La revanche est un plat qui se mange froid Chapitre 2 ( feat Sasori )

rédigé par Patience E. Godhand le Dim 8 Juil - 23:01
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
Roturier
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



La revanche est un plat qui se mange froid
Chapitre 2


Je me souviens encore de cette soirée au restaurant. Et je me souviens encore plus du prix du pressing pour récupérer ma robe. Je me rappelle également ce matin là, où, j'ai loupé tant de fois mon téléphone sonné, qu'à mon réveil, je me suis dépêchée pour enfiler un jean et un chemisier en dentelle blanc et une paire de mocassin. C'est facile et rapide à revêtir. Dans le sac du magasin où j'ai acheté ma robe, je l'ai remise à l'intérieur prête à sortir pour l’emmener au pressing. Au vol, j'ai pris une enveloppe, du papier et un stylo et mon sac à main de la soirée. Même pas le temps de me prendre un café pour la route, je suis sortie, la tête dans le guidon, mal coiffée, et non démaquillé de la veille.

Sur le chemin, je passe mes griffes dans mes cheveux, pour essayer de recoiffer ma chevelure, et dompter quelques mèches rebelles qui rebiquent. Du moins j'aurai essayer. Ce satané Sasori a tout intérêt à être dans les parages. Je suis capable d'attendre, cela n'est pas un problème, c'est juste que je ne suis pas matinale quand je n'ai pas bu mon café. Et encore moins quand je n'ai pas eu le temps de prendre une douche. Mais avant de passer au restaurant, la priorité reste ma robe. Le vin tâche énormément les habits. J'espère qu'elle s'en sortira. Confiant ma robe de soirée, je m'installe sur le coté pour écrire une '' invitation '' à Sasori, comme il l'a pu me le faire.

Patience Efira Godhand a écrit:
Mon très cher Sasori,
La soirée d'hier restera gravée dans ma mémoire avec tous les chamboulements qu'elle a engendrée. Mais je reste tout de même sur ma fin. Je me suis fais avoir en beauté, et cela je ne peux le tolérer. Vous avez voulu jouer avec moi. A mon tour de poser mes propres règles. Si vous êtes un si bon cuisinier, le serais vous tout autant dans la confection de potions ? Je vous attends en fin de semaine de cours. Les heures supplémentaires, je ne les compte plus.
A très bientôt

Devant le restaurant, c'est à mon grand étonnement que le scorpion attend contre le mur. Au moins, il a l'air plus en forme que moi. Je me tiens face à lui, enveloppe tendue, sans un mot, juste le regard de braise refroidit par sa disparition d'hier soir. Les clés et l'enveloppe remise, je tourne les talons et retourne chez moi me ressourcer et me reposer. Cela me fera le plus grand bien.  

Plusieurs jours se sont écoulés, je jour J est arrivé. J'ai eu le temps depuis pour récupérer de ma soirée. Une tenue toujours impeccable : Jeans slim un peu troué sur les genoux avec un haut à manche longue écru à col rouler, et des bottes couleur camel plates. Les cheveux coiffées, le visage au naturel, il ne me reste plus qu'à attendre que mon '' invité '' se présente à l'heure du rendez vous.  Certains élèves tardent à quitter la salle de classe, mais je les laisse prendre leur temps. Puis ils sont dans la discussion, en me posant des questions auxquelles je leurs réponds. Une fois les élèves parti, je retire mes lunettes de lecture de mon nez, les pose sur le bureau, et range mes papiers. Le bruit de la porte qui s'ouvre attire mon attention, et me fait lever le regard en cette direction. Le voilà donc l'élève que j'attendais pour son cours particulier.

codage par LaxBilly

rédigé par Sasori Darcreos le Mar 17 Juil - 22:30
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
Royauté
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar



« La revanche est un plat qui se mange froid »


Tu prenais ton temps. D'une part parce que tu voulais faire languir un peu Patience et d'autre part... Eh. Non en fait. Seul le fait de faire patienter, ironiquement, ta collègue te faisais ralentir le rythme. Pourtant tu n'étais jamais en retard. Education stricte oblige, tu savais arrivé avec un marge d'avance suffisante à chaque rendez-vous. Et tu étais toujours le premier a arriver en cuisine généralement. Mais pas ce soir. Pour une fois.

Tu boutonnes ta chemise blanche, presque au ralenti, constatant d'un sourire narquois que tu étais en pleine forme. Enfin, selon ta vue et ton miroir. Il ne fallait pas moins que soigner son apparence avant une telle rencontre. Elle avait bien fait l'effort de son côté la dernière fois, non ? Tu ricanes au souvenir. Elle l'avait un peu regretté aussi.

Mais ce soir, tu ne tirerais pas les ficelles. Enfin si, tu essaierais forcément de tirer dessus si elles te passaient sous le nez. Mais pour le moment, tout ce que tu avais étais une carte d'invitation. Avec le défi écrit noir sur blanc. Et pourtant, tu savais que cela ne se passerait pas exactement comme tu pouvais le prévoir. Alors pourquoi essayer ? Tu profiterais bien de la soirée, la dernière avait été si... marquante.

Tu passes une main dans les cheveux, attrape une veste que tu jettes sans cérémonie sur ton épaule et sors de ton appartement. La soirée était belle. Mais fallait-il espérer faire un tour à l'extérieur en bonne compagnie ? Juste avec la politesse d'un prétexte de raccompagnement ? L'idée est séduisante, tu la gardes dans un coin.

Perdus dans des pensées distraites, tu arrives enfin au lieu de tout les défis. Une salle de cours. Encore une fois, ironique pour deux adultes de l'institut... Tu te demandais si l'académie consentait à être le lieux de ces affrontements bon-enfant après la sortie des cours. Bah, pour le peu que ça te dérangeais...

Tu pousses la porte, tu n'as que cinq minutes de retard sur l'heure prévue. Dommage, cela aurait été peut-être plus drôle avec plus. En attendant, et sans un mot, tu adresses une salutation de la tête au professeur des lieux avant de t'asseoir à un bureau du premier rang. Pas dérangé pour un sou d'être en terrain ennemi.

- Voilà qui pourrait me rendre nostalgique... Cette salle n'a pas beaucoup changer depuis mon passage en ces lieux, tient. Enfin, je me doutes que cette nostalgie s'arrêtera à l'endroit...

Tu es relaxé, peut-être un peu trop, bien que tu n'ai pas encore réellement affronté du regard ta chère Patience. Ces petites joutes muettes, duels de regards qui ont été le fil rouge de vos précédentes rencontre en soi. Pas encore non. Tu prenais ton temps. Il faut bien en profiter...


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

rédigé par Patience E. Godhand le Ven 20 Juil - 20:42
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
Roturier
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



La revanche est un plat qui se mange froid
Chapitre 2


Les yeux rivés sur l'arrivée de mon invité celui ci semble à l'aise et pas dérangé pour un sou de s'installer à un bureau d'élève, juste en face du mien. Sasori aborde les mêmes airs qu'un étudiant arrivé en retard pour son heure de cours, en faisant comme si de rien n'était. Je regarde l'horloge suspendue dans la salle de classe, pour me surprendre moi même, que oui en effet, il est en retard de quelques minutes. Mais je n'ai pas fait attention à l'heure, trop absorbée à discuter avec mes élèves et par le rangements de mes papiers traînant sur le bureau. Je n'ai pas été vigilante, il ne sera donc pas puni pour cela. Et pourtant j'ai en horreur les retardataires.

Pour Sasori cette salle semble inchangée. Lors de mon retour du monde des Humains, c'est l'inverse que j'ai ressenti en explorant les salles de cours et les locaux de l'école. Tout a changé. La seule chose qui ne semble ancrée dans les murs, c'est cette atmosphère douce et bienveillante qui règne au sein de cet établissement. Je me sens comme chez moi ici. Je me sens bien. Si ces lieux le rende nostalgique, ils ont pour effet de me rendre heureuse et sereine.

Les coudes posés sur la table, les mains croisées venant se placer sous mon menton, ce n'est pas un adulte qui se dresse face à moi mais un enfant. Un enfant qui aime jouer et provoquer les autres, à l’occurrence me provoquer. En regardant plus attentivement l'ensemble de son corps, je constate que mon collègue s'est bien apprêté. Il était écrit noir sur blanc sur l'invitation le titre du ''jeu''. Pourquoi avoir pris soin de se faire propre et présentable ? Faire des potions en chemise blanche, ce n'est pas le plus conseillé. Les tâches c'est tenaces, je sais de quoi je cause. Je ne dit pas que cela ne lui va pas, au contraire, mais je l'imaginais plus avec des vêtements basiques, style jean basket et tee shirt simple.

- " Ouvrez votre livre à la page 21. Si vous n'avez pas emmené votre matériel, des livres sont à disposition au fond de la classe dans l'armoire "

Bien entendu je sais très bien qu'il n'a rien pris avec lui à part son culot et son audace. En attendant que l'élève dissipé prenne ce dont il a besoin et revienne à sa place, j'ouvre mon propre bouquin à cette fameuse page. L'intitulé de cette leçon est le suivant '' Antidote : Lutter contre le poison ''. Tous les effets du poison y sont décrits. Mais cela, je ne pense pas en apprendre d'avantage au Scorpion. Il en connait déjà un rayon sur le sujet.  

- " Sasori pouvez vous me dire quels sont les ingrédients dont nous avons besoin pour la confection d'un Antidote .... en utilisant vos connaissances, sans regarder d'abord la recette. Vous devez encore avoir quelques souvenirs de vos cours de potion quand vous étiez assis ici, à cette même place en étant étudiant dans le passé "

Est ce que c'est cruel de faire travailler le cerveau d'un Scorpion pouvant se mordre la queue ? Oui. Et je dois avouer que c'est très amusant.

Ingrédients:
 

codage par LaxBilly

rédigé par Sasori Darcreos le Dim 29 Juil - 20:32
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
Royauté
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar



« La revanche est un plat qui se mange froid »


Comment pouvais t'elle te considérer ? Estimait-elle que tu avais été un bon élève ou un élément perturbateur au sein de ces quatre murs ? Ça remontait à loin tout ça. Mais depuis que tu t'intéressais à la cuisine tu avais eu le geste pour faire quelques mixtures. Bon en pratique, assez mauvais sur la théorie. Comme dans pas mal de matière en fait.

En revanche, à l'opposé, tu te demandais si ses élèves l'appréciait elle en tant que professeur. Elle adoptait un ton assez sec et professoral en cet instant, mais nul doute qu'il s'agissait d'un acte qui pouvais t'être destiné. A moins que ? Tu aurais peut-être du espionner en doute une de ces classes tiens, ça aurait pu être drôle.

Et bien sûr, elle l'interrogeait gratuitement. Tu avais presque envie de te lancer dans une fausse plainte, que c'était toujours toi et que tes petits camarades n'étaient jamais interrogés eux. Mais le foutage de gueule serait peut-être trop direct. En balançant cette idée au fond de ton esprit, tu faisais tourner la question un peu.

- Et bien c'est très simple. Vous commencez par préparer un chaudron, qu'on rempli d'eau. Puis on prépare ses ustensiles. Et ensuite on attends patiemment de savoir quel poison ou quelle toxine on doit traiter ? Je ne suis pas au courant d'un remède universel personnellement. Et puisque je ne suis pas en droit de lire cette page...

D'un regard simple tu scrutes dans ta paume la fameuse fiole, centre du débat. Pas vraiment pour la considérer en tant que telle, mais juste pour que Patience comprenne que le trophée était également de la partie. Par contre, ton sourcil tiqua un instant en y pensant. Peut-être que tu aurais préparer ton anti-venin au préalable. On sait jamais, les accidents...

- Mais bon, en toute honneteté, lire l'intitulé, voir même la recette, ne me serais pas d'une grande aide. Ma mémoire n'a pas conservée grande trace de la plupart de mes cours, heureusement.

Tu souris, prétextant l'ignorance en n'en pensant pas moins. Evidemment qu'il te restait de ces connaissances. Tu avais mit au point toi-même le contre poison à ton venin. Mais puisque tu ne savais que ce qui tournait autour de celui-ci, faire démonstration de tes idées n'allaient qu'aiguiller Patience dans sa curiosité. Lui donner un tel avantage ? Mauvaise idée...


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

rédigé par Patience E. Godhand le Lun 30 Juil - 20:12
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
Roturier
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



La revanche est un plat qui se mange froid
Chapitre 2


C'est drôle. Mais je m'attendais à ce qu'il me réponde. Qu'il aurait pu se souvenir de tout cela. Mais je l'ai peux être surestimé, c'est fort possible. Mais ce n'est pas grave. Un professeur est là pour enseigné à ses élèves, pour transmettre son savoir et ses connaissances. Préparer un antidote reste la base de l'enseignement dans les potions. Ce n'est pas tant la confection qui est difficile, ce sont les ingrédients. En cours préparatoire les élèves ont tous à disposition par mes soins. Donc en soit, je pars sur une difficulté facile pour Sasori. On va dire que ma gentillesse me perdra, surtout face à tant de prestance et de charme.

Sasori est vraiment charismatique, comme imperturbable. Je vois bien, que dans le creux de sa main, est tenu l'objet de convoitise que je désire tant depuis assez longtemps déjà. Mais un professeur ne se laisse pas déstabiliser face aux tentations qui me sont tendus. Tout vient à point qui sait attendre, comme le dit si bien le diction. C'est donc comme si de rien n'était que je prends très au sérieux ma position d'enseignante.

- " Pour la confection d'un antidote il n'y a rien de plus simple mon cher : une herbe dite médicinale, et une herbe dite curative. Ce sont les deux éléments clés pour la confection de cette potion. Il suffit juste de suivre les instructions à la lettre, comme une recette de cuisine. Vous devriez vous sentir à l'aise dans ce genre d'exercice. Après tout la cuisine et les potions sont deux domaines qui se rapprochent "

C'est en m'avançant vers l'assise de mon nouvel élève, que je prononce ces mots, en effectuant le tour de sa place. Certains professeurs restent assis à leur bureau en énumérant leur leçon. Je suis de ceux qui ne tienne pas en place, longeant chaque rangée, m'approchant de chaque élève, pour voir s'ils suivent attentivement, ou pour vérifier si certains ne se sentent pas en difficulté pendant l'heure de cours. En aucun cas je ne reste immobile. J'ai horreur de cela. Je me pose déjà assez à un bureau pour lire ou pour corriger des fiches.

- " Vous l'aurez donc compris mon cher, nous allons nous tuer à la tâche pour préparer cet antidote. Et le mieux, c'est d'aller chercher les dit ingrédients ..... non disponible dans cette salle. La réserve de plantes a étrangement chuté avec les examens. Il nous faudra donc aller nous les procurer nous même "

Fort heureusement que quelques plants résident dans la serre de l'école. Le personnel en botanie s'en occupe très bien. Quand les stocks commencent à baisser, je me rends en profonde foret pour aller chercher ce qu'il me faut. Mais je ne voudrais pas faire subir cette lourde responsabilité à Sasori, enfin pas pour le moment. Je n'ose pas être aussi rude que lui. A ma place, il m'aurait envoyé au cour des bois pour cueillir ces herbes. Mais on est différent tout les deux, les opposés s'attirent à ce qu'on dit.

Enfilant ma veste couleur camel, et ma besace de '' druide '' comme j'aime l'appeler, j'invite Sasori à se lever et à me suivre jusqu'au jardins. Avoir ses outils avec soi c'est essentiel. Il ne devra pas cueillir ces plantes avec les mains, comme les enfants s'amusant à ramasser des pâquerettes dans les jardins pour en faire des bouquets, et les offrir à leurs amoureuses ou à leur mères.

codage par LaxBilly

rédigé par Sasori Darcreos le Ven 24 Aoû - 17:45
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
Royauté
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar



« La revanche est un plat qui se mange froid »


En soit, un professeur est un transmetteur de savoir. Son rôle, métaphoriquement, te faisait penser à une encyclopédie qui se devait d'être lue par les élèves. Les particularités, le comportement et la pédagogie étant autant d'exemple de mise en page et de style d'écriture si on veut. Mais il se trouvait que certains élèves n'aiment pas lire. Ce qui te passais par dessus la tête puisque, de ton côté, aucune personne "déteste" manger...

Bref, tout ça pour te re-situer en tant que cuisinier ayant laissé les cours de côté depuis de nombreuses années et qui ne se passionnait ni pour l'apprentissage, ni pour le professorat. Donc aujourd'hui, et sans mauvaise volonté, tu te jouais un peu de l'ambiance scolaire qu'imposais Patience. Tu n'avais jamais été un cancre, mais jouer ce rôle pourrais être drôle tient...

L'annonce de la séance de jardinage te fais sourire. Tu n'étais pas néophyte en la matière cette fois. Même sans être spécialiste, tu savais cultiver quelques herbes et légumes. Mais... Si on voulait poursuivre dans la voie de l'ignorance... L'idée se formait de plus en plus dans ton esprit. Ca allait être amusant.

- Oh tant mieux alors, je n'aime pas vraiment rester assis ~

Tu te lève en enfilant ta veste, beaucoup trop propre et habillée pour du travail manuel, comme ta chemise. De ta maigre serviette de travail, neuve faute de ne jamais l'utilisé au quotidien, tu sors un couteau de cuisine que tu fait tourner entre tes doigts.

- Et en plus j'ai déjà des outils sur moi, donc tout va bien...

Tu te retiens de rire devant l'énormité que tu venais de sortir. Ca te ferait même mal au cœur d'utiliser ce genre de couteau pour couper des tiges et des racines. Mais bon, ce n'était pas toi le spécialiste pour le coup, pourquoi s'en formaliser ? Et puis, tu aimais jouer avec des couteaux devant les gens.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

rédigé par Patience E. Godhand le Mar 9 Oct - 15:58
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
Roturier
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



La revanche est un plat qui se mange froid
Chapitre 2


Personne n'aime rester assis sans rien faire, même à moi. Les élèves aussi sont plus enthousiastes quand ils doivent aller récolter les plants, préparer les potions. La pratique est davantage appréciée que la théorie. Je me demande bien pourquoi. C'est très agréable d'apprendre avec l'aide des bouquins et des encyclopédies. L'odeur du papier et de l'encre qui défile entre mes griffes à chaque fois qu'une page se tourne. C'est mon plaisir personnel. C'est tout ce dont j'ai besoin pour être heureuse.

Des outils ? Quels outils ? Ses outils ? Un couteau de cuisine. Il veut me massacrer les plantes médicinales. C'est un sacrilège. C'est de la barbarie. Qui oserait utiliser des ustensiles de cuisine pour de la botanie ? Cela me stupéfait d'horreur. Des yeux grands écarquillés, des sourcils relevés, une bouché béate. Non, non et non. Et il risque de blesser quelqu'un en jouant avec son couteau comme un manieur de sabre travaillant dans un cirque. En avançant vers le cuistot, je saisis d'une main ferme son couteau.

- " Vos parents ne vous on jamais dit que jouer avec un couteau peux être très dangereux "

Certes le ton pris ressemble à celui d'une institutrice de primaire face à son petit élève, mais c'est amusant de réprimandé les audacieux petits filous. Je lui retends son jouet pour qu'il le range à son emplacement initial. Pendant que je tâte ma besace pour confirmer que tout mes ustensiles sont bien là, je fais le calcul dans ma tête pour espérer que personne ne se trouve dans les parages. Je n'ai pas envie que d'autres collègues me charrie sur le fait de '' fréquenter '' un membre du personnel de cette école, en plus quand ce n'est pas un professeur. Moi qui pensait un jour me retrouver avec un universitaire ou un médecin, j'ai faux sur toute la ligne.

J'invite du regard et d'un geste de la main mon partenaire à me suivre dans les couloirs de l'école jusqu'au dehors, en direction des serres. Un petit trajet de quelques minutes doit être effectués pour sentir les embruns du vent frais, fouettant nos cheveux. Même si personnellement, je préfère ressentir les bienfaits des rayons du soleil qui frappe sur mon visage. Juste côte à côte en train de marcher, les pas résonnent dans les couloirs vident. C'est drôle, mais je ressens comme une légère pression en me tenant à proximité du grand scorpion. C'est intimidant, surtout quand nos mains sont à deux doigts de se frôler.

codage par LaxBilly

rédigé par Sasori Darcreos le Mer 17 Oct - 11:04
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
Royauté
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar



« La revanche est un plat qui se mange froid »


Tu aimais les couteaux, franchement. La dangerosité de ce genre d'objet ne te dérangeait pas le moins du monde, puisqu'en main, tu en avais le contrôle total. Par contre, tu aimais voir le regard des autres quand tu faisais tourner la lame, l'appréhension que quelque chose se passe mal surement.

Patience ne fait pas exception, vu sa réaction. Sans doute était-elle amplifiée par la stupide proposition que tu avais sous-entendu plus tôt. Tu l'as fait réagir, ça te suffit... Récupérant ton couteau tu le repasses dans ta besace sans t'en formaliser. Tout de même, elle jouait le jeu de professeure jusqu'au bout... Surement savait-elle déjà que c'était le pire élève possible qui lui faisait face d'ailleurs...

En sortant de la salle, le tableau est peu commun. Vous marchiez tranquillement dans les couloirs, côte-à-côte mais dans des styles terriblement différent. Elle dans sa démarche de professeure légèrement tendue - tu pouvais le dire - mais aussi habillée qu'équipée pour une escapade de jardinage. Toi, belle chemise, belle veste avec un air beaucoup plus serein et relax sur le visage.

"Avec un air" étant la clé. Tu te sentais certainement moins à l'aise que tu ne l'affichais. Le silence du trajet, le léger battement de ta queue dans ton dos, l'ambiance était assez... disons étrange. Heureusement les rayons du soleil vinrent réveillés un peu ton esprit alors que vous approchiez de la destination. Nulle doute que te remuer un peu te sortirait l'esprit de questions inutiles.

- Et bien nous y voilà... Maitreeeeeesse ? On fait quoi maintenant ?

Tu prends un ton enfantin, presque parodique, en fixant ton regard dans celui de ta "collègue", si on pouvait la décrire ainsi malgré la situation. La proximité précédemment établie n'aidant pas vraiment pour le coup. Vous étiez nez-à-nez, mais tu n'avouerais pas que tu ne gardais ton calme que parce que tu triturais, main dans ta serviette, ton couteau du bout des doigts. Non, c'était loin d'être un outil dangereux dans tes mains, au contraire.


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

rédigé par Patience E. Godhand le Mer 17 Oct - 15:07
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
Roturier
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



La revanche est un plat qui se mange froid
Chapitre 2


L'ambiance est plus qu'étrange dans ses longs et silencieux couloirs et escaliers interminables. Aucun son audible hormis nos pas qui franchissent enfin le hall de l'école. Tandis que Sasori me semble à l'aise et sûr de lui quant à ma présence, moi je le suis beaucoup moins. Il m'intimide et me déconcentre de mon rôle principal de professeure. Il est vrai que je ne me suis jamais réellement permise de vivre une vie '' normale '' avec des passe temps et des sorties, comme toute les autres femmes de mon '' âge '' et de mon rang. Je n'ai d'autre but que de protéger les humains dissimulés dans cette école, et leur inculquer mon savoir.

En marchant jusqu'à la serre dans les jardins, c'est avec étonnement que mon collègue m'appelle '' Maître ''. Cela a eu pour conséquence de laisser échapper un léger gloussement qui se voulait être retenu. Ma main placée devant mon visage essaye de cacher se sourire niais et enfantin. Cela me fait rougir, normal venant de sa part. C'est ainsi que je nommais mon '' Maître '' à l'époque. Si je suis considérée comme tel à ses yeux, c'est que j'ai bonne réputation dans l'application de mon art. Tant que des cheveux gris ne se mélangent pas à mes mèches acajous et châtains, j'autorise qu'on me nomme ainsi.

Le regard jusque là ailleurs, je reprends mon sérieux, en commençant par me racler la gorge. En portant mes yeux sur Sasori, je constate, un peu tard je le sais, que nos visages sont près. La distance bienveillante qu'est sensé respecté un professeur ne l'est pas du tout  dans cette situation. Son jeu est il de me déstabiliser encore et toujours ? Ne prenant pas en compte cette proximité, je fais comme si de rien n'était.

- " Si vous vous souvenez bien mon cher, nous sommes venus chercher une herbe médicinale et une herbe curative. Je vous laisse les deviner parmi les autres herbes présentes ici. Si vous n'y arrivez pas, vous savez où me trouver. Je reste juste ici pour veiller sur vous "

Je ne suis pas inquiète quant à la mémoire du Scorpion pour les deviner, mais c'est sa technique qu'il faudra que je surveille. Il est tout bonnement hors de question que je détache mon regard de cette charmante silhouette dont le corps et l'allure font frisonner ma peau lisse et froide, jusqu'au bout des griffes. C'est juste pour m'assurer que les plantes ne soient pas maltraitées par ses mains. Ce n'est uniquement que de la réassurance, rien de plus. Jamais je ne me permettrais de ''mater'' quelqu'un dans l'application d'un exercice. *Tousse*

codage par LaxBilly

rédigé par Sasori Darcreos le Dim 4 Nov - 20:10
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
Royauté
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine
. :
Inscription : 24/01/2018
Messages : 67
Clochettes : 604
Avatar : Drascore (Gijinka) - Pokémon
Occupation : Second de Cuisine

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar



« La revanche est un plat qui se mange froid »


Si on pouvait être impressionné par la taille de l'académie, on pouvait être en revanche perplexe sur le fait de laisser un énergumène comme toi se balader sans avoir aucune envie d'être sérieux. L'importance d'être sérieux... ce n'était qu'une comédie après tout. Tu préférait rester constant... dans ton second degré. Un trophée sauvage apparaît pour te féliciter de ton humour littéraire vaseux, et tu te re-concentre.

Tu envisages en moments, en faisant tourner ton couteau entre les doigts, de ne récupérer que des plantes toxiques. Un vrai couteau désherbeur cette fois, évidemment. Bon, tu laisses l'idée précédente de côté, trop évident, donc il n'y aurais pas de surprise. Pour autant tu avais envie de jouer le jeu sans trop le faire... Mmm... Difficile dilemme.

Tu reconnais une partie des plantes, notamment les aromatiques qui traîne à droite à gauche, puis te penche vers ce qui t'intéresse. Des cactus en pot. Tu en récupère un peu, constatant du voyeurisme - ou de la surveillance, au choix - de Patience du coin de l’œil. Le cactus a des vertus curatives, c'était certains. Et pour une autre plante... Tu jettes un coups aux alentours avant de trouver ton idée.

Tu récupère ainsi, de manière aussi assuré que peu dextre, de l'aubépine en tant que fleur, et fruit, médicinale. Cactus-aubépine. Deux plantes ayant deux points communs. Points commun étant leur caractère piquant ainsi que leur utilisation en cuisine. Parfait pour toi. Tu ignorais si on pouvait faire une potion de ces deux plantes aléatoires, peut-être un remède de grands mère contre les maux de ventres... Mais bon, c'est le jeu. Les deux pour l'instant séparé dans deux petits bocaux de verres, tu reviens vers ta collègue.

- Voilà maîtresse ~ D'ailleurs, vous préférez le cactus cuit ou en salade ?

Étrangement, tu te rends compte avoir choisi des plantes poussant bien dans ton pays natal. Ça te fait hausser les épaules intérieurement. En attendant tu fais passer les bocaux d'une main à l'autre, jonglant presque entre les deux.Eh, tu avais presque hâte de passer à la suite...

Spoiler:
 


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

rédigé par Patience E. Godhand le Lun 5 Nov - 16:33
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
Roturier
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions
. :
Inscription : 14/01/2018
Messages : 90
Clochettes : 453
Occupation : Professeur de potions

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Patience E. Godhand
feat.
Sasori Darcreos



La revanche est un plat qui se mange froid
Chapitre 2


C'est rassurée que je constate que notre très cher improvisé élève utilise les outils adaptés pour la collecte des herbes. Au moins il est assez conscient et obéissant au final. Est je vraiment besoin de le surveiller ? Avoir l’œil sur des jeunes ne m'est pas indifférent, mais sur des adultes, c'est une autre paire de manche. C'est donc confiante que je laisse Sasori faire à sa sauce, sans mauvais jeux de mots pour un cuisinier. D'ailleurs il ne doit pas trop être perdu parmi toutes ces plantes aromatiques.  

Pendant que mon collègue fait ses courses, j'en profite pour regarder l'état de certains plants, voir si les réserves ne descendent pas trop. Ce n'est pas le cas. Kitsune fait un excellent travail. C'est qu'elle doit être plus vieille que moi, mais elle est si enfantine. Rien à comparé avec moi. Je devrais être moins mature, me laisser aller aux jeux. Et c'est exactement ce que j'aime en compagnie du second de cuisine. Dès le départ l'ambiance a été placé sous le signe de l'amusement et du second degré. Traîner avec lui ne me fait pas de mal après tout. C'en est même amusant.

Ce qui est moins drôle en revanche, ce sont les morceaux choisis par le scorpion pour la préparation de la potion. Ce n'est pas du tout cela qui a été demandé. Essaye t-il encore de joué avec moi ? Tout bonnement la réponse est un immense oui. Allons dans son sens dans ce cadre là. J'essaye de ne rien paraître de mon étonnement vis à vis de ces choix. Un de mes élèves n'aurait même pas osé me faire cette farce. Et encore moins s'amuser à jongler avec les bocaux. Ni à m’appeler maîtresse d'ailleurs. Mais c'est bien parce que c'est Sasori que je laisse passer cet abus de langage. Maître passe, mais maîtresse ..... au vu de la relation que nous entretenons, c'est visiblement bien placé, mais je ne l'encaisse qu'à moitié bien.

- " A vrai dire je n'ai jamais goûté ce produit. Peux être me ferez vous l'honneur de concocter un plat à base de cactus un de ces jours. "

Ayant peur que l'un des deux bocaux ne se fracasse au sol, j'en attrape un au vol avec ma longue queue reptilienne. Si le petit élève espiègle et farceur veut tester ces produit dans l'art de la potion ... soit. Nous voilà donc lancé dans des tests expérimentaux. Même moi je ne serais dire avec exactitude les effets que pourrait produire ces deux plantes piquantes mélangées ensemble. Plus de piquant je présume. C'est intriguant de voir le résultat final. J'ai hâte de commencer les préparatifs.

- " Si ces plantes vous convienne mon cher, allons de suite en faire de la bouillie pour tester leur efficacité. A moins que vous ne préféreriez continuer vos jongleries "

Toujours la plante enroulée autour de ma queue, je viens la faire glisser dans la paume de ma main pour venir ensuite la serré comme ma poitrine. Une main en dessous, l'autre bras autour du bocal d’aubépine sécurise la plante. Ne traînant pas le pas, et avançant à allure rapide, c'est toute excitée comme une enfant que le retour se fait plus rapidement que l'allé.

codage par LaxBilly

Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: pensionnat :: troisième étage - moody-
Sauter vers: