si tôt, c'est vraiment risqué! Suite à ça, elle poussa soupir, avant de se lécher la patte et frotter son oreille, comme je l'ai fait auparavant. Elle devait être féline ou supposée l'être, si c'était une humaine. Son regard était froid, de quoi donner des frissons, pourtant, elle n'était pas si méchante que ça, juste stricte et autoritaire, mais pas mauvaise.

-Et alors où est ta chambre ?

Quelle ne fut pas ma surprise quand j'entendis sa phrase. Sur le coup, j'étais resté figé quelques instants, avant de bien comprendre qu'elle désirait vraiment voir ma chambre. Je l'avais rangé, mais c'est la première fois que quelqu'un d'autre que moi allait la visiter, je ne savais pas comment elle allait la trouver. C'est une chambre classique après tout, rien de transcendant. Gêné par sa demande, mais me sentant obligé d'accepter de par mon intrusion dans sa chambre, je lui montrais la direction de ma chambre, me tenant debout devant elle.

-Et bien... elle est juste là. On est pas très loin de l'un de l'autre donc bon... tu peux la visiter si ça te chante.

Je me dirigeais vers ma chambre afin d'ouvrir la porte. Si elle souhaitait la visiter, c'est son droit, je ne peux pas m'y opposer. Je lui ouvris la porte afin de la laisser passer en première, si elle avait décidé d'y entrer, d'une voix plutôt timide et basse.

-Tu peux entrer ... les dames d'abord.

Je restais courtois, comme on me l'avait toujours appris. Dans ma chambre, rien de spécial, tout était rangé, les armoires étaient fermées, le ménage fait, il y avait encore quelques cours sur mon bureau et des affaires sur mon lit. Pas vraiment de posters ou de personnalisation particulière, juste des murs, des meubles, une chaise de bureau, je n'avais pas besoin de plus. La seule petite particularité était mes habits qui possèdent un certain raffinement du fait de la richesse de ma famille, et encore, je n'avais que très peu d'affaires qui exprimaient cette richesse. C'était la chambre de monsieur tout le monde, avec ses sous-vêtements, ses habits en fonctions du temps, et ses objets personnels.

Rien de très extravagant à voir, sauf un petit détail, un tout petit de rien du tout, mais qui pouvait tout compromettre : Une fiole vide sur le bureau. J'étais derrière Miliana quand j'avais vu ce détail inquiétant. Pourvu qu'elle ne me pose pas la question au sujet de cet objet, sinon, ça risquait d'être critique pour moi, je serais donc forcé de mentir pour m'en sortir. Je passais donc devant elle pour de nouveau lui faire face, essayant d'afficher le moins de stress possible.

-La chambre te plaît? Je trouve qu'elle n'a rien de particulier, mais tout est en ordre et à sa place. Si tu veux, on peut retourner au salon pour discuter un peu, ou alors, je peux te préparer quelque chose si tu as faim, ça sera pour me rattraper de tout à l'heure.

Je laissais rien transparaître, si ce n'est qu'un sourire qui cachait un peu ma nervosité. En dehors de ça, je n'étais pas méchant avec elle ni quoique ce soit, c'est juste la première fois qu'une autre personne vient dans ma chambre, qui plus est une fille.

rédigé par Miliana Evans le Mar 11 Déc - 19:48
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar

Tous les félins ne font pas bon  ménage!Julian & Milia

-Et bien... elle est juste là. On est pas très loin de l'un de l'autre donc bon... tu peux la visiter si ça te chante.

Je relevai doucement la tête, le toisant avec un air assurée et une voix claire :

-C’est ce que je comptais faire en effet.

Ma phrase ne laissait pas de place à l’opposition et de toute façon s’il était un peu intelligent il comprendrait qu’il n’avait pas intérêt à me dire non. Tranquillement nous nous dirigeâmes en direction de sa chambre. Si on considère que la chambre reflète la personnalité de la personne qui était dedans on pouvait facilement dire que le jeune homme était aussi banal que sa chambre. Tout était rangé et fermés.

Ce garçon serait-il un maniaque du rangement ? Ce qui expliquerait aussi sa lubie de passer le balai pour ranger sans prévenir.
Et puis ses armoires fermées, était-ce parce qu’il cachait quelque chose ? Mmmh cours sur le bureau, sans doute un garçon studieux donc. Il y avait une fiole sur le bureau qui avait accroché mon regard, brillant au soleil, un alchimiste peut-être ?
Ça lui donnerait une dimension un peu plus intéressante qu’un garçon passe partout si c’ était le cas. J’étais une Véritable inspectrice, j’essayais de deviner qui j’avais face à moi pour adapter mon attitude en fonction de.

-La chambre te plaît? Je trouve qu'elle n'a rien de particulier, mais tout est en ordre et à sa place. Si tu veux, on peut retourner au salon pour discuter un peu, ou alors, je peux te préparer quelque chose si tu as faim, ça sera pour me rattraper de tout à l'heure.

Je le fixai, m’approchant de lui arborant un air sceptique, sa queue s’agitait légèrement mais rapidement, stressé ? Pourquoi ?

-Tu as quelque chose à cacher ? demandais-je sceptique.

Chose étant je n’avais rien contre le fait de manger quelque chose, je commençai à avoir faim. Je n’allais cependant pas me montrer intrusive alors que c’est ce que je venais de le lui reprocher.

-Soit pourquoi pas faire les deux, tu vas préparer quelque chose, et on pourra discuter pendant que tu le fais, cela te va ?

Comment ça je devrais me montrer un peu plus gentille ? Lui décocher ne serait-ce qu’un sourire ? Mais je ne le connaissais pas moi ce garçon. Et puis il était bizarre ! Et en plus c’est un chat ! Alors hein !

©️️  YOU_COMPLETE_MESS
rédigé par Julian Ashton le Dim 16 Déc - 21:57
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
avatar
Tout les félins ne font pas bon ménage
ft. Miliana


pensées en 009900
dialogue en 009900

Apparemment, elle était déterminée à visiter ma chambre. Cependant, quand bien même au début, je ne disais rien parce que j'étais en tort, son ton ne me plaisait guère. Autant, lors de mon arrivée ici, je n'aurais rien dit, autant là, elle commençait à m'énerver un peu, à vouloir tout diriger. Je m'étais excusé, donc j'avais le droit à un peu plus de considération, tout de même. Bon, peut-être qu'elle était encore sur les nerfs quand à mon intrusion, mais ce n'est pas une raison pour être aussi désagréable. Il faut savoir passer à autre chose. Soupirant, je me dirigeais vers ma chambre afin d'y arriver en même temps qu'elle.

La chambre était très bien rangée, tout était à sa place. Tout? Non. Une fiole traînait sur mon bureau, et elle était très importante, car elle contenait la potion qui me maintenant sous cette forme d'hybride. Si on apprenait que j'étais un humain, je serais servi à la cantine pour le prochain repas, et j'aimerais éviter ça. Je lui ai donc proposé de retourner au salon afin de me rattraper. Je prenais sur moi en disant ça car ça voudrait dire que je devais encore m'aplatir pour elle. Elle n'était pas méchante, mais si jamais elle commençait à être trop rabaissante, je saurais mettre les points sur les i.
.
-Tu as quelque chose à cacher ?

Je secouais la tête, avec le sourire. Je jouais la carte de la détente, plutôt que de me laisser faire une fois de plus. C'est bon, on était quitte, elle avait vu ma chambre, je n'avais plus besoin de m'excuser. M'appuyant contre le mur, je la regardais dans les yeux, empli de malice.

-Rien à cacher, sinon, mes caleçons t'auraient déjà attaqués.

Je lâchais un petit rire suite à ça. Moi aussi, je pouvais sortir les crocs, quand bien même ma phrase était plutôt gentille. Je la taquinais un peu, lui montrant que je n'étais pas aussi facile que ça à apprivoiser. J'avais de la répartie et je le faisais comprendre. J'étais curieux de voir si elle allait bien prendre mon commentaire ou non. Quoiqu'il en soit, on changea vite de sujet, mais elle ne comptait pas cuisiner avec moi. Jusque là, rien de grave, après tout, je lui avais dit que je lui préparais quelque chose, pas qu'on cuisinait ensemble. Retournant dans le salon, je me préparais à cuisiner, mais je continuais à lui parler.

-Oui, on peut faire ça, j'ai appris à cuisiner un peu en me débrouillant. Si tu veux, tu peux m'aider, je n'ai rien contre le fait d'avoir une assistante, surtout si tu as une idée de recette.

Je sortais quelques ingrédients de base pour les poser sur la table. Sel, poivre, huile, viande, pomme de terre, etc. Je m'adapterai en fonction de la demande de Miliana. En m'ayant pris de haut, j'avais bien insisté sur le fait qu'elle sera une assistante, et non une chef. C'est moi qui devait lui préparer à manger, par conséquent, c'est moi qui dirige la cuisine. Cependant, avec ce qu'on avait, ça n'allait pas être un plat de luxe, avec des pommes de terre et de la viande, je pouvais faire un steak frites, ou alors, juste couper les pommes de terre en rondelles et les préparer, ça sera plus simple. Pendant que je sortais l'épluche légumes afin de préparer les féculents, je la questionnais.

-Sinon, tu es en quelle classe? Maintenant qu'on a réglé cet incident, on peut faire connaissance, non? Faut dire qu'on a un peu sauté les étapes en visitant la chambre de l'autre, quand bien même, j'en ai pas autant profité que toi.

Oui, son comportement m'était un peu resté en travers de la gorge, mais maintenant que c'était fait, j'essayais de passer à autre chose. Je me convainquais comme quoi elle n'était pas si désagréable que ça, laissant afficher sur mon visage un léger rictus fier, tandis que je commençais la corvée de patates. J'avais presque envie de lui amener quelques patates et de la laisser faire, mais ne soyons pas trop brutal. Je le ferais si jamais elle le méritait.

rédigé par Miliana Evans le Sam 12 Jan - 17:50
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar

Tous les félins ne font pas bon  ménage!Julian & Milia

-Rien à cacher, sinon, mes caleçons t'auraient déjà attaqués.

Je regardais le petit blond face à moi et arqua un sourcil : c’est qu’il en avait du culot ce petit chaton. Cela m’amusait beaucoup, il fallait reconnaître que je ne pouvais plus m’empêcher d’avoir un sourire en coin. Il savait faire preuve de sarcasme de temps à autre. Je ne relevai et ne dit cependant pas.
Il restait cependant docile. Sa seule réponse fut :

-Oui, on peut faire ça, j'ai appris à cuisiner un peu en me débrouillant. Si tu veux, tu peux m'aider, je n'ai rien contre le fait d'avoir une assistante, surtout si tu as une idée de recette.

Tranquillement je me suis mise à le suivre, je regardais ce qu’il faisait, ce qu’il sortait. Je reconnaissais les odeurs qui entouraient les flacons moins leur contenu. Etre une assistante était peut-être un peu trop complexe pour moi, je n’avais jamais essayé de faire la cuisine par moi-même, sauf une fois avec Sasori. Mon ventre grognait un peu quand l’odeur de viande parvint à mes narines. Une légère grimace sur le visage montrant que le grognement de mon ventre n’était pas le bienvenue et j’attendais tranquillement de voir si le jeune blondinet avait besoin d’aide. Je le regardais : il se contentait d’éplucher des légumes et d’essayer de faire la conversation.

-Sinon, tu es en quelle classe? Maintenant qu'on a réglé cet incident, on peut faire connaissance, non? Faut dire qu'on a un peu sauté les étapes en visitant la chambre de l'autre, quand bien même, j'en ai pas autant profité que toi.

Je ne pus retenir un ricanement moqueur, et dis :

-Si ça peut te rassurer je n’ai pas vu de prêt tes sous-vêtements donc on peut dire que cela rattrape non ?

Je jouais avec le flacon de sel, c’était comme si c’était une pauvre souris tombé entre mes pattes que j’aurais pu briser d’un seul coup. Mon regard concentré sur le sel mais mes sens en affûts, je déclarai d’un sourire sadique , révélant mes crocs :

-Je suis en classe 0 et toi alors, petit chaton ?

Bah quoi? Fallait bien lui rappeler sa position plus que périlleuse face à un carnivore plus dangereux que lui non?
©️️  YOU_COMPLETE_MESS
rédigé par Julian Ashton le Lun 14 Jan - 12:55
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
avatar
Tout les félins ne font pas bon ménage
ft. Miliana


pensées en 009900
dialogue en 009900

Il faut croire que l'idée de se faire attaquer par des caleçons l'avait fait sourire. Au moins, elle avait un peu d'humour, c'était déjà ça. Si ça continue ainsi, je passerais l'éponge sur sa colère de tout à l'heure. Je n'allais quand même pas la persécuter pour ça, tout de même. Lors du retour au salon afin de préparer à manger pour la jeune femme, je coupais de sorte à en faire des frites, comme ça, je pourrais aussi préparer le steak pendant la cuisson. Avec la viande hachée, je préparais deux morceaux de viande, un pour moi, un pour Miliana. Je préparais ensuite de quoi assaisonner la viande, à savoir, œuf, sel, poivre, et quelques épices supplémentaires pour donner un peu de goût, sans en abuser bien sûr. Pendant que je me hâtais à la tâche, je voyais que ma colocataire ne se montrait pas volontaire pour m'aider. Pourtant, au grondement de son ventre, on pouvait en déduire que si jamais elle m'aidait, on mangerait plus vite. Pendant notre discussion, elle lâcha un petit rire moqueur, avant de rétorquer.

-Si ça peut te rassurer je n’ai pas vu de prêt tes sous-vêtements donc on peut dire que cela rattrape non ?

Dos à elle, je souriais. En soit, elle n'avait pas tort, mais c'est elle qui m'a envoyé ses sous-vêtements à la figure quand je faisais le ménage. Elle me les a montré d'elle-même, j'y suis pour rien! Je me retournais donc et je l'observais jouer avec le sel que j'avais utilisé précédemment. C'était mignon, on croirait voir un chat jouer avec un jouet, un petit chat! Elle sortit alors ses crocs, souriant sadiquement.

-Je suis en classe 0 et toi alors, petit chaton ?

-Euuuh, non, le petit chaton, c'est toi, pensai-je en arborant un grand sourire. C'était mignon, cette manière d'intimider pour elle. En soit, vu son caractère, je n'aurais pas pensé à une autre classe pour elle, mais juste pour la provoquer, j'avais envie de lui dire le contraire et de jouer avec ses nerfs. M'appuyant avec mes coudes sur la table et joignant mes mains afin de poser ma tête, je la regardais dans les yeux, amusé.

-Ah oui? Au moins, j'ai la preuve comme quoi les élèves de la classe 0 ne sont pas tous intimidants. Tu es même plutôt gentille.

Je lui fis un petit clin d’œil avant de retourner à ma viande, commençant à la faire cuire et plongeant les frites dans la friture. Le bruit du crépitement de la poêle se faisait entendre. Continuant la conversation, je continuais à parler tout en cuisinant.

-Moi je suis en classe 3 ma chère! Mais ce n'est pas pour autant que je me laisse faire. J'ai beau être un chat, je reste un félin qui sait se défendre. Sinon, ta viande, tu la veux comment? Saignante? À point? Bien cuite?

La dernière question était juste là pour du changer de sujet, mais l'avertissement était là. J'étais sympa, je lui faisais comprendre que je savais me défendre et qu'elle ne me faisait pas peur. J'étais aussi une forte tête, mais je ne me servais que très rarement de mon pouvoir, afin d'éviter tout débordement, surtout que je vivais avec elle en dehors des cours, ça serait dommage de se disputer alors qu'on est colocataires. Pendant que je continuais ma cuisine, j'en profitais pour développer la conversation.

-Pour en revenir à cette histoire de sous-vêtements, à la base, je n'ai pas demandé à voir les tiens, c'est eux qui sont venus à moi. Donc on va dire qu'on est quitte! En tout cas, ça fera une drôle d'anecdote à raconter, héhé.

Bien évidemment, je n'allais pas raconter ça à tout le monde, mais selon le contexte, ça peut être marrant, même si je pense que ça surtout une histoire qui restera entre elle et moi.

rédigé par Miliana Evans le Lun 14 Jan - 14:25
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar

Tous les félins ne font pas bon  ménage!Julian & Milia

-Ah oui? Au moins, j'ai la preuve comme quoi les élèves de la classe 0 ne sont pas tous intimidants. Tu es même plutôt gentille.

Pour le coup je ne plus me retenir d’arquer un sourcil. Alors soit il était complétement crétin soit maso…ouai non vu le clin d’œil qu’il venait de faire la réponse était claire : Maso.

Mais je n’allais pas lui montrer tout de suite qu’il avait tort, parce que j’avais faim et qu’il pourrait faire n’importe quoi avec mon repas si je l’embêtais tout de suite. Mais il me le payerait très prochainement, il pouvait en être sûre. Mmmmh ce bruit si doux, et cette odeur si agréable…. De quoi me faire décrocher de tout ce qui m’entourait.

Hélas, le blondinet eut tendance à me rappeler à la réalité rapidement en me demandant :

-Moi je suis en classe 3 ma chère! Mais ce n'est pas pour autant que je me laisse faire. J'ai beau être un chat, je reste un félin qui sait se défendre. Sinon, ta viande, tu la veux comment? Saignante? À point? Bien cuite?


-Crue ? Ou légèrement cuite, juste pour éviter d’attraper quoique ce soit. Il faut que le sang coule à flots quand on plonge les crocs dedans, que la chair soit légèrement chaude comme si la bête venait d’être achevée, que ça fonde dans la bouche. Enfin…tu vois ce que je veux dire, tu es un chat, donc tu es un carnivore toi aussi.

Le silence s’installa quelque temps, brisé par le bruit de la friture. Le jeune chaton en profita pour lui faire une petite remarque :

-Pour en revenir à cette histoire de sous-vêtements, à la base, je n'ai pas demandé à voir les tiens, c'est eux qui sont venus à moi. Donc on va dire qu'on est quitte! En tout cas, ça fera une drôle d'anecdote à raconter, héhé.


Je fixais le jeune homme et déclara simplement :

-Si tu parlais de mes sous-vêtements à quique ce soit, tu te ferai trancher la langue et plus jamais tu ne pourrai reparler.

La phrase était claire, le regard de nouveau froid et la menace dévoilée. Un petit sourire en coin, très joueur qui montrait que non je ne plaisantais pas et pouvais même et me montrer plutôt dangereuse. En espérant que le petit chaton ne parte pas en courant.

©️️  YOU_COMPLETE_MESS
rédigé par Julian Ashton le Lun 14 Jan - 15:56
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
avatar
Tout les félins ne font pas bon ménage
ft. Miliana


pensées en 009900
dialogue en 009900

Lorsque je lui ai signalé qu'elle ne me faisait pas peur, je la vis arquer un sourcil. Ma réflexion a eu son effet, je souriais à l'idée de l'énerver un peu. Après, je ne devrais peut-être pas pousser le bouchon trop loin, on ne sait jamais, si elle était vraiment aussi féroce qu'elle ne le laissait croire, mieux vaut éviter un conflit avec elle. Allez, cette fois-ci, je la laisse tranquille, je pense que je me suis assez amusé avec elle. Pendant la cuisson de la viande, elle me fit part de la cuisson qu'elle voulait pour la sienne, non sans ajouter quelques commentaires, voulant être menaçante.

-Crue ? Ou légèrement cuite, juste pour éviter d’attraper quoique ce soit. Il faut que le sang coule à flots quand on plonge les crocs dedans, que la chair soit légèrement chaude comme si la bête venait d’être achevée, que ça fonde dans la bouche. Enfin…tu vois ce que je veux dire, tu es un chat, donc tu es un carnivore toi aussi.

Légèrement cuite? Très bien, je retournais donc déjà sa viande, tandis que la mienne continuer à chauffer, la préférant saignante. On avait nos préférences, mais je la sentais plus sauvage que moi, non pas que ça me déplaise, car je sais qu'elle sera honnête dans tout ses paroles et gestes. Quelque part, j'étais davantage content d'avoir une femme comme en elle guise de colocataire plutôt qu'une hypocrite. Acquiesçant son choix, je continuais à discuter avec elle, et là, elle me lança un avertissement bien plus explicite que les précédents, le regard froid.

-Si tu parlais de mes sous-vêtements à quique ce soit, tu te ferai trancher la langue et plus jamais tu ne pourrai reparler.

Bon, elle ne plaisantait clairement pas, mais je préfère prendre ça de manière légère, ne tombant pas dans la peur ou la provocation. Finissant la cuisson de sa viande, je la mis dans une assiette. Légèrement cuite, comme elle le voulait. C'était chaud, mais encore bien rouge, je suppose qu'elle appréciera. Haussant les épaules, je gardais un sourire en coin.

-Comme si j'allais en parler au premier inconnu. J'ai pas envie qu'on me prenne pour un pervers, non mais. Par contre, ne comptes pas sur moi pour te conseiller là dessus, c'est la première fois que je vois des sous-vêtements féminins.

Soyons sérieux un peu. Pourquoi je parlerais de ça? Pour me faire mousser? C'est inutile, au mieux, ça me fera passer pour un séducteur, au pire, pour un pervers, et ce n'est pas mon genre. Et le contexte de la situation n'est clairement pas en ma faveur. La cuisson des frites était bientôt finie, et mon steak aussi, juste le temps de discuter encore un peu avec Miliana librement avant de préparer mon assiette.

-De toute façon, tu n'aurais pas réussi à me trancher la langue aussi facilement, en temps normal, ce sont les autres qui donnent la langue au chat, non l'inverse.

Je souriais de nouveau en coin. Il fallait bien plaisanter un peu, et puis, si elle voulait réellement me trancher la langue, ça pourrait être marrant de voir jusqu'à où elle serait capable d'aller juste pour y arriver. En revanche, si elle va trop loin, je risque de me défendre davantage et d'y aller un peu plus fort, mais je ne comptais pas la blesser pour autant, ça serait dommage d’abîmer un si joli minois.

rédigé par Miliana Evans le Mar 15 Jan - 13:08
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 290
Clochettes : 835
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar

Tous les félins ne font pas bon  ménage!Julian & Milia

Je regardais ma viande traînant dans son assiette, elle sentait bon et avait l’air appétissante, bon sang qu’est-ce que ça me donnais faim. Hors de question que je l’admette face à l’autre blondinet de toute façon, ça lui ferait trop plaisir, avec ce maudit sourire en coin qui commençait à m’agacer un peu. ARGH ! Bon sang qu’est-ce que j’étais impatiente !! Jouant avec la salière de plus en plus rapidement, je m’amusais avec au fur et à mesure que le mot ‘faim’ et ‘viande’ tournait en boucle dans ma tête.

-Comme si j'allais en parler au premier inconnu. J'ai pas envie qu'on me prenne pour un pervers, non mais. Par contre, ne comptes pas sur moi pour te conseiller là dessus, c'est la première fois que je vois des sous-vêtements féminins.

Oui enfin les mecs on savait comment c’était hein…toujours à se la raconter, à inventer des bobards pour être populaire, etc… ils n’étaient pas forcément logique et sautaient souvent sur on ne savait quelle occasion pour se mettre en valeur. Quitte à tourner un peu cela comme ça les arrangeaient. Visiblement ce n’était pas ce genre du garçon. Tant mieux… Ce genre de personnes… très peu pour moi.  Je fixais ces mouvements avec curiosité. Apprendre en observant. De toute manière je n’ai rien d’autre à faire, je ne mangerais pas tant que le garçon face à moi ne serait pas servie, et ne commencerait pas à manger, c’était les principes même de l’éducation royale que j’exécrais tant, tout spécialement aujourd’hui parce que bon saaaaaaannnnng c’était loooooonnng.

-De toute façon, tu n'aurais pas réussi à me trancher la langue aussi facilement, en temps normal, ce sont les autres qui donnent la langue au chat, non l'inverse.

Je ne pus m’empêchais de ricaner en haussant les sourcils : mais c’est qu’il en avait le petit chaton. Il commencerait même à me taper un peu sur le système. Il faudrait quelqu’un pour lui remettre les pieds sur terre et je voulais bien me porter volontaire.

-Oh mais j’aime beaucoup faire les choses contraire aux habitudes, je serai ravie d’innover pour cela aussi. Tiens d’ailleurs il y a un ciseau tranchant qui traîne dans ma chambre, je suis sûre que je pourrais m’en servir sur toi…ou alors le couteau de boucherie dans la cuisine ? ça pourrait être bien aussi, et en plus avec le sang dessus ça se remarquera même pas.

Je voulais juste lui faire taire, lui faire disparaître ne serait-ce que quelques secondes ce sourire et cette assurance, qu’il arrête de se montrer effronté, de me répondre et qu’il s’excuse de s’être montré si têtu. Et si pour ça je devais me montrer plus effrayante que nécessaire pourquoi pas.

©️️  YOU_COMPLETE_MESS
rédigé par Julian Ashton le Hier à 23:34
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 07/10/2018
Messages : 58
Clochettes : 193
Avatar : Adrien Agreste de Miraculous
Occupation : Classe/Job
avatar
Tout les félins ne font pas bon ménage
ft. Miliana


pensées en 009900
dialogue en 009900

L'odeur des frites se répandait dans mes narines, tandis que ma viande était quasiment finie et à la bonne cuisson. Rien que le fait de regarder la nourriture commençait à me donner faim et à juste titre, ça sentait bon. Comme quoi, je sais encore me débrouiller un peu en cuisine. Je n'avais pas prévu le fait que Miliana demande sa viande à peine cuite, car si j'avais su, j'aurais préparé la mienne plus tôt. Là, elle devait attendre avant de pouvoir manger, je me sentais presque coupable, si je n'aimais pas l'embêter un peu. Et oui, qu'est ce qu'on y peut, je suis un chat farceur, mais pas un mauvais chat pour autant. J'aime jouer avec le feu, surtout si j'ai peu de chance de me brûler les pattes.

Sortant les frites de l'huile, je les mettais dans un panier avec du papier absorbant, afin d'enlever l'excès d'huile. Je rajoutais un peu de sel et c'était prêt à servir. Je donnai l'assiette à Miliana et je pris la mienne, avant de déposer quelques frites dans chaque assiette. Si quelqu'un veut se resservir, qu'il le fasse, je laissais le panier bien en évidence pour que Miliana puisse prendre un peu plus de frites si elle avait une faim de loup. On dit que l'appétit vient en mangeant, mais rien qu'en préparant la nourriture, ça me donnait faim. Je n'avais envie que d'une chose, c'était de goûter ma cuisine. Pendant que j'étais en train de tout mettre sur la table, plats, couverts et verres, la jeune louve réagit à ma dernière provocation.

-Oh mais j’aime beaucoup faire les choses contraire aux habitudes, je serai ravie d’innover pour cela aussi. Tiens d’ailleurs il y a un ciseau tranchant qui traîne dans ma chambre, je suis sûre que je pourrais m’en servir sur toi…ou alors le couteau de boucherie dans la cuisine ? ça pourrait être bien aussi, et en plus avec le sang dessus ça se remarquera même pas.

Je gardais ce sourire que j'affectionnais particulièrement, juste pour montrer que je ne la craignais pas. Surtout qu'elle parlait de couteau de boucherie dans la cuisine, alors que c'était moi, le plus proche de la cuisine, étant donné que je venais de préparer le repas de ce midi. Regardant Miliana dans les yeux, je lui répondis avec une voix détendue et sereine.

-Ah oui? Tu veux essayer de me couper la langue? Mais je t'en prie, essaie donc! Regarde!

Je lui tirais la langue, d'humeur taquine et joyeuse. Si elle comptait me menacer avec quelque chose de tranchant, je saurais retirer ma langue bien assez vite. Ceci dit, je n'allais pas rester comme ça pendant des heures, la langue resta pendue que quelques instants avant de retourner dans ma bouche. Je gardais mon sourire en coin, toujours dans la provocation, sans qu'elle ne soit excessive. Je continuais, en restant poli.

-Du coup, je te dis bon appétit. En espérant que le repas te plaise. J'ai commencé à cuisiner quand je suis arrivé ici, donc c'est pas encore parfait, mais j'y travaille. Tu as déjà cuisiné un petit peu, toi?

J'attendais de voir si elle allait se plaindre ou non. En tout cas, elle ne pouvait pas se plaindre de la cuisson, sinon, c'est qu'elle est vraiment difficile. Pour ma part, lorsque je pris une bouchée de ma viande, elle était saignante comme il le fallait, un régal! Son assaisonnement était très correct, même s'il n'était pas parfait. Peut-être que ça manquait de sel, mais tant pis, je ferais mieux la prochaine fois.




Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: pensionnat :: dortoirs - homes-
Sauter vers: