Les rumeurs disent vraies ( feat Nicephore )

Age : 20
Clochettes : 60
Date de naissance : 02/09/1997
Messages : 6
Date d'inscription : 08/06/2018
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 25 Juin - 19:04
Les rumeurs disent vraies

Hybrides pathétiques, professeurs peu satisfaisants dans leurs manières d'enseigner les cours, ce n'est vraiment pas palpitant tout les jours. Etre loin de Sylar me dévore la peau, a en avoir de l'urticaire. A quoi cela sert il d'être sa garde du corps personnelle si je ne peux pas le surveiller convenablement. Et comme Monsieur se retrouve en classe quatre, je ne suis ni tranquille ni assurée de sa sécurité au fil de la journée. Quand je le rejoins le soir, je suis soulagé de le voir en un seul morceau, même si les chances qu'il finisse en charpie se rapprochent de zéro. C'est juste que l'amour nous fait nous inquiéter pour l'être aimé. Je m'en fais sans m'en faire. C'est juste que sans lui, je ne suis rien. Le perdre m'anéantirai. J'ai tout donné pour Sylar. Si je le perds, je perds tout.

Et peut importe comment les autres le regarde ou se comporte avec lui, je bouillonne à l'intérieur, comme un volcan en irruption, prête à faire jaillir sa lave pour tous les exterminer. Et la moindre fille qui s'approche, elle a affaire à moi. Je ne suis pas jalouse, je suis juste protectrice et territoriale. Sylar est à moi et à personne d'autre. Il en a fallu des pansements pour soigner les bleus et les saignements de certains hybrides femmes qui se sont amusé à séduire mon Sylar. Cela a eu des répercussions sur ma réputation. Passé de la gentille princesse bien sage à une terreur des couloirs n'est pas arrivé à l'oreille d'un sourd. Personne n'est au courant de ce qu'il s'est réellement passé CE jour là. Personne ne sait pourquoi j'ai subitement changé. Seul Sylar est dans la confidence.

Je ne suis pas la seule folle dingue ce cette bergerie. D'autres ne sont pas mal dans leur genre. Etre crainte parmi les plus faibles, faire falloir sa position et sa place dans cette école, c'est pas si compliqué, et certain l'ont bien assimilé. Du moins, les rumeurs courent que je suis le diable en personne, et que le prince des sangsues fait parti de ma bande. Qui sont ces crétins qui propage de telles sornettes ? Je suis une louve solitaire, fidèle à son chef. Je ne suis pas une truande qui complote pour anéantir le monde accompagné de son armée. Bref. Tout ça pour dire que, entendre des ragots pareils en salle de classe ça me cours sur le haricot vert. Un émo en dépression n'a rien a voir avec moi. Oh grand non jamais. On va voir lequel de nous deux fait le plus peur.

Dans les couloirs de l'école, jusqu'au jardin labyrinthe, on me craint, et on se pousse sur mon passage. Si quelqu'un se trouver au travers de mon chemin, je lui fonce dessus. C'est ce qui ai arrivé au Prince Sangsue. Ça tombe bien, j'avais à lui parler. Alors comme ça, on dit qu'il est macabre et dangereux. C'est ce que je demande à voir. Il n'a l'air si affreux que cela. La vérité fait toujours mal. Il faut l'admettre, il ne m'arrive pas à la cheville niveau terreur. Etre tout maigrichon et tirer une mine morbide n'a jamais effrayé personne.

- " Pas très effrayant le freluquet. Je m'attendais à mieux "

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 586
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Lun 25 Juin - 22:49

Les rumeurs disent vraies
Ft Alice Chûchû

Des rumeurs, il y en a toujours eu, sur tout le monde. Elles se révèlent très souvent inexactes, mais il arrive qu’elles soient fondées et qu’elles collent à la réalité. Dans ce cas de figure, c’est un peu pénible car on ne peut pas les démentir. Dans ton cas, il y en a eu des tonnes et ça ne s’arrête jamais. Elles impliquent parfois d’autres personnes, que tu ne connais même pas et te fiches totalement. Ou alors tu les connais de nom, parce que ces personnes ont également une réputation bien établie. C’est le cas d’Alice Chûchû, une princesse du pays des souris dont tu as souvent entendu parler.

Tu ne l’as jamais rencontré, et tu ne tiens pas plus que ça à la voir. Cependant, faut bien avouer que ta curiosité est titillée par ce que l’on dit d’elle. Encore plus depuis qu’une stupide rumeur t’est parvenue. Toi, dans sa bande. Parce que oui, t’as une gueule à traîner en bande, avec la terrible princesse sans pitié, celle que l’on compare au diable. Ouh, qu’est-ce que ça fait peur ! Plus sérieusement, tu n’accordes aucun crédit aux rumeurs, et tu te dis que les gens se sont carrément plantés. Tu traînes avec son frère, Clément, et aux dernières nouvelles il n’a rien d’une demoiselle.

Alors, tu espères la croiser un jour pour vérifier les rumeurs. Voir si elle si terrible que ça. Tu ne pensais pas que ça arriverait si vite, sur un chemin du labyrinthe fleuri où elle te fonce dessus comme un putain de bulldozer. Ensuite, elle t’insulte. Pour toi ça sonne comme une insulte. Donc c’est elle ? Elle n’est pas impressionnante. Ces mots ne te secoue même pas (faut dire, ton but dans la vie c’est pas d’être effrayant). Tu la juges un instant, après l’avoir repoussée fermement pour mettre de la distance, comme ennuyé d’être tombé sur elle.Mais faut pas croire, t’es plutôt content de pouvoir assouvir ta curiosité.
▬ Et c’est ça le « diable en personne » ? Les gens font vraiment du bruit à partir de peu de choses.
Tu fais le malin mais clairement, si vous aviez été plus vite avant votre collision t’aurais fini par terre. Ça n’aurait pas été simple de lui répondre avec assurance après ça. Là, c’est beaucoup plus facile. Tu la toises, soutenant son regard, dans une attitude de provocation.
▬ Donc tu l’as compris… ou pas, les rumeurs ne vantent pas l’intellect d’Alice Chûchû. Je suis aussi déçu que toi.
C’est une façon de tâter le terrain. Tu n’iras pas à la confrontation physique, n’ayant clairement pas l’avantage dans ce domaine. Les mots font l’affaire pour voir un peu son caractère, même si t’en as déjà eu un bon aperçu dès le début.
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 20
Clochettes : 60
Date de naissance : 02/09/1997
Messages : 6
Date d'inscription : 08/06/2018
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mar 26 Juin - 11:33
Les rumeurs disent vraies

Le diable en personne c'est un peu excessif je l'accorde. Ce surnom n'est pas si mal. Je me demande si ce sont mes yeux rouges, mon allure sans crainte, mon assurance démoniaque, ou encore le sourire sadique, qui aident à me nommer ainsi. Il est certain que ce n'est pas mon intellect qui est évoqué par les autres hybrides. Je laisse cette partie de moi à l'ancienne princesse que j'étais. Quand on est garde du corps, on laisse les maths et les lectures de bonnes femmes de coté. On apprend à réfléchir autrement, en fonçant dans le tas par exemple.

- '' Fort heureusement que les rumeurs ne vantent pas mon intellect. Sinon j'aurais été moi même déçue qu'on me voit comme une intellotte à lunette avec de l'acné sur la figure. Tu n'es pas le seul à être dépité. J'imaginais plus .... imposant "

C'est un cadavre qui se tient face à moi, pas un serviteur de l'armada de l'enfer. Même si je ne suis pas le diable en personne, et en déçois quelque uns apparemment, je n'aurais pas pris la peine, si tel était le cas, de choisir un mort vivant pour me servir. Et s'il se tient autant à l'écart, en maintenant une distance de sécurité, c'est sûrement de peur que je lui casse le nez. Un mort vivant sans nez siérait mieux à son image. Il est tout sec. Un coup de vent et il s'envole vers d'autres cieux. J'ai besoin de personne, a part Sylar évidemment, mais j'ai encore moins besoin d'une brindille. Les brindilles je les écrase, je ne m'en sert pas, même pas pour faire office de cure dent.

- " Est ce que tu veux une barre chocolatée ? Tu sembles tout faible. La dépression et l'anorexie c'est pas bon pour la forme physique et mentale. Il y a t-il dans cette école une personne pouvant humaniser les zombies ? Car tu en aurais bien besoin "

Les bras croisés sous la poitrine, le regard noir et le rire méchant, je le scrute. Il n'y a vraiment rien à en faire de ce gars là. Profaner que cette personne puisse être dans mes rangs. C'est insultant pour mon image, et celle de Sylar par la même occasion. Je ne traîne pas avec la vermine. Même une bonne tisane n'arriverait pas à rallumer la flamme de la vie qui est enterrée au fin fond de son âme. Et moi les âmes je les aime croustillantes et craquantes, sous le poids de mon attelage en acier, dur et froid.

- " Comment les autres peuvent ils être apeurés par ... ça "
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 586
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mer 11 Juil - 22:47

Les rumeurs disent vraies
Ft Alice Chûchû

Wah, cette fille n’y va pas de main morte pour te balancer des atrocités. Au départ, tu te disais simplement que ça n’avait pas de sens d’être heureuse que les autres ne vantent pas son intellect. On peut être intelligent et fort, y’a aucune gloire à être con et ne jamais réfléchir. Sauf pour elle, peut-être. Elle semble incroyablement conne, et ça ne la dérange pas. Ce qu’elle te dit est blessant, mais il suffit de faire comme d’habitude pour que ça ne soit plus un problème. Passer au-dessus, l’ignorer. Tu finis par étudier les environs tandis qu’elle balance quelques attaques.

Blabla faible, blabla dépression, blabla zombie, blabla « ça »… Que d’originalité, tu vas finir par te mettre à pleurer si elle continue comme ça ! C’est faux. Tu es seulement de plus en plus agacé. Peut-être un peu amusé par l’exactitude de certains propos, mais principalement énervé. Qu’une fille plus petite que toi, très peu impressionnante, seulement agaçante, vienne chercher la merde pour rien, ça t’irrite. Cependant, elle répond à certaines rumeurs et ça c’est pas plus mal. Tu n’as pas vraiment le temps de réfléchir aux avantages de rencontrer une meuf aussi chiante, car tu décides de faire autre chose.

Tu décides de l’envoyer sur les roses, littéralement. Tu la pousses dans le rosier qui se trouve à vos côtés sans réfléchir davantage à la stupidité de l’acte. C’est bien beau de parler de son intellect à elle quand le tien n’est pas plus élevé… Et dire que tu voulais éviter la confrontation physique.
▬ Oups, pardon, je regrette vraiment.
Tu regrettes tellement que tu t’éloignes pour ne pas l’aider. Aussi pour ne pas te retrouver dedans à sa place. Tu regrettes surtout de ne pas pouvoir sortir tes scalpels ici, ou de ne pas pouvoir aider les épines à s’enfoncer plus profondément dans sa peau. Peu préoccupé par son état (elle devrait s’en remettre rapidement vu sa réputation), tu lui adresses un rapide sourire.
▬ Ton frère est plus agréable, mais je m’y attendais… Étant donnée ta réputation, tu dois trouver les ronces confortables, non ? T’es une dure à cuir après tout. Quoique, tes attaques verbales sont un peu faibles et y’a rien qui m’impressionne dans ta carrure et dans ta gueule de souris.
Sachant que tu dissèques les souris plus que tu ne leur parles, tu ne les as jamais portées en estime. Elles sont seulement bonnes à servir ton pouvoir. Alice n’est pas totalement une souris, et ça vaut peut-être mieux pour elle.
▬ T’as dû avoir un sacré pète au casque pour te comporter comme ça. Pour gagner cette réputation. Qu'est-ce qu'il s'est passé ?
Tu poses la question pour la forme, même en étant un peu curieux tu n'as pas très très envie de t'intéresser à elle.
© PRIDE SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Age : 20
Clochettes : 60
Date de naissance : 02/09/1997
Messages : 6
Date d'inscription : 08/06/2018
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Ven 13 Juil - 19:30
Les rumeurs disent vraies

Mes mots l'ont peux être vexés. Mais ils sont véridiques. Tout comme mon corps expressément poussé dans les roses qui se trouvent près de nous. J'ai eu le réflexe d'activer mon pouvoir. Mon bras droit, revêtu d'acier, a amorti les égratignures pour cette partie du corps. Mais le reste a été touché. Je n'ai pas mal. Enfin je ne le montre pas. En vérité, ce faire pincer par les épines est assez déroutant et désagréable.

Ces fausses excuses, qui puent au loin comme un énorme tas de bouse, il peut se le mettre bien profond, dans les profondeurs de la raie de son c.. de sangsue. Déjà un truc qui m'énerve au plus au point. Réagir violemment, je peux comprendre. Mais faire comme si il était désolé alors qu'il ne l'est absolument pas, oui ça m'énerve. Deuxièmement, valoriser mon frère augmente mon seuil de colère. On est pas comparable lui et moi. On ne se ressemble absolument. Je suis d'accord avec ce fait. Il est incapable de gérer un royaume, c'est moi qui en ai eu la charge à sa place. Mais le préférer lui à moi, c'est vraiment absurde. Troisièmement, personne. Je dis bien PERSONNE ne me traite de cinglée.

Me relevant de ce piège à épines, je défroisse ma tenue déchirée. J'en connais un qui ne va pas être content de voir sa garde corps avec des habits troués. Oui je suis une dure à cuire, il l'a dit lui même. Mais c'est parce que je le veux bien. L'ancienne moi, gentille et docile c'est terminé. Moi je vous fonce dans le lard. C'est ma manière d'être et de fonctionner. Je suis à deux doigts de lui en mettre une. Une bonne patate d'acier dans la figure. Ça lui donnerai meilleure mine d'ailleurs.

- '' IL NE S'EST RIEN PASSE DU TOUT "

Ces images qui défilent dans ma tête. Ma confiance que j'ai donné, qui n'a servi qu'à m'attirer des ennuis. Mon corps souillé et dégradé par un seul garçon et ses coups. Ma pureté s'est envolée. Tout depuis à changer. Si Sylar n'était pas intervenu, je ne serais même plus psychologiquement apte à me tenir debout. J'ai tout refondé pour mon sauveur, en abandonnant mon rôle de souveraine et ma famille. Je suis en colère, et il ne faut pas me mettre en colère.

- " Tu peux dire au revoir à ta frimousse de déterré "

J'accours face à lui, la main d'acier venant lui fracasser la joue. Je n'y suis pas allé de main morte je dois le reconnaître. Mais je ne souhaite pas le tuer non plus. Je ne suis pas une meurtrière. Espérons juste que cet acte de violence ne me conduira pas dans les bureaux du directeur. J'ai essayé de me contenir, mais la colère est un pêché, et je suis rongé par les vices.

HRP :
 

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Age : 17
Clochettes : 586
Date de naissance : 21/06/2001
Occupation : 5e année
Messages : 213
Date d'inscription : 02/11/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Mer 18 Juil - 4:25

Les rumeurs disent vraies
Ft Alice Chûchû

Elle a le pouvoir de transformer des parties de son corps en acier ? C’est pas forcément une bonne nouvelle. D’une, parce que ça a amorti la douleur des rosiers et tu préférais qu’elle souffre. Deux, parce que t’as pas très envie de risquer d’en venir aux mains avec elle. C’était le cas tout à l’heure, ça l’est encore plus maintenant. D’être poussée dans les ronces semble moins la déranger que d’entendre ta question. Elle a l’air de vouloir te casser la gueule sur l’instant et ce n’est pas pour te rassurer. Sa réponse, aussi, te laisse perplexe. Il s’est passé quelque chose, c’est évident.

Tu n’as pas le temps de t’en inquiéter davantage car elle te fonce dessus et abat son poing sur ton visage. C’est clairement ce que tu souhaitais éviter. Même en l’ayant poussée dans les roses et provoquée avec une question problématique. Tu ne sais pas juger sa force, mais elle doit être assez élevée puisque tu te retrouves par terre, la joue douloureuse et fortement irritée par le fracas de l’acier. Ton nez se met à saigner, et une douleur fulgurante se propage jusqu’à ton cerveau. Cependant, tu ne restes pas au sol à te lamenter sur ton état déplorable. Tu te relèves et te jettes sur elle pour la plaquer au sol.

Ton premier réflexe est de plonger une main dans ta poche pour en sortir un scalpel, mais tu te retiens à temps et te contentes de l’étrangler. Ton geste n’ayant pas l’intensité de l’autre tarée, tu utilises tes connaissances plus que ta force pour appuyer où ça pourrait être dangereux. Ce serait vraiment dangereux si tes mains ne se mettaient pas à trembler, et si ta prise ne faiblissait pas au fur et à mesure. Alice, si blanche, finit bientôt la figure mouchetée de ton sang.
▬ Tu m’expliques ta réaction s’il ne s’est rien passé ?
Tu ne la lâches pas, car tu n’ignores pas les risques. T’aimerais lui rendre son coup, être aussi violent, mais t’as plus de chance de tomber dans les pommes en la percutant que de lui faire mal. Tu l’as cherché, à finir dans cet état. Le pire, c’est que tu n’as aucune possibilité de te défendre avec les armes dont tu disposes. Cela induirait un renvoi immédiat et sérieusement, un petit scalpel n’a pas ses chances contre une meuf en acier. Alors tu la maintiens aussi fermement que possible (donc faiblement) contre le sol, à pisser du sang par le nez.  
▬ Avec aussi peu de self-control… tu m’étonnes d’être aussi tarée…
Parce que le sang te coule dans la bouche, tu lui craches dessus en t’éloignant. Tes jambes te soutiennent à peine lorsque tu te relèves, et tu maudis ton corps de s’affaiblir autant pour juste un coup de poing bien placé.
© PRIDE SUR EPICODE


HRP : c'est rien, désolée aussi d'avoir maltraité ton perso xD
Revenir en haut Aller en bas
Age : 20
Clochettes : 60
Date de naissance : 02/09/1997
Messages : 6
Date d'inscription : 08/06/2018
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Ven 20 Juil - 18:38
Les rumeurs disent vraies

Je ne suis vraiment pas une tendre. Certes il est beaucoup '' effrayant '' avec ce nouvel aspect, mais je ne l'ai pas manqué. De jolies couleurs bleus, voir un peu mauve surplombe sa joue. Son nez, de blanche peau, fait couler de ses orifices le sang pourpre. Il faut toujours que ça finisse avec du sang. Au sol, il se relève, plus furax que jamais. C'est inattendu. Un corps aussi faible arrive à encaisser un tel coup. C'est épatant.

Ce qui est plus épatant, c'est sa manière sauvage, de se jeter sur moi et de plaquer mon corps à terre. Ses mains autour de ma gorge, la respiration se fait plus rauque. Je manque d'oxygène. Pour me dégager de cette entrave, je frappe les cotes de l'émo dépressif avec mon poing d'acier. Il va bien finir par lâcher prise de toute façon, au vu de sa constitution fragile. Les coups ont sûrement leur effets, les mains de la sangsue sont moins oppressantes. L'air est respirable, enfin mieux qu'avant.

Ma réaction. Il est hors de question que j'explique à ce demeuré le moindre de mes faits et gestes. Pourquoi poser une telle question ? Cela lui arrive t-il d'agir sans réfléchir ? De faire une action sans y ajouter à chaque fois du sens derrière ? Je l'ai juste frappé car sa phrase est déplacée, ni plus ni moins. Je ne réponds en rien à sa demande. A la place je montre juste les '' crocs '' en grognant.

Il a réellement de don de me mettre dans une colère intense. Non que le sang qui vient couler sur ma peau immaculée en porcelaine ne me gêne, c'est ses insultes qui me passent au travers de la gorge. C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Il s'écarte. Avec le peu de force que le monsieur possède, il n'a pas pu tenir sa proie plus longtemps. A son tour de devenir le poisson, et moi le pêcheur. Je m'approche de lui, en lui infligeant un coup de poing d'acier dans l'estomac. A son oreille je murmure :

- " Avec aussi peu de force ... Tu m'étonnes d'être aussi zombifié "

Je le pousse avec le pied pour qu'il s'allonge sur le sol tâché de goutte de sang. Certaines coulées ont atterries sur mes lèvres. En léchant le liquide rouge, je constate que son sang n'est pas si désagréable quand il coule au fond de la gorge. Je m'accroupis pour lui faire face, yeux rouges contre yeux ternes, je lève son menton avec mon index.

- " Ne me traite plus jamais de tarée. Est ce que c'est clair !!!! Ou sinon ça peut très mal se terminer "

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  Le Pensionnat :: le labyrinthe fleurit-
Sauter vers: