My soul for a drink [Pv. Miliana Evans]

rédigé par John J. Purple le Jeu 21 Juin 2018 - 9:40
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
Humain
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Pourquoi... Sérieusement pourquoi? C'était là toute l'interrogation qui occupait l'esprit de John alors qu'il était sur la petite estrade d'un bar des Venelles de minuit. Il n'était guère porté sur la scène même s'il se démerdait au chant et avec l'ensemble des instruments d'un groupe de rock. Certes, il s'était produit sur scène à la soirée de ce gosse de riche dont il avait vite fait d'oublier le nom en même temps qu'il cuvait le lendemain. La buvette promise par le show était mémorable. C'est alors qu'il se souvint de la raison qui l'avait poussé à monter sur scène alors qu'il faisait sans grande envie les branchements de sa guitare électrique: le juke box avait cessé de marcher et le tenancier avait remarqué la guitare de John, qu'il ne quittait que très rarement. Une récompense en boisson avait été promise au britannique s'il faisait au moins une minute musicale le temps que le technicien arrive et résout le problème de musique. Le blond n'avait pas vraiment été tenté par cette idée mais l'idée de se faire une bonne rasade de mousse... ou mieux de pouvoir piquer une bouteille pour sa consommation personnelle avait fini par avoir raison de son jugement.

John ne put alors s'empêcher de soupirer longuement pendant qu'il effectuait les branchements de sa guitare. Tout naturellement, il prit le temps de bien l'accorder et de bien régler la distorsion histoire de coller avec le type de musique qu'il allait faire. Du metal? Non, la population de ce bar semblait peu attirée par les pogos et les headbang... ils apparaissaient plus posés et traditionnel. Un coup de hard rock contrasterait un peu trop avec la musique plutôt cool du jukebox quand il sera réparé. John ne put s'empêcher de penser qu'il se fut agit d'une hérésie d'oser faire jouer à un jukebox des musiques de bonne vibration un peu pop et indé... cela avait beau être cool, mais l'image même du jukebox comme détenteur de sons rock et pop des 70's voir de musique plus vintage n'était pas respectée. C'est alors qu'il eut l'idée de la musique qu'il allait jouer et chanter. Pas besoin de screamer ou de s'agiter. Après tout il s'agissait d'un simple interlude, il allait pas faire toute la soirée non plus! Cela couterait bien cher au gérant...

Les clients commençaient à s'impatienter, les plus éméchaient commençaient à hausser la voix pour que la musique parte. Certains clients plus discret ne faisaient pas attention à l'absence de musique et se concentraient davantage sur leur cercle d'ami et leur consommation. John ne tint pas compte de son public et indiqua aux musiciens qui l'accompagnaient le rythme à avoir. Sachant qu'ils n'étaient pas des metaleux, l'indication d'un rythme soutenu et plutôt calme sembla leur convenir... bien que cela ne fut pas de gaité de coeur de se faire donner des directives par un gosse! Les artistes étaient des hybrides plutôt âgés, semblant avoir un certain savoir de la scène. Ils voyaient vraisemblablement le blondinet comme un jeune coq trop sûr de lui et imbu de lui même. Pour John, ils pouvaient penser ce qu'ils voulaient, il allait pas faire copain-copain avec eux... c'était un morceau ce soir pour avoir droit à sa bibine, rien d'autre.

Quelques minutes plus tard, la guitare électrique se fit entendre, introduisant l'air, le riff principal de cette chanson. Une fois la première boucle du riff effectuée, la batterie et la basse s'ajoutèrent pour poser le rythme de la musique sur un ton soutenu, peu violent. Cette musique se voulait nostalgique, un coup de coeur au pays natal. Originairement, cette chanson avait pour sujet un état des Etats-Unis. Il fut alors normal pour John d'en modifier légèrement les paroles pour que cela parle aux Monokuriens et que son identité d'humain soit préservée. Il n'avait pas envie de finir en pâté dans un bistrot, ce serait le comble de l'ironie pour un "rosbeef".


Big wheels keep on turning
Carry me home to see my kin
Singing songs about the Southland
I miss Crocodily once again
And I think its a sin, yes

Well I heard mister Young sing about her
Well, I heard ol' Neil put her down
Well, I hope Neil Young will remember
A Southern man don't need him around, anyhow

Sweet home Crocodilia
Where the seas are so blue
Sweet Home Crocodilia
Lord, I'm coming home to you

In Birmingham they love the governor, (boo! boo! boo!)
Now we all did what we could do
Now Watergate does not bother me
Does your conscience bother you?
Tell the truth

Sweet home Crocodilia
Where the seas are so blue
Sweet Home Crocodilia
Lord, I'm coming home to you


John opéra alors le dernier solo de guitare pendant cette période de transition instrumentale. Cette période était très importante pour laisser la musique s'installer parfaitement dans le coeur et l'âme des auditeurs. La musique n'était pas seulement des paroles posées harmonieusement sur une mélodie donnée, c'était aussi l'énergie, les sentiments que pouvaient dégager cette mélodie. Pendant le solo, John laissa malgré lui son moment de liberté se partager dans le bar au rythme de ses riffs, ses doigts dansant sur les cordes métalliques, le son rendu par l'amplificateur. Ainsi, une poignée de gens qu'ils ne reverra peut-être jamais furent témoins de sa maîtrise de la gratte... et peut-être de l'importance qu'il accordait à son instrument.

Now Muscle Shoals has got the Swampers
And they've been known to pick a song or two
Lord they get me off so much
They pick me up when I'm feeling blue
Now how about you?

Sweet home Crocodilia
Where the seas are so blue
Sweet Home Crocodilia
Lord, I'm coming home to you


La musique se finit et quelques applaudissements commencèrent pour saluer la performances. Certains se faisaient plus bruyant pour marquer l'enthousiasme que cette musique leur avait provoqué. Pour sa part, John se fit discret et accorda un hochement de tête en guise de remerciement. Snob? Non, simplement peu enclin à s'entourer d'affection de crainte de la perdre par la suite. Il préférait laisser les laurier aux autres membres qui pouvaient affirmer leur talent. John préféra débrancher sa guitare et retourner vers le comptoir où le tenancier avait respecté sa parole et servi une belle mousse juste à côté d'une girafe (sorte de haut verre avec dispositif de pression) pour se resservir par la suite. La vue de ce liquide doré et de l'humidité externe de sa pinte témoignant de la fraicheur de sa bière ne manquèrent pas de lui mettre l'eau à la bouche. Sans compter la mousse parfumée qui ne manqua pas l'attirer. Il ne prit pas la peine de ranger sa guitare pour le coup et la posa contre le bar, pas loin de son sac au sol. Rosemary, le nom donné à sa guitare, fut très important pour lui... mais pour l'heure où son palet fut à sec, cette bière avait des allures de premier amour: celui d'une belle blonde au parfum fruité qu'il n'hésita pas à embrasser de ses lèvres... la mousse constituant une caresse, venant fondre dans sa bouche avant de lui accorder l'extase de ce liquide amer.
rédigé par Miliana Evans le Jeu 21 Juin 2018 - 11:01
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Miliana soupirait : elle était coincée ici à discuter avec des loups plus âgés qu’elle, des alliances que ces parents c’étaient faites. Elle s’en ennuyait bien, ils ne racontaient rien d’intéressant. Assise sans bouger ni même parler, elle faisait simplement des sourires faux et des hochements de tête quand cela semblait s’y prêter. Cela ne surprenait sans doute pas ses aînés, vu la réputation qu’elle se traînait. Celle d’une associable dangereuse qui ne s’exprimait qu’avec ses poings.

Habituellement elle aimée cette réputation car elle lui permettait d’être tranquille. Personne ne connaissait réellement les raisons qui justifiaient ses agissements, et tant pis, elle s’en fichait. En train de boire une boisson non alcoolisée, elle regardait les imbéciles face à elle être ivres et ne plus aligner des phrases grammaticalement correctes. Elle aurait pu leur faire signer n’importe quoi dans cet état, ils ne s’en rendraient même pas compte. Quel ennui d’être là. En plus il n’y avait même pas de musique, le jukebox avait été cassé. Elle soupira discrètement. Son regard se promenait vers la fenêtre, quel rêve cela aurait été d’être dehors à profiter de l’air frais dehors au lieu d’avoir ses sens respirant l’odeur de loups alcoolisés.

Un bruit attira son oreille, elle tourna alors son regard discrètement vers le bar où un musicien était en train de brancher sa guitare. Aaaah , peut-être une diversion et un petit plaisir musical qu’elle pourrait avoir ? Hé bien non, ses espérances furent bien piétinées. Elle qui espérait une musique qui bouge, une  musique qui briserait l’ambiance plan plan qui régnait ici, elle n’avait qu’une musique assortie à ce lieu tristement ennuyant.

Oh, c’était au goût des élites, mais même faisant partie de cette noblesse ennuyeuse, elle était plus adepte de musique qui bouge. Du rock, elle rêvait de rock. Pitié…. Non ? Elle devrait en plus de supporter des crétins ivres, supporter une musique ennuyante, hé bien voilà, au moins elle avait la totale. Lieu ennuyant, gens ennuyant, musique ennuyante. Le triangle de l’ennui.

La musique parlait sans doute du pays du jeune homme. Crocodilia ? Un crocodile donc ; elle ne connaissait pas encore l’odeur des crocodiles, elle venait de le découvrir.  Si lui avait envie de retourner à son pays, cela ne dérangeait pas Miliana de ne plus être chez elle. La musique ne l’inspirait pas. Elle lui donnait envie de lever les yeux au ciel mais bon, elle applaudissait. Par respect pour le musicien ou parce que la musique était enfin terminée, allait savoir.

Bon, visiblement ses  « amis » avaient désaoûlés, ils voulaient aller se chercher une autre bière. Miliana proposa d’aller les chercher, ça lui permettait d’avoir quelques minutes de repos. Elle avait trois bières en main, deux dans ses mains et une sur sa tête.  Habituellement elle était très adroite et cela ne posait pas le moins du monde problème ce genre d’actions dangereuses.

Bon… elle n’avait pas prévu que quelqu’un la pousse. Quelqu’un d’ivre, qui chancelait. La jeune louve se préoccupait surtout de ne pas renverser le liquide ambré, elle gardait la tête levée, ce qui expliqua sans doute pourquoi la jeune femme n’avait pas remarqué la guitare au travers de son chemin du retour. Elle fit tomber la guitare au sol dans un fracas plutôt fort. Le pauvre instrument sorti un bruit qui équivalait sans doute à un « aie » et Miliana elle se ramassa au sol. Oh mais elle réussit quand même à sauver  les deux bières dans ses mains, par contre la troisième ne supporta pas cet atterrissage se renversant pour moitié au sol.

La jeune femme grogna, c’était que ça lui avait fait mal ce vol plané.  Elle n’avait même pas pu amortir le choc avec ses deux mains prises par les boissons.

-Aïe… Oh oups…

Fut la seule chose qui sortie de sa bouche alors qu’elle regardait les bières et l’instrument. Heureusement elle ne l’avait pas tâchée avec le liquide ambré, ça aurait été le ponpom.
rédigé par John J. Purple le Sam 23 Juin 2018 - 23:51
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
Humain
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
La scène sembla se passer au ralenti, comme si un instant décisif se manifestait en cette seconde qui allait provoquer une merveille ou une catastrophe. Bien sûr le britannique n'avait pas fait attention à cette fille dans le public pas plus qu'à une personne en particulier dans la salle. Ce ne devait-être qu'une ombre, un passage furtif dans son dos mais cela en fut autrement. Cette brune venait de perdre son équilibre et vint percuter la guitare électrique sagement posée contre le bar. John avait alors encore les lèvres à son verre, son palais se rassasiant de ce liquide amer dont il parvenait à déguster le léger goût fruité; il n'avait pas encore conscience de ce qui se passait alors que ses yeux verts, renforcés par ses lentilles de reptiles, avaient posés rapidement les yeux sur cette fille qui s'était rapproché plus que la normale pour quelqu'un qui était simplement sensé passer. Pour le coup, il n'avait pas remarqué la prouesse de la jeune femme à tenir un verre en équilibre sur sa tête, étant déjà attelé à la sienne.

Le bruit du choc de l'instrument par terre fut similaire à un craquement d'os pour le crocodile, à la déchirure d'un petit mot que l'on affectionnait tant au moment des premières amours. C'était un bruit épouvantable au même titre que le cri de douleur d'une amie souffrante. Cette guitare était bien plus qu'un instrument: ce fut la compagne d'infortune avec laquelle il partageait ses moments de liberté, la seule qui ne pourra pas le trahir sous des faux-semblants. Cette même amie tombait à terre et la première chose que ressentit John à l'entente de ce bruit fut de la terreur comme si cet instrument similaire à une personne fragile eut fait une mauvaise chute. La possibilité de se voir privé de cet instrument commença à le plonger dans une profonde colère. Son teint avait déjà blêmi de stupeur. Le rouge commençait à colorer peu à peu ses joues alors qu'il posa son regard pour observer attentivement la fautive. Cette dernière était une hybride canine à en juger par ses attributs animaux. Il lui semblait l'avoir déjà croisé au pensionnat mais seulement de loin et n'ayant pas vraiment adressé de contact direct pour le coup. Et son ébriété naissante n'arrangeait rien. Il put voir que la demoiselle avait sauvé deux verres de bière qu'elle avait alors qu'un autre avait fini sa course un peu plus loin dans sa chute, laissant la bière s'écouler du récipient, de la même manière que si ce fut du sang s'échappant de la blessure ouverte d'un infortuné. Le liquide pétillant commençait déjà à imbiber le plancher de bois qui allait ajouter cette nouvelle odeur de bière renversée. Heureusement, la guitare fut hors de danger des écoulements du verre renversés.


P*TAIN DE... !!!

L'action reprenait sa vitesse normale, l'information avait enfin fini par parvenir au cerveau de l'homme. Après de cinq secondes de stupeur après que la guitare fut tombée dans un fracas sur le sol, le britannique se rendit enfin compte des dégâts, retirant rapidement son verre de la bouche pour le poser avec fracas sur le bar (plus par précipitation que par colère pour le coup). Fort heureusement, le verre était solide et resta entier alors qu'il fut posé un peu plus brutalement que prévu. Ce constat fit naître une courte poussée d'adrénaline chez le crocodile. Ce dernier avait quasiment bondit de son siège pour se précipiter sur sa guitare. Il la ramassa, la prit d'une manière ferme pour vérifier si la guitare n'avait pas été sévèrement endommagé par une telle chute. Certes les instruments de musique pouvaient paraître solide, mais John fut bien placé pour savoir que trop de négligence risquait de réduire considérablement l'efficacité, la musicalité de l'instrument... sa durée de vie en somme. Aucun dégât externe ne fut remarqué. John avait eu de la chance que les cordes aient tenu le chose et ne se soient pas cassées. Cependant, une crainte résidait dans le fait que tout le matériel électronique implanté dans la guitare aie put être endommagé. A ce moment, il sera extrêmement difficile de la faire réparer... et surtout très onéreux pour le faire. Cette idée n'arrangea en rien l'état du crocodile qui avait rapidement rangé sa guitare dans sa housse avant de se retourner vers l'hybride.

Tu peux pas faire plus attention? Espèce d'idiote!

Si l'alcool était un bouc-emissaire efficace pour atténuer le comportement des humains et des hybrides, il fut évident que ce fut avant tout la colère issue d'une forte frayeur qui était à l'origine de ce comportement plus que l'alcool qui devait être responsable dans une bien moindre mesure. Par ailleurs, il n'était pas dans le caractère de John de se laisser amadouer par un joli minois aussi aisément. S'il se montrait encore assez digne pour ne pas l'agresser physiquement (et surtout parce que le contexte et la cause demeuraient insuffisant pour faire preuve de violence), il n'allait pas se priver de l'engueuler au vu de la bêtise qu'elle avait commise. Après avoir laissé son regard sévère et contrarié posé sur elle, il se retourna en grommelant pour venir boire de nouveau sa bière... bien que cela fut bien plus difficile à apprécier avec des aigreurs plein la tête.
rédigé par Miliana Evans le Dim 24 Juin 2018 - 12:25
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Miliana se leva avec difficulté. Elle regarda le jeune homme face à elle. Il semblait immense vue d’en bas. Et pas de très bonne humeur. Le pire ? Il ne fit même pas attention à elle, il ne lui demanda pas si cela allait, si elle n’avait rien. Il se préoccupait seulement de sa guitare qu’il ramassa et rangea cette fois en sécurité dans son étui. Elle ouvrit la bouche dans le but de s’excuser mais fut couper par un :

-Tu peux pas faire plus attention? Espèce d'idiote!


Du coup elle ferma la bouche, coupée net dans son envie de s’excuser. Non mais c’est bon ! C’était pas de sa faute ! Pour qui il se prenait lui ? C’est bon c’était pas de sa faute, c’était juste une guitare ! En plus elle n’avait rien. Pas besoin de lui parler comme ça non mais oh !

Miliana gronda quand il la regarda de manière sévère et contrarié, avant de se retourner en grommelant. Il commençait à lui taper sur le système à la regarder comme ça, elle n’avait rien fait de mal ! Et ce n’était pas de sa faute si elle était tombée à cause de l’autre ivrogne là-bas.  

Fronçant les sourcils, tandis que l’inconnu buvait une bière, la jeune fille tira  un tabouret,  tapotant doucement son doigt sur le torse du jeune homme.  On pourrait penser qu’il était normal que la petite louve craigne un crocodile qui n’avait pas l’air commode. Que nenni, la jeune femme en avait rien à faire de son air effrayant, il pouvait se le mettre là où elle le pensait, elle avait des choses à lui dire et elle n’allait pas s’en priver :

-Alors déjà tu ne me traites pas d’idiote !  Deuxièmement, ce n’est pas de ma faute si un ivrogne m’a poussé alors va te plaindre à lui si t’est pas content ! Et si tu l’avais rangée autre part qu’ici ça ne se serait pas passé. Mais sinon,  je vais bien oui merci,  c’est très gentil de te préoccuper de savoir si je ne me suis  pas cassée quelque chose.
Troisièmement j’allais m’excuser et je l’aurai bien fait mais si puisque monsieur traite d’idiote une personne qu’il ne connait pas et qu’il la met en cause alors que ce n’est pas de sa faute, ça m’est bien passé !


Puis elle recommanda une bière, posant les deux autres sur le bar , ces « collègues » l’attendaient et commençaient à se plaindre du fait qu’elle mettait du temps à l’apporter des boissons. Bah ils allaient attendre encore un peu.  La jeune femme attendait que le barman lui apporte sa bière. Elle recommença son jonglage risqué pour se diriger en direction de la table des loups sans prêter plus attention au jeune musicien. Non mais quelle….brute !
rédigé par John J. Purple le Dim 1 Juil 2018 - 16:07
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
Humain
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
L'humain déguisé manqua d'avaler de travers alors que cette fille étourdie qui avait bien failli endommager son instrument de musique l'avait interpellé de quelques coups de doigts à son torse. Cela ne fit qu’accroître l'irritation de son regard, ses yeux devenant alors grands ouverts au vu de la surprise et de la sensation peu agréable de sentir la bière glisser directement dans ses boyaux... manquant presque de lui remonter au nez. Il était étonnant de voir comment un seul mot pouvait retourner une jeune femme. Idiote... il avait déjà lancé des invectives bien plus vulgaires et colériques à d'autres femmes et d'autres hommes. "Idiot, idiote" était l'entrée de gamme sur une échelle d'insultes. C'est en tout cas ce à quoi avait été habitué le crocodile, se faisant lui-même traiter de plusieurs noms d'oiseaux (mérité) lors de son ancienne vie d'humain. Mais en cet instant, la jeune femme était révoltée de se voir mettre la faute dessus, désignant un type torché comme étant responsable... et puis il lui donnait silencieusement raison lorsqu'elle mentionna que sa guitare aurait pu être rangée pour éviter un tel accident. Cependant, ce n'est pas cette simple remarque qui allait lui faire retirer ses mots. Etait-ce de sa faute si madame s'offusque sur une engueulade alors que cela ne l'empêcherait en aucun cas de dormir sur ses deux oreilles ce soir? Qu'il ne se préoccupe pas d'elle pouvait la toucher? Pour sa gouverne John préférait agir honnêtement quitte à être dur et désagréable envers son prochain au lieu de jouer les jolis coeurs à dire amen à tout et ficeler sa victime dans une prison de confiance avant d'y plonger les crocs empoisonnés de la trahison au moment où l'on est le plus vulnérable.

Un grognement fut la première réponse que la louve put recevoir du crocodile après sa réprimande plus ou moins efficace. Elle avait quand même réussi l'exploit de l'échauffer au niveau de son caractère exécrable. Le blond dut prendre sur lui pour ne pas poursuivre cette prise de tête et revenir à son paradis mousseux aux lueurs blondes. Cela aurait put en être ainsi.. s'il n'avait pas remarqué la manière dont la jeune femme tenait les verres. Deux dans les mains... un sur sa tête?! Bon sang, mais où avait-elle appris à servir? Même dans un bar sur le thème du cirque on servirait pas les bières comme ça. Surtout avec son cuir chevelu qui ne lui assurait nullement une bonne accroche... à moins qu'elle ne compte sur du gel capillaire et à partir de ce moment cela prend une tournure insalubre. John cligna légèrement de l'oeil droit en un signe d'agacement. Elle osait lui réprimander de la traiter d'idiote et que son erreur elle le devait à un pauvre type trop torché? Vu comment elle tenait les verres il comprenait parfaitement pourquoi ça n'avait pas marché. Même avec 5 ivrogne l'entourant elle aurait limité la casse en prenant un plateau. Ce détail fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase, le détail qui le dissuada de laisser courir et tenter de retrouver un semblant de paix. Le blond se leva et avança vers la jeune femme avant de lui prendre le verre qui tronait sur sa tête, prenant bien soin de ne pas renverser de mousse. Il montra alors le verre devant les yeux de la louve, comme si ce fut le témoin de la culpabilité de la louve, la faute mise sous sa truffe.


Attend... tu te fous de moi c'est ça? Que t'es pas contente parce que les mecs te traitent rarement d'idiote okay! Que ma guitare n'aie pas été rangée et donc exposé okay! Mais va pas mettre la faute sur un soulard pour ta gaffe: t'as vu comment tu portes tes verres?! Ya toute les chances que tu renverses ta binouze! Et puis va me trouver un bar sans mecs ou femmes torchées toi! "Pas de sa faute" OUAAAAAAAIS! J'y crois moyen pour le coup!

Le crocodile garda le verre avec lui et alla au comptoir pour demander au tenancier un plateau... devant s'y reprendre à deux fois pour le demander, au vu de la réaction du barman face à l'agressivité du crocodile, craignant qu'il fut soul. L'explication qu'il en donna sembla satisfaire partiellement le tenancier qui finit par lui donner son plateau. Il y posa le verre de bière et revint vers la louve en lui tendant le plateau pour qu'elle y pose les deux autres verres de bière.

Pose les deux autres, tu pourras prendre le plateau après, à deux mains si t'es pas sûre et si un vilain ivrogne vient encore te bousculer!

Le crocodile se permettait cette pique, plutôt légère en comparaison de ce qu'il lâchait d'habitude aux personnes qu'il n'affectionnait guère. Cela serait plutôt comparable à l'échelon deux sur l'échelle des bullies... et encore, il ne se revendiquait pas comme un bully, même en cette terre hostile. Non, pour le coup, il songeait sincèrement que cette louve l'avait bien cherché en jouant les étourdies et en prenant peu de précaution pour servir les bières à ces amis... et puis elle aurait put laisser cette tâche à un des amis à sa table si elle ne savait pas s'y prendre! Mais il y avait bien une chose sur laquelle il s'accordait avec elle... et peut-être fut-ce une des raisons pour lesquelles il ne l'avait pas déjà balancé un croche-pied de vengeance pour lui faire renverser ses bières: il ne la connaissait pas. Pas encore.
rédigé par Miliana Evans le Lun 2 Juil 2018 - 11:53
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Alors qu’elle pensait être tranquille maintenant qu’elle avait recadré ce malotru la jeune femme sentie d’un coup la pression qu’elle avait sur la tête s’enlever. Elle se demanda pourquoi, si elle avait renversé une partie du verre par terre, pourtant aucun bruit ne lui disait qu’elle l’avait fait.
Puis, quelques secondes plus tard le verre qui manquait sur sa tête se présenta brutalement sous ses yeux. Elle recula doucement la tête, clignant des yeux pour s’habituer à la proximité soudaine de l’objet et regarda ensuite celui qui lui tendait cette bière, le crocodile.

-Attend... tu te fous de moi c'est ça? Que t'es pas contente parce que les mecs te traitent rarement d'idiote okay! Que ma guitare n'aie pas été rangée et donc exposé okay! Mais va pas mettre la faute sur un soulard pour ta gaffe: t'as vu comment tu portes tes verres?! Ya toute les chances que tu renverses ta binouze! Et puis va me trouver un bar sans mecs ou femmes torchées toi! "Pas de sa faute" OUAAAAAAAIS! J'y crois moyen pour le coup!

Puis il partit avec SA bière, sans rien dire. Alors forcément la jeune femme commença à protester en criant :

-Hey ! Non mais…


Pour autant elle se tue en clignant des yeux quand elle l’entendit demander un plateau. Elle pencha la tête sur le côté sans comprendre. Il y posa le verre dessus et lui tendit le plateau. La louve était un peu sceptique mais posa les verres sur le plateau après que le jeune homme lui ai dit :

-Pose les deux autres, tu pourras prendre le plateau après, à deux mains si t'es pas sûre et si un vilain ivrogne vient encore te bousculer!

Bon, la jeune femme sentie la pique mais elle ne dit rien pour le coup car il n’avait pas totalement tort. Elle devait reconnaître ne pas avoir envisagé une seule seconde au plateau. Tournant doucement la tête boudeuse et un peu gênée elle dit :

-Mmh…. Merci…

Finalement il n’était peut-être pas aussi rustre que ça ce crocodile.La jeune femme garda sa tête toujours détournée avant d’ajouter :

-Si ta guitare est abîmée ou a quoique ce soit je payerai pour la réparation pour m’excuser.

Puis elle commença à marcher jusqu’à la table, tenant le plateau à deux mains.Tandis qu’elle s’approchait de la table, la jeune femme soupira, elle n’avait pas envie d’y aller et cela se voyait. Les autres loups semblaient grogner, voulant devenir plus ivre que ce qu’ils n’étaient déjà. Et Miliana ? Elle se demandait si s’enfiler les trois bières qu’elle avait suffiraient à rendre ce moment supportable.

-Mouai, même ivre morte ils seraient toujours aussi ennuyants
, lâcha-t-elle à voix haute en observant les autres loups.
rédigé par John J. Purple le Mer 11 Juil 2018 - 0:50
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
Humain
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Ce manque d'agressivité ou de répondant de la part de la jeune louve sembla atteindre le crocodile qui se fit moins insistant d'insulte. Au contraire, il semblait lâcher l'affaire. En un sens, cette réaction du reptile était tout à fait logique. John n'était pas de ceux qui cherche à écraser ou humilier gratuitement les gens même s'il pouvait exceller dans le domaine. Et s'il pouvait adopter un tel comportement, ses cibles résidaient alors dans ceux qui auront osé lui manquer de respect ou utiliser leur rang social (voire leur race en cette terre nouvelle) afin d'asseoir une position légitime de domination. John n'était pas vraiment du genre à se laisser écraser malgré sa position plus que modeste tant par son peu de moyens financiers que par sa véritable identité qui le ramènerais au même niveau qu'une pièce de viande à la merci des instincts prédateurs d'un bon nombre d'hybrides de cet univers... même sur Terre il n'avait pas voulu se laisser démonter par plus fort que lui. Il n'était pas souvent sorti vainqueur mais au moins il avait le mérite d'avoir toujours relevé le regard quand d'autres l'auraient baissé honteusement et sans raison. Ainsi, ceux qui tentaient de rabaisser ce nouveau reptile sans autre forme de procès s'attiraient les foudres de John... et ce n'étaient pas les insultes qui fusaient en premier lieu. Dans ce cas, la fille avait commis une grosse maladresse. Elle ne l'avait en aucun cas attaqué sciemment de manière illégitime et sa réponse, bien qu'agaçante aux oreilles du blond, avait été compréhensible. Il n'avait pas besoin de la poursuivre et la harceler sous prétexte qu'elle avait commis une gaffe qui aurait pu être évitée. Surtout que, malgré son air boudeur, elle semblait avoir prit en compte sa remarque peut-être plutôt brusque sans compter sa pique notable. Par ailleurs, elle proposa même de la rembourser si sa guitare était endommagée.

Contente toi de servir ta bière et faire gaffe pour le moment...

Cette réponse n'avait eu ni volonté de montrer une tendresse sous ses airs rustre, ni de la rembarrer après avoir fait l'effort de l'écouter sans l'insulter en retour. Cela découlait d'un élément plutôt simple qui le montrait plutôt froid au premier abord: sa "peur" de trop s'attacher par crainte de tout perdre de nouveau. Il avait ainsi du mal à adapter son discours pour se faire des amis et témoignait alors d'une sincérité déconcertante, allant jusqu'à dire les quatre vérités à la bimbo du bahut si l'occasion et une raison de le faire se présentaient. Les conventions et la politesse étaient pour lui un emballage pour embellir la véritable apparence de l'âme humaine... ou animale dans ce cas. Et s'attacher à un être que ce fut en amitié ou en amour lui retirerait en un sens une certaine protection, le rendrait vulnérable pour la personne appréciée. Et pourtant, il avait déjà commencé à s'ouvrir même si cela ne restait que minime. Se pourrait-il qu'il vienne à s'attendrir avec l'âge? Ce monde d'hybride avait-il agit sur son être plus qu'il ne l'aurait imaginé? Pourtant ces hybrides au ton suffisant quand il est question d'humain ne différaient pas beaucoup de ces derniers.

John finit donc par soupirer tout en se dirigeant vers son siège pour retourner à sa bière et retrouver de nouveau l'amertume tant recherchée du houblon, laisser ce liquide blond et pétillant venir lui rafraichir la gorge après un exercice de chant... et surtout suffisant à passer outre ce petit passage désagréable qui avait au moins le mérite de lui faire découvrir un nouveau visage. Les gorgées se succédèrent mais il ne sentait pas pleinement l'ivresse le prendre. En même temps, il avait commandé une bière basique peu forte en alcool, les plus corsées ne semblant pas au goût du jour dans ce rade. Il ne tarda pas à remplir son verre à la girafe pour boire à nouveau son verre à grandes gorgées tout en faisant bien attention à la saveur de sa bière. Le crocodile fut cependant interpellé par la remarque que la louve avait lancé. Visiblement elle semblait apprécier peu la compagnie masculine qu'elle pouvait partager dans ce bar. Ennuyants tu dis? John les observa longuement d'un regard naturellement sévère et renfrogné (en même temps cette simple remarque pouvait le déranger dans sa consommation). En effet, à vu de nez, il semblait être en présence de trois mecs banaux qui devaient causer sport, meufs, fric et habits... ou même de politique et de finance... mais qui avaient manqué une règle essentielle en terme de soirée: ils avaient totalement exclu cette jeune louve de leur cercle. Le reptile ne se laissa pas tromper par les apparences, les mecs appréciaient leur soirée, la meuf s'ennuyait à mourir et en plus servait de serveuse attitrée. Qu'ils puissent avoir des délires différents de la fille était une chose, ils pouvaient faire l'effort de l'inclure et modérer le débat, voire même être reconnaissant qu'elle puisse leur rapporter de la bière. Mais là, ils semblaient s'impatienter.

Un soupir s'échappa des lèvres du reptile alors qu'il détourna le regard. Après tout cela ne le regardait pas. Il n'allait pas jouer les connards gratuitement... bien que pour le coup cette idée le tentait grandement d'aller donner l'engueulade à ces loups. Peut-être qu'avec un peu d'alcool... il secoua la tête en se dissuadant de se saouler sciemment. La soirée venait à peine de commencer qu'il risquait déjà de se faire jeter du bar avec ses conneries. Et puis, il lui faudrait trouver un nouveau bar au vu de la tête du tenancier. Définitivement non pour le coup. Il demanda juste au barman s'il pouvait de nouveau utiliser le matos de l'estrade pour quelques ajustements de sa guitare. Autant vérifier tout de suite si sa guitare avait un problème suite à cette malencontreuse chute et qu'il profite pour le faire savoir à la louve qui se proposait si gentiment de rembourser s'il y avait une casse. Une fois la demande acceptée, John repartit vers l'estrade avec sa gratte et commença à effectuer tous les branchements. En jouant les quelques accords de la chanson précédente, il s'aperçut qu'il fallait retendre les cordes mais rien d'insurmontable. Il tendit les cordes afin d'atteindre le son voulu. C'est ainsi qu'il continua à jouer passivement une suite de notes (do, sol, la et mi) pour laisser le son s'échapper de sa guitare. Cela n'était pas disharmonieux mais on pouvait sentir dans ses notes qu'il ne jouait pas véritablement, ne faisant juste que pratiquer pour le coup et gratter sa guitare juste pour la gratter, sans raison. Et puis, pourquoi jouerait-il autre chose? Il n'y gagnerait rien... Puis il regarda sa girafe encore sur le comptoir, réduite de moitié. Il repensa au fait qu'il allait être en manque d'alcool dans sa chambre et cela acheva de le dépiter. A ce moment, il était prêt à tout accepter pour un bonne bouteille de bourbon à ramener chez lui, une boisson devenant monnaie d'échange... un médicament pour un moment d'oubli.
rédigé par Miliana Evans le Mar 17 Juil 2018 - 11:40
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar

-Contente toi de servir ta bière et faire gaffe pour le moment...

Miliana acquiesça simplement : elle sourit légèrement amusée, ouaip, ce crocodile était loin d’être un rustre contrairement à ce qu’elle pensait. Ce sourire disparu de son visage quand elle s’approcha de la table de ces crétins de loup alpha. Ils prirent la bière sur le plateau avec violence, ne se préoccupant de la bousculer de part et d’autres. La jeune femme bouillonnait. Elle n’était pas une vulgaire serveuse bon sang ! Ses oreilles étaient plaquées sur sa tête en arrière et elle grogna. Elle était sur le point de péter un plomb.

Et en plus maintenant il lui ordonnait de s’assoir. La jeune femme avait sa queue s’agitant qui montrait son énervement. Elle devait faire appel à tout son self contrôle pour se rappeler qu’elle était là sous ordre de ses parents uniquement. N’empêche elle rêvait d’en envoyer un ou deux allaient dire bonjour à la vitre de très près. Le bruit de la guitare la fit couper nette dans son envie. Ses oreilles se dressèrent sous la surprise et elle posa son regard sur John. Bon visiblement elle était pas cassée, ça rassurait un peu la brunette, il avait l’air d’y tenir à sa guitare.

Cela l’apaisait légèrement. La détournait des crétins qui l’agaçait. Il semblait un peu dépitée, Miliana regarda doucement dans la direction de ce qui avait provoqué cet air. Une femme ? Quelque chose de brise cœur ? Non, simplement une bière. La jeune femme regarda les loups à côté d’elle, voilà qu’ils s’étaient endormis sur la table dans un grand BOUM. Les négociations étaient terminées. La jeune femme se leva doucement, cela faisait déjà une vingtaine de minutes qu’elle avait échangé avec le crocodile.

En silence la jeune louve alla voir le barman. Elle lui dit que c’était les trois garçons qui allaient réglés toutes les consommations. Néanmoins elle voulait en payer une. Une seule qu’elle était en train de commander. Le serveur semblait sceptique quand il voyait la raison pour laquelle elle commandait la boisson. Il fallait le dire leur échange n’avait pas été très courtois tout à l’heure, mais elle voulait dédommager le crocodile à sa façon. La jeune femme se contenta de le regarder de loin, essayant de voir s’il allait jouer ou non un morceau.

rédigé par John J. Purple le Ven 27 Juil 2018 - 11:16
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
Humain
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Alors qu'il jouait simplement ses accords, John ne manqua rien de cette triste scène. Triste pour ne pas dire pitoyable. Les compagnons de beuverie de la louve semblaient avoir perdu tout le "raffinement" que pouvaient laisser suggérer au premier regard leur apparence de fils de bourge bien élevé devant les yeux de papa. Leur véritable nature venait de se révéler face à l'alcool ou du moins face au manque d'alcool dans cette attente qui s'était faite sentir. Autant John pouvait garder le souvenir que cela fut de la faute de cette louve qui s'était montré imprudente de la manière de tenir les verres qu'elle devait apporter à ses compagnons... mais cela ne permettait en aucun cas le comportement de ces loups. Par ailleurs, il lui semblait avoir entendu que les habitants du royaume des loups étaient généralement coutumiers d'être plutôt fiers et devant avoir une certaines allure bien que souvent snob lorsqu'ils sont issus des grandes familles. Ces loups là semblaient carrément entacher la réputation de tout un royaume, se révélant plutôt des clébards colériques et éméchés plus que des loups qui pourraient impressionner le britannique. Et pourtant, le crocodile n'intervint pas, ne fixa même pas la scène. Il n'avait pas besoin de regarder tant leur agitation fut bruyante. Et puis, il semblait voir dans le regard des différents consommateur un véritable miroir d'indignation au travers d'un coup d'oeil furtif lancé à cette table, peut-être même une certaine compassion pour la fille chez certains usagers. Même le tenancier en était nerveux et manqua d'intervenir alors que la situation semblait se calmer d'elle-même, les loups venant s'endormir littéralement sur la table. Cette fois la pitié de John n'alla pas à la jeune brune qui venait de se faire bousculer et malmener par les mâles, mais pour les mâles eux-même: comment pouvaient-ils déjà piquer du nez avec seulement quelques bières? Ils cherchaient à s'allumer tout en ne supportant pas l'alcool? Pour John, ce fut une insulte aux véritables soiffards et aux piliers de bar. Par ailleurs, le fait même que le tenancier les laisse roupiller tranquillement sembla agacer John. Pourquoi venait-on lui imposer à lui de jouer une musique d'ambiance tranquillement pour ne pas brusquer la clientèle? Et que cette dernière pouvait agir en sale gosse juste parce qu'ils avaient les poches bien remplies?

Malheureusement ou heureusement, John était loin d'être un animateur pour ces "sales gosses" et il n'allait pas cautionner ce qu'il considérait comme une injustice bien longtemps. Surtout que plusieurs client, malgré le silence, semblaient crier du regard l'ordre de débarrasser ces indésirables loups nobles ou pas. Pour le coup, John allait se faire un malin plaisir d'aider à ce que ce souhait silencieux puisse devenir réalité. Mais jusqu'à ce qu'ils s'endorment, il affecta l'indifférence pour ne pas attirer les soupçons. Ce ne fut que quelques minutes après, qu'il fouilla dans la housse massive de sa guitare pour en sortir un ordinateur portable fortement marqué par les stickers de groupes et de motifs rock (mais aussi de bières et de cigarettes). Il le posa sur un support et fit des branchements avec la sono. Si la majorité des clients furent soulagés par le sommeil des loups et tentaient de retourner à une soirée plutôt normal, d'autres semblaient interloqués par l'arrêt des notes du britannique mais aussi de ces étranges branchements comme s'il s'appropriait la scène. D'ailleurs le personnel avait arqué un sourcil face à cette réaction du blond, semblant attendre le pire de la part d'un punk. Comme s'il préparait un mauvais coup... ce qui n'était pas faux en somme. Ce que faisait John sur son ordinateur était d'ouvrir un logiciel de musique qu'il avait programmé afin d'avoir une certaine harmonie dans les morceaux qu'il jouait. Car une guitare électrique est souvent bien fade sans la batterie et la basse qui l'accompagne... et qu'il n'était pas toujours facile de trouver un bon bassiste ou un bon batteur à toute heure, John avait eu recours à ce logiciel pour enregistrer chaque instruments et donner les notes voulues donnant l'illusion d'un véritable groupe... alors que seul lui jouait. Un bien triste palliatif du vingt et unième siècle mais il ne disposait pas de "Band" et cette idée ne lui effleurait pour l'instant pas l'esprit.

Une fois que tout fut, mis au point, il tourna un des ampli légèrement vers les loups endormis avant de revenir devant le micro, la guitare en bandoulière. Il baissa le son pour avoir simplement un son d'amplification suffisant pour interpeler la salle sans être agressif. Ainsi, d'une voix neutre, il s'adressa à l'ensemble du bar:


Je vais faire un peu de bruit pendant quatre minutes, allez vous en griller une dehors si vous pensez que ça va vous incommoder...

Il observa les loups endormis un instant. A ses souvenirs, les loups, même sur terre, sont dotés d'une ouïe extrêmement performante. Cela le fit sourire légèrement. Ces créatures canines allaient déguster une violence auditive lors d'une gueule de bois au décuple. Cela était encore bien gentil de la part du crocodile face à ces énergumènes qui s'étaient pas privés de faire du tapage pendant qu'il jouait juste quelques notes, venant déranger la quiétude de l'endroit... et en y réfléchissant bien, ce fut à cause d'eux que sa guitare avait failli être endommagée. C'est eux qui avaient envoyé cette fille prendre LEURS bières. Ils avaient leur part de responsabilité et John ne l'avait pas oublié. Ce fut alors une raison double pour exécuter son numéro. Il monta alors le son à fond et laissa l'ordinateur débuter le morceau avec les première notes de la guitare rythmique et le rythme de la batterie. C'est alors que John gratta les premiers accords; similaires au vrombissement terrible d'une moto avide de bitume. Et la musique commence, les accords s'enchainent bien plus aigus après un coup de pédale pour changer la distorsion du son. Ses doigts agiles opèrent de nombreux glissés, accompagnant le son comme s'il lui donnait une forme longiligne qui devait se courber rapidement au fil des notes. Vint ensuite le premier crescendo, la première déferlante d'accord sur un rythme effréné et pourtant parfaitement maîtrisé de la part du crocodile qui parvient quand même à garder un certain rythme et garder une certaine mélodie. Ses doigts dansaient sur les cordes, appuyant avec précision pour un son net avant de passer aux autres. Le tout était alors accompagné de coups rapides de vibrato afin de donner une impression de vibration dans l'ensemble des notes longues qu'il jouait. Ce fut ainsi un véritable ballet digital, un tour virtuose de guitariste dans lequel John semblait rester concentré mais aussi empreint d'une sensation indescriptible qui pouvait se lire sur son visage: une sensation de liberté qu'il vivait grâce à la musique. Plus que de jouer pour un public ou pour ennuyer son entourage, c'était avant tout pour lui qu'il jouait. Cela fut vrai et observable jusqu'à la dernière note.


[HRP= voilà le morceau que John joue: https://www.youtube.com/watch?v=5s7VBVyW2ts]
rédigé par Miliana Evans le Mar 31 Juil 2018 - 11:55
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Ces hommes faisaient honte à leur titre et à leurs races, fils pourris gâtés, ils n’avaient visiblement pas été , Miliana avait honte d’être en leur présence. C’était uniquement pour ses parents qu’elle avait été là.

Les notes de musique s’arrêtant la jeune femme perdait peu à peu l’espoir que quelque chose d’un tant soit peu intéressant n’arrive. Elle se leva tranquillement de la chaise en les voyant endormis. Surtout. Ne PAS faire de bruits…. Si ils se réveillaient elle allait encore devoir les supporter. Déjà là, s’en était trop pour sa santé mentale. Elle s’imaginait aisément faire comme la dernière fois à la dernière fête noble, rampée au sol en mode commando juste pour le plaisir d’échapper à ses rétracteurs. La discrétion dans ce petit bar ne serait pas la même ceci dit, et elle risquait encore d’en entendre parler par ses parents qui lui reprocherait son manque de grâce.

Les oreilles de la louve furent attirées par des bruits , son regard se tourna à nouveau vers le musicien qui avait un caractère semblable au sien. Agressif oui mais pas pour n’importe quoi. Qu’est-ce qu’il faisait avec des hauts parleurs tournés dans leur direction ? La jeune femme haussa les sourcils intriguée. Maintenant il allait devant le micro, il allait se remettre à chanter ? C’était quoi ce drôle de matériel d’abord ?

Loin d’avoir confiance la jeune fille fronça les sourcils. Elle en faisait des coups fourrés et là elle pouvait sentir que ça allait en être un, cela ne tarda pas à lui être confirmé quand le jeune homme déclara :

-Je vais faire un peu de bruit pendant quatre minutes, allez vous en griller une dehors si vous pensez que ça va vous incommoder...

Si allait faire ce qu’elle pensait qu’il allait faire….oula… les oreilles de la louve se plaquèrent sur sa tête comme déjà prêtes à se faire vriller car en effet, l’ouïe des hybrides loups étaient aussi sensibles que ceux des animaux à l’état pur. La jeune femme n’était pas sûre de supporter ce qu’il allait faire. Beaucoup d’hybrides avec cette particularité décidèrent d’évacuer. La jeune femme en aurait presque eût pitié pour ces camarades… presque , mais ce n’était pas comme s’ils ne l’avaient pas cherchés.

Avec la grâce et la discrétion du chasseur des bois qu’elle était Miliana se recula pour être plutôt en sécurité. Elle restait par curiosité pour voir ce que le jeune hybride crocodile allait faire. Ah la petite louve en tirait une tête quand John commença à jouer. Cachée derrière le bar pour ne pas subir la colère des hybrides loups une fois réveillés la jeune femme gardait à l’esprit qu’elle ne devait pas faire de vagues.

Le son était pas mal, elle devait le reconnaître, elle avait envie de danser dessus. Le problème étant, elle le pu que quelques secondes , puisque les loups se réveillèrent loin d’être de bonne humeur. Ils étaient encore pas en état, et la première chose qu’ils furent fut de lancer une chope de bière remplie en pleine direction de John

-Ohlala
rédigé par John J. Purple le Mar 7 Aoû 2018 - 14:09
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
Humain
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
A la dernière note, John ne manqua pas de remarquer le projectile qui venait dans sa direction, s'étant rapidement retourné pour protéger sa guitare et prendre la choppe dans le dos. Le lancer était assez fort pour parcourir la distance mais pas assez pour lui briser le verre dans le dos. Cela n'empêcha pas tout le contenu du verre de venir l'éclabousser dans le dos, s'écoulant aisément au niveau du pantalon. Le reptile ne tarda pas à sentir la sensation peu agréable des vêtements humides surtout quand le liquide en question allait laisser une odeur peu appréciable une fois vieillie au grand air sur du tissu. Cette attaque eut le mérite de faire lever une forte inspiration générale sous le coup de la menace en un bref geste d'empathie envers le guitariste; ou cela fut-il l'appréhension des dégâts qu'allaient provoquer ce lancer et le bruit brutal du verre brisé. Même ce dernier tomba sourdement au sol sans parvenir à se briser au premier coup, ne se cassant qu'au deuxième rebond dans un bruit sourd, laissant l'éclat du verre venir tomber plus loin. Ce bruit sonna tel un glas aux oreilles de l'assemblée, surtout de celles du barman qui se voyait embêté à devoir chasser une clientèle aussi prestigieuse par son nom plus que par ses manières. Cependant le reste de la clientèle eut assez de bon sens pour rester silencieuse à cet acte gratuit. En tout cas, si les loups avaient voulu le silence par ce lancer, ils avaient réussi.

Pourtant, ce silence n'augurait rien de bon chez le guitariste. Il avait certes sauvé sa guitare d'une douche de mousse qui aurait détruit les éléments électroniques de l'instrument, mais le poing serré de John laissait voir les jointures blanchies de ses mains sous la force qu'il mettait à serrer le poing. Il était difficile de savoir ce qui mettait le plus en rogne ce crocodile: de s'être fait envoyer un verre de bière dessus? Le fait que ce fut de la bière et qu'une telle boisson n'avait pas à être gâchée par un usage aussi mesquin? Le fait d'avoir été attaqué alors qu'il jouait de la musique? Peut-être un peu des trois à la fois. En tout cas, même un grognement sourd de colère ne fut pas entendu de la part du crocodile qui semblait alors garder un air sombre. Il finit par poser à l'écart sa guitare avec un soin marqué, l'ayant posé contre le mur du fond de la scène. Ensuite, il se retourna et prit le verre de bière, vidé par le lancer, et l'observa longuement. La chute avait provoqué une petite fêlure sur ce verre. Cette marque aussi fine fut-elle condamnera le verre à être jeté car présentant un risque pour la clientèle. John ne le savait que trop bien, profitant de cette loi sur Terre pour avoir une mousse gratuite lorsqu'il tombait sur un verre fêlé servit avec la négligence du barman. Ce simple souvenir le conforta sur ce qu'il allait faire.

Après avoir ramassé le verre, il quitta la scène et se dirigea vers la table des loups. Ses yeux vert et reptilien gardaient un air mauvais voir colérique pendant qu'il s'avançait vers eux. Il ne se concentrait plus sur la sensation d'humidité et de fraicheur de ses vêtements collés à sa peau dans son dos. Les loups semblaient se réveiller de leur torpeur après avoir réagi à l'attaque sonore du crocodile. Le blond n'attendit pas qu'ils puissent être conscient avant de prendre un des verre de bière encore rempli et le verser sur celui qui semblait être le caïd de cette bande de jeunes bourgeois... avant de fracasser le verre sur la table dans un grand bruit. John ne manqua pas de se faire une belle coupure mais ne semblait pas éprouver de douleur particulière, venant juste garder en main un bris de verre tranchant qu'il tenait comme un poignard. Il regardait les trois canidés de haut, semblant ne pas tenir compte du rang social des trois jeunes gens ni même de la potentielle menace que leur fortune et pouvoir laissait entrevoir. Le crocodile connaissait parfaitement les risques et surtout avait déjà été témoins des gosses de riche qui n'avaient de pouvoir que la mention de ses géniteurs, se calmant rapidement quand ces derniers se retrouvaient isolés. Si les riches loup venaient de jouer un sale coup à un moins que rien, un simple roturier sans importance... ils oubliaient bien vite qu'ils venaient surtout de s'attaquer à un crocodile. L'adage crocodile disait qu'il était rarement bon de déranger un crocodile durant sa sieste au risque qu'il vous arrache la tête pendant son bâillement.


Alors écoutez moi bien les clebs... J'en ai rien a foutre que vous pourriez claquer des doigts que je disparaitrais... ça m'empêchera pas de vous donner les coups de pieds au cul que vos parents ont oublié de vous donner. Sans dec' après m'avoir royalement emmerdé avec votre putain de tapage, avoir envoyé votre pote pas doué jongler avec ses verres alors que vous auriez aussi pu lever vos culs pour aller chercher vos mousse et en plus vous osez balancer de la bière... j'aurai juste une question pour vous: C'est qui le ptit fils de p*** qui a osé m'envoyer ce verre?

John n'avait jamais tué personne et surement cette volonté ne se développera pas davantage ayant déjà vu la mort en face à deux reprises. Il avait désormais une idée de la valeur de la vie même s'il pourrissait visiblement la sienne. Mais cela ne l'avait pas empêché, sur terre, de participer à de véritable bagarres de bar et dans la cour de récréation lorsqu'un camarade faisait des allusions à l'une des deux personnes disparues de sa vie. Par ailleurs, il savait que l'intimidation physique était un des moyens de se faire respecter surtout de la part des enfants ayant un certain pouvoir par l'argent mais aussi par les relations avec d'autres alliés influents. La menace d'une souffrance physique ramenait généralement la situation à un statu quo éphémère. Et John ne comptait pas se laisser dominer par ces trois là.
rédigé par Miliana Evans le Ven 10 Aoû 2018 - 20:53
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Dire que le jeune crocdile était énervé n'était pas réellement dire la vérité. Les loups réussissaient souvent à ressentir les « auras » c'était ainsi que les membres normaux ou les omégas reconnaissaient ceux qui avaient un titre supérieur aux leurs, ainsi que les facultés et la personnalité qui suivait le plus souvent ce titre.


Or, même si le crocodile n'était pas un loup il dégageait une...aura menaçante. Oui. Ça ne menaçait pas grand chose de bon. Mais pas pour les loups non, pour le jeune homme. Miliana en était inquiète. Un crocodile contre un loup dur de savoir celui qui allait gagner mais un crocodile contre trois loups...le score était en faveur des loups pour le coup. Il devait être un peu suicidaire ce jeune homme à se diriger vers une meute de loup avec des intentions aussi claires.


Elle qui pensait avoir tout vu ; elle était désormais les yeux écarquillés face au geste que venait de faire le crocodile. Et elle n'était pas seule. Le loup de la famille Matthews, celui de la famille Ereno et celui de la familla Atsuki avaient les yeux grands ouverts devant ce qu'il venait de se passer. Le garçon de la noble famille Ereno était désormais trempé de la tête aux pieds. Au nom de la reine, ce garçon avait osé....
Miliana n'était pas la seule qui comprenait ce qui venait de se passer, beaucoup de clients nobles firent le plus grand silence face à l'affront qui venait de se faire sous leurs yeux.


Discrètement la jeune femme s'approcha de la scène où cela se passait. Elle pourrait prêter ma forte si la nécessité en était, deux contre trois c'était toujours plus équitable... mais un bruit de casse la fit esquisser un sursaut et arrêta sa marche. Immédiatement son regard comme ses oreilles se dirigèrent vers la source de ce bruit. Avec une étonnante netteté elle distinguait tout ce qui se passait. Le crocodile venait de briser la choppe de verre qu'il s'était reçu quelques minutes auparavant. L'odeur métallique du sang planait dans l'air. Ce n'était pas bon. Si la situation échauffait déjà le sang des trois crétins à la table inutile de dire que leur côté animal pouvait devenir frénétique à l'odeur du sang. Les alphas avaient tous dans leur gêne un caractère plutôt enclin à la baguarre et à la violence lors des combats, inutile de dire que l'odeur du sang excitait ce côté là d'eux.
Elle allait décidément devoir intervenir. Car même si le blondinet jouait les courageux , agitant son « poignard » comme le bon suicidaire qu'il était , si les trois loups ivres s'y mettaient réellement il risquait de finir bien amoché.


-Alors écoutez moi bien les clebs... J'en ai rien a foutre que vous pourriez claquer des doigts que je disparaitrais... ça m'empêchera pas de vous donner les coups de pieds au cul que vos parents ont oublié de vous donner. Sans dec' après m'avoir royalement emmerdé avec votre putain de tapage, avoir envoyé votre pote pas doué jongler avec ses verres alors que vous auriez aussi pu lever vos culs pour aller chercher vos mousse et en plus vous osez balancer de la bière... j'aurai juste une question pour vous: C'est qui le ptit fils de p*** qui a osé m'envoyer ce verre?


Et c'était bien la seule chose qu'on pouvait généralement dire des loups: Honneur, Force et Loyauté. Celui qui l'avait fait ne se dérangea pas pour se dénoncer avec un sourire en coin moqueur, c'était celui à la droite du garçon trempé, le fils de la famille Atsuki qui de sa voix grave déclara :


-C'est moi, t'as un problème avec ça minus ? Va plutôt agiter ton jouet autre part , tu n'est qu'un petit insecte que j'écraserai avec du plaisir du pied si tu ne m'étais pas aussi insignifiant et ennuyant. Maintenant dégage pendant que j'ai encore la bonté en moi pour épargner ton visage et va jouer dans les jupes de ta mère plutôt.



Ces deux collègues ricanèrent, celui de la famille Ereno renchérit :


-Mais avant de disparaître de notre vue j'aimerai que tu t'excuses pour l'agression honteuse que tu as osé me faire en m’aspergeant de ce liquide digne du rustre que tu est, et à genoux.


L'air moqueur du loup et l'aura qui ressortait de lui à ce moment là, fit dresser les poils de Miliana, de la domination mal utilisée sur une autre espèce. Un beau crétin. Dire que le musicien avait dit qu'ils étaient potes.... La jeune louve aurait préféré se pendre tout de suite que de lier un quelconque lien avec des crétins sans cerveaux tels qu'eux.

Toujours aussi discrète, la jeune femme repris sa marche en direction de la tablée. Elle aussi avait une aura puissante,bien plus que chacun de ces trois abrutis, mais pour l'instant elle ne la faisait pas ressortir plus que ça. Son attitude de noble dégageait une certaine froideur qui sous-entendait qu'ils n'étaient pas du même monde.
Mais, parallèlement, son expression était des plus neutres, et là était sans doute le danger. Un loup qui se promène l'air de rien, s'approchant de sa proie sans manifester la moindre intention.
rédigé par John J. Purple le Ven 17 Aoû 2018 - 17:15
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
Humain
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Le crocodile ne perdit nullement contenance devant les loups qui avaient fini par émerger complètement de leur état de repos pour se retrouver face à lui. Il ne manqua pas d'observer l'assurance et le dédain que ces loups semblaient vouer à John qui se voyait être le fautif selon eux. Bien évidemment, au lieu de lui inspirer du respect et de l'humilité face à ces trois fils de la haute, le blond ne ressentit, derrière son air sévère et impassible, que du mépris envers ces garçons. Bien sûr, il n'oubliait pas que leur assurance était surtout due au fait qu'ils avaient l'avantage du nombre sur le reptile, quelque soit sa force. John avait beau être impulsif il n'avait pas négligé ce détail qui était loin de jouer en sa faveur. Par ailleurs, toute sa mise en scène permettant de les jauger vint lui apporter quelques hypothèses en observant le comportement des trois hybrides: ils étaient fiers, nullement décontenancé par le langage grossier et la démonstration de violence. Au contraire, le responsable s'était dénoncé de lui même et ne s'était pas gêné pour brimer légèrement le crocodile. Le reptile avait failli tiquer quand le loup mentionna sa mère, devant prendre fortement sur lui pour ne pas lui sauter à la gorge et céder à la colère. S'il avait fait ça, le loup aurait gagné sur tout les plans, il aurait réagit par la violence à une brimade et les deux autres loups ne se seraient pas fait prier pour l'intercepter avant qu'il ne porte le moindre coup. Ils avaient beau être plus saouls que John mais ils étaient concentré sur ce dernier. Ainsi, John en vint à la conclusion que ces loups étaient soit des combattants aguerris soit des gamins qui ne se sentaient plus une fois en meute avec leur semblables bourgeois. John opta plus pour la seconde possibilité. Après ce qu'il venait de faire, un jeune combattant et notamment un mâle alpha aurait, sans attendre, riposté et mis John à terre. Non, au lieu de cela, les loups ne se privèrent pas de le railler avec mépris allant jusqu'à exiger des excuses à genou.

"tu n'es qu'un petit insecte que j'écraserais avec du plaisir du pied si tu ne m'étais pas aussi insignifiant et ennuyant."

Cela sonnait aux oreilles de John comme un vulgaire prétexte pour ne pas se battre. Ils avaient clairement l'avantage surtout au vu que le crocodile n'avait pas connaissance de leur pouvoir. Soit ils étaient idiots soit ils avaient peur. C'est bien sur ce détail que John hésita alors qu'il les observait. La salle commençait à s'agiter, même le barman était près à intervenir. Face à cette situation, le crocodile n'avait pas beaucoup d'option. La supériorité numérique, la méconnaissance de leurs capacités, la possibilité d'une aide extérieur à ses adversaires... la réaction de John ne se fit pas attendre: après un long soupir et avoir fermé ses yeux, il posa lentement un genou à terre et prit une position modeste de pardon face au loup qu'il avait trempé de bière et qui réclamait ses excuses cérémonieuses. Il se doutait bien que cela allait provoquer l'hilarité, la satisfaction et le redoublement du mépris des loups dans leur impression de domination. Il laissa les brimades fuser alors qu'il prononça un audible et neutre:

Je m'excuse... j'aurai pas dû te renverser de la bière dessus...

John n'avait pas levé la tête, gardant son aspect humble voire pitoyable pour les trois loups qui l'entouraient. Il écoutait attentivement les réactions des loups, ne manquant pas les noms dont ils affublaient le reptile en rapport avec la faiblesse et la couardise. John restait, malgré sa position, totalement attentif aux sons. S'il n'avait pas une ouïe aussi développée qu'un loup, il semblait bien plus attentif que les loups qui savouraient leur n-ième victoire trop facile sur les roturiers. La queue reptilienne de John se mouva légèrement avant de sembler se raidir dans une position au sol, donnant l'impression d'un soubresaut dût à la honte... mais cela était bien autre chose. Alors que l'atmosphère s'était relâchée, une fois que l'attention de loup eut diminué, John, qui guettait le meilleur moment, détendit brutalement ses jambes surgissant tel un diable à ressort. Il avait serré au dernier moment son poing ensanglanté et l'avait abattu à la mâchoire du canidé. Dans son attaque il ne manqua pas de retourner son corps légèrement pour envoyer un coup de queue reptilien à l'autre loup qui ne lui avait pas encore adressé la parole. Ce dernier coup n'était pas assez fort pour blesser contrairement à son uppercut mais la rigidité et le poids de sa queue reptilienne pouvait lui faire perdre l'équilibre et au mieux le faire tomber. John regarda le loup qu'il avait cogné non sans un certain mépris au travers de son regard sévère brillant d'une lueur verte.

... j'aurai dû te pisser dessus, un liquide digne d'un merdeux comme toi...

Le crocodile posa alors de nouveau son regard du loup responsable du précédent lancer de verre. Le reptile se craqua les poings avant de faire un pas vers l'alpha de la bande. Il savait que ce geste n'était pas anodin. Il empiétait sur son territoire, malmenait sa meute, se posait en agresseur face à un ennemi au caractère territorial. Cela était loin d'être une attitude sage mais le britannique n'était pas réputé pour son self-contrôle et sa patience. S'il devait perdre le combat face à ces trois loups, ce ne sera pas sans leur avoir mis de bonnes tartes pour les ramener à l'humilité... même s'il devait se voir interdit de ce rade... et même s'il risquait bien plus que quelque bleus en s'attaquant à des gosses de riche. Etait-ce de la témérité ou de l'idiotie qui pouvait animer ce reptile dissident? L'ironie est que la plupart du temps ces deux aspects vont de paire. Le crocodile adopta alors une position de garde, levant les poings et se baissant légèrement pour protéger l'intérieur du corps.

Sérieux? C'est l'excuse que tu sors à chaque mec qui veut régler son compte, c****le molle? Arrête tes manières le clebs et "réglons" vraiment nos problèmes... sinon les seules jupes que j'irais visiter seront celles de TA mère.
rédigé par Miliana Evans le Mar 21 Aoû 2018 - 11:35
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
Noblesse
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens
. :
Inscription : 23/03/2018
Messages : 276
Clochettes : 748
Avatar : Grey Wolf-Kemono Friends
Occupation : manger des sucreries et embêter les gens

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
-Je m'excuse... j'aurai pas dû te renverser de la bière dessus...

Milana cligna des yeux, voilà que le jeune homme s’était mis à genoux pour s’excuser, tête basse. Il avait sans doute réalisé le danger que risquait son action d’attaquer trois loups en même temps. Toujours était-il que les trois crétins en profitaient bien, ils ricanaient, le traitait de « lâche » tandis que le principal intéressé ajoutait « je te pardonne, vas-t-en maintenant ». Miliana n’appréciait pas de voir ça, elle fronça les sourcils.

Puis sans prévenir POUF un coup de poing dans la mâchoire du fils Ereno suivi d’un coup de queue dans le corps de celui de la famille Matthews. La louve alpha cligna des yeux, les autres loups aussi en étaient surpris. Le fils de la famille Matthews avait même fini sous le coup de se retrouver par terre, chaise renversée, tandis que le fils de la famille Ereno se tenait la mâchoire en grondant. Le fait que le crocodile ajoute :

... j'aurai dû te pisser dessus, un liquide digne d'un merdeux comme toi...

N’avait pas arrangé les choses, voilà qu’il était furieux. De plus, le fils du pensionnat Atsuki n’était pas mieux, sauf que lui était prêt à se battre avec lui. Grondant le loup était plutôt impressionnant avec une aura oppressante. Il suffisait du moindre geste de John pour qu’il lui saute dessus, crocs et « griffes » dehors. Alors que la louve s’attendait à ce que le crocodile attaque en premier il semblait plutôt apte à se défendre.  Cela contrastait avec son attitude de tout à l’heure, mais il était vrai qu’entre temps les trois alphas s’étaient relevés.  Tous diffusaient cette même aura oppressante, mais pas de la même intensité. Il semblait bel et bien que le fils Atsuki était celui avec la plus puissante pour l’instant. Il fallait dès lors être suicidaire pour leur dire en face :

-Sérieux? C'est l'excuse que tu sors à chaque mec qui veut régler son compte, c****le molle? Arrête tes manières le clebs et "réglons" vraiment nos problèmes... sinon les seules jupes que j'irais visiter seront celles de TA mère.

Car les loups avaient été plus qu’agacés par le comportement du crocodile. Les insultes qui leur avaient dîtes avaient atteint leur but. Toucher à l’honneur d’un  loup était fortement déconseillé. Les deux autres loups s’avancèrent aux côtés de leur leader mais ce dernier leur fit signe de rester en arrière. Il avait choisi de montrer à l’insolent qu’il pouvait se débrouiller seul et cela alla très bien à Miliana qui comptait profiter de l’attention que tous porteraient au combat pour s’amuser un peu.

Le loup s’élança d’un coup dans un bon plutôt étonnant et sans prévenir. Miliana savait déjà comment le fils allait procéder. Il allait tenter de supprimer un appui au crocodile pour le sortir de cette position et pouvoir le tabasser par la suite. Pour cette raison, le fils Atsuki s’approcha poing dehors, comme s’il allait attaquer le jeune homme mais tenta néanmoins une fois rapproché de lui de lui faucher la jambe pour lui faire perdre l’équilibre.

Durant ce temps les deux loups alphas servaient d’encouragement sans même s’apercevoir qu’une petite demoiselle s’était faufilée derrière eux. Ils percevaient sa présence bien sûr, mais ils ne la prenaient pas en compte, la prenant sans doute comme une simple spectatrice inquiète. Ils n’auraient pas dû faire ça car Miliana s’approcha de la nuque du premier pour, d’un coup de la main, le faire tomber dans les pommes. Quant au second qui venaient de percevoir le bruit mât de son camarade au sol et qui se mit sur ses gardes, cela devient plus complexe. Dès lors, deux combats rapprochés s’étaient lancés.

Pour la simple et bonne raison que Miliana savait que ces loups n’avaient pas d’honneur, ils voulaient faire bonne impression devant les badauds de la scène mais si leur leader du soir avait perdu, ils se seraient mis à trois pour le tabasser. Et la louve alpha comptait bien éviter ça.
rédigé par John J. Purple le Lun 15 Oct 2018 - 17:51
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
Humain
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4
. :
Inscription : 29/01/2018
Messages : 50
Clochettes : 652
Avatar : England - Axis Power Hetalia
Occupation : Classe 4

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Le visage du crocodile se fendit d'un sourire lorsqu'il vit la mine furieuse du loup qui n'avait pas vraiment apprécié sa dernière réplique. John fut satisfait même s'il pouvait sentir qu'il était loin d'être en position de force et que les deux autres allaient l'entourer et l'entraver pour que le chef se donne à coeur joie de le passer à tabac. Ce n'était pas comme si ce fut la première fois qu'il connaissait cette expérience. Déjà à Wakefield il laissait parler ses poings, sa colère contre les racailles orgueilleuses qui venaient lui chercher des crosses ou tenter de l'intimider pour parvenir à lui extorquer de l'argent. Bien évidemment, il n'avait pas été vainqueur à chaque coup, il avait souvent été bien amoché d'ailleurs. Mais cela l'avait endurci et il n'avait désormais aucune hésitation à se lancer dans des combats perdus d'avance. Par désir de justice ou d'insurrection contre l'ordre établi? Non, seulement pour se sentir vivant dans le vide qu'avait constitué sa vie à travers deux pertes qui l'avait creusé.

Le blondinet observa rapidement son environnement, voyant bien la distance qui se faisait entre le mâle alpha et les deux autres garçons qui semblaient lui faire office de larbin. Ces derniers restaient en arrière sur les ordres du chef qui semblait vouloir laver son honneur. John se retint de rire à ce qu'il voyait être une tentative vaine de reprendre contenance et de se coller l'étiquette du "gentil garçon" face au "méchant punk". Et tel un stéréotype des années 80 sur terre, le crocodile allait se faire un plaisir de lui donner raison et, sans le savoir, confirmer un trait de la race des crocodiles: ne les déranger sous aucun prétexte lorsqu'ils se reposent ou qu'ils sont "calmes". John voyait déjà comment il allait procéder pour venir à bout de ce loup.

Alors qu'il fut prêt à parer le coup venu d'en haut, allant riposter par un direct du droit, le loup adverse exécuta une feinte et l'attaqua sur ses appuis, venant cibler ses jambes pour lui faire perdre l'équilibre voire le faire tomber. L'attaque du loup réussi rapidement alors que John grimaça lors de sa chute au sol. Il fit alors au mieux pour se défendre des coups du loup, réprimant un grognement de douleur lorsque le loup lui portait des coups, profitant de sa position de force. Tout semblait profiter au loup qui allait donner une bonne leçon au punk... et pourtant, sous la grêle de coup que lui assénait le loup, le crocodile souriait légèrement. Et lorsque le crocodile descella une opportunité, un excès de zèle pour le loup, une seconde d'inattention ou même un coup plus lent, le reptile se redressa rapidement pour venir l'attaquer au ventre, le déstabiliser par un coup douloureux. Il fut facile de voir la lueur dans son regard, celle de la volonté de se battre, de l'adrénaline qui devait lui battre aux tempes.

Visiblement, le crocodile avait décidé de jouer le jeu du loup et d'encaisser ses coups pour le jauger. Puissances des coups, enchainement, vitesse... sans le vouloir, le loup avait tout simplement montré la manière dont il se battait, ses points forts et ses faiblesses. John pouvait bien reconnaître au mâle alpha sa force impressionnante qu'il avait eu du mal à encaisser et sa stratégie de lui faire perdre ses appuis pour garder une position de force. Ce n'était pas un imbécile qui fonçait en hurlant et en brandissant le poing, il avait de la suite dans les idées. Mais une chose l'avait perdu, sa suffisance et sa vanité, sa certitude d'être vraiment le mâle alpha et que cela serait une situation immuable, surtout face à un reptile. Cela l'avait poussé à commettre une erreur: se battre pour humilier et non pour vaincre. C'est pour ce dernier but plus que pour le premier que John les avait provoqué. Au final, avec la vivacité d'un crocodile à l'attaque, il avait réussi à surprendre le loup et revenir d'une situation qui pouvait sembler perdue. Encaisser, observer... et rendre coup sur coup. Telle était sa stratégie.

Ainsi, John profita du coup qu'il avait donné pour enchainer sur un autre coup de poing adressé à sa bouche, au moins pour lui faire sauter un plombage avant de le saisir par le col et de saisir sa tête pour frotter son poing contre son crâne, lui faisant un shampoing. Il lui donna un coup à l'arrière de la jambe pour le faire s'accroupir et le maintenir entre ses bras avec une étreinte plutôt forte. Il fronçait les sourcils et gardait un regard sévère porté sur le loup adverse. John resserrait sa prise et lui assénait de nouveau un shampoing en cas de résistance ou de refus d'obtempérer.


Maintenant t'arrête tes conneries et tu dis "pardon monsieur de vous avoir renversé de la bière dessus"... à moins que tu ne veuilles que je continue?
Page 1 sur 1Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: monokuro :: venelles - temples-
Sauter vers: