ERREUR 404 - Nyx Xnydcwrt [DC Alex] (Fini) [Modo : Julian]

rédigé par Nyx Xnydcwrt le Dim 28 Oct - 4:47
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 22/10/2018
Messages : 2
Clochettes : 94
Avatar : Chiaki Nanami - Danganronpa
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 22/10/2018
Messages : 2
Clochettes : 94
Avatar : Chiaki Nanami - Danganronpa
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 22/10/2018
Messages : 2
Clochettes : 94
Avatar : Chiaki Nanami - Danganronpa
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 22/10/2018
Messages : 2
Clochettes : 94
Avatar : Chiaki Nanami - Danganronpa
Occupation : Classe/Job
avatar


"Loading..." Nyx Xnydcwrt













Feat: Chiaki Nanami - Danganronpa
Surnoms : Nyxi, Nyny, Xixi, Alpacrache, Crachouille.
Âge : 20 ans
Sexe : Fille
Sexualité : Pan - Primesexuel
Race : Alpaga Huacaya
Rang : Roturière
Pays d'Origine : Pays des Alpagas
Allégeance : Contre l'esclavagisme
Groupe : Classe 4
Occupation : Elève, 8e année.
Résidence : /
Particularité (Falcutaltif) :Android qui vous crache de l'huile parfumée à la gueule.

[— File found : Personnality.
Creator : P.
Uploading… — ]

Nyx, c'est une jeune fille à la personnalité  plutôt calme et réservée, voire presque timide, car elle ne sait ni comment parler aux autres, ni comment se faire des amis - cependant, quand on apprend à la connaître et à lui parler de sujets qui l'intéressent, on n'arrive plus à l'arrêter, elle peut d'ailleurs montrer tellement d’enthousiasme qu'on pourrait ne pas la reconnaître.
Elle est tout de même assez tête en l'air ou rêveuse, et parfois il lui arrive de s'endormir alors qu'elle est debout, assise, ou même en plein milieu d'une discussion. Avant, c'était expliqué par son manque de concentration, et son esprit qui se volatilisait facilement autre part - mais, depuis l'accident... C'est plus une façon pour son programme de se mettre en veille et de traiter les informations, quand il y en a trop. Ça lui permet de ne pas surchauffer, par exemple.

Nyx est également quelqu'un de très sensible et empathique, qui comprend facilement les autres en se mettant à leur place. Cependant, depuis l'incident, elle a des difficultés à traiter les sentiments, et peut sembler insensible, comme une « Kuudere », car elle peut parler de choses sérieuses avec légèreté, sans comprendre que le sujet est sérieux. Enfin, elle le saura au fond d'elle, mais ne saura pas comment gérer l'information.
A vrai dire, c'est juste qu'elle n'est pas encore assez au point pour montrer ses expressions, elle ne sait pas vraiment comment ça marche - mais au fond d'elle, elle saura la ressentir, ça la touchera beaucoup même, et ça pourrait la perturber car elle pourrait traiter ça comme une anomalie.
Elle saura si quelque chose est triste ou heureux, si c'est bien ou mal, mais elle ne saura tout simplement pas comment l'exprimer. Elle peut sembler froide, donc - mais c'est juste qu'elle doit encore apprendre comment ça fonctionne. Cependant, elle arrive parfois à montrer des émotions - et lorsque c'est le cas, elle sera très forte et décuplée, car elle n'arrive pas à les doser.
De plus, bien avant l'accident, elle était très attentionnée et voulait toujours protéger les autres, et c'est ce qui l'a conduite à sa perte, d'ailleurs...
Même si elle ne sait pas se battre, elle peut se défendre. Elle n'est certes pas crédible quand elle s'énerve, car sa bouille est trop mignonne, et avec ses joues gonflées et sa moue boudeuse, elle est adorable. Mais quand elle s'énerve vraiment, elle se mettra à vous cracher au visage pour vous exprimer son mécontentement - ce qui est un comportement de son hybridité. Si avant, c'était bel et bien de la salive qu'elle crachait, aujourd'hui - dans ce nouveau corps - c'est de l'huile parfumée à la fraise.
Elle boude très facilement, aussi, surtout quand elle ne comprends pas et qu'elle est frustrée - ou alors parce que son esprit s'est évasé, qu'elle n'a pas écouté ce que vous lui disiez, et qu'elle ne comprend donc pas de quoi vous parlez.

Comme dit déjà plusieurs fois précédemment, il lui arrive souvent d'avoir l'esprit ailleurs, d'être un peu à l'ouest, dans son monde. C'est une autre manière pour son programme de traiter les informations, cependant ça peut lui faire oublier qu'il y a des gens autour d'elle.
Son programme n'est pas parfait, et il peut donc lui arriver de bugger - elle peut donc se retrouver à fixer le vide sans raison et à n'importe quel moment, même en plein milieu d'une discussion. En général, c'est quand il y a trop d'informations à gérer en même temps - ses capteurs sont donc surchargés, et elle est obligée de relâcher le tout, regardant alors silencieusement le vide pendant quelques instants, histoire de relancer le tout.
Il peut également lui arriver d'avoir des bugs dans son langage - elle peut ne pas trouver un mot, ne pas savoir ce que quelque chose veut dire, ou tout simplement mal utiliser un mot. Ou ne pas réussir à en prononcer un, et avoir l'air d'un disque rayé. Là, c'est plutôt quand elle est restée éveillée trop longtemps, et elle a donc besoin de se mettre en veille - c'est donc souvent un signe qu'elle va s'endormir sans prévenir pendant quelques instants.
Toujours dans la catégorie bugs, il lui arrive d'avoir des spasmes corporels un peu n'importe quand. Et parfois, elle a des problèmes avec la technologie - son corps pouvant créer des interférences.

Elle aime beaucoup les peluches, et tout ce qui est mignon. C'est une gameuse depuis toujours aussi, elle aime bien tout ce qui est technologique.
Elle aime bien les animaux, aussi, mais depuis qu'elle est dans ce nouveaux corps, elle en a un peu peur - parce qu'ils sont tout chauds quand elle les touches, ce qui n'est pas son cas dans son nouveau corps.
Elle aime beaucoup ce qui est doux et sucré, aussi - les milkshake à la fraise étant son péché mignon.
L'alcool, par contre, la fait dysfonctionner un peu - il vaut donc mieux ne pas lui en donner.
Même si c'est une androïde, elle a quand même besoin de se nourrir, son corps étant fait pour transformer automatiquement la nourriture qu'elle a ingérée en énergie. Elle a également besoin de sommeil, qui lui permet de redémarrer ses programmes et de refroidir ses systèmes.

Elle a très peu de souvenir de sa vie d'avant, il sont plutôt flous. Elle ne sait pas vraiment ce qui s'est passé, ni pourquoi elle s'est retrouvée dans le « coma ». Elle a oublié qu'elle n'était plus.
Et elle ne sait pas non plus qu'elle est une androïde.

Merci de bien vous occuper de ma petite Nyx.
— P.

***

[ File Found — Physique.
Creator: P.
Uploading... ]


Sa peau est froide, si froide. Et si douce.
Si pale, si blanche. Si vide de vie. Et pourtant, elle était si chaude, avant - d'une belle couleur de porcelaine.


Ses cheveux étaient si doux, si soyeux, d'une couleur mélangeant le mauve pale et le châtain. Ils étaient  bouclés sur les pointes, rebiquant un peu, mais restant naturels. On était facilement tenté d'y poser la main pour les ébouriffer, ce qui l'aurait fait rire avant qu'elle n'esquisse une petite moue boudeuse au coin de ses lèvres, qui aurait rapidement disparu en un rire après quelques chatouilles.
Ses yeux, ils étaient si profonds, si vifs, si colorés - d'un rose pastel magnifique. Ils étaient rayonnants, débordaient de vie et de gentillesse, débordaient de douceur.  
Elle avait une taille moyenne - un mètre soixante de pure adorabilité, et quarante-neuf kilos de milkshake à la fraise. Elle était fine, mais avait quelques formes - notamment au niveau de sa poitrine, qui était assez développée.
Son visage était rond et mignon, et ses joues étaient si délicates, si élastiques - on avait envie de les tirer et de jouer avec. Et son hybridation était si adorable - deux petites oreilles sur le haut de sa tête, une petite queue duveteuse au bas du dos, ainsi qu'une mince couche de laine soyeuse au niveau de sa nuque, de ses épaules et de sa colonne vertébrale.

Mais aujourd'hui, tout a changé.

Sa peau est froide - trop froide. Elle a cependant retrouvé une couleur porcelaine, mais reste glaciale - car aucun vaisseau sanguin ne passe dans son corps, et ses systèmes doivent resté refroidis.
Ses cheveux sont maintenant synthétiques, implémentés sur son crâne - ils sont de la meilleure qualité que l'on peut trouver, mais ils sont différents de véritables cheveux - ils n'ont pas cette même douceur, leur couleur n'est pas aussi fiable non plus. Et ils rebiquent un peu plus que les originaux. L'avantage, c'est qu'on a toujours envie de lui ébouriffer les cheveux - ça doit être naturel, chez elle. Mais il est impossible de savoir si les chatouilles lui font encore effet - et si ça la ferait rire, aujourd'hui. Ça n'a pas encore été testé, du moins.
Ses yeux, c'est ce qui fait le plus mal. Ils sont ternes, vides, absents - d'un rose plus pale. Même si elle rayonne encore aujourd'hui, ils ne sont plus aussi éclatant de vie - et même s'ils débordent d'empathie, au fond, ils sont emplis d'incompréhension et d'agonie. Ses yeux, ils sont tristes - même quand elle sourit. Après tout, on ne peut pas reproduire l'émotion humaine dans un regard artificiel...
Elle a perdu un centimètre, et fait donc un mètre cinquante-neuf - une petite erreur dans la conception de son corps. Cependant, elle fait deux kilos de plus - à cause des systèmes implémentés.
Le reste de son physique, la forme de de son visage et de ses courbes, ont été respectées le plus possible. Mais aujourd'hui, ses oreilles sont des petites antennes pour capter les alentours - elles sont quand même douces, recouvertes de laines. Sa queue à été reproduite également, et elle peut la bouger - un peu comme un balancier, bien qu'elle soit toute petite. Sa mince couche de laine n'a été reproduite que derrière sa nuque, cependant.

Merci de ne pas abîmer ma petite Nyx, et de faire attention à elle.

— P.
[Project: Fluffy Wool
Creator: P.
Uploading... — ]


Ayant une enveloppe corporelle différente de la précédente, Nyx n'a pas vraiment de pouvoir à proprement parler, c'est plus une capacité qui a été rajoutée lors de la création de son nouveau corps.
Cette capacité très simple lui donne la capacité de faire pousser de la laine d'alpaga, pour une peluche, un coussin, ou juste le plaisir.
Pour créer de la laine, il faut qu'elle se concentre, car elle ne pousse pas comme ça. Elle ne pousse pas n'importe où aussi, car ce n'est pas vraiment de la laine naturelle, plus une copie synthétique très proche de l'alpaga. Par exemple, elle ne peut pas en faire pousser sur ses pieds ou son visage, mais elle peut sur ses mains et ses épaules, et une fois fait la laine peut être retirée tout doucement, comme si on tirait sur de la barbe à papa - ça ne lui fera aucun mal.

Hors sa laine "définitive", elle peut faire pousser de la laine jusqu'à trois ou quatre fois dans la journée, mais ça la fatiguera et prendra un peu plus longtemps à chaque fois (les premières fois peuvent mettre trente secondes ou moins, mais après ça sera au-delà d'une minute). Ça risque également de faire surchauffer ses serveurs, et elle sera peut-être un peu plus bruyante pendant la confection.
Vu que ça la fatiguera, elle sera probablement un peu plus perdue et tête en l'air, et elle aura plus de risque de s'endormir n'importe où.
Elle risque également d'avoir froid, de un parce qu'on lui retirera la laine créée, mais aussi en cas de surchauffe - ça peut agir comme une légère fièvre, et elle pourrait donc avoir plus froid.

Bien qu'elle ait besoin de se concentrer pour faire pousser sa laine, parfois ses serveurs peuvent se mélanger et croire qu'un état lui demande de fabriquer de la laine ou non. Il suffit qu'elle soit alors très concentrée sur quelque chose, comme par exemple un point aléatoire dans le vide, et son corps pourrait croire que son état de concentration est dû à la demande de création de laine. Le système n'est pas totalement parfait, certes, mais aucun système de ce genre ne l'est.

Ne tirez pas trop sur la laine de Nyx, s'il vous plaît. Elle peut mordre, parfois. Nyx, pas la laine.

— P.

[File: Memory
Creator: Nyx.
Opening Secret file…]

Maman avait voulu déménager.
On vivait tous ensembles au Pays des Alpagas, parce que c'est là qu'ils vivaient avant de m'avoir, et ils n'avaient pas pu retourner au Pays des moutons pendant la grossesse. Le pays des alpagas était accueillant et chaleureux, même si je n'en ai pas beaucoup de souvenirs - j'étais encore un bambin qui jouait dans la boue. Les alpagas sont des animaux très doux, même s'ils ont tendances à cracher sur les autres - c'est une forme défense. Certains animaux se battent, les alpagas, eux, crachent.
Mais Maman, elle venait du pays des moutons, et elle avait le mal du pays. Elle se sentait mal, au pays des alpagas, les coutumes n'était pas les mêmes et elle voulait déjà rentrer plus tôt, mais cela aurait été trop compliqué pendant la grossesse, et Papa disait que juste après, j'étais trop jeune et ça serait beaucoup trop d'émotions pour moi, et trop de changements. Mais elle avait insisté pour rentrer le plus tôt possible, et au final, on avait déménagé pendant mes premières années à l'école. Quelque part, je me dis que j'aurais préféré qu'ils le fassent plus tôt, car je n'aurais pas eu à tout changer du jour au lendemain...
Je crois que Papa voulait juste une excuse pour rester au pays des alpagas, qu'il appréciait beaucoup.

On avait donc déménagé en plein milieu de l'année, car Maman avait besoin de rentrer au Pays. Son excuse était qu'elle s'y sentait mieux et qu'elle y avait retrouvé du travail, mais je pense qu'elle avait juste trouvé les moindres excuses pour rentrer. Papa l'aimait, donc il avait finit par accepter et la suivre.
C'est compliqué, de changer de pays comme ça du jour au lendemain - car tout est vraiment différent. Et moi, je tenais ma race de mon père - donc j'étais une alpaga. Le pays des moutons était donc totalement étranger et inconnu pour moi... Et j'avais beau me dire que je rencontrerais de nouvelles personnes, j'étais assez nerveuse.

Mon premier jour de cours au pays des moutons arriva alors, et c'était assez terrifiant. Même si j'étais encore assez jeune, tout le monde me regardait comme si j'étais une bête de foire et murmurait à voix basse des rumeurs ou autres. Après tout, il était vrai que je n'étais pas un mouton mais un alpaga, et même si on se ressemblait, ça pouvait éveiller des soupçons. Mon professeur m'avait présentée comme une étudiante transférée, et expliqué qu'à partir d'aujourd'hui je ferais partie de leurs camarades. Ils avaient acquiescé, mais leurs yeux cruels me faisaient peur. On m'avait attribué la seule place restante, au fond, juste à côté d'une jeune fille mouton aux longs cheveux. Les autres élèves avaient commencé à rire et chuchoter entre eux, mais j'avais décidé de les ignorer et d'aller tout simplement rejoindre ma place. Une fois assise, j'avais jeté un regard à la fille qui semblait avoir à peine remarqué ma présence - et qui semblait à peine faire attention au reste de la classe en général. Son regard était perdu sur l'extérieur que la fenêtre lui offrait, et je n'avais pas osé la déranger. Pas même pour demander de partager un livre, ou quoi que ce soit. J'avais alors fait semblant de me concentrer, pour au final me réfugier dans mes pensées.

À la pause déjeuner, je me disais que je pouvais tout simplement manger mon panier-repas dans la classe, mais des élèves étaient venus me voir. Ils disaient qu'en tant qu'alpaga, je n'avais pas ma place au pays des moutons - que ce n'est pas parce que je ressemblais à un mouton que j'en étais forcément un. J'avais joué la sourde oreille, me disant que ça ne servait à rien de leur prêter attention. Il faut toujours faire comme si on n'en avait rien à faire, comme si ça ne nous touchait pas - et éventuellement, les gens se lasseront et nous laisseront tranquilles.
Enfin, c'est ce que je pensais.
Ils m'ont demandé si j'étais sourde, muette, si j'étais retardée... Ça les a tellement énervé que je les ignore qu'ils ont pris mon panier-repas pour le renverser, riant de leur bonne blague. Ils pensaient que ça m'atteindrait, que ça me ferait craquer ou pleurer... Mais il ne faut jamais montrer sa faiblesse aux autres.
J'avais donc tout simplement ramassé ma nourriture, la remettant dans mon panier-repas - et j'étais partie pour terminer mon repas autre part. J'avais vu qu'on m'avait suivit pour voir si je craquais dans mon coin ou non - alors j'étais restée de marbre. À quoi bon pleurer, de toutes façons - ce n'est pas ce qui fera que les gens m'apprécient.
En résumé, ma première journée de cours ne s'était pas vraiment bien passée - elle m'avait juste prouvé à quel point les gens ici ne comptaient pas m'accueillir. Quand le soir-même mes parents m'avaient demandé si je m'étais fais des amis, j'avais haussé des épaules et j'étais partie dans ma chambre pour jouer aux jeux vidéos.
Le pays des alpagas me manquais déjà.

Les jours passèrent, et le temps à l'école n'étaient pas mieux. Parfois, ma voisine de table n'était pas là, et des murmures s'élevaient dans la classe. Apparemment, bien qu'elle soit une hybride mouton, il y avait des tas de rumeurs sur elle, et les autres semblaient ne pas l'aimer. Pourtant, elle ne semblait pas méchante... Elle semblait plutôt seule. J'avais beau être timide et ne pas savoir comment me faire des amis, je me sentais mal pour elle. Elle avait l'air d'être mise à l'écart pour aucune raison particulière, et ça me rendait triste. Je ne voulais pas forcément la forcer à être amie avec moi, vu que personne ici ne le voulait, mais être au moins gentille avec elle - contrairement aux autres. Qu'était-ce cette méchanceté gratuite qu'ils offraient ? Pourquoi étaient-ils si désagréables avec elle ? J'avais beau ne pas connaître les antécédents, ce n'était pas une raison...
J'étais peut-être trop gentille, mais tu je m'inquiétais pour l'hybride mouton.

Alors que je continuais de me faire harceler, il y eut un jour où ma voisines de table était belle et bien présente. Elle se faisait embêter par d'autres élèves, et j'avais vu qu'elle était sur le point de craquer - mais dans le sens où ses poings serrés trahissaient les coups qu'elle aurait pu mettre.
Je m'étais donc subitement interposée, une moue sur le visage.

« Pourquoi vous faites ça ? Pourquoi vous êtes si méchants gratuitement ? Vous savez que c'est totalement débile ? Vous ne voulez pas être des idiots toute votre vie, si ? »

Ils m'avaient regardée avec stupeur, entendant ma voix pour la première fois - avant de se mettre à rire et à m'insulter.

« Haha, regarde, elle utilise une pauvre alpaga pour se défendre maintenant ! Mais où va le monde ! 

- Elle doit l'utiliser comme larbin, la pauvre ! Mais c'est tout ce qu'elle mérite, elle aurait dû rester dans son pays ! »


Ils continuèrent de m'insulter et d'insulter la fille mouton gratuitement. Alors, énervée, je me mis à gonfler mes joues et à rassembler ma salive au fond de ma gorge.
Pour leur envoyer un immense crachat au visage.
Dégoûtés et surpris, ils restèrent figés un instant. Je leur tirais la langue et les traitais d'idiots une nouvelle fois, avant de prendre l'hybride mouton par le bras et de l'entraîner avec moi. Peut-être qu'elle aurait voulu que je ne m'en mêle pas, mais soit... Je ne pouvais pas laisser de tels débiles agir ainsi.
Je finis par arriver dans un coin plus tranquille de l'école. Un peu essoufflée d'avoir couru, je me tournais vers la jeune fille.

« Il ne faut pas que tu écoutes ce qu'ils disent, c'est ce qu'ils veulent... Il faut faire comme si tu ne les entends pas... Ne cède pas à la violence, ne leur donne pas ce qu'ils cherchent...» 

Je pouvais en donner des conseils, mais ils ne fonctionnaient même pas sur moi - elle allait sûrement se moquer. Toutefois, bien qu'elle voulait se montrer dure, j'avais l'impression qu'il y avait de la gentillesse, en elle... Qu'elle était différente des autres. Alors pour la première fois depuis mon déménagement, tu avais souris.

« Je m'appelle Nyx, sinon... Et toi ? »

Primerosa.

J'avais alors sourit une nouvelle fois, et tendu la main vers elle.

« Enchantée, Primerosa. Ensembles, montrons aux autres que nous ne sommes pas des bêtes de foire, d'accord ? »

Certes, c'était probablement niais ce que je lui disais là... Mais j'étais encore jeune. Et puis, si on était toutes les deux rejetées par les autres, on pouvait s'entraider, non ?
Elle avait cependant semblé suspicieuse - rien de plus normal, pour quelqu'un sur qui tout le monde crache. Mais je lui montrais mon visage le plus sincère. Puis, impatiente, j'avais pris une mine boudeuse.
Elle n'avait pas pris ma main, ce jour-là. Mais ça ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas accepté...
Cependant, ma petite révolte n'était pas passée inaperçue, et les deux idiots étaient partis se plaindre. Mes parents et moi avions donc été convoqués chez le principal dès le lendemain, et il avait expliqué à mes parents à quelle point j'avais été « violente » envers mes camarades qui m'avaient « si bien accueillis ». Et qu'en plus de ça, j'étais souvent distraite en cours, et que mes notes ne brillaient pas.
Mes parents m'avaient grondés - mais mon père avait pris ma défense, disant que c'était probablement le mal du pays et que je devais avoir du mal à m'intégrer vu que tout m'était aussi étranger. J'avais espoir qu'il comprenne - car je ne voulais pas dire à ma mère, qui était un mouton, que les moutons étaient tous horribles avec moi. Ça serait comme insulter son peuple...
Le soir venu, donc, j'avais eu une discussion en tête à tête avec mon père, où je lui avais expliqué à quel point je me faisais harceler depuis le premier jour. Il avait compris, déclarant qu'il trouverait une autre école pour moi - mais je l'avais arrêté sur le champ, lui expliquant que j'avais trouvé une nouvelle amie, et que je ne voulais pas la laisser seule.
À ma demande, j'étais donc restée dans l'établissement.

Les jours suivant, j’avais donc tenté de me rapprocher de Primerosa. Au début, elle semblait encore méfiante - alors je sortais ma mine boudeuse. Ça la faisait un peu rire, et je pense que c’est comme ça qu’on a vraiment commencé à parler - elle faisait comme si ça ne l'atteignait pas, et on jouait comme ça. On restait ensemble, mais sans vraiment parler, au tout début - plus en tant que présence, pour se jauger, je pense. En apprendre plus sur l’autre dans le silence - un peu comme si on était seules et ensembles à la fois. Mais au moins, on savait petit à petit que l’on pouvait compter l’une sur l’autre.

Ce « jeu », il ne dura pas très longtemps - pas plus de deux semaines. Il prit fin un jour très particulier.
Ce jour-là, je jouais sur une console portable pendant une heure libre, à un de mes jeux préférés - j’ai toujours beaucoup aimé les jeux vidéos. Comme à son habitude, Primerosa n’était pas très loin, à s’occuper. Mais les harcèlements n’avaient pas cessés après le passage chez le principal - au contraire, il y avait au moins une brimade par jour, et celle-ci avait été particulièrement marquante. Les autres étaient tout d’abord venus m’insulter à nouveau - nous insulter. Comme à mon habitude, je les avais ignorés - bien trop occupée par l’histoire de mon jeu, qui était bien plus intéressante que ces débiles.
Mais apparemment, ils n’avaient pas vraiment appréciés le fait d’être ignorés, puisqu’ils m’avaient volé ma console des mains. J’avais crié, tentant de la récupérer, mais ils m’avaient donnés quelques coups pour me faire tomber et m’immobiliser, et tandis que j’essayais tant bien que mal de bouger pour récupérer ma précieuse console, ils l’avaient fait tomber pour l’écraser sous mes yeux - qui s’étaient écarquillés sous le choc.
C’en était trop. Et c’est pour ça que Primerosa avait éclaté.
Elle s’était levée d’un bond, et les avait frappés, leur donnant tout ce qu’ils méritaient. Puis, elle m’avait aidé à me relever, à marcher même, pour partir loin de ces débiles. Elle m’avait demandé si j'avais mal quelque part, et elle m'avait même guidé jusqu'à l'infirmerie pour être sûre que je ne sois pas blessée. Elle s'était excusée de ne pas avoir intervenu plus tôt - qu'elle aurait dû agir avant qu'ils n'aillent trop loin. J'avais alors tenté de la rassurer, de lui expliquer que ce n'était pas grave - qu'ils étaient juste tous débiles, de toutes façons. Je lui avais souris, lui prenant la main pour ne pas qu'elle s'inquiète. Elle m'avait alors regardé - et on s'était  échangé un long regard.
Et dès lors, je ne sais pas  vraiment pourquoi, mais nous sommes devenues inséparables.

Le lendemain de l'accident, cependant, Primerosa ne vînt pas en cours - et je m'étais inquiétée. Avait-elle été exclue de l'école ? Il est vrai que les autre vont toujours jouer leur victimes, et rejeter toute la faute sur Primerosa... Peut-être que le principal l'avait convoquée, ou convoqué ses parents, et qu'elle n'était pas autorisée à revenir à l'école pendant un certain temps ? J’espérais que ça ne serait pas pour trop longtemps, cependant...
Bien évidemment, les autres en profitèrent pour me harceler, terminer ce qu'ils avaient commencé la veille - me tabasser et me traiter de tous les noms qui leur traversaient l'esprit. J'avais tenté de me défendre, mais je ne savais pas vraiment comment faire, et je n'aimais pas particulièrement la violence - et ce n'est pas cracher à leur visage qui allait m'aider.
Cependant, Primerosa m'avait rejoint à la sortie de l'école, ce jour-là. Elle semblait... Changée ? Je n'aurais su dire, mais quelque chose en elle semblait différent. Je lui avais sauté au cou, le sourire aux lèvres - heureuse de la retrouver après une si dure journée. En voyant mon état, elle avait directement compris, et l'air renfrogné, elle avait attendu que les harceleurs soient sortis de l'école pour les menacer et les faire payer. Mais je l'avais quand même stoppée avant qu'elle ne fasse trop de dégâts - n'aimant pas la violence.
Et on avait tout simplement passé le reste de la journée ensemble, à oublier ces débiles qui n'avaient pas plus qu'un grain de maïs à la place du cerveau.

À partir de là, on a commencé à passer beaucoup plus de temps ensembles. On parlait beaucoup, on s'amusait ensembles... Je l'invitais souvent à la maison, et parfois, c'est elle qui m'invitais chez elle - mais c'était rare, ce  n'était qu'à des horaires bien précis... Je m'étais toujours demandé si elle essayait de me cacher quelque chose, d'autant plus que j'aurais juré voir apparaître des bleus sur son corps parfois... Mais je devais rêver, non ? Ça devait seulement être mon imagination - même si ça m'intriguait...

Les années passèrent, et notre amitié grandissait de jours en jours. On fut toutes les deux acceptées au célèbre pensionnat de Monokuro - mais pour la première fois, nous fîmes séparées : Elle alla en classe 0, à cause de ses antécédents et je fus dirigée en classe 4 à cause de mes mauvaises notes et de mon tempérament rêveur... Peu importe, au moins nous étions loin de la classe qui avait pour habitude de nous harceler. Et pourtant, c'était loin d'être fini, car vu que j'étais en classe 4, j'attirais les brutes qui venaient m'insulter de geek, de débile. Alors Prime venait se battre pour me protéger, s'attirant bien évidemment des problèmes et des heures de colle par ma faute... Je lui disais sans cesse qu'elle n'avait pas à le faire, mais elle était têtue - et se battait quand même pour remettre les autres à leur place.
Elle voulait toujours me protéger - et quelque part, je m'en voulais de ne pas lui rendre la pareille... De ne pas pouvoir l'aider, et de toujours lui attirer des ennuis.

Et puis, un jour funeste arriva.
C'était pendant les vacances, alors j'étais au pays des moutons. Quand Prime et moi on ne pouvait pas se voir, on passait beaucoup de temps au téléphone, à parler de tout et de rien, à juste être là pour l'autre, à rire... Ça passait le temps, et au moins, on était plus ou moins ensembles.
Mais ce jour-là, au téléphone, j'avais entendu bruits de casse, juste avant que Prime ne raccroche sans prévenir.
L'inquiétude était montée, et j'avais rappelé, rappelé - en vain, elle ne répondait pas. Mon sang n'avait alors fait qu'un tour, et je m'étais ruée en direction de la maison de Prime. Une fois arrivée, j'avais toqué à la porte, mais je n'avais obtenu aucune réponse. J'avais toqué à nouveau - et toujours rien. La peur au ventre, j'avais donc ouvert la porte. La maison semblait vide, mais...
Mais des bruits venaient de l'étage - de la chambre de Prime.

Je m'étais donc hâtée jusqu'à la chambre, pour y trouver un cauchemar : le père de Prime, qui la battait, qui hurlait... C'était affreux.
Je m'étais donc ruée vers eux, tentant de l'arrêter. Il hurlait, m'ordonnant de m'occuper de mes affaires et de déguerpir - tandis que Prime, choquée de me voir, me suppliait de partir.
Mais je ne pouvais pas laisser ça arriver. J'avais essayé, essayé de l'arrêter - mais je n'avais fais que l'énerver encore plus. Il m'avait poussée violemment, me coupant le souffle, et avait attrapé un objet contondant pour frapper sa propre fille.
Mon sang n'avait fait qu'un tour.
Au moment où il abattait l'objet sur Prime, je m'étais jetée entre eux - m'interposant pour l'arrêter, en vain. L'objet frappa ma tête violemment, la douleur fut soudaine, vrillant au creux de mon crâne. Tout devînt subitement flou, alors que je sentais le sol se dérober sous mes jambes, m'écroulant à terre.
Des cris. Il y avait des cris. Je clignais des yeux - mais le flou ne faisait que s'accentuer. Ma tête était douloureuse - elle vrillait comme si une perceuse s'y trouvait, et je sentais comme un liquide chaud couler le long de ma nuque.
J'ai peur. J'ai mal. J'ai froid.
Je vois Prime paniquée. Elle me parle, elle me prend la main - mais je ne le sens plus. Je ne l'entends plus. Je cligne des yeux, mais sa silhouette est de moins en moins précise.
J'ai de plus en plus de mal à respirer. J'ai peur.
J'ai froid.
Prime ?
Je n'arrive pas à parler. Je n'arrive pas à crier. Je n'arrive pas à bouger.
Je sens des larmes couler sur mes joues. Ma tête me donne l'impression qu'elle va exploser.
Qu'est-ce qui se passe ?
J'ai peur. Je serres faiblement ma main autour de celle de Prime. Je sens mes forces me quitter... Je... Je crois qu'elle me dit que tout va bien se passer - mais je n'entends presque plus rien.
Alors je souris. Et je remue mes lèvres faiblement - ne sachant même pas si ma voix atteindra Prime.

« Merci... »


Je l'ai sauvée.
Mes yeux se ferment. La douleur persiste, le froid s'empare de mon corps, les forces me quittent.
Prime.
Je souris. Tout est noir, tout s'arrête.
Prime.

***
Tout est noir.
Tout se charge.
Initialisation...
Chargement complet.
Nom du projet : Nyx.

ERROR: Primerosa(body) not found = user unknown.

***


Où suis-je ?
Qui-suis-je ?
Suis-je ? Es-tu ?
Est-ce un rêve ? Qu'est-ce qu'un rêve ?
J'ai froid. J'ai peur. Je suis seule.
Non... Tu es seule. Ce n'est plus moi.
C'est toi.

***

Tu te réveilles, ouvrant les yeux. Des murs blancs t'entourent. Comment es-tu arrivée ici ? Tu ne sais pas, mais une grande fatigue s'est emparée de toi, alors que tu as l'impression d'avoir dormi pendant des années. Ta tête te fait mal, tu te sens... étrange.
Tu te sens vide. C'est comme s'il manquait une partie importante de toi - mais tu n'arrives pas à mettre le doigt dessus. Et puis, il y a quelque chose qui t'intrigue...
Où es-tu ? Comment tu t'es retrouvé là ? Tout es flou... Tu ne te souviens de rien. Même une grande partie de ton passé reste floue.
Lorsque tu avais posé des questions, on t'avait dit que c'était normal - que l'amnésie était fréquente, dans ton cas. Beaucoup te regardaient étrangement, comme si tu étais une bête de foire - mais tu avais essayé de ne pas y prêter attention. Enfin, c'était plus complexe que ça...
Ça ne te faisais rien - tu n'arrivais pas à ressentir quoi que ce soit. C'était étrange - tu ressentais comme un vide, là aussi. Comme si tu avais oublié comment ressentir.

Bien évidemment, tu avais demandé à ce qu'on t'explique ce qui c'était passé - mais on avait refusé, pour ne pas te « brusquer ». C'était à toi de te souvenir petit à petit. C'était un cycle normal, dans les gens qui avaient de l'amnésie comme toi.
Tu avais rapidement pu rentrer chez toi, mais tu te sentais comme une étrangère. Tu ne reconnaissais pas tes parents, et ils ne semblaient pas te reconnaître. Pourtant, tu n'avais pas l'impression d'avoir tant changé que ça... Et pourtant, tu voyais dans leur regard qu'il y avait quelque chose qui faisait que tu n'étais plus véritablement leur fille. Et le pire, dans tout ça, c'est que tu savais que c'était triste, que ça aurait dû te rendre mal...
Mais rien. Rien ne venait. C'est comme si tout avait été effacé, en toi.

A la rentrée, tu pus recommencer les cours. Le peu de gens que tu connaissais semblait remarquer que tu avais changé - et même ceux qui semblaient te harceler auparavant avaient l'air intrigués par celle que tu étais. Apparemment, tu n'étais pas beaucoup aimée et tu n'avais pas beaucoup d'amis.. Tu ne savais pas, une grande partie de ta mémoire était floue. C'est comme s'il y avait constamment une brume dans ton esprit.
Tu ne sais pas si c'est à cause de l'accident, mais tu étais beaucoup plus souvent fatiguée. Enfin, c'est plutôt que tu t'endormais un peu partout et dans n'importe quelle circonstance.
Parfois aussi, tu rêvais. Tu rêvais d'une fille que tu n'avais jamais connu - et tu oubliais tout à ton réveil. Ça te perturbait, car tu avais l'impression que c'était important. Tu avais l'impression qu'il y avait une signification, derrière ce visage inconnu.
Et parfois, tu avais la sensation de le croiser, à l'école - mais dès que la sensation te parcourait le corps, tu l'oubliais instantanément, comme si ton corps refusait d'y faire face.
Qui donc était se souvenir que ton esprit s'efforçait d'oublier et de se remémorer à la fois ?


Ton Âge : Je suis un sushi
Ta Présence : Je vis sur ce forum °A°
Notre découverte : Mes précédents comptes
Ton oeuvre favorite :Trop de choses, mais en ce moment ? Ce magnifique forum
Un petit mot d'amour ? Love love sur tout le monde
[/center]
rédigé par Ledelweiss Ankh le Dim 28 Oct - 5:51
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/06/2018
Messages : 137
Clochettes : 406
Avatar : sinbad- Magi
Occupation : classe 1 - très bon élève
. :
Inscription : 04/06/2018
Messages : 137
Clochettes : 406
Avatar : sinbad- Magi
Occupation : classe 1 - très bon élève
Noblesse
. :
Inscription : 04/06/2018
Messages : 137
Clochettes : 406
Avatar : sinbad- Magi
Occupation : classe 1 - très bon élève
. :
Inscription : 04/06/2018
Messages : 137
Clochettes : 406
Avatar : sinbad- Magi
Occupation : classe 1 - très bon élève

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Bienvenue a ce perso et rebienvenue a toi !
rédigé par San Shiroki le Dim 28 Oct - 13:18
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 477
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 477
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 477
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 477
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Re bienvenue aleeeex ! J'en connais une qui doit être sur-excitée maintenant qu'elle a vu Nyx postée. Et le feat est très mignon !


Halloween versioon !:
 
rédigé par Misha Lewis le Dim 28 Oct - 18:37
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 555
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 555
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 555
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 555
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Awww ! Nychoupi est arrivée ♥️ Elle est trop mimi ♥️
Rebienvenue et bon courage pour la suite de ta fiche ! (San : j'avoue, cette personne doit être aux anges 8D)
rédigé par Adam A. Ghale le Dim 28 Oct - 19:19
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 364
Clochettes : 1883
Occupation : Classe 3
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 364
Clochettes : 1883
Occupation : Classe 3
Royauté
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 364
Clochettes : 1883
Occupation : Classe 3
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 364
Clochettes : 1883
Occupation : Classe 3

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
NYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY
YYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYX




BIENVENUE



rédigé par Invité le Dim 28 Oct - 21:42
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Bienvenue Nyx
rédigé par Nicephore Siegward le Ven 2 Nov - 10:20
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 02/11/2017
Messages : 321
Clochettes : 1481
Avatar : Nico Di Angelo - Percy Jackson
Occupation : Classe 1
. :
Inscription : 02/11/2017
Messages : 321
Clochettes : 1481
Avatar : Nico Di Angelo - Percy Jackson
Occupation : Classe 1
Royauté
. :
Inscription : 02/11/2017
Messages : 321
Clochettes : 1481
Avatar : Nico Di Angelo - Percy Jackson
Occupation : Classe 1
. :
Inscription : 02/11/2017
Messages : 321
Clochettes : 1481
Avatar : Nico Di Angelo - Percy Jackson
Occupation : Classe 1

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Le gif de Kuzco trop parfait *^*
Rebienvenue!


Merci Mili ♥:
 

rédigé par Ambroise Rubus le Lun 12 Nov - 13:37
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 11/11/2018
Messages : 17
Clochettes : 93
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 11/11/2018
Messages : 17
Clochettes : 93
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 11/11/2018
Messages : 17
Clochettes : 93
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 11/11/2018
Messages : 17
Clochettes : 93
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
avatar
Re bienvenue à toi Nyx :D
rédigé par Nyx Xnydcwrt le Lun 14 Jan - 14:07
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 22/10/2018
Messages : 2
Clochettes : 94
Avatar : Chiaki Nanami - Danganronpa
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 22/10/2018
Messages : 2
Clochettes : 94
Avatar : Chiaki Nanami - Danganronpa
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 22/10/2018
Messages : 2
Clochettes : 94
Avatar : Chiaki Nanami - Danganronpa
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 22/10/2018
Messages : 2
Clochettes : 94
Avatar : Chiaki Nanami - Danganronpa
Occupation : Classe/Job
avatar
Mais - mais que vois-je ?
Une fiche terminée après deux mois et demi ?

Merci à vous tous sinon
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: univers :: création - birth-
Sauter vers: