Balade en ville qui tourne mal... (Feat Théodora)

rédigé par San Shiroki le Mer 10 Oct - 19:42
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Haletant, je me ruas presque dans le magasin, me dirigeant immédiatement aux étalages les plus au fond du magasin, dans le coin le plus sombre et absent de regard. Je venais souvent à cet étalage, plus particulièrement à ce magasin, qui vendait un variété spéciale d'une certaine chose que je n'aurais peut être pas dû commencer, qui m'avait rendu accro et incapable de penser à quoi que ce soit d'autre. Rien qu'en voyant l'emballage translucide et légèrement coloré, je salivas un peu. J'en pris trois paquets, que je glissas au milieu de bon nombre de gâteaux, Dango, Takoyaki ect... A la caisse, la vendeuse me lança un regard en coin qui ne m'échappa pas. Un regard de reproche. J'ignorais complètement la femelle et achetais rapidement mes articles, me dirigeant presque aussitôt vers la sortie, dehors, dans la rue.

La rue était bien évidemment bondée, ce qui était normal pour un vendredi soir. On y trouvait actuellement autant les petits vieux qui faisaient leurs courses quotidiennes que les adolescents qui s'apprêtaient à partir en boite de nuit, hilares et bruyants avec leurs camarade. Je lanças un regard angoissé autour de moi avant de vivement fourrer ma main dans le sac, en sortant une. Je la portas immédiatement à mes lèvres en poussant un soupir de soulagement. Bon sang, ces bonbons en édition limitée aux caramels enrobés de chocolats et dont le centre était une amande grillée étaient vraiment une tuerie... Je me rendis alors compte des regards un peu apeurés que les gens me lançaient et toussota un peu avant de reprendre ma marche, peinant à avancer ans rien renverser avec tout ce que je portais. Je refermas la poche de bonbons, la gardant plus tard et ouvrir ma magnifique boite de takoyakis bien dégoulinants de sauce... miam !

Alors que je commençais à manger, un fichu gamin hermine me rentra dedans. Perdant le peu d'équilibre que j'avais, je commenças à essayer de me stabiliser à l'aide de ma queue et de mes bras, lâchant de ce fait toute ma nourriture. Une bonne partie, mal fermée, s'était éclatée sur moi, me tâchant de la tête aux pieds. Je me relevas douloureusement, les genoux en feux avant de constater les dégâts. Toute ma nourriture... renversée... Je me retournas, rempli de rage, vers le gamin qui m'avait bousculé mais il avait déjà disparu. Si un jour je le retrouve... je ne donne pas cher de sa peau.

Mon regard sanguin se porta alors sur quelque chose que je n'avais pas remarqué jusque là. Une femelle dégoûtante, présente pour je ne sais quelle raison, c'était pris, eh bien... tout ce que je ne m'étais pas pris. Ses vêtements, tâchés et dégoulinants de liquides et morceaux divers, ne ressemblaient plus à rien. En tant que renard, je pus aussi sentir l'odeur pas très harmonieuse de sucrée, de poulpe grillé et ce genre de choses, toutes mélangées en même temps. Croyez moi, ça ne sentait pas du tout bon. Certes mieux qu'une poubelle mais pas de loin non plus. Je poussa d'avance un soupir exaspéré. En bonne femelle absolument hideuse, l'hybride plante allait piquer un fard et me coller pendant un bon moment, me rabâchant des choses dont je me souciais autant que mes premières règles. Mais tu n'es pas une fille San ! est probablement ce que vous penserez. C'est là que vous comprendrez peut être ce que je veux dire.
Balade en ville qui tourne mal... ~ Feat Théodora
rédigé par Theodora Droslyn le Sam 13 Oct - 16:32
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 61
Clochettes : 266
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no Kyojin
Occupation : Classe 1
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 61
Clochettes : 266
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no Kyojin
Occupation : Classe 1
Noblesse
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 61
Clochettes : 266
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no Kyojin
Occupation : Classe 1
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 61
Clochettes : 266
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no Kyojin
Occupation : Classe 1

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Balade en ville
qui tourne mal...



J'avais passé la plus grosse partie de la journée en ville, en solitaire, naviguant à droite à gauche et en découvrant des aspects et des lieux de Monokuro que je n'avais jamais vu avant. Je m'étais arrêtée pour bouquiner quelques minutes -ou quelques heures ?- comme à mon habitude, arrivant rarement à me rassasier de mon envie d'apprendre. J'étais une vraie tête d'ampoule, ce surnom me collait à la peau depuis tant d'années, et pour être honnête il me correspondait à 100%. Je ne l'admettais juste pas car j'avais horreur de cette étiquette, trop souvent associé à des jeunes pré pubères à lunettes et boutonneux. Je préférais largement mon étiquette de garce, peste, hautaine sans cœur et sans compassion.

Je ne me considérais pas comme un tyran loin de là, juste une nana un peu hystérique et impulsive. Je ressentais juste ce besoin de passer mes nerfs sur quelqu'un de temps en temps. Sanguine comme jamais, je prenais souvent le premier venu à son plus grand malheur. Et même quand l'envie ne me vient pas de balancer des noms d'oiseaux à quelqu'un, il faut dire qu'ils savent me trouver. Il ne faut pas toujours me rejeter la faute, parfois c'est justifié.

Ainsi, je marchais sereinement vers le pensionnat pour regagner ma résidence. Je hâtais le pas afin de pouvoir me replonger dans mon livre le plus vite possible. Je connaissais le chemin du retour par coeur. A droite après la librairie, tout droit pendant 400 mètres, puis à gauche, et à l'angle de rue... De la pluie ? De l'humidité ? De la neige peut être ? J'avais une sensation désagréable, comme si mes fringues étaient imprégnées... Instinctivement, j'ouvrais la bouche grand en O et levais mes deux mains à côté de mon visage. Vous vous rapelez quand je vous disais que parfois on savait me trouver ? Et bien, l'individu en face de moi qui s'apprêtais à recevoir mes foudres était l'exemple parfait. Cet idiot mangeait en marchant et s'était fait bousculé par un gamin avant de se rétamer sur le sol, sans manquer de me balancer la sauce de son met au visage et sur mes vêtements. Je ne savais pas ce qu'il était entrain de se mettre sous la dent, mais l'odeur était absolument répugnante à mon sens. Je passais ma main sur la sauce concentrée en grande partie sur mon pull, et secouais la main vers le jeune renard afin de tout lui relancer. J'étais rouge de colère et serrait des poings à m'enfoncer les ongles dans la paume des mains.

"Bordel mais tu peux pas regarder où tu marches ? Et c'est quoi cette manie de bouffer en marchant, tu pouvais pas attendre d'être chez toi ? Espèce de danger public ! Regardes moi ça, je suis couverte de sauce et c'est une puanteur ! Je peux te jurer que tu vas me laver ces fringues jusqu'à ce qu'elles soient comme neuves !"

Je sortais de mes gonds ; j'avais terriblement envie de ramasser ses takoyakis tombés en sol et de lui balancer en pleine face, ou de lui enfoncer au fond de la gorge jusqu'à ce qu'il s'étouffe. Qu'il ne s'avise pas de me tenir tête, ou je lui ferais regretter.



feat San Shiroki

rédigé par San Shiroki le Lun 15 Oct - 20:26
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Alors que je m'apprêtais à sortir une phrase du genre "tout va bien ?" ou je ne sais quoi pour qu'elle me fiche la paix et disparaisse de ma vue le plus vite possible, la femelle à l'odeur forestière passa lentement sa main sur son pull recouvert de nourriture diverses avant de... tout me balancer à la figure d'un petit mouvement de main. Évidemment, le peu qui n'avait pas été touché, à savoir les cheveux et le visage, se reçut les liquides chauds en plein dessus. Je poussas un petit couinement, mi-surpris, mi-douloureux. La nourriture était encore chaude et m'avait légèrement brûlé. Je lanças un regard meurtrier venu du fond de mon âme vers la femelle qui était aussi rouge qu'un tomate, mais certainement pas de gêne. Au sol, j'aperçus le livre qu'elle tenait à la main s'imprégner lentement de sauce.

-Bordel mais tu peux pas regarder où tu marches ? Et c'est quoi cette manie de bouffer en marchant, tu pouvais pas attendre d'être chez toi ? Espèce de danger public ! Regardes moi ça, je suis couverte de sauce et c'est une puanteur ! Je peux te jurer que tu vas me laver ces fringues jusqu'à ce qu'elles soient comme neuves !

Face à la tirade quelque peu enflammée de cette... erm... charmante demoiselle, mes oreilles se rabattirent sur mon crâne et ma queue se leva, raide comme un piquet avant de se gonfler, triplant environ sa taille. Un léger grondement monta instinctivement dans ma gorge. Pour qui se prenait ce déchet d'hybride ? Ce n'était qu'une sous-espèce, une valeur négligeable, une femelle. Sans elle, le monde se porterait beaucoup mieux. Et malgré tout ces faits qui se réunissaient contre elle, elle osait me prendre de haut et me donner des ordres ? Une femelle ? Oh, il était hors de question que cela se passe comme ça. Je lui lança le regard le plus méprisant que je connaissais, transmettant ici toute la haine que j'éprouvais envers les filles en général avant de parler d'une voix douce mais chargée de menaces. Malheureusement pour elle, j'étais beaucoup plu grand et probablement beaucoup plus fort. Donc, si elle voulait en venir aux mains, ce n'était pas une mauvaise herbe qui allait me mettre au tapis.

-Ce n'est pas toi, qui n'est même pas capable de regarder devant toi lorsque tu avances qui va me faire la leçon. Et je peux aussi te jurer que tu vas te démerder avec tes fringues dégueulasses. Puis de toute manière, autant visuellement que olfactivement, je ne vois pas la différence entre maintenant et avant.

Oui, je venais verbalement de lui faire un doigt. J'en étais parfaitement conscient. Mais alors que j'étais déjà passablement énervé à cause de cet *biiiiip* de gamin, ce n'était pas une sous race qui allait venir m'emmerder ! Mes yeux reflétaient la mort. J'espérais sincèrement que le déchet d'en face allait pas continuer à faire son petit coup de gueule parce que j'étais vraiment pas d'humeur.
Balade en ville qui tourne mal... ~ Feat Théodora
rédigé par Theodora Droslyn le Jeu 8 Nov - 20:08
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 61
Clochettes : 266
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no Kyojin
Occupation : Classe 1
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 61
Clochettes : 266
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no Kyojin
Occupation : Classe 1
Noblesse
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 61
Clochettes : 266
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no Kyojin
Occupation : Classe 1
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 61
Clochettes : 266
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no Kyojin
Occupation : Classe 1

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Balade en ville
qui tourne mal...



Le vaux rien -qui avait quand même une bonne tête de plus que moi- osais me lancer un regard qui se valait menaçant. Je haussais un sourcil afin de lui offrir la meilleure bitch face de mon répertoire, tout en croisant les bras : les manches de mon pull trempaient désormais bel et bien dans cette sauce immonde, ainsi je me remis vite en position initiale, à savoir les bras le long du corps et les poings serrés. Je ne savais plus où donner de la tête, tant j'étais énervée. Je pouvais entendre mon cœur battre au travers de ma poitrine, et l'envie de lui sauter à la gorge ne manquait pas. Le renard se mit cependant à rétorquer. Monsieur avait envie de grogner ? Grand bien lui fasse.

"Ce n'est pas toi, qui n'est même pas capable de regarder devant toi lorsque tu avances qui va me faire la leçon. Et je peux aussi te jurer que tu vas te démerder avec tes fringues dégueulasses. Puis de toute manière, autant visuellement que olfactivement, je ne vois pas la différence entre maintenant et avant."

Je pouffais de rire. Le gars avait le culot de la taille d'un ballon dirigeable !

"Excuse-moi de rire, je crois avoir mal compris. C'est toi qui me parle de regarder devant moi ?"

Je rigolais -nerveusement, bien évidemment- de plus belle en portant mes mains à ma bouche. Dans ma tête se passait plein de films, dont un où je lui sautais dessus pour lui arracher ses cheveux et les lui carrer où je pense. Je repris mon sérieux et me raclais la gorge, posant ma main droite en poing sur ma hanche, me servant de mon autre bras pour pointer le sol du doigt.

"C'est pourtant toi, qui t'es ramassé le cul par terre parce qu'un gamin de 10 ans t'es rentré dedans, je me trompe ? Ma foi, tu ne dois pas être bien solide. -je le regardais de haut en bas- Figure toi que je me trouvais par ici et la malchance a voulu que ton horrible met se retrouve sur mes vêtements par ton manque d'attention. Je ne pense pas avoir mériter ça, ni tes remarques aussi désagréables que ta sale tronche. Donc garde tes aboiements pour quand tu frottera mon pull avec tes petites pattes à la laverie."

Heureusement que pour une fois, j'avais mis autre chose que seulement mon soutif sous mon pull. Je me baissais un peu pour laisser mon sac bandoulière sur le sol puis me redressais droite sur mes guibolles. Il faisait un peu froid, mais s'il croyait que j'allais rentrée toute tâchée comme ça à la résidence, il se mettait le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Avec mes deux mains, je saisissais le bas de mon pull puis relavait les deux bras pour le retirer. Je frissonnais au contact du vent sur ma peau, mais si c'est ce qu'il fallait faire pour humilier le renard lorsqu'il rentrera au pensionnat, je n'y voyais aucun inconvénient. Je roulais mon pull en boule entre mes deux mains et leva le bras suffisamment haut pour lui envoyer ma fringue pleine de sauce en pleine tronche.  



feat San Shiroki

rédigé par San Shiroki le Dim 11 Nov - 18:32
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 108
Clochettes : 427
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
L'hybride plante pouffa de rire et j'haussa un sourcil. Elle nous faisait quoi maintenant, elle était schizophrène ou quoi ? Elle a définitivement un problème mental.

-Excuse-moi de rire, je crois avoir mal compris. C'est toi qui me parle de regarder devant moi ?

Ceci dit, son rire se fit encore plus fort. Mais... elle est complètement folle ! Je lanças un regard perplexe à le femme aux cheveux noirs. Je fus tenté de lui lancer un petit "tu devrais consulter un médecin tu sais, ça a l'air grave" mais je me retins, l'observant juste être folle. La femelle s'arrêta alors et son expression de visage changea du tout au tout. Ouais, la plante devait être bipolaire, c'pas possible sinon. Tandis que le chardon mettait sa main droite serrée sur sa hanche, de son autre main elle pointa le sol. Je leva les yeux au ciel : quelle journée de merde, alors que tout était réuni pour se passer à la perfection.

-C'est pourtant toi, qui t'es ramassé le cul par terre parce qu'un gamin de 10 ans t'es rentré dedans, je me trompe ? Ma foi, tu ne dois pas être bien solide. Figure toi que je me trouvais par ici et la malchance a voulu que ton horrible met se retrouve sur mes vêtements par ton manque d'attention. Je ne pense pas avoir mériter ça, ni tes remarques aussi désagréables que ta sale tronche. Donc garde tes aboiements pour quand tu frottera mon pull avec tes petites pattes à la laverie.

Je poussas un long bâillement ennuyé pendant sa tirade avant de lui lancer un regard froid, ayant passé le stade de l'énervement. Mes aboiements désagréables ? J'avais tenté de m'excuser vite fait histoire qu'elle me fiche la paix avant qu'elle commence à me crier dessus à la manière d'une hystérique ! Et ça me donnait encore moins envie de l'aider désormais. Encore peut être aurait-elle fait semblant d'être sympa, j'aurai peut-être pris la peine de lui donner assez d'argent pour faire un tout au lavomatic. Mais là, le chardon l'a clairement cherchée. Et je peux vous jurer qu'elle va se démerder et qu'il est hors de question que je me plie en quatre aux ordres de cette foutue pourrie gâtée ! Alors que je m'apprêtais à répliquer, la peste se déshabilla et me jeta son pull souillé à la figure, comme si je n'étais pas déjà assez couvert de ma pauvre nourriture comme ça. Lentement, tremblant de colère, je pris la pull dans ma min, le tenant du bout des doigts, ce dernier dégoulinant. Plus la femelle continuait, moins l'envie de l'aider était présente. Mes yeux se promenèrent lentement aux alentours, avant que je repère ce que je cherchais. D'un pas vif, je me dirigeas vers la poubelle la plus proche avant d'y jeter le pull, murmurant un petit.

-Voilà, au seul endroit où il devrait être maintenant.

Ceci dit, je commenças à prendre le chemin vers le pensionnat, mes affaires déjà en main sans même lancer un regard à la femelle derrière moi. Oh elle allait sûrement râler et crier mais de toute manière c'était la seule chose que la jeune fille pouvait faire alors je n'avais pas trop à m'en soucier. Enfin, ça et me lancer de la sauce à la figure mais c'est autre chose. Heureusement, les bonbons en édition limitées avaient été épargnées (c'était bien la seule chose qui l'avait été !) et j'en profita pour en piquer rapidement un, avant de continuer mon chemin, ne me souciant pas de la femelle derrière moi.
Balade en ville qui tourne mal... ~ Feat Théodora


Halloween versioon !:
 
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: monokuro :: village - downtown-
Sauter vers: