Le Blues ( feat GARY )

Age : 18
Clochettes : 94
Date de naissance : 05/06/2000
Occupation : Elève
Messages : 16
Date d'inscription : 08/06/2018
avatar
Humain

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 12 Aoû - 19:58
Le Blues

Pouvoir:
 

La vie d'étudiant étranger n'est pas aussi simple. Etre séparé de tous ces repères ce n'est pas une mince affaire. C'est certes ma décision de vouloir partir à l'étranger, mais pas aussi loin, dans une contrée qui m'est complètement inconnue et secrète. J'aime avoir ma petite vie et mon indépendance, d'où le choix d'étudier dans un autre pays, mais je dois avouer que cela devient pesant. Très pesant. Du moins, je ne sais pas pourquoi, mais aujourd'hui je me sens particulièrement tendu et nostalgique. Le mal du pays ou bene autre chose ?

Les journées d'étés sont de plus en plus lourdes et chaudes depuis mon arrivée ici au pensionnat animal. Cela me rappelle en quelques sortes les étés passés chez moi en Italie. Mais ce n'est définitivement pas la même ambiance qui y règne. Puis je me sens seul au sein de cette communauté à laquelle je n'appartiens guère. Dans laquelle je suis obligé de me cacher pour leur survivre. Pourtant ils sont sympathisant envers moi, ou essayent de l'être, pour ceux qui viennent à ma rencontre. C'est plutôt moi qui prends mes distances avec tous ceci. Il y a des jours avec et des jours sans. Aujourd'hui est un jour sans.

En cette soirée lourde, je décide donc de sortir, et flâner à travers ruelles et sentiers à l'extérieur de l'école pour évacuer cette sensation d'oppression qui cogne contre mon cœur. Je n'en suis pas à pleurer loin de là, c'est juste que je me sens triste sans en connaître la raison. Le nez et les yeux relevés au ciel, mes pas me guident encore et toujours dans le centre ville de Monokuro, voire quelque fois un peu plus loin. La musique rythmant ma cadence, la bulle dans laquelle je me suis enfermée viens d'arriver dans l'endroit que je préfère le plus dans cette ville : Le lac scintillant.

Les reflets de l'eau scintillent en harmonie avec les milliers d'étoiles qui trônent le ciel noir bleuté. Je trouve ce paysage magnifique, peut importe le moment de la journée, mais il est plus beau en pleine nuit, surtout une nuit comme celle là. Cette atmosphère paisible et calme a le don de me soulager et de me faire évacuer toute la mélancolie en moi. Prenant appui, tout en restant debout contre un arbre, je fais le vide autour de moi tout en regardant l'horizon qui s'étend face à mes yeux bleus, fusionnant avec les couleurs de l'obscurité présente.

Sifflotant un air et déboutonnant le haut de ma chemise, à cause de la chaleur, j'essaye de me souvenir le pourquoi du comment je me sens aussi peu joyeux en ce jour. Aurais je oublié quelque chose d'important ? Pour l'instant cela ne me reviens pas, mais il est évident que je ne suis pas dans cet état pour des prunes. Il y a forcément une raison. Ce qui me rendrait mon discret sourire, c'est de voir enfin apparaître la fameuse licorne rose à paillette que je rêve de voir enfin en vrai, même si ce ne sont que des histoires enfantines pour faire garder espoir aux plus naïf d'entre nous.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 23
Date de naissance : 01/08/2001
Occupation : Elève
Messages : 10
Date d'inscription : 05/08/2018
Localisation : Somewhere
avatar
Humain

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 12 Aoû - 20:44
Pfiou... Il est temps que je fasse une pause. Avec toutes ces nouvelles infos, j'ai peur que ma tête explose. Je sors du pensionnait avec un air peu recommandable, et vais me perdre dans cette ville inconnue qui entoure cette école de dingue. Perdu dans mes pensées, je me laisse guider par mes jambes animées d'une volonté propre tandis que je fais le récapitulatif de tout ce qui m'est arrivé. Un lycée magique rempli d'hommes-animaux et ou les humains sont du gibier... Sérieusement quoi ?! Il y a un jour, on m'aurait probablement interné pour sortir des trucs pareils, et pourtant c'est bien réel... Quelle histoire de fou.
Mes pas me font traverses diverses places sous les feux de l'éclairage nocturne, où une agitation bienveillante règne encore, surement aidée par la chaleur ambiante. Diverses personnes, des familles ou des couples, déambulent eux aussi dans la cité. Faut croire que je ne suis pas le seul à avoir besoin de sortir un peu ! Je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée pour ma famille... Un jeune qui disparait de plus, ça ne fera pas la une des infos, mais ils seront surement déchirés ne me voyant pas rentrer... Une pensée que je réprime bien vite. Je ne peux pas penser à eux, tant que je suis prisonnier ici. Cette pensée ne me causerait que du mal. Ma mine s'assombrit tandis que mes pas me mènent peu à peu hors de la cité. Du calme, il me faut du calme.
Mon vœu finit finalement par être exhaussé lorsque j'arrive devant un magnifique lac, offrant une vision splendide. La nuit aidant, les étoiles se reflètent dans l'eau, qui offre alors un reflet du ciel quasi à l'identique, brouillant la frontière entre terre et firmament, et offrant un calme et une paix qui me saisis à plein cœur, et me calme instantanément.
La solitude de cet endroit me permet de faire le point, et m'apaiser, loin de tous ces mangeurs d'humain... Quand j'entends de légers bruits à ma droite, un genre de... sifflotement
Surpris, je sors de mes pensées et me dirige vers ces bruits en question, curieux d'en trouver la source. Après une ou deux minutes de recherche, aidé par la clarté relative provenant du lac, je tombe sur notre source en question. Une fille, ou un mec je sais pas, cheveux mi longs et plutôt grand (ou grande) qui interrompt ses sifflotements à ma vue... il faut dire que je suis tombé presque nez à nez avec lui-elle (littéralement). Confus, je recule avant de bredouiller :

"Heu bonjour... Fin bonsoir, pardon je pensais pas tomber si proche de vous... désolé !"


Mon visage s'empourpre devant ma gaffe, j'espère qu'il/elle le prendra pas mal... (en plus il/elle a failli m'embrocher avec sa corne là !)
Revenir en haut Aller en bas
Age : 18
Clochettes : 94
Date de naissance : 05/06/2000
Occupation : Elève
Messages : 16
Date d'inscription : 08/06/2018
avatar
Humain

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Dim 12 Aoû - 23:35
Le Blues

Pouvoir:
 

Wahoho !!! Trop près !!!! Une apparition nez à nez, presque visage contre visage !!!! De l'air !!! J'ai besoin d'air. Le visage de ce jeune garçon est beaucoup trop proche. Il a franchi une limite à ne pas dépasser. J'ai besoin de mon espace vital pour respirer. Surpris par cette intervention surgissant de nulle part, l'étonnement et l'envie de reculer, me fait percuter la tête contre le tronc d'arbre massif sur lequel je prends appui. Trop près il est vraiment trop près.

Une douleur vive me lance au dessus de ma boîte crânienne. Je tente de baisser la forte sensation désagréable qui me lance le crâne en passant ma main dans mon cuir chevelu. Je n'attendais pas ce type d'apparition. Moi qui désire tant voir une licorne rose à paillette, ou un hybride qui s'y apparente, je suis vite déçu par ce que je vois à travers mes mèches de cheveux bleus venant se positionner devant mon visage fin et mes yeux bleus nuit. Un garçon hybride loup gris, d'à peu près mon âge qui vient me sauter littéralement dessus. J'aurais pu tomber sur mieux. Suis je si attrayant pour qu'un loup me saute dessus comme si j'étais le petit chaperon rouge ? Pourtant nous ne portons pas les mêmes couleurs.

Si lui a le visage rouge, à l'inverse le mien devient plus livide par le manque d'oxygène dans mes poumons. Je m'écarte de quelques pas sur le cotés pour me dégager de l'arbre, ainsi que de la personne qui m'a fait une peur bleue. Surprendre une personne dans ses rêveries et ses pensées peut être très dangereux. Combien sont morts de cette manière à cause d'une crise cardiaque ? Je ne connais pas la réponse, mais je serais étonné du chiffre. Une fois les pas de crabe effectués, c'est de quelques pas en arrière maintenant que je recule, sans aucun obstacle dans mon dos pour me faire mal ou tomber.

- '' Bonsoir. Moi non plus je ne pensais pas avoir affaire à un visage presque collé contre le mien ''

Je ne suis pas la seule personne de cette ville à vouloir m'isoler à cette heure ci j'en conviens, mais si je m'isole c'est pour ne rencontrer personne. C'est peine perdue pour cette nuit. C'est risqué de trop s'approcher de moi. Il suffit que son odorat soit bon, pour que mon pouvoir s'active. Si l'envie lui vient de vouloir subitement manger des fraises, il n'y en a pas à disposition ici, et je n'ai rien en ma possession actuellement pour combler cette envie. Pour une fois, je n'ai ni gâteau, ni boisson, ni sucreries, aromatisés à la fraise dans les poches. Est ce que le loup va succomber à la tentation de la fraise ? Comment compte t-il la combler si tel est le cas ? Tant qu'on me lèche pas, cela ne me regarde en point.


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  Les alentours :: le lac scintillant-
Sauter vers: