Vanilla Saionji (Terminée)

rédigé par Vanilla Saionji le Sam 20 Oct - 20:26
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
. :
Inscription : 02/10/2018
Messages : 4
Clochettes : 57
Avatar : Nier Automa - A2/B2
Occupation : Héritière
. :
Inscription : 02/10/2018
Messages : 4
Clochettes : 57
Avatar : Nier Automa - A2/B2
Occupation : Héritière
Noblesse
. :
Inscription : 02/10/2018
Messages : 4
Clochettes : 57
Avatar : Nier Automa - A2/B2
Occupation : Héritière
. :
Inscription : 02/10/2018
Messages : 4
Clochettes : 57
Avatar : Nier Automa - A2/B2
Occupation : Héritière
avatar


"être seule n'est pas une fatalité" Vanilla Saionji













Feat: Nier Automata, A2 et B2.
Âge : 18 ans, née en Février, peu après la Saint-Valentin, mais comme elle ne fête jamais son anniversaire, elle a tendance à l'oublier.
Sexe : Femme jusqu'à preuve du contraire, elle a des formes agréables, ni trop marquées, ni absentes.  
Sexualité : Hétérosexuelle, elle est plutôt attirée par la gente masculine à première vue. Cela dit, en étant si solitaire, on est jamais à l'abri d'une surprise ou deux.
Race : Hybride de Hérisson Africain à Ventre Blanc, c'est de sa race que lui viennent ses magnifiques cheveux d'un blond presque blanc, scintillant comme la neige au soleil.
Rang : Noblesse. Elle vit seule sur la fortune de ses parents, dans une grande maison à l'ouest de la ville.
Pays d'Origine : Monokuro. Elle y est née et y a grandit, éduquée par la bonne et les domestiques pendant que ses parents parcouraient le monde.
Allégeance : Contre, elle n'est absolument pas méchante, en dépit de ce petit côté tsundere qui se révèle parfois sans prévenir.
Groupe : Classe 2. Vanilla est une bonne élève, discrète, mais intelligente et qui souhaite devenir illustratrice.
Occupation : Non aucun, elle n'a vraiment pas besoin de travailler en soit.
Particularité : Hormis le fait qu'elle adore la peinture, ce qu'il y a de plus flagrant chez Vanilla, c'est cette grande solitude qui est la sienne. Elle a grandit sans l'amour ou l'affection de ses parents qui étaient trop occupés à parcourir le monde pour vraiment s'attacher à faire son éducation personnellement. C'est donc les domestiques qui ont pris soin de l'élever jusquà ce qu'elle soit en âge de se débrouiller, donc vers le primaire. Aujourd'hui, ils ont tous regagnés le pays des hérissons et Vanilla vit seule.
Solitaire. C'est peut-être ce qui la caractérise et la définit le plus, cette solitude qui lui colle à la peau comme un manteau. Jamais Vanilla n'ira se proposer pour participer à des activités ou à des sorties. Ce n'est pas dans sa nature, ce n'est pas comme ça qu'elle a grandit. Elle peut être affamée ou blessée, elle ne l'exprimera pas et ne demandera ni aide, ni compassion pour ses soucis. Quand elle est malade, Vanilla ne va même pas à l'infirmerie et elle ne prend pas de cachets non plus. A la place, elle se cache juste chez-elle et attend que cela passe comme c'est venu. En fait, elle a toujours cette stupide, mais absurde idée qu'il ne faut surtout pas qu'elle dérange qui que ce soit et que le simple fait de demander est déjà trop en soit.

Discrète. Parce que du haut de sa silhouette dégingandée, Vanilla n'aime pas se faire remarquer et ne supporte pas d'être le centre d'attention. Elle préfère se faire oublier et toute petite -heureusement, elle ne mesure qu'un vulgaire mètre soixante ce qui l'aide bien- plutôt qu'on la regarde. Elle porte donc souvent des robes noires qui lui tombent jusqu'aux genoux et jamais rien de  flashy. Elle coiffe ses cheveux en chignon à l'école et ne les lâche jamais, ne porte pas de maquillage non plus. Elle est cette austère figure, froide et un peu inapprochable, terriblement réservée et silencieuse. Car oui, Vanilla n'est pas bavarde. Ce n'est pas qu'elle n'aime pas discuter, mais il ne lui vient juste jamais à l'esprit d'approcher les gens ou de participer en cours. Elle se contente de prendre des notes ou de regarder par la fenêtre, quand elle ne dessine pas quelques croquis dans son cahier.

Timide. Oui, très certainement et étrangement extrêmement tsundere aussi. Mais ce paradoxe n'est pas si anormal quand on réfléchit au fait que Vanilla n'a juste pas l'habitude qu'on s'occupe d'elle. Elle n'a jamais reçu de cadeaux, ni d'attentions particulières, alors forcément quand on est gentil avec elle pour le seul principe de lui faire plaisir, elle s'étonne et ne sait plus comment réagir. Ses joues se teintent de rouge, son regard bleu azur s'embue et elle panique. Parce que Vanilla n'a pas l'habitude qu'on la pousse dans ses retranchement, elle n'a pas l'habitude de ne pas avoir la maîtrise complète de ses émotions ou de son corps et elle n'a juste pas l'habitude qu'on s'intéresse suffisamment à elle pour l'énerver, la toucher ou même la gronder. Toute sa vie n'a été qu'un long fleuve tranquille et comme dans un lac, lorsqu'on y jette brusquement une pierre, la surface se casse en un millier de cercles et de ricochets.

Passionnée. On aurait du le mal à le croire sous cette extérieur distant. Pourtant Vanilla est volontaire et déterminée. Elle n'a peut-être pas beaucoup de désirs ou ne les affiche du moins pas toujours, mais quand elle souhaite plus que tout quelque chose elle n'a aucune limite. Elle n'aime pas à moitié, elle est entière dans sa pensée et dans ses idées. Elle n'a pas froid aux yeux non plus. Comment le pourrait-elle ? Elle a toujours dû affronter ses peurs sans personne pour lui tenir l'épaule, alors forcément elle n'a aucune notion des risques ou du danger. Cela fait aussi qu'elle est diablement indépendante et ne se voit rendre de comptes à personne. Esprit libre ou rose qui a des piques, la comparaison n'est pas ironique, puisque les poils de ses bras comme le hérisson peuvent devenir légèrement irritant lorsqu'elle se sent agressée.
Corps Météo. Vanilla peut littéralement absorber la chaleur ou le froid d'une pièce ou d'un corps. Sur le coup, ça paraît cool, sauf qu'en fait le pouvoir de Vanilla ne marche pas à l'inverse du temps, mais avec le temps. C'est à dire que quand il fait froid, Vanilla devient froide et quand il fait chaud, Vanilla devient chaude. Tout de suite, ça parait beaucoup moins cool n'est-ce pas ? Le résultat pour les autres est plutôt pratique cela dit, puisque Vanilla peut littéralement faire office de chauffage ou de climatiseur dans une pièce en absorbant le froid ou le chaud qui vous dérange tant. Elle se refroidit, vous vous réchauffez. Elle se réchauffe, vous vous refroidissez. En plus, son pouvoir n'est pas si extrême qu'elle peut vous brûler ou vous congeler ! En revanche, il peut la faire plonger en hyphotermie ou lui faire développer de la fièvre facilement, ce pourquoi Vanilla est souvent malade ou absente. Il lui donne aussi des nausées quand elle l'utilise plus de trois par jour, cinq fois étant le grand maximum avant qu'elle ne tombe dans le comas.
Février 2000: Dans la chambre d'hôpital, un silence religieux règne sans partage. Les médecins se félicitent de cet accouchement qui s'est passé dans une douceur extrême. Le nouveau-né, léger et fragile, ne pleure déjà plus, comme s'il avait compris que sa mère épuisée ne demandait qu'un peu de repos pour l'instant. Cet enfant sera sage et agréable à vivre, la sage-femme qui tient la petite fille endormie entre quelques couvertures, en est persuadée. Un sourire réjoui sur le bout des lèvres, elle ouvre la porte de la chambre pour accéder au couloir, mais qu'elle n'est pas sa surprise quand elle ne découvre à l'attendre, ni grands-parents, ni père. Il n'y a sur le banc qu'un vieux domestique austère et une bonne d'enfants aux airs d'adolescente. Les deux se présentent avec un mot signé de la main des parents pour récupérer Vanilla, puisque c'est ainsi qu'elle a été nommée, dans un souffle fatiguée par sa génicitrice. L'infirmière inquiète fronce les sourcils et hésite un instant, mais comme pour la rassurer la bonne affirme : J'en prendrais soin. Je suis payée pour m'en occuper ! Vous comprenez, tout ceci n'est qu'un accident et Madame doit retourner travailler demain. Le majordome se racle la gorge et la bonne se tait tout de suite. Penaude, elle se fait même petite, comprenant qu'elle a trop parlé. Un accident ? pense cependant la quadragénaire. Voilà une bien triste façon de qualifier l'arrivée d'une nouvelle vie sur Terre. Et elle n'a pas tort, car il est vraie que la vie de Vanilla sera très solitaire.

Décembre 2005: Vanilla observe sans comprendre le regard fasciné des enfants devant le grand sapin qui orne Monokuro pour les fêtes de Noël. Il est lumineux et immense, tout le monde danse et rit au-dessous. C'est une vision à laquelle, la petite-fille ne s'est jamais habituée, tous ses parents, tous ses enfants, tous ses sourires. Elle fronce les sourcils et essaie de s'imaginer là-bas, avec son papa ou sa maman, mais elle les voit si peu souvent qu'elle n'arrive pas à dessiner leurs bouches dans sa tête. A la place, elle essaie donc de penser au vieux Rupert, mais le majordome est si ridé et droit qu'il est juste inconcevable pour son esprit de le voir danser. Quant à Madame Pince -sa tutrice-, cette dernière est si sévère qu'elle ne sourit jamais. En parlant de Madame Pince, Vanilla sait qu'elle l'attend d'un pied ferme ce soir, réveillon ou pas pour lui faire réciter sa poésie et ses maths. Rien qu'à l'idée, la petite Vanilla gonfle les joues, car cela promet d'être terriblement ennuyant. Mais Vanilla est sage et silencieuse. Elle se dit qu'avec un peu d'efforts, alors, peut-être, ses parents rentreront à la maison et elle pourra enfin apprendre toutes les expressions de leurs visages. Si elle fait ça, elle pourra les imaginer avec elle, à danser sous le sapin, à rire et chanter, comme toutes les autres filles de son âge. Ce serait agréable, se dit-elle. Avec cette idée en tête, elle reprend sa route en direction de la maison. Elle a promis de ne plus se perdre et de ne plus obliger les domestiques qui ont trop de travail à l'accompagner quand elle veut partir s'amuser. Si elle est en retard, elle se fera taper sur les doigts et elle n'aura pas le droit de prendre son repas, donc Vanilla se presse. Heureusement, elle connaît un raccourci.

Avril 2012 : Cette année, Vanilla a dit au-revoir à Madame Pince. Elle est rentrée à Monokuro après-tout, et cela signifie qu'elle n'a plus besoin d'une tutrice pour lui faire son éducation ou les cours à la maison. En plus, Vanilla a toujours fait ses devoirs sans broncher et n'a jamais posé de soucis. Elle rentre seule des cours et a de bonne notes, donc personne ne s'inquiète qu'elle ait besoin d'un chaperon, c'est inutile. Comme d'habitude, son père et sa mère lui ont envoyé une lettre pour la féliciter de sa bonne conduite, mais elle ne les a pas vu personnellement. Cela dit, Vanilla ne s'en soucie plus et elle s'avoue sans honte qu'elle n'est pas sûre de pouvoir les reconnaître dans la rue. Cette situation lui convient, elle a de l'argent tous les mois et elle a les domestiques pour l'aider au ménage et à la cuisine, même si ces derniers temps, il y en a de moins en moins. Ils déménagent tous dans la nouvelle demeure au pays des hérissons, un luxueux palace en plein milieu de la capitale. Elle n'en a entendu que du bien et des commentaires excités de la part des plus jeunes membres de la maisonnée, mais Vanilla n'est pas attirée. Elle aime ce vieux château qui est le sien, ce village et sa nouvelle école. Le directeur lui offre des bonbons quand il la croise et il a ce doux sourire protecteur qui la fait se sentir plus rassurée. Elle n'a pas envie de partir et l'a clairement fait savoir. Ce qui est rare, trop rare pour la petite fille qu'est Vanilla. C'est peut-être pour ça que la cuisinière Rosmerta lui a proposé de lui apprendre à cuisiner des petits plats et s'occuper de son linge. La gentille femme doit se douter comme Vanilla se doute que, bientôt, ici, il n'y aura plus personne, non personne, sauf elle.


Juin 2016 : Vanilla referme la porte de son petit château et tourne la clef grinçante dans la serrure. Depuis que tout le monde est partit les murs s'effritent et le jardin est plein de mauvaises herbes, mais Vanilla n'ose pas en parler à ses parents. Elle a trop peur qui la somme brusquement de venir vivre avec eux, très loin d'ici et elle n'en a absolument pas envie. La vie est agréable à Monokuro, tranquille et familière. Elle peut peindre autant qu'elle veut dans le poussiéreux silence du salon et elle peut profiter des programmes qui lui plaisent le soir dans sa chambre. Elle peut observer les étoiles à la volière en été, et elle peut rester dans son lit les jours de pluies. C'est une vie solitaire et paisible, comme elle a toujours connu. Certes, le grincement brusque d'une planche la surprend parfois, encore plus maintenant qu'il n'y a plus âme qui vive en ces lieux, mais ce n'est pas insurmontable. Peut-être devrait-elle adopter un chat ou un chien ? Elle hésite, elle n'a jamais pris soin d'un autre être-vivant, si ce n'est d'elle-même... En est-elle capable ?

Septembre 2018 : La rentrée est comme d'habitude bruyante et la cour emplie de nouveaux élèves. Cette année pour Vanilla est néanmoins un peu spéciale, puisqu'elle vient d'être acceptée en classe 2. Elle ne pensait pas que sa passion pour le dessin et la peinture lui permettrait vraiment de changer de classe, ni même qu'elle possédait le talent suffisant, et elle se sent étrangement sereine et flattée. Vanilla n'a pas beaucoup de choses qu'elle aime dans la vie. Sa petite tortue de un an, oui et l'art. Elle espère devenir illustratrice et elle compte sur son héritage pour racheter le vieux château, devenir totalement indépendante, ne plus avoir à faire payer ses parents pour ses frais. Il faut qu'elle apprenne à bricoler et à jardiner aussi, qu'elle trouve une solution pour entretenir la maison sans l'aide d'un expert ou d'un professionel, ça coûte trop cher et c'est des ennuis inutiles. Si elle parvient à faire tout ça, si elle peut se retirer à l'abri dans cette bâtisse qui est le centre de son existence, pour mener une vie paisible d'artiste à domicile, isolée et protégée dans le cocon qu'elle s'est fabriquée, alors, tout sera parfait. Vanilla n'en demande pas plus.


Ton Âge : 25 ans.
Ta Présence : No-life.
Notre découverte : J'ai créé le forum.
Ton oeuvre favorite : Déjà diiiit.
Un petit mot d'amour ?Love ya.
rédigé par Frédérick Hesediel le Sam 20 Oct - 21:55
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 323
Clochettes : 7700
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 323
Clochettes : 7700
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
Frederick Hesediel
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 323
Clochettes : 7700
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 323
Clochettes : 7700
Avatar : perso - anime
Occupation : Classe/Job

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Nyuuuu Ma Vanilla !!!

Fiche parfaite, rien à redire. Tu es validée !
rédigé par Adam A. Ghale le Ven 2 Nov - 3:40
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 325
Clochettes : 1786
Occupation : Classe 3
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 325
Clochettes : 1786
Occupation : Classe 3
Royauté
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 325
Clochettes : 1786
Occupation : Classe 3
. :
Inscription : 09/10/2017
Messages : 325
Clochettes : 1786
Occupation : Classe 3

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Merkiiiiiiiii


Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: univers :: création - birth :: validé(e)s-
Sauter vers: