Hadrian Pendragon (DC)

Clochettes : 176
Occupation : Psychologue scolaire
Messages : 9
Date d'inscription : 23/01/2018

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Dim 10 Juin - 18:45
Hijikata Toushiro, Gintama
Hadrian Pendragon

Âge : 26 ans
Sexe : Homme
Sexualité : Hétérosexuel
Race : Hybride Smilodon (Tigres à dents de sabres)
Rang : Royauté - Second prince de la famille.
Pays d'Origine : Royaume des Tigres à dents de sabre
Classe : Deuxième prince
Allégeance : Personnellement contre, mais garde ses opinions pour lui et suis la doctrine familiale pour.
Groupe : Personnel
Occupation : Psychologue (scolaire)
Particularité : Travaille régulièrement à l’extérieur en tant que représentant de la famille royale, pour soutenir son frère


Psychologie

En vrac : Hadrian est chaleureux • agréable  • gentil • généreux • poli • sociable • sûr de lui • amusant • subtil • réfléchi • patient • calculateur • manipulateur • empathique • loyal • joueur • sportif • gourmand • passionné Et si cela ne vous suffit pas, vous trouverez ci-dessous une description détaillée de son caractère.

Tout d’abord, Hadrian a un comportement chaleureux et agréable. Dès que vous aborderez le jeune homme, vous vous en rendrez sûrement compte. Il est du genre à vous lancer un grand sourire et un regard chaleureux, vous invitant à l’aborder et à lui poser une question si vous en avez une. Son attitude incite à la détente et à se confier à lui. Et il ne faut pas hésiter à se tourner vers lui si vous avez besoin d’un coup de main. Vous l’aurez compris, Hadrian est une de ces personnes dont la simple présence a le don de vous calmer et de vous rassurer. Loin d’être un tyran ou de profiter de son titre, il préfère encore qu’on s’adresse à lui de façon casuelle et que les gens se sentent à l’aise en sa présence. Il est d’un naturel généreux, et sa gentillesse est au moins suffisamment connue parmi les domestiques de son royaume pour qu’ils ne tremblent pas en le croisant dans les couloirs. Leur père par contre c’est une autre histoire.

Grâce à son pouvoir, Hadrian peut facilement savoir les sentiments qu’éprouve son entourage, tout particulièrement à son égard. C’est probablement en bonne partie pour cela qu’il se montre aussi ouvert et chaleureux. Cela permet d’éviter de croiser des auras sombres. Il préfère de loin voir des auras colorées, et a même tendance à vouloir obstinément fourrer son nez dans les affaires des autres s’ils ont une aura sombre.

Si vous lui parlez, Hadrian sera poli et courtois. Il a reçu une excellente éducation après tout. Il n’hésitera d’ailleurs pas à relancer la conversation et à discuter longuement s’il le faut, pourvu qu’il n’ait pas de travail ou d’obligation qui l’attendent bien entendu. La ponctualité est une vertu qu’il tâche de préserver. Hadrian aura par contre tendance à rester discret sur ce qu’il ressent. Si vous l’interrogez, il répondra certainement, mais il préfère encore vous écouter longuement parler d’une façon attentive que de monopoliser la parole. Il n’est pas le genre de gars qui aime s’entendre parler.

Un autre trait de caractéristique dont vous vous rendrez compte en lui parlant est que Hadrian est direct et sûr de lui. Ou en tout cas il en donne clairement l'air. Il est confiant et assuré dans ses dires, clair et n'hésite pas. Après tout en tant que membre de la royauté, il doit donner l’impression qu’il sait ce qu’il fait. Oh ne croyez pas qu'il est incollable sur toutes les matières. Il y a de nombreux sujets sur lesquels il ne connaît rien. Mais quand il parle prend un ton calme et posé, fort affirmé qui donne l'impression qu'il s'y connaît vraiment et que c'est véridique alors même qu'il peut être en train de vous raconter un énorme bobard. Cela se traduit aussi dans son attitude. Il ne paraît ni effacé ni hésitant. Malgré cela, il n’est pas du genre à ramener sa science et à vouloir à tout prix s’afficher. Il est plutôt humble, préférant écouter que monopoliser la parole, et restant en retrait à regarder et à analyser plutôt que d’être sur le devant de la scène. Les grands discours, il les laisse à son frère.

Hadrian est amusant. Du moins on le trouve généralement de bonne compagnie. Il a toujours une bonne remarque ou une plaisanterie à lancer pour égayer l‘atmosphère sans mettre mal à l’aise. Mais en vérité, ce qu’il faut savoir c’est que sa gentillesse est avant tout une façade. Il ne se force pas, évidemment, toutefois son véritable caractère est plus subtil et réfléchi. En s’affichant comme une personne sympathique vers qui on peut se tourner, il lui est plus simple de lire les auras de son entourage et d’agir en conséquence.

En réalité, Hadrian a un côté manipulateur et calculateur très marqués. Il a acquis un grand talent pour comprendre comment se sentent les personnes de son entourage grâce à son pouvoir. Et sa gentillesse incite d’autant plus ces dernières à se confier à lui. S’il se montre patient et réfléchi, toujours prêt à donner un bon conseil et à vous écouter, il lui arrive fréquemment de profiter de ce savoir qu’il a acquis pour pousser subtilement les gens à faire des choses qu’ils n’auraient peut-être pas faites dans le cas contraire, ou à les pousser à prendre des décisions qui ne leur seraient pas venues à l’esprit. Il n’abuse pas de son pouvoir pour profiter des faiblesses que l’on ressent, mais il en profite tout de même pour s’assurer que les choses aillent dans la direction qu’il souhaite. C’est un peu son rôle en tant que membre de la royauté, bien qu’il laisse volontiers à Marx l’obligation de régner et diriger.

Comme tout le monde, Hadrian a ses points faibles et ses petites manies. Il est jaloux par exemple. Il n’est pas le genre de personne à prêter ses affaires, et vous observera attentivement si vous vous approchez de ses amis pour s’assurer que vous ne leur voulez pas du mal et n’allez pas entraver ses propres relations. Il est aussi rancunier. Si vous lui avez causé du tort, il s’en souviendra et sera sur ses gardes dès que vous serez dans les parages. Il n’est pas du genre à comploter pour vous rendre la pareille au centuple, mais évitez quand même de jouer avec le feu. Ce sont les personnes les plus calmes qui sont les plus dangereuses quand elles s’énervent.  Il est tout de même raisonnable. Vous pouvez vous êtes trompé de voie, avoir fait des erreurs et des bêtises, c’est dommage. Mais cela arrive. Vous pourrez le convaincre de ne pas se montrer trop sévère pourvu que vous soyez sincèrement désolé de ce que vous avez fait et que vous fassiez amende honorable. Sa vision est simple : une fois que vous êtes jugé et payez pour réparer vos méfaits, ces derniers appartiennent au passé.

Hadrian a aussi la très mauvaise manie de profiter de son statut pour son propre avantage. Il y a bien des endroits où faire savoir qu’il est le second prince d’un royaume suffit pour qu’on le traite obséquieusement, et il en profite. Ainsi que lorsqu’il fourre son nez dans les affaires des autres. C’est fou ce qu’un ordre royal peut forcer certaines personnes à faire des choses…

Hadrian est joueur aussi ! Si vous attisez sa curiosité, il tentera de vous approcher. Vous serez la cible de son intérêt, et s'il doit avoir des difficultés à vous approcher, ce sera d'autant plus amusant. En clair, si vous avez l’air d’avoir du potentiel ou êtes intéressant, il y a de fortes chances qu’il tente de lui-même de s’approcher.

Hadrian est indéfectiblement loyal et sera toujours là pour vous soutenir si vous en avez besoin, quand et où que ce soit. Sa loyauté toutefois est clairement hiérarchisée. Elle va avant tout à sa famille, il supporte d’ailleurs Marx et aimerait beaucoup que ce dernier ose prendre le pouvoir, estimant que ce serait la meilleure issue possible. Ensuite, s’il est loyal envers ses amis et tentera de les aider s’il le peut, il n’oublie pas son rang et son rôle. Ses actions peuvent influer sur leur royaume et leur peuple, et il est donc très prudent sur ce terrain-là, veillant à son image en public.

Hadrian est sportif. Outre le fait que sa race est naturellement endurante et assez forte, depuis tout jeune il a été forcé de suivre de nombreuses leçons. Que ce soit d’étiquette, de danse ou pour s’assurer qu’il puisse courir sans faire honte à sa famille. En véritable dictateur, leur père avait une vision très claire de toutes les qualités que devait avoir un membre de la famille. Et si Marx a toujours été la cible première des attentions de leur paternel, Hadrian a aussi été obligé de suivre  ces leçons. Pour être tout à fait honnête, il préférait encore la danse à l’escrime, et profiter de bons repas que de devoir brûler des calories en courant comme un idiot, mais il n’a pas vraiment eu son mot à dire quant à son emploi du temps.

Gourmand, le jeune homme apprécie la bonne chair. Il a déjà plusieurs fois profité de son statut pour pouvoir s’offrir une table aux meilleurs restaurants, et apprécie assez les missions diplomatiques s’il y a une réception au programme.

A l’instar de la plupart des hybrides, Hadrian n’a guère de complexe vis-à-vis de la nudité. Et puis il n’a absolument pas honte de son corps. Et s’il a déjà eu quelques relations éphémères, bien qu’en restant prudent vu son rang, il n’a encore jamais brûlé d’une vive passion. Mais il cache un côté romantique qui attend juste une fille qui fasse battre  son coeur et qu’il puisse transformer en une princesse. Sa princesse.



Physionomie

Au premier coup d’œil :

Le second prince du pays des dents de sabre est un bel hybride et il le sait. Au premier abord, il peut donner un air sauvage et froid, mais dès qu’on le connaît un peu on se rend compte qu’il est bien plus chaleureux qu’il ne le laisse paraître. Doté d’une chevelure brune tirant sur le noir, et d’une corpulence moyenne, mais musclé, Hadrian est un jeune homme qui a de quoi attirer les regards.

Une plus longue description :

Si une courte description d’Hadrian en quelques mots ne vous suffit pas, voilà un compte-rendu détaillé. Le jeune homme a belle allure. C’est peut-être dû à son assurance ou parce qu’il a grandi entouré de flatteurs, mais en tout cas il se trouve très séduisant. Après à vous de décider s’il est à votre goût. Assez grand, Hadrian a un corps élancé et athlétique, de corpulence moyenne, il possède de beaux yeux gris rappelant un ciel d’hiver couvert dont les nuages en constant changement passent du gris clair à l’argent sombre. ses cheveux sont bruns, mais tirant sur le noir. Il les tient de sa mère dont la fourrure était noire, son père étant tout comme son frère blond.  Il a l’habitude de dire que Marx est le soleil et que lui se contente de jouer la lune. Sa chevelure, dont les pointes lui tombent sans cesse devant les yeux, encadre son visage perlé. Aux amateurs des barbes et moustaches, malheureusement Hadrian se rase scrupuleusement. A nouveau, si vous êtes vraiment curieux, on va le décrire plus en détail... Commençons par le visage, ensuite son corps de manière plus générale, et enfin ses traits caractéristiques.

Son visage donc. S'il devait se qualifier lui-même, il se dirait avoir "belle gueule". Après on ne l’a pas souvent détrompé là-dessus et il faut dire qu'il est loin d'être laid à regarder. Après il n’est pas idiot au point de croire toutes les paroles des courtisans qu’il a pu côtoyer. La première chose que vous remarquerez probablement ce sont ses cheveux bruns très foncés. Il les tient de sa mère qui avait une chevelure d’un noir d’ébène aux reflets bleutés saisissants et dont les cheveux sont aussi fins que de la soie. Ils sont d’ailleurs assez doux. Hadrian n’est pas vraiment du genre à laisser les gens toucher sa chevelure pour autant. Il les laisse la plupart du temps en bataille, se contentant d’essayer vainement de les faire tomber correctement avec ses doigts avant de laisser ses mèches rebelles faire comme il leur plaît. Les coiffeurs du palais ont fait un scandale quand il a cessé de se  laisser bichonner deux heures tous les matins, mais ils s’y sont faits depuis.  Il a depuis longtemps abandonné l'idée de les dompter seul d’ailleurs, trop de peignes y ont laissé des dents. Et puis cela lui donne un petit air de chiot un peu foufou quand il penche la tête sur le côté.

Outre sa chevelure, Hadrian a somme toute un beau visage en forme de perle aux traits aristocratiques sans être efféminé pour autant. Ses hautes pommettes mettent en valeur ses yeux gris. Ses yeux ont aussi un côté magnétique. Si vous le regardez bien, vous vous rendrez peut-être compte à quel point Hadrian peut se montrer expressif rien qu’avec son regard. Il faut dire qu’il voit chaque jour les auras de bien des personnes, alors involontairement ses yeux réagissent. Petits écarquillements, clignements rapides des paupières, froncement des sourcils, autant de signe pouvant montrer qu’il tente de comprendre quels sentiments une personne qu’il épie éprouve en analysant son aura.

Sa peau est assez claire, mais il passe assez de temps à l’extérieur pour éviter un teint blafard de petit fonctionnaire. Après tout, ne serait-ce que pour le sport, il s’active fréquemment, il devrait donc avoir un teint un peu plus hâlé. Il n’a pas une peau particulièrement sensible, pour autant qu’il s’en souvienne, il n’a presque jamais eu de coup de soleil. Pour ce qui est de la pilosité, Hadrian se rase scrupuleusement chaque matin. Un nez fin et bien placé ainsi qu'une bouche charmeuse viennent compléter le tableau.

Passons au reste de son corps. Hadrian est assez grand. Mesurant près d’1 mètre 80, il n’est pas un géant, mais il n’a jamais été le plus petit de sa classe non plus. Au niveau pour sa corpulence, il n’est ni gros ni maigre. S’il ne fait pas craquer les jointures de ses vêtements, il ne flotte pas pour autant dedans. Malgré tout, Hadrian a de la prestance. En grandissant, il a développé une musculature certaine et ses épaules carrées le font sembler plus grand qu’il ne l’est réellement. Hadrian n’est pas frêle, il s’est toujours entraîné de façon régulière et continue de faire du sport. Pour ses fans, il préfère montrer son profil gauche quand il doit poser aux événements officiels.

Côté vestimentaire, Hadrian fait très attention à la façon dont il présente. Pas le choix, il est un représentant de son royaume. Alors quand il ne doit pas porter un coûteux costume pour une réception ou un quelconque événement officiel, il préfère encore porter des vêtements simple comme une chemise unie, ou un haut mettant en valeur sa musculature. Niveau bijoux et accessoires, il ne s’est jamais fait percer les oreilles ou tatouer, mais porte très souvent une montre tant pour le côté pratique que parce qu’il trouve que cela colle avec l’image qu’il souhaite donner. Petit détail, Hadrian est un fumeur occasionnel.

Passons enfin aux attributs particuliers de Hadrian. Etant donné qu’il est hybride, il en a les attributs, bref une queue et des oreilles… Sa queue est grise, tirant sur le noir, à l’instar de ses oreilles qui détonent donc légèrement par rapport à sa chevelure. Comme la plupart des hybrides, sa queue et ses oreilles peuvent facilement trahir son humeur, battant son dos lorsqu’il est content, baissée entre ses jambes s’il est stressé, triste ou inquiet, dressée s’il est attentif. Ses oreilles peuvent aussi servir à connaître ses émotions. Dressées sur son crâne montre qu’il est attentif, baissées ou collées, qu’il est agressif ou réticent. Il ronronne aussi, mais refuse qu’on l’entende faire. Autant dire qu’il faudrait être extrêmement proche de lui pour pouvoir l’entendre et qu’il se laisse aller à une telle manifestation de bonne humeur.


Pseudo Internet

Ton âge : 23 ans
Ta Présence : Régulier
Notre découverte : Ask Daisy ♥️
Ton Œuvre favorite : Les ouvrages de Jacqueline Carey (mais y en a tellement d’autres qui sont tellement biens ;.; c’est difficile de faire un choix)
Un petit mot d'amour ? DAISSYYY JE T’AIME (et je vénère le reste du staff évidemment ~ ♪)


Pouvoir

Pouvoir :  Aura Chromatique

Le pouvoir d’Hadrian lui permet de distinguer une aura autour de toute personne dans son champ de vision. L’aura aura une couleur différente suivant ce que ressent son interlocuteur. Chaque couleur représentant une émotion :

Rouge : la colère ou la rage
Rose : Le désir ou l’amour
Jaune : la joie, la quiétude
Bleu : la tristesse, mélancolie
Vert pâle : le dégoût
Vert foncé : la jalousie
Noir : le désespoir et autre émotions négatives
Brun : l’anxiété
Cyan : La timidité
Violet : L’agacement
Orange : L’excitation
Gris Métallique : La retenue

En analysant l’aura de chaque personne, Hadrian peut donc théoriquement savoir comment cette dernière se sent. Cela est cependant en pratique assez difficile. En effet, s’il peut s’aider du contexte et de ce qu’il sait de son interlocuteur pour deviner les tenants et les aboutissants, il est rare qu’une personne ne ressente à la fois qu’une émotion. Prenez un simple étudiant, ce dernier peut-être joyeux sur le moment, son aura sera donc jaune. Cependant il sera teinté de brun caractérisant l’anxiété qu’il ressent à l’approche des examens, de rose étant donné l’attirance qu’il ressent pour un de ses camarades,…

Pour analyser efficacement une aura, Hadrian s’aide donc de tout ce qu’il sait sur la personne, et tentera de distinguer quelle couleur est prédominante, analysera en fonction de la nuance (suivant que la couleur est plus ou moins foncée, l’émotion est plus ou moins marquée). Si grâce à son expérience, il est doué pour ainsi savoir ce que d’autres personnes ressentent, il lui arrive malgré tout de mal interpréter les auras qu’il perçoit.

Grâce à son pouvoir, Hadrian a pris l’habitude de deviner comment se sent son entourage et est devenu extrêmement bon à ce petit jeu. Il fait d’ailleurs le plus souvent en sorte d’effacer les couleurs négatives s’il le peut. C’est de loin plus joli d’être entourés d’auras pleines de couleurs vives.




Storyboard

Hadrian est né dans la famille royale des Tigres à Dents de Sabre. Deuxième prince du royaume, son histoire est tout aussi compliquée que les liens qu’ont les membres de sa famille. Et parlons en de sa famille…

Hadrian a un grand frère de deux ans plus âgé que lui : Marx. Fils d’un premier mariage, il est destiné à hériter du trône  et a en conséquence toute l’attention de leur paternel. Ce dernier s’est remarié après le décès de sa première femme. C’est de cette union qu’est arrivé Hadrian. Il n’est donc que le demi-frère de Marx en réalité. Leur mère mourut en couches, les laissant avec une petite soeur. La fratrie ayant grandi ensemble, Hadrian considère Marx comme un véritable frère, et ne s’est jamais pris la tête malgré le fait qu’ils avaient des mères différentes. Ils ont après tout tous les deux grandis sans mère pour les chérir.

Pour compliquer encore les choses, ils ont une sœur adoptive : Cannelle. Si officiellement la demoiselle a été adoptée au sein de leur famille, la réalité est bien plus cruelle. Cannelle est la fille d’un clan ennemi que leur père a écrasé avant de ramener la petite fille avec lui. Plus otage que princesse, elle a été intégrée à leur petite famille contrainte et forcée. Si les jeunes Pendragon lui firent bon accueil, elle resta tout de même longtemps une intruse et ne fut jamais tout à fait considérée comme leur sœur.

Quoi qu’il en soit, c’est au sein de cette famille qu’Hadrian a grandi. Et honnêtement il se considère comme extrêmement chanceux. Marx étant l’héritier, leur père était extrêmement attentif et strict à son égard, comptant clairement en faire un fils idéal et parfait, capable de lui succéder et de mener leur royaume à un nouvel âge d’or. Quant à leur petite sœur, si personne ne lui tint rigueur dela mort de leur mère, leur père la chouchoutait sans vergogne, tout en veillant à ce qu’elle reçoive une éducation impeccable. Restait Hadrian, plus discret.

Bien entendu, le jeune homme a reçu une excellente éducation. En tant que second prince, s’il n’était pas destiné à hériter du trône, il pouvait toujours servir d’ambassadeur, de diplomate et surtout être un pion de rechange au cas où quelque malheur arriverait à Marx. Il suivit donc la même éducation que son grand frère, à peu de choses prêts.

Disons le ouvertement, le roi avant d’être un père était avant tout un souverain craint et exigeant. Petit despote, véritable dictateur, il avait une vision très claire des qualités que devait avoir un membre de la famille Pendragon. Il était hors de question qu’ils ternissent la grandeur de leur famille. Alors ils ont eu droit à de très nombreuses leçons et un emploi du temps chargé. Que ce soit d’étiquette, de danse ou de sport, les enfants suivirent des programmes stricts. Et si Marx a toujours été la cible première des attentions de leur paternel, Hadrian était aussi poussé à faire de son mieux. D’un côté, il tentait aussi par là d’attirer un peu l’attention de leur père sur lui. S’il n’a jamais vraiment manqué d’amour ou d’attention, il était naturel qu’il cherche tout de même à recevoir quelques éloges de leur paternel.

En grandissant, ils prirent tout de même des orientations différentes. Si Marx se mettait à occuper le devant de la scène, étant entraîné par leur père d’un événement public à une réception officielle et en profitait pour le former à gouverner, Hadrian se mit à découvrir son pouvoir appris l’art de la manipulation. Il ne lui fallut pas longtemps pour se rendre compte que si leur père détenait le pouvoir, une grande partie de ce dernier s’utilisait dans les couloirs, d’un ministre à un officiel, d’un pot de vin à des faveurs données. Alors si Marx devait occuper les feux des projecteurs, Hadrian pouvait très bien s’assurer que son frère reste au pouvoir en agissant en coulisses.

Son pouvoir arriva à point nommé pour lui permettre de tenir cette volonté de soutenir son frère. Hadrian mit un peu de temps avant de pouvoir correctement distinguer les nuances de couleur et quelles émotions elles interprétaient. Et encore plus à expérimenter et affiner ses talents. Les serviteurs du palais furent une excellente source de progrès. Le jeune prince entreprit d’apprendre les noms de tous les domestiques, et s’amusa beaucoup à analyser leurs auras. Il apprit une foule de choses, certaines sans grande importance comme le fait que le commis en cuisine avait un béguin pour une des serveuses, ou que la plupart des domestiques jalousaient et détestaient le responsable du protocole (qui honnêtement était un petit gars prétentieux, mais extrêmement compétent), mais certaines ayant une claire influence. A partir du moment où vous savez quels sont les rapports de force et les sentiments qu’éprouvent des personnes les unes vis-à-vis des autres, il pouvait déplacer ses pions en conséquence. Il gagna ainsi une certain reconnaissance et autorité auprès des domestiques. Rien que se rappeler de leur nom semblait les réjouir, mais il entreprit de s’assurer de leur bien être. Des fois il agissait de façon subtile, comme en aidant discrètement ce petit commis à approcher de cette jolie serveuse. D’autre de façon directe, comme en demandant abruptement à une domestiques la raison pour laquelle elle déprimait en constatant son aura sombre, et en agissant en conséquence pour l’aider.

En plus de cette occupation de bon samaritain un peu manipulateur, Hadrian poursuivit ses leçons. Très intéressé par les rapports humains et grandement aidé pour leur analyse par son pouvoir, il commença à suivre des études de psychologie. Mais en parallèle, beaucoup de choses commencèrent à s’enchaîner.

La plus notable fut la relation entre  Cannelle et Marx. Si les deux jeunes gens avaient longtemps été proches, leur relation avait peu à peu passé un véritable cap. Au point que les deux se marièrent. Honnêtement, Hadrian était très content pour son frère qui aimait véritablement sa promise. Son aura rose et jaune était un ravir à voir. Et sa jeune épouse le lui rendait bien. Mais leur père ne le vit pas du même œil. Il fit en sorte de rompre le mariage et bannit Cannelle du pays.

Ce fut certainement un moment extrêmement difficile pour Marx. Tiraillé entre sa loyauté pour son père qui l’avait presque forgé de toute pièce et son amour pour Cannelle. Mais il ne s’opposa pas à leur paternel. C’est à partir de ce moment que l’on commença à se rendre compte que leur roi avait changé. Ce fut d’abord de façon subtile. S’il avait toujours été autoritaire et sévère, il était devenu peu à peu paranoïaque, se méfiant de tous les domestiques et même de certains de ses plus proches conseillers. Mais rapidement, il fallut se rendre à l’évidence, leur père plongeait peu à peu dans la démence, devenant dangereux et cruel, au point que les domestiques commençaient à avoir peu de le servir et s’ils devaient le faire, veillaient à se fondre dans le décor de crainte d’attirer son attention.

Marx, toujours indéfectiblement loyal, était probablement le seul à refuser de voir la vérité en face et à admettre que leur père n’était plus capable de régner. Ou plutôt têtu comme une mule et aussi obtus que l’était leur paternel, il s’était convaincu qu’il pouvait encore changer leur père et tempérer ses ardeurs. Hadrian pour sa part aurait encore préféré que Marx renverse leur père et gouverne. C’aurait probablement été la meilleure solution. Mais en attendant, ils ne pouvaient guère que limiter les dégâts.

Ses études se poursuivirent pendant tout ce temps. Arrivé à la fin de son apprentissage, Hadrian finit par devoir suivre un stage dans un hôpital. Si le stage en lui-même n’eut rien de particulier, il se passa tout de même un événement notable à cette période. Une rencontre. Un coup de foudre.

Une demoiselle avait été retrouvée. La file d’une des plus notables familles du royaume des biches. Une beauté à couper le souffler, mais surtout dotée du pouvoir d’apaiser les douleurs. Elle avait été kidnappée et maltraitée pendant cinq années, forcée de tempérer les souffrances de son ravisseur qui non content de l’avoir incarcérée la battait régulièrement. Sans parler des nombreux outrages qu’elle avait pu subir en plus.

Hadrian n’aurait normalement rien de l’avoir à faire avec la demoiselle. Mais il était curieux. Il avait entendu bien des choses sur sa beauté après tout. Alors il a utilisé son statut de prince pour réussir à obtenir un entretien avec elle. Dès qu’il la vit il fut frappé. Mais non tant par sa beauté que par l’aura sombre qu’elle dégageait. Il n’en avait jamais contemplé une aussi noire et menaçante. Quoi qu’elle ait pu vivre, cela la hanterait jusqu’à la fin de ses jours. Mais il pouvait tout de même l’aider à panser ses plaies.

L’entreprise fut longue et ardue. Mais il réussit peu à peu, avec un travail de longue haleine à approcher la demoiselle. Méfiante envers les hommes, blessée, il lui fallut des trésors de patience et de gentillesse pour qu’elle s’ouvre enfin à lui. Progressivement, elle se remit, et fut même autorisée à sortir. Fière, combative et motivée, elle reprit même ses études. En la voyant ainsi, Hadrian se rendit compte qu’il commençait à nourrir à son égard des sentiments plus poussés  que ceux le liant à une simple patiente. Il aurait pu s’en ouvrir à elle… Si la nouvelle n’était pas tombée entretemps.

Son père, ayant entendu parler de toute cette affaire et de la beauté de la demoiselle avait secrètement arrangé le mariage de son frère avec Marx. S’il était heureux que son frère puisse se remarier, Hadrian était en même temps extrêmement abattu par l’identité de la promise. Mais de la même façon que son frère ne s’était pas opposé à la rupture de son ancien mariage, il ne s’opposa pas au mariage de son frère.

Il était au moins satisfait d’une chose : Kiara serait bien traitée. Il savait que Marx se montrerait chaleureux et prendrait soin d’elle, même s’il savait qu’il aimait toujours Cannelle. Quant à Kiara, la demoiselle était une jeune femme adorable et ravissante. Un véritable amour. On ne pouvait que l’aimer.

S’ensuivit une période… étrange. Tendue. Pleine de non-dit et de sentiments retenus. Hadrian faisait en sorte de ne pas croiser le chemin de Kiara, mais il lui était difficile de l’ignorer maintenant qu’ils faisaient partie de la même famille et qu’elle habitait au palais. Tout comme il lui était difficile d’ignorer l’aura de la demoiselle. Si cette dernière était lumineuse quand elle était auprès de son frère, trahissant le respect et l’affection qu’elle lui portait, elle devenait bien plus rosée quand il était dans les parages. Comprenant aisément les sentiments en jeu, Hadrian les ignora malgré tout. Il ne pouvait pas s’ingérer. Elle était sa belle-sœur. Il adorait son frère. Il ne s’interposerait pas dans son mariage. Il ne se le permettrait pas. Il scella donc ses sentiments, faisant comme si de rien n’était, mais bien conscient de ceux qu’elle nourrissait à son égard, et que lui-même avait.

Marx finit par devenir le chef des services actifs de la police de Monokuro. Etant l’un des lieux les plus importants de leur monde, enseignant au sang bleu de la plupart des royaumes hybrides et passage vers celui des humains, c’était un poste respectable qui complétait bien ses obligations d’héritier. Kiara pour sa part obtint un poste comme infirmière à l’établissement. Hadrian, malgré toutes ses bonnes résolutions ne tint pas longtemps avant de postuler à son tour, pour le poste de psychologue scolaire. Si ce n’était qu’un emploi à mi-temps, cela lui donnait une excuse pour être prêt de Kiara.

Et puis qui sait comment les choses pourraient bien évoluer ?

Revenir en haut Aller en bas
Age : 19
Clochettes : 392
Date de naissance : 31/10/1998
Occupation : Classe 0 septième année
Messages : 164
Date d'inscription : 23/03/2018
Localisation : proche d'un point d'eau

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Dim 10 Juin - 19:00
Rebienvenue :3
Revenir en haut Aller en bas
Age : 18
Clochettes : 299
Date de naissance : 28/11/1999
Occupation : Septième année
Messages : 261
Date d'inscription : 13/01/2018

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Noblesse

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Dim 10 Juin - 20:24
*cette fiche qui me rappel que je voulais un rp avec Hadrian /PAF*
ReBienvenue /o/

_________________
A mwa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Age : 20
Clochettes : 699
Date de naissance : 31/05/1998
Occupation : Etudiant
Messages : 27
Date d'inscription : 29/10/2017

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Humain

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Dim 10 Juin - 20:36
Va falloir que je me reprenne des Rps Alek', on aura l'occasion o/
Revenir en haut Aller en bas
Age : 21
Clochettes : 189
Date de naissance : 24/05/1997
Occupation : Dans mon pieu ~
Messages : 102
Date d'inscription : 28/10/2017
Localisation : Pas loin du tout ~

Feuille de personnage
Toi & tes relations:
Tes Aptitudes :
avatar
Royauté

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Dim 10 Juin - 22:05
Mon Hadrian, qu'est ce que tu es beau ! *doit calmer ses hormones*
J'ai tellement de chance de t'avoir ~♪
C'est tout bon pour cette nouvelle fiche tu t'en doutes aussi
Je te revalide du coup avec plaisireuh

Ma Kiara te fais des bisous de loin
Love sur toi mon bae









_________________

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le service administratif :: l'ambassade des visas :: visas des validés-
Sauter vers: