Un danseur enjaillé rencontre un danseur non enjaillé ( feat Raphy )

rédigé par Johey Joto le Dim 8 Juil - 15:08
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Un danseur enjaillé
rencontre
un danseur non enjaillé


Une après midi calme et tranquille comme je les aime. Ces après midi où moi et ce petit Lézard de feu du nom de Samy passons ensemble, sans personne autour pour nous perturber ou nous déranger. Cette créature est si incroyable. Elle est aussi timide que moi. Elle est difficile à approcher. Samy est toujours accroché aux jambes de Dame Patience. Il a fallu du temps pour que l'on s'apprivoise tout les deux. Mais les efforts et la Patience ont fait leurs preuves. Maintenant, il s'est attaché à moi, autant que je me suis attaché à lui.

Je ne refuse jamais de m'occuper des animaux, surtout Samy. C'est mon favori, mon chouchou. J'adore aussi le chat du corbac qui me sert d'amant, mais avec Samy c'est différent. C'est comme si on se comprenait l'un l'autre. Excepté sur le fait que Samy est adorable et joyeux quand il est en confiance. Ma mère me répète souvent que j'aborde cet air là quand je suis heureux. Il n'y a qu'elle qui puisse me voir sous ce jour. La tête des jours heureux lui sont exclusivement consacré à elle et aux animaux. Les hybrides, moi, je leur fait la gueule. Moins je les approche et mieux je me porte.

Tranquillement en train de jouer tout les deux dans le parc, c'est tout une foule qui traverse les espaces verts pour se rendre près du centre ville. Au moins on aura plus de place. Pensant que le calme régnerait parmi les fleurs et les arbres, ce sont des bruits sourds et imposants qui vibre jusque dans les par terre d'herbe fraîche. C'est quoi toute cette agitation. Les Booms qui résonnent et frappent dans mes oreilles sont insupportables. Impossible de distinguer le moindre son. Complètement apeuré par tout ces bruits, Samy se cache la tête dans ses mains et s'enfouit en courant.

C'est totalement paniqué que je lui cours après pour le rattraper. Je ne veux pas le perdre. Et imaginer ne plus l'avoir à mes cotés ou ceux de Dame Patience serait abominable. Je réussis à l'avoir, et le laisse se réfugier dans mes bras. Notre course nous a rapproché des galeries marchandes et de la population. Je comprends mieux pourquoi tout le monde se regroupe ici. Un festival de musique, avec des estrades, des instruments, des projecteurs, des micros. Tout le matériel nécessaire pour des concerts improvisés en ville. Je n'ai pas remarqué les pancartes annonçant ce type d'événement. Mais apparemment, cela est prévu depuis un petit moment déjà.

Les personnes qui installent tout le matériel font des tests, d'où les bruits. Ils recommencent, en diffusant cette fois ci une musique plus clair à mes oreilles, et qui malheureusement s'empare de mon corps. Mon don s'active. C'est vraiment pas de veine.

- " Oh non .... "

Dépité, je me laisse entraîner par le rythme de la musique. Samy dans mes bras pose le regard sur moi, et commence à exécuter les mêmes pas que moi, en se dégageant de mes bras. Nous voilà tout les deux en train de nous trémousser. Espérons que personne ne nous remarque, et que cette musique s'arrête.


codage par Laxy Dunbar.
rédigé par Invité le Dim 8 Juil - 17:10
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
Qu'est-ce qu'on peut s'ennuyer ici.

Raphaël s’étira puis se remit dans sa position initiale. Il était accoudé à une fenêtre, au deuxième étage du pensionnat. Son regard se perdait dans l'horizon. Il avait débarqué dans ce monde étrange depuis quelques semaines déjà et pourtant il avait du mal à occuper ses journées. Cela était tout simplement dû au fait qu'il ne s'était pas encore fait d'amis avec qui discuter, et son habituelle difficulté pour aborder les gens n'aidait absolument pas.
Raphaël a toujours apprécié la compagnie d'autrui. Au contraire, la solitude lui pèse. Mais c'est difficile de se faire des amis dans un monde qui n'est pas le sien composé de personnes avec lesquelles on ne partage presque rien. Comment débuter une conversation, comment l'entretenir, comment ne pas révéler qu'on est en réalité un humain et qu'on a sûrement un goût délicieux, tant de problématiques avec lesquelles Raphaël se prenait la tête et qui l'empêchaient d'aborder les personnes.

L'humain jeta un coup d'oeil au couloir, voyant tous ces élèves bruyants discuter entre eux. Il aimerait bien avoir le courage d'arriver en plein milieu d'une conversation et de parler avec eux. C'est alors que son attention se focalisa sur une discussion particulière entre deux élèves: l'un racontait à l'autre qu'un festival de musique était prévu aujourd'hui en ville. Parfait ! pensa-t-il. Lui qui cherchait comment occuper sa journée, il venait de trouver l'occasion d'aller faire quelques pas de danses. En plus danser est un des meilleurs moyens de se faire des amis !  

Il alla enfiler son plus beau (et unique) chapeau dans sa chambre, mettre sa veste et c'était parti.


"C'est l'heure d'aller se dégourdir les jambes !"

Raphaël se mit donc en route pour la ville !... Mais il ne savait pas trop comment y aller. Il perdit pas mal de temps à chercher les panneaux et à demander aux passants la direction. Il courut comme un dératé pour être sûr de ne pas rater la fête. Fort heureusement pour lui, le festival débutait à peine lorsqu'il arriva sur place. Tout n'était pas encore prêt mais la musique commençait à se faire entendre.

Le son était bon mais les gens pas très chaud, ça ne dansait pas encore et les estrades étaient vides. Raphaël voulait aller danser, tout son corps résonnait avec la musique, mais il n'osait pas être le premier à y aller. Il n'osait surtout pas être seul sur cette estrade.

Comme à son habitude, il cherchait "l'ouverture" pour débuter. Et il chercha du regard parmi la foule pour trouver quelqu'un qui dansait, quelqu'un avec qui il serait possible de faire débuter la fête. C'est alors que Raphaël aperçut un jeune homme, plus grand que lui mais tout aussi roux, doter d'une longue queue semblable à celle d'un Kangourou. Ce dernier se trémoussait sur le rythme de la musique, mais essayait visiblement de rester cacher.

Raphaël l'observa quelques secondes, et, sans même qu'il ne le remarque, l'humain était en train d'exécuter les mêmes pas de danse que l'hybride en face de lui. Son corps bougeait tout seul, son coeur se mit à battre au rythme du tempo et son sang de danseur commença à bouillir. Ce devait être l'appel du dancefloor qui le forçait à bouger !

Plus question d'hésiter, la danse était plus forte que sa peur et il se rapprocha tout en dansant vers l'hybride. Pour se faire entendre malgré la musique, il cria à pleins poumons.

-"Salut! Je m'appelle Raphaël. Tu as un sacré coup de rein" dit-il en soulevant son chapeau pour saluer, révélant ses oreilles de Lynx. Il pointa du doigt l'estrade encore vide.
-"Ca te dit qu'on enflamme la piste?"
Pour Raphaël, la danse ça se partage et surtout ça se communique. Danser à deux c'est bien, danser à pleins c'est mieux. Et si eux deux lançaient les hostilités, des personnes les rejoindraient pour sûr.
rédigé par Johey Joto le Dim 8 Juil - 17:55
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Un danseur enjaillé
rencontre
un danseur non enjaillé


Danser n'est vraiment mon activité préféré. Elle est pratique quelque fois lors des concours de coordination de dresseurs d'animaux. La musique s'enclenche, et l'animal reproduit exactement les mêmes pas et la même chorégraphie. Je vois que Samy y est sensible, ce qui est un bon point pour une prochaine compétition. Avec l'accord de Dame Patience bien entendu. Si ce pouvoir affecte les animaux, il affecte également les hybrides.

Dissimulé personne ne semble nous avoir remarqué. Mais c'est sans compter sur ce petit bonhomme qui gesticule, exactement comme moi, en notre direction. Ne me dit pas qu'il a l'air ravi de se déhancher de la sorte. Si si !!! Je ne rêve pas. Ne t'approche pas je t'en supplie. C'est déjà humiliant comme ça, je n'ai pas besoin qu'il vienne en rajouter une couche. Et pas besoin de crier non plus, je ne suis pas sourd. Un sacré coup de rein ? En me regardant bien, c'est effectivement mes reins qui se balancent d'avant en arrière, comme de belles vagues.

- " Ça va pas ta tête. Hors de question que je monte sur ce machin "

La musique ne se stoppe toujours pas. Je continue à m'emballer tout en entraînant mes pairs avec moi. Samy est aux anges, et à l'air de bien s'amuser. Quant au petit félin, il semble apprécier cet échange dansant. J'ai beau balancer mes bras en avant pour lui faire mine de dégager, mais c'est exactement le contraire qui se produit, puisqu'il reproduit aussi ce geste.

- " Si tu veux y aller vas y seul. En plus te déhancher devant tout ces gens ne te gêne pas apparemment. Même si je trouve ça stupide "

La danse rapproche les gens. Pour moi elle me donne encore plus l'envie de fuir. Je ne suis même pas crédible dans mes propres paroles puisque mes pas avancent et se dirigent près de là où je ne souhaite pas aller : c'est à dire près de l'estrade. C'est alors qu'en avançant grâce au pas de la danse du kangourou, je me dirige en sautillant, la queue remuante, les bras pliés en avant, suivi de Samy et du Lynx.


codage par Laxy Dunbar.
rédigé par Invité le Lun 9 Juil - 14:02
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
avatar
" Ça va [...] je monte sur ce machin "

Raphaël ne comprit pas toutes les paroles de son camarade de danse. La musique tambourinait sur les tympans de Raphaël, et ses fausses oreilles de Lynx n'aidaient absolument pas à entendre mieux. Malgré sa mine déconfite, l'hybride semblait être prêt pour mettre le feu sur l'estrade. L'humain en était d'autant plus enflammé, reproduisant à l'identique les mouvements de bras si particulier de l'hybride.
Sympa la danse locale ! pensa-t-il.

" Si tu veux y aller [...] déhancher devant tout ces gens ne [...] gêne pas [...] Même si je trouve ça [...] "

-"Ahahah moi aussi je trouve ça génial ! T'en fais pas qu'on va pas se gêner pour y aller ! En avant !" cria le fana de danse.

Peut être que Raphaël entendait surtout ce qu'il avait envie d'entendre... Et il suivit le kangourou en sautant comme lui jusqu'ils grimpent à l'estrade. Et les voilà enfin ! Sur le devant de la scène, devant tous le monde. La musique continuait et tous les hybrides présents posaient leur regard sur notre trio. Le festival atteignait son paroxysme.

-"Mais à plusieurs c'est encore meilleur"

Raphaël activa son tout nouveau pouvoir qu'il n'avait pas encore eu beaucoup d'occasion de sortir et fit apparaître à ses côtés des images rémanentes de lui-même reproduisant ses pas de danses, gonflant ainsi virtuellement les rangs des personnes sur les estrades. Et cela semblait fonctionner. Les personnes dans le public commencèrent à leur tour à reproduire les mouvements de nos danseurs sur l'estrade. Pour Raphaël, c'était grâce à eux si cette folie dansante se créaient, eux qui s'étaient courageusement lancés sur scène. Il n'envisageait même pas que cela puisse venir d'un quelconque pouvoir.

Cependant au bout de quelques instants, Raphaël trouvait ça bizarre que tout le monde reproduisent exactement la même danse de façon uniforme. Normalement la danse c'est chaotique, on exulte selon nos envies. Voir toutes ces personnes reproduire les mêmes mouvements, on aurait dit une chorégraphie parfaitement préparée. Cela le gênait et il souhaitait changer de danse. Le pouvait-il seulement? Il n'était plus maître de ses mouvements. Raphaël regarda d'un air inquiet au kangourou, comme pour lui demander s'il savait ce qui se passait.
rédigé par Johey Joto le Lun 9 Juil - 19:46
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier
Roturier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier
. :
Inscription : 04/05/2018
Messages : 14
Clochettes : 228
Occupation : Dresseur animalier

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar


Un danseur enjaillé
rencontre
un danseur non enjaillé


La danse du kangourou enclenchée, elle nous mène directement sur l'estrade, devant une centaine de personnes, nous regardant tous bouger comme des invertébrés au son de la musique. Impossible de m'arrêter. Tant que cette satanée musique sera mise en route, je ne pourrais pas me stopper. C'est le pouvoir du son sur mon corps.

Sur l'estrade, ce n'est plus trois zigotos qui se déhanchent, mais beaucoup plus. C'est quoi ce pouvoir de dédoublage. Il peut se cloner le Lynx. C'est cheater comme pouvoir. Mais pourquoi l'utiliser dans une telle situation. C'est complètement absurde. Et les hybrides dans la fausse qui imitent exactement la même danse que la mienne. On peut donc voir tout une foule déambuler sur la danse du zombie, celle qui va avec la chanson.

Ça me saoule sérieux !!!!! Je regarde les techniciens en leur mimant d'arrêter leur bazar, mais eux aussi se mettent à danser. C'est vraiment sans espoir. Elle dure combien de temps cette compilation ? J'en ai déjà marre. Je n'ai pas signé pour être une bête de cirque. Le Lynx me regarde désespéré. Hey !!! Me regarde pas comme ça !!!! C'est pas ma faute à moi, c'est à cause de la musique.

- " Je peux pas m'arrêter !!!!! C'est la musique !!!! Elle m'envoûte !!!! "

Elle m’envoûte moi, mais elle envoûte les autres en contre partie. C'est usant ce pouvoir. Nous voilà donc tous maintenant en parfaite harmonie et synchronisation pour danser la danse de la macaréna. Pourquoi cette chanson !!!!! Tous mais pas ça. On se croirait dans un immense flash mob. Sauf qu'ici personne n'a vraiment voulu être acteur de cette danse en groupe. J'espère juste que Malick ne se trouve pas dans les parages. Il en profiterait pour se moquer ouvertement de moi par la suite.
 


codage par Laxy Dunbar.
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: monokuro :: village - downtown-
Sauter vers: