Aerisistiblement ( feat Aery )

Age : 19
Clochettes : 242
Date de naissance : 03/09/1998
Occupation : Classe 2 / Coursière / Entremetteuse
Messages : 67
Date d'inscription : 26/03/2018
Localisation : Always running

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Roturier

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 3 Juil - 21:53
Aerisistiblement

Le dimanche. Tout étudiant qui se respecte en profite ce jour ci pour faire une grâce matinée. Mais pas moi. Comme tous les matins, je me prépare pour entamer ma course. Le dimanche, c'est le seul jour où je peux me permettre de quitter les enceintes de l'école pour courir jusqu'à l'extérieur de la ville, et allonger les kilomètres. C'est jusqu'au lac scintillant que j'aime me réfugier.

En sortant de la résidence sans faire de bruit pour ne pas réveiller mes nouvelles colocataires, sur la pointe des pieds je le faufile jusqu'au péron pour récupérer mes baskets de running. Les écouteurs dans les oreilles, le vent dans le dos, je me laisse porter jusqu'à la destination que je me suis fixée. Cette sensation d'avoir des ailes dans le dos me manque terriblement quand mon pouvoir ne me permet pas de les déployer. J'ai décidé d'y aller doucement aujourd'hui. C'est posée et relax que mes pieds trottent.

C'est un bon temps pour courir. Il ne fait pas encore trop chaud. La chaleur de l'été n'a pas encore pointé le bout de son nez. Passant par les quartiers du centre, zigzagant entre les commerces, les cafés et les restaurants, mon nez renifle de délicieuses odeurs qui me redonnent du peps et de la rigueur pour accélérer ma cadence. Quand mon sport sera terminé, ce sera avec joie que je dégusterai un bon croissant au chocolat pour le petit déjeuner.

En dehors de la ville, le chemin pour arriver jusqu'au lac est assez long. En vélo ça va assez vite. En courant un peu moins. Je ne vous raconte même pas à pieds. Mais avec une bonne course, en 10 minutes je pourrais m'allonger dans l'herbe et me reposer de ma semaine. Ce qui est dommage sur ce trajet, c'est que le même paysage se dessine. Sur ma route, il y eu du moov. Je ne suis pas la seule à vouloir courir aussi tôt un dimanche. Dépassant cette fille, je suis surprise par cette rebondissante poitrine. Comment peut on courir avec des seins pareil ? C'est physiquement possible ?

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  Les alentours :: le lac scintillant-
Sauter vers: