Rencontre Nocturne (ft Misha)

rédigé par San Shiroki le Ven 20 Juil - 21:32
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Je sortis enfin de la classe, dans la bruit et l'acharnement des autres. Nous étions un vendredi soir et venions de subir trois contrôles d'affilés, autant vous dire que nous étions tous dans un état proche du coma. Hier soir déjà, j'avais sacrifié une bonne partie de ma nuit pour continuer à réviser, histoire de ne pas me planter à nouveau. Je poussais un long bâillement et me dirigeas vers ma chambre, où je déposas avec joie mes affaires de cours qui ne me serviraient pas avant lundi. Lundi où j'avais un autre contrôle d'ailleurs... Être membre de la classe 1 n'avait pas que des avantages. Je me jetais sur mon lit, faute de savoir quoi faire et y somnola un petite demie-heure, avant de ma rappeler que j'avais des livres à rendre au kiosque. Je me levas à contrecœur et agrippa les livres, posés sur la commode délabrés, sur laquelle ils tenaient à peine tellement elle était petite. Je me dirigeas donc en direction du grand hall, qui donnait accès au kiosque. Il devait être aux alentours de dix-neuf heures, le kiosque était donc encore ouvert. J'y entrais et rendis à la bibliothécaire les deux livres, venant de la même série nommée "Les Chevaliers de Jade", racontant l'histoire passionnante de guerriers-magiciens devant lutter contre l'invasion de leur continent par de répugnants hommes-insectes, dirigés par le redoutable Amacaress. J'empruntais donc les deux volumes suivants et me dirigea à un endroit, plutôt caché par rapport au reste. En réalité je n'étais assis ni à une table ni à un fauteuil, mais calé entre l'étagère et le mur.

J'en étais à la moitié du livre lorsque je sentis mes paupières se fermer lentement. Je décidais de les fermer quelques secondes, histoire de me reposer un peu. Au final, les quelques secondes se transformèrent en quelques heures...

Lorsque je me réveillas, il faisait sombre. Très sombre. Je me levas d'un petit mouvement paniqué, provoquant la chute des deux livres qui s'écrasèrent au sol avec un beau "boum". Je mis un petit moment avant de reconnaitre l'endroit o`je trouvais, la panique montant en moi ne m'aidant pas le moins du monde. Des étalages entiers de livres, du moins de ce que je pouvais voir... Le kiosque ?! Et on avait l'air d'être en pleine nuit aussi... Se pourrait-il que la bibliothécaire ne m'ait pas vue, caché derrière mon étagère ?! Dans la bibliothèque régnait un silence effrayant, brisé seulement de temps en temps par le craquement du bois. Je poussas un petit cri étranglé de terreur avant que mes jambes ne me lâchent, les souvenir remontant à la surface. Je me recroquevillas contre moi-même, la queue entre les jambes et les oreilles couchées, poussant de petits couinements plaintifs, à la manière d'un véritable renard. Pour ceux qui avaient l'oreille fine, on aurait pu vaguement distinguer les mots "désolé" et "zachary" ou plutôt, "zach".
rédigé par Misha Lewis le Dim 5 Aoû - 22:18
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Rencontre nocturne
@SAN SHIROKI Bibliothèque
Nous étions vendredi soir et les cours venaient tout juste de se terminer, aussi bruyamment et banalement que les semaines précédentes. Dix-neuf heures sonnant l'heure du dinner, nombreux étaient les étudiant à se ruer vers la ville ou le réfectoire du pensionnat. Je ne faisais guère l'exception.

Machinalement, je m'étais rendu à la cantine. Machinalement je mangeais mon plat à base de légumes frais et de quelques féculents. Machinalement, je rangeais mon plateau. Machinalement je marchais dans les couloirs...

... Jusqu'à poser mon regard sur une fenêtre en face de moi. Intrigué par ce temps si dégagé, je m'approchais pour contempler le ciel bleu teinté de légères touches orangées. Le soleil se couchait tranquillement, laissant derrière lui des températures caniculaires. Il faisait moins chaud qu'en journée, mais cela promettait une soirée des plus agréables.

Je réfléchis quelques instants. Cela faisait un moment que je ne m'étais pas rendu sur le toit... Peut-être serait-il bon d'y retourner pour contempler le soleil couchant et quelques étoiles dans le ciel de minuit ?

Convaincu par cette idée et n'ayant guère mieux à faire, je me rendis sur le toit.

Les heures défilèrent sans que je ne m'en rende réellement compte. Absorbé autant par ce spectacle quotidien que par ce calme des plus appréciables, je ne pris conscience de l'heure tardive qu'une fois que la constellation de la Grande Ourse brillait de mille éclat. J'allumais mon appareil photo pour prendre connaissance de l'heure : 23h passé. Il était temps de retourner à ma résidence... Bien que l'envie me manquait.

A contre coeur, je me levais pour descendre les quelques escaliers du pensionnat. Il était interdit de traîner dans l'établissement scolaire une fois la nuit tombée... Mais je n'en avais que faire à l'heure actuelle. Statistiquement, je ne risquais pas de croiser grand monde... N'est-ce pas ?

C'est en arrivant au premier étage que mes oreilles zébrées se dressèrent soudainement sous ma casquette. Je tournais instinctivement la tête vers la source d'un bruit... Un bruit à peine audible qui provenait du kiosque. Une sorte de... couinement ?

En temps normal, j'aurais fait l'ignorant et j'aurais passé mon chemin, mais... Une certaine curiosité ou peut-être une compassion que je ne me connaissais pas, me poussa vers la porte de la bibliothèque. Celle-ci n'était pas fermée correctement et je n'eus pas trop de mal à l'ouvrir. Dans un long grincement, elle s'ouvrit sur plusieurs rangées d'étagères et de livres. Il faisait sombre et calme... Si on oubliait ces petits cris apeurés, ressemblant plutôt à des appels à l'aide.

Un pied dans le couloir, un pied dans le kiosque, je me risquais à demander :

- Y-a-t'il quelqu'un ?


@DDS
rédigé par San Shiroki le Dim 19 Aoû - 18:08
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
J'entends alors le bruit de la porte s'ouvrir. Mais cela ressemblait à un bruit lointain, un peu comme un écho, amplifié par ma propre terreur. Les pensées incohérentes de la peur m'assaillaient. C'est Zachary ! Il est venu me chercher pour me ramener là bas ! Veux pas.. Dois vite me cacher... Sur ces paroles, je tentas de partir à quatre pattes vers une section de livre encore plus éloignée de l'entrée. Le noir et ce qui se cachait dedans m'effrayait terriblement, c'est donc tremblant que je réussis tout juste à faire trois pas, queue entre les pattes, oreilles rabattues sur le crane. Quelle vue pitoyable je devais offrir, recroquevillé là, par terre, dans une tentative vaine de m'échapper. C'est alors que j'entendis une voix retentir et résonner dans la bibliothèque.

- Y-a-t'il quelqu'un ?

Mes oreilles se redressèrent très légèrement. Je ne reconnaissais pas cette voix. Elle était beaucoup plus douce que celle de Zachary, largement moins effrayante. Cependant, je ne connaissais pas la motivation de cette personne en ces lieux. Peut être était-ce en fait un des amis de Zachary... Oui, c'était probablement ça... La peur me faisait avoir des pensées sans queue ni tête. Je lanças un petit couinement effrayé qui, pour qui avait l'oreille fine, pouvait constater que cela voulait en réalité dire :

-T'es qui ?!


Je continuas tant bien que mal à avancer, tentant de me soustraire à cette présence maléfique. Je cherchas des yeux une cachette. Il n'y avait pas la place sous les tables, en revanche il y avait un petit espace entre le sol et les lires, posés sur la bibliothèque. Tant bien que mal, je passas dessous, me couvrant de poussière au passage, seuls mes yeux rouges et luisants trahissant ma présence. Enfin, sans oublier mes cheveux, ma queue et mes oreilles, d'une couleur presque fluorescente dans cette pénombre... Bref, la discrétion incarnée.
rédigé par Misha Lewis le Sam 6 Oct - 22:48
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Rencontre nocturne
@SAN SHIROKI Bibliothèque
Attendant calmement dans l'entrebâillement de la porte du kiosque, je guettai une possible réponse de mon interlocuteur qui ne semblait pas venir à mes oreilles. Observant la pièce et s'habituaient petit à petit à l’obscurité, je commençais à avoir des doutes. J’étais pourtant persuadé d’avoir entendu un couinement… Aurais-je halluciné ? Après tout, les hallucinations auditives existaient…

Alors que je m’apprêtais à reprendre mon petit bonhomme de chemin, un couinement aigue se fit à nouveau entendre dans la bibliothèque. La phrase avait été prononcé si rapidement que je ne compris point son sens… Mais j’étais certain que quelqu’un se trouvait au niveau des étagères remplies de livres. Quelqu’un avait certainement besoin d’aide ou souffrer seul dans son coin. Je ne pouvais pas me permettre d’ignorer cet appel.

Je respirais un bon coup, m’étant enfin habitué à l’obscurité. Il était temps de faire preuve de courage et de civisme. Malgré mon scepticisme légendaire, je tentais d’allumer les néons accrochés au plafond en pressant les interrupteurs à tâton. Malheureusement, l’électricité semblait belle et bien coupée, étant donné que le couvre feu était passé depuis belles lurettes… Cela s’annonçait bien embêtant…

Doucement, j’avançais dans la pièces, vers ces fameuses étagères. Je pris une voix douce et calme, bien que je me méfiais un peu de la rencontre que je pouvais bien faire. Je ne pouvais pas écarter une possible agression…

- J’ignore qui vous êtes et ce que vous faîtes ici à cette heure, mais je ne vous veux aucun mal. Est-ce que vous êtes blessé ? Avez-vous besoin d’aide ?

A parler, ainsi, seul, j’avais l’impression de m’adresser à des fantômes muets en pleine exploration nocturne.

Au premier coup d’oeil, les allées de la bibliothèques me paraissaient vides et désertes. Cependant, en y jetant un deuxième coup d’oeil, je vis quelque chose de touffu et bien plus clair que le sol, dépassait du dessous d’une étagère. Cela semblait être une queue d’animal. Y avait-il quelqu’un ou quelque chose là dessous ?

Intrigué, je me rendis de l’autre côté de cette étagère et m’accroupis au niveau, approximatif, de cette queue. Dans l’ombre du meuble, une paire d’yeux rouge écarlates m’observait silencieusement. Je pouvais lire la peur dans son regard. J’avais l’impression de faire face à une bête sauvage, blessée et craintive. Posant un genou à terre, je souriait avec tendresse à cet individu caché.

- N’ais pas peur… Tu semblais pleurer ou avoir besoin d’aide. Es-tu coincé ? Est-ce que quelque chose t’effrayes ?

Je tendis délicatement ma main vers l’inconnu, sans pour autant la perdre de vue. Il serait bien dommage de se faire mordre...



@DDS
rédigé par San Shiroki le Dim 7 Oct - 21:34
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
J'entendais les pas de la personne se rapprocher légèrement, elle semblait naviguer entre les rayons, probablement à ma recherche. Je me tapis le plus possible au sol, tentant de disparaître, devenir invisible n'importe quoi qui l'empêcherait de me trouver. Je veux pas rentrer, je veux pas rentrer, je veux pas rentrer... était ce que je me répétais en boucle mentalement. Ma queue frottait nerveusement le sol, malgré mes efforts pour l'en empêcher, provoquant un petit bruit de frottement contre le sol. La scène était effrayante, la salle étant complètement silencieuse, seuls les bruits de pas se rapprochant de moi et ma respiration rendue irrégulière par la panique venant troubler l'endroit. Une voix résonna alors.

- J’ignore qui vous êtes et ce que vous faîtes ici à cette heure, mais je ne vous veux aucun mal. Est-ce que vous êtes blessé ? Avez-vous besoin d’aide ?


Je ne lui rendis aucune réponse. En revanche le doute s'insinua dans mon esprit. Était-ce réellement une personne envoyée par Zachary ou un simple élève ? Je me secouas légèrement la tête. Peu importe qui c'était, je ne pouvais le laisser me voir comme ça, dans cet état pitoyable. Les pas se rapprochèrent alors de plus en plus et je vis les chaussures de la personne apparaître au bout de l'allée adjacente à la mienne. Une nouvelle vague de terreur m'envahit, enserrant toujours plus mon coeur qui battait beaucoup trop vite de cette manière douloureuse. La personne, que j'avais identifié comme mâle suite à sa voix et à son odeur, se rapprocha encore plus, jusqu'à s'accroupir à mon niveau. Je pus alors clairement distinguer ses yeux ambrés et, terrifié, je plaqua mes oreilles contre mon crane, ma queue se gonflant assez significativement pour paraître plus imposant. Mes lèvres elles aussi se retroussèrent sur mes crocs pointus qui luisaient faiblement dans le noir. Le sourire plaqué sur mes lèvres me calma quelque peu et je remonta très légèrement les oreilles, cachant au passage un peu plus mes crocs mais pas trop non plus, histoire de faire comprendre qu'ils étaient prêt à sortir n'importe quand.

- N’ais pas peur… Tu semblais pleurer ou avoir besoin d’aide. Es-tu coincé ? Est-ce que quelque chose t’effrayes ?

L'animal visiblement... équestre vu l'odeur, tendit sa main vers moi et, instinctivement je poussas un féroce grondement, et je claqua ma mâchoire, le décourageant d'avancer plus ou d'essayer de me toucher. D'une voix beaucoup moins assurée que je l'aurais voulue, je glapis un petit.

-J-je vais très bien ! Q-qu'est ce que tu veux ?

J'entendis alors un bruit inidentifiable derrière moi, une sorte de POF, comme si quelque chose venait de tomber. Je poussa un cri de terreur et me leva précipitamment, me cognant contre l'étagère, qui trembla et faillit tomber. Seuls quelques livres tombèrent, que moi et le garçon nous reçurent avant que je m'écarte de la source du bruit, à quatre pattes, queue profondément fichée entre les jambes, grognant vers la source.
Rencontre Nocturne ~ Feat Misha Lewis
rédigé par Misha Lewis le Dim 7 Oct - 23:03
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Rencontre nocturne
@SAN SHIROKI Bibliothèque
Toujours le bras tendu et accroupi, Misha observait l’individu tapi dans l’ombre. Il s’était préparé mentalement à diverses réactions que ce soit des larmes ou un rejet catégorique. Le noiraud n’était donc pas si surpris de voir l’inconnu se tendre un peu plus comme un arc à son approche, le menaçant de grognements inquiétants.

Le pauvre jeune homme au regard de braise ne devait pas être à son aise là dessous… Alors qu’il semblait se calmer un peu, il glapit avec hésitation, assurant à Misha qu’il allait bien et lui demandant ce qu’il lui voulait.

Pour Misha, la raison était bien simple : il voulait simplement l’aider à sortir de cette torpeur et reprendre sa route jusqu’à son lit pour se reposer. Ce ce qu’il aurait aimé lui répondre de vive voix… Cependant, un bruit qui n’était pas parvenu aux oreilles de Misha fit réagir l’inconnu sous l’étagère. Par surprise, il cria et se heurta à l’étagère, ce qui valut un sursaut à Misha.

L’étagère trembla de tout son long et laissa s’échapper quelques ouvrages. A cause de l’obscurité, Misha ne put voir les bouquins qui lui tombaient dessus. Ils n’étaient pas nombreux et ceux qui atterrissaient sur le plat de la couverture ne faisaient guère très mal. En revanche, ceux qui tombaient sur la tranche… C’était une autre histoire…

Le zèbre mit ses mains sur sa tête, massant les quelques endroits qui avaient pris un petit coup. Il n’y avait, heureusement, rien de grave. Courbé, il leva doucement la tête, une fois que l’étagère avait cessé de bouger. Il observa l’inconnu qui s’était échappé du dessous de l’étagère. Une chevelure blanche encadrait son visage et ses vêtements étaient encore méconnu à Misha, dans l’ombre de la nuit.

Ses instincts semblaient avoir pris le dessus de sa raison. En partie derrière le noiraud et à quatre pattes, le blandinet fixait un point que son camarade ne pouvait guère voir. Quelque chose qui se trouvait dans l’allée voisine devait avoir piqué sa méfiance. Qu’avait-il donc entendu pour se mettre dans ces états ? Qu’est-ce qui l’avait troublé à ce point ?

Se massant le crâne, Misha observait l’inconnu grogner, oubliant l’éventualité qu’il se soit pris lui aussi quelques livres sur la tête.

- Tu as entendu quelque chose de l’autre côté ? Ca devait être une animal ou un objet mal positionné qui a finit par tomber. Je vais aller vérifier, reste là…

Le zèbre se leva alors, un peu chancelant et répondit finalement à la question du jeune renard.

- Je ne suis qu’un élève qui passait par là… J’ai entendu des couinements dans la bibliothèque alors je suis venu voir si quelqu’un n’était pas blessé ou en danger, on ne sait jamais ce qui peut arriver… Je n’ai pas vraiment d’autres raisons, si ce n’est que faire preuve d’un peu de civisme… En gros, je ne suis pas venue te chercher des noises, si c’était ta question. Si tu vas bien, tant mieux…

Le noiraud se retint d’ajouter qu’à ses yeux, le jeune homme qui lui faisait face ne semblait pas vraiment avoir une forme olympique ou être de bonne humeur. Quelque chose l’avait définitivement effrayé, peut-être même poussé à bout. Il était tellement à cran.

Un déclic s’opéra dans son esprit alors qu’il l’observait. Il se souvint alors qu’il avait à disposition, un élément essentiel qu’il aurait dû utiliser depuis longtemps : son appareil photo. A défaut du téléphone portable qui n’éclairait guère beaucoup, l’appareil photo, lui, était équipé d’une vision nocturne optimale. Il allait pouvoir s’orienter plus aisément dans l’obscurité et trouver la source qui inquiétait tant l’hybride qui se tenait derrière lui.

Pensant éventuellement que cela le relaxerait, Misha se permit de demander :

- Tu es élève ici, aussi, n’est-ce pas ? Je m’appelle Misha et toi ?

Il ne servait à rien de garder son identité secrète dans une situation pareille. Il était urgent d’instaurer un climat de confiance afin que chacun puisse un peu baisser sa garde et communiquer plus efficacement. Si cela pouvait éviter des quiproquos inutiles et d’éventuelles agressions intempestives… Misha attendait patiemment la réponse pour aller vérifier dans la rangée d’à côté, pas très inquiet de faire face à ce qui avait inquiété le jeune homme.



@DDS
rédigé par San Shiroki le Mar 9 Oct - 19:15
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Le garçon avait mis ses mains sur sa tête et se la massait de manière douloureuse, comme s'il s'était pris quelques livres sur la tête. Il commenta alors, lançant un regard au renard apeuré que j'étais.

- Tu as entendu quelque chose de l’autre côté ? Ca devait être un animal ou un objet mal positionné qui a finit par tomber. Je vais aller vérifier, reste là…

Je tentas de le retenir, en l'attrapant par un quelconque bout de tissu mais je ne réussis pas à bouger et à la place du "non !" que j'aurais aimé dire, seul un petit bruit étranglé réussit à faire son chemin entre mes lèvres. Il ne sembla pas le remarquer, ou alors n'en tint pas compte et il continua.

- Je ne suis qu’un élève qui passait par là… J’ai entendu des couinements dans la bibliothèque alors je suis venu voir si quelqu’un n’était pas blessé ou en danger, on ne sait jamais ce qui peut arriver… Je n’ai pas vraiment d’autres raisons, si ce n’est que faire preuve d’un peu de civisme… En gros, je ne suis pas venue te chercher des noises, si c’était ta question. Si tu vas bien, tant mieux…

Uh, juste un élève ? Alors ce n'était vraiment pas un ami de Zachary ? Mais s'il m'avait entendu depuis dehors, alors je devais être vraiment bruyant... Et si d'autres m'avaient entendus ? Après tout, si un cheval ou l'un de ses cousins m'entendait, un félin ou un canidé n'aurait eu aucun mal ! Si ça se trouve, j'aurais pu bêtement me mettre en danger tout seul. Non, ne penses pas à ça, ni aux ténèbres qui t'entourent. Pense seulement au zèbre en face de toi et... au fait que tu ais faim ! Mon corps se détendit quelque peu et reprit une forme un peu plus humaine, passant du quatre pattes à accroupi. Cependant, mes oreilles étaient toujours dirigées vers la source du bruit, qui était désormais une zone aussi silencieuse qu'un cimetière, les cris lugubres des corbeaux exceptés. L'hybride équestre demanda alors.

- Tu es élève ici, aussi, n’est-ce pas ? Je m’appelle Misha et toi ?

Le dénommé Misha avait posé sur moi ses yeux d'ambres et me fixait désormais, attendant visiblement ma réponse. Je détournas les yeux de manière à la fois angoissée et embarrassée. Si je n'étais pas dans une situation sans échappatoire comme celle-ci, j'aurais déjà tenté de trouver un prétexte pour m'enfuir loin d'ici. Je hais les filles et fuit les garçons. Je suis vraiment pathétique, même pas fichu d'avoir une conversation normale avec qui que ce soit. Je leva un petit museau timide vers le garçon et tenta de commencer une phrase qui se termina en croassement semblable à celui d'un corbeau. Je toussotas un peu, tentant de faire abstraction du noir, des formes que mon esprit fou s'amusait à imaginer dans chaque recoins, des bruits inexistants que j'entendais et tentas de calmer ma respiration qui était devenue haletante. Bégayant énormément et d'une voix tremblante, je réussis cependant à répondre.

- M-moi c-c'est Sa-an. D-de c-classe 1. Huh... E-enchanté ?

Sur ces mots je détachas mes yeux des siens et les glissa à nouveau vers la source du bruit. Cela ne s'était pas reproduit. Est ce que en réalité cela n'avait été qu'une hallucination auditive ? Après tout, j'avais tendance à beaucoup halluciner ou imaginer des choses lors de mes crises d'angoisses. Peut être que ce POF faisait partie de ces hallucinations. Après tout, le garçon à la casquette ne semblait pas l'avoir entendu.
Rencontre Nocturne ~ Feat Misha
rédigé par Misha Lewis le Lun 15 Oct - 18:01
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Rencontre nocturne
@SAN SHIROKI Bibliothèque
Le jeune hybride restait toujours sur ses gardes, à la fois angoissé et embarrassé dans cette situation qu’il ne semblait pas comprendre. Il fuya le regard de Misha lorsque ce dernier lui demanda qui il était.

Quelques instants plus tard, sans doutes après quelques réflexions mentales, le blandinet leva finalement sa tête vers son camarade de fortune. Il émit tout d’abord un drôle de bruit, proche d’un croassement de corbeau. Misha posa deux doigts de sa main contre sa bouche pour retenir un possible pouffement. Le zèbre ne s’était pas attendu à cette… réponse ? Il serait déplacé de sa part de se moquer alors que le renardeau était toujours en proie à la méfiance et presque à la panique.

Reprenant son souffle pour se calmer, le blandinet finit par répondre une petite phrase, hésitante, mais claire. Il se présenta comme “San”, un élève de classe 1.

- Enchanté de même, je ne pensais pas croiser un classe 1 à une heure aussi tardive, ahah…

Sa réaction timide et réservé en serait presque adorable s’il n’était pas aussi paniqué. Misha profita du fait qu’on ne le regardait plus dans le blanc des yeux, pour observait son camarade au travers de la vision nocturne de son appareil photo. Il pouvait enfin mettre un visage distinct à San. Il sourit, satisfait avant de l’observait un instant en réfléchissant.

- Je vais aller jeter un coup d’oeil à côté. Tu peux m’accompagner si tu veux… J’imagine… Que tu risques de prendre peur au moindre bruit que je risque de faire en restant seul et aussi alarmé.

Misha tendis sa main, comme s’il lui proposait une poignée de mains solennel.

- Je ne vois pas grand chose dans le noir, sans mon appareil photo, donc l’idéal serait qu’on se déplace en sachant où se trouve l’un et l’autre… Ce serait idiot de tomber ou de se foncer dedans par mégarde… Après on n’est pas obligé de se tenir la main. Le bout d’une manche de veste suffira amplement.

Ne voulant pas le forcer à quoique ce soit, le zèbre gardait une distance de sécurité. Peut-être n’appréciait-il pas qu’on l’approche, ce que le noiraud comprendrait parfaitement, n’appréciant pas trop les contacts dont il ne connaissait pas la motivation.

- Une fois qu’on se sera assuré qu’il n’y avait rien, on sortira d’ici et chacun pourra rentrer chez lui. Ni vu, ni connu, on oublie cette soirée. Tu arriveras à rentrer tout seul chez toi ?

Misha essayait à nouveau, tant bien que mal, de détendre l’atmosphère pesante. Le renard s’était calmé et paraissait moins dangereux et paniqué qu’il y a quelques minutes… Mais le zèbre n’était pas à l’abri de coups de griffe ou de morsures involontaires.



@DDS
rédigé par San Shiroki le Mar 16 Oct - 21:43
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
L'équestre porta ses mains à ses lèvres, semblant se retenir de rire. Honteux, je me ratatina sur moi même. Il devait se moquer de moi. Oui, après tout, c'était la seule chose logique à faire. Qui avait encore peur du noir à cet âge, en plus d'être aussi stupide et pathétique ? Il ne pouvait que se moquer de moi et était dans son droit, voir même son devoir. De temps en temps, il faut rappeler aux déchets leur place...

- Enchanté de même, je ne pensais pas croiser un classe 1 à une heure aussi tardive, ahah…


Je levas vers lui un regard un peu terne avant de le voir me pointer de son appareil photo. Je reculas précipitamment. Le zèbre était-il e train de me prendre en photo pour pouvoir me faire du chantage plus tard, sous peine de quoi il diffuserait la photo et montrerait aux autres à quel point je suis pathétique ? Ma fourrure se hérissa lentement de nouveau tandis que je reprenais une position un peu animale, à quatre pattes, la bouche très légèrement entrouverte sur mes crocs. Un sourire satisfait apparut alors sur les lèvres du dénommé Misha, faisant encore monter d'un cran mon stress.

- Je vais aller jeter un coup d’oeil à côté. Tu peux m’accompagner si tu veux… J’imagine… Que tu risques de prendre peur au moindre bruit que je risque de faire en restant seul et aussi alarmé.


L'hybride tendit une main vers moi que je dévisageas anxieusement. Je ne veux pas être laissé seul, je ne veux pas rester ici, je ne veux plus rien entendre, plus rien sentir... Je lanças un petit regard suppliant qui parla de lui-même. Je ne savais sincèrement pas ce qui m'arriverait si l'on me laissait seul de nouveau. Les monstres reviendraient. Les choses cachées dans les recoins aussi. Les souvenirs remonteront et je serais à nouveau plongé dans le passé, couinant au sol pour quelque chose qui n'arrivera probablement pas. Enfin, qui sait... Zachary était assez tordu pour revenir me chercher dans le seul but de me replonger dans le désespoir. Après tout c'était un monstre sans coeur. Enfin, c'était certainement mon cas aussi... Je tendis une main chancelante vers le zèbre avant de la ramener vivement à nouveau contre mon torse. Je n'aime pas les contact physiques avec les hybrides, je n'ai jamais aimé ça, ça me mettait mal à l'aise, ne sachant jamais pour quoi exactement la personne me touchait. Qu'est ce que j'aimerais utiliser mon pouvoir à l'instant présent... Au moins, je serais fixé et saurais la réaction à avoir ! Mais il faisait bien trop noir pour que j'y voie quelque chose, même si j'utilisais mon don.

- Je ne vois pas grand chose dans le noir, sans mon appareil photo, donc l’idéal serait qu’on se déplace en sachant où se trouve l’un et l’autre… Ce serait idiot de tomber ou de se foncer dedans par mégarde… Après on n’est pas obligé de se tenir la main. Le bout d’une manche de veste suffira amplement.

Ainsi, c'était la raison de l'appareil photo. Je soupira de soulagement, de manière presque imperceptible avant de dévisager avec hésitation Misha, faisant des aller-retours entre ses yeux et sa main. Frémissant un peu et tremblant, j’avançai tout doucement ma main et agrippa le petit doigt de l'autre. Il était hors de question que je lui tienne la main et lui tenir un pan de vêtement serait un peu ridicule. Certains diraient que tenir un petit doigt l'était tout autant, mais j'étais trop effrayé pour réellement y penser. Je me releva sur des jambes tremblantes et, tout courbé par la peur, m'apprêta à suivre le classe 2, tout en lançant des regards aux alentours. Lorsque j'étais debout, c'était encore plus horrible. La pièce tournait autour de moi, les ténèbres m'enveloppaient, les bruits les plus simples devenaient oppressants et inquiétants... Instinctivement, je me rapprocha un peu plus de garçon, la queue profondément fichée entre les jambes et les oreilles plaquées sur mon crâne par la peur. Je ravala un sanglot, émettant simplement une sorte de bruit étranglé.

- Une fois qu’on se sera assuré qu’il n’y avait rien, on sortira d’ici et chacun pourra rentrer chez lui. Ni vu, ni connu, on oublie cette soirée. Tu arriveras à rentrer tout seul chez toi ?

J'hocha la tête, les yeux mouillés. Cela m'allait, cela m'allait complètement. Je n'avais clairement pas envie que qui que ce soit se rappelle de ma personne dans une situation aussi ridicule. N'importe qui se serait moqué. Qui avait encore peur du noir à dix-sept ans. Je réfléchis un instant à la question. Toutes les lumières du pensionnat étaient probablement éteintes et je n'avais pas mon portable, et donc ma lampe, sur moi. Traverser quasiment tout le pensionnat pour retourner à mon dortoir ? Je ne sais pas si je tiendrais le coup. Mais j'avais trop de fierté, et surtout j'étais trop embarrassé pour l'admettre à voix haute.

-J-je suis quand même capable de faire a-au moins ça...
Rencontre Nocturne ~ Feat Misha
rédigé par Misha Lewis le Jeu 25 Oct - 10:25
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Rencontre nocturne
@SAN SHIROKI Bibliothèque
Hésitant, San finit par agripper doucement le petit doigt de Misha. Le zèbre soupira de soulagement, on ne lui accordait pas encore une grande confiance, mais il y avait déjà un bon début. La réserve du blandinet lui rappelait celle d’un enfant apeuré. Un peu comme Misha… A une certaine époque… Quand on a besoin d’aide, mais qu’on ne sait pas à qui faire confiance sans craindre un coup de poignard dans le dos… Son regard s’adoucit. Le passé appartenait au passé, les ténèbres actuelles n’avaient plus ce genre d’emprise sur lui.

Misha sentait la peur s’émaner de San. Il tremblait et regardait de droite et de gauche, marchant péniblement dans les pas du noiraud. Qu’est-ce qui pouvait bien le mettre dans cet état ? Si seulement il en connaissait la source, il pourrait éventuellement aider le renard à se détendre un peu…

Couinant par moment, San finit par répondre qu’il serait capable de rentrer chez lui. Misha n’était pas spécialement convaincu, mais ne releva pas l’insécurité présente dans sa voix. Il se dirigea pour le moment, vers l’allée voisine, tenant son appareil photo en vision nocturne de sa main libre. Analysant ce couloir d’ouvrages, il remarqua un livre au sol. Ce devait être la source du bruit qui avait paniqué San tout à l’heure. Il leva l’appareil vers les étagères pour voir d’où le bouquin été tombé. Une pile de livres rangés à la va vite et bancale se présenta à lui. Ce n’était pas bien compliqué de faire le lien entre les divers objets…

Misha ramassa rangea un instant son appareil et ramassa le livre de sa main libre. Il le posa sur la fameuse pile et poussa cette dernière dans le creu de l’étagère, histoire que la chute de ces bouquins ne les surprennent pas de nouveau. Une fois fait, le zèbre se tourna à nouveau vers San, se voulant rassurant.

- Il n’y a rien de grave, juste un livre tombé par terre, annonçais-je doucement. Tout vit plus ou moins dans un bâtiment, rien n’est jamais complètement stable, donc rien d’étonnant qu’un livre mal posé finisse par tomber à cause de la gravité…. Enfin, il n’y a rien à signaler, on peut s’en aller…

Misha s’arrêta un instant, réalisant quelque chose. Il fouilla dans une poche de sa veste et sortit son téléphone portable.

- Je ne sais pas ce qui te met dans tous tes états et je ne sais pas qu’est-ce qui pourrait t’aider à aller mieux… Mais il est vrai que quand on est plongé dans le noir on est souvent sujet à des souvenirs qui nous mettent mal à l’aise ou à des sujets qui nous empêchent de dormir calmement… Mon téléphone n’a pas de lampe torche, mais peut-être que la lumière de l’écran te permettra de penser un peu à autre chose…

Le noiraud tendit son téléphone au renard polaire, l’écran allumé, espérant quand même que l’hybride n’enverra pas valdinguer à l’autre bout de la pièce.

- Il n’y a pas de honte à avoir peur de certaines choses, donc ne t’inquiète pas. Il faudra juste faire attention à ce que la lumière n’attire pas les pions ou quiconque du personnel, sinon ça va barder pour nous...



@DDS
rédigé par San Shiroki le Ven 26 Oct - 15:14
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Lorsque je vis le livre au sol je me sentis incroyablement stupide. J'avais été aussi effrayé par un simple livre ? Oh Contes et Légendes du Pays des Rouges-Gorge tu n'as pas idée d'à quel point je te hais en cet instant même. J'avais clairement honte et c'est en tournant aussi rouge qu'une tomate que je regardas Misha reposer le livre, de manière à ce qu'il ne retombe pas. Le zèbre se retourna alors vers moi et je regarda mes pieds, m'attendant à quelques moqueries. Après tout ce serait mérité,  j'avais failli pleurer pour un livre. Oh bon sang, je déteste ce sentiment d'insécurité, cette méfiance accrue que j'ai envers tout le monde et mon côté dépressif qui ressort énormément dès que je suis dans le noir.

- Il n’y a rien de grave, juste un livre tombé par terre. Tout vit plus ou moins dans un bâtiment, rien n’est jamais complètement stable, donc rien d’étonnant qu’un livre mal posé finisse par tomber à cause de la gravité…. Enfin, il n’y a rien à signaler, on peut s’en aller…


Je l'avais appris en cours mais je lui étais quand même reconnaissant de tenter de me rassurer. J'hocha vivement la tête en poussant un petit bruit d'approbation lorsque l'hybride noir et blanc parla de s'en aller. Je voulais partir d'ici, rentrer à ma résidence, me rouler en boule dans ma couette en allumant ma petite veilleuse et serrant ma queue contre moi à la manière d'une peluche. Je vis alors le garçon à la casquette s'arrêter soudainement avant de fourrer sa main dans sa poche et d'en ressortir son téléphone portable. Je lui lanças un petit regard intrigué, timide.

- Je ne sais pas ce qui te met dans tous tes états et je ne sais pas qu’est-ce qui pourrait t’aider à aller mieux… Mais il est vrai que quand on est plongé dans le noir on est souvent sujet à des souvenirs qui nous mettent mal à l’aise ou à des sujets qui nous empêchent de dormir calmement… Mon téléphone n’a pas de lampe torche, mais peut-être que la lumière de l’écran te permettra de penser un peu à autre chose…

Mon corps se raidit un peu. Il ne voulait pas savoir et je ne voulais pas qu'il le sache. Je m'étais promis de ne jamais le dire, à qui que ce soit. Et je comptais bien respecter cette promesse, quitte à en dépérir petit à petit. Car c'était pitoyable. Et que je ne voulais pas que les gens me regardent avec pitié. Ces souvenirs dont je n'arrivais pas à me débarrasser, qui me gardaient enfermé à mon passé, je les garderais pour moi, et ce jusqu'à ma mort. Le zèbre me tendit son téléphone allumé que j'attrapais délicatement, de peur de l'abimer. Je le collas presque à mes yeux, me douchant de lumière. Evidemment, l'appareil photo aussi en produisait mais ce n'était pas la même chose. Cela n'éclairait qu'un seul endroit à la fois et provoquait encore plus d'ombres effrayantes sur les côtés sans lumières. En revanche, si je ne regardais que le téléphone, bien que cela soit un peu douloureux pour mes yeux, j'étais sûr de ne rien voir d'autre.

- Il n’y a pas de honte à avoir peur de certaines choses, donc ne t’inquiète pas. Il faudra juste faire attention à ce que la lumière n’attire pas les pions ou quiconque du personnel, sinon ça va barder pour nous...

Je lui lanças un petit regard en coin avant de lui offrir un sourire crispé. Facile à dire quand on n'a peur de rien. En tout cas, il faudrait en effet faire attention aux surveillants qui étaient probablement en train de sillonner toute l'école afin d'être sûr que tous les élèves se trouvent bien dans leur résidence et ne soient pas en pleine balade nocturne. Ma main droite qui se trouvait sur le petit doigt de Misha se ressera et, de l'autre main qui tenait le portable, j'indiqua mes oreilles immaculées qui eurent un léger tressaillement.

-h-humm, j-je suis un renard a-alors j'ai une très bonne ouïe... S-si des gens arrivent, je les entendrais.

Sur ces mots je fichas de nouveau mes yeux sur l'écran et commença de moi-même à me diriger vers la sortie du kiosque, pas rassuré du tout. Mes yeux se trouvaient à mi-chemin entre l'écran et au dessus, me permettant de voir à peu près où j'allais. Ma queue s'enroulait et gigotait nerveusement dans tout les sens autour de mes jambes. Ce qui fit d'ailleurs que je mis de la fourrure partout, encore plus que d'habitude, le stress ayant toujours accentué la perte de fourrure. Je m'approchas de la porte et l'entrouvrit très légèrement, histoire de mieux capter les sons du couloir. J'entendis des bruits de pas passer juste devant nous et j'indiqua d'un léger mouvement de queue de ne pas bouger au zèbre qui se trouvait juste derrière moi. Les pas s'éloignèrent rapidement et le couloir retrouva son calme. J'engouffra timidement mon visage dans l'embrasure de la porte et... regretta aussitôt de l'avoir fait. Le couloir était plongé dans un noir total. Je poussas un petit couinement et retira vite ma tête, faisant un petit bond de quelques pas. Tentant de me donner un air un peu plus confiant, ce qui échoua, je déclaras.

-Euh, p-passe devant !
Rencontre Nocturne ~ Feat Misha


Halloween versioon !:
 
rédigé par Misha Lewis le Ven 2 Nov - 13:43
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Rencontre nocturne
@SAN SHIROKI Bibliothèque
Misha tourna légèrement la tête vers San lorsqu’il sentait la main du blandinet se resserait autour de son petit doigt. Il vérifia si quelque chose n’allait pas et constata qu’une grimace s’était dessinée sur le visage du renard. Levant légèrement le regard, San indiqua, de sa main qui tenait le téléphone, sa paire d’oreilles au sommet de sa tête. Il affirma que son hybridation lui permettrait de détecter la moindre personne circulant à proximité des deux garçons. Misha hocha alors la tête. Ce n’était plus à prouver, le renard percevait bien mieux les bruits nocturnes que le zèbre.

Ceci précisé, San se remit à fixer l’écran du téléphone. Il semblait absorbé par la lumière. Misha ne put retenir un léger sourire, non pas de moquerie, mais un simple sourire bienveillant. En taille, le blandinet était bien plus grand que le noiraud, mais la peur le faisait agir comme un enfant perdu. C’était adorable.

Nerveusement, le renard devança son camarade et se dirigea vers la porte de la bibliothèque. Il jeta alors un coup d’oeil dans l'entrebâillement de cette dernière… puis il se figea soudainement. San intima le silence à Misha, l’incitant à ne plus bouger. Quelqu’un devait certainement passer non loin… Le zèbre se figea à son tour, oubliant presque de respirer. Une fois le bruit évanoui dans la nuit, le renard tenta de sortir dans le couloir…. avant de faire immédiatement demi-tour, se ravisant. Apeuré, il couina et se cacha derrière Misha.

Respirant longuement, il demanda alors à son camarade de passer avant lui… Soit… Quelle galanterie bien sympathique de sa part…

Misha haussa des épaules et leva sa caméra, la vision nocturne le guidant toujours dans l’obscurité. Doucement, il s’engouffra dans le couloir sombre, tout en veillant à toujours tenir la main de San. Il serait fâcheux que ce dernier ne soit soudainement pris d’une crise de panique…. Misha ignorait si sa présence influençait la peur de San ou le rassurait.

Doucement, le noiraud s’avança dans les couloirs, longeant les murs et tentant de se remémorer le chemin à suivre pour sortir du bâtiment. Il n’avait pas encore atteint les escalier et ils progressaient à petite allure… Mais tout allait bien se passer. N’est-ce pas ?

A peine quelques mètres plus loin, Misha sentit comme une étrange sensation lui parcourir la main. Il sursauta en se rendant compte de la chose qui se baladait tranquillement sur lui, manquant de peu de laisser échapper son précieux appareil photo. Il aurait été bien embarrassant que l’objet ne se crashe par terre.

- Ah… Pardon, San, je viens de capter que c’est une petite araignée… Ca m’a surpris…

En effet, c’était une faucheuse au petit corps et aux longues pattes translucides. Maintenant qu’il connaissait la source de cette drôle de sensation, ça l’aurait presque chatouillé. Il secoua alors la main pour se débarrasser de la bestiole, ne se souciant guère de l’endroit où elle pouvait atterrir.



@DDS
rédigé par San Shiroki le Mar 6 Nov - 0:36
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Le zèbre commença lentement à s'engouffrer dans le couloir et je retins mon souffle. En même temps que la lumière se faisait devant moi, elle disparaissait derrière, ce qui était tout aussi inquiétant. Je me collas presque entièrement au dos et un peu au côté de Misha, trouvant une sorte de réconfort dans la chaleur que son corps dégageait, qui me permettait d'une certaine manière de ne pas trop m'égarer mentalement et de refaire une crise de panique à pleine puissance. Je n'aime pas toucher ou être touché mais présentement c'est un cas spécial que je vais exceptionnellement tolérer. Et puis j'avais bien vu que le garçon à la casquette ne me voulait aucun mal. J'aurais bien utilisé mon don mais il faisait trop sombre et de toute manière je n'aurais pas réussi à me concentrer suffisamment. C'était donc à l'instinct pur que je plaçais ma confiance entre les mains de Misha. J'espérais qu'il ne la briserait pas. Nous longions les murs, tels deux ombres et j'avais été obligé de détacher au moins un peu mon regard du téléphone afin de vérifier où j'allais. J'étais à l'affut du moindre bruit, mes oreilles neigeuses dressées sur ma tête, bougeant à la moindre vibration que je percevais, de manière instinctive. Je voyais les escaliers se rapprocher peu à de l'étrange duo que nous formions actuellement. Soudainement, le classe 2 sursauta et commença à s'agiter dans tout les sens, faisant valdinguer la lumière, rendant le couloir encore plus effrayant. Je couinas, et au même moment sentis quelque chose toucher mon bras, un peu à la manière d'une douce caresse, presque un chatouillis. Je poussas un léger cri et commença à me rouler dans tout les sens, clairement paniqué, les larmes coulant le long de mes joues. Dans le couloir, dans un petit chuchotis, il fut dit.

- Ah… Pardon, San, je viens de capter que c’est une petite araignée… Ca m’a surpris…

Je n'entendis même pas la phrase de Misha, qui s'éteignit dans mes cris. Enfin, plutôt couinements très aiguës. Tout ce que je voulais c'était me débarrasser de la chose qui touchait mon bras. Dieu sait ce qui se cache dans la pénombre. Au bout d'un moment, ne sentant plus rien sur mon bras, j'arrêtai mes couinements et me recroquevilla juste sur le sol en sanglotant. Je veux que ça s'arrête. Je suis fatigué de tout ça. Le noir, la panique, Zachary... Tout ça... C'est la faute de ce fichu frère ! S'il n'avait pas existé, ma vie n'aurait pas été un enfer à ce point ! P-pourquoi j'étais né blanc...? J4aurais pas pu naitre blanc et gris, comme tout le monde dans cette famille pourrie ?! En même temps que la panique, je sentais la tristesse et la colère s'emparer de moi. J'en avais marre d'être un trouillard, quasiment incapable d'engager une conversation. Pourquoi je pouvais pas être comme tout le monde ?! Au loin, je commençais à entendre des bruits de voix ainsi que de pas, qui se rapprochaient lentement mais sûrement, probablement attiré par tout le bruit que j'avais fais.
Rencontre Nocturne ~ Feat Misha Lewis


Halloween versioon !:
 
rédigé par Misha Lewis le Ven 9 Nov - 0:18
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Rencontre nocturne
@SAN SHIROKI Bibliothèque
Ce n’était qu’une fois l’araignée balancée derrière lui que Misha remarqua que l’état de San s’était empiré. Soudainement pris de panique, le renard blanc poussait de petits cris aigues, à moitié étouffés. Ce n’était absolument pas discret et la panique semblait le prendre de plus en plus. Il finit par s’accroupir, sanglotant et pleurant à chaudes larmes.

A la fois alarmé et inquiet, Misha se baissa au niveau de son camarade apeuré. Il ne savait plus trop quoi faire ni quel bon comportement adopter vis à vis de San. Il ne semblait pas très tactile, donc des câlins à la Aidan feraient certainement l’effet inverse. Cependant les simples mots ne semblaient pas suffisant. Que faire, que faire…

- San, ça va aller, je suis toujours là… Tiens bon, on est bientôt arrivé. Je pense que je vais plutôt te ramener jusqu’à ta résidence, j’ai bien peur que tu ne sois pas en état d’être seul actuellement… Mais s’il te plait, calme toi et reprend ton souffle. Je suis là…[:color]

Alors qu’il essayait de le rassurer, les oreilles de Misha se mirent à frémir, bougeant dans tous les sens. Il entendait, non loin, des murmures et des bruits pas. Deux individus se rapprochaient assez rapidement.

Il fallait agir rapidement. Alarmé, Misha regarda de tous les côtés en quête d’une échappatoire. Retourné à la bibliothèque leur prendrait beaucoup trop de temps et se cacher dans les creux formés en dessous des fenêtres restaient délicats. Son regard croisa, en revanche, une porte à demi-ouverte. Sans plus de réflexion, Misha pris brusquement le poignet de San, le forçant à se lever et à le suivre. Il se précipita vers la dite porte - qui, bizarrement n’était pas fermée à cette heure tardive - et s’engouffra dans une salle qu’il ne connaissait pas. A priori, ce devait être une salle de classe, en vue de sa configuration… Mais certaines silhouettes et meubles présents lui donnaient des allures de laboratoire.

Après avoir pris le soin de refermer discrètement la porte, Misha se glissa sous une table au fond de la pièce, embarquant San avec lui. Une fois à couvert, le zèbre soupira doucement avant de se tourner vers un renard au yeux larmoyant. Il leva les sourcils, inquiets de son état.

- Je sais que je viens de te brusquer, mais… chuchota-t’il le plus bas possible. Il faut que tu essayes de respirer calmement San. Inspire. Expire… D’ailleurs, essaye de respirer avec ton ventre et non pas avec ton torse, un peu comme tu dors en fait… Enfin…

Misha secoua la tête, les gestes en disaient bien plus que les mots. Le noiraud ferma les yeux et respira calmement, exagérant un peu son gonflement abdominal. Il inspire et expire paisiblement, bien que la nervosité restait présente dans son esprit.

- C’est une technique de relaxation, je suis certain qu’elle t’aidera autant qu’à moi, poursuivit-il toujours d’une voix basse accompagné d’un sourire qui se voulait rassurant. Par contre, je n’arrive plus à les entendre… C’est frustrant, j’espère qu’ils ne viendront pas… Non. Ils ne viendront pas. Tout vas bien se passer.

Malgré l’ambiance presque glauque de la salle de science, Misha tentait de rester positif. Ca le changeait tellement de ses habitudes….



@DDS
rédigé par San Shiroki le Dim 18 Nov - 14:31
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
J'étais enfermé la tête dans les genoux, ne voulant plus lever la tête pour tenter en vain de percer les ténèbres du couloir. Je ressentis donc plus que ne vit Misha s'accroupir à mon niveau, avec un air clairement inquiet. Il semblait perdu, désorienté, ne sachant comment réagir face à la masse blanche informe que je faisais sur le sol. Tentant visiblement de me rassurer, il dit.

- San, ça va aller, je suis toujours là… Tiens bon, on est bientôt arrivé. Je pense que je vais plutôt te ramener jusqu’à ta résidence, j’ai bien peur que tu ne sois pas en état d’être seul actuellement… Mais s’il te plait, calme toi et reprend ton souffle. Je suis là…

Mes yeux commencèrent à me piquer à nouveau les yeux. Pourquoi ce zèbre était aussi gentil et continuait-il de vouloir aider un poids mort comme moi alors qu'il aurait tout simplement pu s'enfuir ?! Personne n'aurait eu le temps de le rattraper, toutes les attentions auraient été portées sur le renard chouineur étalé au milieu du couloir... Mais malgré cela il était ici, accroupi avec moi, à tenter de me rassurer. Et comment je lui rendais ça ? En chialant et paniquant comme un enfant de trois ans ! Je devais me reprendre ! Je leva des yeux terrorisés et emplis d'hésitations vers le garçon. Aussitôt, j'aperçus les ténèbres autour de moi. Un sanglot étranglé réussit à franchir mes lèvres malgré ma tentative de le retenir. Soudainement, l'on saisit mon poignet et mon premier réflexe fut de pousser un petit cri qui se mua en grondement et je tentas de planter mes crocs dans la chair tendre de ce qui m'avait attrapé. A cause du mouvement, de la surprise et de la panique, je ne réussis qu'à l'effleurer brièvement du bout des canines et heureusement, car c'est à ce moment là que je remarquas l'identité de la personne. J'avais failli mordre le pauvre garçon à la casquette qui m'aidait depuis qu'il m'avait trouvé au hasard dans le kiosque ! La porte de la salle dans laquelle nous venions d'entrer fut refermée tout doucement par le zèbre et je tentas de calmer un peu les battements précipités de mon coeur. Je crois que je suis pas loin de faire une crise d'hyper-ventilation. Non, je me calme, allez, courage moi ! Misha nous glissa sous une table de la salle de science et je m'efforçai de ne pas regarder les silhouettes humaines disposées à chaque coin de la salle. Mon imagination, ma simple imagination... J'entendis alors un petit chuchotis d'une voix que je commençais à bien connaitre désormais.

- Je sais que je viens de te brusquer, mais… Il faut que tu essayes de respirer calmement San. Inspire. Expire… D’ailleurs, essaye de respirer avec ton ventre et non pas avec ton torse, un peu comme tu dors en fait… Enfin…


Mais c'est moi qui avais failli le mordre ! Le zèbre commença à mimer ses paroles mais je pouvais sentir la nervosité en lui et cela me fit un peu mal au coeur. Tout ça à cause de moi.

- C’est une technique de relaxation, je suis certain qu’elle t’aidera autant qu’à moi. Par contre, je n’arrive plus à les entendre… C’est frustrant, j’espère qu’ils ne viendront pas… Non. Ils ne viendront pas. Tout vas bien se passer.

Il avait accompagné ces quelques mots d'un petit sourire probablement rassurant auquel je répondis par une mine pensive. Je ne les entendais plus non plus. Ils s'étaient probablement éloignés ou avaient rebroussé chemin. Je tournas un tête probablement toujours aussi pitoyable vers l'équidé et lança d'une petite voix.

-T-tu sais... T'es pas obligé de t'embêter avec quelqu'un comme moi... Tu peux rentrer tout seul à ta résidence, au moins tu seras sûr de pas te faire attraper.... Et puis je pourrai me débrouiller seul.


Malgré cela, je tenta d'appliquer ses directives et de calmer mes battements de coeur ainsi que ma respiration. Cela marcha à peu près, et malgré les regards des silhouettes posés sur moi, je m'efforçais de les oublier. Tout va bien se passer, c'est ce qu'il avait dit non ? Ces silhouettes ne me veulent pas de mal, c'est simplement mon imagination. C'est seulement du plastique, il ne peut pas se mouvoir seul... Ils ne m'enfermeront pas dans une pièce sombre ou ne me roueront pas de coup, ne s'amuseront pas à me torturer mentalement et physiquement. C'est dans ma tête, tout est dans ma tête, tout va bien se passer... Inconsciemment, je m'étais un peu recroquevillé sur moi-même sous la table et ma respiration s'était à nouveau accélérée et je me retrouva bien vite légèrement haletant.
Rencontre Nocturne ~ Feat Misha


Halloween versioon !:
 
rédigé par Misha Lewis le Mer 28 Nov - 20:53
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Rencontre nocturne
@SAN SHIROKI Bibliothèque
Bien que la possibilité de se faire attrapper par un membre du personnel ne plaisait guère à Misha, voire l’angoissait petit à petit, le zèbre faisait de son mieux pour garder son calme. S’il commençait à paniquer à son tour, les deux hybrides ne pourraient certainement pas rentrer chez eux de suite. Il devait garder la tête froide et éviter de trop réfléchir… Dur dur pour une personne d’un naturel bien indécis.

Le regard ambré du noiraud se posa sur les oreilles de San et il haussa un sourcil en observant les deux petites paraboles blanches tournaient de droite et de gauche. Le visage du canidé semblait moins paniqué aussi… Peut-être entendait-il quelque chose ?

Pensant que le renard apporterait quelques informations sur leurs poursuivants, Misha attendait patiemment une réponse… qui n’arriva point. Au lieu de cela, le renard au pelage de neige lança une regard troublé et apeuré à son camarade. D’une petite voix, San proposa à Misha de le laisser seul, prétextant qu’il saurait se débrouiller de son côté.

Alors que le blandinet tentait désespérément de se calmer grâce aux techniques de relaxation évoquée par le zèbre, il finit tout de même par se recroqueviller petit à petit, haletant légèrement. Son discours, bien qu’honorable perdait instantanément la crédibilité qu’on pouvait lui accorder.

Misha baissa les yeux vers le sol, il ne pouvait pas faire grand chose hormi l’escorter jusqu’à sa résidence sans encombre. Son état l’inquiétait un peu… Mais bien sûr il ne pouvait rien faire pour l’aider à se sentir mieux.

Le noiraud serra les poings contre le sol froid et carrelé de la salle des sciences avant de sourire à nouveau à San.

- Je ne me sens obligé à rien, j’ai pris la décision de te venir en aide au moment même où j’ai franchi le seuil de la bibliothèque. Tu n’as pas à culpabiliser ou croire que tu es un poids mort, j’ai décidé de t’aider et j’assume mon choix…

Le noiraud baissa à nouveau le regard, se remémorant quelques passages désagréables de son enfance. Ignorer la souffrance de quelqu’un, c’était creuser la tombe de ce dernier.

- De plus… Ce ne serait pas juste de ma part de te laisser seul et dans cet état. Feindre l’ignorance n’a jamais aidé personne et n’aidera jamais personne. Pourquoi quand quelqu’un va mal, il faudrait détourner le regard ou s’acharner sur cette personne dans l’espoir de la faire disparaître ? On a le droit d’avoir des moments de faiblesse et d’être vulnérable… mais il faut aussi accepter qu’on veuille bien nous aider…

Misha se gratta l’arrière de la tête.

- Même si je sais que c’est difficile de se dire qu’on a besoin d’aide… Non pas par orgueil, mais… Dans tous les cas, tu ne m’embêtes pas. J’ai juste besoin de ta coopération et de ton sang-froid. Après cette mésaventure, tu seras content de retrouver ton lit douillet, ne t’inquiète pas.

A ces mots, Misha sortit du dessous de la table et invita San à en faire de même. La sortie n’était plus si loin et ils pouvaient l’atteindre rapidement, s’ils ne traînaient pas trop bien entendu. Alors que le noiraud se tourna pour tendre sa main à san et l’aider à se relever, il ne se rendit pas compte trop tard, dans la pénombre, que son bras venait de percuter le mannequin au ventre ouvert à proximité… qui s’écroula sur le zèbre dans un grand fracas, lâchant ses organes au passage.

- Aie, aie, aie…

Les dits organes en plastique cognaient le pauvre hybride avant de s’échouer bruyamment sur le sol. Certains roulaient par terre...

- Oh non, je ne vois rien, grimaça le zèbre. Fais attention à ne pas tomber !

Misha se pressa à ramasser quelques uns des objets et les remettait à la va-vite dans l’estomac du mannequin. C’était d’un glauque...




@DDS
rédigé par San Shiroki le Mar 4 Déc - 22:51
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Je vis du coin de l'oeil le zèbre baisser les yeux et serrer les poings. S'était-il finalement rendu compte que m'aider ne lui apporterait rien de bon et qu'il aurait la voie sûre s'il fuyait maintenant ? C-c'est une bonne chose ! tentais-je de me convaincre. Je ne peux pas lui en vouloir après tout. Je veux dire, on ne se connait même pas. Je ne suis p-pas triste du tout... pas le moins du monde ! Puis de toute manière, qu'est-ce qu'il pourrait m'arriver ? Je suis juste entouré de mannequins, de simples mannequins, ils ne peuvent pas me faire de mal, ils ne sont pas vivants. Le zèbre releva la tête avant de me lancer un sourire.

- Je ne me sens obligé à rien, j’ai pris la décision de te venir en aide au moment même où j’ai franchi le seuil de la bibliothèque. Tu n’as pas à culpabiliser ou croire que tu es un poids mort, j’ai décidé de t’aider et j’assume mon choix…

J'écarquillais légèrement les yeux de surprise avant de détourner le regard en rougissant légèrement. Même si je ne l'admettrais pas, il est vrai que ces paroles me touchèrent plus que je ne l'aurais cru. Malgré tout, je sais qu'elles étaient à moitié fausses, j'étais réellement un poids mort actuellement. Même sans être défaitiste il était simple de s'en rendre compte : j'étais dans l'incapacité de bouger ou de faire quoi que ce soit et c'était à Misha de me porter pour chacun de mes faits et gestes. Le garçon à la casquette baissa les yeux, l'air pensif, comme s'il se remémorait quelques mauvais souvenirs avant de reprendre à nouveau.

- De plus… Ce ne serait pas juste de ma part de te laisser seul et dans cet état. Feindre l’ignorance n’a jamais aidé personne et n’aidera jamais personne. Pourquoi quand quelqu’un va mal, il faudrait détourner le regard ou s’acharner sur cette personne dans l’espoir de la faire disparaître ? On a le droit d’avoir des moments de faiblesse et d’être vulnérable… mais il faut aussi accepter qu’on veuille bien nous aider…

Cela sentait clairement le vécu mais je ne posas aucune question là dessus. J'étais le type de personne qui respecte le passé de chacun, et qui n'ira que très rarement poser des questions dessus, et pas sans raisons. Je baissas légèrement la tête, pensant à ses paroles. Elles étaient logiques dans un certain sens, mais accepter de l'aide voulait dire faire de nombreuses concessions, lesquelles cependant dépendant du sujet à aider. Misha se gratta l'arrière du crane avant de finaliser son petit discours.

- Même si je sais que c’est difficile de se dire qu’on a besoin d’aide… Non pas par orgueil, mais… Dans tous les cas, tu ne m’embêtes pas. J’ai juste besoin de ta coopération et de ton sang-froid. Après cette mésaventure, tu seras content de retrouver ton lit douillet, ne t’inquiète pas.

En effet, demander de l'aide n'est clairement pas simple. Fierté, peur d'être rejeté, moqué, abandonné, délaissé, que les gens se rendent compte d'à quel point je ne suis qu'un cas désespéré, qui ne mérite plus d'aide, que l'on aurait dû abandonner depuis longtemps... Le noir m'aidait toujours à me rappeler qui j'étais réellement, il me servait à repenser au fait que je méritais tout le mal qui m'avait été fait. Pourquoi ? Cette question était devenue obsolète dans mon esprit depuis longtemps. Il n'y avait pas de pourquoi ou de comment, c'était un fait, aussi logique que l'eau mouille ou que le feu brûle. Ma coopération et mon sang-froid ? Ça me va. Étrangement, je me sentais clairement lucide même si quelque chose me semblait mort à l'intérieur. Mort ou... profondément enfoui ? Je ne sais pas. Peut être que je suis finalement devenu fou ? Avec toute la peur et la panique que j'avais éprouvé en moins d'une heure cela ne m'étonnerait pas. Je tournas mes yeux rouges et luisants vers mon compagnon avant de lui dire d'une voix faible et fatiguée.

-Tu es trop gentil pour ton propre bien.

C'était plus une constatation à voix haute qu'autre chose, elle avait naturellement franchi mes lèvres, sans même que je m'en rende compte. Le zèbre sortit finalement de sous la table et me tendit sa main pour que j'en sorte à mon tour. Alors que je m'apprêtais à l'attraper, je vis une silhouette basculer sur Misha, qui s'écroula au sol dans un grand fracas. Je ne pus retenir le couinement mi-surpris mi-effrayé qui franchit mes lèvres. Je vis au passage un flot de... je ne sais quoi, se déverser sur l'équidé.

- Aie, aie, aie…

Je me relevas immédiatement, alerte, prêt à en découdre avec la personne qui venait d'agresser mon sauveur. Le fait de me relever soudainement avec une table au dessus de ma tête ne fut pas une bonne idée. Il y eut une collision bruyante et je poussas un petit jappement de douleur avant de sortir de sous le meuble comme si de rien n'était, afin de mieux voir la situation. La voix du classe 2 me parvint alors, légèrement étouffée.

- Oh non, je ne vois rien. Fais attention à ne pas tomber !

Dans la pénombre effrayante, je pouvais voir la silhouette de l'un des mannequins sur le jeune homme. Le premier était en train de lui déverser ses entrailles et autre joyeusetés sur le visage, ce dernier tentant de les ramasser pour les remettre, sans s'apercevoir qu'ils retombaient aussitôt. Je ne pus empêcher le sourire puis le petit gloussement qui le suivit. C'était assez ridicule comme scène. Je m'accroupis au niveau des deux silhouettes, tentant de me focaliser sur ce que je voyais, d'oublier le reste. Je redressais le mannequin avant d'attraper un intestin en plastique plutôt flasque en main. Eew, ils avaient tenté au maximum de reproduire la texture originelle de ces répliques, et c'était malheureusement réussi. Seul manquait la chaleur et la sensation humide. Comment je sais la sensation que procure un intestin dans sa main ? Mais tout le monde le sait voyons ! ...non ? Peu importe. Je tentas de le remettre dans le corps mais je l'imbriquas mal et le long tuyau digestif chuta à nouveau sur le zèbre.

-A-ah, désolé...!

Ma phrase fut coupée par mon pied prenant appui sur le coeur ou le poumon, je ne sais pas trop, du mannequin. Je poussas un petit cri de surprise lorsque ce dernier roula sous mon pied avant de voler, me faisant perdre mon appui. Je poussas un petit cri de surprise avant de m'écraser de tout mon poids sur l'homme qui avait commencé à se relever. Ma queue atterrit en vrac, comme moi et je ne savais plus où j'étais, sur quoi j'étais et comment j'étais, hormis que tout ceci avait un rapport avec Misha.
Rencontre Nocturne ~ Feat Misha


Halloween versioon !:
 
rédigé par Misha Lewis le Ven 14 Déc - 23:33
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Rencontre nocturne
@SAN SHIROKI Bibliothèque
Légèrement pris au dépourvu par la situation, Misha tenta de remettre les organes en plastique à leur place d’origine, dans l’abdomen inexistant du mannequin. San, qui venait tout juste de sortir du dessous de la table après le petit accrochage du zèbre, vint aider son camarade en plaçant quelques éléments à son tour. Le noiraud était perplexe quand à la tentative du blandinet de caser l’intestin du mannequin… Enfin, il n’y avait pas le temps de faire attention au détail, tant que les organes tennaient au sein de cet objet humanoide et morbide, c’était tout ce qu’il demandait.

Malheureusement, les dits intestins bien instables rangés par San glissèrent pour venir s’échouer sur Misha. Ce dernier émit un petit couinement, ne s’attendant pas à recevoir un coup sur le sommet du crâne et les oreilles. Ce n’était pas très agréable… D’ailleurs les organes, bien qu’en plastique, avaient une textures proches du réel… De quoi faire frémir le noiraud jusqu’à l’échine.

Le zèbre tourna alors la tête vers le renard polaire lorsque celui-ci s’excusa de sa maladresse. Il ne s’attendait absolument pas à ce que son camarade piétine un organe et s’effondre sur lui de tout son poids. Misha fut prit par surprise et n’eut pas le temps de réagir face à ce nouvel assaut, finissant aplati contre terre.

Heureusement, Misha n’était pas tombé de toute sa hauteur et par conséquent, son dos n’avait pas encaissé un choc trop violent qui lui aurait démoli la colonne vertébrale. Il y avait plus agréable comme situation, mais au moins, à part quelques bleus, il ne craignait rien. Avec San étalé sur lui et les organes, brillant aux faibles rayons lunaires, éparpillés autour d’eux, la scène paraissait bien comique et absurde…

Misha leva un peu la tête et ouvrit un oeil doré, perdu.

- C-Ca va, rien de cassé San ? gémit-il, incapable de mouvoir autre chose que ses mains et son cou. Ne panique pas, hein… Il n’y a rien eu de grave, tout va bien…

Le zèbre tenta d’anticiper une prochaine crise, ni lui, ni San n’avait besoin de cela actuellement.

- Tu as fait une sacrée chute, pas sûr que tout ceci ne trahissent pas notre position… Je pense qu’on devrait laisser les affaires en l’état et partir au plus vite. On risque de perdre du temps et de se faire attrapper à s’obstiner à tout remettre en place…

Je jetais un coup d’oeil à l’une des portes de la salle de classe, méfiant.

- Les veilleurs ne sont pas stupides, ils savent qu’il y a des étudiants - en l'occurrence, nous - qui traînent dans l’établissement. Ils risquent de revenir par ici…

Mon attention se posa à nouveau sur les organes au sol.

- Puis… Honnêtement… Je doute qu’on nous fasse un procès parce que le mannequin s’est vidé de ses organes…. Dépêchons-nous. La sortie n’est vraiment pas loin, en marchant vite, tu n’auras même pas le temps d’avoir peur…

MIsha essaya vainement de bouger. San n’était pas si lourd en soi, mais il était très grand et l’empêcher de faire quoi que ce soit, notamment de se lever. Un sourire un peu embarrassé s’esquissa sur le visage du zèbre.

- Par contre… I-Il faut vraiment que tu te relèves… N’oublie pas de respirer si tu as peur…




@DDS
rédigé par San Shiroki le Sam 29 Déc - 20:32
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
Noblesse
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)
. :
Inscription : 18/04/2018
Messages : 117
Clochettes : 476
Avatar : Xerxes Break - Pandora Heart
Occupation : Classe 1 (sixième année)

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Je restas là quelques secondes, perdu, ne sachant plus où j'étais. Je pus voir que Misha était dans le même état lorsqu'il leva la tête et me fixa légèrement, me lançant un regard perdu, désorienté. Il gémit légèrement, probablement écrasé sous mon poids.

- C-Ca va, rien de cassé San ? Ne panique pas, hein… Il n’y a rien eu de grave, tout va bien…

J'inspirais profondément et planta mes yeux droit sur un endroit aléatoire de son corps. Si je ne regardais pas ailleurs, c'est comme s'il ne faisait pas noir pas vrai ? Je ne suis pas entouré par le noir, seulement une lumière un peu tamisée... Et puis il n'y a rien dans le noir, ce sont justes des inventions de mon imagination. Tout en tentant de me persuader, j'écoutais le zèbre d'une demie oreille.

- Tu as fait une sacrée chute, pas sûr que tout ceci ne trahissent pas notre position… Je pense qu’on devrait laisser les affaires en l’état et partir au plus vite. On risque de perdre du temps et de se faire attraper à s’obstiner à tout remettre en place…

J'hocha la tête, légèrement inquiet. Il manquerait plus que les surveillants se ramènent, ce serait bien ma veine. Je pouvais toujours tenter d'alléger la punition de Misha avec des mensonges mais pour moi, ce serait une autre histoire. Enfin, le mieux c'était de pas se faire attraper du tout. J'entendais les bruits de pas de l'étage supérieur qui semblaient chercher et les éclats de voix me parvenaient très faiblement. Malgré le fait que je ne comprenais pas leur propos, je savais avec certitude que cela n'annonçait rien de bon pour nous. Je vis le zèbre, sourd aux bruits d'en haut, lancer un regard méfiant vers la porte.

- Les veilleurs ne sont pas stupides, ils savent qu’il y a des étudiants - en l'occurrence, nous - qui traînent dans l’établissement. Ils risquent de revenir par ici…

Il lança un autre regard, en direction du mannequin cette fois. Ce dernier était toujours au sol, ses organes étalés sur le carrelage glacé. Cela devait être une vue bien morbide...

- Puis… Honnêtement… Je doute qu’on nous fasse un procès parce que le mannequin s’est vidé de ses organes…. Dépêchons-nous. La sortie n’est vraiment pas loin, en marchant vite, tu n’auras même pas le temps d’avoir peur…

J'esquissai un semblant de sourire. C'est vrai que ce n'était pas le mannequin qui allait se plaindre. A moins que quelqu'un l'anime à l'aide d'un don, et là encore je ne pense pas... A moins qu'il soit en réalité très rancunier ? Euh, peu importe. Oui, il fallait que nous y allions. Rentrer à la résidence, se rouler en boule dans son lit, dormir. Cela me semblait être une merveilleuse idée. Je sentis alors l'autre bouger. Du moins tenter de bouger. Je sentis la légère gêne du zèbre et rougit légèrement embarrassé. J'avais oublié que j'étais en train d'écraser l'équidé sous mon poids.

- Par contre… I-Il faut vraiment que tu te relèves… N’oublie pas de respirer si tu as peur…

Prenant une teinte un peu plus rouge, je bégayais, tentant de me relever dans la gêne, la précipitation et le noir.

-Oui, oui, t-tout de suit-aaah !

Je ne sais pas trop dans quel organe je m'emmêlais mais je glissa à nouveau et atterrit de nouveau sur Misha. En plein ventre. Heureusement je n'avais pas eu le temps de réellement me lever, j'étais sur les genoux quand j'étais tombé à nouveau. Donc normalement, je ne lui avais pas fais mal. Je lui étais juste tombé dessus telle une girafe qui exécute ses premiers pas, pleins de grâce, d'aisance et d'élégance... Cherchez l'ironie. Vous l'avez trouvé ? Super, moi je l'ai senti. Je gradua à nouveau dans l'échelon de la tête rouge tomate et me confondis en excuses, tentant à nouveau de me relever.

-A-ah, d-désolé ! J-Je suis vraiment désolé, p-pardon, excuse moi...


Je sentis une douleur irradier dans ma cheville droite et ne put retenir une petit grimace de douleur. J'eus une légère pause avant de chercher de quoi m'appuyer, discrètement. Je ne voulais pas que le zèbre le remarque. Je l'embêtais déjà assez comme ça avec ma crise de panique, si en plus je dois l'embêter parce que pauvre petit renard s'est fait bobo au pied... Non merci. Je m'appuyas sur la table la plus proche et me releva, avant de me diriger vers la sortie de la salle, les yeux mi clos, afin de limiter au maximum mon champ de vision. Comme ça je ne vois presque pas qu'il fait noir. La main sur la poignée, je lanças un petit.

-O-on ferait mieux de se dépêcher...
Rencontre Nocturne ~ Feat Misha


Halloween versioon !:
 
rédigé par Misha Lewis le Ven 4 Jan - 1:17
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 196
Clochettes : 554
Avatar : Shuichi Saihara (Danganronpa v3)
Occupation : Classe 2

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Ton petit résumé:
avatar
Rencontre nocturne
@SAN SHIROKI Bibliothèque
Ne pouvant rien faire de lui-même à cause de la taille du canidé qui l’avait plaqué au sol quelques instants plus tôt, Misha se contenta d’attendre que San ne se relève. Ce dernier, extrêmement gêné comme on pouvait l’entendre à sa voix couinante, se leva le plus rapidement possible, acquiesçant à la demande du zèbre. Respirant longuement, Misha se sentait enfin libéré. Il pensait être libre à nouveau de ses mouvements, s’imaginant bientôt dans son lit à rire de cette soirée mouvementée.

Enfin… Cela ne restait malheureusement pour lui et pour le moment, que de simples pensées. Un bruit peu rassurant atteignit les oreilles de l’équidé et une douleur s’empara de son abdomen : San vint lui tomber dessus une nouvelle fois, ses bras prenant appuie contre son ventre. Ca lui faisait mal, très mal. Ce n’était pas agréable.

Misha étouffa un cri de surprise, mais surtout de douleur, tandis que le renard s’excusait platement de sa nouvelle maladresse. Doucement, il se retira à nouveau du noiraud, évitant de trébucher une nouvelle fois. Il fallut un petit moment au zèbre pour calmer ses douleurs soudaines et se relever. Il avait le dos en compote et sa main sur le ventre lui donner l’illusion de pouvoir maîtriser ses quelques remontées désagréables. San ne s’était pas loupé ce coup-ci et la douleur avait du mal à passer… Mais comment lui en vouloir dans une situation pareil. On y voyait rien… Et puis, le plus important restait de sortir du bâtiment une bonne fois pour toute.

Les bruits de pas irréguliers de San intriguèrent le noiraud. S’était-il fait mal ? Pourquoi semblait-il marcher bizarrement ? Il ne semblait pas avoir une pareille gêne tout à l’heure - hormis ses phobies. Une fois debout, Misha se pressa jusqu’à la porte de la salle de science, devant laquelle San l’attendait, lui conseillant le fait qu’ils devaient se dépêcher. Misha hocha la tête. Oui, c’était vrai… Ils devaient faire vite… Même si le mal de ventre de passer pas, même si San ne pouvait pas courir… Légèrement courbé et toujours une main au niveau de l’estomac, Misha posa son autre main sur celle de San pour ouvrir la porte. Il sortit rapidement de la pièce et jeta un coup d’oeil au couloir vide. Il n’y avait personne et aucun bruit alarmant. Il était grand temps de prendre la poudre d’escampette.

En quelques pas et avec une grande discrétion, Misha ne se rendit pas compte qu’il venait de distancer San. Il écarquilla les yeux, ne s’attendant point à ce que son camarade soit autant à la traîne, aussi près du but. Misha retourna alors sur ses pas, inquiet. Il redoutait une autre crise de panique, mais le visage de San n’était pas déformé par la terreur comme tout à l’heure.

- San ? l’appela-t-il tout simplement, sans réellement attendre de réponse.

Le noiraud remarqua que le blanc avait du mal à avancer. Le renard s’était définitivement fait mal. Cela ne semblait pas si grave à vue d’oeil, mais devait assez faire mal pour empêcher le jeune hybride d’avancer librement S’épargnant l’habituelle question du “ça va ?”, le zèbre passa un bras sous celui de San, le guidant de telle sorte à ce qu’il puisse prendre appuie sur lui. Dans un dernier soupire, Misha rassembla son courage et emmena San jusqu’à la porte d’entrée de l’établissement. Heureusement, personne ne se mit au travers de leur route. Misha poussa d’une épaule la lourde porte d’entrée. Le froid le fit frémir et s’engouffra dans le hall du pensionnat.

Ils étaient enfin dehors.


Néanmoins, il n’était pas encore temps de dire ouf. A demi-épuisé, Misha emmena San un peu plus loin, sans lui adresser un mot. Il était concentré sur sa tâche et sa promesse : ils allaient bientôt rentrer chez eux. Une fois hors de portée de vue, Misha retira doucement le bras de San, faisant attention à ne pas le laisser s’effondrer par terre - ce serait dommage qu’il s’écroule une troisième fois. Misha respira longuement tout en finissant sur un long soupire. Il leva la tête vers le ciel, essoufflé.

- Oh purée… J’en peux plus… C’est bon, on est enfin sortie…. Aaaah…. laissa-t-il échapper tout en observant une dernière fois les étoiles. Est-ce que ça va ? Si tu as mal quelque part, n’hésite pas à me le dire, j’irais chercher une infirmière… Mais avant ça, je vais te raccompagner à ta résidence… Où habites-tu ?...

Il finit par se laisser tomber doucement sur le fessier, au sol, croisant les bras.

- En fait, temps mort. Juste deux secondes… Le temps de reprendre mon souffle…

Le minois du zèbre se leva à nouveau vers les étoiles, comme absorbé. Un rire léger lui échappa.

- Tu parles d’une soirée… Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu une petite dose d’adrénaline. Mine de rien, ça fait du bien, ahah… C’était fastidieux, mais merci…

Il sourit tendrement à San.

- Merci d’avoir réussi à rester calme jusque là. Tu as été super, San. Tu peux être fier de toi. Même si tu m’as explosé le ventre, ahah…

Et il rit de nouveau. Peut-être était-ce le stress qui ressortait malgré lui.



@DDS
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: pensionnat :: hall - secretariat :: kiosque-
Sauter vers: